H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RICK MARGITZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: RICK MARGITZA   Mer 7 Mai - 9:04






Voilà quelques lignes pour mieux connaitre Monsieur Rick Margitza, musicien sax ténor de renommée mondiale, qui a eu le privilège de jouer pour le grand Miles Davis.
Il se produit pour Monsieur Paul Anka et aussi Peter Cincotti.

Dans la formation BIG BAND de l'enregistrement du double album de QUENTIN MOSIMANN c'est lui le sax ténor.

Né en 1961 à Detroit, Rick Margitza, issu d’une famille de musiciens, débute la musique dès son plus jeune âge. Son grand père paternel, violoniste gitan hongrois, lui apprend le violon dès l’âge de 4 ans. Son père, violoniste à l’Orchestre Philharmonique de Detroit, poursuit son éducation musicale en l’inscrivant au cours de piano du célèbre pianiste Misch Kotler. Cela n’est que plus tard que Rick Margitza découvre le jazz en écoutant un album de Charlie Parker. Son grand père maternel, contrebassiste au sein du Glen Miller Band, mais également violoncelliste, est engagé dans le cadre de l’enregistrement du très célèbre album “Charlie Parker with Strings”. A l’écoute de ce disque, Rick Margitza décide tout simplement de devenir Saxophoniste. Dès lors, il travaille avec Donald Sinta, Sonny Stitt, Gerry Niewood, Michael Brecker et David Liebman. Par ailleurs, Il étudie à la Wayne State University de Detroit, à la Berklee School of Music de Boston, à l’Universtié de Miami, et est diplômé de musique à l’Université de Loyola à la Nouvelle Orleans. Installé à New York dès 1989, Rick Margitza joue et (ou) enregistre avec McCoy Tyner, Bobby Hutcherson, Tony WIlliams, Eddie Gomez, Chick Corea, Dave Douglas et Miles Davis (avec lequel il travaille durant 5 ans). Il monte également son groupe avec lequel il se produit régulièrement à travers le monde… Sans oublier le Moutin Réunion Quartet avec lequel il collabore depuis trois ans et a participé à l’enregistrement de leur dernier album, Red Moon. Compositeur de dix albums en tant que leader, Rick Margitza a également composé deux symphonies et un concerto pour saxophone et orchestre.

Monsieur Margitza réside a Paris, il va se produire le 28 ET 29 Mai au :
CLUB DE JAZZ DUC DES LOMBARDS
42, rue des Lombards
75001 PARIS
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Mer 7 Mai - 9:07

Une excellente ITV lisible sur MUSIQUALITE.NET que nous remercions.Rick Margitza "« Jouer avec Miles m'a permis de comprendre la magie du silence »"


Le sourire en coin, l’œil blagueur, Rick Margitza a les traits funky. Au côté de Miles Davis, il a développé son talent et son jeu à la fois épais et aérien. Auteur de 10 albums, il a le parcours d’un musicien tombé très vite dans une potion magique. Celle du jazz.





Tu es né à Détroit. Comment qualifierais-tu la scène jazz de cette ville ?

Détroit est une scène incroyable. Beaucoup de grands musiciens de jazz sont nés là-bas. Comme les trois frères Jones, Yusef Lateef et bien d’autres encore. Je me souviens qu’il y a eu le groupe d’Art Blakey en résidence pendant un temps. Ils ont fait vivre de leur talent la vie artistique et culturelle de cette ville. Surtout dans les années 50, 60 et 70, car après, la crise économique a provoqué un certain déclin de la fréquentation des clubs. J’ai eu de très bons professeurs quand j’ai commencé le sax. J’ai d’abord joué avec Donald Sinta à l’Université du Michigan et puis j’ai ensuite étudié le jazz avec Sonny Stitt, Michael Brecker, Gerry Niewodd et David Liebman. Je suis allé un temps à la Berklee School de Boston avant de partir à la Nouvelle Orléans. Beaucoup de voyages…et puis je me suis rendu à New York. Tout musicien de jazz qui se respecte doit passer un temps à New York, c’est tellement particulier.

Et maintenant tu vis à Paris…

Oui, cela fait environ deux ans et demi que je me suis installé ici. A vrai dire j’ai toujours eu envie de voyager et je pensais depuis longtemps venir en France car je sais qu’il existe un soutien public à la création artistique. Il fallait juste attendre l’opportunité. J’ai rencontré, il y a trois ans, le Moutin Réunion Quartet qui jouait à New York. Ils m’ont invité à enregistrer un album et comme je faisais déjà des allers-retours entre Paris et New York, c’était plus simple de venir à Paris. Et puis à New York je me souviens que le bail de mon studio arrivait à terme alors mon ami pianiste Franck Amsellem m’a convaincu de venir m’installer ici.

Parlons un peu musique. Qu’est ce que signifie pour toi l’improvisation ?

(Silence songeur)… L’improvisation, c’est avoir le courage d’être dans l’instant quand tu joues. Et selon moi ce courage, tu l’acquiers en connaissant les classiques, en pratiquant des heures et des heures l’instrument. Je dis « courage » parce qu’il faut accepter d’être nu face au public. C’est finalement assez facile de reproduire des phrases de Coltrane, de Rollins ou de Parker que tu as déjà travaillées. L’improvisation doit être l’étape qui va au-delà de la reproduction et qui permet de trouver une harmonie entre les musiciens. C’est la différence que l’on fait entre l’artiste et l’artisan. Etre artisan, c’est aussi notre boulot, parce qu’il faut apprendre à jouer l’instrument mais être artiste, c’est rechercher la différence. Et elle existe parmi les plus grands, entre Kenny Baron et Chic Corea ou encore entre Hank Mobley et Sonny Rollins.

Et entre ces deux derniers, qui est l’artisan ?

(Rires) C’est Hank Mobley, bien sûr ! Sonny Rollins est un grand musicien, il doit même se surprendre lui–même.

Et toi quand as tu su que tu serais artiste ?

Je l’ai toujours souhaité. En fait je ne me voyais pas faire autre chose. Je suis issu d’une famille de musiciens. Mon père était violoniste dans l’Orchestre Symphonique de Detroit et mon grand-père a joué du violoncelle au côté de Charlie Parker. Donc pour moi, il n’y avait pas vraiment d’autres alternatives possibles.

Quelles sont pour toi les qualités que doit posséder un jazzman ?

Un bon son, un bon sens du rythme, une connaissance solide de ce qui a été joué avant et quelque chose d’unique qui le distingue des autres.

Tu as accompagné Miles Davis en 1989 lors d’une tournée de six semaines en Europe. Comment s’est faite cette rencontre ?

Je dois dire que c’est un souvenir inoubliable dans mon parcours de musicien. Je vivais à l’époque à La Nouvelle Orléans et je m’apprêtais à bouger à New York. Un ami à moi travaillait à Blue Note Records et il participait à l’enregistrement d’ « Amanda » un des derniers albums de Miles Davis. Je lui avait donné une démo pour qu’il la fasse écouter au président du label. Il l’a écoutée et a téléphoné à Miles qui a écouté la démo à travers le combiné du téléphone. Miles lui a dit : « Prends contact avec lui, je veux qu’il joue avec moi. » Lorsque je suis arrivé à New York, j’étais excité à l’idée de rencontrer ce maître du jazz. Je me souviens il fallait se déchausser pour entrer dans son appartement. J’avais mon sax dans une main, ma paire de chaussures dans l’autre et Miles Davis devant moi. Une fois dans son appartement, il a farfouillé et a retrouvé un vieil enregistrement d’un de ses concerts. Il me l’a donné pour que je l’écoute et m’a lancé : « On se retrouve sur scène dans une semaine. » Un véritable défi. Cela s’est bien passé et je l’ai accompagné pour un premier concert à Stockholm. J’ai refait une tournée avec lui pendant six semaines. Une rencontre exceptionnelle.

Que retiens-tu de cette expérience avec Miles Davis à la fin de sa carrière ?

J’ai appris plusieurs choses au contact de ce musicien de génie. Avoir son propre langage, avoir la passion et dégager de l’ émotion, une sorte de drama comme au théâtre. Il me disait que je pouvais attendre une minute avant de commencer à choruser car cela mettait infiniment plus en valeur la note soufflée. Jouer avec Miles m’a permis de comprendre la magie du silence. C’est ce que Monk utilisait déjà mais à sa façon.

Quels sont tes projets pour la suite ?

J’ai plusieurs envies, j’avoue ne pas savoir exactement. Peut être composer et écrire pour un orchestre ou faire un album avec des compositions teintées de mes racines hongroises et tchèques. Je pense aussi à l’idée de réaliser un album de solos au ténor….pourquoi pas ?

Rick Margitza est en résidence tous les mardis à partir de 21h30 à La Fontaine, un club jazz qui en plus de proposer des concerts de qualité, est gratuit. Ambiance jeune et chaleureuse!

La Fontaine
Rue de la Grange aux belles
75010 Paris


Propos recueillis par Vincent Fertey


Dernière édition par Nine le Lun 30 Mar - 11:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
steph

avatar

Nombre de messages : 394
Age : 60
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Jeu 8 Mai - 10:24

Ca fait plaisir d'en savoir plus sur ce grand musicien. Merci pour toutes ces infos.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.emma-daumas.biz
Margitza-yeah

avatar

Nombre de messages : 275
Age : 34
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Mar 20 Mai - 12:03

Comme mon pseudo l'indique, je suis plus qu'heureux de la participation de Rick Margitza à l'album de Quentin.
On a déjà eu un petit avant-goût de ce que la voix de Quentin et le saxo de Rick peut donner lors de la reprise de Georgia par Peter Cincotti et Quentin Mosimann à l'olympia, c'était juste génial cheers
Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12819
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Mar 20 Mai - 12:23

Margitza-yeah a écrit:
Comme mon pseudo l'indique, je suis plus qu'heureux de la participation de Rick Margitza à l'album de Quentin.
On a déjà eu un petit avant-goût de ce que la voix de Quentin et le saxo de Rick peut donner lors de la reprise de Georgia par Peter Cincotti et Quentin Mosimann à l'olympia, c'était juste génial cheers

Bienvenue parmi nous, et si tu as d'autres infos merci de les porter à notre connaissance :wink2:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 48
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Mar 20 Mai - 14:22

merci Anny!Notre documentaliste en chef! bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Jeu 5 Juin - 20:18

merci anny, je n'avais pas lu encore tout ça, vraiment sur ce forum on en apprends tous les jours bravo bisous
Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2361
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Ven 12 Sep - 14:35

.
RICK MARGITZA
sera le 15 Septembre à 20 heures aux Disquaires , 6 rue des Taillandiers , 11è Paris . Etoile

http://www.laboratoiredelacreation.org/auxdisquaires_ce_mois_ci.html

Un saxophoniste de Miles Davis pour pas un rond ? C'est Paris çà !

Rick Margitza est le dernier cadeau des USA à la nation française . Cet authentique gitan de New York est un instrumentiste spendide et un musicien magnifique. Les Disquaires est un lieu où se poursuit l'expérience généreuse de la Fontaine : accueillir les musiciens qui ont un
projet intéressant . Le public est jeune comme eux .

Source / Télérama / Concerts .



http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=168224236
Revenir en haut Aller en bas
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Ven 30 Jan - 7:37

quelques notes pour vous ..


Découvrez Rick Margitza!


Longtemps considéré comme l'un des «jeunes lions» de la scène internationale du jazz, Rick Margitza est, aujourd'hui, l'un des musiciens les plus respectés de sa génération.

Son père et son grand-père sont tous deux violonistes, l'un dans l'orchestre symphonique de Détroit, l'autre dans celui de Charlie Parker. Rick commence, donc, pa r le violon et se tourne, ensuite, vers le saxophone ténor. Il étudie avec Sonny Stitt et Michael Brecker.

En 1988, il enregistre deux albums avec Miles Davis, ce qui lui vaut une reconnaissance rapide. Depuis, il a réalisé huit albums travaillant avec des artistes comme Chick Corea ou Maria Schneider. Il est accompagné de Jean-Pierre Arnaud, Sylvain Romano et Alain Jean-Marie. Ce dernier a toujours été partenaire des plus grands musiciens de jazz tels que Chett Bakker, Sonny Stitt, Johnny Griffin. Aldo Romano est accompagnateur de Dee Dee Bridgewater.

Il a réalisé plus de 15 enregistrements et a reçu le prix Boris Vian de l'académie du jazz et le Django d'or en 2000.


Dernière édition par Nine le Lun 30 Mar - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Lun 30 Mar - 11:03

Rick Margitza Quartet plays Sonny Rollins

Descriptif
Genre : Jazz, Blues
Manuel Rocheman (piano), Darryl Hall (contrebasse), Karl Jannuska (batterie), Rick Margitza (saxophone ténor).

Hommage au grand saxophoniste Sonny Rollins.


Le Sunside

60, rue des Lombards 75001 Paris
01 40 26 21 25

Programmation
Le 2 avril 2009
Entrées
normal : 19€
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   Lun 30 Mar - 11:13

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RICK MARGITZA   

Revenir en haut Aller en bas
 
RICK MARGITZA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAC Fall 2013 Rick Baker Collection – Automne 2013
» William-Frédérick Cody, dit « Buffalo Bill ».
» Frédérick d'Onaglia : L'invitée de Fontenay
» Orsha Rick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: