H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA MANIPULATION DE L'INFORMATION AU QUOTIDIEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12970
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: LA MANIPULATION DE L'INFORMATION AU QUOTIDIEN   Lun 25 Mar - 20:02

La Manif pour tous : ce que j'ai vu

Par Ivan Rioufol le 25 mars 2013

Ce que j’entends à propos de la Manif pour tous, de sa mobilisation et de ses débordements, ne correspond pas à ce que j’ai vu sur place. Je note tout d’abord l’invraisemblable opération de désinformation menée par le ministère de l’Intérieur et avalisée par les médias. Vendredi, ses services tablaient sur un peu plus de 100.000 personnes sur l’avenue de la Grande-Armée. "La mayonnaise Frigide Barjot, égérie des anti-mariage gay, ne prend sans doute plus comme avant", assurait même "un policier de haut rang", dans Le Figaro de samedi. Dimanche soir, tandis que les organisateurs annonçaient 1,4 million de manifestants, l’Intérieur en comptabilisait 300.000, ce qui est une provocation stupide. Les cinq kilomètres séparant l’Arche de la Défense du haut de l’avenue de la Grande-Armée étaient bondés à craquer, sur toute la largeur de l’avenue évidemment. Dès 14h30, les avenues Foch et Carnot étaient, à leur tour, envahies par une foule tout aussi compacte et toujours bon enfant. Il était quasiment impossible, j’en ai fait l’expérience, de se frayer un passage pour tenter de remonter vers le podium, dressé derrière l’Arc de Triomphe. Là comme ailleurs, la foule se pressait, y compris contre les barrières métalliques interdisant le périmètre de la Place de l’Etoile. C’est peu après 15 heures que des personnes excédées, dont un avocat en robe, ont commencé à repousser ces barrières, à déborder le service d’ordre de la manifestation et à prendre par surprise le cordon de CRS qui ne s’était visiblement pas préparé à cette trouée. J’étais dans ce groupe.

J’ai écouté, ce lundi matin (sur RTL), le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, mettre en cause des "militants d’extrême droite qui ont jeté des boulons". Le directeur de cabinet du préfet de police, Laurent Nunez, a parlé, lui, de "comportements très agressifs de certains manifestants". Des "factieux" ont été dénoncés à gauche. Pour avoir accompagné ce premier flot de manifestants vers la Place de l’Etoile - environ deux cents personnes, étonnées d’avoir pu franchir si facilement les obstacles - j’assure que tout s’est passé, à ce moment là, sans violence. La police a réussi habilement à resserrer les rangs, en isolant ce premier groupe qui voulait rejoindre les Champs-Elysées. Une deuxième vague, plus importante, a pris la relève environ une demi-heure après. Cette fois, les CRS ont rapidement ouvert le passage, après quelques tirs de gaz lacrymogène. Ils ont alors laissé au trois-quarts libre l’accès à la place de l’Etoile. Des barrières antiémeutes ont été installées sur les Champs-Elysées, au niveau du drugstore. Des familles avec leurs enfants, souvent venues de province, ont pris possession des lieux, tandis que les prises de parole se poursuivaient un peu plus bas. Vers 17 h 15, j’étais face au mur dressé sur les Champs. J’ai remarqué trois ou quatre jeunes qui semblaient plus excités que la moyenne. Une vague tension commençait à poindre à cause de groupes qui tentaient de contourner ce barrage par d’autres rues. Mais il n’y avait aucune provocation visible. Je n’ai pas assisté aux charges qui ont eu lieu peu de temps après, qui ont été violentes malgré la présence de femmes et d‘enfants. Voilà ce que j’ai vu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12970
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MANIPULATION DE L'INFORMATION AU QUOTIDIEN   Dim 31 Mar - 12:15

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12970
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MANIPULATION DE L'INFORMATION AU QUOTIDIEN   Sam 20 Avr - 8:46

Un bel exemple de bonne foi médiatique, tiré du journal gratuit Direct Matin du 16 avril. On y trouve deux titres sur la même page :

1 – « Mobilisation des anti mariage gay – La radicalisation de certains inquiète »

2 – « Notre-Dame-des-Landes – Reprise des hostilités »

Dans le premier article, on apprend que « la radicalisation de certains opposants s’accentue » et que « Soixante-sept anti ont été placés hier en garde à vue après avoir été interpellés à l’aube devant le Palais-Bourbon alors qu’ils souhaitaient s’y installer avec des tentes. »

Dans le deuxième « papier », on lit que « des heurts ont à nouveau éclaté hier matin, sur le site du futur aéroport de Loire-Atlantique, entre opposants et forces de l’ordre. » « Bilan des échauffourées : trois blessés parmi les gendarmes – dont un légèrement brûlé par un cocktail Molotov – et au moins un blessé parmi les manifestants. » Il n’est écrit nulle part, en revanche, que certains « se radicalisent ».

Moralité : des jeunes Français qui montent des tentes pour camper devant l’Assemblée sont des graines de nazis fascistoïdes ultra-violents ! Mais des militants d’ultra-gauche qui balancent des cocktails Molotov sur les flics sont considérés comme de paisibles démocrates exerçant leur liberté d’expression, qui est comme chacun sait un monopole de gauche.

http://www.les4verites.com/societe/boycottons-les-desinformateurs
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12970
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MANIPULATION DE L'INFORMATION AU QUOTIDIEN   Sam 20 Avr - 16:46



Quand on s'en prend aux enfants et aux abbés........
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12970
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MANIPULATION DE L'INFORMATION AU QUOTIDIEN   Mar 23 Avr - 19:14

Manif pour tous : «La preuve des images retouchées existe»

Le journaliste Pierre Barnérias affirme détenir la preuve de la manipulation des images de la Manif pour tous

Pierre Barnérias, journaliste et producteur (24 ans de carte de presse), se retrouve aujourd'hui au coeur d'une affaire qui le dépasse. Il affirme détenir la preuve de la manipulation des 24 images de la Manif pour tous diffusées officiellement sur le site de la préfecture de police au lendemain des cortèges du 24 mars dernier. Un témoignage explosif juste avant la conférence de presse de la préfecture prévue aujourd'hui à 15h15.

Pierre Barnérias, pourquoi avez-vous souhaité traiter ce sujet ?

Pour être très franc, si c'était à refaire je m'en serais dispensé quand je vois les proportions que prennent cette affaire. J'ai perdu trois semaines et je n'ai rien à gagner, tout à perdre. Tout est parti du mail d'un ami m'orientant vers un blog où l'on parlait de mensonge d'état. Ce blog était tenu par un manifestant de la manif pour tous. J'ai donc commencé à regarder et certains points m'ont intrigué. Le bloggeur avançait des arguments que l'on pouvait entendre telle que des questions sur un passage piéton de l'avenue de la Grande Armée qui ne correspondrait pas à la réalité actuelle mais plutôt à celle d'une image de Google plus ancienne. J'ai pris contact tout de suite avec la préfecture de police pour voir les originaux et j'ai envoyé les images diffusées sur le site à trois laboratoires étrangers choisis au hasard.

Pourquoi étrangers ?

Je me suis rendu compte que les labos français agréés dépendaient tous du ministère de l'intérieur. Il était donc impossible de faire une analyse objective dans ces conditions. J'ai contacté alors Quality Lab et Techno Photos en Belgique et Columbia Photos Studio à Washington. Ils ont tous réagi et j'ai demandé un rapport à l'un des trois pour garder une preuve tangible.

Quelle était votre intention ?

L'idée de départ était simplement de faire une vérification. Mon intention était juste de savoir si ces clichés étaient truqués ou pas. Je me foutais de savoir combien de personnes avaient manifesté et je n'ai strictement aucun lien avec les manifestants pro ou anti. Tous les laboratoires contactés ont relevé des retouches sur ces images extraites d'une vidéo aérienne.

Quels points précis ces labos mentionnent-ils ?

Après avoir fait quelques examens, ils ont montré qu'il y avait un peu de fumée quand l'image était pixellisée (numérisée). En réalisant des gros plans sur la mire (l'empreinte vidéo des images), ils remarquent qu'il y a des différences de définitions selon les zones, comme s'il y avait eu des sortes de coups de pinceaux. C'était assez saisissant.

Qui avez-vous contacté au-delà de ces labos étrangers ?

J'ai rencontré les pilotes de la sécurité civile qui m'ont donné l'impression très vite d'avoir regretté de m'avoir ouvert la porte. Quand je les ai interrogés sur la manif du 24 mars, ils m'ont bien fait comprendre que je n'étais pas le bienvenu. Or, je demandais simplement à voir les originaux et à comprendre. Mais j'ai vraiment ressenti qu'il y avait un profond malaise. Cela se voyait sur les visages. Pour moi qui ai l'habitude d'insister, c'était évident.

Qu'attendiez-vous du pilote de l'hélicoptère ?

Je voulais savoir ce qui s'était exactement passé avec ces images après le survol de la manifestation. Il y a une zone d'ombre entre le retour de l'hélico jusqu'au lendemain midi, heure à laquelle le service presse de la préfecture de police a récupéré un DVD compressé, (ndlr : images qui pourraient être montrées aujourd'hui à 15h15 à la Préfecture de Paris au 9, bvd du Palais dans la 4e arrondissement même si la rencontre avec la presse est initialement prévue sur la dernière manifestation du 21 avril et non celle du 24 mars). Mais en vérité, ce film du 24 mars n'a aucun intérêt.

Pourquoi ?

Ce n'est pas ce film qui est problématique mais les vingt-quatre images diffusées sur le site Internet de la préfecture. Images qui ont tout de même été exploitées par le journal Le Monde pour son propre comptage des participants à la manif validant le chiffre de 300 000. Encore une fois, je précise que personnellement, ce débat sur les chiffres n'a jamais été mon sujet. Moi, la seule chose qui m'intéressait était de savoir si oui ou non ces images avaient été trafiquées.

Avez-vous prévu de réaliser un film pour la télévision ?

Non. Quand j'ai vu que l'affaire était étouffée, je me suis dit « laisse tomber, c'est trop gros ». J'ai voulu me débarrasser de ce scoop en le refilant à France Info. Le seul film que j'ai réalisé sur cette histoire dure dix minutes, ce n'est pas un documentaire. Cette initiative était une simple parenthèse pour moi et je me suis retrouvé embringué dans un truc qui me dépasse alors qu'il n'y a pas plus rigoureux et honnête que moi. Si on me demande un film d'investigation sur le sujet, tout est prêt. Cela me permettra au moins d'amortir mes investissements.

Qu'avez-vous appris à l'AFP ?

J'avais obtenu un rendez-vous au labo photo de l'AFP où l'expert et le rédacteur en chef ont constaté que les clichés en question n'avaient pas l'air naturel. Quand, aujourd'hui, j'entends certains avancer l'idée qu'un logiciel tungstène défectueux serait à l'origine du problème, je suis ulcéré (ndlr : une question semble posée aujourd'hui sur le rôle exact de France Info dans la contre offensive médiatique de la préfecture). Finalement, le plus important est là : je détiens une preuve irréfutable et formelle de ces retouches. La preuve scientifique existe. Et je suis scandalisé par l'attitude de certains journalistes dans ce dossier. Nous ne faisons pas le même métier.

Qui vous a reçu à la préfecture de police ?

J'ai eu droit à tous les honneurs deux semaines après avoir demandé un rendez-vous. J'ai été reçu par le directeur de cabinet du préfet et six membres du service de la communication de la préfecture de police. Certains se sont énervés. Et j'ai senti une grosse pression. Ils ont bien vu que je n'avais pas été convaincu par leurs explications. Ils m'ont juste dit que les images tournées avaient été compressées pour entrer dans un DVD.

Propos recueillis par Emmanuel Galiero

A savoir
Pierre Barnérias a signé quelques documentaires salués par la critique notamment Sous peine d'innocence (France 3) sélectionné au festival du scoop, le Vigneron du Pacifique ou encore la Marche dans le ciel. Le journaliste n'a pas demandé sa carte de presse cette année parce qu'il travaille pour le cinéma, discipline où la pratique du journalisme n'est pas encore reconnue par la commission de la carte.

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/information/75130/manif-pour-tous-la-preuve-des-images-retouchees-existe.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA MANIPULATION DE L'INFORMATION AU QUOTIDIEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA MANIPULATION DE L'INFORMATION AU QUOTIDIEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Information vaccin DTP
» Bulletin d'information- CSST
» Information au sujet de la garde en milieu familial n°5
» L'UMT et l'information
» "Notre pain quotidien", un film pour débattre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: TRIBUNES LIBRES :: AU FIL DE L'ACTU :: REFLEXIONS SUR LE QUOTIDIEN-
Sauter vers: