H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NOIR DESIR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shinku

avatar

Féminin Nombre de messages : 957
Age : 25
Localisation : dans ma chambre
Humeur : nyappy ^____^
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: NOIR DESIR   Lun 2 Juin - 15:00




Le rock n'est pas chose évidente en France. Pays latin très porté vers le verbe et la mélodie, il n'a que fort rarement engendré des rockers de talent. Le rock a besoin d'autres ingrédients, plus saxons: la rage, l'outrance, l'électricité. Après Téléphone dans les années 80, Noir Désir est aujourd'hui l'un des seuls groupes français à avoir réussi l'alchimie. L'honneur est sauf.

Tout débute en 1980 quand Bertrand Cantat débarqué de Normandie, rencontre dans un lycée bordelais ceux qui seront ses partenaires dans l'aventure du groupe : Denis Barthe (batterie), Serge Teyssot-Gay (guitare) et Frédéric Vidalenc (basse).

Réunis à une période où le punk et la new wave sont en perte de vitesse, les quatre garçons sont pourtant des amateurs de ces courants musicaux. Entre 81 et 84, ils passent beaucoup de temps entre les bars et les studios où ils répètent de façon informelle, plus pour leur propre plaisir que dans une optique professionnelle. Quant à Bertrand Cantat, véritable leader du groupe, il commence à ce moment là à s'intéresser beaucoup à l'écriture, à la poésie (Rimbaud et Mallarmé sont ses favoris). Ne jouant d'aucun instrument, il est naturellement amené à chanter.

Assez réfractaires aux méthodes d'enseignement et à l'éducation Nationale en général, les quatre futurs musiciens accumulent en attendant les petits boulots. Ils travaillent souvent dans le milieu du spectacle, mais se retrouvent aussi gardien d'immeuble ou couvreur.


Débordant d'enthousiasme, l'Américain Theo Hakola (chanteur du groupe Passion Fodder) produit en 87, sur un véritable coup de cœur, le premier mini album des quatre copains devenus entre temps, Noir Désir. Il s'intitule "Ou veux-tu qu'je'regarde". Véritablement portés par un son anglo-saxon et une veine poétique assez exceptionnelle dans le milieu du rock, les Noir Désir commencent à mettre en place ce qui sera leur véritable identité.

Deux ans plus tard, avec "Veuillez rendre l'âme à qui elle appartient" produit par Ian Broudie, Noir Désir sort un disque que la critique rock salue unanimement. En même temps sort le single "Aux sombres héros de l'amer" qui entre dans le Top 50. Le groupe reçoit le Bus d'Acier, récompense donnée en France par la presse spécialisée. Il donne aussi une série de concerts en France, allant même jusqu'en URSS, en passant par le Canada et la Tchécoslovaquie.

Le groupe se méfie pourtant de la notoriété trop vite acquise. Il ne veut pas être uniquement un phénomène de mode et désire garder sa liberté et son indépendance. C'est ainsi qu'après la publication du second album, les relations avec leur maison de disques deviennent tendues : en effet, le groupe refuse de participer aux émissions de télévision grand public. Ils décident aussi que les interviews se feront à quatre, de façon, sans doute, à contrebalancer le charisme encombrant de Bertrand Cantat.

Romantico-torturés
En novembre 90, après une période de tournée intensive, ils passent deux mois à enregistrer leur nouvel album, sans aucune pression extérieure. En février 91, sort "Du ciment sous les plaines" avec 14 titres dont 4 en anglais.


Catalogués "romantico-torturés", ils se tournent pourtant vers un rock de plus en plus dur, avec des paroles compactes et pessimistes. 120.000 exemplaires de l'album sont vendus et les dates s'enchaînent de Tokyo à Paris jusqu'au Canada. "En route pour la joie" est le single extrait de l'album. Installés dans une routine qui conjugue sortie de disque et concerts, les membres du groupe ressentent une certaine usure et quelques doutes, après trois ans, pendant lesquels ils ont déversé leur énergie militante. Des rumeurs de rupture semblent fondées et Bertrand Cantat devient même aphone à force de se donner sur scène.

Mais Noir Désir décide en fait de prendre quelques mois de repos pour se ressourcer avant la préparation de nouvelles chansons à Bordeaux.

En décembre 92, l'album tant attendu par la masse d'aficionados de plus en plus nombreux, sort enfin : "Tostaki" (contraction de "Todo esta aqui") , enregistré en Angleterre est produit par Ted Niceley.



Le bruit et la fureur qu'ils déversent sont impressionnants. Les guitares sont fracassantes et les textes dressent un constat assez pessimiste de ce qui nous entoure. L'album est un succès et la jeunesse française se retrouve facilement dans ce groupe qui ne fait aucune concession, que la notoriété ne semble pas intéresser et qui propose finalement un certain nombre d'idéaux de vie. La tournée qui accompagne la sortie de l'album est triomphale, les concerts sont "sold out" et leur passage à l'Olympia de Paris (3 & 4 février 93), mémorable car la personnalité explosive et noire de Bertrand Cantat transcende le public.

Colère
Pour tenter de préserver toutes les émotions ressenties durant cette longue tournée, une vidéo et un enregistrement live en double compact disque, "Dies Irae" (jour de colère) sortent en janvier 94. Cela clôt un cycle et fait figure de point d'orgue de ces années de "colère" noire des quatre bordelais.

Passés maîtres dans l'art d'enchaîner les périodes d'excès et de repos, les membres de Noir Désir vont volontairement se disperser et prendre quelques distances les uns par rapport aux autres. Le guitariste Serge Teyssot-Gay, sort un album solo en 96. Bertrand Cantat tente une nouvelle fois de retrouver sa voix; et Frédéric Vidalenc, le bassiste se détourne officiellement du groupe et s'en va.

S'inscrivant dans le prolongement du travail commencé avec "Du ciment sous les plaines", le nouvel album au titre énigmatique, "666.667 Club" est publié en novembre 96.


Le plus grand groupe de rock français (avec un nouveau bassiste, Jean Paul Roy) fait donc sa rentrée avec 13 nouveaux titres. Pourtant toujours de la même facture, avec ce son si propre aux Bordelais, les chansons incendiaires et sombres ne font que confirmer, le talent indubitable du groupe, fidèle à sa morale rock. En février 97, ils jouent deux soirs de suite au Zénith à Paris où ils expriment une nouvelle fois, leur rage débridée. Il enchaîne ensuite sur une tournée triomphante à travers la France. De passage à Toulon dans le sud de la France, ville gérée par des élus d'extrême droite, le groupe Noir Désir anime avec des associations locales, un forum de résistance à ce courant politique. Ils invitent aussi durant leur concert le groupe de rap Assassin, qui n'avait pu jusque là jouer dans cette ville, suite à des pressions de la municipalité. La prise de position politique du groupe bordelais est claire, même si leurs textes ne sont pas directement explicites.

Leur engagement politique et social les amène aussi à organiser une manifestation "Un jour à Bordeaux" qui attire plus de 30.000 jeunes. Sur l'esplanade d'une gare désaffectée, a lieu un maxi concert en juin 97, regroupant le plus populaire des groupes de rock avec une quinzaine de formations musicales de la région. Une soixantaine d'organisations humanitaires, mais aussi de lutte contre le racisme et l'extrême droite sont conviées et participent à cette grande rencontre. Dans la même lignée, le groupe est au Bataclan le 13 octobre pour un concert au profit de la scolarisation dans les pays du Sud.

Le 20 février 98, le groupe reçoit la double Victoire de la Musique du Meilleur groupe de l'année et de la Meilleure Chanson avec "L'homme pressé". Mais peu favorable à ce type de cérémonie, le groupe ne voit pas l'intérêt d'être présent à la soirée.

En juin 98, deux des membres de Noir désir (Bertrand et Serge) accompagné de leur saxophoniste hongrois, Akosh Szlevenyi dit Akosh S., se rendent à Marseille pour rencontrer cinq groupes locaux. C'est la seconde fois qu'ils prennent une telle initiative sur l'invitation d'associations. Discussions, confrontations, propositions, ces rencontres sont un vrai travail d'échange sur les motivations et les problèmes que peuvent rencontrer les groupes de rock aujourd'hui. Bertrand Cantat réitère cette expérience en avril 99 à l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux, invité par les élèves.

Année après année, le soutien du groupe à de nombreux combats ne cesse de se confirmer. On les trouve entre autres avec le GISTI (Groupe d'Information et de soutien aux Immigrés) sur un concert le 7 avril 99 au cours duquel le groupe chante "Working Class hero" de John Lennon. En 2001, les Noir Désir sont aux côtés de ceux qui luttent pour le Tibet au sein de l'album "Tibet libre". Le 15 juillet, ils participent à Vienne à un concert pour les réfugiés. Enfin, ils apparaissent aussi sur des compilations peu médiatisées telles "Enragez-vous" ou "Quai 213" qui toutes, mêlent politique et musique.

Participations

De la même façon, ils sont toujours prêts à prêter leur voix pour des hommages ou sur des albums d'amis. En 98, Noir Désir reprend "Ces gens-là" sur l'album "Au suivant", un hommage à Jacques Brel. Peu avares en participation, on lit leurs noms sur les albums des Têtes Raides ("Gratte Poil", 2001), Denez Prigent ("Irvi", 2000), Bashung ("Climax", 2000), Yann Tiersen ("Black Session" 99).

Mais les Noir Désir apparaissent aussi seuls comme le batteur Denis Barthe présent sur un album de la Berlue en 1995, ou d'Edgar de l'Est en 99. Enfin, autre cas de figure, le disque solo dont Serge Teyssot-Gay est l'unique représentant. Après son premier disque en 96, il en sort un second en 2000, "On croit qu'on en est sorti", un album aux entournures littéraires puisqu'il travaille sur les texts de l'écrivain Georges Hyvernaud (décédé en 83), auteur de nombreux écrits sur la guerre.



En Aout 2001, sort un single très attendu, "le Vent nous portera", première trace du nouvel album "Des Visages, des figures" prévu pour le 11 septembre. Alors qu'ils ont participé à de très nombreux concerts ces dernières années, l'été 2001 voit le retour du groupe à part entière sur scène avec un nouveau spectacle présentant les dernières créations. Morts de trac, les Bordelais sont ainsi présents entre autres aux Vieilles Charrues où ils font un carton. Leur concert est puissant et flamboyant. Ils le terminent par un magnifique "duo" avec les Têtes Raides, "l'Iditenté".



Enfin, après cinq ans d'attente, le nouvel opus du groupe sort le 11 septembre. Ressourcés, les quatre membres de Noir Désir sortent un album qui paraît le plus abouti de tous. Produit par Nick Sansano (Sonic Youth, Red Hot Chili Peppers), "Des visages, des figures" contient évidemment le simple "le Vent l'emportera" sur lequel on peut entendre la guitare de Manu Chao. On retrouve aussi comme invité le sax du fidèle Akosh sur l’infernal "Europe", 23 minutes 43 scandées avec Brigitte Fontaine. Sur l'ensemble des morceaux, la voix que Bertrand Cantat avait failli perdre il y a quelques années, est désormais plus posée. L'impact des textes est renforcé. L'adéquation entre musique et mots, entre musique et discours est ainsi accrue. Cet album très réussi a tout de même de quoi dérouter les fans du groupe car il s'éloigne du chemin qu'il avait tracé jusque là, au fil des albums et des tournées, et part défricher de nouveaux espaces sonores. En réalité, on n'en attendait pas moins d'artistes qui cultivent le doute et la remise en question artistique.

Début 2002, l'album s'est écoulé à 900.000 exemplaires et le groupe se voit nommé cinq fois aux Victoires de la Musique. Ce succès tarde cependant, aux yeux des fans, à se transformer en une tournée très désirée. Depuis la brève tournée de l'été 2001 (cinq dates dont une en Hongrie), Noir Désir est avare de ses concerts. On les voit à Toulouse en septembre 2001 et à Trappes en banlieue parisienne au profit du GISTI le 10 décembre. Puis plus rien avant l'annonce d'une tournée, essentiellement hors des frontières hexagonales, à partir de mars 2002.

Colères
Le 9 mars 2002, le groupe reçoit les Victoires de la Musique pour l'Album rock de l'année et le Clip de l'année ("le Vent nous portera"). Mais ce soir-là, ils se distinguent en haranguant le président du groupe Vivendi dont dépend leur maison de disques Universal. Ils lui reprochent une certaine récupération de leur nom comme alibi culturel quant à la diversité dont se prévaut le premier label français. Cet "incident" fait grand bruit dans le landernau artistique.

Quelques jours plus tard, le 13 mars, le groupe démarre une tournée par le Québec puis l'Europe (Pologne, Pays-Bas, Norvège) avant de donner quelques représentations inédites au Moyen Orient (Syrie, Yémen, Liban, Turquie). Du 29 avril au 4 mai, ils improvisent quatre concerts en France en réaction à la qualification de l'extrême droite lors du premier tour des élections présidentielles en France. Avec les Têtes Raides, Dominique A, Yann Tiersen, Rodolphe Burger de Kat Onoma ou Thomas Fersen, ils manifestent leur colère "contre le racisme et la haine".

Puis début mai, ils entament une longue tournée française, à guichet fermé, qui doit les mener jusqu'à l'hiver. En juillet 2002, le groupe se voir décerner un Disque de platine par la Fédération internationale pour l'industrie phonographique récompensant un million d'unités vendues du CD "Des visages, des figures".



Le public jeune les adule et la critique rock les encense. Il semble pourtant que le groupe que l'on présente parfois, comme le petit frère d'une autre formation rock célèbre, Téléphone, ait décidé de rester lui-même et de profiter de sa notoriété pour exprimer largement ses opinions sur le devenir de la société.


http://www.rfimusique.com/musiquefr
Revenir en haut Aller en bas
http://shinku59.skyblog.com
shinku

avatar

Féminin Nombre de messages : 957
Age : 25
Localisation : dans ma chambre
Humeur : nyappy ^____^
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Lun 2 Juin - 15:14

[color=violet]c est un groupe que je conner depuis seulement 3 ou 4 ans ,c est pas specialement le style de music que jaime,mais jai bien aimer quand meme lol


- Un Jour En France



Dernière édition par shinkupix le Mar 3 Juin - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://shinku59.skyblog.com
shinku

avatar

Féminin Nombre de messages : 957
Age : 25
Localisation : dans ma chambre
Humeur : nyappy ^____^
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Lun 2 Juin - 15:28

DISCOGRAPHIE

albums

OU VEUX TU QU'JE R'GARDE - Mini LP (1987)



Un album d'ouverture, anonciateur du style et des thèmes qui seront développés par la suite. Caractéristique partagée avec "Veuillez rendre l'âme", les textes oscillent entre noirceur et gravité.
La langue et ses figures de styles les plus diverses sont déjà maniées avec dextérité; l'humour et des jeux sur les mots sont aussi au rendez-vous.
Un album très attachant même si imparfait.

VEUILLEZ RENDRE L'ÂME (A QUI ELLE APPARTIENT) (1989)



Un grand succès avec "Aux sombres héros de l'amer" et puis des "classiques", qui seront repris régulièrement au cours des concerts à venir (Les écorchés, la chaleur, le fleuve, entre autres).
On retrouve la noirceur des thèmes de "Où veux-tu qu'je r'garde; elle est cependant exarcerbée et portée à son paroxysme: un modèle du genre.
Pourtant on trouve un certain décalage entre le caractère sombre des textes et le ton de la musique, aux accents chauds et nerveux.
Du grand rock, à ne rater sous aucun prétexte.

DU CIMENT SOUS LES PLAINES (1990)



Des tonalités plus douces que pour les albums précédents, avec quelques titres imparables qui vous hanterons pendant longtemps: Tu m'donne le mal, Charlie, Pictures of Yourself, The cameleon comptent parmis les meilleurs réalisations du groupe.
Ajouter à celà un brin de phylosophie et de romantisme, et vous tenez l'alchimie à l'origine de ce troisième opus.
Un très bon cru - quelque peu méconnu - qui a eu tout le temps de prendre de la bouteille !

TOSTAKY (1992)



Politisation, radicalisation et contraste sont les maîtres mots de cet album. Politisation et révolte d'abord, avec la condamnation sans appel du fashisme, du racisme, de la corruption.
Contraste ensuite, avec la poésie, qui fait son entrée par la grande porte, dans dans titres comme marlène ou lolita nie en bloc.
Enfin, radicalisation de la musique elle même: un son puissant et saturé, à l'image de celui développé sur Tostaky, accompagne la révolte textuelle de Cantat. On est bien loin des harmonicas et du folk-rock des débuts.
Un album à conseiller hardement aux plus "rock" d'entre nous !

DIES IRAE - live (1994)



Un album bilan qui revisite les classiques du groupe par le bout électrique de la lorgnette.
Des sons quelques peu saturés donc pour un travail certes intéressant mais qui risque de laisser de marbre la masse de ceux qui n'ont pas eu la chance de voir les bordelais sur scène...
A noter tout de même une superbe version de tostaky qui surpasse son homonyme studio; un titre qui a du peser de tout son poids sur les cordes vocales de Cantat !

666 667 CLUB (1996)




Constat amer de cette fin de siècle: citons pêle-même corruption et double jeu, accélération de l'histoire, course à l'efficacité économique, front national et rois de l'audimat.
À la noirceur des débuts répond donc un constat amer devant une société sur la mauvaise pente. Mais le goût et le désir de vivre sont souvent les plus forts dans les textes de Cantat.
Un album très électrique dans la continuité de Tostaky.
Une très belle réalisation, mais qui risque de lasser plus que les inusables "Veuillez rendre l'âme" et "Du ciment sous les plaines".

ONE TRIP ONE NOISE - remixes par divers auteurs (1998).



On était prévenu: ce serait surprenant. Mais bon, là, "ILS" ont vraiment fait fort. Faire du neuf avec du déjà entendu; surprendre et étonner avec du familier; désosser des morceaux tout en en présevant leur substantifique moelle; rédiger une nouvelle carte d'identité sans effacer la précédente; le pari était difficile.

Bien sûr, il y aura ceux qui crieront à la trahison (à l'auto-trahison ?). Quoi ? Certains morceaux sont complètement réorchestrés, les tempos sont torturés sans limite! Certains titres conservent seulement quelques bribes des instruments d'origine. Mais les autres, oublieront la version originale des morceaux... pour finalement mieux la retrouver ! Et puis comment généraliser ? Difficile... tant il est vrai que c'est la variété qui caractérise cet album.

DES VISAGES, DES FIGURES (2001)




Noir Désir se réinvente une fois de plus... c'est d'ailleurs cette capacité à toujours de se remettre ne question et à ne jamais se répéter qui constitue la ligne invisible qui sert de lien entre les six albums du groupe.

C'est désormais un son radicalement neuf, apaisé et épuré qui met en valeur les textes de Cantat. Des textes d'une toute particulière sensibilité (L'enfant roi, l'appartement, le vent nous portera), et qui se suffisent à eux même. Une voix exploitée et mise en avant comme jamais, aux dépends des guitares électriques (Des armes, l'appartement).

Pourtant cette sérénité apparente ne cache que difficilement la révolte et le mal-être des quatre bordelais, qui ne les quitte pas encore à l'issue de cette fin de siècle (L'europe, Lost, Son style 1).

Alors, Des visages, des figures serait-il le meilleur album de Noir Désir ?
Revenir en haut Aller en bas
http://shinku59.skyblog.com
shinku

avatar

Féminin Nombre de messages : 957
Age : 25
Localisation : dans ma chambre
Humeur : nyappy ^____^
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Lun 2 Juin - 15:37

SINGLES


45 Tours
Ou veux-tu que j'rgardes / Danse sur le feu Maria
(1988-1989)


45Tours
Toujours etre ailleurs / Lola
(1988-1989)


-jai pas la photo
K7 4titres (demo avec 2 inedits versions differentes)
Ou veux-tu que j'rgarde / Toujours etre ailleurs / Comme une ombre / Premier orage.
(1988-1989)


45 tours
Au sombres Heros / The Wound
(1989)


45 tours
Les Ecorches / What I need
(1988-1989)


CD 4 Titres
Tostaky / le fleuve (live élysée Montmartre 89) / Lullaby / I want You (version studio)
(1992-1993)

-pas de photo
CD 3 Titres (cd offert par la FNAC lors de la sortie de Tostaky pour les premiers acheteurs)
I Want You / Druken Sailors (live élysée Montmatre 89) / Marlène (par Ted Niceley)
(1992-1993)


CD 4 Titres
Lolita nie en bloc / Long Time Man (live 93 differente de Dies Irae) / Dirty / "where do you want me to look" (Theo Hakola)
(1992-1993)

suite
Revenir en haut Aller en bas
http://shinku59.skyblog.com
shinku

avatar

Féminin Nombre de messages : 957
Age : 25
Localisation : dans ma chambre
Humeur : nyappy ^____^
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Lun 2 Juin - 15:45

COMPILATIONS


.Noir Désir (1994)
..Noir Désir / Désir Fou (Live Pirate !)
..Tostaky - Alice - Sober Song - Here it comes slowly - Ici Paris - Lolita nie en bloc - En route pour la joie - Back to you - La rage (live) - Les écorchés (live) - The holly economic war (live) - A l'arrière des taxis (live) - It spurts (live) - Le fleuve (live) - I want you (live)



Noir Désir / Désir Fou (Live Pirate !)
La rage - Here it comes slowly - Alice - Le fleuve - Ici paris - It spurts - Sober sond - Tostaky - The holy economic war - La chaleur - No, no, no - What i need - Pyromane - I want you - Lolita nie en bloc - Hey Hey


En route pour la joie (2000)

CD 1

En route pour la joie - Un jour en France - Long time man (live) - Ces gens la - Back to you (Maxi l'homme pressé)- Le fleuve - La bas - A ton étoile (Remix Yan tiersen) - Lullaby - One trip one noise (remix) - Septembre en attendant - Pyromane - Comme elle vient - What i need (live) - Oublié (live) - Tostaky - Dirty (maxi lolita nie en bloc)

CD 2

La rage (live) - Le zen émoi - L'homme pressé - Aux sombres héros de l'amer - Lolita nie en bloc - A la longue - Toujours être ailleurs - A ton étoile - Oublié (remix) - Lazy (démo) - La chaleur - One trip one noise - The holy economic war - Drunken sailors (live) - Pictures of yourself - Les ecorchés (live) - Working class hero (Liberté de circulation)

CD 3

A l'arriere des taxis - Here it come to slowy - Elle va où elle veut - The cameleon - Marlene - Twilight zone - Song for JLP - Hoo Doo - Volontaire (Climax - Alain Bashung) - Ici Paris - I want you (version studio - Maxi Tostaky) - No, No, No - Les écorchés (Remix) - Fin de siècle - Helter Skelter (live)

Plage CD ROM

Clips: Hoo doo - en route pour la joie

Revenir en haut Aller en bas
http://shinku59.skyblog.com
shinku

avatar

Féminin Nombre de messages : 957
Age : 25
Localisation : dans ma chambre
Humeur : nyappy ^____^
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Lun 2 Juin - 15:47

livre


Noir(s) Désir(s)
H.M (1999) .

..
Voici le quatrième de couverture de l'ouvrage:

"Il manquait un ouvrage consacré à Noir Désir [...]. L'auteur y interroge le parcours collectif du groupe et remet en perspective ses choix éthiques, poétiques, politiques et musicaux. Sept interviews, en grande partie inédites, témoignent en profondeur d'une démarche hors du commun. Alternant ainsi mises au point sans complaisance et entretiens de longue haleine, H.M. nous aide à mieux saisir la singularité d'esprit de Noir Désir aux étapes charnières de son existence.


Revenir en haut Aller en bas
http://shinku59.skyblog.com
shinku

avatar

Féminin Nombre de messages : 957
Age : 25
Localisation : dans ma chambre
Humeur : nyappy ^____^
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Lun 2 Juin - 15:49

video


Noir Désir
Film de Henri-Jean Debon (1994)
Film en 16 mm
Durée: 2 H 06

I. LYON (Le transbordeur)
- What I need - Oublié - Johnny colère - Tostaky - I want you (she's so heavy) - les écorchés - Here it comes slowly - One trip one noise - Long time man - No, no, no - Marlène - A l'arrière des taxis - The holy economic war - En route pour la joie.

II. PARIS (La cigale)
- Les écorchés - Sober song - Tostaky - Alice - La chaleur - Ici Paris - Lolita nie en bloc - Pyromane - Le fleuve - La rage - Long time man - No, no, no - I want you (she's so heavy) - En route pour la joie.



Noir Désir
On est au monde
Durée :1 H 32

I. 1989-1994
- URSS ( copie de travail) - Pubs "veuillez rendre l'ame..." - En route pour la joie (clip) - Pubs "tostaky" - Todo esta casi aqui - Tostaky (clip) - Pubs "live" - Oublié (live 93) - Les ecorches (live 93) - Marlene (live 93) - C'est ca, resistez ... - Marlene (clip) - Marlene (Nicely mix)

II. 1996-1997
- Un jour en France (clip) - Back to you (divan du monde) - A ton etoile (clip) - Projections de film pendant les concert (one trip one noise, le fleuve) - Pubs "l'homme pressé" (refusé) - l'homme presse (clip) - Pubs "homme pressé" 2 - Pubs "666.6667 CLUB (refusé)


information prise ici
http://destination.noir-desir.com/discographie.html
Revenir en haut Aller en bas
http://shinku59.skyblog.com
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Lun 2 Juin - 17:04

heureux c'est tres complet merci Shinkupix pompomgirl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Mar 3 Juin - 10:11

Shinkupix, merci.

Effectivement, tu as bien développé le sujet concernant ce groupe , l'un des meilleurs de France, et il n'y en a pas des masses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
hohiss

avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Age : 48
Localisation : sur les bords du mississippi (j'texpliquerais ^^)
Humeur : a ne rien faire, c'est trop bon.....
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Mar 2 Sep - 8:20

pffuiu....! quel boulot, si apres ça on éssai pas de les écouter.... :830675.gif:
Revenir en haut Aller en bas
http://allezroule.kazeo.com/liens.html
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Ven 14 Nov - 12:50





http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/actu/noir-desir-revient-deux-nouveaux-morceaux-en-telechargement/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LA FIN DE NOIR DESIR !   Mar 30 Nov - 15:49

NOIR DESIR C'EST FINI !

Depuis ce mardi, c'est officiel, Noir Desir c'est fini!
Le groupe mythique aura marqué plusieurs générations.



Bertrand Cantat, Denis Barthe, Serge Teyssot-Gay et Jean-Paul Roy.
- Richard Dumas


Par next.fr

Le guitariste Serge Teyssot-Gay a décidé «de ne pas reprendre»
son activité avec le groupe en raison de «désaccords» avec Bertrand Cantat.

Coup de tonnerre pour les fans de Noir Désir.
Dans un communiqué, Serge Teyssot-Gay, le guitariste de Noir Désir,
déclare qu'il a décidé «de ne pas reprendre» son activité avec le groupe
en raison de «désaccords» avec le chanteur Bertrand Cantat.

«Je fais part de ma décision de ne pas reprendre avec Noir Désir,
pour désaccords émotionnels, humains et musicaux avec Bertrand Cantat,
rajoutés au sentiment d'indécence qui caractérise la situation
du groupe depuis plusieurs années»,

écrit le guitariste.

Mis en sommeil en 2003 après l'incarcération de son chanteur Bertrand Cantat
à la suite du meurtre de son compagne Marie Trintignant,
le groupe Noir Désir, dont le retour sur disque et à la scène était attendu
avec ferveur par le rock français, t
ravaillait depuis quelques mois à la réalisation d'un nouvel album,
à la faveur de sessions.

Bertrand Cantat (chant, guitare), Serge Teyssot-Gay (guitare),
Jean-Paul Roy (basse) et Denis Barthe (batterie) disaient s'être remis «au travail»,
mais «sans pression, ni calendrier».
En 2008, Noir Désir avait publié deux titres inédits sur son site internet.

Ces derniers mois, Bertrand Cantat avait semblé
se rapprocher d'une reconstitution de Noir Désir sur scène.

Il a fait son retour devant le public début octobre,
en faisant une apparition auprès du groupe Eiffel.
Quelques jours plus tard, il a participé à un concert caritatif près de Bordeaux,
avec Denis Barthe et Jean-Paul Roy, mais sans Serge Teyssot-Gay.

Serge Teyssot-Gay, qui avait rencontré Cantat et Barthe
sur les bancs du lycée au début des années 80,
publiera en janvier un nouvel album avec son groupe de rock expérimental Zone Libre,
réalisé avec les rappeurs Casey et B. James.

Avec le départ de Teyssot-Gay de Noir Désir, l
'hypothétique septième disque du groupe bordelais est de facto repoussé sine die.

http://next.liberation.fr/musique/01012305125-la-fin-de-noir-desir

EXTRAIT du Figaro :

Le batteur de Noir Désir, Denis Barthe,
a annoncé mardi la fin de l'activité du groupe de rock français,
au lendemain du départ du guitariste Serge Teyssot-Gay.
«Noir Désir, c'est terminé»,
a déclaré le musicien, précisant s'exprimer au nom
des deux autres membres du groupe, le chanteur Bertrand Cantat
et le bassiste Jean-Paul Roy.

«On ne va pas maintenir Noir Désir en respiration artificielle pour de sombres raisons»,
a-t-il expliqué, ajoutant à l'adresse des fans :
«Ce n'est pas la fin du monde».

Lundi, le guitariste Serge Teyssot-Gay avait annoncé
dans un bref communiqué sa décision de quitter le groupe,
évoquant des désaccords avec Bertrand Cantat et un
«sentiment d'indécence» quant à la situation du groupe.

Noir Désir, devenu la référence du rock français
avec six albums studio et des concerts à l'énergie légendaire.

La suite ici :

http://www.lefigaro.fr/musique/2010/11/30/03006-20101130ARTFIG00548-noir-desir-la-fin-d-un-groupe-phare-du-rock-francais.php


Dernière édition par Nine le Mar 30 Nov - 16:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Mar 30 Nov - 15:56

UN SON PERDU DESORMAIS ...
ALWAYS LOST IN THE SEA ...

AUX SOMBRES HEROS DE L'AMER


Aux Sombres Heros De L'amer
Noir Dez

Aux sombres héros de l'amer
Qui ont su traverser les océans du vide
A la mémoire de nos frères
Dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide

Always lost in the sea
Always lost in the sea
Always lost in the sea
Always lost in the sea

Tout part toujours dans les flots
Au fond des nuits sereines
Ne vois-tu rien venir ?
Les naufragés et leurs peines qui jetaient l'encre ici
Et arrêtaient d'écrire...

Always lost in the sea
Always lost in the sea
Always lost in the sea
Always lost in the sea

Ami, qu'on crève d'une absence
Ou qu'on crève un abcès
C'est le poison qui coule
Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes
A l'intérieur des foules.
Aux sombres héros de l'amer
Qui ont su traverser les océans du vide
A la mémoire de nos frères
Dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide...

Always lost in the sea
Always lost in the sea
Always lost in the sea
Always lost in the sea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Mer 1 Déc - 7:54

Marc Besse, spécialiste du rock français revient sur l'héritage musical et culturel du groupe...


«Noir Désir, c’est terminé». La sentence a été prononcée mardi par Denis Barthe, le batteur du groupe. Noir Désir n’aura donc pas survécu au départ de son guitariste Serge Teyssot-Gay, officialisé lundi. Marc Besse, critique rock et spécialiste du groupe, revient sur l’héritage musical et culturel laissé par Noir Désir.

Fallait-il s’attendre au départ de Serge Teyssot-Gay?

Depuis que Bertrand avait recouvré le régime de semi-liberté, il était dans l’incapacité de se remettre à l’écriture. Or, quand des musiciens qui ont déjà composé des mélodies attendent d’un chanteur des textes qui ne viennent pas, la fatigue gagne. Cela fait une petite paire d’années que Serge Teyssot-Gay rongeait son frein. Et on l’oublie souvent mais il a déjà quitté le groupe, en 1982, avant de revenir deux ans plus tard.

Existaient-ils des tensions dans le groupe ?

Les relations ont toujours été tumultueuses dans Noir Désir, mais dans le bon sens du terme. Il s’agissait d’une remise en question permanente pour faire avancer le groupe, musicalement parlant. Pour leur dernier album, Des visages et des figures, les membres du groupe expliquaient déjà qu’ils ignoraient s’ils poursuivraient ensemble après l’enregistrement. Au final, ils en ont été très contents, on les sentait heureux d’avoir essayé de nouvelles choses.

Quel était le rôle de Serge Teyssot-Gay dans le groupe ?

Le même que celui de Keith Richards pour les Rolling Stones. Il était celui qui partageait le devant de la scène avec Betrand Cantat, qui co-composait et qui dialoguait avec lui. En outre, Serge Teyssot-Gay a une vraie inventivité en guitare, c’est sans doute celui qui poussait le plus le groupe vers de nouvelles choses.

Croyez-vous réellement à la fin de ce groupe ?

Que cette annonce vienne de Denis Barthe, qui a toujours été l’incarnation de la continuité de Noir Désir, laisse peu de doutes. Mais on ne sait jamais. Certains groupes disparaissent pendant plusieurs années et lorsqu’ils reviennent, l’étincelle est toujours là. C’est la marque des grands groupes.

Cela faisait neuf ans que Noir Désir n’avait rien proposé ou presque (seuls deux titres ont été mis en ligne sur le site officiel du groupe). Comment expliquez-vous la formidable fidélité de leur public ?

Noir Désir fait partie des groupes qui ont décomplexé toute la musique française. Ses membres ont réussi à marier la langue française, et toute l’importance qu’elle attache au poids des mots, avec le rock. Ils ont démontré qu’il était possible de proposer un rock équivalent à celui d’un Nirvana. La justesse des propos des chansons correspondait à une vibration sociale et politique. Les textes et le charisme de Bertrand ont touché les gens à une époque où l’engagement citoyen était demandeur de modèle. Même lorsque l’on ne comprend pas les paroles, on est sensibles à la poésie intrinsèque de ses chansons. Lorsque Bertrand est remonté sur scène avec Eiffel en octobre, j’ai vu des gens dans un état émotionnel incroyable. Rarement un groupe a autant fait l’unanimité, pas même Téléphone. L’unanimité autour de Noir Désir relève de celle d’un Brel.

Quel(s) groupe(s) incarne(nt) le mieux la relève de Noir Désir ?

Eiffel porte haut le flambeau du rock. Plus largement, je pense que chaque groupe qui fait du rock aujourd’hui et dont les membres ont moins de 30 ans ont eu Noir Désir pour modèle. Ce groupe a touché toute une génération.

Propos recueillis par Sandrine Cochard

http://www.20minutes.fr/article/631391/culture-les-relations-toujours-tumultueuses-noir-desir-explique-specialiste-groupe
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Jeu 2 Déc - 2:22

Noir Désir, les héros de l'amer



Par Marion Cocquet

La fin aura été digne.

Trop peu prolixe, peut-être, au goût d'aucuns,
mais à l'image de ce que Noir Désir a incarné pendant trente ans :
de la sobriété, jusque dans les tempêtes médiatiques.

Lundi, Serge Teyssot-Gay annonçait son départ dans un communiqué lapidaire.
Le lendemain, le batteur Denis Barthe, qui, depuis Vilnius et l'affaire Trintignant,
s'était imposé comme porte-parole, prononçait l'acte de décès du groupe.

"On ne va pas maintenir Noir Désir sous respiration artificielle
pour de sombres raisons", déclarait-il à l'AFP.
Et d'ajouter : "Ce n'est pas la fin du monde."

Pas la fin du monde, sans doute.
Mais un sacré coup tout de même.
C'est qu'il était attendu ce retour, depuis la mort tragique de Marie Trintignant
en 2003 et l'incarcération de Bertrand Cantat.
En témoigne l'émoi provoqué par la première réapparition sur scène du chanteur,
au festival de Bègles en octobre.

À la sortie de prison de Cantat en octobre 2007, il était annoncé que le groupe,
dont Barclay avait renouvelé le contrat en 2005, s'était remis au travail.
Malgré des rumeurs sur la sortie d'un nouveau disque à la rentrée 2009,
puis 2010, aucune chanson n'a été enregistrée,
assure aujourd'hui le label. Hormis deux titres, diffusés sur le Net.

La houle

C'était, il est vrai, un groupe au bord de l'essoufflement
et traumatisé par le double drame de Vilnius et du suicide
en janvier 2010 de Kristina Rady, l'ex-femme du chanteur,
qui tâchait de se retrouver dans la musique.

"La marque de fabrique de Noir Dèz, c'est son exigence constante,
soulignait Pierre Mikaïloff, auteur en 2009 de Noir Désir, Bertrand Cantat -
Un destin rock (Alphée).

En 1987, lorsque sort le premier disque,
ils ont six ans de travail derrière eux.
Ce refus de la compromission fait les grandes aventures musicales, sans doute.
Mais cela rendait peut-être aussi plus difficile de reprendre le chemin
des studios après dix ans de mise en veille."

Cette intensité dans le travail,
le groupe en aura payé le prix tout au long de son existence.
En plus de vingt ans, Noir Désir n'a enregistré que six albums studio,
chaque détail faisant l'objet de discussions houleuses, et parfois de blocages.
"C'était une façon de respecter le modèle alternatif qu'ils revendiquaient",
estime Pierre Mikaïloff.
Tout ascendant de l'un sur les autres est en effet proscrit.
Y compris celui de Bertrand Cantat, malgré son incandescence sur scène,
qui le fera comparer souvent à Jim Morrison,
dont il a les yeux brûlants et la fronde d'enfant de militaire
grandi dans le dégoût de la discipline.

"No pasaran sous les fourches caudines"

Noir Désir a tenu cette ligne vingt ans.
Vingt ans d'un rock pur et dur,
mais inscrit dans une tradition de la chanson française à la Ferré, Brel ou Brassens,
et agrippé à des engagements à gauche sans appel, volontiers provoc'.

Comme lors de ce soir des Victoires de la musique de 2002,
où Cantat interpelle Jean-Marie Messier,
alors patron du groupe Vivendi Universal (dont dépend Barclay) :

"Tu permets que je t'appelle camarade ?
Nous ne sommes pas dupes de ton manège,
et si nous sommes embarqués sur la même planète,
on n'est décidément pas du même monde."

Pas de leur monde, non plus, l
'arène médiatique où les plonge le drame de Vilnius.
"C'est le pire qu'il pouvait leur arriver", estime Youri Lenquette,
photographe du groupe et ami de longue date.
"Pour 'Sergio' surtout (Serge Teyssot-Gay),
c'était insupportable." Les paparazzi traquent Cantat jusqu'en prison,
Voici annonce son intention de s'inscrire en cours de philosophie par correspondance.

À sa libération, une pression médiatique continue entoure les musiciens.
"L'indécence qu'évoque Serge dans son communiqué, c'est cela",
affirme Youri Lenquette.

"Tous les quatre auraient pu la supporter, pour la musique.
Mais depuis Des visages des figures (leur dernier disque, sorti en 2001, ndlr),
la dynamique s'était essoufflée et sans Vilnius ils auraient peut-être arrêté plus tôt, estime-t-il.

Il vaut mieux pour eux partir sur un parcours musical sans tache
qu'après un mauvais dernier tour de piste, subi en pleine lumière.
" Ces dix dernières années,
chacun a vécu ses propres aventures musicales en dehors de Noir Désir :

le vent les portera.



http://www.lepoint.fr/culture/noir-desir-les-heros-de-l-amer-01-12-2010-1269527_3.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Jeu 2 Déc - 2:45

SOUVENIR



La Lettre de Noir Desir à Jean Marie Messier
lue en live pendant les Victoires de la Musique en 2002
par Bertrand Cantat.


Camarade PDG,

Tu permets que je t'appelle camarade,
je suis obligé de te tutoyer par la même occasion, c'est d'usage.
Et puis c'est mieux que
"Ô grand Jean-Marie MESSIER, commandeur des communicants",
et puis des autres aussi, par la grâce de la Sainte Trinité :
ramifications, absorbtion, profit.

C'est quoi, profit ? Profit, profit, c'est là.

Je précise quand même qu'il n'est pas le seul à être comme ça,
je m'adresse donc aux autres aussi, mais enfin disons que lui,
c'est le camarade le plus omniprésent.
Et puis, quand même bon, il faut dire que toi, camarade,
tu n'es pas vraiment mauvais finalement, tes intentions sont pures,
le bonheur pour tous dans le meilleur des mondes,
toi tu respectes les artistes, surtout les rebelles,
pas ceux préfabriqués et formattés par l'industrie et pour l'industrie,
tu es donc fantastique, mais il te reste tout à prouver :

- que tu défends la culture au pluriel, et pas seulement parce que le profit
- tiens donc, un mot qu'il ne prononce jamais, mais nous, oui - n'a pas d'odeur -
le profit n'a pas d'odeur,
- que les petits labels et les petits disquaires pourront survivre à une telle hégémonie,
je parle du ras-de-marée Universal,
(qui est aussi votre maison de disques)

- que tu ne sépares pas le monde entre bergers actionnaires et moutons payeurs,
sachant que les bergers ont parfois des têtes de mouton et vice-versa.

Il te reste aussi à prouver que tu n'es pas le roi du dégraissage de personnel
et qu'une de tes missions principales est de rééquilibrer les échanges culturels
et commerciaux entre l'Europe et les Etats-Unis

- vous imaginez un petit peu le truc.

Tu as dit, Jean-Marie - tu permets, camarade, je t'appelle par ton prénom -
sur France Inter début janvier, qu'un disque sur 4 partait à l'exportation.
Selon toi c'est le cas de Noir Désir et de Zebda :

merveilleux mais entièrement faux. Menteur, camarade patriote, chiffres à l'appui.

J'en passe et des meilleures sur l'utilisation que tu fais de notre nom,
et c'est pour ça qu'on se permet de répondre, parce que c'est notre droit.
Pour finir, saches que si tes pilules sont trop amères,
tu trouveras d'autres que nous pour les faire passer,
et nous n'avons pas demandé à faire partie de ce grand tout que tu diriges,
que tu manipules, que tu récupères - critiques, médias,
y compris cette lettre que tu vas sûrement tenter de récupérer.

Allez, salut à toi camarade PDG de la nouvelle Internationale d'Universal,
nous ne sommes pas dupes de ton manège,
et si nous sommes tous embarqués dans la même planète,
on n'est décidément pas du même monde.

Bertrand Cantat - Noir Désir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Ven 3 Déc - 1:08

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Ven 3 Déc - 2:31

BASHUNG / NOIR DESIR



Volontaire

[B. Cantat]
Emotions censurées, j'en ai plein le container
J'm'accroche aux cendriers et j'm'arrange pas les maxilaires
Sélection rythmique, sélection d'combat, effets secondaires
C'est elles, séquelles, c'est tout c'qui me reste de caractère

[A. Bashung]
Têtes brûlées, j'ai plus qu'à m'ouvrir le canadair
N'essayez pas d'm'etteindre, ou j'm'incendie, volontaire
Volontaire!
A l'analyse, ils sortiraient que j'suis pas d'équerre
Vol de nuit sur l'antarctique, j'attends la prochaine guerre

[A.Bashung + B. Cantat]
Jamais d'escales, jamais d'contacts avec l'ordinaire
Perdus la boussoule, le compas : erreur volontaire
Volontaire!

[B. Cantat]
Frôler des pylônes, des canyons
Et frôler l'éphémère

[A. Bashung]
Si tu touches, si tu t'crashes,
tu rentres dans le légendaire

[A. Bashung + B. Cantat]
Réalité, réalités, punition exemplaire
Si c'est pour jouer les fugitifs, moi j'suis volontaire
Volontaire !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Sam 12 Fév - 13:56

Bertrand Cantat
l’inédit ’Danser sous la tempête’


Alors que son groupe Noir Désir a été dissous il y a quelques semaines,
Bertrand Cantat se rappelle au bon souvenir de ses fans au travers
d’une nouvelle chanson fraîchement apparue sur la Toile.

Ce morceau intitulé Danser sous la tempête aurait été enregistré
pour le second album solo du slammeur Souleymane Diamanka,
à paraitre courant 2011. Découvrez-le ci-dessous !

Suite à l’annonce de la fin de l’aventure Noir Désir,
les hommages se sont multipliés dans les médias.
Les membres du groupe, eux, ont préféré se tourner immédiatement vers l’avenir.
Outre un duo avec Brigitte Fontaine,
Bertrand Cantat aurait ainsi accepté de prendre part à un album hommage
à Alain Bashung dont la sortie est calée au mois de mars 2011.

A suivre...


DANSER SOUS LA TEMPETE (B. CANTAT - S. DIAMANKA)
envoyé par 7SDZ. - Clip, interview et concert.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOIR DESIR   Lun 21 Mar - 9:55

Un nouveau groupe pour Bertrant Cantat de Noir Désir

Un nouveau groupe pour Bertrant Cantat de Noir Désir
La séparation de Noir Désir désormais derrière lui,
Bertrand Cantat est désormais libre de monter un nouveau groupe.

À l'instar de ses anciens partenaires au sein du plus grand groupe de rock français
des années 90, tous occupés de leur côté avec différents projets
(Zone Libre et Interzone pour Serge Teyssot-Gay,
The Hyènes pour Jean-Paul Roy et Denis Barthe),
Bertrand Cantat pourrait lui aussi fonder un nouveau groupes dans les mois à venir.

C'est le patron du label Barclay, Olivier Caillart,
qui a lâché l'info au magazine Musique Info.
"[Bertrand] a pour idée de travailler avec un Français qui vivait aux Etats-Unis
et qui est rentré en France, Pascal Humbert,
qui jouait précédemment dans 16 Horsepower.
Ils se sont revus avec Bertrand et ont décidé de se retrouver en mars
pour de premières sessions de travail,
a déclaré le responsable du label de Noir Désir
en précisant que si un album devait voir le jour,
sa sortie se ferait évidemment via Barclay.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOIR DESIR   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOIR DESIR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOIR DESIR
» Edit Vert-champagne-noir et "Sable" (la soeur de Satin Taupe)- photos!
» Humour bien noir comme je l'aime !!!
» mes bebe chiot juste les deux petits noir a vendre
» TECHNIQUE POUR QUE LE CRAYON KHOL NOIR NE COULE PAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: ROCK & POP MUSIC :: Rock and Roll-
Sauter vers: