Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 KATIE MELUA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margitza-yeah



Nombre de messages : 275
Age : 34
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: KATIE MELUA   Sam 24 Mai - 17:42

BIOGRAPHIE


C’est en 1984, en Géorgie (ex-URSS), que Katie Melua est née. Suivant son père, chirurgien, elle partage les huit premières années de sa vie entre les villes de Tbilisi et Batumi. Ce n’est qu’ensuite que toute la famille s’installe en Irlande du Nord, à Belfast, où elle rencontre de nombreux amis à la St. Catherine’s Primary School et au Dominican College, Fortwilliam. A l’époque, Katie ne s’imagine pas chanteuse ou parolière mais plutôt historienne ou politicienne.
Elle déclare même : “Je pensais que j’étais capable de ramener la paix dans le monde… si je le gouvernais”.
Katie et sa famille vivent pendant cinq ans à Belfast avant de s’installer dans le sud-est londonien.

Alors âgée de 15 ans, Katie participe à une émission télévisée “Stars Up Their Nose” pendant laquelle elle y interprète une chanson de Mariah Carey, “Without You”. Bien que s’étant inscrite pour le plaisir, elle remporte cette émission qui la fait découvrir du grand public.

Sur les conseils d’un ami, Katie s’inscrit à la Brit School for Performing Arts. “Cet endroit semblait très agréable… et c’était gratuit !”. Durant ses études, elle s’inspire de différents styles musicaux : Queen, Joni Mitchel, Bob Dylan… et surtout Eva Cassidy. Cette dernière est une révélation pour Katie qui lui dédie la chanson ‘Faraway Voice’.

C’est sa rencontre avec le compositeur et producteur Mike Batt , venu à la Brit School rechercher des musiciens pour former un groupe de Jazz, qui permet à Katie de signer son premier contrat sous le label Dramatico. La beauté des textes de Mike Batt chantés par une jeune artiste à la voix exceptionnelle ne restent pas inaperçus plus longtemps. Son premier single ‘The Closest Thing To Crazy’ entre à la 10ème place des charts anglais durant l’été 2003.

La fin de cette même année est des plus excitantes pour Katie qui est invitée à chanter pendant le Royal Variety. Elle y rencontre la Reine d’Angleterre qui lui glisse : “J’ai entendu votre album à la radio, c’est vraiment très beau…”.
‘Call Off The Search’, son premier album, détrône Dido et Norah Jones pour s’installer pendant plusieurs semaines à la tête des charts. Depuis ses débuts, Katie accumule les récompenses en tous genres : révélation internationale en Allemagne en 2005, six fois disque de platine en Grande-Bretagne en 2004… Au total, plus de deux millions d’album vendus à travers l’Europe mais aussi en Nouvelle-Zélande, à Hong-Kong et au Japon.

Le 2 octobre 2006, Katie Melua entre dans le Livre Guinness des records après avoir donné le concert le plus profond sous le niveau de la mer (à - 303 mètres), sur une plateforme pétrolière dans la mer du Nord. Un documentaire retraçant l'histoire de ce concert a été diffusé sur la chaîne norvégienne NRK1 et a été édité en DVD le 29 mai 2007 sous le nom de Concert Under The Sea: The Documentary Film.

Le 16 novembre 2006, à l'occasion de la cérémonie des World Music Awards qui s'est déroulée à Earl's Court, à Londres, Katie a reçu l'award de la meilleure révélation féminine de l'année.Toujours prête à soutenir les actions humanitaires, Katie est invitée par Nelson Mandela pour le ‘concert 46664‘, affichant sa lutte contre le sida, mais elle va aussi au Sri-Lanka pour le compte de l’association ‘Save The Children ‘.

Katie Melua est également l'artiste britannique en activité qui a vendu le plus de disques avec 8 millions d'albums vendus.

Elle à aussi été la compagne de Luke Pritchard, le célèbre chanteur et guitariste de The Kooks.

DISCOGRAPHIE



Call Off the Search est sorti au Royaume-Uni le 3 novembre 2003. On y trouve des chansons signées John Mayall, Randy Newman (I Think it's Going to Rain Today) ou James Shelton (Lilac Wine) mais également Melua et Batt. Le titre phare The Closest Thing to Crazy atteint le Top 5 en Irlande, le top 10 au Royaume-Uni, le top 20 en Norvège, le top 30 en Europe et le top 50 en Australie. Il s'est vendu à 3 millions d'exemplaires dans le monde.
Katie Melua s'inspire de la chanteuse Eva Cassidy dans son album Call Off the Search. Elle y interprête d'ailleurs ce qui est sans doute sa plus belle chanson Fareway Voice (for Eva Cassidy).
Son second album, Piece by Piece, est sorti le 26 septembre 2005. Il comprend le titre Nine Million Bicycles. On retrouve dans l'album quatre chansons écrites par Melua, quatre par Batt, une en collaboration entre eux, les trois dernières sont des reprises, dont Just like Heaven de The Cure. La composition du groupe est restée identique à celle du premier opus jusqu'à récemment ou deux de ses musiciens ont eté remplacés pour cause de bébé. L'album est directement entré numéro un des charts du Royaume-Uni la semaine du 3 octobre 2005
.
Son troisième album Pictures est sorti le 1er octobre 2007. Le premier single qui en est extrait, If You Were A Sailboat, est sorti quant à lui une semaine plus tôt (le 24 septembre 2007). Après deux semaines, il est déjà numéro un des ventes aux Pays-Bas, en Allemagne et en Irlande.
2008 - The Katie Melua Collection
La sortie de cet album coincide avec la tournée automnale de Katie. Il contient tous les tubes de ses précédents albums et singles plus 3 nouvelles chansons : Toy Collection (écrit par Katie pour le film produit sur MySpace : ‘Faintheart’), ‘Somewhere In The Same Hotel’ (une ballade-slow, co-écrite par Katie et Mike) et ‘Two Bare Feet’ (une chanson un peu plus rythmée, co-signée par Katie et Mike)

http://www.katiemelua-forum.com/fr/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Katie_Melua

>



Dernière édition par Margitza-yeah le Sam 24 Mai - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Margitza-yeah



Nombre de messages : 275
Age : 34
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Sam 24 Mai - 18:16


Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12726
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Dim 23 Nov - 10:34

Katie Melua, un talent brut


Propos recueillis par Christophe ISRAEL

LeJDD.fr
A peine 24 ans et déjà plus de 8 millions d'albums vendus. Katie Melua entend bien, après sa tournée mondiale, savourer un repos bien mérité. Après sa dernière date française, la jolie Britannique a confié ses projets au JDD.fr. En attendant son retour, une compilation des meilleurs titres de ses trois premiers albums, accompagnée d'un DVD live, permet de prolonger le plaisir. Rencontre.

Katie Melua, une artiste atypique, amatrice de sensations fortes. Et engagée politiquement. (Reuters)

Ces cinq années vous-ont elles changée ?

On change tous un peu chaque jour, non? (Rires). Sérieusement, je pense qu'être en tournée est ce qui m'affecte le plus. Rester loin de chez soi pendant si longtemps, en enchaînant concerts et interviews, conduit à créer une sorte de routine, de bulle dans laquelle les émotions sont de plus en plus démultipliées. Quand tout cela s'arrête, c'est très désorientant. Il faut du temps pour remettre les idées en ordre dans sa tête, se retrouver et revenir à la réalité.

Qu'avez-vous appris ?

Au début, j'avais peur de chanter devant des milliers de personnes, maintenant je suis plus à l'aise et j'y prends vraiment plaisir. J'ai surtout beaucoup appris sur moi-même. J'ai l'impression de mieux cerner qui je suis réellement. C'est fascinant de rencontrer des gens différents, et de se rendre compte que les difficultés que l'on rencontre parfois n'ont pas seulement à voir avec eux, mais nous renvoient aussi à nos propres problèmes.

Comment vous sentez-vous quand vous êtes sur scène ?

Rien ne peut être comparé au plaisir d'être sur scène. On ne voit pas toujours le public, mais la présence de ces milliers de personnes procure une sensation incroyable. A les voir aussi nombreux venir m'écouter, chanter, soir après soir, j'ai parfois tendance à considérer cela normal, presque acquis. Mais j'ai aussi mes phases de doute... Je me pose alors plein des questions: est-ce que les gens aiment? Est-ce qu'ils passent un bon moment?

Après trois albums et une tournée immortalisée sur le DVD Live, sortir une compilation est-il un moyen de faire une pause, de se donner du temps?
Le DVD et la compilation permettent de mettre en avant les meilleurs morceaux, de s'y replonger, et de rappeler ce que vous avez fait. Le public oublie parfois assez facilement, c'est bien de juste leur rafraîchir la mémoire. Je pensais que c'était le bon moment pour le faire.

Sur What A Wonderful World, vous chantez avec Eva Cassidy, que vous admirez. Avec quels autres artistes aimeriez-vous faire un duo ?

Avec Nick Cave, que j'ai découvert récemment au travers de PJ Harvey, ou avec Joni Mitchell. J'aime aussi beaucoup Leonard Cohen.

Quand vous étiez petite, vous vouliez devenir historienne ou femme politique...

Cela est dû au fait que j'ai grandi dans des endroits plutôt instables politiquement (Géorgie puis Irlande du Nord, ndlr), très différents de pays comme l'Angleterre, où les jeunes gens de mon âge n'avaient pas à se préoccuper de politique ou du gouvernement. Cela m'a donné envie de m'y intéresser. Puis la musique est arrivée et a tout balayé. C'est devenu mon obsession.

Vous êtes née en Géorgie. Que vous inspirent les récents événements qui s'y sont produits ?

C'est terrible, et terriblement effrayant. J'ai du mal à exprimer ce que je ressens. J'ai eu très peur pour ma mère et mon frère, qui étaient là-bas cet été. Grâce à Dieu, tout les gens que je connais sont sains et saufs, personne n'a été tué. Ce qui s'y est passé est atroce. J'aimerais pouvoir faire quelque chose...

Une chanson peut-être?

Il faut être prudent avant de mélanger la politique et la musique. La musique est quelque chose de très personnel, et il faut être très conscient de ce que l'on fait quand on prend la parole pour exprimer une opinion, qui plus est politique. Si je dis dans une chanson que le blanc est pour moi la plus belle couleur du monde, cela ne signifie pas que je veuille que tout le monde pense la même chose.

A propos de couleur, que vous inspire l'élection de Barack Obama?

Je n'osais même pas imaginer qu'il puisse être élu, je me disais "c'est trop beau pour être vrai". Je suis vraiment heureuse qu'il soit président des Etats-Unis. Non parce qu'il est noir, mais parce qu'il est démocrate. Politiquement, je suis plutôt classée à gauche.

Vos chansons parlent beaucoup d'amour. Quelle est votre conception de l'amour ?

Je pense que l'amour peut être partout. Il existe tant de sortes, de formes, de degrés d'amour! Celui que l'on ressent pour ses parents, pour ses frères et soeurs, ses amis... En revanche, je n'ai jamais cru à cette histoire de grand amour, unique, celui avec qui on passerait le reste de sa vie après l'avoir trouvé. Je crois que l'on peut aimer plusieurs personnes dans sa vie.

Vous assumez votre côté romantique, un peu "fleur bleue" ?

Oui, mais sans verser dans le romantisme dégoulinant. Je suis capable de m'arrêter et de m'extasier devant des fleurs juste parce que je les trouve jolies. On peut facilement transposer cela aux êtres humains. J'aime les choses simples. J'ai ce côté romantique. Le problème est que les gens ont tendance à ne voir qu'une seule facette de votre personnalité, et les médias à vous réduire à cela, sans jamais chercher à donner l'image complète.

Vous aimez aussi les films d'horreur, dont parle la chanson Scary Movies. Quel est celui que vous préférez ?

Récemment, j'ai adoré L'orphelinat, un film espagnol sensationnel, magnifique, qui d'une certaine manière reconnaît la beauté de l'horreur. Il y est aussi question d'amour.

Vous êtes amatrice de sensations fortes. Après avoir sauté en parachute, donné un concert à 300 mètres sous l'eau et nagé avec des requins, quelle est la prochaine expérience extrême de Katie Melua ?

J'aimerais bien essayer la plongée sous la banquise arctique.

Katie Melua, Collection (Dramatico)
http://www.lejdd.fr/cmc/culture/200847/katie-melua-un-talent-brut_166889.html
[/color]


Dernière édition par liliane le Jeu 1 Juil - 11:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Ven 22 Jan - 17:21

NOUVEL ALBUM POUR MAI 2010


Elle séduit grâce à un mélange savamment dosé de pop-rock, de jazz et de blues.
Elle est de retour en 2010 avec un nouvel album à paraître au mois de mai.
L'artiste sera ensuite en tournée dès l'automne prochain.


Dernière édition par Nine le Ven 22 Jan - 20:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Ven 22 Jan - 20:23

Katie Melua
nouvel album et tournée en France fin 2010




Discrète ces derniers mois, la chanteuse de pop blues Katie Melua
fait son come-back avec deux concerts à l'Olympia (Paris) et une série de dates en province
du 16 au 25 octobre 2010. Elle présentera son quatrième opus, à paraître en mai.

Retour sur le devant de la scène pour Katie Melua.
La jeune chanteuse britannique,
révélée au grand public en France avec l'album "Piece by Piece",
vient d'annoncer par communiqué interposé les dates de sa prochaine tournée européenne,
qui démarrera par l'Hexagone, à l'automne prochain.

Dans le détail, Katie Melua se produira dans 6 grandes villes de l'Hexagone,
du 16 au 25 octobre 2010. Elle jouera successivement à
Bordeaux (Patinoire Mériadeck,le 16 octobre), à Marseille (Le Dôme, le 18 octobre),
Lyon (L'Amphithéâtre, le 19 octobre), Lille (Zénith, le 21 octobre),
Rouen (Zénith, le 22 octobre) et enfin Paris,
où cette artiste à la voix captivante donnera deux concerts à l'Olympia
les 24 et 25 octobre 2010.

Les places seront en vente pour le public à la fin du mois,
avec une prévente réalisée en exclusivité sur gdp.fr
(le site du producteur français Gérard Drouot).

En plus des classiques de son répertoire issus de ses trois albums studios déjà publiés
("Call Off the Search" en 2003, "Piece by Piece" en 2005 et "Pictures en 2007),
Katie Melua interprètera ses nouvelles compositions regroupées
dans un album dont la sortie dans les bacs est prévue en mai 2010.

Peu de détails ont pour l'instant filtré de ce nouvel opus.
Seule certitude: Katie Melua a passé l'année 2009 à écrire des chansons,
flanquée pour l'occasion des compositeurs Guy Chambers
(Robbie Williams, Texas, INXS, Andrea Bocelli, Eros Ramazzotti)
et Rick Nowels (Madonna, Dido, Nelly Furtado, Joss Stone, Santana, John Legend).

L'artiste âgée de 25 ans est actuellement en studio pour enregistrer se nouveaux titres.

Après son étape française,
la tournée européenne de Katie Melua se poursuivra en avec des concerts en Allemagne,
en Suisse, au Bénélux et en Grande-Bretagne jusqu'en décembre 2010.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Ven 16 Avr - 3:19

Katie Melua revient avec un nouvel album en mai
et une tournée à l'automne




Publié le 13 avril 2010

Katie Melua sortira The House le 25 mai prochain

La chanteuse britannique Katie Melua livrera son 4ème album,
The House, le 25 mai prochain chez Dramatico/Naïve.
Le premier single extrait de cet album, The Flood, sortira le 17 mai.
L'artiste présentera sur scène ses ballades lors d'une tournée prévue
à l'automne en Europe, notamment en France.

Le disque The House a été produit par William Orbit qui, pour l'occasion,
a mis entre parenthèse sa retraite.
"Quand j'ai commencé à travailler avec Katie, j'ai écrit sur Twitter
que les sessions d'enregistrements avaient quelque chose de magique.
Au fur et à mesure, j'ai senti cette magie grandir, et je pense que l'album
qu'elle vient de faire est vraiment unique", confie le producteur.

Katie Melua a participé à l'écriture de tous les titres,
à l'exception de The One I Love Is Gone.
Elle a travaillé sur les textes avec Guy Chambers, Polly Scattergood,
Rick Nowels et Mike Batt.
Ce dernier, directeur artistique de la chanteuse,
a aussi assuré les arrangements et l'orchestration.

L'artiste britannique a acquis une notoriété mondiale avec ses précédents albums,
Call Off The Search, Piece by Piece et Pictures.
Connue pour ses ballades, elle propose aussi dans ce disque des morceaux
plus rapides aux rythmes pop, folk voire électro-rock.

Katie Melua effectuera cet automne une tournée européenne.
Elle se produira en France à Bordeaux, Marseille, Lyon, Lille, Rouen, Strasbourg et Paris.
Dans la capitale, elle jouera les 24 et 25 octobre à l'Olympia.
Les billets pour ces concerts sont disponibles dans les points de vente habituels.

Katie Melua, The House
Sortie : 25 mai 2010
Label : Dramatico/Naïve

Tournée française :
- Le 16 octobre à Bordeaux - La Patinoire
- Le 18 octobre à Marseille - Le Dôme
- Le 19 octobre à Lyon - Amphithéâtre
- Le 21 octobre à Lille - Zénith
- Le 22 octobre à Rouen - Zénith
- Les 24 et 25 octobre à Paris - Olympia
- Le 9 novembre à Strasbourg - Zénith

Site officiel : www.katiemelua.com

http://www.larep.com/musique-16611.html


Dernière édition par Nine le Ven 16 Avr - 12:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Ven 16 Avr - 3:23

SINGLE THE FLOOD
ALBUM THE HOUSE

clip réalisé par Kevin Godley.
(Sting U2 etc)



Sortie : 24 mai 2010
Label : Dramatico/Naïve

La tracklist de l'album The House :

* I'd Love To Kill You
* The Flood
* A Happy Place
* A Moment Of Madness
* Red Balloons
* Tiny Alien
* No Fear Of Heights
* The One I Love Is Gone
* Plague Of Love
* God On The Drums Devil On The Bass
* Twisted
* The House


Dernière édition par Nine le Mar 4 Mai - 17:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Ven 16 Avr - 3:44



La vidéo commence donc avec I’d Love To Kill You, une belle balade calme,
dans la tradition de ce que fait Katie Melua.
Un titre qui donne l’impression de faire le lien avec ses précédents albums.

Et là, c’est la rupture avec ce qu’elle a pu faire précédemment :
The Flood, qui sera le premier single de l’album.
nouveau son, qui mêle une première partie classique et une suite
qui est clairement électro avec des effets sonores inhabituels pour Katie Melua.

Vient ensuite A Happy Place, un vrai coup de coeur!
Une chanson claire, brillante, où ELLE semble vouloir partager une partie
de son jardin privé :
on y voit au début dans la vidéo sa maison et une de ses passions, les maisons de poupées.

Le 4ème titre est A Moment of Madness,
Enfin dernier titre de cet aperçu, une balade délicate, Red Balloons.
Pour finir avec la partie électro de The Flood!

Cet album s’annonce donc comme un tournant clairement engagé
dans la carrière de la chanteuse :

"Being in the studio with Mike Batt over the last seven years has been incredible.
I’ve been very lucky to have written and recorded with someone
who has a wealth of experience and was able to give me such undivided attention.
I’ve learned so much and, being on the road for the last three years,
I’ve had time to digest what I’ve learned and to experiment with
who I am as a writer. "

Et commence donc une nouvelle ère avec William Orbit.
On n’en a qu’un petit aperçu pour l’instant,
En revanche, elle ne manquera pas de nous étonner.
Comme le dit William Orbit :

" One of the delights of knowing Katie is wondering
just where she will go to next !"

Katie Melua - The House -
En plus des cinq titres écrits avec Guy Chambers,
elle a collaboré avec la compositeur-interprète et amie de longue date
Polly Scattergood et avec son directeur artistique Mike Batt.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Mar 4 Mai - 17:21

THE HOUSE L'ALBUM


live acoustique radio "I'd love to kill you"

Un regard de braise allié à une voix envoûtante
nous évoque ses déceptions sentimentales au travers d’un tout nouvel album
« The house » remarquable.
Ces atouts ne sont autres que ceux de Katie Melua
qui risque d’en surprendre plus d’un de par le virage amorcé par son nouvel essai.

Produit par William Orbit, producteur électronique de génie,
nous aurions pu nous attendre à une déferlante de boucles synthétiques
qui auraient sans doute dénaturer la fraîcheur classique de Katie Melua.
Mais tel n’est pas le cas.
L’auditeur sera ainsi rassuré d’entrée par la beauté glaciale d’un
« I’d love to kill you », ballade explicite à la guitare acoustique,
par la magie d’un « Red balloons » ou d’un « The house »
tout aussi singulier, mais encore plus par le coté tragique d’un « The one i love is gone ».

Afin de casser cette image lisse qui la précède,
Katie nous propose « A happy place »
qui explore quant à lui des sonorités plutôt familières à un groupe comme Goldfrapp,
avec une réussite toute aussi certaine.

C’est peut-être dans l’interprétation de « God on drums, devil on the bass »
que Katie Melua est la plus déconcertante, dans le bon sens du terme,
peut-être par le ton employé bien plus rock’n’roll qu’à l’accoutumé.

Quelque soit la couleur musicale explorée,
William Orbit tire la quintessence vocale de cette artiste séduisante
en la drapant d'un écrin sonore de premier ordre.

En attendant donc la sortie prochaine de l’album, laissez-vous porter
par la saveur orientale du premier extrait « The flood »
qui devrait permettre à la belle de convaincre, s’il en est besoin,
un public gourmand en variations …

Jean-Charles Didiot le 02/05/2010
ROCKN'FRANCE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Mar 4 Mai - 17:33

DECOUVERTE ACOUSTIQUE RADIO


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12726
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Lun 31 Mai - 9:21

La mue électro de Katie Melua
La chanteuse anglo-géorgienne revient avec avec un nouvel album, The House. intimiste.



Malgré ses apparences de jeune fille sage et rangée, Katie Melua, 26 ans, possède un péché mignon insoupçonné. Elle est accro à l’adrénaline, celle provoquée par les sports extrêmes comme le saut en parachute et à l’élastique, la plongée sous-marine – elle est d’ailleurs entrée en 2006 dans le Guinness Book des records pour avoir donné un concert sous la mer depuis une plate-forme pétrolière (– 303 m). "J’aime jouer avec ma peur, la tester, toutes ces expériences me permettent de me sentir vivante."

De la gnognote comparé à sa mésaventure survenue en 2008, peu de temps avant d’enregistrer son quatrième album, The House. La brune anglaise d’origine géorgienne s’est alors offert une grosse frayeur: une overdose médicamenteuse, provoquée par une méchante grippe: "Comme j’étais en tournée, mon docteur m’a prescrit des stéroïdes pour pouvoir continuer les concerts, j’ai un peu abusé des pilules et j’ai fait une overdose. Pendant deux semaines, j’étais dans un état second, j’allais dans des endroits bizarres de ma psyché, j’ai fait des rêves étranges", raconte la chanteuse convertie depuis à la méditation.

Ses mélodies se font plus profondes et touchantes

On ignore dans quelle mesure cet épisode l’a changée, en tout cas The House s’impose indiscutablement comme son meilleur album depuis son disque inaugural Call off The Search (2004). Ses ballades élégantes mais souvent consensuelles ont gagné en aspérité et en profondeur, ses mélodies se font plus profondes et touchantes. Et, surprise, Katie Melua que l’on croyait confinée dans le registre de la ballade folk acoustique parvient à se renouveler en injectant des sonorités électroniques à sa musique. Elle s’est d’ailleurs octroyé les services de William Orbit, producteur anglais réputé pour son travail auprès de Madonna, Blur ou Etienne Daho. "J’avais envie de changement. Des artistes comme Radiohead m’ont totalement décomplexé pour mêler électronique et acoustique."

Que les fans se rassurent, Katie Melua n’opère pas un virage dans le rock cérébral ou la dance-pop décervelée. Elle procède plutôt par touches homéopathiques, comme sur The Flood, superbe ballade classique qui bifurque sans crier gare vers une ambiance taillée pour les dancefloors. Pour le reste, la brune piquante reste fidèle à sa marque de fabrique: des chansons folks soyeuses et intimistes calibrées pour célébrer l’amour salvateur ou vénéneux, comme sur I’d Like to Kill You, délicate comptine où elle égrène d’une douce voix la litanie des sévices promis à un amoureux ingrat. Elle chante aussi l’exploration d’une psyché tortueuse, notamment dans la chanson-titre The House.

La native de Tbilissi, arrivée en Irlande à l’âge de 8 ans, n’oublie pas non plus son pays, la Géorgie, ravagée en 2008 par la guerre. "Toutes les chansons abordent cette tragédie de façon indirecte ou métaphorique à travers les sentiments de tristesse, d’impuissance, de peur. Mais j’ai refusé d’aborder cette guerre dans une chanson particulière, je n’ai pas le talent d’un Bob Dylan pour écrire un chef-d’œuvre comme Masters of War."


http://www.lejdd.fr/Culture/Musique/Actualite/La-mue-electro-de-Katie-Melua-196671/[/color]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Mar 1 Juin - 1:12

«Je n'arrêterai pas avant mes 93 ans»



Avec «The House», Katie Melua sort son album le plus audacieux.
À déguster en juillet, à l'abbaye de Neumünster.

Info-Box
Katie Melua, le 12 juillet à l'abbaye de Neumünster. Complet.

À 25 ans, la Britannique d’origine géorgienne a déjà vendu
près de 10 millions de disques. Elle peut donc tout se permettre.
Sur son 4e album, «The House»,
elle s’associe avec le producteur électronique William Orbit
pour un mélange des genres des plus réussis, magnifié par sa voix profonde.

Coup de fil.

Pourquoi vouliez-vous un disque plus audacieux ?
Katie Melua: Je ne cherchais pas à essayer à tout prix la nouveauté,
mais je voulais un disque sur lequel n’importe quoi pouvait se passer, expérimenter.

William Orbit est sorti de sa retraite pour vous. Cela a dû vous rendre fière...
Je ne savais même pas qu’il s’était retiré du circuit !
Il m’a dit qu’il était captivé par ma voix et qu’il préférait mes ballades
à mes morceaux plus dance.
Pour quelqu’un qui vient de l’électronique, c’est quelque chose qui m’a intriguée.
Maintenant que cet album est terminé,
je peux vous dire qu’il faudra qu’on retravaille ensemble un jour, William et moi.

D’un côté, il y a des sons futuristes,
d’un autre une reprise bluegrass de Bill Monroe.
Comment expliquez-vous ce mélange ?

C’était mon plus grand rêve pour cet album.
Je voulais être influencée par des sons d’un futur proche
et en même temps par une musique qui se trouve si loin dans le passé
qu’elle a presque été oubliée.
Un jour, je suis entrée en méditation. Je suis remontée très loin dans le passé
et je me suis dirigée très loin dans le futur pour, au final, arriver au même endroit.
C’était tellement libérateur que ça m’a beaucoup inspirée...

Vous avez envie de concerts plus énergiques ?
Ils ont toujours été plus énergiques que mes albums.
Je viens de jouer en live l’une des nouvelles chansons
et je me suis beaucoup amusée !

http://www.lessentiel.lu/entertainment/best_of/story/23654835

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nounouka



Féminin Nombre de messages : 416
Age : 66
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Mar 1 Juin - 2:29

Katie Melua

28 avril 2010
swissinfo.ch

Katie Melua… être libre



Plusieurs concerts de katie Melua sont prévus en Suisse cette année. (SP)

Avec un nouvel album dans ses valises, le beau et surprenant «The House», qui sortira à fin mai, la chanteuse Katie Melua s’apprête à faire plusieurs incursions en territoire helvétique - Montreux, Genève, Zurich. Entretien.

«I’d love to kill you with a kiss», murmure-t-elle en ouverture de son nouvel album, sur une ballade douce et moite qui, musicalement, ne déparerait pas ses albums précédents.

Mais après ce premier frisson, ce sont d’autres surprises qui interviennent… Etonnant et puissant «The Flood», «A Moment of Madness» tendance cabaret, «God On The Drums, Devil On The Bass» plutôt ‘dance’.

Katie Melua, la petite Géorgienne poussée en Grande-Bretagne, s’apprête à devenir encore un peu plus star planétaire avec un album où, en flirtant avec l’électro-pop, elle parvient à se renouveler, sans trahir l’intimisme de sa musique pour autant.

Katie Melua devait venir en Suisse cette semaine pour évoquer «The House». Mais Eyjafjöll - les volcans manquent terriblement de sensibilité - ne l’a pas entendu ainsi. Et c’est donc par téléphone que l’entretien a finalement eu lieu.


swissinfo.ch: A l’âge de 13 ans, Katie, vous souhaitiez paraît-il devenir politicienne… Si vous l’étiez aujourd’hui, essaieriez-vous d’interdire les volcans?


K.M.: (Rires) Par chance, je ne suis pas devenue politicienne! Par contre, je volerais volontiers jusqu’au volcan pour le voir de mes propres yeux. J’ai vu des images absolument incroyables. C’est magnifique!

swissinfo.ch: Votre nouvel album, «The House» paraîtra à fin mai. Comment vivez-vous cette assez longue période de promotion?


K.M.: Il y a un certain temps que je n’ai pas fait cela, parce que j’ai pris une année sabbatique, alors ça va. Mais c’est vrai qu’il m’est arrivé de trouver ça frustrant, plutôt répétitif. Parce que durant six ans non-stop, j’ai alterné la production d’un album pendant six mois, puis six mois de promotion, puis six mois de tournée… Alors je m’en suis lassée. Mais après une année de break, je me sens pleine d’énergie, passionnée à l’idée de parler de cet album. Je suis de nouveau prête!

swissinfo.ch: A propos de promotion… vous participerez le 8 mai à la soirée de l’élection de «Mister Suisse». Une sorte de prolongation du clip de «The Flood», où vous êtes entourée de mâles à moitié nus?

K.M.: Oui, c’est marrant, non? Cette vidéo, à la base, c’est exactement ça! Je vais essayer de leur faire travailler la chorégraphie du clip!

swissinfo.ch: ‘See the rock that you hold onto, is it gonna save you when the earth begins to crumble?’, dites-vous dans cette chanson, soit ‘Regarde le rocher auquel tu t’accroches, va-t-il te sauver quand la Terre commencera à s’écrouler’. Une phrase qui correspond à votre état d’esprit actuel?


K.M.: C’est une chanson pleine de métaphores. Le principal message de la chanson, qui s’adresse à moi-même, est d’être libre, de se vaincre soi-même. Ce n’est pas une chanson sur les désastres naturels - comme un volcan!

swissinfo.ch: Egalement une métaphore de votre démarche musicale? Il y a deux ans, vous m’aviez dit que vous vous apprêtiez à travailler désormais seule, sans votre producteur Mike Batt. C’est aujourd’hui chose faite. Vous avez le sentiment d’avoir traversé une sorte de carrefour?


K.M.: Oui, même si je crois qu’il y a des carrefours chaque jour. En réalité, on fait ce qu’on fait. J’essaie de penser le moins possible en matière de musique, mais de ressentir les choses. Ce qui m’a amené là, et je m’y sens bien.

Je crois qu’il faut parfois se donner des challenges. Franchir des montagnes! On ne peut pas se contenter de rester bien à l’abri. La musique ne relève pas de la sécurité, mais de l’exploration, de l’aventure… J’ai l’impression de vivre une aventure musicale, et ça me plaît.

swissinfo.ch: Pour cet album, vous avez travaillé avec des gens renommés, de William Orbit qui a produit Madonna à Guy Chambers, collaborateur de Robbie Williams. N’y avait-il pas le risque de perdre un peu de votre identité?

K.M.: Cela ne m’a pas vraiment inquiétée. Parce que j’ai travaillé avec vraiment beaucoup de gens l’année passée. Et c’est peut-être dans ces gens-là que je me suis le plus retrouvée. Ce sont des questions d’atomes crochus.

En fait, William Orbit est monté à bord assez tardivement, alors que la plupart des chansons étaient finies, le corps de l’album était là. Une autre raison pour laquelle je n’ai pas craint que William m’embarque dans un album de ‘dance music’, c’est que les chansons qui l’ont le plus inspiré, c’était les chansons acoustiques, les chansons plutôt ‘sérieuses’, pas les plus rythmées. Venant de quelqu’un plutôt axé sur les musiques électroniques, c’était un bon signe.

God on the drums, Devil on the bass, Katie on the keyboard.

God on the drums, Devil on the bass, Katie on the keyboard. (SP)

swissinfo.ch: Honnêtement, quand on aborde un disque comme celui-là, il y a une vraie part de stratégie commerciale, non?


K.M.: Oui, mais pas pour moi. Cela relève des gens qui m’entourent, ceux qui s’occupent de marketing, qui échafaudent des stratégies etc. etc. Moi, je dois me concentrer sur ma musique. Si je commence à penser au public, au risque de le perdre, cela va me bloquer. Cela me paraît très difficile de créer si je pense à quoi que ce soit d’autre qu’à la musique et à moi!

swissinfo.ch: Vous signez ou cosignez 11 chansons sur 12 de cet album. Mais il semble qu’auparavant, vous avez écrit toute une série de textes que vous avez jetés.

K.M.: Oui, parce que cela relevait plus de poèmes que de chansons. J’ai essayé de les mettre en musique, mais ça ne fonctionnait pas, c’était trop long, trop touffu. C’est allé beaucoup mieux en collaborant avec d’autres personnes, en particulier Guy, qui a une écriture très simple, très naturelle. Si vous essayez d’être un bon auteur, il faut être capable de jeter, de renoncer à certaines choses.

swissinfo.ch: Sur «The House» figure une reprise: «The One I Love Is Gone», qui n’a pas été écrite par un jeune auteur techno-pop, mais par le vénérable Bill Monroe, considéré comme le fondateur du bluegrass. Pourquoi ce choix?


K.M.: Au départ, je ne pensais pas placer de reprise sur cet album. Mais un ami m’a donné un CD avec de vieilles chansons blues et folk, et j’ai repris cette chanson sur scène. Je n’avais jamais eu de chanson qui avait un goût pareil dans ma bouche! C’est bizarre de le dire comme ça, mais vraiment, elle avait un goût, chaque son, chaque syllabe m’allait comme un gant. Et finalement, je ne pouvais même pas m’imaginer ne pas la mettre sur ce disque!

swissinfo.ch: Vous allez vous lancer dans une grande tournée européenne qui fera plusieurs escales en Suisse. Comment ce nouvel album va-t-il influencer votre show?


K.M: Il l’influencera, c’est sûr, même si j’ai envie de continuer à chanter les anciennes chansons. Le groupe sera celui de l’album: c’est d’ailleurs la première fois que j’ai enregistré un disque avec mon groupe de scène.

swissinfo.ch: Vous vendez beaucoup de disques en Suisse, vous y avez déjà joué souvent. Vous y avez des souvenirs?


K.M.: Non, je ne parlerai pas des montres, du chocolat et des banques! Mais sachez que le plus joli meuble de ma maison de poupées - vous savez, une de ces anciennes maisons de poupées victoriennes - vient de Suisse. Vous faites des meubles de maison de poupées adorables!

swissinfo.ch: Et vous jouez souvent avec votre maison de poupée, Katie?

K.M.: J’essaie de jouer davantage… mais je manque de temps!

Bernard Léchot, swissinfo.ch

http://www.swissinfo.ch/fre/detail/index.html?cid=8727562&WT.mc_id=FRE_adw_katiemelua&gclid=CKraycfK_aECFRyX2AodEQqcEA

Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12726
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Mer 2 Juin - 17:31

Katie Melua : "La célébrité a remplacé la religion"



Publié par C. Decant & J. Parayre
Mercredi 2 Juin 2010 16h51

C'est lundi dernier qu'est sorti "The House", le quatrième album de Katie Melua. La chanteuse britannique, née en Géorgie, est l'une des plus grosses vendeuses de disques en Europe depuis 2006, et a collectionné les disques d'or et de platine avec ses albums "Call off the Search", "Piece By Piece" et "Pictures". Elle a même trouvé le temps d'entrer dans le Livre des records pour son concert sous la mer, enregistré en 2006.

Récemment de passage à Paris, Katie Melua a accordé un entretien à Ozap. La jeune femme, âgée de 25 ans, en dit plus sur ce nouvel opus, pas forcément si révolutionnaire que certains le présentent, même s'il est produit par William Orbit. Elle revient sur son image de chanteuse pour personnes âgées, et explique son enfance difficile, avant d'évoquer sa célébrité, et la célébrité en général, dans un monde où la gloire a remplacé la religion. Entretien.

« Les gens ne savent rien de moi »

- Avant qu'on commence l'interview, tu t'es présentée à moi et tu m'as dit que même si je te connaissais, je ne te connaissais pas... Que dois-je savoir sur toi que les gens ne savent pas déjà ?

Tout ! C'est évident. Si je rencontre quelqu'un que j'admire ou dont j'admire le travaille, ou que je n'aime pas d'ailleurs, je sais très bien que je ne rencontre jamais la personne telle que j'en ai entendu parler. C'est toujours un étranger. Comme je regarde les gens de cette façon, je suppose que les gens me voient également comme ça.

- Mais quelle image penses-tu que les gens ont de toi ?

Ce n'est pas vraiment important.

- Tu te moques de ce que les gens pensent de toi ?

Oui... Parce que dans le passé, quand j'y ai fait attention, soit ça me rendait trop heureuse, soit au contraire, ça me minait. Donc aujourd'hui, j'en suis arrivée à la conclusion que ce n'est pas important. Tant que je peux faire la musique que j'aime et il y a des gens qui aiment ça, ça veut dire que je peux continuer à la faire. Donc je suis heureuse.

« Je savais que collaborer avec William Orbit serait intéressant »

- En parlant de musique... Comment as-tu travaillé sur ce nouvel album ?

J'ai passé toute l'année dernière à écrire des chansons. Quand on a eu à peu près 12 chansons, mon manager en a envoyé 4 à William Orbit. On ne savait pas qu'il était plus ou moins à la retraite en à l'époque.

- C'est toi qui l'as choisi, ou c'est ton management qui l'a choisi ?

Il était l'un des producteurs auxquels le label voulait envoyer des titres. La raison pour laquelle il était la bonne personne, c'est d'abord parce qu'il a reçu des chansons comme "The Flood" ou "A Happy Place", des titres un peu uptempo, mais aussi des chansons plus sombres de l'album, comme "I'd Love to Kill You". Et il a répondu qu'il voulait vraiment travailler sur l'album. Et le titre qui l'a le plus marqué, c'est "I'd Love to Kill You", qui est un titre acoustique. Je savais que ça allait être intéressant, parce que William est surtout connu pour ses titres dance... Je me suis lancée là-dedans avec lui parce que je ne voulais pas, encore une fois, faire comme si je le connaissais ou que je connaissais son travail, car ce n'était pas le cas. Mon choix s'est porté sur lui grâce à l'expérience que j'ai vécue en le rencontrant, quand on a parlé musique et de ce qu'il voulait faire.

- Pourquoi avoir appelé l'album "The House" ? Juste parce qu'il y a une chanson qui s'appelle comme ça ?

Oui, mais cette chanson est importante, conceptuellement parlant. C'est une sorte de voyage dans l'esprit. C'est comme partir à l'aventure, sans avoir peur des parties les plus surprenantes de votre être. C'est un peu comme quand on se regarde très fixement et intensément dans le miroir. Tu l'as déjà fait ? Je le faisais sans cesse quand j'étais petite. Tu te regardes, et tu te dis « qui suis-je, qui suis-je, qui suis-je » ? ET puis tu te mets à flipper. Tu l'as déjà fait ?

- Euh... non ! (Rires) Tu connais d'autres gens qui l'ont déjà fait ?

Oui !

- Ah, c'est peut-être moi qui suis bizarre alors... !

Non, non, je sais bien que tout le monde ne le fait pas !

- J'essaierai à l'occasion... !

OK, très bien ! Et c'est un peu ça cette chanson. Si vous vous détendez et que vous la laissez vous emporter... Je ne sais pas, en tout cas, ça me le fait à moi. Je ne sais pas si ça marchera sur d'autres personnes.

« Je ne trouve pas que l'album soit foncièrement différent »



- Tes trois premiers albums ont été présentés comme une trilogie. Après, tu étais sensée arrêter de travailler avec Mike Batt. Mais en fait tu ne l'as pas vraiment fait, puisqu'il a co-écrit un titre pour le nouvel album...

Non je n'ai pas arrêté. Je voulais arrêter la façon qu'on avait de travailler. Avant, Mike écrivait beaucoup de titres et produisait mes albums. Là, on s'est mis d'accord tous les deux pour qu'il y ait un autre producteur. Mais c'est toujours lui mon manager. C'est pour ça que les gens n'ont pas vraiment compris car, quand j'ai dit ça, ils ont cru que j'avais décidé de complètement arrêter ma collaboration avec lui, alors que ce n'est pas du tout le cas. C'était un accord mutuel. Il allait toujours rester mon manager car c'est un putain de manager, et un incroyable patron de label ! Mais le processus créatif n'allait pas être le même cette fois. C'est le premier de mes albums où il y a différents auteurs, compositeurs, mais un seul et même producteur.

- Ton nouvel album a été présenté comme une évolution, comme quelque chose de très différent. Pourtant, mis à part quelques sons électro, on a le sentiment que ça reste dans la veine de ce que tu as fait auparavant...

Je suis contente que tu dises ça. Je suis d'accord avec toi. Je suis surprise de voir que les gens pensent que c'est différent. Je pense que ce sont les journalistes qui disent ça, car la maison de disques ne pense pas que c'est si différent. Je ne le pense pas non plus. C'est juste une évolution. Peut-être, quand les gens écoutent le premier single, ils se disent que l'album sera très différent, car il y a un gros changement de rythme au milieu et qu'il y a des choeurs, et que je n'ai jamais eu de choeurs auparavant sur mes albums. Donc je comprends pourquoi ils peuvent dire ça. Mais non, le but de cet album était de combiner le côté acoustique, la façon plus traditionnelle que j'ai de faire de la musique, et le côté plus moderne, plus futuriste. Et c'est vraiment cette combinaison. Les gens voient ce qu'ils veulent voir, mais tu sais, tout ce qu'il y a dans ce monde n'est jamais vraiment exactement ce qu'il y parait. C'est toujours en fonction de la personne qui regarde.

- Justement, ton album est une sorte de compromis, du coup... Dans quelle mesure est-il "pragmatique" ? As-tu du faire certaines choses pour ne pas perdre un public acquis ?

Pas du tout. La musique, pour moi, c'est instinctif et naturel. Je préfère suivre mon instinct plutôt que trop penser. Je préfère quand la musique vient du coeur et... des tripes. C'est pour moi la meilleure façon de faire de la musique. Donc j'avais juste envie de faire tout ça.

« Je m'en fiche un peu de qui écoute ma musique »

- Tu as souvent été présentée comme une jeune artiste qui faisait de la musique pour un public âgé. Michael Bublé m'a confié qu'il avait l'impression de rajeunir à chaque album, que son label lui avait clairement dit qu'ils le marketeraient pour les grands-mères, mais qu'il pouvait aujourd'hui se permettre de s'adresser à un public plus jeune. As-tu l'impression que c'est quelque chose que tu peux faire maintenant que tu es plus "libre" ?

(Silence) Ma grand-mère a été la première à me dire de faire de la musique avec mon coeur. Donc je pense que les grand-mères sont importantes. Peut-être que quand j'étais plus jeune, je trouvais ça frustrant et "pas cool", mais maintenant je pense que l'opinion des grands-parents est très importante. Je trouve que le monde d'aujourd'hui est obsédé par la jeunesse, et je n'aime pas ça. Et c'est aussi en rapport avec mon enfance, je pense. J'ai grandi en Géorgie, avec la guerre civile. Je devais aller chercher de l'eau dans le jardin, faire la queue à la boulangerie pour n'avoir droit qu'à un seul bout de pain... Quand je parle de mon enfance avec des amis de mon âge... on a des enfances totalement différentes. Mais quand je rencontre des grands-parents par exemple, leur enfance ressemble beaucoup plus à la mienne. Donc je m'en fiche un peu de qui écoute ma musique. L'esprit reste toujours jeune, peu importe l'âge qu'on a.

- Mis à part "Closest Thing To Crazy" et "Nine Million Bicycles", tu n'as pas eu de véritable hit. Tu es ce qu'on appelle en Angleterre une artiste à albums. Comment expliques-tu cela ?

Je pense que c'est parce que ma musique n'avait pas vraiment de beat, auparavant. Et ça marche comme ça. Les radios aiment les chansons qui ont un beat, un rythme. Et moi j'ai tendance à me concentrer complètement sur les paroles et la mélodie quand je fais de la musique. Je pense que c'est pour ça.

- Et pourtant, tu as réussi à vendre des millions d'albums sans le soutien des radios...

Oui bien sûr. Et je pense que c'est bien.

« La célébrité à pris la place de la religion »

- On ne t'a jamais vue dans la presse à scandale, du moins en France. Tu es timide, tu ne sors jamais, tu te caches ?

Non je ne sors pas beaucoup. Et quand je sors, c'est plus dans des endroits "underground", où il n'y a pas la presse. Je traîne plus avec des musiciens et pas des célébrités. Et les musiciens n'aiment pas vraiment être suivis par les paparazzi... Moi non plus d'ailleurs ! Et je pense que si je suis aussi absente des tabloïds, c'est parce que j'ai eu cette attitude dès le début. Je ne veux pas être condescendante envers les célébrités qui sont poursuivies par les paparazzi, mais je pense qu'ils sont dans cette situation parce qu'ils ne savaient pas, au début... ou alors ils voulaient être célèbres, et ça implique les photos. Moi, je ne voulais pas vraiment être célèbre, mais je voulais réussir en tant que musicienne. Et pour moi, il y a une différence.

- A propos des célébrités, je lisais un article récemment sur Cheryl Cole, la femme qui inspire le plus les Anglais. Le journaliste était effaré que les gens la trouvent incroyablement courageuse juste parce qu'elle a survécu à l'infidélité de son mari, alors qu'il y a 50 ou 100 ans, les héroïnes des petites filles étaient les premières femmes exploratrices, médecins, scientifiques... Qu'en penses-tu ?

Je sais qu'on vit dans un monde où la célébrité à en quelque sorte pris la place de la religion. Je trouve ça triste qu'ils s'attaquent à Cheryl Cole en particulier.

Le journaliste était assez sympa avec elle dans l'article, mais il pointait du doigt cette célébrité...
Oui, il voulait sans doute faire un état des lieux de la société... Je pense qu'on vit dans le monde dans lequel on vit, c'est comme ça, ça ne sert à rien de s'indigner parce que les gens sont moins intéressés par des activités intellectuelles. Ce n'est pas si grave. On peut vivre dans un monde un peu insouciant. Les gens se divertissent comme ça. Et on peut voir les choses différemment : il y a tellement de mauvaises choses qui se passent dans le monde que les gens s'échappent un peu dans ce monde de paillettes. On peut dire aussi que les célébrités ont remplacé les contes de fées. Avant, les gens rêvaient de contes de fées. Maintenant ce sont les célébrités qui les font rêver. Mais c'est la même chose. Ce sont des contes de fées, ce n'est pas vraiment réel.

« Ils trouveront bien un vieux dossier sur moi un jour... »

- Tu n'es pas une célébrité mais tu es quand même célèbre. Penses-tu avoir une certaine responsabilité à être un modèle ? Penses-tu être un modèle ?

Je ne sais pas si j'en suis un. Comment le savoir ? Qui peut me le dire ?

- Je ne sais pas... Est-ce que tu as déjà croisé une petite fille dans la rue qui t'a dit « je veux être comme toi » ?

J'ai croisé des musiciens qui ont commencé à jouer de la guitare en me voyant jouer. Et je trouve ça très cool. Mais je ne pense pas avoir de responsabilité. Parce que, comme je t'ai dit au début de l'interview, on ne peut pas être dans une position où on contrôlerait complètement qui on est en public. On peut le faire un peu, mais pas beaucoup. Ils trouveront bien un vieux dossier sur moi un jour... Que veux-tu y faire ? Et je ne peux pas m'arrêter de vivre à cause de ça. La seule personne envers qui j'ai une responsabilité, c'est moi !

- Tu es plus une artiste à albums qu'à singles. Aujourd'hui les gens peuvent télécharger juste une chanson sur iTunes. Penses-tu que ça a un impact sur l'intégrité de ton travail ?

C'est un sujet si vaste et important... Si ça veut dire qu'on télécharge gratuitement plutôt que d'acheter la musique... évidemment ça tue l'industrie de la musique - ou le côté "business" de cette industrie. Pour ta question... est-ce que ça aurait l'air étrange si je dis que je suis comblée par ma musique ?

- Ca t'est égal que les gens la "consomment" ou pas ?

Oui... J'ai été comblée par ma musique au moment ou je l'ai créée. Et je suis comblée à chaque fois que je la délivre sur scène. Les gens font ce qu'ils veulent, je ne peux pas leur dire quoi faire ! Ils peuvent même la manger s'ils veulent. Ils ont la liberté de faire ce qu'ils aiment, comme moi j'aime avoir cette liberté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Dim 13 Juin - 22:41

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Lun 14 Juin - 20:25

3 raisons de craquer pour pour Katie Melua



Un univers proche de celui de Norah Jones,
déjà 10 millions d’albums vendus, son nouveau CD va cartonner.
Voici trois raisons de craquer pour Katie Melua !

Parce que c'est son meilleur album !

Les 3 précédents, de son propre aveu, constituaient son apprentissage.
Depuis, Katie Melua travaillé ses nouvelles chansons
avec le producteur du Ray of Light de Madonna,
qui lui a donné une orientation différente et aidé à compléter sa palette artistique.
Aux jolies ballades et chansonnettes qui constituaient
son répertoire s'ajoutent à présent des titres plus groovy.

Parce qu'elle nous fait voyager !

Des pistes de danse avec God on the drums aux cabarets rétro avec Moment of Madness,
de la campagne avec The One I Love aux ambiances urbaines avec The Flood,
on sillonne de nombreuses contrées musicales.

Parce que c'est une bulle d'oxygène !

C'est peut-être un élément-clé de son succès :
la musique de Katie Melua, ce sont des ondes positives à l'état pur.
Pas de questionnements existentiels, pas d'agressivité.
Tout n'y est que calme et volupté... et rythme, sur ce CD. Les violons,
souvent employés, ajoutent à l'impression de sérénité.

http://www.magazine-avantages.fr/,3-raisons-de-craquer-pour-pour-kate-melua,144,14669.asp
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12726
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Lun 12 Juil - 17:20

Après "The Flood" ouverture à son album "The House", Katie Melua a choisi "A Happy Place", en guise de second single .


Katie Melua - A Happy Place from Dramatico on Vimeo.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12726
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Sam 4 Sep - 12:25

Katie Melua à Montréal: spectacle annulé
Katie Melua se voit forcée d’annuler son spectacle prévu le 11 septembre à la Salle Wilfrid‑Pelletier de la Place des Arts. Elle souffre d’ennuis de santé.

Les organisateurs de la série Jazz à l’année du Festival de jazz de Montréal ont annoncé l’annulation de ce concert par voie de communiqué. La nature des problèmes de santé de Melua n’a pas été précisée. La jeune femme aurait été hospitalisée à Londres.

http://www.showbizz.net/musique/katie-melua-a-montreal-spectacle-annule-58320.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12726
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Mar 14 Sep - 18:19

Katie Melua annule sa tournée mondiale, ses problèmes de santé n'étant apparemment pas réglés. Elle souffrirait d'épuisement, selon les informations données par son site officiel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Mar 30 Nov - 2:19

PROCHAIN SINGLE
I'D TO KILL YOU ... with a kiss



Katie Melua:
"To Kill You With A Kiss" une nouvelle chanson inédite

Publiée le 26/11/2010 à 08:59

La voix sensuelle qui fredonnait à notre oreille
« Nine Million Bicycles », fait un retour tout en douceur
pour cette fin d'année 2010.
La chanteuse anglaise Katie Melua, nous propose a l'écoute une nouvelle chanson
« To Kill You With A Kiss ».
Ce nouveau single est totalement inédit et ne figure pas sur l'album « The House ».
« To Kill You With A Kiss » est, en fait, une version revisitée de la chanson
« I'd Love To Kill You » qui figure sur l‘album « The House« .
Katie Melua nous offre donc une version alternative subtile
et vous fera sans doute frissonner de plaisir.

Après les titres « The Flood », « A Happy Place »,
la nouvelle chanson relance l'album « The House ».
Sorti au mois de mai dernier l'album a été vendu à plus de 75000
exemplaires en France et a dépassé le million en Europe.
La nouvelle version du titre « I'd Love To Kill You »
est toujours écrite et composé par Katie Melua.
« To Kill You With A Kiss » sera disponible en téléchargement légal
à partir du 29 novembre prochain.

Parallèlement,
la chanson « To Kill You With A Kiss » figurera sans doute dans le tour de chants
de Katie Melua.
La chanteuse anglaise vient d'annoncer une série de concert en France
pour le printemps 2011.
Neuf dates ont été inscrites dans les principales régions de France,
l'occasion d'espérer rencontrer Katie Melua sur scène.

Enfin, si sur les route de France, vous croisez une voiture Opel,
vous pourriez peux être apercevoir la chanteuse Katie Melua au volant !
La marque automobile est, en effet,
le sponsor officiel de sa prochaine série de concert.
Katie Melua a également accepté d'être l'égérie de la marque pour l'année 2011.

Katie Melua en concert en France au printemps 2011 :

* 20 mars : Toulouse / Zénith
* 21 mars : Marseille / Le Dôme
* 22 mars : Lyon / L'Amphithéâtre
* 24 mars : Bordeaux / La Patinoire
* 7 avril : Rouen / Zénith
* 10 avril : Lille / Zénith
* 11 avril : Strasbourg / Zénith
* 5 & 6 juin : Paris / Olympia

4 shows/événements à venir

*déc. 15
Brighton DomeBrighton, Brighton a, gb

* mai 7
Gateshead the Sage
Newcastle Upon Tyne, Newcastle, gb
*
mai 20
Oslo Spektrum
Oslo, Oslo, no
*
juin 8
Heineken Music Hall
Amsterdam, North Holl, nl


http://www.musiqueradio.com/article_news10015_katie-melua-to-kill-you-with-a-kiss-une-nouvelle-chanson-inedite.php


Dernière édition par Nine le Mar 30 Nov - 2:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: KATIE MELUA   Mar 30 Nov - 2:30

I'D LOVE TO KILL YOU



I’d love to kill you with a kiss
I’d like to strike you down with bliss
I’d like to tie you up in knots
until your heart stops

I’d love to kill you with a glance
I’d like to put you in trance
I’d like to drug you with my scent
And use you in the moment

Oooh

I’d love to kill you as you eat
The pleasure would taste so sweet
I’d like to open up your skin
And wander there within

I’d love to kill you by a stream
Where no one can hear my baby scream
And then I’d run away and be free
The sweetest victory

Oooh

I love to watch you in your sleep
Cause you don’t have power over me
And when you’re awake I’m undone
Under you spell, in hell

KATIE MELUA

http://www.myspace.com/katiemelua
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: KATIE MELUA   

Revenir en haut Aller en bas
 
KATIE MELUA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KATIE MELUA
» Transition précoce
» Katie Holmes et Tom Cruise : C'est fini !
» LAC TCHAD
» (f/libre) KATIE CASSIDY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARMONY :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: