H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GRETA GARBO LA DIVINE

Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10478
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: GRETA GARBO LA DIVINE   Mer 22 Avr - 10:28

LA DIVINE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Elle fut la fondatrice d'un ordre religieux appelé cinéma "

a dit d'elle le cinéaste Federico Fellini. Greta Garbo fut l'une des stars les plus adulées des années 1920 et 1930, mais aussi l'une des plus secrètes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De son vrai nom Greta Louise Gustafsson, l'actrice suédoise Greta Garbo est née le 18 Septembre 1905 à Stockholm. Elle est décédée le 15 Avril 1990 à New York, aux Etats-Unis.

Issue d'une famille de milieu modeste, la jeune Greta n'a que 14 ans lorsque son père meurt, ce qui l'oblige à quitter l'école et à travailler. Elle est employée dans un salon de coiffure avant de devenir vendeuse dans un magasin de mode, où elle pose de temps en temps en tant que modèle. Elle tourne une publicité puis un court-métrage publicitaire en 1920, et se fait remarquer par le cinéaste Eric Petscher, qui lui offre un petit rôle (en maillot de bain) dans le film légèrement coquin Peter le vagabond (1921).

Elle suit ensuite les cours l'Académie royale d'art dramatique de Stockholm pendant 2 ans. Elle y rencontre le réalisateur Mauritz Stiller, qui lui apprend beaucoup et lui offre en 1924 un rôle important dans La Saga de Gösta Berling.

Elle devient alors Greta Garbo. Si le film ne marche pas bien, l'actrice est repérée par l'allemand Georg Wilhelm Pabst, qui l'engage pour tourner La Rue sans joie (1925). Peu de temps après, elle suit le cinéaste à Hollywood avant de se séparer de lui.

Arrivée sur le nouveau continent, Greta qui n'a pas forcément conscience de son sex-appeal, est "révélée" par le photographe Arnold Genthe, qui travaille pour le magasine Vanity Fair. Après un régime et un relooking conséquents, elle devient une femme fatale, bientôt une icône de beauté et de charisme.


On la voit alors jouer dans les films muets Le Torrent (1926), La Tentatrice(1926), La Chair et le Diable(1927)ou encore Anna Karénine (1928), qui la propulsent en haut de l'affiche et la font devenir l'actrice la mieux payée d'Amérique. C'est à cette époque qu' elle rencontre John Gilbert, acteur star du cinéma muet avec qui elle vit une histoire qui défraya la chronique.

Contrairement à beaucoup d'autres, le passage du cinéma muet au parlant n'est pas fatal à Greta. En 1930, on entend sa voix, grave et sensuelle, au léger accent suédois, pour la première fois dans le film Anna Christie.

Son personnage se façonne de plus en plus : elle apparaît solitaire, énigmatique, grave, tantôt mutine, tantôt craintive, parfois intellectuelle. Elle se fait de plus en plus rare et fuit les projecteurs. Elle continue cependant de tourner, mais le plus souvent en studio. On la voit dans Mata Hari (1932), Grand Hôtel avec Joan Crawford et les frères Barrymore.

Après une brouille avec la MGM, qui la fait disparaître des écrans pendant 2 ans, elle reprend le contrôle total sur les films qu'elle tourne. Elle joue La Reine Christine en 1934, puis une nouvelle version d'Anna Karénine, avant d'époustoufler le public avec son interprétation de la Dame aux camélias dans Le Roman de Marguerite Gautier (Camille) en 1937. On la retouve dans des tragédies et des comédies comme Ninotchka (1939). Après l'échec de son dernier film, La Femme aux deux visages (1941), Greta met définitivement un terme à sa carrière d'actrice.

Elle devient citoyenne américaine en 1951 et vit à New York jusqu'à la fin de sa vie, loin de la presse et des paillettes, séparée du monde hollywoodien. Elle meurt en 1990 et est enterrée à Stockholm.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Nine le Jeu 30 Avr - 0:35, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10478
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: GRETA GARBO LA DIVINE   Mer 22 Avr - 10:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le père de Greta Garbo, meurt rongé par la maladie alors qu'elle n'a que quatorze ans, l'obligeant à quitter l'école et à travailler. Son premier emploi comme soap girl chez un coiffeur-barbier, chez lequel elle savonne les joues des clients, a été suivi d'une place de vendeuse dans un magasin de mode où elle posa parfois comme modèle pour des publicités.

C'est en tournant dans une petite publicité qu'elle fit ses armes en tant qu'actrice, épisode suivi par un court métrage publicitaire en 1920 dans lequel le réalisateur Eric Petscher la remarqua. Il lui offrit un petit rôle dans le film Peter le vagabond en 1921, un film légèrement polisson dans lequel elle joua en maillot de bain.

Garbo a gardé sa vie privée hors des feux de la rampe. « I want to be alone » (« Je veux être seule »), l'une de ses tirades les plus célèbres à l'écran, dans Grand Hotel, lui a été faussement attribuée à la ville. Garbo rectifia cependant après le film, arguant qu'elle n'avait jamais dit qu'elle voulait être seule, mais qu'elle voulait qu'on la laisse tranquille (« I never said, 'I want to be alone.' I only said, 'I want to be let alone.' There is all the difference. »).

Selon les lettres privées dont la publication a été autorisée en Suède en 2005 pour marquer le centenaire de sa naissance [1], il semblerait qu'elle ait été enfermée sur elle-même et assez dépressive.

Il semblerait également que Greta Garbo soit restée célibataire aux États-Unis en raison d'un amour homosexuel pour l'actrice suédoise Mimi Pollak avec qui elle entretint une relation épistolaire qui dura 60 ans. Lors de la naissance du fils de Mimi Pollack, elle lui envoie un télégramme en ces termes : « Incredibly proud to be a father » (« Incroyablement fière d'être père »).

Sa liaison hétérosexuelle la plus célèbre fut avec l'acteur John Gilbert. Se partageant le premier rôle pour la première fois dans Flesh and the Devil, leur intensité érotique"[2] se retrouve hors des studios. Il est dit que Gilbert demanda Greta Garbo en mariage trois fois et qu'il ne fut pas le seul. L'éditeur suédois Lars Saxon l'aurait aussi demandée en mariage, mais lui reçut une lettre qui confirmait que Garbo « resterait toute sa vie célibataire. Le mot « épouse » est tellement laid » (« I will probably remain a bachelor all my life. "Wife" is such an ugly word. »)[3].

L'écrivain Mercedes de Acosta, dont les lettres de Garbo lui étant adressées furent publiées en 2000, dit avoir eu une relation homosexuelle avec elle, mais le contenu de ces lettres ne permet pas de l'affirmer.[4]

La sexualité de Greta Garbo resta source de rumeurs et de secrets sa vie durant et sa mort n'a permis ni de dissiper, ni de confirmer celles-ci.

Retraite et disparition [modifier]
Sa tombe à Stockholm

De son propre aveu, Greta Garbo pensait que le monde avait été bouleversé par la Seconde Guerre mondiale, peut-être pour toujours. Ses films, pensait-elle, avaient leur propre place dans l'Histoire et gagneraient en valeur. Elle endossa la citoyenneté américaine en 1951. Elle acheta un appartement à New York dans les années 1950, où elle vécut jusqu'à la fin de ses jours, loin de la presse et des paillettes. Séparée du monde hollywoodien, elle refusa catégoriquement de paraître en public.

Elle resta cependant amie avec de nombreuses célébrités, et on la vit souvent en compagnie d'Aristote Onassis, Cecil Beaton ou Cécile de Rotschild. Elle défendait cependant jalousement sa vie privée. Elle était connue pour ses promenades dans les rues de New York affublée de grandes lunettes noires, évitant autant que possible les médias.

Elle mourut à New York en 1990 à l'âge de 84 ans, des suites d'une insuffisance rénale terminale et d'une pneumonie. Sa dépouille fut incinérée et les cendres enterrées au cimetière Skogskyrkogården à Stockholm.

Distinctions
L'étoile à la renommée de Greta Garbo sur le Hollywood Walk of Fame

Greta Garbo n'a jamais gagné d'Oscar mais fut nommée pour l'Oscar de la meilleure actrice pour Anna Christie et Romance en 1930, Le Roman de Marguerite Gautier en 1937 et Ninotchka en 1939. Elle reçut en 1955 un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Une étoile commémorative à son nom (et à sa renommée) a été posée sur le Hollywood Walk of Fame à Los Angeles (États-Unis) face au 6901 Hollywood Boulevard.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Nine le Mer 22 Avr - 10:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10478
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: GRETA GARBO LA DIVINE   Mer 22 Avr - 10:43