H A R M O N Y

Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SERGE REGGIANI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 48
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: SERGE REGGIANI   Mer 4 Juin - 21:26

SERGE REGGIANI

2 mai 1922 - 23 juillet 2004

BIOGRAPHIE


Serge Reggiani (né le 2 mai 1922 à Reggio d'Émilie (Italie)
- mort le 23 juillet 2004 à Paris) était un comédien, un chanteur,
un interprète et un peintre français d'origine italienne.

Issu d'une famille modeste (son père était associé coiffeur, sa mère ouvrière) et antifasciste, Serge Reggiani arrive en France à l'âge de huit ans avec sa famille, à Yvetot en Normandie. Il suit d'abord les traces de son père comme apprenti coiffeur, puis après la lecture d'une petite annonce, s'inscrit au Conservatoire des arts cinématographiques, à Paris, où la famille s'est installée depuis.

Il y reçoit en 1938 le 1er prix de comédie avant de s'inscrire en 1939 au Conservatoire national d'art dramatique.

Il commence alors une carrière au théâtre en 1941 dans Le Loup-Garou de Vitrac. Il interprète ensuite Britannicus auprès de Jean Marais, puis joue dans Les Parents terribles de Jean Cocteau.

En 1943, il rencontre la comédienne Janine Darcey en tournant Le Carrefour des enfants perdus de Léo Joannon, il épouse en 1945, ils auront deux enfants, Stéphan et Karine, à qui il transmettra la fibre artistique. Ils divorcent en 1955.

Après la guerre, il apparaît très souvent au théâtre ou au cinéma : Les Portes de la nuit en 1946, Casque d'or en 1952, qui lui permettra de rencontrer celle qui restera toujours son amie, Simone Signoret. Il est un comédien reconnu. La chanson n'est pas encore entrée dans sa vie.

Entre 1958 et 1963, il a avec sa nouvelle compagne, Annie Noël, trois autres enfants, Célia, Simon puis Maria.

Il s'orientera vers la chanson à partir de 1963, grâce à Jacques Canetti, rencontré chez ses amis Signoret et Montand. Son premier disque sorti en 1965 est composé de chansons de Boris Vian et rencontre un franc succès. En revanche, la scène ne lui réussit pas car il est paralysé par le trac.

Au théâtre en revanche, sa performance dans Les Séquestrés d'Altona de Jean-Paul Sartre est particulièrement saluée.

En 1966, Barbara, séduite par son album de chansons de Boris Vian, lui propose de faire la première partie de son tour de chant. Il entre alors sans le vouloir en concurrence avec son fils Stéphan qui tente de percer en tant que chanteur.

Barbara l'aide à travailler sa voix. Il interprète avec un beau timbre de baryton Le Barbier de Belleville, Ma Liberté, Les Loups sont entrés dans Paris, Sarah (« La femme qui est dans mon lit n'a plus vingt ans depuis longtemps »), Venise n'est pas en Italie ou encore Le Déserteur de Boris Vian.

Il est très apprécié de la jeunesse de 1968. Son fort engagement à gauche et sans doute les textes de Vian séduisent.

Il compte des paroliers prestigieux : Pierre Tisserand, Serge Bourgois, Albert Vidalie et ultérieurement Jean-Loup Dabadie qu'il rencontre sur le tournage de Vincent, François, Paul et les autres en 1974, ou encore Maxime Le Forestier, Georges Moustaki, Serge Gainsbourg dans les années 1970. Son fils Stéphan ou sa femme, Annie Noël, écriront également pour lui.

Claude Lemesle apparaît dans les années 1980, qui écrira de très nombreux textes ("Venise n'est pas en Italie", "Le Souffleur", "Le Barbier de Belleville") et assurera la direction artistique des derniers albums. De jeunes paroliers, tels Philippe Sizaire ou Marilena Orlando lui écriront des textes dans les années 1990. Il chantera également les mots de Didier Barbelivien. Michel Legrand, Alain Goraguer et Jacques Datin lui composeront des musiques.

En 1973, sa femme Annie Noël s'éloigne. À la fin des années 1970, il se produit sur scène avec son fils Stéphan, puis avec sa fille Carine. Un album est publié, la critique n'est pas tendre.

Noëlle Adam partage ensuite sa vie.

En 1980, à l'âge de 33 ans, son fils Stéphan met fin à ses jours dans la maison de Mougins où il se trouve avec sa femme et sa grand-mère.

Bien qu'il ressente moins de goût pour la chanson, Serge Reggiani, soutenu par ses amis, trouve dans le travail la force de lutter contre la dépression et l'alcoolisme pourtant présents. Il continue ainsi de produire des albums qui bénéficient de la faveur du public et rencontre également un grand succès à l'Olympia en 1981.

Au cours de la décennie 1990, il reprend goût à la vie et se produit sur de nombreuses scènes : le Palais des Congrès, les Francofolies, l'Olympia. Il sort un album par an dont 70 balais, puis un tous les deux ans. Il exerce ses dons comme peintre et expose ses œuvres.

Il tient en 1991 le premier rôle de Soutien de Famille, le film de son fils Simon, devenu réalisateur.

Il se produit à Reggio d'Émilie, sa ville d'origine, puis encore à Paris à la fin des années 1990.

En 2002, l'année de ses 80 ans, de nombreuses personnalités lui rendent hommage au travers d'un album nommé Autour de Serge Reggiani. Il reçoit l'année suivante une Victoire d'honneur ainsi que la cravate de commandeur de l'Ordre du Mérite, remise par Jacques Chirac. Il se produit encore la même année sur de nombreuses scènes françaises et internationales. Il continue aussi d'exposer sa peinture.

Il transmet son talent également à son petit-fils Nicolas, le fils de Stéphan. Nicolas devient également chanteur.

En 2004, il meurt à son domicile d’une crise cardiaque à l'âge de 82 ans. Il repose au cimetière du Montparnasse.

Il reste un artiste majeur de la chanson française.

Au cinéma, il aura tourné avec de grands réalisateurs. Au début, plutôt des rôles de jeune premier au destin dramatique, puis ultérieurement, des rôles lui permettant de démontrer son talent humoristique ou sa sensibilité.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Reggiani
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 48
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Mer 4 Juin - 21:27

FILMOGRAPHIE


1998 El Pianista de Mario Gas avec Serge Reggiani
1997 Héroïnes de Gérard Krawczyk avec Serge Reggiani
1995 Le Petit garçon de Pierre Granier-Deferre avec Serge Reggiani
1993 Rosenemil de Radu Gabrea avec Serge Reggiani
1993 De force avec d'autres de Simon Reggiani avec Serge Reggiani
1991 Zani de Simon Reggiani avec Serge Reggiani
1990 Plein fer de Josée Dayan avec Serge Reggiani
1990 I Hired a Contract Killer (J'ai engagé un tueur ) de Aki Kaurismäki
1990 Il y a des jours... et des lunes de Claude Lelouch avec Serge Reggiani
1989 Coupe-franche de Jean-Pierre Sauné avec Serge Reggiani
1988 Ne réveillez pas un flic qui dort de José Pinheiro avec Serge Reggiani
1986 O Melissokomos (L'Apiculteur) de Theo Angelopoulos avec Serge Reggiani
1986 Mauvais sang de Leos Carax avec Serge Reggiani
1980 La Terrazza (La terrasse) de Ettore Scola avec Serge Reggiani
1980 Fantastica de Gilles Carle avec Serge Reggiani
1980 L'Empreinte des géants de Robert Enrico avec Serge Reggiani
1977 Violette & François de Jacques Rouffio avec Serge Reggiani
1977 Une fille cousue de fil blanc de Michel Lang avec Serge Reggiani
1977 Le bon et les méchants de Claude Lelouch avec Serge Reggiani
1975 Le Chat et la souris de Claude Lelouch avec Serge Reggiani
1974 Vincent, François, Paul... et les autres de Claude Sautet avec Serge Reggiani
1974 Touche pas à la femme blanche de Marco Ferreri avec Serge Reggiani
1972 Les Caïds de Robert Enrico avec Serge Reggiani
1972 Trois milliards sans ascenseur de Roger Pigaut avec Serge Reggiani
1971 Comptes à rebours de Roger Pigaut avec Serge Reggiani
1969 L'Armée des ombresde Jean-Pierre Melville avec Serge Reggiani
1968 il Giorno della civetta (la Mafia fait la loi) de Damiano Damiani
1967 Sette fratelli Cervi, I de Gianni Puccini avec Serge Reggiani
1967 Les Aventuriers de Robert Enrico avec Serge Reggiani
1967 La Vingt-cinquième heure de Henri Verneuil avec Serge Reggiani
1965 Marie-Chantal contre docteur Kha de Claude Lelouch avec Serge Reggiani
1964 L'enfer de Henri-Georges Clouzot avec Serge Reggiani
1964 Aurelia de Anne Dastrée avec Serge Reggiani
1963 Il Gattopardo (Le Guépard) de Luchino Visconti avec Serge Reggiani
1963 Le doublos de Jean-Pierre Melville avec Serge Reggiani
1962 Guerra continua (la derniere attaque) de Leopoldo Savona avec Serge Reggiani
1961 Paris Blues de Martin Ritt avec Serge Reggiani
1960 Les années folles de Mirea Alexandresco, Henri Torrent avec Serge Reggiani
1960 Tutti a casa ( La grande pagaille) de Luigi Comencini avec Serge Reggiani
1959 Marie-Octobre de Julien Duvivier avec Serge Reggiani
1958 The Stowaway (Le passager clandestin) de Ralph Habib, Lee Robinson
1958 Les Misérables de Jean-Paul Le Chanois avec Serge Reggiani
1958 Échec au porteur de Gilles Grangier avec Serge Reggiani
1957 Élisa de Roger Richebé avec Serge Reggiani
1956 La donna del giorno de Francesco Maselli avec Serge Reggiani
1956 Les Salauds vont en enfer de Robert Hossein avec Serge Reggiani
1955 Napoléon de Sacha Guitry avec Pierre Brasseur, Daniel Gelin, Serge Reggiani
1953 Un acte d'amour de Anatole Litvak avec Serge Reggiani
1952 Bufere (Fille dangereuse ) de Guido Brignone avec Serge Reggiani
1952 Mondo le condanna de Gianni Franciolini avec Serge Reggiani
1952 Camicie rosse (les Chemises rouges) de Goffredo Alessandrini, Francesco Rosi
1952 Casque d'or de Jacques Becker avec Simone Signoret, Claude Dauphin
1952 The Secret People de Thorold Dickinson avec Serge Reggiani
1951 Une fille à croquer de Raoul André avec Serge Reggiani
1950 La ronde de Max Ophüls avec Serge Reggiani
1950 Les anciens de Saint-Loup de Georges Lampin avec Serge Reggiani
1949 Manon de Henri-Georges Clouzot avec Serge Reggiani
1949 Au royaume des cieux de Julien Duvivier avec Serge Reggiani
1949 Les amants de Vérone de André Cayatte avec Serge Reggiani
1948 Le mystère de la chambre jaune de Henri Aisner avec Serge Reggiani
1947 Le dessous des cartes de André Cayatte avec Serge Reggiani
1947 La Fleur de l'âge de Marcel Carné avec Serge Reggiani
1947 Manù il contrabbandiere de Lucio De Caro avec Serge Reggiani
1947 Coïncidences de Serge Debecque avec Serge Reggiani
1946 Les Portes de la nuit de Marcel Carné avec Serge Reggiani
1946 Étoile sans lumière de Marcel Blistène avec Serge Reggiani
1945 François Villon de André Zwoboda avec Serge Reggiani
1944 Le carrefour des enfants perdus de Léo Joannon avec Serge Reggiani
1943 Le voyageur de la Toussaint de Louis Daquin avec Serge Reggiani
1939 Conflit de Léonide Moguy avec Serge Reggiani
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 48
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Mer 4 Juin - 21:28

THEATRE


1948 : La Terrasse de midi de Maurice Clavel, mise en scène Jean Vilar, Théâtre du Vieux-Colombier
1949 : Les Justes d'Albert Camus, mise en scène Paul Œttly, Théâtre Hébertot : Ivan Kaliayev
1953 : Trésor de Roger Mac Dougal, mise en scène Pierre Dux, Théâtre des Bouffes-Parisiens
1959 : Les Séquestrés d'Altona de Jean-Paul Sartre, mise en scène François Darbon, Théâtre de la Renaissance

Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 48
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Mer 4 Juin - 21:28

TELEVISION


1955 Les enquêtes du commissaire Prévost - Feuilleton en 32 épisodes de 15mn - de Vicky Ivernel - Le commissaire Prévost
1956 : Cartouche
1957 Mangeront-ils ? de Jean Kerchbron
1958 : Crime et Châtiment (d'après Dostoïevski)
1959 : Le Lyse dans la vallée (d'après Balzac)
1959 : Son dernier round
1959 : Gros plan
1960 : Il Musichiere
1960 : Il Novelliere
1961 : I Giacobini
1962 : Il Giornalaccio
1962 : Lucien de Rubempré (d'après Balzac)
1966 : Tom Jones (d'après Fielding)
1970 : La Joie de vivre (Henri Spade)
1972 : Entrez sans frapper (Jacques Rutman)
1977 Paris ma rose "Pierrot la chanson" de Jacques Audoir - Participation en chanteur
1977 A perte de vie, Jacques Prévert - Documentaire - de Georges Ferraro - Témoignage de S. Reggiani
1980 Il n'y a plus de héros au numéro que vous avez demandé de Pierre Chabartier - Hubert Petit-Pont
1980 : Le téléphone hanté
1985 L'écho de Maurice Failevic - Le vieux berger
1985 : Cinecitta (Vittorio de Sisti)
1988 L'éterna giovinezza de Vittorio de Sisti
1989 Le grand beau de Bernard Choquet
1997 : Le pianiste (Mario Gas)
1998 La clé des champs - Feuilleton en 6 épisodes - de Charles Némès - José Pujol
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 48
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Mer 4 Juin - 21:29

DISCOGRAPHIE


Les enregistrements originaux

1964 - 12 titres - Serge REGGIANI chante Boris VIAN
Réf : LP 33 Tours 30 cm "Disques Jacques CANETTI" 48 805 (1964) ou 48 811 (1965)
distribution Discodis (France) et distribution Gamma (Canada)

1. Arthur où t'as mis le corps ? - 2. Le régiment des mal-aimés - 3. Valse dingue - 4. Je bois - 5. Sermonette - 6. Sans blague - 7. J'ai pas d'regrets - 8. Fugue - 9. Le déserteur - 10. De velours et de soie - 11. Dernière valse - 12. Que tu es impatiente, la mort.


06/1967 - 16 titres - Serge REGGIANI : Les loups … (Album n°2, 16 titres)
Réf : LP 33 Tours 30 cm "Disques Jacques CANETTI" 48 819
distribution Discodis ou LP Accord

1. Les loup sont entrés dans Paris - 2.La vie c'est comme une dent - 3. Prélude de Sarah - 4. Sarah - 5. Maxim's - 6. Ma solitude - 7. Fleurs de méninges - 8. Le petit garçon - 9. Prélude extrait de "Paster Noster" - 10. Quand j'aurai du vent dans mon crâne - 11. Ma liberté - 12. Prélude extrait du "Pont Mirabeau" - 13. Paris ma rose - 14. L' hôtel des rendez-moi ça - 15. Prélude "Le Dormeur du Val" - 16. Le déserteur.


10/1968 - 13 titres - Serge REGGIANI : Et puis ...
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 48 901 (1968) ou 2401 170 (1976)
ou 2393 190 (1980) ou 543.503 (Canada) + LP 17 cm 33 Tours 48.901 C
1. Et puis - 2. L' homme fossile - 3. La vieille - 4. Votre fille a 20 ans - 5. Dessin dans le ciel - 6. L' enfant et l'avion - 7. Les affreux - 8. Madame nostalgie - 9. La java des bombes atomiques - 10. La maumariée (La mal mariée) - 11. Moi, j'ai le temps - 12. La dame de Bordeaux - 13. Il suffirait de presque rien + sur le LP 17 cm : La ballade des pendus et Gaspard.


06/1970 - 12 titres - Serge REGGIANI : Je voudrais pas crever ...
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2393 010 (1970) ou 2473 005 (1971)
ou 2401 171 (1976) ou K7 3169 012
1. Je voudrais pas crever - 2.Tes gestes - 3. Un siècle après - 4. L' arrière-saison - 5. L' arbre - 6. Requiem pour n'importe qui - 7. De quelles Amériques - 8. Gabrielle - 9. Ballade pour un traître - 10. Bonne figure - 11. Le Vénusien - 12. La neige.


10/1971 - 10 titres - Serge REGGIANI : Rupture …
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2393 026 (1971) ou 2473 010 (1972)
ou K7 3169 025
1. Rupture - 2. L' absence - 3. La putain - 4. Comme elle est longue à mourir ma jeunesse - 5. Va-t'en savoir pourquoi - 6. Ma fille - 7. Dans ses yeux - 8. L' Italien - 9. Edith - 10. La cinquantaine.


12/1972 - 12 titres - Serge REGGIANI : Le vieux couple …
Réf : LP 30 cm Polydor 2393 057 (1972) ou 2473 018 (1973)
ou K7 3169 048
1. Le vieux couple - 2. Hôtel des voyageurs - 3. La maison qui n'existe plus - 4. Le grand couteau - 5. Contre vents et marées - 6. Le pont Mirabeau - 7. Le premier amour du monde - 8. Les mensonges d'un père à son fils - 9. Mathusalem - 10. C'est comme quand la mer se retire - 11. Les fruits de mer - 12. Ce n'est pas moi qui chante (texte).


1972 - 12 titres - Serge REGGIANI : en italien
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2482 403
1. Amor mio figlio mio - 2. Sarah - 3. E poi - 4. Il disertore - 5. Vostra figlia ha ven't anni - 6. L'uomo fossile - 7. Signora nostalgia - 8. La java delle bombe atomiche - 9. Oh ! liberta - 10. Il francese - 11. La mia solitudine - 12. Figlia mia.


1973 - 12 titres - Serge REGGIANI : Bon à tirer
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2401 103 (1973) ou 3169 078 (1979)
ou K7 3169 078
1. L' Arabe - 2. Le déjeuner de soleil - 3. Les promesses - 4. L' an mil neuf cent soixante et huit - 5. T'as l'air d'une chanson - 6. Pericoloso sporgersi - 7. Villejuif - 8. Le monsieur qui passe - 9. La pause tendresse - 10. Tu vivras tant qu'on t'aimera - 11. Un menuisier dansait - 12. Ce soir mon amour.


1975 - Serge REGGIANI : La chanson de Paul ...
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2393 126 (1975) ou 2473 049 (1976)
ou K7 3169 120
1. La chanson de Paul - 2. Journal - 3. Si tu me payes un verre - 4. Le souffleur - 5. Remboursez - 6. J'suis pas chauvin - 7. 1901 - 8. Le vieux costume - 9. Le vieux singe - 10. Rue du rêve - 11. Quand la guerre sera finie - 12. Les vieux gamins.


06/1975 - 18 titres - Serge et Stephan REGGIANI en scène (en public, à Bobino)
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2473 048
1. Hôtel des voyageurs - 2. Le déjeuner de soleil - 3. Arlequin assassiné - 4. L'idiot - 5. Il ne faut pas … - 6. La java des bombes atomiques - 7. Salut rigolo - 8. La déprime - 9. Titannick - 10. La putain - 11. Dis-moi un peu où tu m'enmènes ? - 12. Je vous déteste - 13. Enivrez-vous - 14. Madame nostalgie - 15. Le monsieur qui passe - 16. Dessin dans le ciel - 17. L'italen - 18. Ma liberté.


04/1977 - 12 titres - Serge REGGIANI : Venise n'est pas en Italie ...
(12 titres)
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2473 064 ou K7 3169 153
1. Venise n'est pas en Italie - 2. Le barbier de Belleville - 3. Il ne faudra jamais - 4. Ma dernière volonté - 5. Tarte à la crème - 6. Cet amour - 7. Si c'était à recommencer - 8. Le grand cirque - 9. Le bouquet de fleurs - 10. Le tango de la mélancolie - 11. La ville de joie - 12. Du whisky au Vichy.


09/1979 - 11 titres - Serge REGGIANI : J't'aimerais ...
(11 titres)
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2473 100 POL 360
1. J't'aimerais - 2. C'est là - 3. Couleur de colère - 4. La table - 5. Les seigneurs - 6. Un homme sur un toit - 7. L' hier d'aujourd'hui, le demain - 8. La honte de pleurer - 9. La vie est vraiment très bien faite - 10. Les amours sans importance - 11. La longue attente.


05/1981 - 10 titres - Serge REGGIANI : L'armée du brouillard ...
Réf : LP 33 Tours 30 cm Polydor 2393 283 POL 360 ou K7 3169 283
1. L'armée du brouillard - 2. La Loire - 3. Nos copines - 4. La barbe à papa - 5. Est-ce que c'est mal d'être bien - 6. Soliloque pour trois enfants - 7. Une écharpe au coeur - 8. La vieillesse - 9. Le petit dernier de le classe - 10. L' exilé.


1981 - Boris VIAN : 100 chansons
Réf : coffret de 8 LP's 33 Tours 30 cm "Disques Jacques CANETTI" B.V.8
Volume 01 : Serge REGGIANI
1. Arthur où t'as mis le corps ? - 2. Le régiment des mal-aimés - 3. Valse dingue - 4. Je bois - 5. Sermonette - 6. Sans blague - 7. J'ai pas d'regrets - 8. Fugue - 9. Le déserteur - 10. De velours et de soie - 11. Dernière valse - 12. Que tu es impatiente, la mort.


1982 - 13 titres - Serge REGGIANI
Réf. : CD Polydor 543 890-2 (enreg. 1982 rééd. 2000)
1. Le zouave du pont de l'Alma - 2. Les objets perdus - 3. On s'aime - 4. La complainte du tabac - 5. Primevère - 6. Le monde est formidable - 7. Plus de musique en 2903 - 8. Les enfants de la lune - 9. Maudit enfant - 10. L'ogre - 11. Linothanie - 12. Le boulevard du crime - 13. Poubelle.


1983 - 14 titres - Serge REGGIANI : En concert à l'Olympia 83 (extraits)
Réf. : CD Polydor 833-400-2
1. Il suffirait de presque rien - 2. Ma liberté - 3. Le barbier de Belleville - 4. Madame nostalgie - 5. Le monsieur qui passe - 6. L' homme fossile - 7. L' Italien - 8. Les loups sont entrés dans Paris - 9. Sous le pont Mirabeau - 10. La java des bombes atomiques - 11. Votre fille à vingt ans - 12. Arlequin assassiné - 13. Le déserteur - 14. Sarah.


1984 - 09 titres - Serge REGGIANI : Elle veut ...
Réf : CD Polydor 823 805-2, P.1984

1. Elle veut - 2. Le mec odieux - 3. C'est après que ça se passe - 4. Trop tard - 5. Les moulins du temps - 6. Théorème - 7. Passable - 8. Le Boulevard Aragon - 9. Meurtre au Night Blues.


10/1988 - 10 titres - Serge REGGIANI : Reggiani 89
Réf : CD Tréma 710 272 PM 520, DDD, P.1988 (existe en 33 T Tréma 310 272)

1. Pablo - 2. Charlie - 3. Adèle - 4. Jean-Baptiste - 5. Camille - 6. Noëlle - 7. Maximilien - 8. Michèle - 9. Serge - 10. Les petits destins.


06/1989 - 19 titres - Serge REGGIANI : Olympia 89 (enregistré en public)
Réf : CD Tréma 710 295 PM 520, AAD, P.1989 (existe en 33 T Tréma 310 295)

1. L' italien - 2. Pablo - 3. L' Hôtel des voyageurs - 4. L' homme fossile - 5. Ma liberté - 6. Le dormeur du Val - 7. Le déserteur - 8. Camille - 9. Le souffleur - 10. Sarah - 11. Le pont Mirabeau - 12. Et puis. . . - 13. Venise n'est pas en Italie - 14. Noëlle - 15. Adèle - 16. Serge - 17. Le barbier de Belleville - 18. Les loups sont entrés dans Paris - 19. Le petit garçon.


1990 - 10 titres - Serge REGGIANI : Reggiani 91
Réf : CD Tréma 710 335 PM 520, DDD, P.1990 (existe en 33 T Tréma 310 335)

1. Alphabet - 2. La première peine - 3. Et moi je peins ma vie - 4. Cyrano - 5. La maison du solitaire - 6. Pierrot l'esbrouffe - 7. Paganini - 8. Les coulisses de la gloire - 9. C'est marrant comme tout - 10. Vingt ans.


01/1992 - 12 titres - Serge REGGIANI : 70 balais
Réf : CD Tréma 710 410 CB 811, DDD, P.1992

1. Quand je serai vieux, j's'rai chanteur - 2. Paris a rencontré la Seine (à Jacques Prévert) - 3. Ciné cinéma - 4. Des souvenirs de l'avenir - 5. Dieu me garde de mes amis - 6. Le monde en récompense - 7. Soixante-dix balais - 8. Letizia - 9. Ils grimpaient - 10. Le temps perdu - 11. Gladys - 12. Il faut vivre. . .


1993 - 25 titres - Serge REGGIANI : Palais des Congrès 93 (enregistré en public)
Réf : CD Tréma 710 429 CB 811, DDD, P.1993 et Vidéo VHS Sécam 0237081

1. L' Italien - 2. Soixante-dix balais - 3. L' homme fossile - 4. Ma liberté - 5. Le dormeur du val - 6. Le déserteur - 7. Et moi je peins ma vie - 8. La java des bombes atomiques - 9. Il suffirait de presque rien - 10. Sarah - 11. L' arlequin assassiné - 12. Charlie - 13. Ciné cinéma - 14. Ma fille - 15. Il faut vivre - 16. Venise n'est pas en Italie - 17. Noëlle - 18. Letizia - 19. Dessin dans le ciel - 20. Maxim's - 21. Serge - 22. Le barbier de Belleville - 23. Les loups sont entrés dans Paris - 24. Le petit garçon - 25. Quand je serai vieux, j's'rai chanteur.


1994 - 12 titres - Serge REGGIANI : Reggiani 95
Réf : CD Tréma 710 479, DDD, P.1994

1. Petite fille aux yeux si grands - 2. Au bar de l'arbre sec - 3. Le lit de Madame - 4. Au numéro 103 - 5. Le 421 - 6. La cour des mirages - 7. Lettre à Olivier - 8. Les carabiniers - 9. Amour sépia - 10. Canard boiteux - 11. Monsieur Baudelaire - 12. La vie, Madame.


11/1995 - 1 titres - Les Enfoirés à l'Opéra-Comique
Réf. : CD Sony Music TSR 481623 2

L'italien + 15 autres titres


03/1997 - 13 titres - Serge REGGIANI : Nos quatre vérités
Réf : CD Tréma 710 733 CB 821, DDD, P.1997

1. Le vieux - 2. Argentine - 3. On n'en meurt pas mais ça vous tue - 4. Les petits voisins du dessus - 5. Cousin Julien - 6. Y a-t-il quelqu'un ? - 7. La demoiselle de déshonneur - 8. Avenue Montaigne - 9. Nos quatre vérités - 10. Quand on y pense - 11. T'aurais pas dû - 12. Les miroirs se souviennent - 13. Raymond joue-moi du jazz.


1999 - 12 titres - Serge REGGIANI : Les adieux différés
Réf : CD Tréma 710 773 CB 821, DDD, P.1999

1. Ivre - 2. Le monde est femme - 3. Jeune - 4. Naturel - 5. C'est dans combien ? - 6. La gare de Bayonne - 7. Planétérium - 8. La dernière larme - 9. Le prof - 10. Jean des brumes - 11. Ballade pour une gardienne de musée - 12. Les adieux différés.


2000 - 12 titres - Serge REGGIANI : Enfants, soyez meilleurs que nous
Réf : CD Tréma 710 791 CB 821, DDD, P.2000
1. Ça va ? Ça va ? - 2. Enfants, soyez meilleurs que nous - 3. Acteur - 4. Saint-Paul-de-Vence - 5. Tovaritch - 6.Un jour j'ai ferme la télé - 7. T'as d'beaux yeux tu sais - 8. Neon blues de banlieue - 9. La brume - 10. Tant bien que mal - 11. La première fois que je suis né - 12. Les quarantièmes rugissants -13. Le divin Mozart


2003 - 23 titres - Serge REGGIANI ... en scène
Réf : CD Tréma 710 846 P. 2003 (enregistrements en public de 1968 à 1974)
1. Ce n'est pas moi qui chante suivi de Le petit garçon (1968) - 2. Arlequin assassiné (1968) - 3. Gaspard (1969) - 4. L'homme-fossile (1969) - 5. Arthur ... où t'as mis le corps (1969) - 6. Prélude Sarah suivi de Sarah (1969) - 7. Le dormeur du val (1969) - 8. Le déserteur (1969) - 9. Ma liberté (1970) - 10. Votre fille a vingt ans (1970) - 11. Le pont Mirabeau (1970) - 12. Et puis (1970) - 13. La java des bombes atomiques (1971) - 14. L'absence (1971) - 15. Les loups sont entrés dans Paris (1971) - 16. Ma fille (1971) - 17. Rupture (1971) - 18. La cinquantaine (1971) - 19.Envirez-vous suivi de Madame Nostalgie (1974) - 20. L'italien (1974) - 21. La putain (1974) - 22. Le vieux couple (1974) - 23. Il suffirait de presque rien (1974)



http://users.swing.be/debailleul.ghislain/serge_reggiani.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 48
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Mer 4 Juin - 21:43

free music
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Jeu 25 Sep - 20:21

A ceux qui veulent découvrir ce grand interprète
voici quelques lignes à lire :


L'Italien

Paroles : Pierre Delanoé Musique : François Bernheim
REGGIANI : Retrouvailles différées

Du théâtre au cinéma, jusqu’à la chanson qui l’a pris sur le tard (en 1965), Serge Reggiani met depuis 60 ans son timbre grave au service des auteurs et compositeurs français. Pour son nouvel album studio, les Adieux différés, entouré des fidèles Alain Goraguer et Raymond Bernard, il retrouve Pierre Tisserand, Jean-Loup Dabadie, Sylvain Lebel, Pierre Delanoé, et accueille Charlotte Grenat, Sigrid Baffert, Françoise Clémot, Liliane Bouc, Dominique Pankratoff et François Bernheim.

Baptisant ainsi son dernier LP, celui qui a chanté Moustaki, Nougaro, Le Forestier, mais aussi Gainsbourg, fait un pied de nez au destin. Agé de 78 ans, de santé fragile, on pourrait croire ses nouvelles chansons traversées du frisson du vieil homme regardant s’approcher inexorablement l’ombre de la grande faucheuse;

les Adieux différés sonnent plutôt comme un titre ironique, puisque, dans ce disque, il n’est question que de la vie et ce qui l’anime, les turpitudes de l’âme (Ivre), la nostalgie (Jeune), l’amour (La gare de Bayonne), les femmes en général (Le monde est femme) et celles d’aujourd’hui en particulier (C’est dans combien ?), jusqu’à sa passion pour la peinture qui l’occupe à plein temps depuis une dizaine d’années (Ballade pour une gardienne de musée). Ses toiles sont d’ailleurs actuellement exposées à la Galerie Vekava à Paris. Alors, on aimerait ces adieux différés pour un bon moment. Car aujourd’hui, les retrouvailles aussi sont différées. Hospitalisé récemment, Serge Reggiani ne remontera pas sur les planches du Casino de Paris comme il devait le faire mi-octobre. Sa tournée est également annulée.

Pour se rappeler quelques-unes de ses plus belles chansons, Polydor vient par ailleurs de sortir un double CD, reprenant d’un côté les succès populaires (Ma liberté, les Loups sont entrés dans Paris...), de l’autre une sélection de textes de Boris Vian (Valse dingue, Fugue, Je bois...) et de Jacques Prévert (Barbara, Il ne faut pas...).

Serge Reggiani Les adieux différés (Trema) 1999

Gilles Rio


Dernière édition par Nine le Ven 19 Fév - 1:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Ven 5 Déc - 17:50

"Un intermittent d'exception"

Il suffirait de presque rien ...

Paroles C.Lemesle/musique : F. Bernheim
La trouvaille est de Michel Piccoli, apprenant hier la mort à l'aube de son partenaire au cinéma Serge Reggiani, à l'âge de 82 ans. Reggiani, qui se survivait avec difficulté parfois dans un corps usé, s'est en effet démultiplié avec bonheur.

Les jeunes générations ont connu surtout le chanteur. Et pour lui, la chanson avait été une nouvelle jeunesse, au moment où sa carrière cinématographique (lire ci-contre) marquait le pas.On est en 1963. Jacques Canetti, incroyable découvreur de talents, lui propose d'enregistrer des chansons de Boris Vian, dont le désopilant Arthur, où t'as mis le corps ? (musique de Louis Bessières). Le disque sort en 1965, suivi d'un premier Olympia. Reggiani a 44 ans. Il fait mouche. Le public est sensible à ce ton inhabituel, mélange de rauque, de velouté, de tendre, d'ardent, d'ironique.

Mais le chanteur n'est guère à l'aise sur scène. Barbara, qui le prend en première partie de son récital à Bobino, lui donne confiance en lui-même.

Inspirateur d'auteurs Ce combat avec la voix, il le mènera durant toute sa vie. Il y a une dizaine d'années, passablement fatigué, il défiait avec humour son public de l'Olympia. « On m'a souvent dit que je n'étais pas fait pour chanter », disait-il. Sur quoi il se lançait dans Le barbier de Belleville (Claude Lemesle / Alain Goasguer): « Je n'ai pas de voix / J'essaye quelquefois / Mais ça ne vient pas / Je n'suis pas doué pour l'opéra. » Et, quittant son micro, il faisait le final à voix nue, une voix qui vibrait jusqu'au poulailler !Une fois révélé par Canetti, Serge Reggiani, qui n'écrira pas lui-même, trouve ou attire à lui les meilleurs auteurs, comme en témoignent des titres qui ont traversé le temps. Le petit garçon, très émouvante chanson de Jean-Loup Dabadie (musique de Dominique Pankratoff, qui signera aussi celle de La cinquantaine).

Ma liberté ou Sarah (La femme que j'ai dans mon lit n'a plus vingt ans depuis longtemps), petits chefs-d'½uvre de Georges Moustaki. Celui-ci notait hier que Reggiani avait le don d'inspirer des chansons à ses auteurs. Il y a aussi le célèbre Les loups sont entrés dans Paris (Albert Vidalie / L. Bessières), où l'on entend l'écho des bottes nazies.

Reggiani chantera L'hôtel du rendez-moi-ça, du Lausannois de Paris Jean-Pierre Moulin (musique de François Bernheim).

Le Rital de ParisLa tension, l'émotion, le déchirement qu'on sentait chez lui étaient en partie liés à son destin d'immigré, naturalisé Français en 1948. Né en 1922 à Reggio nell'Emilia, le petit Sergio était arrivé en France avec les siens en 1930 et avait connu la condition du « Rital » dans une France parfois xénophobe.

Il avait failli suivre la trace de son père, coiffeur (barbier !) à Belleville. Dabadie écrira pour lui L'Italien (musique de F. Bernheim). Ce destin a sans doute pesé sur son engagement politique. On le verra dans les années soixante soutenir Pierre Mendès France. Il sera toujours, et jusqu'au bout, un militant contre le racisme et pour les droits de l'homme.Une autre blessure, plus cruelle, l'a marqué: le suicide en 1980 de son fils Stephan, qui s'était lui aussi lancé dans la chanson. Reggiani connaît alors une saison en alcoolisme.

Il témoignera de son combat victorieux contre cet enfer.Parallèlement au cinéma, Reggiani a connu un trop court printemps au théâtre. Dans Les enfants terribles de Cocteau puis sa puissante prestation d'officier de la Wehrmacht (qui nous a laissé un souvenir personnel tenace) dans Les séquestrés d'Altona de Sartre, pièce créée en 1959 et jouée 520 fois !A la fin de sa vie, Reggiani a donné un livre touchant, Dernier courrier avant la nuit (L'Archipel), suite de lettres à des morts et des vivants. Et une passion tardive de peintre avait contribué à la consolidation de son équilibre. :

source de l'article a consulter :

http://archives.24heures.ch/VQ/LAUSANNE/-/article-2004-07-1655/actu-221C2-un-intermittent-dactu-22127exception


Dernière édition par Nine le Ven 19 Fév - 2:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Dim 18 Jan - 13:22

Un article souvenir :

SERGE REGGIANI, L'ITALIEN S'EST FAIT LA MALLE ...


Immense acteur, chanteur bouleversant, Serge Reggiani, quatre-vingt-deux ans, est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi d’un arrêt cardiaque à son domicile parisien.
On le savait malade depuis longtemps, mais à chaque fois, en dépit d’un état de santé fragile, il savait être là, chantant jusqu’à la dernière minute devant son public. La dernière fois que nous l’avions vu, c’était l’an dernier au Festival d’Aix-en-Provence, où il avait tenu à se produire lors de la première édition de la manifestation.

Sur scène, entre deux couplets, il lui arrivait de tousser, mais à chaque fois l’émotion était au rendez-vous.Serge Reggiani, c’était une voix teintée d’une mélancolie qui bouleversait les foules. Il était impossible de rester de marbre. Avec sa " gueule d’épagneul ", sa voix-blessure, ses chansons aux sublimes paroles, tout concourait à l’émotion dès qu’il apparaissait sur scène. Dans ses costumes de ville bleu nuit, en apparence, il était Monsieur Tout-le-monde, mais derrière un micro, l’Italien savait tirer des larmes de son auditoire grâce à ses chansons à texte qui racontaient la vie, les espoirs perdus, les amours, la nostalgie des temps passés.Comme Yves Montand, autre monstre sacré de la chanson et du cinéma, Reggiani fait partie de la première génération d’immigrés italiens en France, qui vont contribuer à latiniser la culture hexagonale. Il est né 2 mai 1922 à Reggio Emilia, dans le nord de l’Italie. Son père antifasciste, fuit l’Italie dès 1930 avec femme et enfant. La famille s’installe d’abord en Normandie, à Yvetot, où Reggiani père ouvre un salon de coiffure. Les temps sont difficiles et les Reggiani viennent vivre à Paris, non loin du Faubourg-Saint-Denis. À treize ans, le jeune Serge quitte l’école pour devenir apprenti coiffeur. Après quelques petits rôles au cinéma et au théâtre, il décide de s’inscrire au Conservatoire national d’art dramatique en 1939. Il en sortira avec deux prix de comédie et de tragédie. Durant ces années de guerre, il est remarqué par Jean Cocteau, qui le fait jouer dans la pièce les Enfants terribles.

Il deviendra un formidable acteur On l’apprécie dans ses rôles de jeune premier au destin dramatique dès 1943 dans le Carrefour des enfants perdus, de Léo Joannon. C’est durant le tournage qu’il rencontre sa première épouse, la comédienne Jeannine Darcey, avec qui il aura deux enfants, Stephan et Carine. Après la guerre, devenu un comédien réputé, il enchaîne les films, jouant dans Étoile sans lumière de Marcel Blistene avec Édith Piaf, les Portes de la nuit de Marcel Carné, la Ronde de Max Ophuls, mais aussi et surtout dans Casque d’or de Jacques Becker, en 1952, où il partage l’affiche avec Simone Signoret. En 1960, il s’installe à Mougins, près de Cannes, avec sa nouvelle épouse Annie-Nöel et ses trois enfants, Célia, Simon et Maria. C’est l’époque où il va tourner dans deux longs métrages, le Doulous de Jean-Pierre Melville et le Guépard de Luchino Visconti, où il révélera son immense talent d’acteur. Puis il y aura le merveilleux Vincent, François, Paul et les autres.Artiste dans l’âme, Serge Reggiani a d’autres dons, tel celui de chanter. Sa voix grave au doux phrasé va l’inciter à se lancer dans la chanson à l’âge de quarante ans, " l’âge où on commence à se ressembler ", disait Cocteau. C’est sa rencontre avec le directeur artistique Jacques Cannetti qui va lui permettre de se lancer dans la chanson. À quarante-trois ans, il commence une nouvelle carrière.


Découvrez Serge Reggiani!


Il chante Les Loups sont entrés dans Paris - référence aux nazis durant la Seconde Guerre mondiale -, le Déserteur, la Java des bombes atomiques de Boris Vian. Il choisit ses mots et les textes magnifiques se succèdent, signés Goerges Moustaki, Albert Vidalie, Jean-Loup Dabadie, Pierre Tisserand, Claude Lemesle. Naissent alors des joyaux de la chanson, Ma liberté, Votre fille a vingt ans, Il suffirait de presque rien, l’Absence.. autant de ritournelles qui traduisent les sentiments d’un écorché vif que l’on voit se produire à Bobino, l’Olympia où sur les scènes du monde, comme au Canada. Partout, ce ne sont qu’hommages à cet homme, qui avait la chanson dans le sang. À 70 balais, titre d’un de ses albums, il chantait Mathusalem, avec l’espoir de devenir un chêne centenaire, " pas un vieux con ! ". On le vérifia encore à la Fête de l’Huma, où il se produit sur la grande scène en septembre 2003. Quand on s’appelle Reggiani, on chante pour dire quoi ? " Rien de particulier, nous confiait-t-il dans l’Humanité Dimanche du 29 juillet 1993. Je ne suis pas un chanteur à message. Chacun prend ce qu’il veut. Prenons Les loups, une chanson très importante que je ne quitterai jamais [.] . Sartre, à qui j’en parlais, me dit : " Je ne suis pas satisfait de la fin, ça devrait être : les loups, c’est nous ! " La chanson pour lui n’était pas art mineur. Il en avait fait un art total et émouvant, auquel il avait su donner ses lettres de noblesse.Artiste engagé à gauche, le mouvement du monde l’intéressait, comme la politique, dont il avait toujours un mot à dire, lucide, sur la société. Amateur de littérature, cet homme lettré s’était découvert une autre passion sur la fin de sa vie : la peinture.

Serge Reggiani semblait revivre à travers ses toiles contemporaines où les contours abstraits s’accompagnaient de couleurs ensoleillées : " Je barbouille ", nous avait-il dit un jour : " J’ai acheté des toiles, pas trop grandes, de la peinture acrylique et pas à l’huile. Et puis j’ai présenté mes peintures. Je peins généralement en fin d’après-midi. Puis je dîne, et je me couche, souvent pas content de ce que j’ai fait. Et vers trois heures du matin, ne pouvant pas dormir à cause de cela, je retravaille ma toile. Cette façon s’appelle d’ailleurs des " repentirs ". Un très joli mot. "Il était comme cela, Serge Reggiani, plein de tendresse, doté d’une voix qu’on n’oubliera jamais qui n’a pas fini de nous émouvoir." Je ne suis pas croyant, disait-il. Je pense que l’au-delà, c’est le néant. Il n’y pas de purgatoire, d’enfer ou de paradis. Pour moi disparaître, c’est vraiment disparaître. On me prend, on me met dans un trou, et on n’en parle plus ". Tel était Reggiani.
Victor Hache. Article paru dans l' Huma du 24 juillet 2004.


flower
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Ven 19 Fév - 1:39

Serge Reggiani
SARAH

Paroles et musique: Georges Moustaki



PRÉLUDE :
Si vous la rencontrez bizarrement parée
Traînant dans le ruisseau un talon déchaussé
Et la tête et l'oeil bas comme un pigeon blessé
Monsieur, ne crachez pas de juron ni d'ordure
Au visage fardé de cette pauvre impure
Que déesse famine a par un soir d'hiver
Contraint à relever ses jupons en plein air
Cette bohème-là, c'est mon bien, ma richesse
Ma perle, mon bijou, ma reine, ma duchesse...
Charles Baudelaire

La femme qui est dans mon lit
N'a plus vingt ans depuis longtemps
Les yeux cernés
Par les années
Par les amours
Au jour le jour
La bouche usée
Par les baisers
Trop souvent, mais...
Trop mal donnés
Le teint blafard
Malgré le fard
Plus pâle qu'une
Tâche de lune.

La femme qui est dans mon lit
N'a plus vingt ans depuis longtemps
Les seins si lourds
De trop d'amour
Ne portent pas
Le nom d'appâts
Le corps lassé
Trop caressé
Trop souvent, mais...
Trop mal aimé
Le dos voûté
Semble porter
Des souvenirs
Qu'elle a dû fuir.

La femme qui est dans mon lit
N'a plus vingt ans depuis longtemps
Ne riez pas
N'y touchez pas
Gardez vos larmes
Et vos sarcasmes
Lorsque la nuit
Nous réunit
Son corps, ses mains
S'offrent aux miens
Et c'est son coeur
Couvert de pleurs
Et de blessures...
Qui me rassure !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   Jeu 8 Avr - 23:01

J'ai toujours admiré le comédien, mais j'adorais l'interprète !

Serge Reggiani, fut un immense interprète, il apportait de la profondeur et de l'émotion à toutes interprétations malgré une voix quelque peu éraillée....

C'est toujours un immense plaisir de l'écouter chanter !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SERGE REGGIANI   

Revenir en haut Aller en bas
 
SERGE REGGIANI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Temps qui reste (Serge Reggiani)
» SERGE REGGIANI
» Serge Reggiani - La Femme qui est dans mon lit
» "Cinémas" de Serge Moati
» Serge Gainsbourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: