H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES CASTRATS

Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10390
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LES CASTRATS   Ven 18 Déc - 1:47

Ce que l'on sait (ou pas) sur les castrats


Fresque la création d'Adam Michel Ange
Chapelle Sixtine.

Un castrat est un chanteur de sexe masculin ayant subi la castration avant sa puberté,
dans le but de conserver le registre aigu de sa voix enfantine,
tout en bénéficiant du volume sonore produit par la capacité thoracique d'un adulte.
Le phénomène des castrats apparaît dans la deuxième moitié du XVIe siècle en Occident,
se développe principalement en Italie et disparaît entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle.
On dit que les meilleurs castrats pouvaient rivaliser en puissance,
technique et hauteur avec une petite trompette.
Le mot désigne également le type de voix obtenu au moyen de cette opération.


Par Bertrand Dermoncourt

Même si les castrats ont disparu depuis longtemps,
les airs écrits pour ces interprètes hors du commun
sont de plus en plus chantés et enregistrés. Mais qui étaient-ils vraiment ?

ON LE SAIT...
Ils sont la "voix des anges".


Les castrats furent, pendant deux siècles, le symbole du bel canto, le beau chant.
Puissante et d'une souplesse sans égal,
leur voix pouvait couvrir l'étendue de trois octaves,
comprenant tous les registres connus, du soprano (aigu) à la basse (grave).
Cet éclat incomparable, mêlé au trouble produit par leur ambiguïté sexuelle,
est à l'origine d'une véritable fascination exercée sur le public et les compositeurs.
Jusqu'à Napoléon, qui, paraît-il, pleura en entendant, à l'Opéra, le castrat Crescentini.

Farinelli était leur prince.