H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES CHANTEURS EN CHANSONS

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Mer 16 Juin - 0:37

ILS SE RACONTENT !
sur quelques notes de musique ...




Extrait d'une ITV de Jean ferrat réalisée par Bertrand Dicale. (2003)

La chanson est-elle un métier facile ?


Non, ce n’est pas un métier facile.
Mais les gens ne savent pas si c’est facile ou pas; ils reçoivent ce qu’on leur donne.
Et, en général, c’est les paillettes.
Ils ne voient que des gens joyeux, qui gagnent des sous.
Il y a une distorsion terrible dans le public,
entre la réalité qu’ils perçoivent à propos de quelques-uns
et la vraie condition de tous les autres, de tous les soutiers de la chanson.

Avez-vous longtemps été soutier ?

J’ai chanté sept ans avant de voir une petite lueur.
Sept ans, ce n’est rien du tout à dire,
mais quand on les vit journellement, qu’il faut manger, c’est long...



Dernière édition par Nine le Mer 16 Juin - 1:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Mer 16 Juin - 1:08

Opéra, jazz, rock, variétés...
autant de voies pour une seule voix !


Mais ne devient pas chanteur qui veut :
les passionnés devront fournir des efforts et s'entraîner sans relâche
pour espérer gagner les faveurs du grand public.

Le règne de l'intermittence
Dans la chanson, le statut d'intermittent prédomine.
On ne devient pas "star" un beau matin ... les paillettes ne tombent pas du ciel !
et quand elles tombent enfin il ne faut pas s'en éblouir ...

Un réseau relationnel influent
Les chanteurs doivent décrocher des contrats en passant des auditions,
des concours, des castings ou en démarcher les maisons de disques.
Ils ont souvent recours aux services d'un agent artistique.
Dans ce milieu, les relations et le carnet d'adresses sont essentiels pour réussir.

Mais il y a la passion, et tout commence par un rêve ! on visualise,
bref on se voit déjà !
voila la vision première d'un chanteur qui a réalisé son rêve,
mais ce ne fut pas facile :

"On ne m'a jamais rien donné, même pas mon âge."
Charles Aznavour




Je m'voyais déjà en haut de l'affiche
En dix fois plus gros que n'importe qui mon nom s'étalait
Je m'voyais déjà adulé et riche
Signant mes photos aux admirateurs qui se bousculaient




Dernière édition par Nine le Dim 6 Fév - 1:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Mer 16 Juin - 1:30

LE STEACK
MAXIME LE FORESTIER




Parce qu'un chanteur çà mange aussi,
et quelquefois pour manger il faut chanter dans un restaurant ....
voilà un passage des galères,
Ce parcours est formateur il contribue aussi à l'inspiration
voilà ce que celà donne en chanson.

Le Steak Ou "Complainte De Ceux Qui Ont Le Ventre Vide,
Considérée Comme Une Gaudriole Par Ceux Qui Ont Le Ventre Plein"

Si le steak qui te résiste
Est meilleur qu' mes chansons tristes,
Si tu es venu pour lui,
Faudrait pas que je t'empêche
De digérer ta viande fraîche
Au prix où ça s' paye ici.

Fais deux boules de pain pareilles,
Mets-les toi dans les oreilles.
Fais comme si j'étais pas là,
Je ne chante pas pour toi.

Si la fille qui te cajole
Est plus gaie qu' mes chansons drôles,
Allez, mets-toi bien à l'aise.
Je vois ta main qui s'occupe,
Qui s'insinue sous sa jupe.
C'est pas si souvent qu'on baise.

Fais deux boules de pain pareilles,
Mets-les toi dans les oreilles.
Fais comme si j'étais pas là,
Je ne chante pas pour toi.

Si les banquettes moelleuses
Sont meilleures que mes berceuses,
Je te vois déjà, tu dors.
Que tu bouffes ou que tu manges,
Faudrait pas que j' te dérange
Et je vais chanter moins fort.

Fais deux boules de pain pareilles,
Mets-les toi dans les oreilles.
Fais comme si j'étais pas là,
Je ne chante pas pour toi.

Si tu es seul qui écoutes,
Si tu viens et si tu goûtes
La chanson pour ce qu'elle est,
Quatre rimes maladroites
Que l'on trouve ou que l'on rate
Mais qui forment des couplets

Alors ouvre tes oreilles.
Je te chanterai des merveilles.
C'est pour toi que je suis là
Et je chanterai pour toi.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Mer 16 Juin - 2:03

LE CHANTEUR
DANIEL BALAVOINE

Un aveu sincère ..



Je m'présente, je m'appelle Henri
J'voudrais bien réussir ma vie, être aimé
Etre beau gagner de l'argent
Puis surtout être intelligent
Mais pour tout ça il faudrait que j'bosse à plein temps

J'suis chanteur, je chante pour mes copains
J'veux faire des tubes et que ça tourne bien, tourne bien
J'veux écrire une chanson dans le vent
Un air gai, chic et entraînant
Pour faire danser dans les soirées de Monsieur Durand

Et partout dans la rue
J'veux qu'on parle de moi
Que les filles soient nues
Qu'elles se jettent sur moi
Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent
Qu'elles s'arrachent ma vertu

Pour les anciennes de l'école
Devenir une idole
J'veux que toutes les nuits
Essoufflées dans leurs lits
Elles trompent leurs maris
Dans leurs rêves maudits

Puis après je f'rai des galas
Mon public se prosternera devant moi
Des concerts de cent mille personnes
Où même le tout-Paris s'étonne
Et se lève pour prolonger le combat

Et partout dans la rue
J'veux qu'on parle de moi
Que les filles soient nues
Qu'elles se jettent sur moi
Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent
Qu'elles s'arrachent ma vertu

Puis quand j'en aurai assez
De rester leur idole
Je remont'rai sur scène
Comme dans les années folles
Je f'rai pleurer mes yeux
Je ferai mes adieux

Et puis l'année d'après
Je recommencerai
Et puis l'année d'après
Je recommencerai
Je me prostituerai
Pour la postérité

Les nouvelles de l'école
Diront que j'suis pédé
Que mes yeux puent l'alcool
Que j'fais bien d'arrêter
Brûleront mon auréole
Saliront mon passé

Alors je serai vieux
Et je pourrai crever
Je me cherch'rai un Dieu
Pour tout me pardonner
J'veux mourir malheureux
Pour ne rien regretter
J'veux mourir malheureux
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Mer 16 Juin - 2:34

MA CHANSON LEUR A PAS PLU
RENAUD

La révolte



... J'avais écrit une chanson
Un vrai tube, un truc en or
Avec des paroles en béton
Un musique le genre Milord
C'était pas vraiment mon style
Je m' suis dit j' vais la placer
Ça devrait pas être difficile
Y'a d' la demande dans ce métier yé-yé ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Mer 16 Juin - 3:06

SIGNE PARTICULIER :
CHANTEUR




Rockeur, soliste à l’opéra, chanteur à texte ou rappeur,
un chanteur interprète la partie musicale,
vocale ou les deux d’une œuvre devant un public présent dans une salle
ou dans un studio d’enregistrement.

Beaucoup de chanteurs ne sont que les interprètes de paroles et de musiques
écrites par des compositeurs avec lesquels ils travaillent.
Leurs tâches consistent en répétitions et en mise en scène de leur spectacle
avec un groupe de musiciens qui les accompagnent.

D’autres écrivent leurs propres textes et le mettent en musique eux-mêmes.
Dans tous les cas l’organisation de leurs spectacles,
de tournées en France et à l’étranger ou les séances d’enregistrement
remplissent la vie quotidienne d’un chanteur…

à condition qu’il ait signé un contrat avec un producteur ou un éditeur de musique.
Là est toute la difficulté du métier tant la concurrence est vive.

L’enregistrement d’un premier disque
ou la participation à la première partie d’un spectacle d’un artiste déjà confirmé
peut être le début d’une carrière.
Pour y arriver, la course aux auditions constitue un passage obligé
en forme de parcours du combattant.
Autre montagne à gravir simultanément :
la recherche d’une participation à une ou plusieurs émissions radio diffusées ou télévisées.
Un emploi du temps de galérien pour ceux qui acceptent de ramer afin de vivre de leur art.

Dans ce type de métier la notion d’horaires de travail est toute relative.
Ils sont obligatoirement décalés.
L’activité s’exerce souvent, au moins au début, dans le cadre de l’intermitence.
Festivals et déplacements en région ou à l’étranger sont partie intégrante du métier
de chanteur, quelle que soit sa « spécialité ».

Evolution professionnelle
Dans ce métier, l’évolution professionnelle n’est liée qu’à la conquête d’un public
suffisamment large pour permettre à l’artiste d’en vivre.
Les « flops » sont innombrables même si l’on ne parle que des « succes story » !

A l'heure ou certains pensent que la chanson c'est une carrière facile,
on devine les bosses et les bleus à peine cicatrisés, le succés n' arrive pas
comme un cadeau, tombé dans les mains comme un fruit mur.
La galère fait mal sur le moment mais elle fortifie les chanteurs.


Dernière édition par Nine le Jeu 17 Juin - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Mer 16 Juin - 13:24

QUAND T'ES DANS LE DESERT
JP CAPDEVIELLE

être chanteur c'est aussi marathon man dans le Désert
avant de trouver l'oasis ...
Si on le trouve ?



Moi je traîne dans le désert depuis plus de vingt-huit jours et
Déjà quelques mirages me disent de faire demi-tour
La fée des neiges me suit tapant sur son tambour.
Les fantômes du syndicat, les marchands de certitudes
Se sont glissés jusqu'à ma dune, reprochant mon attitude,
C'est pas très populaire le goût d'la solitude.

Quand t'es dans le désert, depuis trop longtemps,
Tu t'demandes à qui ça sert
Toutes les règles un peu truquées du jeu qu'on veut t'faire jouer,
Les yeux bandés.

Tous les rapaces du pouvoir menés par un gros clown sinistre
Plongent vers moi sur la musique d'un piètre accordéoniste
J'crois pas qu'ils viennent me parler des joies d'la vie d'artiste ...


Dernière édition par Nine le Jeu 17 Juin - 3:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Jeu 17 Juin - 1:37

JACQUES BREL
le Conteur sur scène.

Jacques Brel - Ces gens là

Le trac...
Définition du trac

Le trac est un processus d’emballement psycho somatique.
Il fait partie de la famille des peurs
dont le siège est au niveau du bas ventre :
« quand le ventre se noue ».
Il advient dans des moments prévisibles ou pas.
L’artiste, l’étudiant, le conférencier, l’avocat, l’homme public ...
chacun dans sa vie, le croise un jour.
Rendez vous d’amour ou entretien d’embauche...
Le trac n’a pas de frontières et les plus grands y sont soumis comme les autres.

Le trac rejoint la crise d’angoisse :
gorge et ventre noués, sensation d’étouffement,
tremblements avec jambes flageolantes, sueurs,
coeur qui bat vite et très fort pour certains,
rougeur du visage avec oreilles écarlates,
trous de mémoire, perte de la voix,
nausées, voire vomissements
(c’était le cas de Jacques Brel avant chaque représentation).

Jacques Brel avait le trac, Brassens aussi.
Sarah Bernard l’a eu, Barbara, Belmondo, Delon et bien d'autres l'ont encore ...
Les sportifs avant la coupe avaient le trac, Moïse l'a eu,
Dieu aussi et moi même quelquefois ... !
vous aussi surement.



Avant de monter sur scène, chaque soir, Jacques Brel vomissait.
Le trac n'a jamais quitté ce Don Quichotte de la romance amère,
au plat pays et aux refrains vallonnés.
Peut être parce qu'il n'avait jamais pu oublier qu'il s'était classé bon dernier,
à ses débuts en 1953,
lors d'un concours de la chanson organisé à Knokke le Zoute.
De quoi faire réfléchir les candidats à la « Nouvelle Star Pop Ac ».
Sans oublier le titre de son tout premier succès :
« Quand on n'a que l'amour »...
(citation extraite d'un billet de Philippe Barbot).

Citations de Jacques Brel sur le trac.

"C’est peur d’être insuffisant. C’est une peur d’adolescent.
Peur de déranger. Peur d’être surnuméraire.
Ils sont mille et tout à coup, ils vont être mille un,
et c’est moi le UN."

"Etre lyrique, c’est chanter tellement fort que si les gens ne sentent pas votre coeur,
ils voient vos dents. C’est ça être lyrique.
Ils se disent :
"il transpire"
... alors ils vous croient parce qu’on transpire...."

Au pied du micro, une petite flaque, nappe de sueur, gouttes d'eau de vie,
d'une vie qui saigne et perle de chacun des pores de la peau écorchée
de tout son corps tordu, entortillé tel un linge,
gargouille ruisselante au-dessus d'une fosse...
C'est Brel dans son "tour de chant".
L'image la plus forte qu'on puisse imaginer et retenir.
L'image indélébile, celle qui ne sèche pas.

Brel, en scène, est l'être de chair, de sang et d'eau qui,
tout d'abord, laisse beaucoup de lui-même sur place - physiquement parlant.
Il perd son eau, son sel, une part de son poids - et pas du tout négligeable :
cinq à six cents grammes en un peu plus d'une heure,
une heure seulement,
et il en abandonne les traces à ses pieds, au bas du micro.
S'il a beaucoup transpiré,
s'il a autant postillonné que craché son venin d'amour d'homme révolté,
il ne s'est guère éloigné du piquet dressé devant lui,
un micro qui n'avait alors rien de baladeur...

Vingt ans après sa disparition, plus de trente ans après ses adieux à la scène,
comment pareille image d'un homme en état de transe sudatoire
donne-t-elle une idée de son art scénique ?

C'est un souvenir semblable qu'évoque le guérillero du rock
que fut Joe Strummer, du groupe Clash.
"Quand je repense à Clash, je n'ai aucune image, aucun son...

Je me souviens seulement d'une intensité extrême et de la sueur".
La sueur, les rockers connaissent !

Et on pourrait croire qu'ils n'ont pas à envier celle de Brel...
Si !
Car la leur s'éparpille partout sur la scène,
s'égrène d'un élément du "matos" à un autre ;
la leur se répand et s'évapore dans les fumigènes lumineux.
Elle n'est pas là, dense, compacte, pièce à conviction du corps mouillé,
de la chemise inondée, du coeur essoré, de l'âme trempée.

Devoir paraître en scène conduisait Brel,
régulièrement, à vomir en coulisses.
Etre en scène l'amenait à se vider, toujours,
là où il se plantait, droit, debout, seul.
Il fonçait et il fondait...

texte de Pierre FAVRE

Le trac n'a jamais quitté le grand Jacques Brel,
et on connait la réplique de Sarah Bernard à une jeune comédienne
qui lui disait n'avoir jamais le trac :

«Rassurez-vous, cela viendra avec le talent».

Le trac est un bon signe
Avoir le trac est normal, c'est même très sain :
* c'est un signe de volonté de bien faire
* c'est la prise de conscience d'autrui
* c'est le sentiment de faire quelque chose d'impliquant
pour nous sous le regard de l'autre.
Respecter son public, c'est vouloir lui donner le meilleur,
et forcément çà va chercher loin dans les entrailles,
c'est aussi çà le cadeau d'un Artiste ...
un vrai !

Moi je revendique l'indulgence pour ceux qui débutent, qu'on pousse sur la scène,
et qui sentent monter la clameur de l'arène, la peur au ventre,
qui avancent et reculent à la fois ...
j'en ai vu un maladroit, regardant ses chaussures,
les cheveux dans les yeux ... la voix mal assurée, balbutiant etc
je l'ai revu bien des années après plus à l'aise
maitrisant l'espace et bien au delà,
un vrai miracle et ce miracle s'appelle la reconnaissance.
Un superbe Artiste je vous parlerai de lui prochainement !
il a eu quelque chose comme 10 ans de galère mais çà valait le coup.

Il n'y a que dans certains "feuilletons télé" qu'on fabrique des stars
en 17 semaines à ceux là, on livre un package clé en main,
avec même un public à la clé, mais c'est une autre histoire ...
ici on parle de réalité, de vrais parcours,
de cicatrices, de plaies, de bosses,
c'est çà qui donne de la "gueule" et du coffre !
et là c'est plus de la "télé".



Dernière édition par Nine le Ven 18 Juin - 2:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Ven 18 Juin - 2:32

POUR ETRE ENCORE EN HAUT DE L AFFICHE
JEAN FERRAT



La langue française a fait son temps
Paraît qu'on n'arrête pas l'progrès
Que pour être vedette à présent
Il vaut mieux chanter en anglais
Et moi et moi pauvre de moi
Qui me tais depuis si longtemps
Faudrait qu'je fasse gaffe à tout ça
Que je m'reconvertisse à temps
J'ai pris la méthode assimil
My tailor in the pocket
Pour avoir l'air comme les débiles
D'arriver du Massachusetts
Pour être encore en haut d'l'affiche
Faudrait qu'je sussure en angliche
Si j'veux coller à mon époque
Il me faut braire en amerloque

Singing in the rain
Singing in the train
Singing my heart
Singing in the woods
Singing in the blood
It is not the tarte

S'il n'y a plus rien d'autre à faire
Pour échapper à la misère
Si c'est l'seul moyen ici-bas
D'intéresser les mass média
Si le français ou le breton
Si l'occitan ou l'auvergnat
Comme on m'le dit sur tous les tons
Le show-business il aime pas ça
Y a p't-êtr' quand même un avantage
A cette évolution sans frein
On pourra chanter sans entrave
Quand les gens n'y comprendront rien
Pour être encore en haut d'l'affiche
J'pourrai sussurer en angliche
Si je n'veux pas finir en loque
Je pourrai braire en amerloque

Singing in the rain
Singing in the train
Singing my heart
Singing in the woods
Singing in the blood
It is not the tarte

J'entends les copains ricaner
Que j'ai plutôt l'accent manouche
Ils sont jaloux d'mon p'tit succès
Quand j'ai d'la bouillie plein la bouche
Grâce aux sondages indiscutables
Dans l'âme du français moyen
Il paraît que nos responsables
Savent tout du goût de chacun
Plaire à tout l'monde et à personne
C'est pas donné à n'importe qui
N'allez pas croire qu'ils s'en tamponnent
S'ils nous transforment en colonie
Pour être encore en haut d'l'affiche
J'commence à penser en angliche
Quand j'aurai le feeling ad hoc
Ça va faire mal en amerloque

Singing in the rain
Singing in the train
Singing my heart
Singing in the woods
Singing in the blood
It is not the tarte


Découvrez Jean Ferrat!



Dernière édition par Nine le Ven 18 Juin - 2:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Ven 18 Juin - 2:42

QUAND JE SERAI K.O
ALAIN SOUCHON



1988

When, petite soeur,
We'll just have to remember.
I'll be down,
No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down.

Quand je serai K.O.,
Descendu des plateaux de phono,
Poussé en bas
Par des plus beaux, des plus forts que moi,
Est-ce que tu m'aimeras encore
Dans cette petite mort?

Attention: plus personne
Porteurs de glace de chewing gum,
Plus de belle allure,
Chevaux glissant sur la Côte d'Azur.
Quand je serai pomme,
Dans les souvenirs, les albums,
Est-ce que tu laisseras
Ta main, sur ma joue, posée comme ça?
Est-ce que tu m'aimeras encore
Dans cette petite mort?

When, petite soeur,
We'll just have to remember.
I'll be down,
No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down.

Plus d'atoll
Pour une déprime qu'a du bol,
Plus les folles
Griffonnant "Je t'aime" sur des bristols.
Quand je serai rien
Qu'un chanteur de salle de bains,
Sans clap clap
Sans guitare, sans les batteries qui tapent,
Est-ce que tu m'aimeras encore
Dans cette petite mort?

Quand je serai K.O.,
Descendu des plateaux de phono,
Poussé en bas
Par des plus beaux, des plus forts que moi,
Est-ce que tu m'aimeras encore
Dans cette petite mort?

I'll be down,
No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Ven 18 Juin - 18:25

MICHEL DELPECH
QUAND J'ETAIS CHANTEUR


Quand j’étais chanteur (entretien avec Michel Delpech)
Par Florent Deligia (EXTRAITS)

En plus de quarante ans de carrière Michel Delpech a connu le succès
comme les désillusions. De ses concerts en première partie de Jacques Brel,
jusqu’à la sortie de son nouvel album Sexa en juin 2009,
l’interprète de Pour un flirt avec toi s’est toujours appliqué à travailler selon ses envies


Après plus de quarante ans de carrière,
quel regard portez-vous sur votre parcours ?

Michel Delpech : Lorsque je vois certains artistes des années 60/70
qui n’ont connu qu’un succès, je me dis qu’être auteur compositeur, ça m’a sauvé.
J’ai toujours été un peu décalé par rapport au mouvement yéyé,
j’étais dedans sans en faire vraiment partie.
J’ai la chance d’avoir eu un public qui répondait toujours présent
et qui ne m’a pas oublié.

Vous avez pourtant traversé une période de dépression dans les années 80…

Avec du recul cela m’a apporté du bon.
Le cerveau humain est fantastique, il ne garde que le positif.
J’ai la faculté d’oublier extrêmement vite les choses douloureuses.
Je ne suis pas rancunier, je pardonne facilement.

Cette passion de la scène vous anime-t-elle depuis toujours ?

Quand j’ai débuté, j’avais peur du live.
J’étais jeune et mon public était essentiellement féminin.
Les hommes ne m’aimaient pas. Ce n’était pas toujours de tout repos.
En plus j’étais plus fragile et ça a duré de longues années avant que
j’arrête de croire que la scène n’était qu’une obligation.
Aujourd’hui c’est elle qui me motive. Je me sens moi-même.
C’est là que je suis le plus heureux.
Quand je ne tourne pas je m’ennuie.

Comment se déroule l’écriture de vos albums ?

En classe, j’étais le partisan du moindre effort.
Je n’ai jamais été du genre à faire une chanson tous les matins.
Il me faut une carotte pour avancer,
en l’occurrence l’idée que je vais en faire un album puis une tournée.
En fait c’est tout un trip. À un moment donné j’ai quelque chose en moi
qui doit sortir et je l’extériorise.
À chaque fois, j’essaie de faire la meilleure chanson possible.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Ven 18 Juin - 18:31



J'ai mon rhumatisme
Qui devient gênant.
Ma pauvre Cécile,
J'ai soixante-treize ans.
Je fais de la chaise longue
Et j'ai une baby-sitter.
Je traînais moins la jambe
Quand j'étais chanteur.

J'avais des boots blanches,
Un gros ceinturon,
Une chemise ouverte
Sur un médaillon.
C'était mon sourire
Mon atout majeur.
Je m'éclatais comme une bête
Quand j'étais chanteur.

Un soir à Saint-Georges,
Je faisais la kermesse.
Ma femme attendait,
Planquée, dans la Mercédès.
Elle s'est fait j'ter dans l'Indre
Par tout mon fan-club.
J'avais une vie d'dingue
Quand j'étais chanteur.

Les gens de la police
Me reconnaissaient.
Les excès de vitesse,
Je les payais jamais.
Toutes mes histoires
S'arrangeaient sur l'heure.
On m'pardonnait tous mes écarts
Quand j'étais chanteur.

Ma pauvre Cécile,
J'ai soixante-treize ans.
J'ai appris que Mick Jagger
Est mort dernièrement.
J'ai fêté les adieux de Sylvie Vartan.
Pour moi, il y a longtemps qu'c'est fini.
Je comprends plus grand'chose, aujourd'hui
Mais j'entends quand même des choses que j'aime
Et ça distrait ma vie.

Pour moi, il y a longtemps qu'c'est fini.
Je comprends plus grand'chose, aujourd'hui
Mais j'entends quand même des choses que j'aime
Et ça distrait ma vie...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Dim 20 Juin - 0:43

Serge Lama
LA CHANTEUSE A VINGT ANS




Elle arrive à huit heures, personne n'est encore là
Elle ferme à double tour sa loge et la voilà
Qui d'un air attendri sourit à son miroir
Ça fait bientôt trente ans qu'elle fait ça tout les soirs.

Puis elle prend son visage à deux mains
Le caresse comme si ça n'était plus le sien
Puis elle prends les fards et les crayons
Se dessine un sourire avec application
Les faux cils, la longue robe noire
Les souliers de satin, la perruque d'argent
Maintenant la chanteuse a vingt ans

Puis elle rentre en écartant les bras
Comme si elle rentrait pour la première fois
Puis elle chante avec cette voix-là
Comme disent les journeaux qu'on ne remplace pas
Elle sourit avec ce sourire-là
Qui n'appartient qu'à elle et que nous aimons tant
Maintenant la chanteuse a vingt ans

Puis elle sort épuisée, son maquillage fond
Elle répond d'un air triste à deux ou trois questions
Elle s'habille en civil et rentre dans l'auto
Puis s'endort sur l'épaule de son imprésario

Elle revoit l'Alcazar et Deauville
A l'époque où les hommes étaient encore dociles
Elle revoit même ce petit chanteur
Sacrifiant son cachet pour lui offrir des fleurs
Elle revoit ces amoureux transis
Qui jetaient dans son lit des colliers de diamant
Maintenant la chanteuse a vingt ans

Puis elle rentre en écartant les bras
Comme si elle rentrait pour la première fois
Puis elle chante avec cette voix-là
Comme disent les journeaux qu'on ne remplace pas
Elle sourit avec ce sourire-là
Qui n'appartient qu'à elle et que nous aimons tant
Maintenant la chanteuse a vingt ans

Puis elle rentre en écartant les bras
Comme si elle rentrait pour la dernière fois
Elle se plaint avec cette voix-là
Comme disent les journeaux qu'on ne remplacera pas
Puis elle pleure avec ce sourire-là
Qui n'appartient qu'à elle et que nous aimons tant
Maintenant la chanteuse a vingt ans



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Dim 20 Juin - 1:05

LES PARADIS PERDUS
CHRISTOPHE




Dans ma veste de soie rose
Je déambule morose
Le crépuscule est grandiose

Mais peut-être un beau jour voudras-tu
Retrouver avec moi
Les paradis perdus

Dandy un peu maudit, un peu vieilli
Dans ce luxe qui s'effondre
Te souviens-tu quand je chantais
Dans les caves de Londres ?
Un peu noyé dans la fumée
Ce rock sophistiqué
Toutes les nuits tu restais là

Bandit un peu maudit, un peu vieilli
Mes musiciens sont ridés
Sur ce clavier qui s'est jauni
J'essaie de me rappeler
Encore une fois
Les accords de ce rock sophistiqué
Qui étonnait même les Anglais

Peut-être un beau jour voudras-tu
Retrouver avec moi
Les paradis perdus

Les paradis perdus
Les paradis perdus

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Dim 20 Juin - 1:17

Le syndrome d'Icare


Yann DE CARGOUËT - le rêve d'Icare.

Dans la mythologie grecque,
Icare en grec ancien Ἴκαρος / Ikaros
est le fils de l'architecte Dédale et d'une esclave crétoise, Naupacté.
Il est connu principalement pour être mort
après avoir volé trop près du soleil.

Ce que l'on appelle aujourd'hui communément le burn out,
semble avoir été décrit auparavant comme étant le syndrome d'Icare.

C'est en 1974 que Freudenberger parle de cette pathologie
résultant d'un épuisement physique et mental.
À l'époque on croyait que ce syndrome n'était lié qu'aux artistes.

Ceux-ci, acteurs, peintres, chanteurs,
etc.. qui ont de prime abord un besoin élevé d'être aimés et admirés
s'investissent corps et âmes dans leur art.

Cependant, si le succès n'atteint pas le niveau d'énergie investit
l'artiste se sent tout à coup dépressif,
souvent il sombre dans l'alcool, la drogue et se laisse aller.

Les hommes politiques et autres personnages publics sont également
susceptibles d'en être atteint.
Il semble que le seul remède de cette maladie du succès,
soit de diversifier ses intérêts,
d'établir une bonne vie personnelle et familiale pour ceux qui,
comme Icare, ont voulu aller trop haut et se sont trop approchés du soleil...
faisant ainsi fondre la cire qui faisait tenir leurs ailes.

Aucune cause biologique ne semble apparente dans ce syndrome
mais peut-être découvrira-t-on un jour que certains sont génétiquement
plus susceptibles d'exiger trop d'eux-mêmes et présentent des difficultés
à voir concrètement le lien entre les buts,
les efforts et les résultantes de ceux-ci.

LA STAR DIEUX ET DEESSES


« Homo » décidément très peu « sapiens »,
tu agis sans voir et sans comprendre,
que bravos, paillettes et lumières sont éphèmeres.
Prisonnier de ta bulle, pris au piège de ton miroir,
au tourbillon de ceux qui te disent le plus fort, le plus beau.
Tu sais finalement bien peu de choses du monde en général,
et du monde vivant qui t’entoure, en particulier.

Tu excelles dans le quantitatif mais tu es nul dans le qualitatif.
Tu n’es même pas capable de créer un être vivant aussi simple qu’une libellule,
un poisson ou même un ver de terre.
Et je ne parle pas des végétaux,
merveilleuse forme de vie qui transforme la lumière en matière,
et qui, de surcroît, purifie et climatise l’air que tu respires.

Tel Icare tu voles vers le soleil sans voir fondre la cire
qui maintient tes ailes en place.

Tu es victime à la fois du syndrome du Titanic,
cet orgueilleux paquebot qui se croyait insubmersible,
et du syndrome d’Icare,
cet humain qui se prenait pour un dieu.


Nin@rtmony

... Dans ma veste de soie rose
Je déambule morose
Le crépuscule est grandiose ...

« J'ai toujours pensé que je n'étais personne.
Et la seule façon pour moi de devenir quelqu'un...
et bien c'est d'être quelqu'un d'autre ! »
Marilyn Monroe



Dernière édition par Nine le Lun 21 Juin - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Dim 20 Juin - 13:29

SYSTEME D
A condition d'avoir quelque chose à dire ...
et surtout du talent comme :
ALAIN CHAMFORT




Les Beaux Yeux de Laure est une chanson interprétée par
Alain Chamfort pour l'album Le Plaisir sorti en 2003.

Viré de sa maison de disques suite aux « résultats insuffisants »
des ventes de son album invoqués par son label Delabel, filiale d'EMI Group,
Chamfort tourne un clip (réalisé par Bruno Decharme)
où on le voit avec des pancartes qu'il montre et où il est écrit,
outre certains passages du texte de la chanson :

« Bon d'accord, je me suis pas cassé pour mon clip. Mais j'ai une excuse.
J'ai été viré de ma maison de disques, ils allaient pas en plus me payer un clip,
alors j'ai pompé ce clip de Dylan qu'on a tourné en 1 heure ».

L'humour de Chamfort va encore plus loin par la suite :

« A propos, si vous avez des concerts, des mariages, des communions,
des ouvertures d'hypermarchés, ça m'intéresse. » [...]
« Si mon dernier album est toujours en vente,
c'est une idée-cadeau sympa,
il s'appelle Le Plaisir et moi je m'appelle Alain Chamfort ».


À la fin du clip, il montre les pancartes où il est écrit :

« J'en profite pour passer un message personnel.
Je cherche une maison de disques.
Je suis gentil, propre et bien élevé et j'ai écrit Manuréva ».

Ce clip un peu humoristique fut récompensé
de la Victoire de la Musique du meilleur clip en 2005.

Depuis, Alain Chamfort a trouvé une nouvelle maison de disques : XIII Bis Records.
Il a surmonté le mépris et la disgrace, c'est aussi çà un Artiste c'est toujours
CREATIF !
talent et création antidotes à la galère ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Lun 21 Juin - 1:24


Jacques Higelin
Ci-Git Une Star


Dans le couloir
Bleu électrique
De la clinique
Git une star
Dehors la brume
Envahit le trottoir
De son grand blouson noir
D'amertume et de spleen

Sur le boulevard
Un grand gosse un peu pâle
Déchire une photo
ça lui fait mal
Ce regard qu'elle avait
Quand elle riait
Couchée sur sa moto
Rouge comme du sang chaud

Tous les macs de Pigalle
L'a noyaient de cadeaux
Tous des salauds
Sauf le p'tit Jim
Qui lui claquait son fric
Dans les bars de Soho
Qu'il était beau
En descendant du ring
Inondé de bravos

Dans le couloir
Bleu électrique
Git une star
Lèvres ouvertes
Au baiser
Du néant
Elle murmure en souriant
Je t'aime à en mourir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Lun 21 Juin - 1:55

Chanson composée par Claude Nougaro en 1963
suite à la mort de Marilyn Monroe.



Chanson pour Marilyn

Quel est le film, le scénario
Qu'il te faut tourner de nouveau
Et dans quel néant s'illumine
Le néon de ton nom, Marilyn

Avais-tu donc le cœur si las
Que tu préfères l'au-delà
A l'eau si bleue de ta piscine
O Marilyn, Marilyn

Le talent payé à prix d'or
La beauté en technicolor
Et le soleil californien
Non, tout cela ne sert à rien
Quand on voit l'envers du décor

Ça tourne mal, ça tourne court
Nos rêves, nos joies, nos amours
L'espoir comme un vieux magazine
A glissé de tes doigts, Marilyn

Nos vies ne sont qu'un bout d'essai
Pour qui, pourquoi, Dieu seul le sait
Toi qui connais la fin du film
Dis Marilyn, est-ce un baiser

Dis Marilyn, est-ce un baiser ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Mar 22 Juin - 23:19

« Le travail constant est la loi de l'art comme celle de la vie;
car l'art, c'est la création idéalisée.
Aussi les grands artistes, les poètes complets n'attendent-ils ni les commandes,
ni les chalands, ils enfantent aujourd'hui, demain, toujours.
Il en résulte cette habitude du labeur,
cette perpétuelle connaissance des difficultés qui les maintient
en concubinage avec la Muse, avec ses forces créatrices. »

Extrait La Cousine Bette BALZAC

Allain Leprest



Monstre de talent et d'excès en tout genre ;
le plus discret et le plus sauvage des auteurs d'aujourd'hui,
qui ne cesse de brûler sa vie sans se soucier des lendemains de cendre.

Pour qui s'intéresse un peu à la chanson,
Leprest est depuis près de quinze ans une référence, une évidence.
Artiste définitivement hors norme, aux blessures douloureuses,
dont la force et la fragilité sont inextricablement liées...
On le suit sans vertige,
au bord de ses gouffres profonds comme dans les mille et un détours
de son écriture éblouissante qui avait en son temps saisi d'admiration
un certain Nougaro, pourtant avare de compliments sur les textes des autres.

« C’est simple, je considère Allain Leprest comme un des plus foudroyants
auteurs de chansons que j’ai entendus au ciel de la langue française…»
(Claude Nougaro)


... "Je fais mes chansons comme mon père menuisier faisait ses chaises,
en artisan exigeant et l'atelier du fils, c'est la rue,
la banlieue, les journaux du matin."
Cela doit être ainsi un chanteur populaire.
Trop pauvre d'artifices, trop riche de générosité pour tricher.

Quand la nuit n'a plus soif, Allain Leprest a encore soif de rencontres,
d'humanité, de vie quotidienne :

« J'affirme que la plupart de mes chansons ne sont pas gratuites.
Même trafiquées, elles viennent de mes rencontres, de récits, de gens existants....
On se peint autant qu'on peint. J'ai des autoportraits partout...».

Sur le zinc des jours, dans le bistrot de la vie,
lui le passager des zincs et des mots, il écrit la fraternité élémentaire,
le partage du pain de la tendresse.

... C'est peut-être Mozart le gosse qui tambourine
Des deux poings sur l'bazar des batteries de cuisine
Jamais on le saura, l'autocar du collège
Passe pas par Opéra, râpé pour le solfège. ...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Jeu 24 Juin - 1:59

LE BLUES DU BUSINESSMAN



paroles: Luc Plamondon
musique: Michel Berger

J'ai du succès dans mes affaires
J'ai du succès dans mes amours
Je change souvent de secrétaire

J'ai mon bureau en haut d'une tour
D'où je vois la ville à l'envers
D'où je contrôle mon univers

Je passe la moitié de ma vie en l'air
Entre New York et Singapour
Je voyage toujours en première

J'ai ma résidence secondaire
Dans tous les Hilton de la terre
J' peux pas supporter la misère

Au moins es-tu heureux?
J' suis pas heureux mais j'en ai l'air
J'ai perdu le sens de l'humour
Depuis qu' j'ai le sens des affaires

J'ai réussi et j'en suis fier
Au fond, je n'ai qu'un seul regret
J' fais pas ce que j'aurais voulu faire

Qu'est-ce que tu veux mon vieux
Dans la vie on fait ce qu'on peut
Pas ce qu'on veut...

J'aurais voulu être un artiste
Pour pouvoir faire mon numéro
Quand l'avion se pose sur la piste
À Rotterdam ou à Rio

J'aurais voulu être un chanteur
Pour pouvoir crier qui je suis
J'aurais voulu être un auteur
Pour pouvoir inventer ma vie (bis)

J'aurais voulu être un acteur
Pour tous les jours changer de peau
Et pour pouvoir me trouver beau
Sur un grand écran en couleur (bis)

J'aurais voulu être un artiste
Pour avoir le monde à refaire
Pour pouvoir être un anarchiste
Et vivre comme un millionnaire (bis)

J'aurais voulu être un artiste
Pour pouvoir dire pourquoi j'existe

Une version originale et confidentielle
de DANIEL LAVOIE



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Jeu 24 Juin - 2:24

LA VIE D'ARTISTE
LEO FERRE




On s'est rencontré par hasard,
Ici, ailleurs ou autre part.
Il se peut que tu t'en souviennes.
Sans se connaître, on s'est aimé.
Même si ce n'est pas vrai,
Il faut croire à l'histoire ancienne.

Je t'ai donné ce que j'avais,
De quoi rêver, de quoi chanter
Et tu croyais en ma bohème
Mais si tu pensais, à vingt ans,
Qu'on peut vivre de l'air du temps,
Ton point de vue n'est plus le même.

Cette fameuse fin du mois,
Oui, depuis qu'on est toi et moi,
Nous revient sept fois par semaine
Et nos soirées sans cinéma
Et mon succès qui ne vient pas
Et notre pitance incertaine.

Tu vois, je n'ai rien oublié
De ce bilan triste à pleurer
Qui constate notre faillite.
Il te reste encore de beaux jours.
Oh, profites-en, mon amour
Car les années passent vite

Et maintenant, tu vas partir.
Tous les deux, nous allons vieillir,
Chacun pour soi, comme c'est triste.
Tu pourras emporter le phono.
Moi, je conserve la piano.
Je continue ma vie d'artiste.

Un jour, on ne sait trop pourquoi,
Un étranger maladroit,
Lisant mon nom sur une affiche
Te parlera de mes succès
Mais, un peu triste, toi, qui sait,
Tu lui diras que je m'en fiche...


Le bonheur, c'est du chagrin qui se repose.
Citation de Léo Ferré

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Jeu 24 Juin - 2:47

«Il y a des hasards, mais il y a incontestablement
aussi des êtres qui savent exploiter le hasard.»



«Etre producteur de disques, c'est aussi savoir écouter.
Les artistes sont souvent des écorchés vifs qui préfèrent travailler
avec des individus qu'avec des multinationales.»

EDDY BARCLAY


Dernière édition par Nine le Jeu 24 Juin - 3:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Jeu 24 Juin - 2:56

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Ven 25 Juin - 2:21

EDITH PIAF
CHANTEE PAR SERGE REGIANNI




J'écoute Edith, sur un phono
Par hasard un disque en mono
La chanson est de Marguerite...
Qui n'a pas connu Gémini
Ni les Minets, ni les mini-
Jupes ou cerveaux qu'on nous débite
Je connais la chanson par coeur
Je ne vois pas pourquoi j'ai peur
Soudain d'apprendre quelque chose
De tragique et bête à la fois
Qui n'existait pas autrefois
Quand tu chantais "La vie en rose".

Cela ne dépend pas de toi
Tu chantes de la même voix
Que tu as gravée dans la cire
La chose est arrivée depuis
Chez les vivants qui t'ont conduite
Où l'on éclate plus de rire...
En quoi cet instant de salut
A deux refrains qui m'avaient plu
Peut-il jeter en moi ce trouble
Qui me laisse désemparé
Comme si j'avais comparé
Du Pommard avec du Chirouble...

Edith, les enfants n'ont de toi
Qu'une image tenue parfois
De myopes intermédiaires...
Et ils ne sauront jamais plus
Ce que c'est que d'avoir perdu
Sa lumière dans ta lumière...
Que de t'avoir donné la main
Ou le coeur un bout de chemin
Que d'avoir effleuré ton rêve...
Ils n'entendront que les échos
Déformés de tous les bancos
De ton existence trop brève...

On est libre étant cabotin
D'améliorer son picotin
Avec des revers de médaille...
Chacun s'arrange à sa façon,
Souviens toi de Reims, de Soissons
Et du cirque à tes funérailles...
On force un peu plus simplement
On vend son papa sa maman
Avec plus ou moins d'aptitudes
On a du monde autour de soi
Ce n'est pas toujours avec joie
Que l'on manque de rectitude.

Heureux sont ceux qui ont brillé
Edith, dans ton rêve éveillé
C'est une merveilleuse histoire
Lorsque l'on a rien qu'une fois
Eut le droit de poser le bras
Sur la soie de ta robe noire...
Tu n'as pas connu Gémini
Ni les minets ni le mini-
Jupes ou cerveaux qu'on nous débite
Mais tu chantes sur mon phono
Par hasard un disque en mono...
La chanson est de Marguerite.

Une chanson rare, un hommage discret à une chanteuse exceptionnelle,
qui avait aussi le don de découvrir des artistes tels qu'Aznavour, Montand,
Moustaki etc, elle partageait un peu de sa lumière !
un geste qu'on retrouve peu, ou plus aujourd'hui.
Un geste d'amour des autres et aussi de son Métier.



Dernière édition par Nine le Ven 25 Juin - 2:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10261
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   Ven 25 Juin - 2:37

VOIX DE L INTIME
PIAF




Robe noire gommant le corps, mais libérant la lumière du visage et des mains,
elle s’avance face à la salle plongée dans l’obscurité.

Pas de décor. Pas de choriste.
Elle est seule.

Elle est indécise, immobile, encore gauche, bras ballants, avant le saut.
Musique.
Elle ferme les yeux avant l’implosion de la voix.
Entre ventre et poitrine, profondeurs viscérales et battements de cœur,
elle occupe le volume de son drame vocal.
Elle s’absente au public et au monde.


Edith Piaf - L'Accordeoniste

Edith Piaf sort du chant, avec ses yeux noyés.
La dernière note de « l’accordéoniste » a tranché dans le vif.
Elle a levé les bras, elle s’est voilée la face, elle s’est soudainement tue.
On la retrouve étourdie, saluant le public, le corps crispé.
Elle revient « de loin », en singulière funambule ;
elle s’est comme provisoirement retirée de toute vision extérieure.

Etrange abîme oui, que celui où,
pour atteindre l’autre avec la plus haute portée émotionnelle,
il faut s’abstraire de sa présence, n’entendre que l’énergie et l’être de sa propre voix.

La voix chantée développe alors, dans l’espace, un véritable territoire intérieur.
Damia parlera de dédoublement.
La scène est envahie par la voix qui devient une île entourée d’auditeurs invisibles.
Toutefois ces enchantements insulaires de la voix ne renvoient pas
qu’au simple imaginaire auditif,
ils furent aussi guidés par la mise en scène de la lumière.

L’avènement sonore du sujet dans ce répertoire – via ses interprètes –
passe par tout un lyrisme visuel « donnant à voir »
le nouveau langage de la voix.
Ambiance des éclairages, sobriété de l’habit,
code des couleurs et des gestes.

Et c’est sur un registre polysensoriel de l’intime,
que sera accueilli le toucher vocal de ces timbres et de ces souffles ténébreux.

C'était la voix de PIAF !
une voix qui raconte toute son histoire, passage de l'ombre à la lumière.
L'ombre faite de mille reflets qu'elle n'a jamais oubliés,
un désert fait de soif, de faim, de douleurs aussi.
Un parcours hors des "sentiers battus" et qui a donné une interprète remarquable.
Si l'Amérique à Lady day en France nous avons Edith Piaf.


Nin@rtmony
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES CHANTEURS EN CHANSONS   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES CHANTEURS EN CHANSONS
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LES CHANTEURS EN CHANSONS
» L'auteur d'une des plus belles chansons (Louise), vient de disparaître!
» La foi des Cauchois en chansons
» FESTIVAL di SAN REMO
» langues et chansons normandes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: ENTREZ DANS LA LUMIERE-
Sauter vers: