H A R M O N Y

Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AIMER VOIR ......HECTOR OLBALK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2358
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: AIMER VOIR ......HECTOR OLBALK   Dim 8 Avr - 16:28

.





HECTOR OBALK : Aimer voir, petits et grands moments de l'histoire de l'art



Il a été célèbre à 23 ans en publiant un best-seller : Les mouvements de mode expliqués aux parents.A 29 ans, il est devenu un paria en écrivant un livre intitulé Andy Warhol n’est pas un grand artiste.
C’est la télévision qui l’a sauvé, il est le seul critique d’art à avoir su l’utiliser sur Paris Première, Canal +, France 3 et France 2.
Il est l’auteur de la série Grand Art sur Arte qui se veut un panorama de l’histoire de la peinture et qui en est à son septième épisode.

Aujourd’hui, il publie Aimer voir aux éditions Hazan où il commente plus d’une centaine d’œuvres








J’ai choisi de commenter environ cent-vingt œuvres de l’antiquité grecque à l’art d’aujourd’hui. Evidemment, je ne crois pas démontrer leur «beauté», c’est impossible.
Mais j’essaye de montrer à quel endroit de l’œuvre particulière, ou auquel de ses aspects, il faut prêter son attention pour appréhender le génie de l’artiste — et être sensible à la Peinture, à la Sculpture et même à la Photographie.

Ce livre résume la passion de ma vie, aimer voir et faire aimer.



Le lecteur retrouvera dans cet ouvrage les chroniques rédigées par Hector Obalk dans la revue ELLE remaniées par ses soins et illustrées à l’aide des magnifiques prises de vue de détails qu’il a réalisées au cours des tournages de ses courts-métrages pour ses émissions grand’Art sur Arte.
A travers l’exemple des grands maîtres, comme Vélasquez, Rembrandt, Ingres, Picasso et bien d’autres qu’il a approchés de très près avec sa caméra, il traite successivement de l’Anatomie, de l’espace pictural, de la lumière, du mouvement, de la texture de la matière picturale, de la narration, de la mise en abîme, de la comparaison et de la sincérité.









" J’ai toujours espéré qu’on puisse lire un livre d’art dans son lit, d’où le format choisi pour celui-ci, suffisamment petit pour qu’il soit maniable comme un roman et suffisamment grand pour qu’il réponde aux attentes du “beau-livre”. Il est composé d’articles qui furent plus souvent plus longs à mettre en page qu’à écrire car j’essayais de faire en sorte que pour chacun d’entre eux, le choix des images et le propos du titre suffisent à laisser deviner la teneur de la démonstration."


Ainsi débute les avertissements qui ouvrent le nouvel ouvrage d’Hector Obalk. Le pari est réussi.

Sensible à la typographie, pour reprendre le titre d’une série de conférences qu’il fit à Beaubourg il y a quelques années, Hector Obalk nous guide et nous accompagne à la découverte de sept notions qui permettent de revisiter ou de découvrir l’histoire de l’art.







Les sommaires imbriqués dans le texte courant sont une des belles trouvailles de cet ouvrage. Toujours fidèle aux Minimum (le caractère carré) et Gararond (le caractère rond) créés par Pierre di Sciullo, Hector Obalk adopte une composition en drapeau (le texte est aligné à gauche), ponctuée de pieds de mouche (¶) indiquant les paragraphes, généreusement interlignée, à largeur variable, de façon à occuper, le plus possible, la même hauteur dans la page.


De la même façon qu’il repense le documentaire à la télévision – voix off et analyses mêlées à des prises de vues sur le vif avec commentaires spontanés – Hector Obalk utilise tous les potentiels de la mise en page pour donner à voir son propos. Vraiment.
Comme s’il montrait du doigt certaines parties de l’œuvre en nous disant “regarde, tu as vu, ce qui se passe là ?”.


Tout s’articule autour du module de la double page qui définit le territoire d’un propos, un thème. Deux points d’entrée sont proposés : le titre du texte et l’œuvre étudiée, pour laisser ensuite la parole à l’image tout d’abord, au texte ensuite.









Mosaïque….









cadrages et gros plan avec effet de zoom…










promenade dans le tableau à la façon d’une bande dessinée…



… en nous livrant son expérience intime et savante à la fois, Hector Obalk nous renvoie à notre propre expérience, à nos jugements, notre sensibilité. Un propos inédit sur l’art, une mise en forme inédite, chacun trouvera un nouveau champ de contemplation, un aspect de l’œuvre qu’il n’avait pas “vu” jusqu’alors et qu’il “aimera voir” désormais.


29,90 euros, 256 pages, 100 illustrations.


http://typomanie.fr/?p=679

http://www.arte.tv/fr/2469020,CmC=2479284.html


.
Revenir en haut Aller en bas
 
AIMER VOIR ......HECTOR OLBALK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AIMER VOIR ......HECTOR OLBALK
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» La sounnah : Le devoir d'aimer le prophète Mohammed ( pbsl )
» Joli texte : "Aimer la main ouverte"
» Que dois-je voir à Paris?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: A FLEUR DE TOILE :: ACTUALITES-
Sauter vers: