Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A.LEFEVRE et K.NAGANO : RACHMANINOV et SCRIABINE ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérardmer777



Masculin Nombre de messages : 62
Age : 57
Localisation : Paris
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: A.LEFEVRE et K.NAGANO : RACHMANINOV et SCRIABINE ...   Dim 18 Mar - 20:49


Comme annoncé est arrivé le dernier cd d'Alain Lefèvre avec Kent Nagano et l'Orchestre Symphonique de Montréal (O.M.S.)

(http://www.alainlefevre.com)

C'est une version inédite et inconnue du 4ème concerto de Rachmaninov; confié à Londres le manuscrit autographe de l'oeuvre permet à Alain Lefèvre de vivre un choc comme ceux qu'ils affectionnent :
Des dizaines de pages qui ont été supprimées de l'original se trouvent entre ses mains ( Cet original doit paraitre en 2012)

Nous avons la primeur des nombreuses difficultés pianistiques existantes à l'origine, qui ont effrayés les interprètent et déboussolés les amis musiciens...
Et le privilège de redécouvrir une oeuvre qui peut désormais trouver sa place auprés du 2ème et 3ème Cto de Rachmaninov, si joués.

La qualité de l'enregistrement - Live - est incroyable :
C'est un son parfait qui met en relief l'oeuvre et ses interprètes.D'un bout à l'autre, on entend chaque note de cette partition particulièrement touffues!
Capté dans le nouveau temple de la Musique à Montréal, le 4ème Concerto de Rachmaninov et "Prométhée" ont inaugurés la salle de concert de la Maison symphonique de Montréal en 2011.

En effet, le deuxième opus est un must : "Prométhée" ou le poême du feu d'Alexandre Scriabine
- l'un des deux grands novateurs parmis les compositeurs russes avec I.Stravinsky :
Nous sommes là en présence d'une oeuvre d'avant-garde, accompagnée de parfums, de jeux de lumières*...
Souhaitant que les multimédias se joignent à son appétit de création et de mystique, A.Scriabine fut le précursseur du dodécaphonisme, l'atonalisme, ... 663410
*Elle fut donner ainsi lors de l'enregistrement du concert live à Montréal !

Alain Lefèvre, Kent Nagano et L'O.M.S signent ici une version d'une force et d'une lisibilité parfaites
-sans la pathos mystico-romantique dont son interprétattion souffre parfois -

La lympidité, l'élégance et la force du jeu des interprètes en osmose, jointes à une fidélité totale à "ce qui est écrit",
voilà ce qui convient à la modernité évidente de l'oeuvre.(1910) 663410


Dernière édition par Gérardmer le Sam 24 Mar - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérardmer777



Masculin Nombre de messages : 62
Age : 57
Localisation : Paris
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Rachmaninov/Scriabine/Lefevre/Nagano dir: l'O.M.S.   Sam 24 Mar - 17:12

Ce qui est étonnant dans la Musique classique, c'est la découverte d'une nouvelle partition : C'est un univers où tout est maîtrisé et passé au tamis

des professionnels depuis si longtemps, qu'une nouvelle version ( ou modification ) d'un chef d'oeuvre bien répertorié est l'équivalent de la découverte d'un

nouveau tableau de Léonard de Vinci !


Dans la cas présent, cette version "1926" du 4éme Concerto de Serge Rachmaninov nous questionne :

On dispose de plusieurs enregistrements célèbres de la version définive de 1941 - réduite par son auteur de 1016 à 902 mesures -

Cette version finale, que l'on qualifie d' "Hollywoodienne" servit de base à la littérature musicale des musiques de films durant toute une époque...


En 2009, on se précipite sur l' album de Yevgeny Sudbin, ( http://www.yevgenysudbin.com ) chez "Bis" dans un enregistrement "Hybrid SACD",

(trés prisé des "collectionneurs-audio-pointus") :

le 4ème Cto de Rachmaninov et le 2ème Cto de Medtner.( Le North Carolina Symphony dir : Grant Llewellyn )


Mais cette version "originale de 1926" n'a rien à voir avec celle du manuscrit autographe de "1926", remis à Alain Lefèvre à Londres !

( http://www.alainlefevre.com )


S.Rachmaninov aurait-il procédé à plusieurs moutures de cette oeuvre (?) dont la création fut précédée de huit années de silence en tant que compositeur ( !)

Il était sensible aux "conseils-critiques" de ses amis ( V.Horowitz, Josef Hofmann, ...) au point d'en modifier ses partitions !

La publication du manuscrit du 4ème Concerto de Rachmaninov, par Boosey et Hawkes courant d'année, devrait apporter une réponse noir sur blanc,

aux questions soulevées par cette dernière version "1926" 663410


Revenir en haut Aller en bas
 
A.LEFEVRE et K.NAGANO : RACHMANINOV et SCRIABINE ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour c'est mireille lefevre
» Journée consacrée à l'identité normande
» Présentation Daniel Lefèvre
» contrat d'exercice à frais communs et femme de ménage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARMONY :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA MUSIQUE CLASSIQUE-
Sauter vers: