Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VERONIQUE SANSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: VERONIQUE SANSON   Jeu 11 Déc - 16:17

Et voilà ! L'intégrale
Véronique Sanson




22 CD et 4 DVD.
L'objet est imposant, inégal... mais il reste un régal.


Car si l'on s'empressera d'oublier les trois ou quatre derniers albums studio,
le reste nous ravit. Et même parfois nous émerveille.
Où l'on se souviendra que De l'autre côté de mon rêve,
album fondateur de 1972, sonna jadis le début d'une décennie
inventive et créative.
Qu'elles étaient belles, les chansons de ces années-là,
simples et lumineuses, ou plus riches et plus sombres,
témoins d'une émotion, d'une audace,
d'un panache et d'une maîtrise textuelle et musicale
qu'on a eu depuis tendance à oublier.

L'intégrale tombe à pic pour les replacer aux sommets de la chanson
des trente dernières années
- un disque justifierait presque à lui seul la cascade d'éloges :
7e, petit bijou de la fin des années 70, qui n'a pas pris une ride.
On plongera donc dans ce coffret avec délectation,
d'autant qu'il fourmille de raretés, audio et vidéo
(extraits de concerts ou d'émissions télé et radio).
Toutes ne sont pas passionnantes ni d'une qualité technique irréprochable,
mais elles exhalent un parfum de sincérité assez enivrant.
Comme on peut en ressentir les jours de belles retrouvailles,
quand on croise un ami perdu de vue depuis longtemps
et qui nous a tellement manqué.

Valérie Lehoux
Telerama n° 3074 - 13 décembre 2008



Détail tracklist complète :
http://www.veronique-sanson.net/et_voila/track_liste.html


Dernière édition par Nine le Ven 23 Juil - 1:56, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Jeu 11 Déc - 18:07



VERONIQUE SANSON


Véronique Sanson naît le 24 avril 1949 à Boulogne-Billancourt, dans une famille de mélomanes. Ses parents l'inscrivent très vite à des cours de piano avec sa soeur Violaine, de deux ans son aînée. Une éducation musicale classique que Véronique n'a jamais reniée.
Aux alentours de treize ans, la jeune fille se met à la guitare et compose ses premières chansons. Elle séjourne dans un pensionnat anglais ce qui lui fait découvrir les Beatles.
Roche-Martin
En 1965, Véronique Sanson peaufine sa véritable première oeuvre (un concerto pour deux flûtes, deux clarinettes et orchestre !) puis part en vacances en Espagne avec Violaine. Là, elles rencontrent le futur compositeur de Patricia Kaas, François Bernheim, avec qui elles forment les Roche-Martin. Un trio qui ne survit qu'à deux 45 tours mais qui permet à Véro de croiser la route d'un ami d'enfance, un certain Michel Berger !
Michel Berger
Ce dernier est alors directeur artistique dans une maison de disques et lui offre la possibilité d'enregistrer son premier titre en solo, Le printemps est là. Malgré son échec commercial, celui-ci signe ses vrais débuts discographiques.
Véronique Sanson continue de collaborer avec Michel Berger qui lui demande de composer un titre pour Isabelle de Funès, la fille de Louis, Les voisins qu'elle reprendra en 1992 sur son album Sans regrets.
Amoureuse
En 1972, le tandem fonctionne parfaitement pour le premier album de la chanteuse, Amoureuse. C'est l'aboutissement de centaines d'heures de travail, tant pour la composition que pour la voix, et quelques jolis tubes y figurent: Bahia ou Besoin de personne notamment.
Un second opus arrive l'année suivante avec De l'autre côté de mon rêve et elle commence à faire ses armes sur scène en ouverture de Julien Clerc, Claude François ou Michel Polnareff.
Stephen Stills
1973 est aussi l'année au cours de laquelle elle rencontre le musicien américain Stephen Stills, membre du célèbre quatuor Crosby, Stills, Nash & Young. Elle l'épouse en mars avant de partir vivre avec lui aux Etats-Unis où naît leur fils, Christopher, en 1974. Une nouvelle vie qui va durer dix ans lui permettant de se familiariser avec les musiciens du cru qu'elle sollicitera tout au long de sa carrière.
Véronique Sanson publie Le maudit en 1975 et donne ses premiers concerts en tête d'affiche à l'Olympia.
L'Olympia
Au milieu des années 70, il est plus que rare qu'un artiste français enregistre à l'étranger. C'est pourtant son cas puisque Vancouver, en 1976, est mis en boîte à Londres, avec une équipe anglaise.
Véronique Sanson a désormais apprivoisé la scène et se produit deux semaines d'affilée à l'Olympia. Le public semble friand de ce nouveau son, très anglo-saxon, qui se marie à merveille avec des textes en français de grande qualité.
Exclusivement féminin
En 1978, sort Hollywood, le cinquième album de Véronique Sanson. Il comprend un hommage à son nouveau manager, Bernard Saint-Paul, avec Bernard's Song et elle confie les premières parties de la tournée française qui suit à Michel Jonasz. Elle est également la première femme à se produire au Palais des Sports de Paris en 1978. Elle y donne deux concerts quotidiens pendant trois jours !
Elle tourne la page de cette décennie avec 7ème en 1979 puis alterne entre albums et concerts de façon régulière jusqu'au milieu des années 80. Laisse-la vivre arrive dans les bacs en 1981, deux ans avant qu'elle ne fasse scène commune avec Michel Jonasz et Eddy Mitchell au moment où sort sa compilation Exclusivement féminin.
C'est cependant une période très difficile pour la chanteuse qui se bat pour récupérer la garde de son fils et revenir avec lui en France. Ce qu'elle obtient en 1983.
En 1985, Véronique Sanson propose un album éponyme. Elle s'engage en 1986 dans une nouvelle tournée intitulée "Chacun son tour", conjointement avec Alain Souchon.
Allah
Elle publie Moi le venin en 1988, comprenant notamment le très controversé Allah, censuré dans bon nombre de médias et qui lui vaut une protection rapprochée. Au moment où les islamistes font régner la terreur, particulièrement en Iran, elle est toutefois soutenue par la plupart des artistes français.
Les Enfoirés
Après une nouvelle série de récitals, Véronique Sanson prend part à la première tournée des Enfoirés avec Jean-Jaques Goldman, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Michel Sardou.
A la fin de l'année 1989, elle part répéter en Tchécoslovaquie avec l'orchestre symphonique de Prague. Un rêve qui se prolonge le temps de quelques concerts au Théâtre du Châtelet, à Paris, là où est enregistré le fameux Symphonique Sanson qui sort en 1990.
Victoire de la Musique
Sans regrets, réalisé à Los Angeles, lui succède en 1992 et le premier extrait, Rien que de l'eau, est symbolique alors qu'elle commence à se débattre avec des problèmes d'alcoolisme. Un album au fort succès qui lui vaut une Victoire de la Musique en tant que chanteuse de l'année.
Une nouvelle tournée suit et elle y rend hommage à Michel Berger, récemment décédé, en reprenant le titre Seras-tu là. Les Francofolies de la Rochelle la saluent également en 1994; il en sortira l'album Comme ils imaginent. La chanteuse se marie en 1995 avec l'humoriste-acteur Pierre Palmade.
Indestructible ?
Après le toujours autobiographique Indestructible en 1998, Véronique Sanson prépare un album en hommage à Michel Berger qui sort en 1999. Il s'agit de D'un papillon à une étoile. Cela lui vaut une forte inimitié de France Gall mais ne l'empêche pas de reprendre les grands succès de son premier mentor au cours d'une nouvelle tournée. Mais la chanteuse est lasse et doit annuler bon nombre de concerts à cause de problèmes de sang et de sa dépendance à l'alcool.
Une compilation, Les moments importants, comble en partie l'attente de ses fans avant le vrai retour en 2004 avec Longue distance. Une résurrection aussi inespérée qu'émouvante
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Jeu 11 Déc - 18:13

JE ME SUIS TELLEMENT MANQUEE



C'est une histoire de folle
Qui commence vraiment bien
C'est devenu rock'n'roll
Presque tous les matins
Et puis des jours ignobles
Ont saboté ma fête
J'ai su que je devenais folle
J'ai su que je perdais la tête

Je me suis tellement manquée
Je me suis tellement fait mal
J'ignorais tous les gens
Ca me paraissait normal
Je m'étais tellement trahie
J'avais rendu les armes
Et j'ai tout démoli
A cause d'une petite larme

C'était mon Lucifer
Qui tremblait devant moi
C'est pas que j'en sois bien fière
Mon hôte était à moi
Je pleurais des larmes de kirsch
Aux petites heures du matin
Dommage qu'il faille qu'on triche
Avec tous nos chagrins

Je me suis tellement blessée
Je me suis tellement maudite
Je me sentais violée
Diminuée et petite

Je m'étais tellement perdue
Dans les flammes allumées
J'ai une longueur d'avance
Sur toute l'éternité

J'ai du mal à vous le dire
Tellement honte d'en sourire
Heureusement que j'ai eu mal
Tout ça était fatal

Ca me fait rire qu'à moitié
Ca me fait rire en silence
S'il me reste un sanglot
Une petite lampe allumée dans mon âme
Je les offrirai aux autres
Je me suis pardonnée.


Découvrez Véronique Sanson!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Ven 5 Juin - 9:18

Véronique Sanson en Israël



Par Caroll Azoulay pour Guysen International News
Mercredi 3 juin 2009 à 11:25
Véritable légende dans l’univers musical français, Véronique Sanson, musicienne émérite, auteur-compositeur, se produira pour la première fois en Israël le 24 juin prochain. Un événement pour les aficionados et pour l’artiste qui ne cache pas son enthousiasme à découvrir Israël. Dans une interview accordée à Guysen International News, elle s’exprime avec la liberté, la passion et la fantaisie qui la caractérise.

Vous vous produirez le 24 juin prochain en Israël, au Palais des congrès de Jérusalem plus exactement, alors pourquoi cette escale en Terre sainte ?

J’ai toujours eu envie de venir à Jérusalem, et même si c’est compliqué car il y a beaucoup de matériel à transporter, mon producteur s’est débrouillé pour répondre à ce désir, et c’est génial !Je suis complètement excité à cette idée, car je ne suis jamais venue en Israël. Et puis les villes qui sont très porteuses d’âmes, lourdes de passé, c’est toujours extraordinaire de les visiter.Le beau-père de mon fils, a son frère installé en Israël et j’espère qu’il pourra me faire découvrir un peu de ce pays. Malheureusement je n’y resterais pas assez longtemps pour véritablement m’en imprégner…

Êtes-vous croyante ?
Il y a forcément une puissance supérieure. Je suis de confession catholique et à part ma communion solennelle, je ne vais jamais dans les églises, car je n’ai pas besoin d’intermédiaire pour parler à Dieu. Quand vous voyez tout ce qui se passe dans la nature, comment est-il possible de croire que ces merveilles ne sont nées de rien, à moins d’être absolument darwinien ?

Et dans les moments difficiles, comment le dialogue avec cette puissance supérieure s’agence t-il ?
On essaie de faire de son mieux pour en sortir, maïs dans mon cas, je n’appelle pas Dieu. Je ne demande rien, je dis simplement, ca serait bien qu’il se passe tel ou tel truc, comme un message que l’on lancerait dans une bouteille, mais à qui ? Je ne sais pas…

Vous n’êtes pas exigeante, donc.
Je n’aime pas demander des faveurs.

On a pourtant le droit au bonheur, non ?
Oui certainement, mais Dieu n’a rien à voir avec ça ! Je crois néanmoins beaucoup aux anges gardiens qui nous accordent leur protection au jour le jour.


« Je n'ai jamais parlé avec des israéliens ou des palestiniens, ce que j’adorerais faire plutôt que d’avaler ce dont on nous gave à la télé »


A qui s’adresse ce concert que vous allez donner à Jérusalem ?
Aux même gens qui viennent me voir quand je joue à Toulouse, à Lille ou à Lyon. Ce concert sera dirigé vers l’émotion et le rock. Je ne fais aucune différence entre un public israélien, québécois ou français. Je serais d’ailleurs ravie qu’en dehors du public francophone, les israéliens qui ne me connaissent pas du tout découvrent mon répertoire.

Quand on a une carrière aussi dense que la votre, ressent-on justement ce besoin de redémarrer à zéro, de conquérir un public totalement neuf ?
Oui tout à fait, c’est un challenge que tous les artistes redoutent et espèrent à la fois.

Le pape est récemment venu en Israël pour transmettre un message de paix notamment, la paix ca évoque quoi pour vous ?
Depuis des millénaires il n’y a jamais eu la paix. Tout le monde a toujours voulu le jouet de l’autre, le territoire de l’autre. En ce qui concerne la région du Moyen-Orient, tant que des discours de haine circuleront dans les écoles palestiniennes, ou israéliennes, il ne faudra pas s’attendre à la paix. Je ne veux pas trop parler de ce sujet, car je ne voudrais pas dire de bêtises, mais je sais que ce que l’on nous donne comme information en France, ou alors c’est de la désinformation, ou alors c’est vrai, mais si c’est vrai c’est terrible. Je ne veux pas prendre des positions car je n'ai jamais parlé avec des israéliens ou des palestiniens, ce que j’adorerais faire plutôt que d’avaler ce dont on nous gave à la télé : « bombardement de Gaza vers Israël, puis bombardement d’Israël vers Gaza ».
On ne peut pas porter de jugement de valeur parce que personne ne sait ce qui se passe dans le cœur des hommes. Ceci dit, tuer des femmes des enfants et des vieillards ce n’est pas pareil que tuer un soldat. En parallèle, dans toutes les religions on dit bien « tu ne tueras point », mais pendant l’inquisition on a tué des milliers de gens au nom de Jésus, et aujourd’hui les islamistes font des attentats épouvantables au nom de leur propre Dieu qui leur a pourtant inculqué de ne pas tuer. Il y a de quoi s’emmêler les pinceaux, mais une chose est sûre, tout ça n’est qu’une question de pouvoir géo stratégique, et non pas de religion. C’est un problème purement humain et non pas spirituel !

Qu’est ce qui vous fait du bien dans votre vie quotidienne, qu’est ce qui apaise Véronique Sanson ?
Ce qui me fais plaisir, ce sont des choses qui peuvent paraitre peut-être idiotes : regarder son jardin, planter des trucs. Mon bonheur à moi c’est de regarder une araignée tisser son fil, ca fait vraiment pauvre écolo dépassée, mais il n’empêche que ça lave la tête…

Vous êtes connue pour être une femme de passion. Cette passion vous habite t-elle toujours autant, ou êtes-vous parvenu à mieux la canaliser ?
La passion ca vient comme un coup de boulet dans la tronche, ça a des tonnes de répercussions. Mais ce n’est pas forcément la passion des choses, c’est la passion d’être ce que l’on veut être. Il ne faut jamais se protéger de la passion, et tant pis si ça a des effets néfastes, il faut prendre le risque. Il vaut mieux vivre une passion plutôt que de ne pas vivre du tout.

Vous ne reniez donc rien même les excès ?
Mais rien du tout ! j’accepte tout ce que l’on peut me faire vivre et ressentir. C’est tellement rare que les gens aient une passion, que c’est une chance folle quand on peut en vivre une. On peut avoir toute sorte de passion et toute sorte de croyance en la passion. Je reste une femme passionnée, et passionnée de beaucoup de choses.

Qu’est-ce qui vous fait peur ?
La maladie. Ca ne me fait pas du tout peur du tout de vieillir, mais comme j’ai eu 60 ans le 24 avril dernier, je me dis, « tiens c’est une année de moins ! » de la même façon que lorsque l’on a 25 ans on se dit, « tiens une année de plus ! » Je le dis sans tristesse, car 60 ans quand on est en bonne santé, c’est un âge super.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Ven 25 Sep - 17:31

BAHIA

Bahia♥♥♥♥♥.Véronique Sanson*Tube 1972*♥♥♥♥♥.

S'il te plaît
Je voudrais aller à Bahia
Je l'ai bien vu dans la lampe d'Aladin
Je retiendrai deux places dans l'avion
Très loin du son des accordéons
Et je t'aime
Caresse-moi

Le matin
On ira voir l'eau de Bahia
Il n'y a pas d'ouragan c'est un mot païen
Les jours de pluie ça n'existe pas
Les jours de pluie ne reviendront pas
Et je t'aime
Caresse-moi

Tour à tour
L'eau sauvage et l'eau vagabonde
Viendront faire près de toi leur chemin de ronde
Les jours de pluie, qu'est-ce que ça veut dire ?
Les jours de pluie ça me fait bien rire
Et je t'aime
Caresse-moi



Dernière édition par Nine le Ven 23 Juil - 2:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: 5/03/10 - FRANCE 5 - EMPREINTES : VERONIQUE SANSON   Ven 5 Mar - 11:14

Véronique Sanson : une fée sur son épaule. Portrait dans Empreintes.



La collection Empreintes sur France 5 consacre ce vendredi un numéro à Véronique Sanson. A suivre dès 20h35 ce 5 mars.


Révélée en 1972 par son premier album, Amoureuse, Véronique Sanson fut à la fin des années 1970 l'une des toutes premières pop stars françaises. Après près de quarante ans de carrière, cette auteure, compositrice et interprète entière et passionnée retourne sur les lieux qui lui sont chers et qui ont nourri son œuvre.

Extraits :

" Mes parents étaient des résistants de 1940, pas des résistants de la dernière heure. Ils étaient tous les deux dans le renseignement. Maman était dans le sabotage — elle sabotait des trains, des bateaux —, elle était experte en explosifs, mais elle faisait aussi du renseignement, comme papa. (Dans sa maison à Ibiza.)"

"Je suis contente ici parce que je fais exactement ce que je veux, c'est-à-dire ne pas bouger. Je suis en paix ici. J'aime la mer, j'aime cet horizon qui est tellement infiniment parfait. (…)"

"C'est pas Ibiza ou le Vedra qui va me faire composer une musique ou quoi que ce soit, c'est simplement que ça me met dans un état où je peux le faire et où j'ai envie de le faire".

"Quand j'ai dit à papa : « Je ne veux pas faire des études, je veux faire de la musique », il m'a dit : « Fais de la musique, ma vieille, mais sois la première ! »"

"Moi, je ne voulais pas faire de scène au début, je voulais faire des disques dans l'ombre (…). J'avais la trouille, j'étais timide, même tétanisée d'aller sur une scène. La première fois, c'était au restaurant de la tour Eiffel".

"C'est très gratifiant que les gens vous aiment et qu'ils vous le montrent : que, par exemple, quand vous faites une chanson très lente, il y ait un silence mortel — enfin non, pas mortel ! — et que, quand vous faites du rock, tout le monde se lève. On sent que les gens vous aiment et qu'ils sont venus. Parfois, en province, ils font 100 bornes pour venir vous voir (…). Alors on se dit qu'on leur doit quelque chose, et puis on se doit d'être formidable.

"Je n'ai jamais eu peur. Maintenant, j'ai beaucoup plus peur qu'avant, je ne pourrais pas vous dire pourquoi, je crois que j'ai un peu peur du temps qu'il me reste, c'est effrayant".

Crédit photo © Claude Ardid - Endemol.

http://www.leblogtvnews.com/article-veronique-sanson-une-fee-sur-son-epaule-portrait-dans-empreintes-46041287.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Gilou



Nombre de messages : 302
Age : 67
Localisation : Rieux-minervois
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Ven 5 Mar - 12:04

Ce soir je serais devant la télé, j'Adore cette femme.
Revenir en haut Aller en bas
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Ven 5 Mar - 22:44

AMOUREUSE



Une nuit je m'endors avec lui
Mais je sais qu'on nous l'interdit
Et je sens la fièvre qui me mord
Sans que j'aie l'ombre d'un remords

Et l'aurore m'apporte le sommeil
Je ne veux pas qu'arrive le soleil
Quand je prends sa tête entre mes mains
Je vous jure que j'ai du chagrin

Et je me demande
Si cet amour aura un lendemain
Quand je suis loin de lui
Quand je suis loin de lui
Je n'ai plus vraiment toute ma tête
Et je ne suis plus d'ici
Oh ! je ne suis plus d'ici
Je ressens la pluie d'une autre planète

Quand il me serre tout contre lui
Quand je sens que j'entre dans sa vie
Je prie pour que le destin m'en sorte
Je prie pour que le diable m'emporte

Et l'angoisse me montre son visage
Elle me force à parler son langage
Mais quand je prends sa tête entre mes mains
Je vous jure que j'ai du chagrin

Et je me demande
Si cet amour aura un lendemain
Quand je suis loin de lui
Quand je suis loin de lui
Je n'ai plus vraiment toute ma tête
Et je ne suis plus d'ici
Non je ne suis plus d'ici
Je ressens la pluie d'une autre planète


Dernière édition par Nine le Ven 23 Juil - 2:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Ven 5 Mar - 22:49

UNE NUIT SUR SON EPAULE




Dernière édition par Nine le Ven 23 Juil - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Mar 29 Juin - 11:12

PLUSIEURS LUNES


Voilà une excellente nouvelle pour tous les fans. Véronique Sanson s'apprête à sortir un nouvel album, six ans après Longue Distance. En 2004, ce disque a été classé numéro un des ventes et s'est écoulé à 100 000 exemplaires.

Le Parisien a eu la chance de rencontrer la chanteuse au studio de la Grande-Armée pour une écoute exclusive du disque : "Cela fait très longtemps que je n'ai pas fait un album avec le sourire", explique Sanson. "Il y a moins de chansons tristes et je voulais varier les ambiances. J'ai même failli l'appeler Eclectique."

Véronique Sanson, qui a fait l'objet d'un récent documentaire sur France 5, a finalement choisi Plusieurs Lunes. L'album contiendra les titres Je veux être un homme et Qu'on me pardonne. Une chanson qui revêt un parfum particulier puisqu'écrite par sa soeur, Violaine : "Elle l'avait faite pour Johnny, mais il ne l'a pas retenue. Alors je me suis dit : Je vais la chanter." Si bien que ce titre sera le premier single. Elle y chante les paroles suivantes : "Pour une seconde d'adrénaline, j'ai tout cassé, je l'ai suivi dans ces paradis préfabriqués (...) J'ai passé ma vie à fuir, à semer la désolation sans compassion."


L'autre chanson dont on va sûrement entendre parler, c'est Vols d'horizon, dont le texte évoque le drame de l'excision : "Pour moi c'est une horreur, cela me terrasse ce genre de pratique. Il ne faudrait pas que les femmes jouissent, c'est encore un truc de bonshommes." Dans le texte elle évoque aussi la burqa : "Je n'ai pas hésité à écrire sur tout cela (...) Moi je viens d'une famille de résistants et j'ai toujours eu le sens des responsabilités." Véronique Sanson se fout de la polémique, comme celle de sa chanson Allah en 1989 où elle posait la question : "Pourquoi on tue en ton nom ?"


Plusieurs Lunes est attendu le 25 octobre, mais la chanteuse dévoilera demain, sur son site officiel (www.veronique-sanson.net), un premier titre. Une salsa endiablée intitulée La nuit se fait attendre.

Lors de cette rencontre, le journaliste du Parisien a bien sûr demandé à Véronique Sanson comment elle allait. Malgré une rage de dent, elle semblait bien. L'artiste combat depuis longtemps ses problèmes d'alcoolisme : "Parfois il faut lutter. Mais cela n'a rien à voir avec avant. Je ne vais pas vous dire que je ne boirai plus jamais de ma vie. Je mentirais." Dans cette lutte, Véronique Sanson peut compter sur le soutien de son fils Christopher Stills - César dans la comédie musicale Cléopâtre - et son compagnon Christian Meilland.

Véronique sera à l'Olympia du 28 février au 4 mars 2011 et au Grand Rex les 1er et 2 avril de la même année.

http://www.purepeople.com/article/veronique-sanson-revient-avec-une-chanson-choc-sur-l-excision-et-la-burqa_a58896/1[center]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nounouka



Féminin Nombre de messages : 416
Age : 66
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Mar 29 Juin - 23:44

Merci pour ce beau topic sur Véronique Sanson! love
Revenir en haut Aller en bas
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Ven 23 Juil - 1:28

LA NUIT SE FAIT ATTENDRE
TOUT NOUVEAU CLIP



Mini-clip - La nuit se fait attendre

Mini-clip de Véronique Sanson "La nuit se fait attendre"
tourné en studio par Eric Vernazobres.
Single déjà disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légales.

Nouvel album "Plusieurs Lunes" à paraître le 25 octobre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Lun 6 Sep - 11:19

VÉRONIQUE SANSON DÉVOILE SON NOUVEAU SINGLE "QU'ON ME PARDONNE" (SON)


CInq années après "Longue Distance", Véronique Sanson revient avec un album annoncé pour le 25 octobre prochain, "Plusieurs lunes". Après avoir dévoilé un premier extrait déroutant aux sonorités salsas, "La nuit se fait attendre", la chanteuse a dévoilé ce matin le single qui lancera ce nouvel album.

Le titre a été écrit par Violaine Sanson Tricard, la sœur de l'artiste. La chanson date en fait de 2008 mais Véronique Sanson ne l'avait pas sélectionnée, ce qui avait poussé sa sœur à la proposer à Johnny Hallyday mais ce dernier avait alors déjà bouclé l'enregistrement de son disque de l'époque. Finalement, Véronique Sanson a décidé de reprendre le titre pour son nouvel album.

« Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie / Je voyage au bout de ma nuit / Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie / Mais qu'on me prenne comme je suis » chante-t-elle dans le refrain.

Le disque sera disponible en téléchargement légal le 20 septembre prochain. Ozap vous propose d'ores et déjà d'en découvrir un extrait :



Publié par Julien Mielcarek
Lundi 6 Septembre 2010
http://www.ozap.com/actu/veronique-sanson-single-pardonne-plusieurs-lunes/362872


Dernière édition par liliane le Lun 6 Sep - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Lun 6 Sep - 11:30

PREMIERES DATES DE TOURNEE

Longjumeau le 29 janvier 2011
Aix-en-Provence le 1er février
Béziers le 4 février
Lille le 12 février
l'Olympia pour 5 soirées consécutives du 28 février au 4 mars
Bordeaux-Mérignac le 10 mars
Toulouse le 14 mars
Tours et Nantes, les 19 et 20 mars (en cours de confirmation).
1er et 2 avril, Grand Rex à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Dim 26 Sep - 3:14

SORTIE LE 25 OCTOBRE 2010

le 14E ALBUM
il sera éclectique avec la tendresse qu'on lui connait
la justesse aussi dans l'écriture de certains thèmes
Une œuvre en forme de résistance
Ecorchée vive, fragile, habitée, une sensibilité à fleur de peau …

Au total quatorze titres sont rassemblés
un disque qui aurait pu avoir pour titre « Eclectique »
dans la mesure ou l’artiste propose cette fois un opus avec moins
de chansons tristes et des ambiances variées.
Le premier single sera le titre : qu'on me pardonne.


Photo : Eric Vernazobres

La réédition de l'intégrale sera disponible à la vente en octobre,
en même temps que le nouvel album "Plusieurs Lunes".


INFOS SUR L'ALBUM :

Vols d’horizon
une chanson qui dénonce l’horreur de l’excision.

il y aura deux titres en Anglais :
dont un en duo avec son fils sonorités rock.

deux titres en espagnol :
La Nuit se fait attendre, est un titre très salsa que vous pouvez découvrir ici en video.
Une chanson qui figurait déjà sur l'intégrale proposée à la vente
et sortie il y a quelques années.
La version sur l'intégrale est en fait celle qui se trouvait sur la maquette
de son premier album en 1971.
Pour 2010, la chanson revient avec de nouveaux arrangements
et a été en partie réécrite pour l'occasion.
elle l'a composé à 16 ans, oubliée, ressortie et retravaillée depuis,
il en est ainsi de la vie de quelques chansons là il semble que l'heure de la diffusion
peut arriver on ne sait quand !
les chansons comme les gens ont un destin, une heure.

IL y a un superbe titre
un texte autobiographique et ambiancé acoustique.
Je veux être un homme
il révèle le côté « garçon manqué » de Véronique Sanson.

Je veux être un homme
(sur un air de bossa nova)

... je veux être un homme
juste une fois une fois dans ma vie ...
pourvoir être un bandit
mais moi je suis femme a vie
je veux être un homme ...
attirer des ennuis
en faire des tonnes
multiplier la vie ...

Nin@rtmony



Dernière édition par Nine le Dim 26 Sep - 4:40, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Dim 26 Sep - 3:38

QU'ON ME PARDONNE



Pour une seconde d'adrénaline, j'ai tout cassé
Je l'ai suivi dans ses paradis fabriqués
J'ai brisé mes plus belles chaînes
Celle qui me tenaient debout
J'ai subi toutes les haines
Aimé tous les coups
Pour un bout de vie volé au temps, volé aux gens
Pour un sourire, jamais le même, toujours violent
Je risquerai toujours le pire
Je mourrai avec le sourire
Mais pas question d'oublier ou de renier

Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie
Je voyage au bout de ma nuit
Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie
Mais qu'on me prenne comme je suis

Souvent par jeu, pour d'autres hommes, j'ai tout plaqué
Des amours parfois vénéneuses ou insensées
J'ai passé ma vie à fuir
Passé ma vie à partir
Semé la désolation
Sans compassion

Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie
Je voyage au bout de ma nuit
Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie
Mais qu'on me prenne comme je suis

On peut pas sortir indemne
De ces jeux où l'ennui vous tue
Les séquelles sont toutes les mêmes
Si on s'en sort, on est foutu

Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie
Je voyage au bout de ma nuit
Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie
Mais qu'on me prenne comme je suis
Et qu'on me prenne comme je suis ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Lun 27 Sep - 13:07

PLUSIEURS LUNES - TRACKLISTING

1. La nuit se fait attendra (V. Sanson)
2. Je veux être un homme ( V. Sanson / M. Benjelloun)
3. Pas Bô, pas bien ( V. Sanson, M. Benjelloun, D. Bertram / V. Sanson)
4. Qu'on me pardonne (V. Sanson-Tricard)
5. Cliques-claques(V. Sanson)
6. Juste pour toi ( V. Sanson / M. Benjelloun)
7. Sale p'tite mélodie (V. Sanson)
8. Si toutes les saisons (V. Sanson)
9. Say my last goodbye, en duo avec Christopher Stills (C. Stills)
10. Je me fous de tout (V. Sanson / C. Stills)
11. Yayabo (Antonio Sanchez Reyes)
12. Tout dépend d'elle (Hymne à la mort)(V. Sanson)
13. Vols d'horizons (V. Sanson / V. Sanson & M. Benjelloun)
14. Aah... Enfin ! ( V. Sanson)

Site : www.veronique-sanson.net
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Lun 11 Oct - 0:41

PLAN PROMO DE L'ALBUM



France 3 le 10 octobre en prime soirée au profit de l'association "+ de Vie"
Grand Journal de Canal+ le 25 octobre,
On n’est pas couché (France2) le 30 octobre
promos également dans les JT de TF1, France2, ITélé, BFM.
Chabada L'Hebdo (France3), CD’Aujourd’hui,
ainsi que sur les antennes de France Bleu, partenaire de l’album et de la tournée,
de France Inter, Europe 1, RFI, Nostalgie…
À CONFIRMER TELEMELODY

Presse et Web

Nouvel Obs, Notre Temps,
Serge (le tout nouveau magazine culturel de Didier Varrod),
Vie Pratique Féminin, Questions de femmes, Femme actuelle,
Télé Star, L’Express, Télé 7 jours, le Journal du Dimanche.
platine magazine.

Sur le NET

plusieurs entretiens également programmés (Le Hiboo, Tomcast…).


Dernière édition par Nine le Sam 16 Oct - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Sam 16 Oct - 23:19

EN ECOUTE SUR AMAZONE
EXTRAITS DES TITRES DE L'ALBUM DE VERONIQUE SANSON


Photo : Eric Vernazobres

# Date de sortie d'origine : 22 octobre 2010
# Date de sortie: 22 octobre 2010

# Label: WM France
# Copyright: 2010 Warner Music France
# Durée totale: 48:39
SUR CE LIEN :

http://www.amazon.fr/Plusieurs-Lunes/dp/B0046XG02Y/ref=sr_1_7?ie=UTF8&s=dmusic&qid=1287101514&sr=1-7

la track-list de l'album "Plusieurs Lunes"

1. LA NUIT SE FAIT ATTENDRE
(V. Sanson)
2. JE VEUX ÊTRE UN HOMME
(p : V. Sanson / m : M. Benjelloun)
3. PAS BÔ, PAS BIEN
(p : V. Sanson, M. Benjelloun, D. Bertram / m : V. Sanson)
4. QU’ON ME PARDONNE
(V. Sanson-Tricard)
5. CLIQUES-CLAQUES
(V. Sanson)
6. JUSTE POUR TOI
(p : V. Sanson / m : M. Benjelloun)
7. SALE P’TITE MÉLODIE
(V. Sanson)
8. SI TOUTES LES SAISONS
(V. Sanson)
9. SAY MY LAST GOODBYE, en duo avec Christopher Stills
(C. Stills)
10. JE ME FOUS DE TOUT
(p : V. Sanson / m : C. Stills)
11. YAYABO
(Antonio Sanchez Reyes)
12. TOUT DÉPEND D’ELLE (Hymne à la mort)
(V. Sanson)
13. VOLS D’HORIZONS
(p : V. Sanson / m : V. Sanson & M. Benjelloun)
14. AAH... ENFIN !
(m : V. Sanson)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nounouka



Féminin Nombre de messages : 416
Age : 66
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Dim 17 Oct - 1:01

Merci Nine!j'aime beaucoup Véronique! bisous
Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12661
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Mar 19 Oct - 16:44

VÉRONIQUE SANSON : "JE SAIS QU'ON NE M'OUBLIERA JAMAIS"


Lundi prochain sortira "Plusieurs lunes", le nouvel album studio de Véronique Sanson, un disque aussi étonnant qu'éclectique, où des titres salsa côtoient des ballades et des chansons en anglais. Plutôt rare en promo, l'artiste s'est confiée à Ozap lors d'un long entretien. La musique, les hommes, la politique, et... sa chanson "scato" face à Jean-François Copé, Véronique Sanson répond sans détours. Entretien.

Ozap : Comment se passe votre promo... Faites-vous attention aux médias à qui vous parlez, à quels supports... Vous n'allez pas n'importe où ?
Véronique Sanson : Ça dépend des horaires ! Si on me demande d'être quelque part à 9h du matin, ça m'oblige à dormir à Paris et là, en fait, ma seule réponse est... « Non » !

A la télévision, il y a des talk-shows comme celui de Laurent Ruquier où les invités sont parfois malmenés. Vous dites-vous que vous ne souhaitez pas participer à ce jeu ?
Ah si, si, si, absolument ! Je n'ai tellement rien à cacher et tout à défendre et si on demande « Pourquoi avez-vous dit ça ? », je réponds « Parce que ! ». Je suis toujours sincère et honnête, ce qui est très déroutant pour les gens qui vous agressent (rires).

Mais dans ce genre d'émissions, on peut vous agresser, non pas sur ce que vous avez pu dire mais sur votre musique avec des critiques violentes de la part de gens qui ne sont pas musiciens...
(Elle interrompt) Vous savez, ma maman me disait toujours « On n'a pas besoin d'être une poule pour savoir apprécier un oeuf » ! Tout le monde a le droit de ne pas aimer mais moi, je ne peux pas expliquer pourquoi ils n'aiment pas.

Tout dépend de la façon de le dire. C'est de bon ton aujourd'hui dans les médias d'être assez rentre-dedans. On imagine très bien un chroniqueur de Ruquier dire « Votre disque est mauvais » en étant agressif.
Oui, c'est vrai, mais on n'est pas tellement agressif avec moi. Je crois que c'est parce que je n'ai jamais été « modarde ». Je n'ai jamais suivi de mode, j'ai suivi mon mode à moi. Si ça plait... Franchement, je ne suis pas angoissée, je suis très sereine. J'ai fait ce disque en toute confiance, en toute sérénité. Et maintenant, la balle n'est plus dans mon camp, voilà.

Il y a un peu de tout dans ce disque : des ballades comme on aime chez vous, un peu de salsa, des titres en anglais et même un morceau instrumental... Ce disque est hors des formats qu'on connaît aujourd'hui. C'est quand même un disque pour vous faire plaisir, non ?
Ça ne gêne personne. Si un disque est éclectique, ça veut dire qu'il y a plein de petites facettes de moi qui apparaissent. Il y a des chansons en anglais, très bien. Il y a maintenant des groupes français qui chantent en anglais alors qu'avant, c'était absolument interdit. Je me souviens qu'on m'a boycotté une chanson géniale... Enfin, je me cire pas les pompes ! Elle s'appelait "How many lies". C'était il y a très longtemps, je ne pense pas que vous étiez né.

Qui sait !
(Elle me regarde) Franchement, je ne pense pas ! On m'a boycotté cette chanson comme ça alors qu'aujourd'hui, tous les Français chantent en anglais et les Anglais chantent en français, avec un petit accent.

Que vous a dit votre maison de disques quand vous leur avez proposé un album si varié ?
Ma maison de disques a assez de respect pour moi pour ne pas écouter ce que je fais, ne pas commenter ce que je suis en train de faire, et me laisser carte blanche. Enfin quand même, il ne manquerait plus que ça ! Ça fait quand même des années que je suis dans la même maison de disques et franchement, tout le monde me fout la paix. Après, je livre tout le disque et, en général, ils sont fiers et contents. Tout le monde me fout la paix et personne ne l'a jamais fait d'ailleurs. A aucun moment de ma vie, je ne me suis laissée faire par quelqu'un d'une maison de disques pour plaire aux formats des radios ou autre. Écoutez... si ça ne marche pas, ça ne marche pas et si ça marche, tant mieux.


Le premier single est donc "Qu'on me pardonne". J'ai lu les interviews que vous avez déjà pu donner. Franchement, ça ne vous a pas fatiguée qu'on vous répète sans cesse "Alors, c'est la chanson que Johnny a refusée".
Bien sûr que oui. Quelqu'un a dit ça à un moment donné et la rumeur a fait boule de neige. Je sais que ma sœur l'a écrite pour moi. C'était évident et je pense qu'elle n'a pas vraiment osé me la proposer et elle m'a dit "Ah, pour Johnny, ce serait bien". Et c'est vrai que ça aurait été bien pour lui parce que c'est vraiment son style, et il aurait pu la chanter comme je la chante. Lui l'aurait plus hurlée que moi mais en tout cas, je me sens très près de Johnny dans la solitude... En tout cas, elle l'a écrite pour moi et c'est vrai que ça m'énerve qu'on dise qu'elle l'a écrite pour Johnny alors que ce n'est pas vrai du tout. Elle a pensé à moi.

Violaine, votre sœur, a écrit le texte, pourtant on pourrait croire à une chanson autobiographique quand vous la chantez. Le texte est très proche de ce que vous êtes, c'est peut-être pour cela qu'elle n'osait pas vous la présenter ?
Non parce que ma sœur et moi, on est tellement fusionnelles. Elle a quand même une certaine pudeur et elle a commencé par me dire « C'est bien pour Johnny » et je lui ai dit « C'est génial pour Johnny ! ». Mais parce qu'elle ne m'a pas dit « C'est pour toi ma vieille ! ». Après, les choses se sont faites dans des circonstances naturelles et voilà.

Vous chantez donc « Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie mais qu'on me prenne comme je suis ». Vous aimeriez qu'on vous pardonne de quoi ?
Demandez-lui ! C'est elle qui l'a écrite.

Oui mais vous la portez et quand on écoute la chanson, c'est quand même très fort...
D'accord mais c'est elle qui l'a écrite. On me demande toujours pour « Qu'on me pardonne », mais demandez à ma soeur. Elle l'a écrite car elle me voit comme ça, elle me perçoit comme quelqu'un de fragile et comme quelqu'un d'immensément fort.

Et l'oubli évoqué aussi dans le titre. La postérité, c'est quelque chose qui vous travaille ?
Ça ne me travaille pas, je sais qu'on ne m'oubliera jamais. Je le sais. Je sais que des gens ne m'oublieront jamais, d'autres peut-être oui, mais ça ne fait rien. Quand on a fait tant d'années et tant d'années de compositions, de chansons qui parlent de la vie des gens, de leurs problèmes... C'est toujours un petit peu émotionnel.


Dans ce disque, il y a aussi un titre où vous chantez « Je veux être un homme mais je suis femme à vie ». Avant de vous rencontrer, je trouvais que vous aviez un côté garçon manqué sur scène alors que là, en face de moi, on n'y pense pas...
Mais sur scène bien sûr mais je ne suis pas un garçon manqué, je suis juste « quelqu'un » sur scène. Il y a des tonnes de femmes qui sont comme moi sur scène. Il ne suffit pas d'être comme Johnny, d'écarter les jambes et de hurler. C'est simplement une certaine violence parce qu'on la ressent. J'ai fait cette chanson parce que j'aimerais bien être un homme pendant, par exemple, quinze jours.

Juste pour voir !
Oui, pour voir plein de trucs ! Comment on est accueilli quand on est un homme, sexuellement aussi parce que nous ne saurons jamais. De voir aussi quelles sont leurs contraintes... Quinze jours, ce n'est peut-être pas assez, disons un mois !

C'est aussi pour mieux comprendre ceux que vous avez rencontrés. C'est un cliché mais quand on parle de Véronique Sanson, on vous définit aussi par rapport aux hommes que vous avez connus et aux soucis que vous avez pu avoir. Vous avez aussi envie d'être un homme pour mieux comprendre votre histoire et comment ça s'est passé avec eux ?

Oh non, je n'en viens pas là, c'est juste pour être un homme. Ça m'est égal ce qu'ils m'ont fait et ça m'est égal ce que je leur ai fait car, ça, personne n'en parle jamais (rires). Les hommes sont très cruels et peuvent être tellement merveilleux. Il y a une petite pointe de cruauté, comme chez nous les femmes. C'est pour ça que je veux être femme à vie, finalement, parce que je suis habituée (rires).

Si vous étiez née homme, vous diriez peut-être que vous voulez rester un homme !
Oui, peut-être et quelqu'un dirait, (elle chante) « Je veux être une femme, juste une fois dans ma vie »...

Voilà, il faut écrire le pendant masculin de votre chanson. Pour Johnny par exemple. On a notre chanson pour Johnny !
Très bonne idée !


Mais, au sujet de ces hommes, vous êtes une personnalité médiatique donc tout le monde peut lire les déclarations des hommes que vous avez pu connaitre.
Lesquelles ?

Je pense à Pierre Palmade, il y a quelques jours dans le Journal du Dimanche.

Qu'est-ce qu'il a dit ?

Il a dit « J'ai longtemps refusé ma nature en me forçant à jouer les hétéros ». Ce n'est pas très agréable...
Je n'ai pas tellement envie de parler de ça mais je vous l'explique. Je pense qu'il a toujours refusé son homosexualité qu'il montre en ce moment depuis six-sept ans, et qu'il accepte, et qu'il assume, voilà. Nous, c'était une véritable histoire d'amour. Je le sais et il le sait aussi, next.

Je reviens sur les relations hommes/femmes, pas dans votre vie privée mais dans le métier. On a l'impression qu'on pardonne aux artistes masculins leurs excès, leurs colères, beaucoup moins aux femmes. Vous l'avez vécu comme ça ?
On ne pardonne rien aux femmes, le fait qu'elles vieillissent... Par exemple, si un type de 65 balais est avec une fille de 22 ans, tout le monde trouve ça normal, alors que le contraire... Les femmes sont toujours vilipendées. Si une femme fait des excès, on trouve que c'est une pochetronne, une ivrogne... Si un type fait la même chose, on dira que c'est un bon vivant alors que c'est un bon mourant ! Nous, on ne nous pardonne pas grand chose. Les femmes sont toujours stigmatisées. Dans cet album, j'ai écrit "Vols d'horizons" qui parle de l'excision, de la burqua, de choses terribles pour les femmes. Exciser une femme, pourquoi ? C'est la raison qui me dépasse : c'est pour qu'elle n'ait jamais de plaisir pour qu'elles soient des femmes respectables. Elle ne s'éclate pas du tout sexuellement... En plus, c'est une mutilation, c'est barbare. Je comprends aussi que ça fasse partie de leurs traditions mais, par exemple, un mari qui fait l'amour à sa femme et qui sait très bien qu'elle ne prend pas de plaisir, est-ce que ça lui fait plaisir à lui ?

On a l'impression que les chansons plus engagées reviennent dans la variété. On parle beaucoup du titre de Raphaël sur la France par exemple. Ca vous réjouit de voir les artistes s'engager à nouveau ?
Ils s'étaient un peu calmés parce qu'il n'y avaient tous ces problèmes sociologiques comme les retraites où là, ça va vraiment péter. J'en suis sûre. Ça s'est toujours passé comme ça mais, grâce aux médias, on connait désormais plus les injustices dans le pays. Il y avait auparavant un muselage effrayant de la presse. C'est moins le cas aujourd'hui mais ce n'est pas non plus terrible et c'est pour ça que les gens vont dans la rue. Là, on est au courant, au moins.


Quand vous voyez d'autres artistes comme Gérard Depardieu dire que la grève actuelle est ridicule. Ca vous choque ?
Il est complètement con. Il ne se rend compte de rien ou quoi ? Je n'aime pas ce que dit Depardieu sur les actrices, les acteurs. Je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête mais il faut qu'il soit quand même un petit peu lucide, et qu'il connaisse un peu ses dossiers.

On parle beaucoup d'Eddy Mitchell qui annonce partir faire sa dernière tournée. Déjà, vous le croyez ?
Je ne sais pas ! Avec lui, on ne sait pas. Je le connais un petit peu et je l'adore parce que c'est un type extraordinaire, un merveilleux acteur et chanteur. Quand il dit ça, je pense qu'il n'y croit qu'à moitié, ou alors il baisse les bras, mais ce n'est pas son genre. Peut-être qu'il fera un petit concert tout seul mais de le voir abandonner... S'il m'entend : « Eddy, n'abandonne jamais, ne baisse jamais les bras ».

Vous ne pourriez pas dire « J'arrête la scène » ?
Non, jamais. C'est ce qui me fait vivre, moralement, mentalement. Ça me fait plaisir, ça me fait plaisir de faire plaisir aux gens. Je ne peux pas m'arrêter, bien que je sois toujours terrorisée quand je n'en ai pas fait depuis deux ans. Et ne me dites pas que c'est comme le vélo ! On m'a dit ça et je suis montée sur un vélo, et je me suis cassée la gueule ! C'est plus facile de faire une scène que de faire du vélo (rires).

« Pour la caméra, Jean-François Copé avait l'air très choqué alors qu'il ne l'était pas »
Sur Ozap, on a beaucoup parlé de votre concert à Meaux, en 2009, avec Jean-François Copé (lire notre brève).
Mais oui !

Qu'est-ce qui s'est passé Véronique Sanson ?
Il ne s'est rien passé que Jean-François n'ait su. Je me souviens qu'on avait fait cette chanson avec Maurane et Peter Lorne, son choriste. On est tous les trois archi-rigolards. On avait composé cette chanson et je pense que Jean-François l'a entendue un jour. Il s'est beaucoup marré et quand il est venu sur scène, je me suis dit que j'allais lui faire le coup pour voir s'il s'en souvenait. Pour la caméra, il avait l'air très choqué alors qu'il ne l'était pas, surtout lui qui est vraiment le type le plus cool du monde. J'aimerais bien l'avoir comme premier ministre.

Le poste est libre parait-il en ce moment.
Je sais et des gens bien comme lui, c'est formidable. Le lendemain du concert, il m'a envoyé un texto où il me disait « Véro, ça m'a fait tellement plaisir ». Il n'est pas fâché et pourquoi j'aurais fait ça ? Pour le diminuer ? Ça ne l'aurait jamais diminué, c'est moi que je diminuais.

Mais justement, on vous est tombé dessus après en se disant « Mais qu'est-ce qui lui arrive ? ».
Ca me faisait marrer et je voulais le faire marrer aussi parce qu'il connaissait cette chanson ! Je voulais le faire rigoler. Evidemment, il a un statut à tenir et une chanson comme ça, c'est quand même assez hard.

Je reviens sur vous, beaucoup de gens se sont quand même dit que vous étiez complètement dingue !
Mais je l'ai chantée cent mille fois sur scène et les gens étaient tordus de rire ! Je l'ai chantée au moins trente fois en cinq ans parce que l'humeur me vient de la chanter. Ca dépend du public, des réactions de la salle sur les autres chansons. On sent qu'ils sont prêts à accepter une chanson complètement pourrie et complètement ridicule et scatologique.

C'est pour se marrer.
Mais c'était pour rigoler franchement ! Ce n'était pas pour le mettre dans une situation déplaisante.

La scatologie me fait une bonne transition. Connaissez-vous René La Taupe ?
(Elle chantonne en se frottant le ventre comme dans le clip) Gros, gros gros... C'est ça ?

C'est un record de ventes de singles en France depuis ces deux dernières années. Quand vous voyez ça, que pensez-vous de la santé de l'industrie du disque ?
Mais je me dis que les gens ont envie de rigoler ! C'est tout. Moi, je ne suis pas sectaire. A part certains rappeurs qui chantent des trucs contre les homosexuels.

Sexion d'Assaut donc.
Oui, ça, ça ne me plait pas du tout alors que j'adore le rap. Certains font des choses extraordinaires mais chanter ça, c'est ridicule. En plus, j'ai lu qu'ils ne savaient même pas ce que ça voulait dire. Alors, un petit peu d'éducation et ça ira. Si on laisse faire ça, c'est simplement racoleur, c'est pour qu'on en parle, c'est tout.

Faites un duo avec un rappeur !
Je suis très mauvaise en rap mais j'apprendrai. Je ne suis contre rien et je suis totalement ouverte à toute forme de musique.

Publié par Julien Mielcarek
Mardi 19 Octobre 2010

http://www.ozap.com/actu/veronique-sanson-cope-depardieu-interview-lunes/373358
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Mer 20 Oct - 17:53

Véronique Sanson:
«Les merles ont chanté sur mon disque»




Avec «Plusieurs lunes»,
Véronique Sanson met fin à un silence musical de six ans.
«Maintenant, j’ai vraiment envie de le chanter sur scène.»

Avec «Plusieurs lunes», la chanteuse livre un album éclectique et joyeux.
Quatorze morceaux comme autant de tranches de vie

Karine Vouillamoz - le 16 octobre 2010, 21h06
Le Matin SUISSE Dimanche

"Attention aux chats», prévient une plaque sur son portail.

Nous sommes à une cinquantaine de kilomètres de Paris,
dans une ville tranquille des bords de Seine.
Le portail franchi, un chien sympathique vient nous accueillir.
Dans le salon de Véronique Sanson, trône un piano à queue,
recouvert de photos de famille.
Des livres s’agglutinent dans la bibliothèque,
une intégrale de ses œuvres traîne devant la chaîne hi-fi. A l’arrière,
une verrière dévoile un grand parc rempli d’arbres et de verdure.
C’est ici qu’elle vit paisiblement depuis une trentaine d’années.

Tiens, elle arrive, justement, Véronique Sanson.
Maquillage discret, sourire éclatant, elle nous invite à prendre place dans son canapé.
«Vous avez vu «Fifi» ma poule dans le jardin?
On l’entend dans l’album!» lance-t-elle.
Non, pas aperçu la poule. En revanche, vu et entendu les chiens,
les chats et les oiseaux qui peuplent ce coin de paradis.

Véronique Sanson est donc de retour. Enfin.

Son nouvel album s’appelle «Plusieurs lunes».
Il clôt six années de silence musical.
Un silence toutefois interrompu par un livre et un documentaire
qui racontaient des tranches de vie: sa relation tumultueuse
avec le chanteur et guitariste américain Stephen Stills, le père de son fils,
le passé de résistants de ses parents, son combat contre l’alcoolisme.
Un combat qu’elle poursuit au quotidien.
Avec des hauts, des bas. Ce jour-là, Véronique Sanson est fragile.
Et on ne peut s’empêcher de s’inquiéter un peu pour elle.

Accordéon et bandonéon

Pourtant, à l’écoute de «Plusieurs lunes»,
on aurait pu s’attendre à rencontrer une femme conquérante, heureuse.
Car c’est clairement son album le plus joyeux depuis très longtemps.
L’humeur est-elle au beau fixe?
«Je ne peux vous répondre là-dessus», confesse-t-elle.
Mais n’a-t-elle pas voulu transmettre ce sentiment à son public?
«Je n’ai pas vraiment pensé à mon public, je pense d’abord à moi.
Si ça me fait plaisir à moi, y’a des gens qui vont aimer, forcément.
C’est un album très éclectique.»

Eclectique, c’est le mot qui convient à ces quatorze chansons.

On passe du blues rock au tango, du cabaret aux sonorités orientales.
Il y a même un accordéon et du bandonéon, du jamais-vu!
Les chansons, elles, naviguent entre gaieté latine, à l’image de «Oh là là»,
«C’est pas bo, c’est pas bien»,
et puissant vague à l’âme, comme ce poignant
«Juste pour toi».

Elle y chante:

«J’ai gravi les montagnes, juste pour toi, juste pour moi,
j’ai terrassé les hyènes, pour pas m’ouvrir les veines,
et pourtant, j’avais bu tes pensées…»


En un sens, Véronique Sanson est comme Edith Piaf, elle chante sa vie!
Ça remue, ça bouleverse, et c’est bien pour ça qu’on l’aime.

«Les Amérindiens comptent les mois par lunes,
moi, ça faisait plusieurs lunes que je n’avais pas fait d’album, confie-t-elle.
Parce que je n’avais pas envie de le faire, c’est tout.
Et maintenant, j’ai vraiment envie de le chanter sur scène, avec mon âme.»
Sur cet album, sa sœur Violaine lui a fait cadeau de la chanson
«Qu’on me pardonne», un morceau écrit sur mesure pour Véronique,
qui bien a failli atterrir dans la bouche de… Johnny.
«Elle l’a écrite pour moi car elle me connaît tellement.
Puis après, elle l’a proposée à Johnny, parce qu’on doit se ressembler, dans le fond.
Alors qu’on ne se connaît pas du tout!» précise la musicienne.
«Qu’on me pardonne ou qu’on m’oublie, mais qu’on me prenne comme je suis»,
y chante-elle. Cette chanson reflète-t-elle un sentiment présent chez elle?
«Absolument pas, je n’ai pas besoin d’être pardonnée!»
rétorque-t-elle en s’allumant une cigarette.

Voilà quarante ans que Véronique Sanson nous accompagne en chansons.
Sa vie, elle l’a entièrement dédiée à la musique.
D’ailleurs, lorsqu’elle révélait, enfant, son souhait à son père,
il lui répondait: «Fais de la musique ma fille mais surtout, sois la première!»
«Ça m’est toujours resté mais je savais que j’aimais la musique
et que je ne pourrais faire que ça
Si vous me demandiez ce que j’aurais pu faire d’autre? Et bien, rien!»

De lourds silences

Les silences entre ses phrases sont lourds.
Le merle des Indes l’a bien compris, lui, qui les ponctue de longs sifflements.
C’est alors que la chanteuse se met à siffler à son tour un air de son nouvel album.
Le merle lui répond.
«Ils ont chanté sur mon disque.
Comme on travaillait ici, on ne pouvait pas les faire taire!» sourit-elle.

Chose rare sur un album de Sanson, elle conclut avec un instrumental,
une minute vingt suspendue dans le temps, une pure merveille.
«Ça fait presque vingt-quatre ans que je l’ai composé.
Les gens avec qui je travaillais me disaient que c’était nul. Alors que c’est magnifique!»

Lorsqu’on lui annonce qu’il va falloir se quitter, elle nous retient:
«Merci d’être venue jusqu’à moi. Vous êtes si gentils, vous les Suisses!»
On quitte alors sa demeure, avec le sentiment d’avoir rencontré
une très grande dame de la chanson.
Une dame sur le fil, certes, encore perdue dans les tumultes de la vie.
Mais toujours là.

«Plusieurs lunes» Un album de Véronique Sanson

Distribution: Warner
Sortie: le 22 octobre

Elle sera en concert le 21 mai 2011, à l’Arena de Genève


Dernière édition par Nine le Ven 22 Oct - 4:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Ven 22 Oct - 4:08

Quand Sanson parle de ses chansons

Par Gilles Médioni, L'Express
publié le 25/10/2010 à 07:00


Véronique Sanson en studio
E.Vernazobres/DR

C'est la bonne nouvelle de la rentrée :
l'interprète de Besoin de personne est toujours là.
Et son nouvel album, Plusieurs Lunes, convaincant.
Explications en trois titres par l'auteure elle-même.

Son tube Chanson sur ma drôle de vie (1972),
la chanson clef du film Tout ce qui brille, l'a ramenée dans les hit-parades.
Le titre semblait prémonitoire :
Sanson, un talent fou, une carrière cabossée, des drames intimes...
Là revoilà, en pleine forme musicale, avec Plusieurs Lunes,
un disque où l'on retrouve son style à vif, du swing, des nuits bleues, des partis pris.
Pour L'Express,
celle que Stephen Stills qualifiait de :

"fille d'Edith Piaf avec la main d'un joueur de blues"

explique trois de ses nouveaux morceaux.
En allumant cigarette sur cigarette.

Je veux être un homme (Paroles: Véronique Sanson ; musique: Mehdi Benjelloun)

"Je veux être un homme / Juste une fois dans ma vie /
Avec une vie en morceaux / Et des morceaux de vie /
Besoin de personne / Y'a quelqu'un qui l'a dit / Autour de miroirs fragiles [...]"

"J'ai été, et je suis encore, un garçon manqué.
Peut-être parce que mon père rêvait d'avoir un fils.
J'ai un plaisir fou à dire ces mots - "Je veux être un homme" -
même si j'adore être une femme.
Je parle toujours de moi entre les lignes et parfois même très directement.
Par exemple, dans Sale P'tite Mélodie, où je chante :
"Je resterai toujours Sanson."
Pour une fille, garder le nom de son père est une forme d'engagement.
Quand j'étais mariée, je m'appelais Sanson-Stills.
C'est marrant, on me demande souvent si Sanson est un pseudonyme.
Mais je n'aurais jamais pensé m'appeler "sans (le) son" !
J'ai composé cette chanson, comme beaucoup d'autres, avec Mehdi Benjelloun.
Longtemps, par orgueil, j'ai refusé les collaborations.
Cette fois, je me suis laissé bercer dans un fauteuil confortable.
Comme d'habitude, la mélodie m'a portée,
j'ai eu l'idée d'un mot et tout s'est enchaîné.
Le phrasé ne vient qu'après.
Le français est une langue si difficile à faire sonner."

Vols d'horizons
(Paroles: Véronique Sanson ; musique: Véronique Sanson et Mehdi Benjelloun)

"[...] Si vous êtres tranquilles / Pas moi / Qui peut dire qu'on savait pas /
Exciser les filles / D'un coup de lame intime / Pourquoi ? /
Pour leur voler l'horizon / Ils mettent leur visage en prison /
L'air de rien, menteurs, assassins / Ils n'ont vraiment peur de rien /
Invisibles toutes ces vies broyées / Effroyable humanité [...]"

"Moi qui généralement ne mâche pas mes mots, j
e les ai bien ruminés pour évoquer l'excision.
Ce texte vivait en moi depuis longtemps :
je me suis d'abord documentée,
j'ai lu beaucoup de témoignages
et j'ai eu besoin de coucher sur le papier ce que je ressentais.
J'avais fait la même démarche avec Allah, une chanson qui était une prière
et non pas une offense.
Je ne pouvais pas interpréter Vols d'horizons comme si de rien n'était,
le propos est si lourd. La musique devait être aérienne,
la voix détimbrée et les choeurs aussi ;
un doux mélange d'Afrique et d'Orient."

Qu'on me pardonne (Paroles et musique: Violaine Sanson-Tricard)

"[...] Qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie / Je voyage au bout de ma nuit /
Mais qu'on me pardonne ou qu'on m'oublie / Mais qu'on me prenne pour qui je suis /
Souvent par jeu, pour d'autres hommes, j'ai tout plaqué /
Des amours vénéneuses ou insensées / J'ai passé ma vie à fuir /
Passé ma vie à partir / Semé la désolation / Sans compassion [...]"

"Ma soeur, Violaine, l'a écrite pour moi, mais elle n'a pas osé me la montrer.
Alors, elle l'a proposée à Johnny, qui ne l'a pas gardée.
Je l'ai reprise.
Je connais peu Johnny, mais je pense que nous avons en commun un côté indestructible.
Le texte est très poignant, plein de douleur.
J'en parle avec d'autant plus de facilité que je n'en suis pas l'auteure.

Dans une autre chanson, Tout dépend d'elle (Hymne à la mort),
je confesse aussi combien j'ai appelé la mort toute ma vie
et que j'ai dû lui faire bien peur, sinon elle m'aurait emportée depuis un moment.
Alors, oui, qu'on me pardonne toutes mes exactions ou qu'on m'oublie.
Tout ça m'est bien égal."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Ven 22 Oct - 4:40

MORTELLES PENSEES
VERONIQUE SANSON


Le Maudit (1974)

«J'avais quitté brutalement Michel Berger pour Stephen Stills,
je m'étais installée dans le Colorado
et je traversais une période de remords, de regrets. Je voulais dire:
"Excusez-moi d'être maudite."
Avec Michel, on a continué à correspondre,
si l'on peut dire, comme au XVIIIe siècle, quand les lettres arrivaient par bateau,
sauf que là on s'échangeait des nouvelles d'album en album.
J'entendais Si tu t'en vas, et je lui répondais Ma musique s'en va.
Il chantait: Seras-tu là?
Je rétorquais: Je serai là.
La plus belle chanson que je lui ai écrite,
c'est Mortelles Pensées (1988).
Je l'ai faite en cinq minutes sur une liste de commissions
dans ma "république" de Triel-sur-Seine [sa maison dans les Yvelines],
juste avant d'aller en studio.



Lui, si délicat dans sa tendresse,
Si raffiné dans ses caresses,
Que j'ai tenu dans mes bras
Quand il avait besoin de moi.
Je l'ai quitté pour d'autres mains,
Pour des briseurs de destin
Et des empêcheurs d'exister:
Bien fait pour moi.
Si vous saviez comme je l'aimais.
Plus qu'aucun autre, je l'admirais.

Depuis, dans un brouillard,
Je n'sais plus où je vais,
Et je me rattatine à petits pas.
Et je bous de le revoir
Pour apaiser mon désespoir.
Je voudrais fuir vers d'autres nuits
Et j'ai chanté seulement pour lui
Les souvenirs qui nous ressemblent
Et qui nous hantent
Et qui s'en vont vers le soleil

Lui, qui m'a dit d'un ton vainqueur
Qu'il n'y a plus de doute ni de douleur
Dans la musique et dans mon cœur.
Je le tuerais d'avoir pensé ça.
Et s'il y a des choses qu'il ignore,
Il n'a qu'à m'écouter plus fort
Jusqu'à ce que la mort de l'un ou bien de l'autre
Souffle la bulle de nos amours.

Lui, sans qui je ne serais rien au monde,
Je l'aimerais toujours, à genoux.
Je vis ma vie... oh... comme tout le monde:
Le temps dessèche ce qu'il inonde.
Et pour avoir connu l'immonde
Je voudrais vivre le meilleur
Ce qui n'arrive que dans les contes
Qu'on dit sur l'heure
Où notre lune s'en va très haut
Et quand les dieux sont au repos.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Dim 24 Oct - 0:05

VERONIQUE SANSON
L'ETAT DE GRACE




Incroyable Véronique Sanson qui parvient encore à nous subjuguer
avec « Plusieurs Lunes », dans les bacs ce lundi.
Un album miraculeux, renversant, d'une immense richesse.
Elle nous a reçus chez elle à Triel-sur-Seine. Un privilège.

PROPOS RECUEILLIS PAR PATRICE DEMAILLY > patrice.demailly@nordeclair.fr

ITV

Pourquoi avoir attendu cinq ans pour sortir un album de chansons originales ?


>> Si vous calculez, c'est presque toujours à cette fréquence-là.
Il faut que j'aie le temps de vivre, d'observer et de ressentir les choses.
Zazie a écrit sept chansons par semaine, je ne peux lui dire qu'un grand bravo.
Moi, je ne sais pas faire.

Une « Longue distance »
(clin d'oeil au titre de son précédent album studio, ndlr) pour votre public ?
>> (Rires) Plusieurs Lunes, pour moi, c'est ce que j'ai à dire ou pas.
Mais je ne vais pas aller me commettre simplement pour être présente dans l'actualité.

Les trois petites étoiles sur la pochette de l'album
représentent-elles quelqu'un de particulier ?
>> Moi. C'est pour ça que j'ai tenu à les mettre.
À Ibiza, chez moi, je les ai vues. C'est comme si elles m'appelaient.
Je me suis dit que lorsque je quitterai ce monde, je serai dans l'une d'elles.
Maintenant, il faut deviner laquelle (rires).

Ce qui frappe notamment dans ce disque,
c'est l'éclectisme des ambiances musicales
(salsa, tango, blues-rock, mélodie orientale, instrumental au piano...).
>> C'est vrai mais je ne l'ai pas fait exprès. Je suis très fière de cet album.
Parfois, il me fait même pleurer, donc ça veut dire que ce sont de vraies chansons.

Vous n'avez jamais triché en même temps...
>> Je ne me suis jamais mis à la mode, je n'ai jamais été moderne.

« Si Johnny savait
ce qu'il a raté »
Pour Françoise Hardy,
vous avez révolutionné la chanson française au cours des années 70.
En avez-vous conscience ?

>> Pas tellement. Mais je me suis trouvée à un moment où les yé-yé
étaient totalement obsolètes À part Françoise d'ailleurs
qui n'a jamais rien piqué aux Américains,
personne n'avait son propre univers. Il y a eu ce qu'on a appelé
« la nouvelle chanson française » : Souchon, Higelin, Sheller, Jonasz....

Et vous ?
>> Si vous voulez (rires). Ce que dit Françoise me touche énormément.

Vous chantez « Je veux être un homme ». Vraiment ?
>> J'aurais bien aimé quinze jours, juste pour voir ce que ça fait.
C'est une vraie curiosité, notamment pour la sexualité.
Dans cette chanson, ça veut dire aussi à l'autre :
« Je veux être un homme, un peu comme toi, pour comprendre ce que tu ressens. »
Être une femme, c'est très difficile, on doit gérer tellement de choses.

« Qu'on me pardonne », chanson écrite par votre soeur Violaine,
n'était-elle pas destinée au départ à Johnny Hallyday ?
>> C'était pour moi, je le sais. Elle me connaît si bien.

La soeur tant aimée et protectrice...
>> Absolument. Et surtout tellement talentueuse.
Elle mériterait d'être davantage dans la lumière.

A-t-elle fini par vous avouer que cette chanson était pour vous ?
>> Elle m'a dit : « Je l'ai faite pour toi,
mais comme tu étais très occupée avec les tiennes, je n'osais pas,
je l'ai donc proposée à Johnny qui en avait des tonnes. »
Si Johnny savait ce qu'il a raté (rires)...

« Pour une seconde d'adrénaline, j'ai tout cassé. » C'est vous, ça ?
>> J'ai toujours aimé mettre la main dans un trou noir sans savoir ce qu'il y avait dedans.

« J'ai subi toutes les haines / Aimé tous les coups ». Toujours vous ?
>> Totalement. « Aimé tous les coups »,
il faut entendre mon penchant pour la bagarre, la violence.
En ce qui me concerne bien entendu, pas pour les autres.

« La nuit est mon amie »
Un des sommets du disque, c'est « Vols d'horizons ».
Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ce texte qui évoque notamment l'excision ?

>> La musique. Elle est porteuse de mots chez moi.
J'ai eu envie d'écrire sur des choses qui m'énervaient comme l'excision ou la burqa. L'excision, vous savez pour quoi ?
Pour que les femmes n'aient jamais de plaisir sexuel, on leur coupe le clitoris à vif.
Qu'est-ce que ça peut leur foutre aux hommes qui font ça ?

Et la burqa ?
>> Vous vous rendez compte de ce que c'est d'avoir
une grille devant les yeux toute la journée.
C'est dégueulasse et rabaissant pour la femme.
Je ne suis pas féministe, mais pour la justice sociale.
Il y a beaucoup de pays où les femmes n'ont pas le droit d'être avocate ou médecin.

N'avez-vous pas peur que ça refasse une polémique
comme lorsque vous avez chanté « Allah » (en 1988, ndlr) ?
>> Si vous ne le criez pas haut et fort, je n'ai pas peur.
À l'époque, un grand journal avait écrit en quatrième de couverture :
« Véronique Sanson apostrophe Allah ! »
On en fait un amalgame monstrueux avec Salman Rushdie
qui avait écrit Les versées sataniques. C'était seulement une supplique.
J'aurais pu écrire ça sur la religion catholique.

Au piano, vous sentez-vous hors du temps ?
>> Oui. C'est une espèce de concentration qui n'arrive que la nuit.
Je suis libérée de tout. La nuit est mon amie.

Que vous dit votre miroir ?
>> Si vous voulez être aimée, il faut aimer.
Sinon vous n'avez rien, vous passez à côté de tout.

Quelle image de votre enfance vous rend nostalgique ?
>> Mes parents. Ils sont tous les deux morts.
Ma mère était une encyclopédie à elle seule. La nostalgie,
ça ne vient pas tous les jours.
Il y a des matins où je suis dans un demi-sommeil et je me dis :
« Je vais appeler maman. »
Sauf que quand le réveil est définitif, il n'y a plus de maman ni de papa (en larmes).

Quelle est votre plus grande fierté ?
>> D'avoir continué à vivre. Je devrais être morte depuis longtemps.

Une survivante ?
>> Je n'aurais jamais pu mourir comme ça.
Et puis je suis une survivante de la connerie humaine.
Parce que celle-là est sacrément en vie...

Avez-vous joué à cache-cache avec la mort ?
>> Tout le temps. Comme tout le monde.
Vous aussi, non ? Ce qui est curieux, c'est que personne ne le dit.

Avez-vous déjà pensé à vous foutre en l'air ?
>> Des dizaines de fois. Là encore, je ne suis pas la seule,
mais jamais je ne le ferais.
Si je disparaissais, je sais que ma soeur ne survivrait pas.
Cela marche aussi dans l'autre sens.

La chanson « Tout dépend d'elle » est un hymne à la mort.
Celle-ci vous fait-elle peur ?
>> On ne sait surtout pas ce qu'il y a derrière.
Je suis presque persuadée qu'il n'y a rien.
J'aurais voulu connaître Jésus parce que l'Église l'a tellement trahi.
C'était finalement un homme politique.
L'Église a écrit ce qu'elle voulait en son nom.
Qu'est-ce que c'est l'Inquisition ? Tuer des gens au nom de Jésus ?...

Croyante ? Athée ?
>> Je crois en une force supérieure, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VERONIQUE SANSON   Aujourd'hui à 1:24

Revenir en haut Aller en bas
 
VERONIQUE SANSON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» VERONIQUE SANSON
» zik trad en Cotentin (association) et région Vire
» présentation d'Anatole
» Le "charity business", version française
» demande d'information

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARMONY :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: