H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PONY PONY RUN RUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: PONY PONY RUN RUN   Ven 10 Juil - 14:15



... Attention, ils ne viennent pas de Manchester ou de Liverpool ... mais de NANTES ?
on a du potentiel en France fort heureusement, pendant ce temps certain(s) sont encore dans la production "realtv" fabriquant des stars ou plutôt du "superfan" ...
******
Pony Pony Run Run "Hey You"

Voici le premier single du trio Pony Pony Run Run dont le premier album vient de sortir. JUIN 2009 ... Ce groupe, totalement dingo et à la culture parfaitement pop, au sens le plus noble et révolutionnaire du terme, c'est Pony Pony Run Run, soit Gaëtan et Amaël -deux frangins- et Antonin. Trois Nantais, et un groupe formé lors de fructueuses études aux Beaux Arts.

Ca n'a rien d'innocent : pour eux, la musique et la création se nourrissent de toute chose, sont une pratique totale.

"Hey You" ou un véritable tube pour cet été 2009, mis en image en Thaïlande.
******
Entre électro dance floor et rock power pop...

Groupe déjanté aux influences diverses et variées et à la culture parfaitement pop au sens le plus noble et révolutionnaire du terme. C’est Pony Pony Run Run, soit Gaëtan, Amaël et Antonin. Trois Nantais et un groupe formé lors de fructueuses études aux Beaux Arts.

Pony Pony Run Run rayonne sur la scène rock actuelle tel un éclat digital. Élégante alliance de mélodies pop brillantes et de stadium rock 80’s, bande originale pour romances synthétiques... A partir de Mars 2005, ils jouent en première partie de groupes tels que :
These arms are Snakes, Who Made Who, Art Brut, The Paper Chase, Federal, Elevate Newton’s Theory.

En 2009, le groupe sort un nouvel opus intitulé You Need Pony Pony Run Run aux mélodies très électro en passant par le power pop et le rock.


> Le MySpace de Pony Pony Run Run
http://www.myspace.com/ponyponyrunrun


Dernière édition par Nine le Ven 10 Juil - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Ven 10 Juil - 14:25



Beaux arrangements !


Revendiquant de vraies influences à la Friendly Fire ou Phoenix, le groupe nantais Pony Pony Run Run, aux mélodies très électro qui passent par le power pop et le rock. Savant dosage.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Ven 10 Juil - 14:30




Le Web a ceci de fascinant qu'il permet de faire monter en puissance des groupes qui n'ont pas la solidité nécessaire pour assumer d'être un phénomène, et qui risquent de ne rester "que" le buzz du moment.

Boosté par sa présence sur la compilation du Grand Journal , le trio de Pony Pony Run Run pourrait à ce titre en agacer plus d'un. Encore une révélation imposée comme hype et qui bénéficie d'un trafic monstre sur le Web. Mais la fraîcheur du single Hey You fait son effet. Pourquoi bouder son plaisir ?

Entre pop et électro, le groupe signe là ce qui sera certainement le tube de l'été, sur lequel on a envie de danser, draguer et plus si affinités, un morceau qui s'insinue dans la tête et que l'on fredonne toute la journée, un hit quoi.

Certes, les trois Nantais n'ont rien inventé de nouveau, simplement parfaitement digéré une multitude de courants musicaux, qu'ils fondent en un son idéal pour le dancefloor. "On est des enfants des années 90, on écoutait vraiment tout. Notre culture, c'est ce qui passait à la radio, des trucs bons, des trucs un peu choquants. Un mélange de culture dance et de rock, des trucs très mainstream, puis des trucs beaucoup plus pointus. On aime tout." "Tout", cela donne un curieux mélange rock, électro, new wave, pop et dance porté par la voix de Gaëtan, dont le phrasé flirte parfois avec celui de Robert Smith. Rien de moins.

Surtout, les Pony Pony Run Run ont su aller au-delà de la formidable caisse de résonance qu'est le Web. Ils se sont déjà largement confrontés à la scène et ont transformé l'essai. Forcément, leur musique est de celle sur laquelle on s'agite. "On a fait 120 dates, de Brest à Varsovie en passant par le Benelux, l'Allemagne, l'Espagne, la Hollande, la République tchèque, la Suisse, l'Italie... On s'est fait sur la route. Ça nous a donné une cohésion, et ça nous a confortés dans l'idée que cette musique était internationale, accessible à tous, dans des codes qui nous semblent universels." Oui, mais à trop vouloir être universel, on risque le conformisme.

ARTICLE : Charlotte Pons le point.fr

(3e bureau/Wagram Music)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Ven 10 Juil - 14:38

Après plus de 120 concerts à travers l’Europe, l’ambitieux trio est désormais présent dans les bacs depuis le 15 juin avec You need Pony Pony Run Run. « Hey You » le premier single n’en finit plus de tourner sur les ondes mais qui sont réellement ces magiciens de la pop ? Voici l’occasion rêvé d’en apprendre un peu plus sur ce trio au lendemain de la sortie de leur première album et de leur concert sold-out à la Boule Noire. Interview :



VOUS ETES LES PONY PONY RUN RUN ET VOUS DEBARQUEZ AUJOURD’HUI AVEC CE PREMIERE ALBUM. ON NE VOUS CONNAIT QUE TRES PEU, UN PETIT MOT SUR VOTRE PARCOURS ?

Gaëtan : On est un groupe de 3 ans et demi d’existence basé à Nantes composé d’Antonin le claviériste et très bon ami ainsi qu’Amaël mon frère qui est bassiste. Pour ma part je suis guitariste chanteur. Nous nous sommes tout les 3 rassemblés autour de ce projet lors de notre passage aux beaux arts de Nantes.

J’AI EU L’IMPRESSION A TRAVERS LES DOSSIERS DE PRESSES QUE VOUS ETIEZ PLUS CONNUS A L’ETRANGER QU’EN FRANCE.

Gaëtan : Alors ça, il faudrait demander aux étrangers. Mais c'est-à-dire que par la force des choses on a plus été amené à tourner à l’étranger. C’est vrai que sur nos 120 concerts environ 70,80 n’étaient pas en France. Ca c’est plus fait comme cela par le biais des réseaux sociaux et puis le fait que l’on chante en anglais nous connecte plus rapidement avec l’étranger. Tout s’est ensuite enchainé et on a répondu aux opportunités que l’on nous proposait, c’est ainsi que l’on est parti faire des concerts à travers l’Europe.

IFLUENCES ROCK OU ELECTRO ?

GROUPE A CONCERT OU GROUPE A CLUB ?

Gaëtan : On est vraiment plus un groupe à concert car on est plus rock sur scène. Notre formation reste très « classique », une vraie line-up de rock même si c’est vrai qu’il y a une bonne part d’électro mais celle-ci vient se rajouter. Et puis il est vrai que l’on s’est avant tout forgé sur scène donc on dégage plus une énergie de l’ordre du rock.

VOUS VOUS ETES RENCONTRE AUX BEAUX ARTS, CES ETUDES INFLUENT SUR VOTRE STYLE ?

Gaëtan : Oui, je pense, pas forcément sur la musique en elle-même, mais sur l’idée que l’on transporte derrière. C'est-à-dire que l’on n’est pas dans une logique de restriction qui nous cantonnerait dans un genre, ce n’est pas pour autant que l’on est contre les étiquettes mais on essaye vraiment de faire une musique qui nous ressemble pour refléter le fait que l’on écoute tout et n’importe quoi, du bon, du moins bon, dans tout les genres. C’est en cela que ça rejoint un petit peu l’esprit qui était véhiculé aux beaux arts. C’est peut être pas comme ça que les gens la perçoivent mais c’est comme ça que l’on travail en tout cas, pour que chacun est un truc à prendre dans notre musique, sans cloisonnement aucun.

VOUS PROPOSEZ UN SON TRES ELECTRO POP, DISCO, TRES COLORE EN TOUT CAS. EST-CE QUE VOUS AVEZ L’IMPRESSION D’ETRE L’UN DES PRECURSEURS D’UN STYLE EMERGEANT OU BIEN DE SURFER SUR LA VAGUE PHOENIX ?

Antonin : Forcement, on surf sur cette vague au vue de tout ce qu’il se fait en ce moment.

Même si on a vraiment essayé de varier les plaisir avec parfois des petits côtés électro, des petits côtés funk ou même dans certain cas strictement de la pop un peu à la Weezer ou des groupes comme cela.

TOUT LE MONDE EN ELECTRO FAIT REFERENCE A LA FAMEUSE « FRENCH TOUCH », VOUS VOUS RECONNAISSEZ DANS CE TERME ?

Antonin : Moi j’aime bien l’idée de « French Touch » mais c’est peut être un peu faisandé, on ne le dit pas trop pour la pop je crois. Il y a Phoenix certes mais ils étaient vraiment à la base avec Air et tout ça. Ou alors nous on serait « French Touch Volume 3 » quoi ! (rires)

Gaëtan : Après ce mot ça caractérise un peu le fait que ça soit des français qui fassent de la musique, c’était bon il y a 10, 15 ans avec les Daft Punk et tout car c’est vraiment les premiers qui ont osé franchir les frontières et qui ont réussis mais ce mouvement ça concerne 10 mecs à la base. Il y eu une seconde vague avec Justice notamment mais je crois que maintenant il faut aller au-delà de ça et se mettre dans l’idée que c’est normal que notre musique s’exporte. Le problème aussi c’est que l’on a une espèce de pudeur à ne pas chanter dans notre langue en France. Tu vois par exemple les belges et les scandinaves ils se préoccupent peu de chanter une autre langue et ils sont internationaux depuis bien longtemps ! J’ai l’impression qu’il est grand temps que la musique française s’affirme à travers le monde et que l’on arrête de se laisser déborder par le côté marketing qui dirait « French Touch : achète c’est français » pour franchir les frontières.

SUR VOTRE ALBUM, IL Y A LE COTE UN PEU DISCO 80s, LES SYNTHES HURLANT, LA GUITARE ELECTRIQUE ET LES SAMPLERS. UNE SORTE DE MELTING POP DE TOUT CE QUI EST POP JUSTEMENT. C’EST LE STRICTE MELANGE DE VOS INFLUENCES OU BIEN UNE REELLE RECHERCHE POUR TROUVER UN SON QUI SONNE ?

Gaëtan : Tous les morceaux de cet album, du moins plus de la moitié, on les a fait voyager sur les routes et ils ont évolué tout les 3 mois environ. Il y a eu des passages, plus dance, plus rock ça a évolué. A partir de cela on a essayé de faire un album cohérant et je crois que c’est le cas, j’ai l’impression que l’on a placé une sorte de fil conducteur.

Antonin : Il ya des individualités sur cet album un peu comme une couleur pour chaque chanson et on a essaye que le mélange des genres soit le plus cohérant possible.

VOUS PROPOSEZ UN UNIVERS DEJANTE, PAS AUTANT QUE LES NAIVE NEW BEATERS MAIS EST-CE QU’IL Y A COMME EUX, UN ROLE A TENIR, UNE MISE EN SCENE ?

Gaëtan : On a fait un concert avec eux, il a quelques mois et ils sont vraiment très sympas. Ils ont un univers très drôle, une musique fun qui est plus un mélange d’électro et de hip-hop avec un fond de pop. Alors que nous on est plus dans le domaine de la pop avec des ajouts de rock ou de l’électro donc on ne fonctionne pas forcément dans le même sens. Nous on essaye de valoriser nos morceaux, c'est-à-dire que tu prends une guitare tu joues nos morceaux et théoriquement c’est censé fonctionner. Et après pour faire le petit distinguo, notre univers à nous il n’est pas très fantaisiste. Attention, je ne dis pas qu’on est glauque mais on n’a pas une revendication du fun à outrance. On fait des chansons un peu plus romantiques; le côté un peu plus léger. Je crois que ça reste dans une certaine sobriété.

QUE CELA SOIT DANS L’ATTITUDE OU DANS LA MUSIQUE, ETES VOUS UN GROUPE BRANCHE ?

Gaëtan : Ca c’est à vous de nous le dire ! (rires) Mais déjà c’est quoi branché ? Ou hype ?

Antonin : Je crois que c’est juste quand il y a des gens de milieu un peu mode qui s’y intéresse, un peu de groupies qui crient « wow c’est génial » pendant 6 mois et qui oublient après. On espère vraiment passer au-delà du branché, c'est-à-dire passé au-delà de 6 mois et que l’on puisse écouter notre album bien après.

Gaëtan : En même temps, il est vrai que l’on ne surf pas sur une tendance particulière et que l’on ne cherche pas du tout le soutient de la hype ou quoi que ce soit. Rien que par le fait que l’on habite Nantes et que l’on n’est pas sur Paris, ça nous évite de nous montrer dans des soirées de ce milieu. C’est vrai qu’il y a peut-être un peu plus d’engouement autour de nous mais en même temps la manière dont nous on se perçoit elle n’a pas changé et les gens que l’on côtoie c’est pareil. Donc on n’a pas forcément l’impression d’être plus mis en valeur qu’avant.

Antonin : De toute façon je crois que l’on n’est pas de se tempérament la !

LES JOURNALISTES ON L’HABITUDE DE DIRE QUE CHAQUE DECENNIE A SON STYLE MUSICAL COMME PAR EXEMPLE LA BRITPOP DES 60s OU LA DISCO DES 70s. PENSEZ VOUS QUE 2010 SERA LA DECENNIE DE L’ELECTRO POP ?

Gaëtan : Selon moi ça sera la pop ! Selon moi c’est un truc de devin : « Nostradamus a dit … » (rires). En tout cas j’ai l’impression que tout ce qui est pop c’est en train de revenir et en tout cas je l’espère.

IL FAUT ETRE SOUS ECSTA POUR APPELER SON GROUPE PONY PONY RUN RUN ?

Gaëtan : Tu as tout compris !!!! (rires) Non, mais c’est plus un bon gros délire, on a été très inspiré ce jour là (rire). Et puis tu sais à un moment donné tu as un nom et c’est trop tard ; tu l’as, faut que tu l’adoptes ! (rires).

VOUS ETIEZ HIER A LA BOULE NOIRE, COMMENT C’EST PASSE CE PREMIER CONTACT AVEC LE PUBLIC SUITE A LA SORTIE DE L’ALBUM ?

Gaëtan : La première donne qui a changé c’est que contrairement aux dates précédentes on a dut défendre notre album. Au niveau du public c’était un peu une nouveauté de voir des gens qui pouvaient chanter nos chansons et qui les connaissaient hyper bien. Pour le coup, la Boule Noire était vraiment pleine à craquer, c’était vraiment agréable, très rock, très fort. Il y avait vachement de son, vachement de sueur, il faisait 50°, en bref c’est vraiment une très bonne expérience et ça pose sans doutes les jalons d’un nouveau style où on fait plus quelque chose de l’ordre du show, où on se fait plaisir et on partage beaucoup avec le public.

VOUS N’ETES POURTANT PAS BEAUCOUP PROGRAMME SUR LES FESTIVALS CET ETE.

Gaëtan : C’est parce que l’album est sorti tardivement, donc on n’est pas forcément tombé dans l’œil des programmateurs qui travaillent 6 mois à l’avance donc on en fait très très peu cet été. Cependant on prépare quand même une grosse tournée pour la rentré et on sera surtout programmé dans les festivals à partir de l’hiver je pense. Mais pour cet été on va quand même faire Montreux le 5 juillet, ce qui n’est pas rien, et puis on a aussi la première partie de Simple Minds dans les arènes d’Istres. Avant tout cela, on part au Japon pour la semaine prochaine (à partir du 19 juin). Donc un été pas forcément très chargé mais beaucoup de choses marantes.

EN PARLANT DU JAPON, VOUS PARTEZ EN TERAIN CONQUI OU BIEN TOUT RESTE A FAIRE ?

Gaëtan : On part le 19 pour deux concerts et se balader un petit peu. On ne sait pas du tout à quoi s’attendre, on espère juste qu’on va bien se marrer. Je pense que ça va être un sacré choc de jouer devant un public que l’on ne connait absolument pas pour une culture que l’on ne connait pas non plus. En plus, il parait que là-bas ça se sent que la culture est différente donc on en témoignera au retour.

CE N’EST PAS UN REPPROCHE MAIS VOTRE ALBUM N’EST PAS TRES VARIE DANS LE STYLE. VOUS AVEZ DEJA EXPLORER D’AUTRES HORIZONS ?

Gaëtan : Comme je te disais, la musique telle qu’on la conçoit est plurielle. Or quand on a enregistré ça c’est fait sur 2 mois, 2 mois et demi et c’est un instant figé de notre musique. Par exemple certains morceaux de l’album on déjà évolués depuis la sortie de l’album. Cet opus c’est plus une sorte de polaroïd qui présente l’état des choses à cet instant. On est vraiment dans une recherche perpétuelle mais cet album c’était vraiment pour figer les choses.

LES RUMEURS ANNONCENT LA PREMIERE PARTIE D’UNE STAR AMERICAINE DE LA POP, UN PETIT MOT ?

Gaëtan : Ce n’est pas vraiment des rumeurs mais une réalité, on a en effet été contacté par l’agent de Kate Perry pour faire sa première partie. Elle avait découvert notre musique au hasard par Myspace et a été intéressé parce ce que l’on proposait. Sauf que malheureusement on a coupé cour car à ce moment là nous étions en studio. Dans l’absolu, on n’est pas ultra fan de Kate Perry mais des expériences comme celle là, je crois que ça ne se refuse pas. Donc on est encore en contact avec son agent et on espère que l’on puisse faire des choses ensemble par la suite mais ça dépend aussi de son avenir à elle. Mais quoi qu’il se passe c’est toujours flatteur.

POUR FINIR, UN PETIT MOT SUR LA LOI HADOPI ?

Gaëtan : Je pense que c’est le moment de trouver un support en bonne alternative au CD, quelque chose que les gens on envie de posséder. Nous dans le groupe, le côté immatériel du mp3 je sais qu’il ne nous attire pas trop et que l’on est des bons consommateurs car on achète des CDs même si tout n’est pas bien dessus et même des vinyles. Après je crois qu’il faut évoluer qu’il ne faut pas cracher sur un outil comme internet, si il y a de la gratuité je suis pour car il ne faut pas se leurrer, un mec qui met un titre sur son blog ça vaut peut être 1000 encarts de pub dans les médias plus classiques. L’alternative c’est peut être une gratuité régulière sur le net mais aussi conserver le bien matériel que l’on a envie de posséder, d’avoir entre ces mains. En ce qui concerne HADOPI, le côté répressif ne me convient pas du tout et je crois qu’au contraire il ne faut pas fermer les yeux sur des techniques nouvelles comme l’internet et qu’il faut les intégrer, même au marché du disque.

Je pense que dans tout les cas c’est à nous, la nouvelle génération, de trouver des remparts à tout ça, peut être réglementé un peu mais sans mettre en place non plus une terreur par la répression et la suppression des connexions internet.

(Merci à Stephane du 3éme bureau)

Thomas Lhuillery le 18/06/2009
rock'nfrance
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Ven 10 Juil - 14:43

Shows à venir



11 juil. 2009 20:00
+ Simple Minds @ Les Nuits d’Istres Istres
25 juil. 2009 20:00
@ Festival Anglards de Salers
21 août 2009 20:00
Barrowland Ballroom with Katy Perry Glasgow (UK)
28 août 2009 20:00
Théatre de verdure Cholet
4 sept. 2009 20:00
Bienne Bienne (CH)
5 sept. 2009 20:00
Biot Nice
25 sept. 2009 20:00
SFR au showcase Paris
1 oct. 2009 20:00
Le Chaud Case Pau
2 oct. 2009 20:00
Cabaret Aléatoire Marseille
3 oct. 2009 20:00
Cargo de nuit Arles
8 oct. 2009 20:00
Le Chabada Angers
9 oct. 2009 20:00
La fourmi Limoges
10 oct. 2009 20:00
Olympic Nantes
22 oct. 2009 20:00
Festival Ground Zero Lille
23 oct. 2009 20:00
Cargo Caen
29 oct. 2009 20:00
La coopé Clermont Ferrand
6 nov. 2009 20:00
El mediator Perpignan
7 nov. 2009 20:00
Passagers du zinc Avignon
14 nov. 2009 20:00
Festival Picardie Mouv’ Amiens
18 nov. 2009 20:00
BT59 Bordeaux
19 nov. 2009 20:00
Rockstore Odéon Montpellier
20 nov. 2009 20:00
Festival les givrés Manosque
26 nov. 2009 20:00
DClub Lausanne
12 déc. 2009 20:00
Bikini Toulouse
18 déc. 2009 20:00
Camji Niort
19 déc. 2009 20:00
Festival Auray


Dernière édition par Nine le Ven 10 Juil - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Ven 10 Juil - 15:00

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12816
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Mar 15 Sep - 17:25

"Hey you" de Pony Pony Run Runse classe déjà 4ème sur iTunes, en attendant le classement du Top Singles qui tombera dès ce mardi soir. C'est un plébiscite pour ce groupe français, tant dans notre hexagone qu'en Grande-Bretagne, où les anglais en sont dingues ! A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12816
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Mar 29 Sep - 17:44

Pony Pony Run Run en interview

Après avoir créé le buzz sur la toile avec le clip de "Hey You", le groupe français Pony Pony Run Run débarque avec fracas à la 19ème place du Top Singles, poursuivant également son ascension avec son premier opus éponyme. Nous les avons rencontrés !
Salut les gars ! Pour commencer, et afin que les internautes fassent plus ample connaissance avec vous, d'où êtes-vous originaires (Thierry Cadet, Rédacteur en Chef adjoint) ?
Antonin : Nous sommes originaires de Nantes.
Amaël : Mon frère et moi avons rencontré Antonin lors de nos études aux Beaux-Arts.

Jouiez-vous déjà de la musique ensemble à l'époque ?
Gaëtan : Oui, on avait déjà un groupe ensemble, qui portait un autre nom, et puis nous avons arrêté les concerts durant une dizaine d'années, pour reprendre il y a quelques temps au sein de Pony Pony Run Run, en repartant sur de la musique pop.
Amaël : C'est à dire qu'à l'époque, on jouait plus de rock, et puis petit à petit, nos divers influences ont créé le son que nous jouons aujourd'hui.
Antonin : Ensuite pour notre groupe, on avait déjà trouvé un nom : Pony. On l'a doublé parce qu'on n'avait pas d'inspiration, ce qui faisait Pony Pony et après on s'est dit qu'il pourrait courir et on l'a doublé aussi vu qu'on l'avait déjà fait pour le premier mot, pourquoi pas pour le deuxième ?

Quelles étaient vos influences ?
Gaëtan : Du rock, de la pop, du jazz, de la funk, de la dance, de la musique celtique, de la musique malgache (rires) ! On ne se revendique d'ailleurs d'aucun mouvement en particulier, on essaie d'écouter de tout, d'être ouvert à tout, et ensuite on joue notre propre musique, c'est tout.
Antonin : On joue ce qu'on aime, maintenant de là à la définir avec des mots, c'est autre chose...

Il y a cela dit des arrangements très électro sur votre album également, non ?
Amaël : Oui. Mais tu sais, le prochain disque pourrait s'en éloigner aussi, on s'en rapprocher, c'est selon (sourire). On vit notre musique sur l'instant, on ne programme rien, rien n'est calculé d'avance.




On parle de Phoenix parmi vos groupes fétiches...
Antonin : C'est vrai. On aime beaucoup Phoenix.

Que vous inspire la carrière de ce groupe français, connu du grand public pour un unique tube dans l'hexagone, "If I Ever Feel Better" (Top 12 en 2001), alors qu'il est très populaire dans de nombreux pays européens, mais également aux Etats-Unis ?
Gaëtan : On trouve ça dommage en soit. C'est un groupe de qualité et les français le sous-estiment. Même si les médias n'hésitent pas à les tarir d'éloges.
Amaël : C'est un peu frustrant quand même, non ?

Seriez-vous prêt, étant donné l'accueil de votre single "Hey You" en Grande-Bretagne, et alors que votre premier album va être publié dans de nombreux pays européens, à vous exiler - quitte à manger tous les jours des Fish'n'Chips ?
Antonin : (rires) On ne veut pas déménager nous ! On est bien ici !
Amaël : Par contre, aller y donner des concerts, évidemment ! C'est d'ailleurs ce qu'on envisage pour 2010.

Dans quels pays ?
Gaëtan : On va donner prochainement des concerts à Varsovie, mais on envisage aussi Londres, Bruxelles, Genève, et puis ensuite on ira là où il y a de la demande !
Amaël : Pour le moment, on a trente dates qui arrivent en France, dont le 2 décembre prochain à La Maroquinerie de Paris, et ensuite on verra à partir de janvier 2010. Tout se met en place petit à petit...

Pourquoi avoir choisi de chanter dans la langue de Shakespeare ?
Gaëtan : Parce que notre culture musicale est anglophone tout simplement. On écoute beaucoup de groupes allemands ou scandinaves qui chantent en anglais aussi. Peu importe la nationalité d'origine, mais on pense malgré tout que l'anglais sonne mieux que le français.
Amaël : C'est un reflex pour nous, on aime le sens des mots, la musicalité de la langue anglaise.

Peut-on quand même espérer un jour un titre de Pony Pony Run Run en français ? Sur scène peut-être ?
Antonin : Il devait y en avoir un sur l'album, mais il n'est pas passé lors de l'enregistrement (rires) !

Lequel ?
Amaël : Le mot 'pourquoi', mais ça ne sonnait finalement pas (sourire).

Combien de morceaux avez-vous enregistrés en tout et pour tout pour ce premier album éponyme ?
Antonin : Une vingtaine. Et on en a choisi onze pour le disque.
Amaël : Les plus vieilles ont deux ans et demi, et la plus jeune, c'est "Hey You".

Tout semble avoir été très vite pour vous : "Le Grand Journal" de Canal+ utilise la bande-son de "Hey You" pour "Coming Next" au printemps dernier, le clip crée le buzz sur Internet avec 500 000 visionnages sur Dailymotion, le single se classe 4ème sur iTunes, 19ème au Top Singles, le célèbre magazine anglais "The Guardians" vous met à l'honneur titrant “The French do British synth-pop even better than us”, ça ne donne pas le tournis tout ça ?
Gaëtan : Ça fait plaisir, c'est sûr ! Mais tu sais, ça ne change rien pour nous finalement, on continue à faire de la musique de la même manière qu'avant, ça ne nous donne donc pas le tournis (sourire) !
Antonin : Par contre, on ne va pas te le cacher, c'est un vrai moteur ! Ça donne envie d'aller de l'avant, de continuer, mais exactement de la même manière que jusqu'à maintenant.

Pourquoi avoir choisi de ne pas apparaitre dans le clip de votre premier single "Hey You" ?
Gaëtan : Simplement parce que c'était important pour nous de laisser s'exprimer la musique, sans qu'elle soit incarnée. Parasitée par nos images.

Est-ce vous, forts de vos études aux Beaux-Arts, qui l'avez réalisé ?
Antonin : Non, il s'agit de Dan Assayag et de Mathieu Caulet. Deux réalisateurs talentueux qui nous ont fait une proposition de tram, et on a suivi !

Quel pourrait être, selon vous, le prochain single extrait de l'opus ?
Amaël : On ne sait pas encore. Il y a cela dit des morceaux que nous aimons tous les trois et qui se détachent déjà des autres, tels que "Walking On The Line" ou "Girls I Know".
Gaëtan : "Cherry Love Brasil" aussi, ou même "Love Veritable" qui amènerait un côté un peu plus sombre. On verra !

Pour finir, comment vous est venue l'idée du bootleg avec Jay-Z (écoutez en cliquant ici) ?
Antonin : C'est la proposition d'un gars, et comme on l'a trouvé super, alors on l'a validé !
Amaël : Cela dit, je sais qu'il en existe d'autres.

Sera-t-il disponible en single, sur les plateformes de téléchargement légal par exemple, ou en bonus sur une éventuelle réédition de l'album ?
Gaëtan : Non parce qu'un bootleg c'est le bazar au niveau des droits ! Cela dit, il est sur Internet, les gens peuvent l'écouter quand bon leur semble (sourire) !

Merci beaucoup pour votre gentillesse et votre disponibilité !
Gaëtan, Amaël et Antonin : Merci à toi et à bientôt !

http://www.chartsinfrance.net/actualite/interview-49186.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Lun 30 Nov - 20:02

SUCCES



Pony Pony Run Run, sous ce nom de cartoon se cache un groupe qui monte, qui remplit les salles et qui vend plus de 50 000 singles.

Autant dire que c'est le carton du moment.

Originaire de Nantes et d'Angers (oui oui, ce sont des français !), le groupe Pony Pony Run Run a maintenant 4 ans d'existence et est composé de trois jeunes garçons dont deux frère, Gaëtan et Amaël.

Le style est résolument pop avec des touches électro à découvrir sur leur premier album sorti en juin 2009
"You Need Pony Pony Run Run".

Remarqué par Canal+ qui a décidé de passer un extrait du single "Hey You" juste pendant le Grand Journal,
Pony Pony Run Run est à découvrir . C'est un coup de coeur du moment !

Après un concert à la Maroquinerie, le 2 décembre, ils se produiront à la Cigale le 21 janvier prochain

Face à ce succès, une édition spéciale de l'album sortira le 30 novembre comprenant :
1 titre inédit en bonus
3 acoustiques (dont Music Sounds Better With You, la reprise du tube de Stardust),
2 remixes (dont celui de Crystal Fighters) et le clip de Hey You.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12816
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Dim 7 Mar - 19:03

VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2010
GROUPE REVELATION DU PUBLIC

Le trio nantais-angevins Pony Pony Run Run a été récompensé hier soir au Zenith de Paris dans le cadre des Victoires de la musique. Le groupe était sélectionné dans la catégorie "révélation du public de l'année" aux côtés de Cœur de Pirate, Grégoire et La Fouine.

Les deux frères originaires d'Angers, Gaëtan et Amaël Réchin Lê Ky-Huong, respectivement chanteur/guitariste et bassiste et Antonin Pierre, le claviériste ont joué Hey yousur la scène du Zenith. Quelques minutes plus tard, les trois artistes ont reçu le trophée révélation du public des Victoires de la musique.

http://www.angers.villactu.fr/pony-pony-run-run-victoires-br19753-c014.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Mar 18 Mai - 1:13

Les Pony Pony Run Run
s'attaquent au Zénith de Paris




La chevauchée marathonienne des Pony Pony Run Run se poursuit au galop:
le groupe d'electro-pop le plus en vue du moment
sera en tournée dans les plus grands festivals cet été
et en concert au Zénith de Paris le 12 novembre 2010.

Mais où s'arrêtera la marche en avant des Pony Pony Run Run (PPRR) ?
Révélés en 2009 avec un premier album survitaminés
(le déjà culte "You Need Pony Pony Run Run",
sorti en 2009 3ème Bureau/Wagram),
le trio d'Angevins exilés à Nantes a connu la consécration cette année
avec un Victoire de la Musique et une tournée à guichets fermés
qui les a vu se produire dans des salles aussi prestigieuses
que La Cigale à Paris ou le Phénix à Bourges.

Et la chevauchée du groupe des frères Réchin Lê Ky-Huong,
démarrée à brides abattues en octobre 2009, est loin d'être fini:

les auteurs du tubesque "Hey You" seront en effet dans de nombreux festivals cet été,
avant d'entamer l'enregistrement d'un deuxième album cet automne et de remonter sur les planches parisiennes avec un concert au Zénith de Paris le 12 novembre 2010.
Les places sont déjà en vente pour ce concert, au prix de 33 euros.
"En tout, ce sont 250.000 personnes qui devraient les avoir vu
en concert en fin d'année, festivals compris",
indique un porte-parole du producteur de concerts Full Force.

Mais il y a plus.
Selon nos informations, le groupe sera sur la route cet automne
pour une une quinzaine dates dans les Zénith et autres grandes salles de l'Hexagone.
La billetterie ouvrira dans un dizaine de jours. En attendant,
les fans de PPRR pourront les retrouver dans les plus grands festivals,
dont le Main Square où ils se produiront le 2 juillet,
le même soir que les Black Eyed Peas et David Guetta.

Autres festivals sur leur feuille de route:
Rock dans tous ses états à Evreux, La Nuit de l'Erdre,
Festival de Carcassonne, Pause Guitare à Albi, Les Déferlantes d'Argelès,
Les Francofolies de La Rochelle, Poupet, Musilac, Les Vieilles Charrues,
Voix du Gaou à Six-Fours, les Authentiks à Vienne,
Au Pont du Rock à Malestroit, Festival de Cognac...
Un best-of des festivals en quelque sorte.

Ces nouvelles dates de la tournée 2009/2010 des PPRR
seront occasion de découvrir la nouvelle dimension du groupe,
qui s'affranchit progressivement de son titre de "groupe à 1 succès"
qui lui collait à la peau il y a encore peu de temps.
Depuis "Hey You", en effet le groupe a publié un deuxième single,
"Walking on a Line" et vendu plus de 50.000 exemplaires de son opus
"You Need Pony Pony Run Run". Il a aussi musclé son spectacle sur scène.

"Nous avons beaucoup travaillé le live",
nous confiait récemment Anthonin Pierre, le claviériste du groupe.
Rappelons que le quatrième membre du groupe sur scène n'est autre que
Frédéric Rivière, aka Anoraak.

http://www.concertlive.fr/actualite/6859/les-pony-pony-run-run-s-attaquent-au-zenith-de-paris

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Jeu 10 Juin - 12:49

Toulouse. Pony Pony Run Run au forum de la FNAC
Le trio nantais Pony Pony Run Run a reçu
une Victoire de la Musique 2010



Retenu par le Grand Journal de Canal +, le single « Hey You »
a été l'un des grands tubes de 2009.
Les Français de Pony Pony Run Run s'arrêtent aujourd'hui
à Toulouse, à la Fnac-Wilson (17 h 30) puis au Bikini (c'est complet !),
avant d'entamer une longue tournée d'été
Entretien avec Amaël (basse) à l'origine du groupe
avec son frère Gaëtan (guitare/chant) et Antonin (claviers).

Vous attendiez-vous à un tel succès ?

Non. On ne sait pas trop ce qu'il s'est passé.
Déjà, quand notre album est sorti, nous avons été très surpris que le Mouv'diffuse
« Hey You » et que Canal + s'en empare.
Après, chacun a projeté sa propre histoire dans nos chansons.
Il s'est passé un truc hallucinant !

Quel est votre meilleur souvenir de tournée ?

Le dernier Printemps de Bourges. Nous étions programmés le samedi soir,
à 22 heures sur la grande scène.
Dans la semaine qui a précédé le festival, nous avons eu exceptionnellement
trois jours de vacances. Mon frère Gaëtan est alors parti à Lisbonne…
au même moment que le nuage du volcan islandais ! Il était coincé au Portugal.
Jusqu'au dernier moment on ne savait pas si le concert serait annulé.
Finalement, il a trouvé un gars super qui l'a pris en charge en voiture
à trois heures du matin et qui a roulé seize heures non-stop
depuis le Portugal pour l'amener à Bourges.
Il est arrivé une demi-heure avant le début du concert !

Vous avez dit « Être de bon ton, on ne sait plus ce que c'est ».
Quelle est votre influence la plus honteuse ?

Cascada (une version teutonne contemporaine de Modern Talking, N.D.L.R.).
Il nous est déjà arrivé de la reprendre lors d'un concert acoustique.
Qui sait, peut-être recommencerons-nous à Toulouse…
Nous appartenons à une génération qui a écouté plein de choses,
à la fois Nirvana, Pantera et Culture Beat.

Quand pensez-vous enregistrer un nouvel album ?

Houla ! C'est encore lointain dans nos esprits.
Nous avons un emploi du temps vraiment chargé et pour l'instant,
aucune maquette n'est prête.
On va commencer à agencer les premiers morceaux dans le bus cet été,
puis on fait un break en septembre et on voit après.
En tout cas si on entre en studio, ce sera au plus tôt en 2011.

http://www.ladepeche.fr/article/2010/06/08/850542-Toulouse-Pony-Pony-Run-Run-au-forum-de-la-FNAC.html

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12816
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Ven 24 Sep - 20:26

Le Studio : Pony Pony Run Run (1/2)

Sylvain Chazot et Stéphanie Villeroy 24/09/10 à 17h30

Le Studio est l'émission musicale de France Soir TV. Cette semaine : Pony Pony Run Run, un an après la sortie de leur premier album.



Le Studio : Pony Pony Run Run
envoyé par FranceSoirVideos. - Regardez la dernière sélection musicale.

http://www.francesoir.fr/le-studio-musique/le-studio-pony-pony-run-run-12.27880
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Ven 17 Déc - 0:49

Pony Pony Run Run dans l'oeil de France 2


Daniel Schick en arrière-plan tandis que Gaétan
évoque les souvenirs collégiaux de PPRR au bar du Lieu Unique.

Hier, le groupe est revenu sur ses années nantaises pour les besoins
d'une émission de Daniel Schick qui sera diffusée à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Un reportage de Daniel Schick consacré aux Pony Pony Run Run
et qui sera diffusé sur France 2 au moment des fêtes de Noël, c'est la classe ?
« Non, c'est la course ! »,
rectifient les trois très sympathiques musiciens qui ont rendez-vous
avec l'équipe du journaliste au Lieu Unique.

La course parce que le groupe est en pleine tournée.
Parce que mercredi, ils seront à Caen, jeudi à Besançon, vendredi à Moscou.

Parce qu'ils courent, courent les Pony depuis leur consécration
avec une Victoire de la musique en mars dernier.
Et parce que le journaliste leur laisse à peine le temps de finir leur café.
« Faut bouger les Pony ! », les somme-t-il,
pas très chic, un peu tendu et surtout pressé.

L'équipe de France 2 n'a que la petite après-midi
pour suivre les trois membres du groupe sur les lieux qui les ont marqués
les ont influencés...

D'abord le Lieu Unique où ces anciens étudiants de l'école des Beaux-arts
ont vu pas mal d'expos.
Où Amaël a même a été « médiateur » sur une exposition (Actif Réactif)
et le bar, endroit où le groupe a donné quelques sets mémorables,
expérimenté des formes contemporaines et... « bu quelques hectolitres !!!

C'était le lieu de nos fêtes et de nos excès. Le QG des étudiants des Beaux-arts. »

« Profondément libres »

« Pony Pony Run Run un groupe que j'aime profondément,
expliquera Daniel Schick, plus décontracté à l'issue du tournage
qui les a également amenés au musée des Beaux-arts et au château des Ducs.
Ils ont un vrai discours, une relation sincère et profonde avec plein de formes artistiques.
Et ils sont profondément libres
. Des gens qui osent faire ce que les autres n'ont pas fait. »

Le reportage consacré aux PPRR sera diffusé
au cours d'une longue émission intitulée 2010, ils ont osé, des passions et des hommes.

Sur le plateau de cette émission exceptionnelle de fin d'année,
animée et pensée par le journaliste, il y a aura des invités tels que Philippe Croizon,
l'homme qui a traversé la manche sans bras et sans jambes,
le professeur Laurent Lantieri, auteur de la première greffe totale du visage,
un agriculteur primé pour son travail écologique...

Et ces reportages consacrés à des artistes couronnés durant l'année.
Les PPRR mais encore Lorant Deutsch, Abd Al Malik, Guillaume Gallienne.
« On mesure surtout l'incidence de la Victoire de la musique
dans l'intérêt que nous portent les médias.
Avant, c'était la presse locale, la presse musique.
Aujourd'hui, les médias qui viennent vers nous sont moins spécialisés »,

constate Amaël qui s'étonne encore d'avoir vu une photo de Gaétan
dans un magazine people après qu'il ait assisté à un match de tennis à Roland Garros.

Qu'en sera-t-il après une éventuel NRJ Music award ?
Et oui, car après une Victoire,
le titre de meilleur artiste français remporté face à David Guetta ou Phoenix
aux MTV Europe music Awards,
les voici nominés aux NRJ Music Awards...

Véronique ESCOLANO.
OUEST FRANCE
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Pony-Pony-Run-Run-dans-l-oeil-de-France-2-_-1595787------44109-aud_actu.Htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12816
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   Mar 31 Jan - 12:39

PONYPONY/RUNRUN
Sortie le 27 février 2012



Fort du succès de leur premier album qui s’est vendu à plus de 110.000 exemplaires, les Pony Pony Run Run étaient très attendus sur la qualité de leur deuxième album. « Just a song« , le premier extrait, nous a mis l’eau à la bouche. Le reste est à l’avenant. Pour ce nouvel opus, le groupe a lâché son producteur et voyage seul au cœur de l’industrie du disque. Du coup les trois comparses ne se cantonnent plus à une pop éléctro épurée et vous offrent un disque lyrique à souhait.
Les deux frangins Gaétan et Amaël et leur claviériste Antonin reviennent avec l’album « Pony Pony / Run Run » le 27 février. Ils ont oublié sur la route Frédéric Lo, le producteur de leur premier album. Exit productor, c’est Gaétan qui supervise lui-même ce disque. Niveau inspiration, ils sont allés la puiser dans leurs différents « trips ». Entre Berlin, Angers, L’Ile de Ré et Tokyo, ils composent au gré de leurs rencontres et des paysages qu’ils traversent. Pour tout ce qui est enregistrement et compagnie, les trois ex étudiants des Beaux arts de Nantes se sont installés dans un studio du Pays basque durant l’été. Alors si vous les avez croisé au mois d’août sur les plages basques et qu’ils vous ont répondu sèchement, ne le prenez pas personnellement. Les artistes travaillaient.
Ils ont même traversé l’Atlantique et les frontières de la musique en laissant le producteur Hip Hop Andrew Dawson faire le mixage de leur dernier bébé. A.Dawson a travaillé en guise d’exemples avec Weezy, Kanye ou encore Jay-Z. Autant dire que tout cela est loin du registre auquel Pony Pony avait habitué ses fans.

Et ce mélange des genres fonctionne : il donne au groupe une nouvelle liberté artistique. L’album passe allégrement de l’electro pop à une pop plus consensuelle. Et ils vont même jusqu’à s’offrir des envolées lyriques où mélodie rime avec harmonie. Par contre les amoureux du trash, de la poubelle renversée sur le trottoir, du chat jeté du troisième étage ou du croche-pied dans les escaliers seront déçus. Les popsongs aiguisées de l’album parlent souvent d’amour. Il va falloir s’y faire.

Le disque n’arrive pas seul. Une tournée française est prévue après la sortie de l’album. Et ils seront le 2 et 3 mai prochain au Trianon et avant ces dates, ils chanteront un peu partout en France. Rien que pour vous et sans doute un peu pour leur plaisir aussi.

17/03/2012
D Club, Lausanne (Suisse)
20h

04/04/2012
La Cartonnerie, Reims
20h

20/04/2012
Zenith Europe, Strasbourg
16h

21/04/2012
Zenith, Lille

02/05/2012
Trianon, Paris

03/05/2012
Trianon, Paris



Tracklisting :

1. Just a Song
2. Time to Reveal
3. Come Back to Me
4. Everywhere I Go
5. Sorry
6. Don’t Stop
7. We Never Try to Recall
8. Far Away
9. Here I Am
10. Interlude
11. Eternally
12. Notorious Lady

http://toutelaculture.com/2012/01/un-nouvel-album-eponyme-pour-pony-pony-run-run-dans-les-bacs-le-27-fevrier/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PONY PONY RUN RUN   

Revenir en haut Aller en bas
 
PONY PONY RUN RUN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Little Pony Creator
» My Little Pony : Friendship is magic
» My Little Pony version humaine
» Les G5 de Ponesty!
» Ma collection de Polly Pocket :]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: ROCK & POP MUSIC :: Pop Music-
Sauter vers: