H A R M O N Y

Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ISABELLE BOULAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: ISABELLE BOULAY   Ven 20 Fév - 10:09




MYSPACE :

http://www.myspace.com/isabelleboulay
Etoile elle sera à l’Olympia les 6 et 7 Mars 2009

Isabelle Boulay est née le 6 juillet 1972, dans la petite ville de Sainte-Félicité, en Gaspésie. À 18 ans, elle reçoit le prix de la meilleure interprète lors du Festival en chanson de Petite-Vallée. Joselito Michaud, présent lors de l'événement, décide alors de la convaincre de faire carrière en musique. Il deviendra par la suite son agent. En 1991, la jeune chanteuse remporte la finale régionale de Cégeps en spectacle à Rimouski, de même que le premier prix du Festival international de la chanson de Granby, dans la catégorie « Interprète ».
Isabelle Boulay assure par la suite la première partie du spectacle de plusieurs artistes, dont André-Philippe Gagnon, Claude Dubois, Ginette Reno, Claude Léveillée et Louise Forestier. En 1994, elle prête sa voix à la comédienne Joëlle Morin, qui incarne le personnage d'Alys Robi dans la série télévisée.

Un an plus tard, Luc Plamondon lui propose de succéder à Luce Duffault dans le rôle de Marie-Jeanne, dans Starmania. Cette aventure durera près de trois ans et la chanteuse donnera plus de 350 représentations.
En 1996, Isabelle Boulay enregistre son premier album, Fallait pas, pour lequel elle remporte le prix Dial d'Or, en France. Deux ans plus tard, entourée d'une équipe impressionnante composée de Zazie, France D'Amour, Mario Peluso, Luc Plamondon, Francis Cabrel et Zachary Richard, elle lance États d'amour. L'album connaît un grand succès au Québec et en France.
En 1999, Isabelle Boulay est en nomination dans plusieurs catégories au Gala de l'ADISQ et remporte le titre d' « Interprète féminine de l'année », un titre qu'elle conservera durant quatre années (1999, 2000, 2001 et 2002).
En 2000, la sortie de Mieux qu'ici-bas propulse sa carrière européenne. Durant près de deux ans, l'album demeure au palmarès des grands succès en France et franchit la barre symbolique du million d'exemplaires vendus. L'année suivante, la chanteuse est élue « Artiste découverte de l'année » et remporte le prix de l' « Album découverte de l'année » lors de la 16e cérémonie des Victoires de la musique en France. Depuis, la chanteuse mène une carrière active tant au Québec qu'en Europe.

En 2008, elle fait paraître Nos lendemains, un album réalisé à Paris par Dominique Blanc-Francard.
Dominique Blanc-Francard, un réalisateur de renom qui a travaillé pour Benjamin Biolay, Raphael, Françoise Hardy a principalement contribué à cet album. Maxime Le Forestier, Jacques Veneruso, Julien Clerc, Jean-Louis Murat ont apporté leur signature pour cet oeuvre. Le titre de l'album est inspiré d'une chanson au rythme country de Ron Sexsmith « Tomorrow in her eyes ». Studio Labomatic Paris
Isabelle Boulay a mis au monde son premier enfant, un petit garçon prénommé Marcus, né le 20 octobre à Montréal. C'est donc le premier enfant d'Isabelle Boulay et de son compagnon, le producteur de télévision Marc-André Chicoine.


Dernière édition par Nine le Ven 20 Fév - 10:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 20 Fév - 10:19


ISABELLE BOULAY


Elle sidère notamment tout le monde avec des interprétations parfaites d'Amsterdam, le standard de Jacques Brel, et de Naufrage de Dan Bigras. Un chanteur dont elle assure ensuite les premières parties tout en étant sa choriste.


Starmania


La France découvre Isabelle Boulay en 1993 quand elle remporte le prix de la Truffe d'Or à Périgueux. Deux ans plus tard, Luc Plamondon lui confie le rôle de Marie-Jeanne dans la nouvelle version française de Starmania.

Toujours en 1995, elle prête sa voix à Alys Robi dans la série télévisée québécoise du même nom. Il en résulte un premier album, tiré à environ quarante mille exemplaires.

Fallait pas

Son premier véritable album en solo, Fallait pas, écrit par Daniel DeShaime, sort en 1996. En juin, elle reçoit le Dial d'Or pour cet album alors qu'elle continue de sévir dans la comédie musicale de Michel Berger et Luc Plamondon. Trois cent cinquante représentations de Starmania ont en effet été programmées !
Les nominations et les récompenses s'accumulent et Isabelle est sollicitée de toutes parts ! Zacharie Richard, France D'Amour, Roger Tabra et Zazie lui composent des musiques et lui écrivent des textes.
Etats d'amour


Son deuxième album, États d'amour, la révèle définitivement et plus de cent cinquante mille copies se vendent en France. Cabrel lui confie l'ouverture de sa tournée tandis que les tubes se succèdent, entre autres, La Lune et Je t'oublierai, je t'oublierai, signé par Luc Plamondon et Richard Cocciante.
Mieux qu'ici-bas


Mais la consécration arrive en 2000 avec l'album Mieux qu'ici-bas, qu'un million de Français achète et qui lui vaut de collaborer avec de nouveaux auteurs tels que Patrick Bruel et J. Kapler (le frère de Jean-Jacques Goldman).
Il en ressort des tubes comme Parle moi, Un jour ou l'autre ou Quelques pleurs. Elle donne des concerts à l'Olympia et dans toute la France. Elle reçoit même deux Victoires de la Musique (révélation et album découverte de l'année) alors que le Québec en a fait une star depuis longtemps !
Au moment d'être à vous


En 2002, un témoignage de cette tournée paraît et son titre reprend une expression québécoise: Au moment d'être à vous. Il est enregistré entre Paris, pour la scène, et Montréal, pour la partie studio où elle concocte quelques inédits. Elle y reprend des grands standards de la chanson française comme Ma fille et organise un concert sur ce thème en février 2003, toujours à l'Olympia de Paris. Comme sur le disque, elle y est accompagnée d'un orchestre symphonique.
Tout un jour


Nouvel album studio en 2004 avec Tout un jour. Là encore, elle fait appel à une myriade d'auteurs compositeurs comme Lionel Florence, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Daniel Seff, Didier Golemanas, et Étienne Roda-Gil - dont c'est l'une des toutes dernières productions.

Elle évoque la routine de l'amour (C'est quoi, c'est l'habitude), son envie d'être maman (J'irai jusqu'au bout) et invite Johnny Hallyday, qui l'avait conviée sur sa tournée des Stades en 2003. Ce duo signe le tube de l'album, Tout au bout de nos peines.
:star: :star: :star: :star:

Un premier pas officialisant son intérêt pour la chanson country se manifeste lors des FrancoFolies de Montréal, en 2006. Isabelle partage alors la scène avec des figures légendaires telles que Renée Martel, Paul Daraîche ou Stephen Faulkner.


Il faudra pourtant attendre encore près d'un an avant que ne paraisse "De retour à la source", son album de ballades country réalisé par Rick Haworth, avec le support de Sylvain Clavette, Mario Légaré, Christian Péloquin et Bob Stagg, entre autres collaborateurs. Bien que la coloration y soit très continentale, la teneur des mélodies ne s'éloigne pas si catégoriquement de celles auxquelles nous a habitués l'artiste.

Étant donné la grande visibilité et les attentes soulevées au moment du lancement, les amateurs de country-rock et les adeptes de yodell seront sans doute décontenancés par cet album un peu trop sage à l'aulne de la culture honky tonk. On devine toutefois que des pièces comme "Entre Matane et Baton Rouge", "Lui", "Mon village au bout du monde" de même que la chanson titre sont susceptibles de se frayer un chemin vers les listes de préférences d'un large public.


Par bonheur, certains titres de son prochain album "Nos lendemains", qui paraît moins d'un an plus tard, rappellent que tout en projetant l’image musicale qui l’a rendue célèbre, Isabelle garde la fibre country avec des réussites comme "Juste une étoile" et surtout la plage titre, une adaptation d'une pièce de Ron Sexmith. Ses fans auront aussi la surprise d'y trouver un classique de la musique sud-américaine, soit "Coucouroucoucou paloma" et une chanson en langue italienne: "L'appunamento".

On peut visiter le site officiel de Isabelle Boulay.

http://www.isabelleboulay.com/
musique11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 20 Fév - 10:55

Un disque d'Or pour le nouveau CD d'Isabelle Boulay
janvier 2009





Un mois après sa sortie en France, "Nos lendemains", le nouvel album d'Isabelle Boulay, s'est vendu à plus de 75 000 exemplaires.

Ce qui signifie pour la jolie Québécoise un "disque d'or", que sa maison de disques lui a remis en fin de semaine, à la faveur de la série de trois concerts qu'elle a donnés à l'Olympia, après une absence d'un peu moins de trois ans.

Après son passage sur les planches du mythique music-hall du Boulevard des Capucines, Isabelle Boulay a repris la route pour une tournée qui la conduira au cours des prochaines semaines aux quatre coins de la France: Saint-Etienne ce soir, Strasbourg samedi, Caen et Rouen la semaine prochaine et ainsi de suite. Les Québécois la retrouveront l'automne prochain.

Intitulé "Ta route est ma route" et mâtiné de musique country, le nouveau spectacle d'Isabelle Boulay (tout comme son nouveau disque enregistré à Paris) est incontestablement celui de sa consécration. La chanteuse occupait déjà une place à part en France, où elle se détachait nettement du lot des chanteuses à voix venues du Québec ou d'ailleurs. Dans les médias, on s'entend désormais à souligner ses talents d'interprète et son élégance.

Exemple éloquent: le quotidien Le Figaro s'est réjoui en fin de semaine de la découvrir "enfin en nuances".

"Après avoir été pendant quelques années le parangon d'une chanson québécoise pailletée, expansive et obsédée par la puissance vocale, Isabelle Boulay avoue, avec son dernier album, avoir appris un certain lâcher-prise, avoir trouvé un apaisement dans l'expression, avoir rompu avec l'obsession de la puissance de feu", a écrit le journal, qui estime que "son nouveau répertoire promet des subtilités et des nuances nouvelles. De quoi séduire un nouveau public".

À l'Olympia, Julien Clerc et Benjamin Biolay sont venus chanter avec Isabelle Boulay, tandis qu'on apercevait dans la salle le parolier Jean-Loup Dabadie et Maxime Leforestier, qui lui ont aussi écrit des chansons.


Dernière édition par Nine le Sam 11 Avr - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 20 Fév - 10:58

Dans la tête de... Isabelle Boulay


À L'ACCOMPAGNEMENT, OLIVIER NUC

La chanteuse québécoise est en tournée en France jusqu'en juin.



Confidences.

Son nouvel album a des allures de tournant dans sa discographie. Constitué de chansons écrites par des artistes aussi prestigieux que Jean-Louis Murat, Maxime Le Forestier, Benjamin Biolay ou Julien Clerc, Nos lendemains (Polydor/Universal) s'impose comme son disque le plus personnel et le plus abouti depuis ses débuts en 1996. Très populaire en France, où elle effectue actuellement une gigantesque tournée, elle nous reçoit dans la chambre d'un hôtel parisien de la rive droite où elle a ses habitudes. Affable et espiègle, elle se prête de bonne grâce à l'exercice.



Qu'y a-t-il de masculin en vous ?

Je fais un métier qui demande des qualités masculines. J'ai plus souvent l'impression d'être chanteur que chanteuse !

Qu'y a-t-il de droite en vous ?

J'ai été élevée par un père très autoritaire, selon des principes très définis.

Qu'y a-t-il de gauche en vous ?

Ma liberté, ma propension à l'épanouissement et au plaisir.

Suivez-vous la politique ?

Les hommes politiques m'intéressent plus pour leur personnalité que pour leurs idées.

Le défaut pour lequel vous avez de l'indulgence ?

Quelqu'un qui ment pour embellir sa vie. Je trouve cela pardonnable.

Le chef-d'oeuvre de la littérature qui vous tombe des mains ?

Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo.

Quel est votre artiste canadien préféré ?

Ron Sexsmith, dont je reprends Tomorrow in Her Eyes, la plus belle chanson d'amour que j'aie entendue depuis longtemps. C'est un homme d'une grandeur absolue.

Avec quel homme aimeriez-vous rester coincée dans un ascenseur ?

Sébastien Chabal : je suis sûre qu'il nous sortirait de là. Mais je ne ferais que le regarder, il m'impressionne beaucoup. J'aime garder un rapport chaste avec les gens qui m'attirent...

Y a-t-il une personnalité que vous trouvez sous-estimée ?

Marie-France Botte, une Belge qui a fait des interventions pour combattre la pédophilie et le tourisme sexuel.

Quelqu'un dont on entend trop parler ?

On donne beaucoup trop d'importance aux gens des émissions de télé-réalité.

Si vous deviez conseiller un disque de country à quelqu'un qui n'aime pas ça ?

The Great Divide, de Willie Nelson.

Qu'y a-t-il d'américain en vous ?

Probablement ma manière de travailler et ma culture musicale.

Votre livre de chevet ?

Il y en a plusieurs : Le Soleil des Scorta, de Laurent Gaudé (Goncourt 2004), La Vie devant soi, de Romain Gary, les nouvelles de Stefan Zweig et Petit précis du bonheur, d'Anna Quindlen, une chroniqueuse de Newsweek.

Qu'y a-t-il d'européen en vous ?

Une espèce d'idée du romantisme et de la douceur de vivre. J'aime beaucoup la vie quotidienne en France, ce rapport à l'esthétisme.

Votre cuisine préférée ?

La cuisine méditerranéenne en général, et celle d'Italie en particulier. Je pourrais manger matin, midi et soir chez Il Sardo, 18, rue de Chaillot, dans le XVIe.

La boisson qui vous rend meilleure ?

Le café.

Quelle est votre occupation favorite ?

Chiner des meubles ou des livres. J'adore la décoration. J'aime tout ce qui se rattache au foyer, l'harmonie dans une maison.

Les voix dont vous ne pouvez vous passer ?

Edith Piaf, Vanessa Paradis, Stephan Eicher, Raphael, Sarah McLachlan : je ne m'en lasse jamais.

Un objet dont vous ne pouvez vous passer ?

Un carnet. J'y écris toutes sortes de choses, mes projets, mes souhaits. C'est peut-être une nostalgie de mes cahiers d'école.

Quel aspect de votre métier aimez-vous par-dessus tout ?

La scène. C'est là que je goûte les fruits de mon labeur.

Quel est le plus grand péché que vous ayez commis ?

Il y a sept péchés capitaux ? Je les ai probablement tous commis !

LE FIGARO


Dernière édition par Nine le Sam 11 Avr - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 20 Fév - 11:08



Dernière édition par Nine le Mar 1 Déc - 1:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 20 Fév - 11:23

ENTRE MATANE & BATON ROUGE



si vous voulez decouvrir Isabelle Boulay en mode country je vous recommande
" entre matane et baton rouge" pas très connu mais intéressant
j'ai decouvert cette chanteuse sur la chanson 'mieux qu'ici bas"
et je l'ai definitivement appreciée sur "entre matane et baton rouge".

J'ai fermé ma valise sur cette photo de toi
Où t'étais de dos que tu m'voyais pas. J'ai jeté la clé
En montant dans l'auto j'ai mis la radio
Sur ce poste country que toi t'aimais pas.
J'ai monté le son

Quelque part sur la 20 ils ont joués ce refrain
Ça m'a fait du bien, ça m'a rappelé toi. Écoute le bien

Refrain

Tu pourras courrir tout ce qui bouge entre Matane et Bâton R
rouge.
Y'aura personne à ton retour pour pleurer d'amour
Je s'rai plus ta mère ni ta soeur.Je suivrai la mer en douceur
Chu partit comme une gitane entre Bâton Rouge et Matane
(bis)

couplet 2

J'ai rangé ma voiture sur le bord du chemin
Les gars dans les camions m'envoyaient la main.
Ça m'a fait du
bien.
Dans le vent la poussière sur la carte routière
J'ai glissé de toi jusqu'à loin de toi
C'est là que j'irai
Au volant de ma vie devant l'infini

Sans aucun regret t'étais s'que t'étais,je suis ce que je suis
Refrain

Refrain fin.


Dernière édition par Nine le Dim 22 Aoû - 0:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 20 Fév - 13:04

Un rivage de Gaspesie :



.. juste une chanson pour l'ambiance !

------------------
Il y a un peu moins de 500 ans, l'explorateur français Jacques Cartier, découvrait la Gaspésie. A l'est du Canada, cette province du Québec voit ses températures osciller entre -35 et -20° Celsius. Une terre aussi froide que ses habitants sont chaleureux. En voir plus su


Plus que son littoral rugueux ponctué de paisibles havres de pêche, ses vallées riantes et son arrière-pays montagneux, c’est la rencontre de ses habitants hospitaliers et fiers qui marquera votre séjour dans cette vaste presqu’île maritime! Offrez-vous un programme varié d’activités : cueillette d'agates sur la plage, observation des mammifères marins, pêche en mer ou en rivière, escapade de remise en forme, visites culturelles, sans oublier la savoureuse cuisine des bords de mer.

Le tour de la Gaspésie

Le parc national formé de l'emblématique rocher Percé, monumental roc de 470 m de longueur, et de l’île Bonaventure, où vit la plus importante colonie de fous de Bassan en Amérique du Nord, est une destination phare de la région. Près de Percé, la côte escarpée du Parc national du Canada Forillon (244 km²) est la même que Jacques Cartier découvrit en abordant Gaspé en 1534. La péninsule est parcourue de rivières cristallines où abonde le saumon de l'Atlantique, ce qui en fait une destination recherchée depuis longtemps par les pêcheurs sportifs. Au sud, la baie des Chaleurs est particulièrement appréciée pour ses superbes plages et ses eaux aux températures agréables. C’est là que se niche le Parc national de Miguasha, un site fossilifère remarquable inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco. La route de la vallée de la Matapédia vous mène sur la côte fluviale et notamment aux Jardins de Métis, un petit paradis horticole créé entre 1926 et 1959 dans l'esprit des jardins anglais.

Quand nature rime avec aventure

Les Appalaches, cette chaîne de montagnes qui prend naissance dans le sud-est des États-Unis, déploie dans l’intérieur de la Gaspésie une véritable mer de montagnes. Le Parc national de la Gaspésie compte de nombreux sommets de plus de 1000 m où vous pouvez observer orignaux et caribous. Il forme avec les réserves fauniques voisines de Matane et des Chic-Chocs un prodigieux domaine où se pratiquent, été comme hiver, plusieurs activités d’aventure. Le Sentier international des Appalaches, avec ses 650 km de sentiers et ses nombreux refuges et sites de camping, attire les mordus de randonnée!

La Gaspésie, terre de découverte depuis 1534!

voilà la Gaspesie :

http://www.bonjourquebec.com/fr-fr/gaspesie.html?CMP=KNC-J6K057592826&HBX_PK=gaspesie&HBX_OU=50

ACCENT DELICIEUX mdr DE GASPESIE ...

:star:


Dernière édition par Nine le Sam 11 Avr - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Mer 21 Oct - 10:11

UN NOUVEL ALBUM
POUR NOVEMBRE 2009




Ca faisait un bail qu'on avait plus entendu la voix si sensuelle et mélodieuse d'Isabelle Boulay.
La chanteuse québécoise revient parmi les siens avec un nouvel album,
sur le marché le 24 Novembre prochain.
Le titre, en prévision des soirées froides de la fin de l'année,
Chansons pour les mois d'hiver.
"Je pourrais appeler cela un disque de berceuses pour les grandes personnes"
a-t-elle raconté dans la presse.

Isabelle Boulay en studio
Michelle Coudé-Lord
Le Journal de Montréal

Consciente qu'elle est privilégiée, sensible à la crise économique actuelle, Isabelle Boulay voulait faire du bien en ces temps plus difficiles.
Elle a donc fait appel à sa fidèle amie, sa voix chaude et unique, et lance un album, Chansons pour les mois d'hiver, le 24 novembre prochain.
Vendredi dernier, elle était au studio Piccolo pour enregistrer un vidéoclip de la seule chanson originale qui donne son titre à l'album, celle du Gaspésien Steve Marin.

«Je regardais les nouvelles à la télévision. Je suis très sensible à la vie quotidienne et aux êtres humains, donc j'ai eu juste envie de faire du bien. Je pourrais appeler cela un disque de berceuses pour les grandes personnes», confie Isabelle Boulay entre deux sessions d'enregistrement de son vidéoclip.

Elle prévient tout de suite ce ne sera pas un album de Noël, mais un album «de réconfort.»

Elle a fouillé dans le répertoire des plus grands, dont Julien Clerc et Michel Rivard. Il y aura des reprises de chansons québécoises et françaises. Un album réalisé par Marc Pérusse, un des grands complices de Luc De Larochellière.

«Il y a de bien belles surprises, de vieilles chansons qui font du bien à l'âme», affirme la chanteuse, en amour avec l'hiver, le vent, le froid.

«J'aime rentrer dans mon cocon familial, l'hiver, j'aime revenir de dehors, les joues rougies par le grand froid. C'est dans cette ambiance aussi de douceur et de célébration que j'offre cet album».

Isabelle, la maman

À 37 ans, la mère du petit Marcus, qui vient tout juste de faire ses premiers pas, à onze mois, touche la vie et l'amour plus que jamais.

«Cet enfant me fait découvrir une source d'énergie inépuisable, un amour plus grand que nature. Avec lui je suis extrêmement créative, tout est plus net, plus fou, plus effervescent», confie fièrement la maman artiste.

Un enfant qui lui donne aussi une autre notion du temps qui passe.

«Un sentiment d'urgence m'habite», affirme-t-elle.

Un sentiment de partage aussi: «Moi, je suis une fille dedans la vie. Je suis sensible à tout ce qui se passe autour de moi. Et j'ai une réelle affection pour le public et la nature humaine. Je veux vraiment que ces chansons les atteignent en plein coeur et leur fassent grand bien. Je les chante dans ce but ultime, car moi aussi j'ai mes moments difficiles et j'ai besoin de réconfort«, indique Isabelle Boulay sur un ton rempli de compassion.

Le choc de Nelly Arcan

Elle parle alors de Nelly Arcan, cette fille qu'elle ne connaissait pas personnellement et qui vient de mettre fin à sa vie brutalement.

«C'est tellement triste. Elle était si belle, si intelligente. Ça vient me chercher totalement et j'ai envie alors de crier : "Ouf, moi, j'ai encore la vie sauve". Un instant de détresse et plus rien. Ça fait peur et ça m'arrache le coeur, car j'ai un amour démesuré pour la vie, j'exulte dans tous les sens du mot.»

C'est donc dans une ambiance très familiale qu'elle a enregistré ce vidéoclip, vendredi dernier avec son homme et gérant, Marc-André Chicoine, à ses côtés ; avec aussi son beau-frère, Alain Chicoine, comme réalisateur, celui qui a offert Le coeur a ses raisons ; et, enfin, avec sa belle-soeur comme directrice artistique.

«On a fait cela en famille et c'est cette ambiance chaude et réconfortante que je veux offrir avec cet album», dit-elle.

Si les salles se rendent disponibles, elle pourrait être en tournée à l'automne 2010. Sinon, ce ne sera pas avant 2011.

«Ce projet, il m'habite depuis le printemps dernier. J'intégrerai les chansons de cet album dans mon prochain spectacle, mais il y aura eu auparavant un album de chansons originales à l'automne 2010», conclut une Isabelle Boulay qui touche à la vie plus que jamais.

Chansons pour les mois d'hiver sera lancé le 24 novembre prochain.

le site officiel a visiter :
http://www.isabelleboulay.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 6 Nov - 1:21

EN EXCLUSIVITÉ
Isabelle Boulay




La chanteuse Isabelle Boulay nous revient en grande forme et tout en douceur
avec un nouvel album intitulé Chansons pour les mois d'hiver.

Ce disque paraîtra le 24 novembre prochain.

«Cette fois, je voulais faire un album de répertoire intemporel»,
a dit Isabelle Boulay dans un communiqué émis par l'étiquette Audiogram.

«Le thème: l'hiver, la saison qui nous rend résistant, qui est dans notre nature,
qui est presque notre signature. C'est aussi une saison que le coeur parfois traverse…
Et moi, qu'est-ce que je peux faire pour apporter un peu de réconfort ?
Mon réflexe, c'est de chanter», ajoute-t-elle.

Steve Marin signe la chanson «Chanson pour les mois d'hiver».
Alain Chicoine en a réalisé le clip. Celui-ci met en vedette les musiciens qui ont collaboré
au nouvel effort de la rousse chanteuse.


Marc Pérusse a quant à lui réalisé l'album.

La populaire interprète propose le vidéoclip pour la pièce
Chanson pour les mois d'hiver.


Voici le résultat:
http://www.showbizz.net/articles/20091103150706/isabelle_boulay_voyez_clip_chanson_pour_les_mois_dhiver.html
À VOIR
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Lun 30 Nov - 20:20

Quand le coeur traverse l'hiver



Nous sommes en plein coeur de l'automne mais déjà, l'hiver est dans tous les esprits.
Isabelle Boulay aime l'hiver, elle aime le vent et parle de la neige
comme d'un manteau qui nous préserve.
La plus française des québecoises sort un album de "berceuses pour adultes"
afin de rendre le monde un peu moins laid en ces temps difficiles.

L'album intitulé Chansons pour les mois d'hiver sort demain au Québec
mais il faudra attendre le 14 décembre pour en profiter en France,
à moins de le télécharger sur Itunes dès demain.

Isabelle parle de cet album comme d'une parenthèse dans sa carrière,
un album pour se faire du bien et réconforter du mieux qu'elle peut l'Humanité,
sans prétention aucune, simplement en chantant.

"Je voulais faire un disque de chansons réconfortantes,
des morceaux qui pourraient mettre un baume sur certaines blessures, explique-t-elle.
L’humanité est très secouée présentement, que ce soit par la pandémie,
les cataclysmes naturels ou la récession. Les gens ont besoin d’être rassurés.
J’ai besoin d’être rassurée. Je ne suis pas médecin, je ne suis pas politicienne.
Je suis une interprète. Et la façon dont je peux rassurer les gens,
c’est en leur chantant des chansons."

Composé quasi exclusivement de reprises, hormis une composition inédite de Steve Marin,
cet album arrive comme un joli cadeau de Noël sous le sapin...
On ira le chercher sur la pointe des pieds en le déballant le plus lentement possible
pour savourer ces instants de bonheur si précieux en ces temps de fêtes.

Les chansons ont été choisies avec goût par Isabelle elle-même et son équipe.
Ces ritournelles sentent bon le café chaud et les croissants,
on ferme les yeux et se dessinent alors sous nos paupières les pas dans la neige,
les couleurs de l'hiver.
On succombe à la musique et on se laisse volontiers
envelopper par la chaleur authentique de la voix de l'artiste.

Parmi ces reprises, des petits bijoux français:
la merveilleuse chanson de notre poète national, Monsieur Francis Cabrel "Hors saison",
"L'amitié" de Françoise Hardy et plus surprenant peut-être "Déranger les pierres",
une chanson voluptueuse et sensuelle à souhait, composée par Julien Clerc
pour le dernier album de Carla Bruni.

Evidemment, Isabelle se fait plaisir et la plupart des autres mélodies sont québécoises,
on connaît tous "Je reviens chez nous" mais on se laissera surprendre par la non moins magnifique et envoûtante "Feignez de dormir" de Jean-Pierre Ferland.
A retenir surtout, la sublime "Tennessee Waltz" dont l'interprétation est absolument remarquable.
Des chansons d'hiver et une voix d'une authenticité indéniable.

L'"authenticité", voici bien le mot parfaitement adéquat pour décrire la chanteuse
et cette petite perle d'album tombé comme un flocon de neige sur la joue.

Alors surtout, n'hésitez pas, réchauffez-vous avec ces Chansons pour les mois d'hiver.
A consommer sans modération!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Lun 30 Nov - 20:40

C'ETAIT L'HIVER

FRANCIS CABREL
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Sam 5 Déc - 16:38

Isabelle Boulay: un peu de chaleur pour la saison froide (interview)




À la fin novembre, Isabelle Boulay a lancé l'album «Chansons pour les mois d'hiver», un disque qui a pour but d'apporter un peu de réconfort et de lumière dans cette saison froide. Showbizz.net a rencontré l'interprète pour discuter de ce nouveau projet.

Même si on y retrouve «Marie-Noël», chanson écrite par Robert Charlebois et Claude Gauthier, le nouvel album de la chanteuse n'est pas un disque des Fêtes. Ceux qui souhaitent y entendre «Vive le vent» et «L'Enfant au tambour» seront déçus.

L'artiste à la voix chaude dit toutefois vouloir apporter un peu de chaleur et de réconfort grâce à cet opus.

Un album de réconfort

«Je voulais faire un album de chansons chaleureuses, rassurantes. J'ai commencé à penser à ce disque lorsque je suis revenue d'Europe en avril. Je trouvais que le contexte social était difficile et que les gens étaient ébranlés pour toutes sortes de raisons. Que pourrais-je faire?, me suis-je demandée. Je me suis mise à imaginer un projet qui ferait place à des chansons réconfortantes. Pendant l'été, je me suis mise à penser au titre. "Chansons pour les mois d'hiver" était tout désigné. Je voulais à la fois célébrer la saison d'hiver, qui est majestueuse et qui est un peu notre signature, à nous, les Québécois, et mettre un baume sur l'hiver que le coeur traverse parfois», explique Isabelle Boulay en entrevue dans une auberge du Vieux-Québec.

La chanteuse a beau vouloir faire du bien à son public, elle livre tout de même sur cette galette des morceaux à caractère plus triste ou dramatique. «La ballade du chien-loup», une adaptation de «Ballad of the Absent Mare» de Leonard Cohen; «Tennessee Waltz» ou «Schefferville, le dernier train» de Michel Rivard sont de bons exemples.

«En même temps, on a fait ce disque dans un contexte tellement bienveillant, chaleureux, que (ça a donné vie à) un album qui se veut comme une présence, un accompagnement." Schefferville, le dernier train" est la chanson la plus dramatique, je dirais. Il y est question de la fermeture d'une mine, de la fermeture de la ville et de la vie des gens qui s'en trouve à tout jamais changée. Il y a "La ballade du chien-loup" (…) qui raconte l'histoire d'une louve qui part et qui revient après avoir couru le monde. Le chien-loup la cherche jusqu'à ce qu'elle revienne. Quand il la retrouve, il ne reconnaît pas son odeur. Il sait que c'est elle. Il la sent proche mais elle a couru le monde et connu la liberté. Pour lui, ce n'est plus la même histoire. En fait, c'est la faillite d'une histoire d'amour qui est évoquée d'une autre manière. Il y a "Hors-Saison" (Francis Cabrel) et "Déranger les pierres" (Carla Bruni et Julien Clerc) aussi mais il y a des chansons qui célèbrent des choses très positives comme "L'amitié" (Jean-Max Rivière et Gérard Bourgeois)», réplique Isabelle lorsqu'on lui parle du caractère plus triste de certains morceaux.

Parmi les autres titres plus lumineux évoqués par la chanteuse, on retrouve «Feignez de dormir» de Jean-Pierre Ferland, qui est «un peu une chanson de veilleuse», et «Le patineur» (Étienne Roda-Gil, Julien Clerc), qui «célèbre les joies de l'hiver avec un personnage qui est absolument magnifique».

Sur «Chansons pour mois d'hiver», on retrouve la chanson titre, pièce originale composée par Steve Marin et premier extrait de l'album, ainsi que des reprises. Comment s'est effectué le choix des morceaux?

«J'avais pas mal de répertoire mais à un certain moment, j'ai eu besoin d'obtenir l'avis d'autres personnes. J'ai donc demandé Michel Bélanger, directeur des Disques Audiogram et directeur artistique de l'album, de m'aider à trouver des chansons qui lui disent quelque chose. Il m'est arrivé avec une vingtaine de titres. J'avais déjà des chansons donc j'étais certaine. (Il fallait comme critère) que ce soit des chansons qui soient réconfortantes ou qui parlent de l'hiver. Le critère principal toutefois, c'était que mon interprétation de la chanson soit crédible», explique Isabelle.

En studio, l'artiste a donc enregistré 16 pièces pour en retenir onze.

La réalisation

Marc Pérusse a réalisé ce nouvel opus d'Isabelle Boulay. «On a voulu travailler avec lui à cause de cette extrême sensibilité qu'il possède. Il est très juste dans son propos. Il ne fait jamais rien d'ostentatoire. Il a été très sensible à la nature du projet qu'on caressait. Pour moi, c'était la personne idéale pour réaliser ce disque-là et lui donner l'esprit qu'on voulait lui donner», dit la chanteuse.

Pérusse réussit à donner une richesse aux chansons sans tomber dans le superflu. «Un toi dans la tête», le dernier opus de Luc De Larochellière, est un bon exemple.

«C'est sa plus grande qualité. À cet égard, il est un peu comme Benjamin Biolay. Il va chercher la magnificence mais lorsqu'un instrument n'est pas nécessaire, il n'hésite pas à le retirer. C'est l'élégance… Je pense qu'il est comme quelqu'un qui fait de la haute couture», lance Isabelle à propos du réalisateur.

Concilier travail et famille

Au cours des dernières années, Isabelle Boulay n'a pas chômé. En 2007, elle a lancé l'album country «De retour à la source». L'année suivante, elle a mis en marché un nouvel opus intitulé «Nos lendemains» en plus de donner vie à un enfant en octobre 2008. En 2009, elle récidive cette fois avec «Chansons pour les mois d'hiver».

Comment fait-on pour jongler avec un horaire aussi chargé? Généralement, les artistes attendent plus longtemps qu'un an avant de lancer de nouveaux albums

«Probablement grâce au fait que je sois une interprète, mon travail en est un de recherche. Mes chansons arrivent de différentes sources. Elles arrivent souvent plus rapidement que si c'était moi qui les écrivais ou qui les composais. Le fait d'avoir eu Marcus m'a beaucoup stimulée. Ça a apporté beaucoup de jeunesse dans ma vie, beaucoup de créativité. Ça m'a donné une énergie nouvelle. C'est comme si j'avais aussi envie de plaire à mon fils à travers ce que je suis en dehors d'être sa mère (sic). Je dois avouer que j'ai vraiment beaucoup de soutien de la part de ma famille. Marcus a également une gardienne exceptionnelle. J'ai cette chance de pouvoir continuer à faire mon métier car je suis extrêmement bien entourée. Je passe beaucoup de temps avec mon fils. Je me sens très privilégiée», explique Isabelle.

Cette année, le petit Marcus vivra son deuxième temps des Fêtes. Pour Isabelle, comment se déroulera cette période de réjouissances? Chez la belle-famille de la chanteuse, Noël c'est sacré. Le 25 décembre, tout le monde se retrouvera ensemble. Elle dit également bien aimer organiser des soupers «en petits comités» afin de pouvoir rencontrer et discuter avec tout son monde.

«On se demandait si on allait faire un sapin cette année. Marcus est un enfant très curieux et très actif. Il attrape tout. On monte toujours les choses d'un étage. On est rendu à ne placer des livres que sur les tablettes qu'il ne peut atteindre. On se disait qu'on allait peut-être faire un sapin et commencer à le décorer à partir de la moitié», raconte Isabelle en blaguant!

«On va passer beaucoup de temps ensemble en famille dans un esprit de cocon», ajoute-t-elle.

Les projets

Au Québec, Isabelle Boulay recommencera à donner des concerts à compter d'octobre 2010. D'ici là, elle souhaite passer beaucoup de temps en compagnie de Marcus. Elle prévoit aussi retourner en France en 2011.

«Chansons pour les mois d'hiver» sort également chez nos Cousins. L'album ne fera cependant pas l'objet d'une campagne de promotion dans l'Hexagone, un long processus qui en aurait retardé le lancement, précise Isabelle Boulay.

Très productive, l'artiste a dit même songer à son éventuel prochain album à la fin de notre entretien.

Le 4 décembre 2009 - 13:38 | Julie Rhéaume
http://www.showbizz.net/articles/20091204133812/isabelle_boulay_peu_chaleur_pour_saison_froide_entrevue.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 23 Avr - 13:47

[size=18]DES NOUVELLES DU QUEBEC[/size]

Isabelle Boulay chante Je reviens chez nous
DE JP FERLAN
Canoë / Agence QMI

21/04/2010


Certifié disque d’or, l’album Chansons pour les mois d’hiver d’IsabelleBoulay
recèle de véritables trésors musicaux.


À chaque semaine,
Canoë diffusera l’un des sept clips exclusifs tirés des pièces de l’album.

Ces vidéos ont été captées lors d’un concert donné à l’espace
Dell’arte en janvier dernier.

Isabelle Boulay était alors entourée de ses fidèles musiciens:
Julie Lamontagne (claviériste/direction musicale),
Marc Perusse (guitariste, réalisation de l’album),
Sylvain Quesnel (guitariste), Kevin De Souza (bassiste)
et Sylvain Clavette (batteur).

Pour cette dernière semaine,
laissez-vous bercer par cette interprétation magnifique de Tennessee Waltz,
un grand classique du répertoire américain.

# Cliquez ici pour voir le clip :
http://fr.video.canoe.tv/recherche/isabelle boulay/tennesse-waltz/72325453001
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nounouka

avatar

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 66
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Ven 23 Avr - 14:15

Ah! Isabelle mon coup de coeur de chanteuse féminine de nos jours après Nolwenn!Je l'ai vu sur scène à l'Olympia !Elle est merveilleuse! love

Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: a   Jeu 19 Aoû - 12:02

ISABELLE BOULAY EN CONCERTS


La chanteuse Isabelle Boulay entame aujourd'hui, et jusqu'à fin décembre, sa tournée canadienne " Comme ça me chante" inspirée de son dernier album "Chansons pour les mois d'hiver". Elle la poursuivra en Europe en 2011

Elle interprètera des chansons inédites, primeurs et succès et sera accompagnée sur scène par Martin Bachand (direction musicale), Éric Sauviat, Michel Roy et Francis Covan.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Dim 22 Aoû - 0:08

Comme une chanson populaire


ARTICLE - 19 août 2010
Francis Hébert

Isabelle Boulay:
"Je suis une vraie chanteuse populaire intéressée par mon public."

photo: David Nathan
Isabelle Boulay enfile ses bottes et part sillonner les routes du Québec
avec son nouveau spectacle Comme ça me chante,
accompagnée de quatre musiciens.

C'est Claude François qui chantait le destin d'une chanson populaire,
celle qui part et qui revient, et on pourrait dire la même chose d'Isabelle Boulay.
En 2009, elle signait un troisième album en autant d'années,
au grand dam de ceux qui voient en elle une interprète qui pousse la chansonnette
comme on égorge un poulet, à grands cris.

Mais la chanteuse a réussi un pari impossible avec son disque country
De retour à la source en 2007:
rassembler les publics, ceux de la radio et ceux plus pointus.

Il faut dire qu'elle y chantait du Michel Rivard, du Damien Robitaille,
du Luc De Larochellière.
Et c'est bien elle qui collaborait avec l'esthète Benjamin Biolay
des années avant qu'il soit connu.
Comme feuille de route, on a vu pire.
Son nouvel opus, Chansons pour les mois d'hiver,
contient de belles chansons chaleureuses et simples qu'elle défendra maintenant sur scène.

"Pour la majeure partie du spectacle, c'est moi qui décide du répertoire, raconte Boulay au téléphone. J'ai une bonne idée de ce que j'ai envie d'offrir. Mais j'écoute aussi les propositions des autres, car je ne veux pas faire un spectacle qui ne me plaît qu'à moi. Sinon, je chanterais dans mon atelier, ça ne ferait du bien qu'à moi, pas aux autres. Non, moi, je suis une vraie chanteuse populaire intéressée par mon public."

Avant de sortir coup sur coup trois disques d'affilée, elle a consulté son entourage pour savoir si ce n'était pas trop. Peur d'embêter les gens. Mais il faut dire que c'est tout récemment qu'Isabelle a vraiment pris goût à enregistrer des albums: "Ma préférence va à la scène. Moi, si je pouvais faire comme Kenny Rogers et Willie Nelson, partir toute l'année, je serais très contente. Je ne me lasserais pas d'être en tournée. J'ai commencé à aimer faire des disques à partir de l'album country parce qu'on les a faits dans les conditions de live. Tout le monde joue en même temps pendant que je chante. On monte les chansons ensemble. Ça donne quelque chose de plus vivant, de plus vrai."

Le souci d'authenticité, au Québec, ça paie. Kaïn en fait son miel. Le retour à la source, c'est l'artisanat, le tricoté main. À la veille de sa première montréalaise, Isabelle Boulay confie:
"Les auteurs-compositeurs avec qui je travaille,
ce sont pour moi des ouvriers de la chanson.
Ils n'ont pas de prétention, il n'y a pas non plus de malaise entre nous.
Je peux leur dire si telle chanson me va ou non."

Pour l'heure, la chanteuse reprend la route. Avec elle, quatre musiciens se partageront guitares, accordéon, violon, basse, batterie et percussion. Entre Montréal et Granby, sa voix qui allie puissance et retenue fera des allers et retours, comme une chanson populaire.

http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=6&article=72433

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Mar 21 Déc - 14:32

UNE TOURNEE EN FRANCE

DERANGER LES PIERRES
Isabelle BOULAY

de Carla Bruni et Julien Clerc.
... je veux déranger les pierres
changer le visage de mes nuits
faire la peau à ton mystère
et le temps,j'en fais mon affaire ...



Isabelle Boulay revient à Saint-Georges
après deux ans d’absence pour y présenter son plus récent spectacle à saveur country :

"Comme ça me chante. '


Le 14 janvier dès 20 h 30 à l’auditorium du Cégep Beauce,
elle offrira des chansons de son répertoire,
et certains bijoux d’interprète populaires afin d’apporter une chaleur humaine pour
« réchauffer » son auditoire.

Ironiquement, ce sont les termes employés par l’artiste
pour décrire son prochain spectacle.
Rappelons qu'à sa dernière prestation à Saint-Georges,
elle a été frigorifiée sur la scène de l’auditorium.
« Il faisait un froid exceptionnel dans la salle, se remémore-t-elle.
C’était tellement froid que certaines gens avaient conservé leurs manteaux».

De plus, Isabelle confie n’avoir pas pu enfiler sa robe
pour la deuxième partie du spectacle tellement qu’il faisait froid.
L’artiste native de Sainte-Félicité avait trouvé cette situation très rigolote
tout comme son public également.

Pour revenir au spectacle, Isabelle sera bien entourée de ses musiciens
Martin Bachand (direction musicale), Eric Sauviat, Michel Roy et Francis Covan.
Ce spectacle intimiste a été monté à La Tulipe à Montréal.

Les gens entendront bien évidemment ses meilleures chansons
de son répertoire Adrienne, Entre Bâton Rouge et Matane
et un plus vieux Mieux qu’ici bas et aussi des reprises
sur son dernier album telles que Schefferville de Michel Rivard.
Cette chanson s’imposait d’elle-même en raison des nombreux souvenirs
personnels évoqués par la fermeture de Schefferville.

Elle interprète les chansons qu’elle a toujours eu envie de chanter à l’accent folk country
et purement country américain comme Crazy et I Gotta Walk.
Elle dit avoir eu l’audace avec cette tournée d’interpréter
Dis, quand reviendras-tu ? de Barbara.
«Je me sentais comme quelqu’un qui vole un bijou»,
réitérait la chanteuse qui éprouve de l'admiration pour cette dernière.

Lors de ce spectacle, elle y offre aussi un segment de «chansons d’hommes»
telles que Marjolaine de Zachary Richard,
Jenny de Richard Desjardins ainsi que des oeuvres Jolie Louise et Oh!
Marie de Daniel Lanois, un artiste que son père appréciait énormément.

Deux ans d'écoulés
Depuis sa dernière visite, il s'en est passé des choses dans la vie de l'artiste.
Elle avait notamment donné naissance en octobre 2008 à son enfant chéri, Marcus.
La venue de cet ange à l’esprit enjoué et très vif a énormément stimulé la créativité
et a insufflé encore plus de vie à l’artiste.
Pas qu’elle n’était pas vivante, au contraire,
Cela a aussi transformé sa vision qui est encore plus humaine selon cette dernière.

Puis, Isabelle a aussi lancé Chansons pour les mois d’hiver en novembre 2009.
Sacré disque d’or très rapidement,
cet opus à saveur country,
demeure la pierre angulaire de sa récente tournée québécoise :
Comme ça me chante.

Isabelle Boulay estime avoir reçu une réponse exceptionnelle
de la part de ses admirateurs autant pour la vente de son album que sa tournée.
Devant plusieurs salles combles, sa tournée a été prolongée jusqu’à la fin janvier.
« Je me sens vraiment privilégiée», raconte cette dernière.

Isabelle souligne que cette tournée aurait bien pu se prolonger davantage,
mais elle entrera en studio pour un nouvel album en mars prochain.

Pour ce faire, elle collaborera cette fois avec l’artiste français, Benjamin Biolay.
Elle aimerait donc que son prochain album soit une fois de plus
avec du matériel le plus authentique possible.
Ce nouvel album devrait paraître vers l’automne.


http://www.enbeauce.com/detail-actualite.asp?ID=20169
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Jeu 1 Sep - 8:00

Isabelle Boulay de retour avec Benjamin Biolay…

La douceur venue du froid Canadien, va faire son apparition dès Novembre prochain, puisqu’Isabelle Boulay sera de retour dans les bacs et c’est accompagnée de l’un des meilleurs artistes de la scène Française que la chanteuse revient pour nous offrir un véritable flot de bonheur…


photo_crédits_Maxyme-G.-Delisle

Les grands espaces, Isabelle Boulay la québécoise internationale, les a embrassés toute sa vie. Après « Nos lendemains», son opus précédent, intime et chaleureux, la voilà qui revient aux sources de la musique qui l’a vu grandir : un disque à la country-folk limpide et mélodique, réalisé par Benjamin Biolay, un disque dont les chansons virevoltent entre Europe et Nouveau Monde, ballades et rêveries, reprises et surprises. À côté d’inédits signés Jean-Louis Murat, Benjamin Biolay, Michel Rivard ou Steve Marin, qui d’autre qu’Isabelle Boulay pouvait revisiter avec autant de bonheur Phil Spector et Daniel Lanois, Lee Hazlewood et Julien Clerc, Etta James, Françoise Hardy ou Hubert Mounier ? Sans oublier un exclusif et rare duo avec Dolly Parton, la légende de la country music...

« Les grands Espaces », inaugurés par le single « Fin Octobre, Début Novembre », chanson d’amour réaliste et ode enchantée à Montréal, marque le retour d’une artiste unique, amoureuse de la vie et de la musique. Un grand et beau voyage dans des espaces infinis.

Alors rendez vous dès le 15 Septembre pour découvrir ce que nous réserve la divine Isabelle…
Francois Bertin

http://www.actuamusic.fr/Isabelle-Boulay-de-retour-avec-Benjamin-Biolay_a2986.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Jeu 15 Sep - 18:40

"FIN OCTOBRE, DEBUT NOVEMBRE"
TEASER PREMIER SINGLE ALBUM "LES GRANDS ESPACES"



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Jeu 3 Nov - 19:43

A la découverte de la vraie nature d'Isabelle Boulay

Dès le 8 novembre prochain, explorez le tout nouvel album d’Isabelle Boulay : Les grands espaces. Les 15 pièces du disque vous feront voyager entre l’Europe et l’Amérique, entre ballades et rêveries, entre reprises et surprises…



http://www.isabelleboulay.com/ecouteexclusive/

Réalisé par Benjamin Biolay (qui a déjà collaboré à trois de ses disques, soit Mieux qu’ici bas, en 2000, Tout un jour, en 2004, et Nos lendemains, en 2008), Les grands espaces est un album aux sonorités folk et country. « Cela m’a paru naturel de faire cet album avec lui, explique la chanteuse.

"Je connaissais son talent, sa culture musicale, sa façon de sublimer la musique et je savais qu’avec lui je pouvais m’abandonner totalement. "

En plus de la réalisation, Biolay a contribué à l’album en jouant de la trompette et de l’orgue et en joignant sa voix à celle d’Isabelle sur Summer Wine de Lee Hazlewood et Nancy Sinatra.

Côté inédits :

- l’aventure a commencé au début de l’automne avec le premier extrait radio Fin octobre, début novembre, une romance amoureuse et une ode à la ville de Montréal, écrit pour Isabelle par Mario Leblanc.

- Ensuite, Jean-Louis Murat signe la ballade poétique Amour aime aussi nous voir tomber, Michel Rivard

- Ève Déziel nous offrent l’émouvante chanson Partir au loin,

- Benjamin Biolay nous propose un constat à la fois tendre et cynique sur les relations amoureuses avec Voulez-vous l’amour ?,

- les paroliers américains Ross Copperman et Alyssa Bonagura ont écrit pour Isabelle All I Want Is Love

- et Steve Marin lui a fait cadeau de la chanson Les grands espaces, qui donne le titre à l’album.

Côté reprises, on se balade entre :

- Souffrir par toi n’est pas souffrir,
de Julien Clerc,
- Où va la chance ?, de Phil Ochs (dans une version popularisée par Françoise Hardy),
- Jolie Louise, de Daniel Lanois, réinterprétée à la sauce cajun,
- Mille après mille, de Gérald « Gerry » Joly,
- To Know Him Is To Love Him, un standard de Phil Spector,
- et At Last, un classique interprété dans les années 1940 par Etta James et l’orchestre de Glenn Miller…
- sans oublier la participation exceptionnelle de la vedette country Dolly Parton, qui chante en duo avec Isabelle la pièce True Blue, enregistrée à Nashville.

Les grands espaces, Isabelle Boulay les a embrassés toute sa vie, aussi bien en paysages qu’en chansons. Celle qui est née dans un petit hameau de la Gaspésie a depuis sillonné la planète, chanté aux quatre coins du monde, visité les horizons les plus divers. « J’ai voulu faire un album à la fois inhabituel et familier, qui célèbre l’ivresse de la vie, précieuse et fragile. Avec ce disque, j’ai l’impression de dévoiler enfin ma vraie nature », conclut-elle.
http://www.audiogram.com/fr/nouvelles/322-a-la-decouverte-de-la-vraie-nature-disabelle-boulay.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Jeu 3 Nov - 19:50

Isabelle Boulay lance son album libre


Après quatre ans d’absence dans la grande francophonie, Isabelle Boulay arrive avec son nouvel album Les grands espaces, un opus qui compte un bel amalgame de reprises, de pièces originales, de chansons en français comme en anglais.

«Quand on a commencé à imaginer l’album, explique Isabelle, on ne s’est pas dit qu’on allait faire tant de reprises, de chansons originales, en anglais ou en français. On a voulu faire un album sans interférences. On voulait juste faire un beau disque, cohérent avec des chansons qui se tiennent.

Comme on avait envie d’un album qui rallie la musique nord-américaine à celle de la grande variété française avec un souffle un peu plus folk country, de poursuivre la chanteuse, les chansons se sont imposées d’elles-mêmes.»

Cet album colle à la peau d’Isabelle.

«C’est ce qu’il y a de plus prêt de ma nature profonde de Québécoise, dit-elle, telle que je me sens au cœur de ma vie, là où je me définis, entre l’Amérique, la terre de mes influences et la France, la terre de mes aspirations. Ma place est là. Cet album est un album libre, affranchi, comme Benjamin et moi.»

COMME DE LA HAUTE COUTURE

Ce Benjamin, c’est son complice de longue date, Benjamin Biolay qui a réalisé l’album. Il est venu de France, à Montréal pour guider Isabelle en studio. Ensemble ils ont créé un magnifique album.

«On a voulu le son intemporel, une sonorité assez vintage, pour que dans vingt ans, il soit encore actuel comme un manteau de Christian Lacroix. On a voulu faire de la haute couture, avec les meilleures étoffes et les meilleures "petites mains", qui sont les musiciens et les sonorisateurs.»

Intitulé Les grands espaces, ce nouvel album d’Isabelle sortira sur les deux continents - Europe et Amérique - à une semaine d’intervalle, soit le 8 novembre au Québec et le 14 à Paris.

La chanteuse a choisi ce titre parce qu’il enveloppe bien toutes les chansons.

«J’avais demandé à Steve Marin des chansons qui évoquent la route et les grands espaces, et c’était resté dans un coin de sa tête, dit-elle. Il m’a écrit Les grands espaces et j’ai trouvé que c’était la chanson la plus emblématique du disque. Elle porte toutes les autres en elle. Elle raconte le message de l’album.

Les grands espaces, ce ne sont pas que des horizons, mais des espaces intérieurs en nous qui s’agrandissent - on le souhaite - avec le temps qui passe. C’est aussi l’espace du rêve, l’espace du cœur et de l’âme humaine.»

UN CADEAU DU CIEL

La chanteuse n’est qu’éloges à l’égard de l’auteur-compositeur québécois qu’est Steve Marin, lui qui avait fait pour Isabelle Chanson pour les mois d’hiver, un des seuls à qui elle fait des commandes de chansons.

«Il a un talent d’écriture exceptionnel, dit-elle, et je me sens assez proche de lui pour lui demander des chansons.»

Un autre proche de longue date est Mario Leblanc, son ancien directeur de tournée, alors qu’Isabelle était âgée dans la vingtaine. Ce dernier lui a fait parvenir la chanson Fin octobre début novembre, premier extrait et déjà un succès radio.

«Je ne savais même pas qu’il écrivait des chansons, raconte Isabelle. Ç’a été une surprise totale. On venait de commencer à travailler en studio quand on l’a reçue et on en est tout de suite tombés amoureux. Cette chanson-là, c’est un cadeau du ciel!»

AVEC GÉRANT ET ENFANT

Il y a près de quatre ans que la chanteuse n’avait pas produit un album pour la grande francophonie, son dernier opus, Chansons pour les mois d’hiver, ayant été exclusivement lancé au Québec. Tout de suite après son lancement et la promotion au Québec, Isabelle s’envolera pour Paris, lancer son album, très attendu, en France. Suivra une tournée de spectacles qui débutera le 24 novembre. La chanteuse sera notamment au Casino de Paris du 1er au 4 décembre. Son conjoint et gérant Marc-André Chicoine sera auprès d’elle et leur fils Marcus, 4 ans, viendra les rejoindre.

«Le spectacle est déjà monté, dit-elle. On a répété ici à Montréal. La mise en scène est d’Yves Desgagnés, et les éclairages de Jacques Rouveyrollis, qui a éclairé les plus grands - Hallyday, Barbara, France Gall - et avec qui je voulais travailler depuis longtemps. Ces deux-là réunis, c’est une super grande rencontre. Je serai entouré des mêmes musiciens, dont le chef d’orchestre Martin Bachand.»

Pour les spectacles au Québec, il faudra attendre au début du mois de mars. La tournée de la chanteuse débutera à l’Olympia de Montréal. Isabelle reviendra entre-temps pour la période des fêtes.

Un duo touchant avec Dolly Parton

Sur ce nouvel album, il y a vraiment de tout pour plaire, dont le fameux duo qu’Isabelle a enregistré avec la reine du country américain Dolly Parton.

Les voix d’Isabelle et de Dolly Parton réunies, c’est du bonbon. Sur Les grands espaces, elles reprennent ensemble en duo la pièce True Blue, un succès de la vedette américaine. La chanson qui raconte l’amour d’une femme pour l’homme de sa vie, est touchante. L’enregistrement l’avait été tout autant.

«Quand je l’ai entendu chanter sur ma voix, je n’étais pas émue, mais ébranlée, se souvient Isabelle. Ma grand-mère Boulay regardait peu la télévision. Elle l’ouvrait seulement pour écouter le pape et... Dolly Parton. Me retrouver avec elle en studio, je n’en revenais juste pas. Il y a des moments dans la vie où on mesure le chemin parcouru. C’en était un.

Me retrouver avec cette grande dame-là, m’a beaucoup impressionné. Cette femme est spectaculaire, mais aussi très spirituelle. Elle possède une intelligence de la vie.»

DE WILLIE À MURAT

Les grands espaces comptent cinq pièces en anglais, dont quatre reprises, y compris True Blue avec Dolly Parton, Summer Wine qu’elle chante en duo avec Benjamin Biolay et At last, popularisée par Etha James.

«On avait enregistré cette pièce pour se détendre et s’amuser, raconte Isabelle, dans un seul souffle, mais je ne voulais pas la mettre sur l’album, par pudeur, parce qu’elle n’était pas parfaite. Mais Benjamin (Biolay) a beaucoup insisté. Il l’a fait écouter à Pascal Nègre, le patron de ma compagnie de disques, Universal, et même à son ex belle-mère, Catherine Deneuve, qui étaient d’accord avec lui. Alors, j’ai cédé.»

Isabelle a aussi enregistré Partir au loin, une chanson originale de Michel Rivard (et Ève Déziel) qui lui avait donné le succès Entre Matane et Bâton Rouge. Elle a repris un succès de Françoise Hardy, Où va la chance, celui de Julien Clerc, Souffrir par toi n’est pas souffrir, et celui de Willie Lamothe Mille après mille. Elle a aussi enregistré une pièce originale de Benjamin Biolay, Voulez-vous l’amour, ainsi que Amour aime aussi nous voir tomber, de l’auteur-compositeur français Jean-Louis Murat (Bergheaud).

Ce dernier qui se tient loin des grands centres dans ses montagnes en Auvergne, lui a d’ailleurs signifié sa satisfaction, après avoir entendu la chanson.

POUR LES HOMMES

La chanteuse reprend également Jolie Louise de Daniel Lanois, une pièce que son père, décédé en 1994, aimait particulièrement.

«Après son accident de la route en 1980, et neuf mois aux soins intensifs, mon père qui souffrait déjà d’insuffisance cardiaque et pulmonaire, était parti vivre en forêt, raconte Isabelle. Il s’était retiré de la vie conventionnelle. Il avait le courant par génératrice, et il écoutait beaucoup la radio de Radio-Canada. Un jour, il m’avait demandé de lui acheter une cassette de ce gars qui chantait Jolie Louise. Il l’écoutait beaucoup.

Des gars, comme le personnage de la chanson, j’en ai connu beaucoup, de poursuivre la chanteuse. Ils arrêtaient à notre restaurant familial (avant l’accident), comme à un refuge, quand ils revenaient du chantier, après trois ou quatre mois d’ouvrage. Je l’ai enregistrée pour mon père et pour tous les hommes qui travaillent fort à la Baie James et ailleurs. C’est la réalité de beaucoup d’hommes de mon village, et ça le sera encore plus avec le plan d’exploitation du Grand Nord.»

L’album Les grands espaces sort au Québec le 8 novembre. Il y aura deux versions, dont une en édition limitée qui compte trois pièces supplémentaires.

http://fr.canoe.ca/divertissement/musique/nouvelles/2011/11/03/18919546-jdm.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Mar 8 Nov - 16:44



Son nouvel album Les Grands espaces, réalisé par Benjamin Biolay, alterne pop et country. L'occasion idéale pour la soumettre à l'interview loto. 5 numéros à choisir dans une grille de 49, chacun correspondant à une question. Plus la complémentaire.

Une chanson que vous chantait votre grand-mère ?

Ah! Une très très veille chanson country. (Elle chante) "C'est l'histoire d'une jeune fille/qui n'avait que ses vingt ans/elle partit pour la grande ville/Malgré tous ses bons parents." Les miens tenaient un bar-restaurant, du coup ma grand-mère s'occupait beaucoup de moi. Elle et ma tante Adrienne adoraient la country. Ma grand-mère me disait tout le temps: "Toi Isabelle, tu partiras un jour. Tu seras comédienne ou chanteuse."

Quel est votre chef-d'oeuvre ?

La question est difficile. J'ai eu un coup de coeur pour la première chanson que m'a offerte Benjamin Biolay il y a dix ans : Ne me dis pas qu'il faut sourire. Un morceau en état de grâce, qui tient tout seul. Et ex-eaquo, Mieux qu'ici bas du duo Daniel Seff et Didier Golemanas : Une chanson de la maturité même si je l'ai interprétée à vingt ans. Et sur mon nouvel album, Benjamin Biolay et Jean-Louis Murat m'ont écrit de grandes chansons qu'ils auraient pu garder pour eux.

Avez-vous des superstitions avant d'entrer en scène ?

Non. Enfant puis adolescente, j'avais énormément de superstitions car que je lisais beaucoup de livres de contes et légendes. Aujourd'hui, rien. J'embrasse juste mes musiciens.

Avec qui rêvez-vous de chanter en duo ?

Stephan Eicher. Willie Nelson. Dolly Parton! Mais, Dolly, le rêve vient de se réaliser. Je lui ai fait passer un disque et une lettre, et elle a accepté. En mai dernier, je me suis rendu à Nashville pour l'enregistrement de True blue. Quand je l'ai entendue chanter sur ma voix, j'étais tellement émue. Je pensais à ma grand-mère qui ne regardait la télé que pour voir le Pape, Dolly Parton et Kenny Rogers.

Que voyez-vous de votre fenêtre ?

Je regarde le centre-ville de Montréal et le ciel qui s'ouvre. Sinon, comme je roule souvent en voiture, je vois de la fenêtre, des routes, des montagnes, des plaines. Le titre du disque, Les grands espaces, renvoie à l'espace intérieur, au rêve, à l'intime, au sentiment. Et aussi à cet espace lointain où nos regards peuvent encore se perdre. La possibilté d'une fuite...

Quel est le plus mauvais jeu de mot qu'on ait fait sur votre nom ?

Isabelle Boulet, bien sûr. C'est vulgaire à souhait. Quand j'étais petite, on m'appelait Isabelle Boulette, pour m'agacer.

De Boulay à Biolay, il n'y a qu'une lettre de différence.

Exact. Benjamin et moi nous nous connaissons depuis près de dix ans et nous voilà au coeur de nos vies respectives. Il y a quelque chose de fraternel entre nous. Si j'avais eu un grand frère, j'aurais aimé que ce soit lui. Il a une autorité naturelle et protectrice.

http://www.lexpress.fr/culture/musique/isabelle-boulay-les-grands-espaces-interview_1049069.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Lun 14 Nov - 19:15

Isabelle Boulay sous la baguette de Benjamin Biolay
Sortie de l'album LES GRANDS ESPACES le 14 novembre



La chanteuse québécoise publie un album très réussi, réalisé en collaboration avec l'artiste français le plus intéressant de sa génération.
Voilà des années que de nombreux artistes francophones s'échinent à produire des disques qui empruntent aux sonorités caractéristiques de la musique américaine (country, folk, blues). Ces tentatives se résument le plus souvent à des échecs. La première vraie réussite dans ce genre, c'est aujourd'hui à Isabelle Boulay qu'on la doit. Avec son nouvel album, Les Grands Espaces (V2/Universal), réalisé par Benjamin Biolay, elle est parvenue à traduire l'americana en français. «Notre but était de créer l'alchimie entre country américaine et grande variété », explique la Québécoise, sous l'œil bienveillant de Benjamin Biolay. Elle ne tarit pas d'éloges sur le musicien. «Il est comme un révélateur. Il peut entrer dans mon cœur sans faire de ravages », dit-elle joliment. Les Grands Espaces ne constitue pas leur première collaboration, mais elle est de loin la plus réussie. «On a le même langage, le même socle. Isabelle a toujours été fascinée par la France, et moi par l'Amérique du Nord», appuie Biolay.

À l'origine, Isabelle Boulay souhaitait enregistrer des reprises qui font partie de son tour de chant, comme Jolie Louise de Daniel Lanois ou To Know Him is to Love Him de Phil Spector. Elle y a ajouté une poignée d'originaux, et de nouvelles interprétations de morceaux de Julien Clerc, Lee Hazlewood ou Dolly Parton. La grande dame de la country music - musicienne très sous-estimée - a accepté de donner la réplique à Isabelle Boulay sur sa composition True Blue. Malgré la diversité des chansons, le disque offre une belle cohérence. «Parce qu'on est tout le temps dans des registres qui ont flirté avec l'Amérique du Nord. Toutes les chansons comportent ces rêves de grands espaces», affirme Benjamin Biolay.

S'il partage le micro avec la chanteuse sur Summer Wine, il a surtout apporté sa science des arrangements au disque. Et tenu à capturer la voix d'Isabelle Boulay le plus fidèlement possible. «Il n'y a pas d'effet sur les voix, à part un compresseur, comme dans les années 1960. C'est la vraie voix d'Isabelle, telle qu'elle doit être entendue», s'enthousiasme-t-il. « Ça ne se fait plus, à part dans la country, justement.»

Un quasi-sans-faute

Cette musique a généralement mauvaise presse en France. «Parce que les gens confondent western et country music», explique Biolay. Élevée dans le bar-restaurant de ses parents, Isabelle Boulay est légitime pour chanter ses histoires simples, souvent proches des préoccupations d'ouvriers. «La country, c'est la musique des gens modestes. Je connais la réalité des ouvriers, qui n'est pas une vie ordinaire. C'est la vie des grands extrêmes, témoigne Isabelle Boulay. Benjamin a une autorité naturelle formidable: il sait travailler avec des animaux sauvages. C'est un alchimiste», s'exclame-t-elle encore.

Modeste, celui-ci explique adorer rencontrer des musiciens qui viennent d'autres territoires. «J'aime beaucoup la vie de chanteur mais j'ai besoin d'autres choses, comme le cinéma ou la réalisation d'albums. Je ne peux pas vivre une seule vie.» Ses dix premières années de carrière font par ailleurs l'objet d'une compilation qui rappelle que son parcours est un quasi-sans-faute. «J'ai fait des progrès au chant en ayant travaillé des chanteurs comme Isabelle, Julien Clerc ou Henri Salvador», concède-t-il.

Au moment d'enregistrer l'album d'Isabelle Boulay, Biolay a insisté pour qu'elle réécoute le moins possible les versions originales des chansons. «On a traité les reprises comme des créations», confirme la chanteuse, ajoutant: «J'adore interpréter des chansons d'hommes .»

Olivier Nuc

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2359
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   Sam 23 Juin - 12:06





.



Isabelle Boulay : « Biolay a une vraie autorité naturelle »







LE LIVE - La chanteuse, qui a récemment signé l'album Les Grands Espaces, est la nouvelle invitée du Figaro.











Elle est volontiers élogieuse ! Invitée du Live, Isabelle Boulay a rendu un vibrant hommage à deux artistes qui comptent beaucoup pour elle: Benjamin Biolay et Dolly Parton.

Avec le premier, elle a poursuivi une fructueuse collaboration sur l'album Les Grands Espaces. Un disque au fil duquel la chanteuse distille des morceaux à cheval entre les cultures américaine et française. «Je voulais faire tout l'album avec lui parce que je savais qu'il connaissait très bien la musique country, explique-t-elle à propos du musicien-réalisateur. Il aime ce genre musical. Il n'allait pas en faire une caricature.


Et, évidemment, on aime beaucoup la grande variété française.» Un registre qu'elle a découvert durant son enfance. À cette époque, sa mère écoute Léo Ferré, Serge Lama ou Jacques Brel. Un environnement qui, bien sûr, jouera un rôle déterminant dans sa vie.



Avec Biolay, l'artiste québécoise ne s'est pas sentie dépaysée, en dépit de leur volonté commune d'entreprendre une démarche différente.

« Quand il entre en studio, il est certain des musiciens et du répertoire, précise-t-elle. Il sait obtenir ce qu'il veut des individus. C'est quelqu'un qui respecte la nature intrasèque de chaque personne. Il a une vraie autorité naturelle. C'est un vrai réalisateur, un grand musicien aussi. C'est quelqu'un d'extrêmement sensible. Et puis, c'est quelqu'un qui cherche la vérité et pas la perfection.»



Le producteur n'est pas le seul a avoir apporté son concours à Isabelle Boulay. Jean-Louis Murat fait également partie du casting sur ce disque qui contient de remarquables reprises, comme celle de Souffrir par toi n'est pas souffrir, de Julien Clerc, ou Jolie Louise, de Daniel Lanois.



Sur le même ton enjoué, Isabelle Boulay est revenue sur sa rencontre avec Dolly Parton. «Il était clair que je voulais reprendre la chanson True Blue», note-t-elle.
Poussée par son entourage, elle envoie un message à cette grande dame de la country et de la pop. «Je lui ai surtout parlé de l'importance qu'elle avait eue pour les femmes de ma famille. Pour moi, ce n'était pas juste une chanteuse mais un symbole d'indépendance. C'est une femme libre, dans son époque.»


Entre elle, le contact s'établit vite. L'aînée répond aux sollicitations de son interlocutrice. «J'ai tenu à me rendre à Nashville pour être en studio avec elle et pour la remercier de ce geste qui était immense pour moi. C'était comme un hommage à ma grand-mère qui, quand j'étais petite, m'a conditionnée très tôt à prendre mon élan.»


Encore un bel éloge.



















http://www.lefigaro.fr/le-live/2012/06/22/03018-20120622ARTFIG00617-isabelle-boulay-biolay-a-une-vraie-autorite-naturelle.php





.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ISABELLE BOULAY   

Revenir en haut Aller en bas
 
ISABELLE BOULAY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isabelle Boulay
» ISABELLE BOULAY
» Soupe de ma grand-mère (Isabelle Matte)
» Isabelle et Paul Duchesnay
» Cornes de gazelle (isabelle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: