H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 JACQUES BREL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: JACQUES BREL   Mar 27 Mai - 14:50



Décédé le 09 octobre 1978 (à l'âge de 49 ans)

Le "galérien des galas" abandonne sa carrière au sommet de sa gloire en 1966. Le Grand Jacques enflammait les salles, habitait ses personnages, gesticulait, suait. Ses spectacles étaient de véritables marathons. Rarement un chanteur aura exprimé ses rages et ses passions avec autant de sincérité et de gravité que Jacques Brel.

C'est en Belgique, dans la banlieue de Bruxelles à Schaerbeek, que naît le 8 avril 1929, la personnalité la plus volcanique de la chanson francophone, Jacques Romain Georges Brel. Son père, Romain, dirige une usine d'emballage. Avec son frère, Pierre, de 6 ans son aîné, Jacques connaît une éducation austère entre collège catholique et scoutisme. A 16 ans, il crée une troupe de théâtre avec quelques copains et écrit lui-même des pièces.
A 18 ans, devant ses échecs scolaires, son père le fait entrer dans l'entreprise familiale. A la même époque, il s'inscrit à "La Franche Cordée", mouvement philanthropique, dont il deviendra le président en 49. Au sein de cette association, il monte de nombreuses pièces de théâtre dont "Le Petit Prince de Saint-Exupéry". Il y rencontre également, sa future épouse, Thérèse Michielsen, dite Miche. En 1948, il devance l'appel et fait son service militaire. Le 1er juin 1950, Jacques Brel épouse Miche, et fin 1951, naît leur première fille, Chantal. Brel, qui n'a aucun goût pour le travail de bureau, est déjà très attiré par la chanson.
Dès 1952, il compose quelques titres qu'il chante dans le cadre familial ou lors de soirées dans des cabarets de Bruxelles mais la force des textes et la violence de son interprétation sont mal acceptées par son entourage qui ne l'encourage pas du tout.

En 1953, il chante à la Rose Noire à Bruxelles et en février, sort un 78 tours. Jacques Canetti, responsable artistique chez Philips et découvreur de talents, le fait alors venir à Paris contre l'avis de sa famille qui lui coupe les vivres. En juillet, naît sa deuxième fille, France, mais Jacques Brel part cependant seul à Paris. Les premiers temps sont durs. Il passe de nombreuses auditions, et décroche quelques engagements dans des cabarets tels que l'Ecluse, l'Echelle de Jacob ou les Trois Baudets, le cabaret de Jacques Canetti. L'accueil du public reste tiède. On se moque de ses allures provinciales.
En 1954, il arrive avant dernier (sur 28) au Grand Prix de la Chanson de Knokke-le-Zoute. Malgré ce résultat, Juliette Gréco décide de chanter une de ses chansons pour son Olympia, "Ça va (le diable)". Cette même année, en juillet, Brel chante lui-même à l'Olympia, mais sans aucun succès. Ce récital est suivi d'une tournée d'été avec Dario Moreno, Philippe Clay et Catherine Sauvage. En 1955, il s'installe avec femme et enfants à Montreuil, dans la banlieue parisienne. A cette époque, il rencontre Georges Pasquier, dit Jojo, qui non seulement devient son chauffeur, régisseur et homme de confiance, mais aussi son ami le plus proche.
1955 est également l'année de son premier 33 tours 25cm sous le label Philips enregistré en France. Cette année-là, Brel chante pour des organisations chrétiennes ce qui lui vaut de la part de celui qui restera son ami, Georges Brassens, le surnom de "Abbé Brel". C'est en 1956 que Jacques Brel rencontre François Rauber, pianiste classique, qui devient son accompagnateur. François Rauber, qui comprend très bien l'univers de Brel, va donner au chanteur la formation musicale qu'il n'a pas, puis devenir l'orchestrateur privilégié de toutes ses chansons. Puis, Jacques Brel rencontre également un autre pianiste, Gérard Jouannest, qui sera son accompagnateur exclusif sur scène, contrairement à François Rauber avec qui il travaillera plutôt en studio. En outre, Brel et Gérard Jouannest écriront ensemble une grande partie du répertoire du chanteur ("Madeleine","La chanson des vieux amants","Les vieux").

En 1957, Brel sort un second 33 tours où il crée en particulier "Quand on a que l'amour" et reçoit pour ce disque le Grand Prix de l'Académie Charles Cros. En février, il passe à l'Alhambra avec Zizi Jeanmaire. Le 23 août 1958, naît sa troisième fille, Isabelle. Fin 1958, Jacques Brel monte à nouveau sur la scène de l'Olympia en première partie de Philippe Clay. Le public plébiscite celui qu'il reconnaît enfin comme un véritable homme de scène.
En 1959, Brel sort un 4ème disque, "La valse à 1000 temps". Les tournées se succèdent à un rythme infernal, et le succès grandissant, il est engagé à la fin de l'année en tête d'affiche à Bobino en remplacement de Francis Lemarque. Le triomphe est au rendez-vous et les années 50 se terminent brillamment pour le chanteur belge. Après avoir longuement travaillé son chant et sa voix, Brel a laissé tomber sa guitare et chante désormais en maîtrisant totalement son art ainsi que sa forte personnalité.
En ce début d'année 1960, Charley Marouani devient l'impresario de Brel et organise pour lui d'innombrables récitals de l'URSS aux Etats-Unis en passant par le Moyen-Orient et la province française qu'il sillonne de part en part. Il mène alors une vie épuisante entre tournées, nuits blanches, conquêtes féminines, alcool, sans oublier le tabac.
A son accompagnement de scène, il ajoute cette fois l'accordéon de Jean Corti. Il remonte sur la scène de Bobino en janvier 61, et sort deux albums durant l'année. Mais, c'est surtout son récital d'octobre 61 à l'Olympia qui reste un moment clé de toute sa carrière. Le 12 octobre, il remporte un triomphe sur la scène du music-hall parisien. Engagé pour remplacer Marlène Dietrich, il est consacré vedette de la chanson par le public mais également par la critique. Suite à ce succès, Jacques Brel reprend les tournées à travers le monde et son rythme de vie ne cesse de s'accélérer. Cependant, dès cette époque, Jacques Brel évoque déjà l'idée d'arrêter la chanson.


.../...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mar 27 Mai - 14:55


BIOGRAPHIE (Suite)

En mars 1962, Brel quitte la maison de disques Philips pour Barclay. Le 6 de ce mois, il enregistre un de ces titres les plus célèbres, "Le plat pays", hommage à son pays natal. En octobre, il crée sa maison d'éditions musicales "Arlequin", qui deviendra six mois plus tard, les éditions "Pouchenel" (Polichinelle en bruxellois). Son épouse en est la directrice. Brel remonte sur la scène de l'Olympia en 1963, avec Isabelle Aubret en première partie. Quand cette dernière est victime d'un grave accident quelques temps après, il lui offre à vie les droits de la chanson "la Fanette". En janvier 64, meurt le père de Jacques Brel, puis sa mère en mars. Deux albums sortent dans l'année, dont son récital d'octobre à l'Olympia, récital encore salué par la critique. C'est à cette occasion qu'il crée "Amsterdam", que le public ovationne.
Cette année-là, Brel s'initie à l'aviation, passion qui lui sera très utile quand il vivra aux Marquises. Il s'achète un petit avion. Enfin, en 1964, il obtient le Grand Prix national du Disque en France. Début 1965, Brel fête ses 12 ans de chansons au cabaret "Les Trois Baudets". La fin de l'année est marquée par une tournée de cinq semaines en URSS, mais surtout par son passage sur la prestigieuse scène du Carnegie Hall de New York. La presse américaine parle d'"Ouragan magnétique".
Il est important de noter que dans la plupart de ses récitals, des plus petites salles aux plus grandes, Brel tient à faire profiter les jeunes chanteurs de sa notoriété afin de leur donner l'occasion de chanter sur scène. 1966 est une année importante, puisque Brel décide définitivement d'abandonner la chanson. Il décrète qu'il n'a plus rien à dire et se sent las des tournées sans fin. Il a beaucoup de projets qu'il n'a pas le temps de réaliser.
Son récital à l'Olympia en octobre est donc un événement sans précédent. Georges Brassens écrit l'introduction du programme, et le Tout-Paris est présent le 1er novembre lors de son tout dernier concert après trois semaines sur scène. Après quinze chansons, Brel, comme à son habitude ne cède pas aux demandes de rappel, mais revient saluer le public sept fois de suite.
En novembre, il chante au Royal Albert Hall de Londres et durant les mois suivants, il se contentera d'honorer ses derniers contrats. Son entourage et ses amis, dont Charles Aznavour, essaient en vain de le convaincre de continuer à chanter.
Début 67, Jacques Brel chante pour la seconde et la dernière fois au Carnegie Hall. C'est lors de ce voyage à New York, qu'il assiste à une représentation de "L'Homme de la Mancha", spectacle musical consacré au héros de Cervantes, Don Quichotte. Brel est subjugué et très vite, il songe à monter cette comédie musicale en Europe. Cette année-là, Jacques Brel lui-même devient l'objet d'une comédie musicale aux Etats-Unis, "Jacques Brel is alive and well and living in Paris". Mort Shuman l'interprétera l'année suivante à Broadway.
Le 16 mai, Brel donne son dernier récital en France à Roubaix. Cette fois, il quitte vraiment la scène des music-halls pour la scène des théâtres et pour les plateaux de cinéma.
Durant l'été 67, il tourne le film d'André Cayatte, "Les Risques du métier", film qui sort à l'automne sur les écrans français. Son talent de comédien, qui apparaissait déjà sur scène, est reconnu par tous. Enfin, en 67, Brel achète un voilier avec un ami. Le virus du voyage commence à naître dans son esprit.
1968 est l'année de "L'Homme de la Mancha" qu'il crée en octobre à Bruxelles avec Dario Moreno dans le rôle de Sancho Panca. Dix jours avant la Première, à Paris le 10 décembre au Théâtre Royal de la Monnaie, Dario Moreno meurt et est remplacé au pied levé par Robert Manuel. La performance d'acteur de Brel est unanimement célébrée. Cependant, en 1969, Jacques Brel, épuisé par plus de 150 représentations menées à un rythme battant, abandonne le rôle. La dernière a lieu le 17 mai et personne ne reprend le rôle. Le 6 janvier 1969, la station de radio RTL et le magazine "Rock et Folk" réunissent pour un entretien exceptionnel autour d'une table, trois artistes majeurs de la chanson française, Léo Ferré, Georges Brassens et Jacques Brel. A la fin de l'été, Brel tourne "Mon oncle Benjamin" de Edouard Molinaro. Juste après ce tournage, il s'inscrit dans une école d'aviation en Suisse et achète un nouvel avion.
En 1971, Jacques Brel tourne avec Marcel Carné, "Les Assassins de l'ordre" et commence à travailler sur son premier film, "Franz" en tant que réalisateur. Le tournage a lieu entre juin et juillet 1971 avec la chanteuse Barbara qui écrit une partie de la musique. A la fin de l'année, Jacques Brel tourne "L'Aventure c'est l'aventure" de Claude Lelouch. Sur le tournage aux Caraïbes, il rencontre la jeune comédienne et danseuse, Madly Bamy, avec qui il partagera les dernières années de sa vie. Son film, qui sort à Paris en mars 1972, obtient un succès d'estime. Brel est cependant très motivé pour continuer. En mai, sort le film de Claude Lelouch qui lui, est un très gros succès
En 1972, Brel signe un contrat exceptionnel de 30 ans avec Barclay, mais n'ayant guère de nouveaux titres à proposer, il décide avec la maison de disques de réenregistrer d'anciens titres avec de nouvelles orchestrations. Son arrangeur attitré, François Rauber, n'est pas convaincu de l'intérêt du projet qui reste une initiative commerciale avant tout. En juin et juillet 72, Brel tourne à Bruxelles son deuxième film, "Le FarWest". Le film qui sort pour le festival de Cannes 1973 est un échec total. Au début de l'année 73, Brel, qui se sait malade, rédige son testament, et désigne sa femme, Miche, légataire universelle. Il sort, cette année-là, un 45 tours : "L'enfance" dont il cède à vie les droits d'auteur à la Fondation Perce Neige de Lino Ventura, fondation au profit de l'enfance handicapée.
En mai, il tourne "L'emmerdeur" de Edouard Molinaro avec son ami, le comédien Lino Ventura. Durant l'été, il emmène ses filles en croisière sur son voilier et à la fin de l'année, il se lance dans une traversée de deux mois avec cinq compagnons. Il se consacre désormais presque exclusivement à la voile et en juillet 1974, Jacques Brel part avec Madly et sa fille France sur son voilier l'Askoy. Fin août, aux Açores, Brel apprend la mort de son fidèle ami, Jojo. Il rentre pour les obsèques, et reste pour le mariage de sa fille Chantal en septembre. En novembre, Jacques Brel est opéré du poumon à Bruxelles. Il souffre d'un cancer du poumon gauche déjà très avancé. Il sait qu'il n'a peut-être pas beaucoup de temps à vivre et déclare vouloir mourir seul.
En 1975, Jacques et Madly s'installent aux Iles Marquises, précisément sur l'île de Hiva-Oa. Commence alors une vie nouvelle. Brel achète un nouvel avion qu'il appelle "Jojo", et qu'il transforme en avion-taxi pour aider les habitant des îles environnantes. En 1976, il va deux fois à Bruxelles pour des examens médicaux, mais retourne chaque fois aux Marquises bien que le climat ne lui soit pas favorable. En 1977, Jacques Brel décide d'enregistrer un disque. Ses anciens titres se vendent toujours très bien et bien que vivant à des milliers de kilomètres de l'Europe, il est toujours très présent dans l'esprit du public. Il rentre à Paris fin août et habite dans un petit hôtel parisien. Il a arrêté de fumer et se remet au travail avec ses fidèles complices, François Rauber et Gérard Jouannest. Sa santé est mauvaise, mais Brel est très enthousiaste, et sur les dix-sept titres qu'il a écrits aux Marquises, il en interprète douze. L'enregistrement a lieu entre septembre et octobre 1977. Le 17 novembre, la sortie de l'album est un événement national. Brel a demandé à sa maison de disques qu'il n'y ait aucune promotion, mais les pré-commandes du disque atteignent le million sans aucune publicité. Le jour même, Jacques Brel et sa compagne Madly repartent pour Hiva-Oa.
En juillet 1978, Brel soudain au plus mal est transporté en France et est hospitalisé six semaines à Neuilly suite à la découverte d'une tumeur cancéreuse. Il finit l'été dans le sud de la France, mais le 7 octobre, il est ramené d'urgence à l'hôpital de Bobigny, dans la région parisienne. Il meurt le 9 octobre d'une embolie pulmonaire. Pendant que d'innombrables hommages lui sont rendus en France, en Belgique et à travers le monde, son corps est ramené aux Marquises le 12 octobre. Il est enterré sur son île d'Hiva-Oa près de la tombe du peintre Gauguin.
Rarement un chanteur aura exprimé ses rages et ses passions avec autant de sincérité et de gravité que Jacques Brel. Exubérant mais pudique, Brel a forcé l'affection d'un public pourtant longtemps sévère à son égard. Des artistes du monde entier reprennent encore ses chansons. Outre des interprètes français qu'il l'ont beaucoup chanté comme Serge Lama ou Isabelle Aubret, on retrouve ses chansons dans les répertoires de Juliette Gréco, Julien Clerc, Yves Montand, Dalida, et à l'étranger, de Nina Simone ou Sting ("Ne me quitte pas"), David Bowie ("Amsterdam"), Céline Dion ("Quand on a que l'amour"), sans oublier le belge Arno ("Le Bon Dieu"). Son répertoire en flamand a surtout été chanté par la néerlandaise, Liebeth List.
En 1981, sa fille France crée la Fondation Jacques Brel destinée d'une part à faire connaître à un large public l'oeuvre de l'artiste, mais aussi à soutenir la recherche contre le cancer et l'aide à l'enfance hospitalisée.

Source : www.rfimusique.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mar 27 Mai - 15:00

Barclay / Universal Coffret intégral 2003 "Boîte à bonbons"




> sorti le 23 septembre 2003.
> édition limitée à 60.000 exemplaires.
> tirage numéroté.
> 15 albums de Jacques Brel remastérisés à partir des bandes originales.
> CD digipacks présentés dans leur pochette d'origine et incluant les textes des chansons.
> livret illustré de nombreuses photos, d'un texte biographique, de propos de Jacques Brel et de témoignages.
> inclus 5 titres inédits issus des sessions d'enregistrement de l'album "Les Marquises".
> inclus 1 CD bonus de 28 titres dont 26 enregistrements de la radio Hasselt en 1953, un enregistrement de la collection privée Famille Brel, un enregistrement de la télévision hollandaise AVRO. Ce CD est encarté dans le livret.



CD Bonus [1953]
Chansons ou versions inédites de jeunesse
1. À deux* – 2. Dites, si c'était vrai (poème) – 3. Les gens* – 4. La haine – 5. Départs* – 6. Le diable – 7. Qu'avons-nous fait, bonnes gens – 8. L'ange déchu* – 9. Les pieds dans le ruisseau – 10. La Bastille – 11. Ce qu'il nous faut – 12. L'accordéon de la vie* – 13. Je suis l'ombre des chansons* – 14. S'il te faut – 15. Ballade – 16. L'orage* – 17. Les pavés* – 18. Le fou du roi – 19. La foire – 20. Sur la place – 21. Il peut pleuvoir – 22. Les deux fauteuils* – 23. Les enfants du roi* – 24. Le troubadour* – 25. Il nous faut regarder – 26. C'est comme ça – 27. Si tu revenais *– 28. Le pendu *
Titres enregistrés le 14 et 21 août 1953 à Radio Hasselt.
Sauf titre 27 : collection privée Madame Brel et titre 28 : AVRO 1962.
* chansons inédites
CD 1 [1955] 35 min.
980 816-3 Grand Jacques
1. La haine enregistré le 15 février 1954 – 2. Grand Jacques (C’est trop facile) enregistré le 15 février 1954 – 3. Il pleut "Les carreaux" enregistré le 15 février 1954 – 4. Le diable "Ca va" enregistré le 15 février 1954 – 5. Il peut pleuvoir enregistré le 15 février 1954 – 6. Il nous faut regarder enregistré le 15 février 1954 – 7. Le fou du roi enregistré le 15 février 1954 – 8. C’est comme ça enregistré le 15 février 1954 – 9. Sur la place enregistré le 15 février 1954 – 10. S’il te faut enregistré le 11 mars 1955 – 11. La Bastille enregistré le 25 octobre 1955 – 12. Prière païenne enregistré le 18 septembre 1956 – 13. Il y a enregistré le 17 février 1953 – 14. La foire enregistré le 17 février 1953 – 15. Sur la place enregistré le 10 novembre 1961
CD 2 [1957] 28 min.
980 816-4 Quand on n'a que l'amour
1. Quand on a que l’amour enregistré le 18 septembre 1956 – 2. Qu’avons-nous fait, bonnes gens enregistré le 11 mars 1955 – 3. Les pieds dans le ruisseau enregistré le 17 mars 1955 – 4. Pardons enregistré le 22 mars 1957 – 5. La bourrée du célibataire enregistré le 22 mars 1957 – 6. L’air de la bêtise enregistré le 22 mars 1957 – 7. Saint-Pierre enregistré le 19 septembre 1956 – 8. J’en appelle enregistré le 22 mars 1957 – 9. Heureux enregistré le 22 mars 1957 - 10 Les blés enregistré le 19 septembre 1956 – 11. Quand on n'a que l’amour enregistré le 25 janvier 1960

À noter : ce disque a reçu le Grand prix du disque 1957 de l'Académie Charles Cros.
CD 3 [1958] 33 min.
980 816-5 Au printemps
1. Demain l’on se marie (La chanson des fiancés) enregistré le 14 mars 1958 – 2. Au printemps enregistré le 1er avril 1958 – 3. Je ne sais pas enregistré le 1er avril 1958 – 4. Le colonel enregistré le 1er avril 1958 – 5. Dors ma mie, bonsoir enregistré le 12 mars 1958 – 6. La lumière jaillira enregistré le 1er avril 1958 – 7. Dites, si c’était vrai (poème) enregistré le 1er avril 1958 – 8. L’homme dans la cité enregistré le 1er avril 1958 – 9. Litanies pour un retour enregistré le 1er avril 1958 – 10. Voici enregistré le 1er avril 1958 – 11. Voir enregistré le 7 octobre 1958 – 12. L’aventure enregistré le 21 octobre 1958 – 13. Dites, si c’était vrai (poème) enregistré le 19 septembre 1956
CD 4 [1959] 30 min.
980 816-6 La valse à mille temps
1. La valse à mille temps enregistré le 14 septembre 1959 – 2. Seul enregistré le 15 septembre 1959 – 3. La dame patronnesse enregistré le 11 septembre 1959 – 4. Je t’aime enregistré le 17 septembre 1959 – 5. Ne me quitte pas enregistré le 11 septembre 1959 – 6. Les Flamandes enregistré le 14 septembre 1959 – 7. Isabelle enregistré le 15 septembre 1959 – 8. La mort enregistré le 14 septembre 1959 – 9. La tendresse enregistré le 11 septembre 1959 – 10. La colombe enregistré le 15 septembre 1959
CD 5 [1961] 47 min.
980 816-7 Marieke
1. Marieke enregistré le 12 avril 1961 – 2. Le moribond enregistré le 22 février 1961 – 3. Vivre debout enregistré le 4 avril 1961 – 4. On n’oublie rien enregistré le 22 février 1961 – 5. Clara enregistré le 4 avril 1961 – 6. Le prochain amour enregistré le 30 mars 1961 – 7. L’ivrogne enregistré le 22 février 1961 – 8. Les prénoms de Paris enregistré le 30 mars 1961 – 9. Les singes enregistré le 30 mars 1961 – 10. Marieke (en flamand) enregistré entre le 12 et le 14 avril 1961 – 11. Laat me niet alleen (Ne me quitte pas) enregistré entre le 12 et le 14 avril 1961 – 12. De apen (Les singes) enregistré entre le 12 et le 14 avril 1961 – 13. Men vergeet niets (On n’oublie rien) enregistré entre le 12 et le 14 avril 1961 – 14. Le prochain amour enregistré le 21 février 1961
CD 6 [1961] 47 min.
980 816-8 Enregistrement public à l'Olympia 1961
1. Introduction / Les prénoms de Paris – 2. Les bourgeois – 3. Les paumés du petit matin – 4. Les Flamandes – 5. La statue – 6. Zangra – 7. Marieke – 8. Les biches – 9. Madeleine – 10. Les singes – 11. L’ivrogne – 12. La valse à mille temps – 13. Ne me quitte pas – 14. Le moribond – 15. Quand on a que l’amour
Titres enregistrés à l'Olympia Bruno Coquatrix les 27, 28 et 29 octobre 1961
CD 7 [1962] 46 min.
980 816-9 Les bourgeois
1. Les bourgeois enregistré le 9 mars 1962 – 2. Les paumés du petit matin enregistré le 9 mars 1962 – 3. Le plat pays enregistré le 6 mars 1962 – 4. Zangra enregistré le 6 mars 1962 – 5. Une île enregistré le 14 mars 1962 – 6. Madeleine enregistré le 9 mars 1962 – 7. Bruxelles enregistré le 14 mars 1962 – 8. Chanson sans paroles enregistré le 14 mars 1962 – 9. Les biches enregistré le 7 mars 1962 – 10. Le caporal Casse-Pompon enregistré le 6 mars 1962 - 11. La statue enregistré le 7 mars 1962 – 12. Rosa enregistré le 7 mars 1962 – 13. Il neige sur Liège enregistré le 30 mai 1963 – 14. Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient ? (du film "Un roi sans divertissement") enregistré en été 1963
CD 8 [1963 – 1964] 47 min.
980 817-0 Les bonbons
1. Les bonbons enregistré le 7 janvier 1964 – 2. Les vieux enregistré le 10 avril 1963 – 3. La parlote enregistré le 2 avril 1963 – 4. Le dernier repas enregistré le 8 janvier 1964 – 5. Titine enregistré le 7 mars 1964 – 6. Au suivant enregistré le 9 janvier 1964 – 7. Les toros enregistré le 3 avril 1963 – 8. La Fanette enregistré le 3 avril 1963 – 9. J’aimais enregistré le 10 avril 1963 – 10. Les filles et les chiens enregistré le 3 avril 1963 - 11. Les bigotes enregistré le 10 avril 1963 – 12. Les fenêtres enregistré le 2 avril 1963 – 13. Quand maman reviendra enregistré le 2 avril 1963 – 14. Les amants de cœur enregistré le 7 mars 1964
CD 9 [1964] 47 min.
980 817-1 Enregistrement public à l'Olympia 1964
1. Amsterdam – 2. Les timides – 3. Le dernier repas – 4. Les jardins du casino – 5. Les vieux – 6. Les toros – 7. Tango funèbre – 8. Le plat pays – 9. Les bonbons – 10. Mathilde – 11. Les bigotes – 12. Les bourgeois – 13. Jef – 14. Au suivant – 15. Madeleine
Titres enregistrés à l'Olympia Bruno Coquatrix les 16 et 17 octobre 1964.
À noter : les titres 1, 2 et 4 n'ont jamais été enregistrés en studio.
CD 10 [1966] 49 min.
980 817-2 Ces gens-là
1. Ces gens-là enregistré le 6 novembre 1965 – 2. Jef enregistré le 8 janvier 1964 – 3. La chanson de Jacky enregistré le 2 novembre 1965 – 4. Les bergers enregistré le 7 janvier 1964 – 5. Le tango funèbre enregistré le 7 mars 1964 – 6. Fernand enregistré le 6 novembre 1965 – 7. Mathilde enregistré le 9 janvier 1964 – 8. L’âge idiot enregistré le 2 novembre 1965 – 9. Grand-mère enregistré le 3 novembre 1965 – 10. Les désespérés enregistré le 6 novembre 1965 – 11. Mijn vlakke land (Le plat pays) enregistré le 15 février 1965 – 12. Rosa (en flamand) enregistré le 15 février 1965 – 13. De burgerij (Les bourgeois) enregistré le 15 février 1965 – 14. De nuttelozen van de nacht (Les paumés du petit matin) enregistré le 15 février 1965
CD 11 [1967] 39 min.
980 817-3 Jacques Brel 67
1. Mon enfance enregistré le 2 janvier 1967 – 2. Le cheval enregistré le 30 décembre 1966 – 3. Mon père disait enregistré le 3 janvier 1967 – 4. La… la… la… enregistré le 30 décembre 1966 – 5. Les cœurs tendres (du film "Un idiot à Paris") enregistré le 18 janvier 1967 – 6. Fils de… enregistré le 2 janvier 1967 – 7. Les bonbons 67 enregistré le 30 décembre 1966 – 8. La chanson des vieux amants enregistré le 3 janvier 1967 – 9. À jeun enregistré le 2 janvier 1967 – 10. Le gaz enregistré le 30 décembre 1966 – 11. Les moutons enregistré le 1er octobre 1967
CD 12 [1968] 40 min.
980 817-4 J'arrive
1. J’arrive enregistré le 14 septembre 1968 – 2. Vesoul enregistré le 23 septembre 1968 – 3. L’Ostendaise enregistré le 23 septembre 1968 – 4. Je suis un soir d’été enregistré le 15 mai 1968 – 5. Regarde bien petit enregistré le 14 septembre 1968 – 6. Comment tuer l’amant de sa femme quand on a été comme moi élevé dans la tradition ? enregistré le 12 septembre 1968 – 7. L’éclusier enregistré le 7 septembre 1968 – 8. Un enfant enregistré le 14 septembre 1968 – 9. La bière enregistré le 14 septembre 1968 – 10. La chanson de Van Horst (du film "Le bar de la fourche") enregistré en 1972 – 11. L’enfance (du film "Le Far West") enregistré le 24 mai 1973
CD 13 [1968] 45 min.
980 817-5 L'homme de la Mancha
1. L’homme de la Mancha - 2. Un animal – 3. Dulcinea – 4. Vraiment je ne pense qu’à lui – 5. Le casque d’or de Mambrino – 6. Chacun sa Dulcinea – 7. Pourquoi fait-il toutes ces choses – 8. La quête – 9. Sans amour – 10. Gloria – 11. Aldonza – 12. Le chevalier aux miroirs – 13. La mort/Dulcinea (reprise)/ La Quête (reprise)/L'Homme de la Mancha (reprise)/De Profundis (reprise)/Le Final (reprise)

Titres enregistrés entre le 23 et le 27 novembre 1968.
CD 14 [1972] 38 min.
980 817-6 Ne me quitte pas
1. Ne me quitte pas enregistré le 20 juin 1972 – 2. Marieke enregistré le 12 juin 1972 – 3. On n’oublie rien enregistré le 12 juin 1972 – 4. Les flamandes enregistré le 12 juin 1972 – 5. Les prénoms de Paris enregistré le 12 juin 1972 – 6. Quand on a que l’amour enregistré le 27 juin 1972 – 7. Les biches enregistré le 23 juin 1972 – 8. Le prochain amour enregistré le 23 juin 1972 – 9. Le moribond enregistré le 20 juin 1972 – 10. La valse à mille temps enregistré le 27 juin 1972 – 11. Je ne sais pas enregistré le 12 juin 1972
CD 15 [1977] 66 min.
980 818-7 Les Marquises
1. Jaurès enregistré le 24 septembre 1977 – 2. La ville s’endormait enregistré le 8 septembre 1977 – 3. Vieillir enregistré le 29 septembre 1977 – 4. Le bon Dieu enregistré le 23 septembre 1977 – 5. Les F… enregistré le 22 septembre 1977 – 6. Orly enregistré le 5 septembre 1977 – 7. Les remparts de Varsovie enregistré le 23 septembre 1977 – 8. Voir un ami pleurer enregistré le 21 septembre 1977 – 9. Knokke-le-Zoute Tango enregistré le 27 septembre 1977 – 10. Jojo enregistré le 5 septembre 1977 - 11. Le lion enregistré le 24 septembre 1977 – 12. Les Marquises enregistré le 1er octobre 1977 – 13. Sans exigences enregistré entre le 5 septembre et le 1er octobre 1977 – 14. Avec élégance enregistré entre le 5 septembre et le 1er octobre 1977 – 15. Mai 40 enregistré entre le 5 septembre et le 1er octobre 1977 – 16. L’amour est mort enregistré entre le 5 septembre et le 1er octobre 1977 – 17. La cathédrale enregistré entre le 5 septembre et le 1er octobre 1977
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mar 27 Mai - 15:05

LE PLAT PAYS



1962

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague
Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues
Et de vagues rochers que les marées dépassent
Et qui ont à jamais le coeur à marée basse
Avec infiniment de brumes à venir
Avec le vent de l'est écoutez-le tenir
Le plat pays qui est le mien

Avec des cathédrales pour uniques montagnes
Et de noirs clochers comme mâts de cocagne
Où des diables en pierre décrochent les nuages
Avec le fil des jours pour unique voyage
Et des chemins de pluies pour unique bonsoir
Avec le vent d'ouest écoutez-le vouloir
Le plat pays qui est le mien

Avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu
Avec un ciel si bas qu'il fait l'humilité
Avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu
Avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner
Avec le vent du nord qui vient s'écarteler
Avec le vent du nord écoutez-le craquer
Le plat pays qui est le mien

Avec de l'Italie qui descendrait l'Escaut
Avec Frida la blonde quand elle devient Margot
Quand les fils de novembre nous reviennent en mai
Quand la plaine est fumante et tremble sous juillet
Quand le vent est au rire quand le vent est au blé
Quand le vent est au sud écoutez-le chanter
Le plat pays qui est le mien.


Dernière édition par Nine le Mar 13 Juil - 4:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mar 27 Mai - 15:08

MA PREFEREE

FILS DE ....


Paroles et Musique: J. Brel/G. Jouannest 1967

Fils de bourgeois
Ou fils d'apôtres
Tous les enfants
Sont comme les vôtres
Fils de César
Ou fils de rien
Tous les enfants
Sont comme le tien
Le même sourire
Les mêmes larmes
Les mêmes alarmes
Les mêmes soupirs
Fils de César
Ou fils de rien
Tous les enfants
Sont comme le tien
Ce n'est qu'après
Longtemps après

Mais fils de sultan
Fils de fakir
Tous les enfants
Ont un empire
Sous voutes d'or
Sous toits de chaumes
Tous les enfants
Ont un royaume
Un coin de vague
Une fleur qui tremble
Un oiseau mort
Qui leur ressemble
Fils de sultan
Fils de fakir
Tous les enfants
Ont un empire
Ce n'est qu'après
Longtemps après

Mais fils de bon fils
Ou fils d'étranger
Tous les enfants
Sont des sorciers
Fils de l'amour
Fils d'amourettes
Tous les enfants
Sont des poètes
Ils sont bergers
Ils sont rois mages
Font des nuages
Pour mieux voler
Mais fils de bon fils
Ou fils d'étranger
Tous les enfants
Sont des sorciers
Ce n'est qu'après
Longtemps après

Mais fils de bourgeois
Ou fils d'apôtres
Tous les enfants
Sont comme les vôtres
Fils de César
Ou fils de rien
Tous les enfants
Sont comme le tien
Le même sourire
Les mêmes larmes
Les mêmes alarmes
Les mêmes soupirs
Fils de César
Ou fils de rien
Tous les enfants
Sont comme le tien


Dernière édition par Nine le Mar 13 Juil - 4:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mar 27 Mai - 15:12

FILMOGRAPHIE

[
1967 Les risques du métier
Réalisation : André Cayatte
Scénario : André Cayatte et Armand Jammot
Images : Christian Matras
Musique : Jacques Brel et François Rauber
Montage : Hélène Plewianikoff
Production : Gaumont Internationale
Durée : 105 min. Sortie le: 21/12/1967
Distribution : Jacques Brel, Emmanuelle Riva, Jacques Harden, Nadine Alari, Christine Fabrega, René Dary, Muriel Baptiste, Delphine Desyeux.
Résumé : Catherine, 14 ans, rentre de l’école en pleurant, le corsage déchiré. L’instituteur a tenté de la violer. C’est du moins ce qu’elle raconte à ses parents. Interrogé par le maire, puis par la police, Jean Doucet nie. Les deux camarades de classe de Catherine font à leur tour des révélations. Hélène avoue être la maîtresse de l’instituteur et Josette prétend qu’il l’a caressée et embrassée. Doucet risque les assises et les travaux forcés.
1968 La bande à Bonnot
Réalisation : Philippe Fourastié
Scénario : Rémo Forlani, Philippe Fourastié
Images : Alain Levent
Musique : François Rauber et Jacques Brel
Montage : Jacqueline Thiédot
Production : Intermondia, Kinésis, Mega Films
Durée : 110 min. Sortie le: 30/10/1968
Distribution : Jacques Brel, Annie Girardot, Bruno Cremer.
Résumé : Paris 1911. Anarchiste convaincu, Raymond-la-Science vient de purger une peine de prison pour avoir tenté de semer l’agitation parmi les ouvriers. Il retrouve ses amis Garnier, Carouy, Dieudonné et Soudy qui mènent, avec femmes et enfants, une vie communautaire dans la villa de leur leader Kibalthine. Tous vont trouver leur maître en la personne de Jules Bonnot qui a choisi d’exprimer sa révolte contre l’ordre établi et la société de ses semblables par des actes plus que par des paroles. Avec lui, ils dévaliseront un armurier, voleront des voitures, attaqueront un employé de banque, supprimant tous les témoins gênants. Après une expédition meurtrière à Bruxelles, où ils ont encore abattu froidement plusieurs personnes pour échapper à la police, la bande reviendra à Paris et s’y dispersera.
1968 L'Homme de la Mancha
Le 4 octobre, première de "L'homme de la Mancha" au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles. Dario Moréno interprète le rôle de Sancho Pança.
Le 30 novembre, Dario Moréno décède à l'aéroport d'Istanbul et est remplacé par Robert Manuel. C'est durant ce mois de novembre que la comédie musicale américaine "Jacques Brel is alive and well and living in Paris" est présentée à Londres.
Le 11 décembre a lieu la première représentation de "L'Homme de la Mancha" au théâtre des Champs-Elysées à Paris.
A noter : il n'existe aucun enregistrement audio en public de ce spectacle. De même, cette comédie musicale n'a jamais été filmée.
1969 Mon oncle Benjamin
Réalisation : Edouard Molinaro
Scénario : André Couteaux et François Hauduroy
Images : Alain Levent
Musique : Jacques Brel
Montage : Robert et Monique Isnardon
Production : Gaumont
Durée : 90 min. Sortie le: 28/11/1969
Distribution : Jacques Brel, Claude Jade, Bernard Blier.
Résumé : Sous le règne de Louis XV, Benjamin Rathery, médecin de campagne, fait allègrement la chasse aux jupons, mais il est dévoué aux pauvres qui savent qu'ils peuvent compter sur lui. le célibat représentant à ses yeux l'état idéal, il refuse d'épouser Manette, la fille de l'aubergiste, qui lui plaît pourtant beaucoup. Mais la belle n'entend céder au médecin qu'avec un contrat de mariage en poche. C'est pourquoi il se soustrait aux manoeuvres de sa soeur Bettine, qui voudrait le marier à Arabelle, la fille du vieux docteur Minxit, qui considère Benjamin comme son fils. Mais Arabelle est amoureuse du vicomte de Pont-Cassé...
1970 Mont-Dragon
Réalisation : Jean Valère
Scénario : d'après le roman de Robert Margerit
Images : Alain Levent
Musique : Jack Arel
Montage : Paul Cayatte
Production : Alcinter-Films Leitienne
Durée : 95 min. Sortie le: 16/12/1970
Distribution : Jacques Brel, François Prévost, Paul le Person, Catherine Rouvel.
Résumé : Parce qu’il a séduit Germaine de Boismesnil, Georges Dormond est mis à la porte de l’armée par le colonel et ami de la belle.
Après la mort du Comte de Boismesnil, tué par son pur-sang Erèbe, Dormond arrive au château de la veuve avec la ferme intention de se venger.
D’emblée, il séduit Pierrette, la servante, ravive le cœur de Germaine en lui rappelant de tendres souvenirs.
Ayant obtenu un rendez-vous avec la veuve, il la fait mettre nue, l’humilie et la quitte. Témoin de la scène, Marthe, la fière orpheline, se jette dans les bras de Gaston, fidèle ordonnance du colonel, pour venger sa mère. Georges ne tarde pas à bafouer leurs sentiments. Il force ensuite Germaine à dévoiler son attachement à Pierrette et provoque un beau scandale.
Seul Gaston peut encore entraver sa vengeance.
1971 Les assassins de l’ordre
Réalisation : Marcel Carné
Scénario : Marcel Carné
Images : Jean Badal
Musique : Pierre Henry et Michel Colombier
Montage : Henri Rust
Production : Jean Kerchner
Durée : 110 min. Sortie le : 07/05/1971
Distribution : Jacques Brel, Paola Pitagora, Catherine Rouvel, Charles Denner.
Résumé : Bernard Level, juge dans une petite ville de province, se voit confier l’instruction d’une affaire délicate. Un homme, soupçonné d’un délit mineur est décédé au commissariat à l’issue de son interrogatoire. Conscient des remous que peut provoquer cette affaire, Level finit par inculper les policiers et met en marche une information minutieuse. Dès cet instant, il devient l’objet de toute une série de pressions
1972 L'aventure c'est l'aventure
Réalisation : Claude Lelouch
Images : Jean Collomb
Musique : Francis Lai
Montage : Jeannine Boublil
Production : Films 13, Artistes Associés, Films Ariane
Durée : 120 min. Sortie le: 04/05/1972
Distribution : Jacques Brel, Lino Ventura, Charles Denner, Aldo Maccione, Charles Gérard, Johnny Hallyday, Nicole Courcel.
Résumé : Hold-up, règlements de compte, attaques à main armée, meurtres, tel est le festival offert aux Parisiens en cette année 1972. Mais il ne faut pas en conclure pour autant que les truands ont la vie facile car s’il est toujours aussi aisé de piller une banque, on n’y trouve plus d’argent. Jacques, Lino et Simon, trois caïds et leurs exécutants Charlo et Aldo, se sont réunis pour trouver une solution à leurs problèmes.
La conclusion : il faut revoir les méthodes, appliquer à la crise du crime les solutions généralement employées dans les entreprises : management, recyclage, formation accélérée des cadres. C’est ce que décident les cinq compères : se lancer dans la seule branche offrant encore des débouchés valables : la politique.
1972 Franz
Réalisation : Jacques Brel
Scénario : Jacques Brel et Paul Andréota
Musique : Jacques Brel et François Rauber
Montage : Jacqueline Thiédot
Production : Belles Rives-Cinevog
Durée : 90 min. Sortie le: 02/02/1972
Distribution : Jacques Brel, Barbara, Danièle Evenou, Fernand Fabre, Serge Sauvions, Louis Navarre, Jacques Provins, François Cadet.
Résumé : Léonie et Catherine arrivent dans une maison de repos pour fonctionnaires à Blankenberge. Autant l’une est réservée, autant l’autre a un caractère fantasque, attirant tous les hommes par sa vitalité. Une seule exception, Léon, qu’intrigue la personnalité secrète de Léonie. Il la courtise maladroitement et celle-ci se laisse attendrir par le comportement maladroit de ce solitaire. Les autres pensionnaires, amusés par l’idylle, mettent sur pied une triste mise en scène.
1972 Le Bar de la Fourche
Réalisation : Alain Levent
Scénario : Alain Levent, François Boyer, P. Dumarcay
Images : Alain Levent
Musique : Jacques Brel
Montage : Eric Pluet
Production : SNC Production Dela
Durée : 85 min. Sortie le: 23/08/1972
Distribution : Jacques Brel, Rosy Varte, Isabelle Huppert, Pierre-François Pistorio.
Résumé : Vincent Van Horst est un authentique bon vivant, épris de liberté, buveur et impénitent coureur de jupons.
Quittant en cette année 1916 une Europe déchirée par la guerre, il décide de s’établir au Canada. Il compte y retrouver Maria, la seule femme dont il ait pu être véritablement amoureux. En chemin, il se lie d’amitié avec Olivier, un jeune garçon qui ne rêve qu’à une chose : prendre part à la guerre en Europe. En arrivant au « Bar de la Fourche » que dirige Maria, Vincent constate que celle-ci a passablement vieilli. Il se console de sa déception dans les bras de la troublante Annie, qui n’est qu’une aguicheuse qui se moque ouvertement de lui. Elle parvient même à pousser Vincent et Olivier à s’affronter en duel.
1973 L'Emmerdeur
Réalisation : Edouard Molinaro
Scénario : Francis Weber d'après sa pièce "Le Contrat"
Images : Raoul Coutard
Musique : Jacques Brel et François Rauber
Montage : Robert et Monique Isnardon
Durée : 80 min. Sortie le: 20/09/1973
Distribution : Jacques Brel, Lino Ventura, Caroline Cellier, Jean-Pierre Darras.
Résumé : Tueur à la solde de la Mafia, Ralph Milan a été chargé de supprimer un certain Randoni, dont le témoignage dans une série de procès pourrait causer de graves préjudices à l’organisation.
Embusqué dans sa chambre d’hôtel, il attend patiemment que la victime passe dans son champ de tir.
Or, il a pour voisin un certain Pignon, être chaleureux et cordial mais aussi passablement encombrant, qui traverse une passe difficile…
1973 Le Far West
Réalisation : Jacques Brel
Scénario : Jacques Brel
Images : Alain Levent
Musique : Jacques Brel et François Rauber
Montage : Jacqueline Thiédot
Production : IFC Films, Films 13
Durée : 85 min. Sortie le: 15/05/1973
Distribution : Jacques Brel, Gabriel Jabbour, Danielle Evenou, Arlette Lindon, et des amis de Jacques Brel.
Résumé : Jacques, un bruxellois dans la quarantaine, rencontre un jour le fakir Abracadabra qui, avant de mourir lui transmet un pouvoir exceptionnel dont Jacques ignore les effets. Au hasard de ses pas, il va alors rencontrer un chercheur d’or, Gabriel, personnage généreux, déguisé en Davy Crockett qui va le suivre sans poser de questions. Les deux compagnons, bientôt rejoints par d’autres, partent à la conquête du Far-West, de leur enfance tout comme Voltaire recherchait l’Eldorado et Saint-Exupéry la planète inconnue.
Car le Far-West n’est nulle part : c’est une parcelle imaginaire comme chacun aime à en rêver, un morceau de bonheur enfoui au fond du cœur…
Revenir en haut Aller en bas
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 49
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mer 28 Mai - 15:34

merci Annie,tu nous gâtes! bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
valérie972

avatar

Féminin Nombre de messages : 188
Age : 46
Localisation : 92
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Lun 2 Juin - 9:22

Je ne l'ai pas connu de son vivant. Il avait la capacitée de transcander ces chansons. Il est unique et le restera longtemps dans nos mémoires.
Ne me quittes pas, dans le port d'Amsterdam, Vesoul qu'avait interprété Quentin en duo magnifiquement restent mais meilleurs moments.
Revenir en haut Aller en bas
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Sam 14 Juin - 23:49




Dernière édition par Nine le Mar 13 Juil - 4:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
valérie972

avatar

Féminin Nombre de messages : 188
Age : 46
Localisation : 92
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Dim 15 Juin - 10:23

Que de souvenirs Les bonbons j'étais encore petite fille quand un de mes oncles s'amusait à embêter ma mère dont le prénom est Germaine avec cette chanson .
Ah les bonbons.....
Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2416
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Sam 28 Juin - 22:20

QUAND ON N' A QUE L ' AMOUR



« Quand on n'a que l'amour »

Paroles et Musique: Jacques Brel 1956
© Phonogram Paris / Ed. Caravelle

Quand on n'a que l'amour
A s'offrir en partage
Au jour du grand voyage
Qu'est notre grand amour
Quand on n'a que l'amour
Mon amour toi et moi
Pour qu'éclatent de joie
Chaque heure et chaque jour

Quand on n'a que l'amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d'y croire toujours
Quand on n'a que l'amour
Pour meubler de merveilles
Et couvrir de soleil
La laideur des faubourgs

Quand on n'a que l'amour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique secours

Quand on n'a que l'amour
Pour habiller matin
Pauvres et malandrins
De manteaux de velours
Quand on n'a que l'amour
A offrir en prière
Pour les maux de la terre
En simple troubadour

Quand on n'a que l'amour
A offrir à ceux-là
Dont l'unique combat
Est de chercher le jour
Quand on n'a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour
Quand on n'a que l'amour
Pour parler aux canons
Et rien qu'une chanson
Pour convaincre un tambour

Alors sans avoir rien
Que la force d'aimer
Nous aurons dans nos mains,
Le monde entier


Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13154
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Sam 28 Juin - 23:35

Petit et modeste hommage à Monsieur Brel :
Les Marquises



Dernière édition par liliane le Sam 28 Juin - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13154
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Ven 5 Sep - 10:52

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1527/People/article/detail/405169/2008/09/04/Une-expo-et-un-DVD-pour-les-30-ans-du-deces-de-Brel.dhtml


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Ven 5 Sep - 11:28

JEFF




Dernière édition par Nine le Mar 13 Juil - 4:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2416
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mar 7 Oct - 22:39


.
Les souvenirs de Jacques Brel mis aux enchères



http://www.lefigaro.fr/culture/2008/10/07/03004-20081007ARTFIG00412-les-souvenirs-de-jacques-brel-mis-aux-encheres-.php



Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2416
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mar 7 Oct - 22:52

.
Pour consulter le catalogue :

http://browse.sothebys.com/?&cat=1&event_id=28870&g=1&i=1&sale_id=PF8023&nb=1&dp=Books+and+Manuscripts



Dernière édition par Bridget le Ven 10 Oct - 20:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13154
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mer 8 Oct - 8:34

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1529/Musique/article/detail/442415/2008/10/07/Les-grandes-reprises-du-Grand-Jacques.dhtml



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2416
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Ven 10 Oct - 1:14

.
30 ans déjà !!!!

Un hommage était rendu ce soir à Jacques Berl , notamment sur Paris première ou fût diffusé en fin de soirée l'émission " Le palmarés des chansons "

http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=12503


la vidéo de " Ces gens là ! " est extraordinaire !!!

Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2416
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Ven 10 Oct - 20:37

.
Les dessous de la vente !

http://www.lemonde.fr/culture/article/2008/10/09/succes-pour-la-vente-jacques-brel-a-paris_1105014_3246.html#ens_id=1103618



Les enchères de la vente Jacques Brel, à Paris, ont dépassé le 1 million d'euros.


"Ça a été une très bonne vente." Anne Heilbronn, de Sotheby's France, est satisfaite. Avec un seul lot retiré sur les 95 mis aux enchères et un résultat total de 1 026 989 euros (frais compris), soit plus du double de l'estimation (340 000 à 470 000 euros), la vente d'objets évoquant l'univers du chanteur Jacques Brel, le 8 octobre chez Sotheby's, à Paris, et notamment celle de manuscrits de chansons, est un beau succès (Le Monde du 7 octobre).



Les enchères ont débuté à 17 heures avec deux manuscrits de chansons et se sont terminées à 19 heures avec une paire de fauteuils ayant appartenu au chanteur. Dans la salle avaient pris place près de 200 personnes, dont un quart de journalistes, attirés sans doute par le fait que les héritiers du chanteur belge, né le 8 avril 1929 et mort le 9 octobre 1978, s'étaient opposés à cette vente.

Sotheby's dispersait ces objets au bénéfice d'une trentaine de neveux et nièces de Sylvie Rivet, qui fut la compagne de Brel dans les années 1960. L'ensemble des lots avait déjà été proposé chez Drouot, en 2003, comme l'indiquait Le Figaro, le 7 octobre.

Thérèse Brel, veuve de Jacques Brel, et ses trois filles, avaient pu faire annuler cette vente de 2003 par référé. Cette fois, la famille a protesté mais n'est pas allée jusqu'à une action en justice. Et reste titulaire des droits d'auteur, interdisant aux acquéreurs, en particulier des manuscrits, une exploitation sans son accord.

Une grande partie des lots, manuscrits, objets, disques ou photographies ont été acquis par téléphone. En particulier par le client L17, que Mme Heilbronn, à l'issue des enchères, présentait comme un "groupe de collectionneurs privés belges".

Le manuscrit de la chanson Amsterdam a été adjugé 108 750 euros alors que son estimation haute était de 70 000 euros. Trois manuscrits, dont Mathilde, ont atteint 72 750 euros. Le manuscrit de travail de Ces gens-là a réalisé 60 750 euros. Et un cahier de 54 pages manuscrites s'est envolé à 78 750 euros.

Dans la salle, des représentants de la Bibliothèque nationale de France ont préempté le manuscrit de L'Homme de la Mancha et deux enregistrements de la comédie musicale adaptée d'une pièce de théâtre par Brel. La Cité de la musique a préempté une guitare des débuts de Brel.

Sylvain Siclier
Revenir en haut Aller en bas
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Mar 2 Déc - 9:42

AVEC ELEGANCE

jacques brel-avec élégance

Se sentir quelque peu romain
Mais au temps de la décadence
Gratter sa mémoire à deux mains
Ne plus parler qu'à son silence
Et
Ne plus vouloir se faire aimer
Pour cause de trop peu d'importance
Etre désespéré
Mais avec élégance

Sentir la pente plus glissante
Qu'au temps où le corps étais mince
Lire dans les yeus de ravissantes
Que cinquante ans c'est la province
Et
Brûler sa jeunesse mourante
Mais faire celui qui s'en dispense
Etre désespéré
Mais avec élégance

Sortir pour traverser des bars
Où l'on est chaque fois le plus vieux
Y éclabousser de pourboires
Quelques barmans silencieux
Et
Grignoter des banalités
Avec des vieilles en puissance
Etre désespéré
Mais avec élégance

Savoir qu'on a toujours eu peur
Savoir son poids de lâcheté
Pouvoir se passer de bonheur
Savoir ne plus se pardonner
Et
N'avoir plus grand chose á rêver
Mais écouter son coeur qui danse
Etre désespéré
Mais avec espérance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: JACQUES BREL   Lun 24 Juin - 13:19

LA TENDRESSE



Pour un peu de tendresse
Je donn´rais les diamants
Que le diable caresse
Dans mes coffres d´argent
Pourquoi crois-tu, la belle
Que les marins au port
Vident leurs escarcelles
Pour offrir des trésors
A de fausses princesses
Pour un peu de tendresse?

Pour un peu de tendresse
Je chang´rais de visage
Je changerais d´ivresse
Je chang´rais de langage
Pourquoi crois-tu, la belle
Qu´au sommet de leurs chants
Emp´reurs et ménestrels
Abandonnent souvent
Puissances et richesses
Pour un peu de tendresse?

Pour un peu de tendresse
Je t´offrirais le temps
Qu´il reste de jeunesse
A l´été finissant
Pourquoi crois-tu, la belle
Que monte ma chanson
Vers la claire dentelle
Qui danse sur ton front
Penché vers ma détresse
Pour un peu de tendresse?
J.BREL

peut être avais je oublié celle ci !
en hommage a une amie elle sait eLLe
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JACQUES BREL   

Revenir en haut Aller en bas
 
JACQUES BREL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jacques Brel - La Statue
» Les Voeux de Jacques BREL (1968)
» Jacques Brel - La Quête
» Jacques Brel - Mon merveilleux amour
» JACQUES BREL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: