H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PETE SEEGER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margitza-yeah

avatar

Nombre de messages : 275
Age : 35
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: PETE SEEGER   Sam 12 Juil - 20:19

Pete Seeger est un musicien né à New York le 3 mai 1919, pionnier de la musique folk avec Woody Guthrie. Il participa pendant les années 50 à une hootenanny hebdomadaire.



Pete Seeger est né en 1919, dans une famille de musicologues de gauche. Par ses deux parents, il appartient à de très vieilles familles américaines, descendantes des puritains du Mayflower. A vingt ans, il interrompt ses études de journalisme pour se consacrer à sa passion pour la musique et la chanson folklorique dont il sera l'un des principaux acteurs.

En 1940, par l'intermédiaire de Alan Lomax, avec qui il travaille à la Bibliothèque du Congrès, il rencontre le grand baladin, poète et chanteur Woody Guthrie, véritable icône de la chanson protestataire. Ensemble, ils fondent les "Almanac Singers", groupe à géométrie variable qui chante d'abord des chansons militantes pour les syndicats de la CIO, des chansons pacifistes, puis, après l'invasion de l'Union Soviétique, des chansons pour l'entrée en guerre des Etats-Unis.

En 1950, avec Lee Hayes, Ronnie Gilbert et Fred Hellerman, il fonde le groupe "The Weavers", qui jouera un rôle déterminant dans l'éclosion du courant du "Folksong" protestataire. Leur collaboration avec Gordon Jenkins leur apporte un numéro 1[1] aux États-Unis durant 13 semaines à l'automne 1950 grâce au titre Goodnight Irene.

Pete Seeger quitte ensuite le groupe et effectue de nombreuses tournées dans tout le pays, seul avec son banjo, et enregistre des centaines de titres, le plus imposant ensemble de chansons folkloriques et de chansons protestataires jamais enregistré aux Etats-Unis.

Lors de l'éclosion de la génération "Folk" dans les années soixante, il fait figure de grand aîné et de référence pour tous les jeunes artistes qui émergent à cette époque, comme Joan Baez ou Bob Dylan.

Inquiété lors de la "chasse aux sorcières" pour son engagement dans le parti communiste américain, dont il est membre depuis 1940, il refuse de témoigner, déclarant que sa liberté d'expression et d'opinion est garantie par le premier amendement de la constitution américaine. Cette défense lui vaut dix condamnations cumulatives à un an de prison chacune pour outrage au Congrès. Mais la peine est annulée en appel, et ne sera jamais exécutée.

Militant des droits civiques, ce qui lui vaut l'amitié de Martin Luther King Jr., puis contre la guerre du Vietnam, il est également depuis toujours investi dans les combats environnementalistes.

Il est l'auteur avec Lee Hayes de If I Had A Hammer (reprise par Claude François : "Si j'avais un marteau", dans une version qui en gomme tout le côté protestataire et subversif, et popularisée par Peter, Paul and Mary, puis Trini Lopez) et de "Turn! Turn! Turn!", sur des paroles tirées de l'Ecclésiaste, (popularisée par le groupe The Byrds).

Mais il chante aussi des textes plus contestataires, comme Little boxes (Petites boîtes, de Malvina Reynolds, interprétée en français par Graeme Allwright), où il attaque l'enseignement étatsunien créateur selon lui de conformisme. Il est encore plus féroce dans la chanson What did you learn in school ?, écrite par Tom Paxton, et également chantée en français par Graeme Allwright :

I learned our government must be strong.
It's always right and never wrong.
Our leaders are the finest men.
And we elect them again and again.

Au cours des combats pour les droits civiques des Noirs, il donne une version politique d'un vieil hymne religieux, "We Shall Overcome", qui sera en particulier reprise par Joan Baez.

En 1966, il popularise la chanson de José Marti Guantanamera au festival folk de Newport.

Archétype du protest singer et du folksinger, sa postérité intellectuelle et artistique est encore vivace : en témoigne l'album hommage "where are the flowers gone" en 1998 et en 2006, l'album de Bruce Springsteen "we shall overcome, the Seeger Sessions", où le chantre du blue-collar rock retrouve son goût pour les orchestres folk et s'inscrit délibérément dans sa lignée.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pete_Seeger

little boxes


What did you learn in school
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: PETE SEEGER   Dim 13 Juil - 18:57

Merci Marg

Le pionnier de la musique folk et le pere spirituel de l'epoque folk, fin 50's debut

60's
Revenir en haut Aller en bas
 
PETE SEEGER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PETE SEEGER
» PREDICATION PASTEUR JOHN , TOLI YA PETE
» Poupette pete
» Soupe à l'oignon
» Dim sum, testé et approuvé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: BLUES AND FOLK :: FOLK - COUNTRY-
Sauter vers: