H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ESPERANZA SPALDING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9611
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: ESPERANZA SPALDING   Mar 25 Aoû - 16:44

PUR JAZZ
ESPERANZA SPALDING




Esperanza Spalding est une jeune contrebassiste américaine, originaire de l'Oregon, qui, à 23 ans, a déjà une carrière exceptionnelle. Enfant prodige ayant étudié le violon, elle entre au Berklee College of Music à l'âge de 16 ans.
Elle découvre la contrebasse et le jazz, le circuit des clubs de blues et devient, à 20 ans, le plus jeune professeur de la vénérable faculté de Berklee !

Cette jeune musicienne a déjà un parcours étonnant.

Spalding a fait une tournée du Mexique avec le saxophoniste Joe Lovano. Elle a accompagné des artistes aussi connus et variés que Pat Metheny, Michel Camilo, Patti Austin, Regina Carter, Dave Samuels, the Boston Pops Orchestra, et Terri Lyn Carrington. Elle fut récipiendaire de la prestigieuse Bourse de la Boston Jazz Society for outstanding musicianship en 2005.


Elle a produit son premier album, Juno, paru en 2006, sur une étiquette espagnole, Ayva Musique.

La musique est d'un naturel léger et enjoué, à l'image de la personnalité de Spalding. La mélodie est à l'avant, tout en possédant suffisamment de complexité et de raffinement, résultats de ses années de conservatoire. Sa voix se marie bien aux chansons, qu'elles soient avec ou sans paroles.

Particulièrement inventive sur ses propres compositions, ses compagnons Aruan Ortiz au piano et Francisco Mela à la batterie forment avec elle un tout bien soudé. Dans le genre, cet enregistrement s'écoute avec un vif plaisir. Spalding est une musicienne de grande liberté.

En fait, si Esperanza Spalding sourie toujours, c'est que sa musique fait du bien à l'âme et au cœur.

Comment résister à cette fraîcheur, cette jeunesse, ce jeu et cette voix aux accents soul ?

Un concert d'Esperanza Spalding est un moment d'exception. Eberlué par ce qui se passe, on sait qu'on vit et qu'on partage l'histoire du jazz en train de se faire. Et on n'échangerait notre place pour rien au monde.

Son nouvel album intitulé simplement Esperanza est sorti en mai 2008.
Esperanza Spalding a été l'une des révélations de la dernière édition du festival Jazz sous les Pommiers à Coutances



Musicalement, je n'en suis pas revenue. Elle joue merveilleusement bien, elle chante divinement avec une touche de bossa et le tout avec beaucoup de grâce, de raffinement et de simplicité. C'est un enchantement.

Surtout, j'ajouterais que c'est frais, rythmé ... elle a un sacré sens du swing. et au niveau des arrangements, rien à dire...
En bref, J'adore!!

MYSPACE :
http://www.myspace.com/esperanzaspalding



Dernière édition par Nine le Mer 26 Aoû - 11:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9611
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ESPERANZA SPALDING   Mar 25 Aoû - 16:54


Festival international de jazz de Montréal
- Esperanza Spalding
:


l'effet bombe

Guillaume Bourgault-Côté
Édition du samedi 04 et du dimanche 05 juillet 2009 (LE DEVOIR)


La jeune contrebassiste et chanteuse américaine a été absolument brillante pour son premier concert en salle au FIJM.

On se souvient, lors de la défunte émission M. Showbizz, d'une chroniqueuse qui avait qualifié de «coup de coeur» un disque ayant nécessité dix écoutes avant qu'elle l'apprécie. Hé ho hein bon, comme chantait Nino: un coup de coeur, c'est quelque chose qui fait immédiatement boum dans la patate.

Et c'est depuis jeudi, minuit, quelque chose comme Esperanza Spalding.

Car la jeune contrebassiste et chanteuse américaine (24 ans) a été absolument brillante pour son premier concert en salle au FIJM.
Envoûtante. Pétillante. Sautillante. Expressive. Drôle. Une bonne dose de fraîcheur.

Cela tient autant à la musique qu'à la présence sur scène de celle qu'on présente comme une favorite de Prince et d'Obama.
Toute menue, Spalding possède néanmoins une coupe afro remarquable d'ampleur. Alors d'emblée, il y avait de l'admiration dans l'air.

Petite fiole d'énergie concentrée, sûre d'elle-même, le sourire large, Spalding n'a pas pris une minute pour s'assurer les faveurs du public -- qui, disons-le, avait l'air d'être parfaitement au courant des éloges qu'on adresse au prodige depuis ses débuts.

Prodige? Le talent de Spalding tient de cette catégorie, voilà tout. Ses professeurs s'en sont aperçus au moment même où elle a posé pour la première fois ses doigts sur une contrebasse, lorsqu'elle avait 15 ans.

Cinq ans plus tard, elle enseignait au prestigieux Berklee College of Music à Boston. Et déjà elle accompagnait les meilleurs: Joe Lovano, Charlie Haden, Regina Carter, Pat Metheny. Sans oublier ses deux albums solos. Progression rapide? Mettons.

Il faut dire, pour expliquer ce succès, qu'elle est dotée d'une personnalité immédiatement attachante, très charismatique, de celle dont les publics raffolent. La communication passe instantanément. Ça aide. Mais il y a surtout ce talent musical, déjà très mature et complet, non seulement comme contrebassiste, mais aussi comme leader et chanteuse.

Spalding connaît sur ce point ses limites:

elle a plus ou moins de coffre, et sa voix -- très soul -- est somme toute limitée dans son élasticité. Mais elle maîtrise son chant avec justesse. Naviguant entre la soul, le r&b, la pop, la chanson brésilienne, Spalding unit le tout par des arrangements qui démontrent une bonne connaissance du jazz contemporain.

Et le tout est bien servi par son jeu à la contrebasse, instrument avec lequel elle fait carrément corps.



En bref:

un effet bombe.

Mélissa Laveaux

Quelques heures plus tôt, la Montréalaise d'origine haïtienne Mélissa Laveaux s'est elle aussi payé une bonne performance dans la petite salle du Savoy. Aussi jeune que Spalding, Laveaux propose une musique folk-soul acoustique déclinée en trio.

Efficace à la guitare (picking fluide et rythme obtenu en étouffant les cordes), très à l'aise vocalement (sa voix peut être apparentée à celle d'Asa ou de Lauryn Hill), Laveaux possède elle aussi du charisme et de l'aisance, quoique sur un mode plus retenu.

À noter: ses reprises de Needle in the Hay (Elliott Smith) et d'I Wanna Be Evil (Eartha Kitt), de même que son nom dans le calepin de ceux qu'on aimera surveiller.


Dernière édition par Nine le Jeu 5 Aoû - 1:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9611
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ESPERANZA SPALDING   Mar 25 Aoû - 17:15

FALL IN


Don't worry if we fall in love
We will never touch the ground
Don't worry if we fall in love
We will never touch the ground
Just fall into a dream

They say
If you die in a dream
You die in real life
Well
I just died in your arms
Lost in your eyes
And I know
This must be a dream
Cos I feel
Like I can fly to heaven

They say
If you live in a dream
You're hopelessly lost
Well
This ain't just any old dream
For our paths have crossed
And I may be hopelessly lost
But somehow
I've managed to find heaven

And don't worry
If we fall in love
We will never touch the ground
Don't worry if we fall in love
We will never touch the ground
Just fall into a dream
Don't worry if we fall in love
We will never touch the ground
Don't worry if we fall in love
We will never touch the ground
Just fall into a dream


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9611
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ESPERANZA SPALDING   Jeu 5 Aoû - 1:03

JAZZ A MARCIAC


Baden Powell and Vinicius de Moraes

Esperanza Spalding

jeune contrebassiste/chanteuse dont tout le monde s'entiche
- de Herbie Hancock, qui l'a engagée dans le big band de stars
avec lequel il va fêter sur scène son 70e anniversaire,
à Prince, qui désire produire quelques titres de son prochain album et plus si affinités
- était manifestement émue de terminer cette tournée.

À cette occasion, elle est passée du stade de jeune espoir
à celui de tête d'affiche de la nouvelle génération.

Son premier album Esperanza est resté classé
pendant soixante-dix semaines dans les charts du Billboard.

Esperanza Spalding a 26 ans (comme Melody Gardot à quelques mois près),
elle est née à Portland et joue un mélange de jazz, de pop, de bossa-nova, de soul.
Elle est entrée à 17 ans à la très prestigieuse école Berklee de musique de Boston.
Trois ans plus tard, elle y devenait professeur et,
en 2009, Obama l'invitait à jouer à Oslo à l'occasion de la cérémoni
e de remise de son prix Nobel.

Ce n'est plus un buzz qui la catapulte, c'est un tsunami !
Son set à Marciac fut joyeux, aérien.
La demoiselle aime jouer les funambules (faussement) fragiles.
Elle chante en anglais, en portugais,
passe de la contrebasse à la basse électrique,
brouille les pistes pour ne pas se laisser étiqueter, c'est un oiseau libre.

Sacha Reins le Point
http://www.lepoint.fr/chroniques-ete-festivals/marciac-point-d-orgue-des-tournees-des-plus-grands-03-08-2010-1221621_191.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ESPERANZA SPALDING   

Revenir en haut Aller en bas
 
ESPERANZA SPALDING
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Esperanza Spalding
» ESPERANZA SPALDING
» Vos 5 ...
» TRIO ESPERANZA - JANVIER 2010 LE RETOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: