H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ROBBIE WILLIAMS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13243
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: ROBBIE WILLIAMS   Sam 13 Déc - 22:03

ROBBIE WILLIAMS



Découvrez Robbie Williams!


Du boys band au statut de pop star, Robbie Williams prouve à lui seul, si besoin était, que toutes les idoles des jeunes ne sont pas jetables. Entre performances musicales et frasques déjantées, cette star ressuscite, pour le meilleur et pour le pire, les excentricités les plus légendaires des vedettes du rock. De quoi se dire que les Anglais ont toujours, musicalement, le vent en poupe sur le Vieux Continent.


BIOGRAPHIE


C’est le 13 février 1974 que Robert Peter Williams voit le jour, à Stoke-on-Trent, grande agglomération du Staffordshire, au sud de l’Angleterre. Elevé par sa mère après le divorce de ses parents, Robbie est un piètre écolier, occupé à faire le clown bien plus qu’à suivre une scolarité cohérente. Le jeune homme arrête d’ailleurs très tôt, après avoir échoué à obtenir l’équivalent britannique du Brevet des Collèges, et trouve un emploi de vendeur. Mais l’adolescent, grâce au soutien de sa maman, n’est pas destiné à végéter bien longtemps dans le commerce : convaincue du talent de chanteur et de comédien de son rejeton, la mère de Robbie Williams le pousse en 1990 à se présenter à un casting pour faire partie d’un boys band.
Le jeune homme est embauché et rejoint un groupe de cinq chanteurs/danseurs, bientôt baptisés Take That. Lancés par les singles « It Only Takes a Minute », « I Found Heaven » et « A Million Love Songs », Take That est rapidement lancé au sommet des classements et s’attaquent bientôt au marché européen, remportant de grands succès dans certains pays, notamment en Italie. Robbie Williams, qui fait figure de « bad boy » du groupe, apprécie le succès, mais se trouve à l’étroit dans le groupe, manquant à son goût de liberté dans sa production artistique, sa frustration le conduisant malheureusement à abuser d’alcool et de drogues.
Trois albums en cinq ans (et un Greatest Hits certifié Disque de platine) : Take That s’affirment comme le boys band européen le plus dynamique et vendeur. Mais, en juillet 1995, Robbie Williams quitte le groupe, sans que les raisons exactes de son départ (volontaire ou non) soient réellement explicitées. Désireux de se lancer dans une carrière personnelle, le chanteur se trouve embringué dans un litige légal avec sa maison de disques, qui évoque une clause de son contrat l’empêchant de chanter en solo s’il quitte le groupe. Robbie Williams vit très mal la situation, ses mauvaises habitudes reprenant de plus belles : il finit par avoir gain de cause contre BMG et passe chez EMI, mais le conflit l’a laissé sur les rotules.
Il fréquente assidûment les frères Gallagher (Oasis), dans l’espoir de collaborer avec eux sur des chansons, mais ne réussit pas à obtenir grand-chose avant de se brouiller avec les ombrageux frangins.
Les problèmes de Robbie Williams, psychologiquement fragile, et sa consommation d’alcool, l’ont également conduit à prendre du poids, affectant son image de beau gosse. A vingt et un ans, l’ex-Take That semble promis à un destin de has-been précoce.
L’envol du fou
Alors qu’il est toujours en train de lutter pour se libérer de l’addiction à la drogue, Robbie Williams décide de relancer sa carrière, préparant son premier album solo avec le parolier et producteur Guy Chambers. Le premier single, « Old Before I Die », sort en avril 1997, et atteint la seconde place du classement britannique. Les singles sortent alors que Williams est en cure de désintoxication et l’album, Life Thru a Lens, sorti à l’automne, ne se vend que très moyennement.
En décembre de la même année, la maison de disques sort un quatrième single, « Angels », afin de tenter une dernière fois de booster les ventes : à la surprise générale, la chanson est un triomphe, permettant à Robbie Williams d’escalader le hit-parade, non seulement britannique, mais également européen et latino-américain, relançant les ventes britanniques de Life Thru a Lens au-delà de toute espérance. Robbie Williams est aussitôt signé chez Capitol Records, la filiale américaine d’EMI, qui prépare son lancement sur le marché nord-américain
Le chanteur, remis d’aplomb physiquement et psychologiquement, entreprend d’enregistrer son second album, I’ve Been Expecting You. « Millenium », premier single extrait de l’album, s’inspire fortement de l’univers de James Bond et permet à Robbie Williams d’atteindre pour la première fois en solo la première place du hit-parade britannique. Le second single, « No Regrets », remporte également un très joli succès. Le public accroche à la personnalité à la fois séduisante et fantasque de Robbie Williams, alliant un physique de crooner beau gosse à l’excentricité d’une rock star. Capitol Records mitonne l’album The Ego Has Landed, medley de ses deux premiers albums, destiné à assurer son lancement sur le marché nord-américain : si les ventes du disque, sorti au printemps 1999, ne décollent que moyennement aux Etats-Unis et au Canada, cet album composite est un succès en Asie et en Océanie.
1999 est en outre l’année qui voit Robbie Williams accéder à un statut de véritable star internationale : l’ex-chanteur de boys band réalise plusieurs tournées, gagnant de nombreux fans grâce à son image publique de charmeur à moitié fou et à sa voix multi-fonctions, capable de s’adapter aux rythmes pop les plus énergiques comme aux ballades sentimentales. Sing When You're Winning, son troisième album (ou quatrième, si l'on inclut The Ego Has Landed), est un triomphe intégral, atteignant d’emblée la première place des ventes en Grande-Bretagne et dans plusieurs pays européens
L’album comprend également la chanson « Kids », interprétée en duo avec Kylie Minogue : cette dernière accompagne Robbie Williams lors de la tournée britannique de promotion de Sing When You're Winning. Il se produit un peu partout en Europe en 2000 et 2001, parachevant le succès d’un album qui, porté par plusieurs titres-phares comme « Let Love Be Your Energy » ou « Better Man », s’affirme, en Grande-Bretagne, comme le plus grand succès de ventes de l’année 2000.
De rock-star à crooner
Lancé comme star internationale de la musique pop-rock, il choisit ensuite de se faire plaisir en explorant une voie artistique inattendue : après avoir interprété la chanson classique « Have You Met Miss Jones ? » sur la bande originale du film Le Journal de Bridget Jones, il enregistre un nouvel album, Swing When You're Winning. Cet admirateur de Frank Sinatra surprend son monde en interprétant des chansons dans un style crooner des années 1950, ainsi que des duos avec les comédiens Nicole Kidman et Rupert Everett. Un duo virtuel avec Frank Sinatra, sur « It Was a Very Good Year », vient parachever la réussite de l’album, qui donne à Robbie Williams l’image d’un artiste capable de tout faire et lui permet de se faire un grand plaisir personnel en se produisant au Royal Albert Hall.
Au sommet du succès, Williams bat des records en renouvelant pour 80 millions de livres son contrat avec EMI, qui s’engage de son côté à tout faire pour assurer sa promotion sur le marché américain. Si l’album Escapology, sorti à la fin 2002, est un gros succès en Europe, se vendant jusqu’à sept millions d’exemplaires dans le monde, le public des Etats-Unis continue de bouder relativement Robbie Williams. Le chanteur cause au passage un des ces mini-scandales dérisoires dont les Anglo-saxons ont le secret en tournant en dérision sa propre vie de débauche dans le vidéo-clip de la chanson « Come Undone », que la BBC, avec une pruderie typiquement britannique, diffuse en version largement censurée.
A la même époque, il cesse sa collaboration avec Guy Chambers, qui avait jusque-là fait figure de mentor dans sa carrière. Un album live et un best of suivent, avant la sortie en 2005 du nouvel album, Intensive Care, qui se vend en six semaines à deux millions d’exemplaires. Soutenu en 2006 par une immense tournée mondiale, l’album atteint au bout d’un an les sept millions d’exemplaires écoulés. La tournée de Williams vient cependant parasiter la sortie de l’album suivant, Rudebox : quand cet opus au style davantage tourné vers l’electro est proposé au public, son interprète est encore occupé à promouvoir le précédent en Amérique Latine, payant d’une certaine manière ainsi son excès d’activité.
S'il atteint encore des chiffres de ventes extrêmement enviables, surtout dans le reste de l’Europe, l’album ne remporte pas en Grande-Bretagne le même succès que les précédents. Robbie Williams ne se laisse pas décourager pour autant, et attaque la préparation d’un nouvel album, conçu comme une suite à Swing When You're Winning.
Personnalité fantasque et parfois presque inquiétante, mais charmeur également irrésistible, objet des attentions de la presse people pour sa vie sentimentale mouvementée, Robbie Williams est devenu l’une des personnalités les plus importantes de la musique pop rock. Beau gosse, mais suffisamment fou pour apparaître comme un artiste sur le fil du rasoir malgré une musique très grand public, l’ex-chanteur pour adolescents a su s’affirmer comme un produit des plus durables.


Nikita Malliarakis
http://www.music-story.com/robbie-williams/biographie-04


Dernière édition par liliane le Sam 13 Déc - 22:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13243
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ROBBIE WILLIAMS   Sam 13 Déc - 22:26

FEEL




SOMETHING STUPID (avec Nicole Kidman)




ADVERTISING SPACE




Dernière édition par liliane le Sam 13 Déc - 22:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13243
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ROBBIE WILLIAMS   Sam 13 Déc - 22:33

MIDEM : Conférence de presse Robbie Williams

Samedi 18 Janvier, 14h30, Hôtel Carlton, Cannes.

Il a vendu 5 millions d’exemplaires de son dernier album, « Escapology », sortit le 18 Novembre. Selon les statistiques, il est l’artiste qui vend le plus de disques en Europe. Robbie Williams a tout pour être heureux. En plus, il vient de re signer avec sa maison de disques, EMI, laquelle lui a offert une avance sur recette estimée à 150 millions d’euros. Normal donc qu’il se le joue star, n’hésitant pas à débarquer dans le salon où se déroule l’interview affublé d’une paire de lunettes noires qu’il ne quittera pas. D’entrée, il donne le ton : « Bonjour Messieurs-Dames, je suis Robbie Williams, et je me suis couché très tard cette nuit, donc excusez les lunettes. Beaucoup de personnes ne s’excusent pas de porter des lunettes de soleil, mais moi oui. J’ai un peu mal à la tête, alors parlez doucement… Bon, une question ? »


Robbie est capricieux, mais il sait qu’il peut se le permettre. C’est pour cela qu’il n’hésite pas à dire qu’une question ne lui convient pas, à grand renfort de grimaces, ou à regarder le journaliste dans les yeux avant de lui dire : « Merci pour votre question super intéressante. Ca m’a fait réfléchir, je vais en parler à mon psy. » C’est parti…

Est-il vrai que vous allez vous installer aux Etats-Unis ?

Qui vous a dit ça ? Je ne m’installe jamais nulle part. Si vous êtes journaliste, vous devriez savoir que ça fait 10 ans que j’habite Londres.

Oui, mais vous voyagez souvent ?

Peu importe où je suis, mon cœur reste là-bas.

Donc vous ne vous installerez pas aux Etats-Unis ?

Peut être, mais peut-être pas… Je peux être partout, je suis tellement puissant. Je peux même venir vous regarder pendant que vous dormez… Désolé, je suis fatigué, j’ai fait la fête.

Où ça ?

Où j’ai fait la fête ? J’étais au bar de l’hôtel toute la nuit. En plus, j’arrive de Los Angeles, donc il y a le décalage horaire…

Pour en revenir à la musique, allez-vous tourner avec les mêmes musiciens qui figurent sur l’album ?

Oui… Euh, oui !

Et Guy Chambers (NDR : Son compositeur attitré depuis le début, qu’il vient de virer de son groupe) ?

Euh, non, sans lui.

Donc il n’y aura pas tous les musiciens qui ont enregistré l’album ?

Non pas tous, mais il y aura des joueurs de mariachis ! Et un percussionniste qui vient d’Amérique du Sud.

Pouvez-vous nous parler de la scène ? Comment sera-t-elle conçue ?

Je ne sais pas encore. J’ai vu des photos hier. Elle est assez petite, alors que je suis habitué à des scènes immenses. En fait, ça ne va pas en mettre plein la vue… Il y aura peut être des feux d’artifices, je ne sais pas encore. J’ai vu un concert de U2 lors de leur dernière tournée, et c’était fabuleux. Moi, mes spectacles sont simplistes par rapport à eux, et j’espère qu’ils seront identiques un jour !



Que pensez-vous de la piraterie ?

Je ne comprends pas trop… Ah, le fait de télécharger des chansons ? C’est génial, vraiment ! Personne ne peut rien y faire. J’ai signé un contrat l’année dernière, je ne sais pas si vous l’avez lu (NDR : Robbie vient de re-signer avec sa maison de disques, EMI, laquelle lui a consentie une avance sur recettes estimée aux alentours des 150 millions d’euros). J’ai rencontré les patrons de ma maison de disques, et je leur ai demandé ce qu’ils comptaient faire contre le piratage. En fait, personne ne savait quoi faire, et j’ai entendu beaucoup de bla-bla, du style : « on va faire des réunions et prendre l’opinion de tout le monde à ce propos. » Les responsables des maisons de disques ne savant pas quoi faire. Je suis sûr que ma maison de disques me haïra après ça. Tout comme mon manager et mes comptables !

Combien d’Américains vont acheter votre disque, car votre contrat est accompagné d’une très forte avance ?

Euh… En ce qui concerne la taille du « deal », je ne pense pas qu’une major compagnie comme EMI prendrait un tel risque si ça n’était pas justifié. On n’est pas au Casino, ce n’est pas un jeu ! La taille du deal est entièrement basée sur les ventes déjà effectuées par mes précédents albums aux Etats-Unis, et dans le reste du Monde. Je ne pense pas qu’ils diront : « Merde, on s’est planté. Pour s’en sortir financièrement, on doit licencier du personnel et fusionner avec Pipi-Caca Records ».

J’ai lu dans un journal…

Non, c’est pas vrai ! (rires) Ca va être intéressant…

J’ai lu dans un journal que le fait de retrouver des bandes volées aux Beatles, et de les commercialiser pourrait aider EMI a payer votre avance sur recette.

Vraiment ? Bon, étudions ça. J’ai vendu 28 millions d’albums, peut-être plus. C’est en bonne voie pour atteindre 30 millions. Si EMI gagne 5£ par album, vous obtenez plus (NDR : que 150 millions d’euros, montant de l’avance…). Ils l’ont déjà fait, en fait, la somme est déjà constituée… Mais, m’emmerdez pas, c’est mon argent. Ils ne peuvent pas me le reprendre, non ?

Vous avez des actions EMI ?

Non.

Vous allez en acheter maintenant ?

Eh ! Ca devient meilleur.

Que pensez-vous des chanteurs pop français ?

Euh… Je ne veux pas être impoli, mais je ne les connais pas. Et je ne veux pas être hypocrite en disant que je les aime alors que je ne les connais pas !



Allez-vous refaire un album avec des standards de jazz ?

Je ne sais pas. Peut-être. Je viens juste de sortir « Escapology » dont je suis très fier. Maintenant que j’ai sorti un « vrai » disque, je pourrais ressortir un disque de swing !

Dans votre clip, « Feel », on vous voit monter à cheval. Quand avez-vous appris ?

J’ai appris en une demi-heure, la veille du tournage.

Vous avez déclaré que le fait d’enregistrer « live » l’album « Swing when you are winning », sur scène avec des musiciens, a changé votre optique d’enregistrement. Cela se ressent-il dans l’album « Escapology » ?

En fait j’avais le rêve de tout enregistrer dans des conditions live, avec un orchestre derrière moi, comme le faisait Sinatra, mais je pensais que ma voix ne serait pas assez puissante. Pour l’enregistrement de cet album, j’étais dans les studios Capitol à Los Angeles, et j’ai donné un concert sous cette forme, avec un orchestre derrière moi. J’ai réalisé que je n’étais pas si mauvais. En fait l’album « Swing » m’a donné confiance en moi, ce qui me manquait. Je suis un chanteur, en fait. Qui l’aurait cru !

Vous dites souvent que vous n’êtes pas satisfait de votre voix. Que faites-vous pour surmonter ça ?

Du mime.

Avez-vous besoin de cours de chant ?

J’ai besoin de beaucoup de choses. Chanter devant des stades remplis, comme j’ai pu le faire à Knebworth, c’est effrayant. Mais on m’a souvent dit que je ne serais pas courageux si je n’avais pas peur.

Parlez-nous de votre dernier album, « Escapology »

J’en suis très fier. Je pense que c’est mon meilleur album. On attend beaucoup de moi, et j’ai un projet assez ambitieux. J’aimerais qu’il reste classé longtemps au Top 10. Ca pourrait être mon « Sergent Pepper’s » à moi (NDR : album mythique des Beatles), ou mon « Nevermind » (NDR : album mythique de Nirvana) ou mon « OK Computer » (NDR : album mythique de Radiohead).

Avez-vous des projets au cinéma, comme Eminem ?

Ca ne m’intéresse pas. Il est bien, j’ai vu le film, et je suis un grand fan d’Eminem. Je pense que jouer la comédie est assez idiot. J’ai du respect pour ceux qui le font, parce que j’aime leurs films, mais je pense qu’un métier qui consiste à prétendre être quelqu’un d’autre est assez bizarre !

Donc ça ne vous branche pas de faire l’équivalent de Ozzy Orbourne, un reality-show ?

Non, pas du tout !

Pensez-vous que le rock revient ?

Euh, non…

Alors qu’est-ce qui arrive ?

Moi, je ne prête pas attention à ce qui arrive, ou va arriver. Je me contente d’écouter ou d’acheter ce qui sort.

Vous aimez le hip-hop ?

Oui je chante du « motherfucker Robbie Wlliams »

D’où vous vient cette fascination pour les grandes actrices, comme Nicole Kidman ?

(Il montre son entrejambe) Ca vient d’ici. J’ai l’habitude de sortir avec des célébrités, et c’est bizarre de voir le rapport qu’il y a entre la beauté et la célébrité. Et voici le lien (il remontre le même endroit).

Projetez-vous d’enregistrer d’autres duos avec des actrices ?

Probablement.

Avec quel chanteur ou chanteuse voudriez-vous faire un duo ?

Bono. Il est fabuleux. Ses textes sont si profonds et si humains, il est fabuleux, et j’aimerais vraiment travailler avec lui. Oui avec Larry, le batteur (NDR : Larry Mullen Jr, batteur de U2).

Pensez-vous sortir un album uniquement avec des duos ?

Je ne sais pas ce qu’il va se passer dans le futur. Pour l’instant j’ai un album dont je suis fier. Il s’appelle « Escapology ».

Où préférez-vous donner des concerts ? Vous parlez souvent de l’Angleterre…

En Ecosse, en Irlande. C'est le meilleur public.

Pourquoi ?

C'est le plus passionné. C'est celui qui crie le plus fort. Ils apprécient vraiment le spectacle.

Que représente votre dernier album pour vous ? L'album de la maturité ?

(Robbie fait semblant de vomir). Désolé je ne réponds pas. Ca peut vous sembler impoli, mais...

Est-ce qu’il vous aide à devenir plus mature ?

Plus mature ? J’espère pas !

Vous êtes nominé dans plusieurs cérémonies ce mois-ci, et en Février. Que représentent toutes ces récompenses pour vous ?

Si le vote est fait par le public, c’est super pour moi. Si ça ne l’est pas, je considère ces cérémonies comme un exercice dans lequel il faut que je dise : « j’aime mon album, écoutez le ! »

Avez-vous le temps d’apprécier toutes ces récompenses ?

Pas trop, non. Ce n’est pas que je ne les apprécie pas, c’est que je n’ai pas le temps de les apprécier.

Merci à tous. Au revoir…

Quelques heures après, Robbie chantait « Feel » sur la scène du Grand Auditorium, dans le cadre des NRJ Music Awards. Il avait enlevé ses lunettes…

Site officiel : www.robbiewilliams.co.uk
Patrice B., live from Cannes.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9724
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: ROBBIE WILLIAM ENFIN LE RETOUR !   Dim 26 Avr - 9:17

L'artiste est en studio et travaille sur un nouvel opus, en compagnie d'un producteur de renom.



Après avoir gardé le silence pendant de longs mois perdant son statut de cible de la presse people britannique pour sa vie privée que pour sa musique, Robbie Williams refait parler de lui au sens artistique du terme. Sur un billet posté sur son site officiel, il s'adresse à ses fans en leur indiquant qu'il est entré en studio afin d'élaborer un nouveau disque. A ce titre, il collabore avec Trevor Horn qui a déjà travaillé par le passé avec Seal, Paul MacCartney ou encore Tom Jones.

Concernant cet opus justement, le chanteur a ajouté qu'il avait près d'une cinquantaine de morceaux sous la main et que tous pouvaient faire figure de single potentiel. Afin de rassurer et de mettre en appétit son public, l'interprète de "Feel" n'a pas hésité à dire qu'il ne s'était jamais senti aussi bien et confiant qu'au moment où il enregistrait un disque. "Il va être dément", annonce-t-il.


ANGEL

Source : musicactu.com


Dernière édition par Nine le Dim 26 Avr - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9724
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ROBBIE WILLIAMS   Dim 26 Avr - 10:57

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13243
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: ROBBIE WILLIAMS 8E ALBUM POUR LE 9/11/09   Mer 16 Sep - 16:26




Plus de trois ans après un passage au Parc des Princes, Robbie Williams devrait prochainement revenir se produire dans la capitale française ! En effet, à l’occasion de la sortie de son album Reality Killed the Video Star, la superstar anglaise partira en tournée à travers l’Europe. Et si l’information n’a pas encore été confirmée officiellement, un concert à Paris-Bercy le 5 mars 2010 serait d’ores et déjà prévu ! Affaire à suivre...

Après Rudebox sorti en 2006, Robbie Williams fera enfin son retour dans les bacs le 9 novembre 2009 avec un nouvel album studio intitulé Reality Killed The Video Star. A l’automne dernier, le chanteur avait en effet fait savoir, par la voix de son manager, qu’il avait mis fin à la grève débutée en protestation contre les dirigeants de sa maison de disques. Il aurait alors fait appel à plusieurs personnes de confiance parmi lesquelles Guy Chambers, auteur de la plupart de ses tubes, Mark Ronson, producteur d’Amy Winehouse, ainsi que le groupe de musique électronique Soul Mekanik.
Cet opus a été précédé par la sortie d’un premier single, Bodies, produit par Trevor Horn. A noter qu’il pourrait également comprendre une chanson en hommage à Michael Jackson, écrite et enregistrée à la suite de son décès.

http://www.evous.fr/musique/Robbie-Williams-concert-tournee,7997.html




La play list de cet album :

01. Morning Sun

02. Bodies

03. You Know Me

04. Blasphemy

05. Do You Mind ?

06. Last Days Of Disco

07. Somewhere

08. Deceptacon

09. Starstruck

10. Difficult For Weirdos

11. Superblind

12. Won't Do That

13. Morning Sun (Reprise)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9724
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ROBBIE WILLIAMS   Jeu 15 Oct - 13:26

Le concert que donnera Robbie Williams sur la scène du Roundhouse Theatre de Londres

le 20 octobre prochain, dans le cadre des BBC Electric Proms, sera retransmis,
en direct et en haute définition, dans 200 salles de cinéma dans 23 pays d’Europe,
d’Australie et d’Afrique du Sud.

Une trentaine de salles françaises relaieront également l’évènement.
Les places seront mises en vente vendredi 9 octobre dès 10h dans les cinémas partenaires et sur le site Cielecran.com.

Robbie Williams jouera des titres de son dernier album, Reality Killed The Video Star,
attendu le 9 novembre prochain en France.

Depuis 2006, les BBC Electric Proms invitent un artiste à se produire sur scène avec un orchestre symphonique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9724
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ROBBIE WILLIAMS   Lun 31 Mai - 22:43

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13243
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ROBBIE WILLIAMS   Sam 2 Oct - 19:38


Second single annonçant la sortie de The Greatest Hits

Après de longues années d’attente, les fans du groupe Take That voient enfin ses 2 leaders, Robbie Williams et Gary Barlow, s’unir à nouveau le temps d’un duo. Ce titre baptisé Shame sera disponible dès le 4 octobre 2010, annonçant la sortie une semaine plus tard du double best-of In And Out Of Consciousness : The Greatest Hits 1990-2010. Couvrant 20 ans de carrière, cette compilation devrait inclure certains tubes de l’époque Take That... "C’est incroyable d’écouter cet album et de me rendre compte que je fais de la musique depuis déjà 20 ans, déclare le chanteur britannique. Et ce disque n’est pas simplement une célébration du passé, mais aussi un pont vers le futur, ce qui le rend encore plus précieux à mes yeux..."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9724
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ROBBIE WILLIAMS   Mar 23 Nov - 2:45

UN RETOUR AVEC TAKE THAT
POUR LE CLIP THE FLOOD



Take That - The Flood
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROBBIE WILLIAMS   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROBBIE WILLIAMS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Robbie WILLIAMS
» ROBBIE WILLIAMS
» Buggy Vw - Clip de robbie williams bodie
» (M) Robbie Amell ? Mon grand-frère, mon modèle
» Chilean Navy - Marine du Chili

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: ROCK & POP MUSIC :: Pop Music-
Sauter vers: