H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE RETOUR DU DISQUE VINYLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: LE RETOUR DU DISQUE VINYLES   Jeu 17 Fév - 18:05

Redécouvrez le charme craquant des disques vinyles


Les mélomanes n’en démordent pas : le son des anciens 33 tours est incomparable. Les fabricants de platines se sont mis au diapason et font tout pour les combler.

Sur le coffret, Renaud fixe l’objectif du photographe, assis sur une énorme bécane, son éternel bandana noué autour du cou. En ouvrant le couvercle de l’«Intégrale studio 1975-2010» (190 euros) du chanteur, le fan découvre 21 albums, pressés sur de vraies galettes en polychlorure de vinyle.

Une idée absurde à l’heure de l’iPod ? Pas tant que ça. L’interprète, qui célèbre ainsi ses trente-cinq ans de carrière, se révèle un fervent adepte de ce support : «Le vinyle est un objet culte, plus attrayant et infiniment plus esthétique que le CD.»

La sensualité des belles pochettes fait rêver


Renaud n’est pas le seul à avoir cette opinion. Bien que les ventes de vinyles demeurent modestes (2,5 millions d’albums aux Etats-Unis en 2009 sur un total de 489,8 millions de disques vendus, selon Nielsen Soundscan), elles enregistrent une croissance annuelle de 10%.

En France, on a ainsi vu les 33 tours réapparaître dans les rayons de la Fnac et de Virgin. Les aficionados opposent volontiers la chaleur et la richesse du son analogique à la froideur du son numérique, de plus en plus compressé avec le MP3. Sans parler du contact sensuel avec les belles pochettes des 33 tours…

Pour les nostalgiques des grandes voix et les passionnés de jazz, c’est surtout le seul moyen d’écouter des enregistrements rares, jamais pressés en CD. Ce retour en grâce des galettes est une aubaine pour les marques de la haute-fidé­lité car il faut disposer, pour en profiter pleinement, du matériel adé­quat.

L’autrichien Pro-Ject Audio Systems, actuel leader du marché, a ainsi connu une croissance de 30% avec ses platines mêlant bois compressé, acier, carbone et sorbothane, qui absorbe les vibrations parasites. Combien coûte ce retour à un son authentique ? Les tarifs vont du raisonnable à… l’exorbitant. Mais rendre son âme à la musique a-t-il vraiment un prix ?

Où se procurer des vinyles en bon état ?


En dehors de la production réservée aux DJ, il n’est pas si facile de dénicher des vinyles. Trois pistes sont à suivre : la grande distribution spécialisée (neuf), les sites Internet (occasion essentiellement) et les boutiques spécialisées (neuf et occasion, souvent en musique électronique).

-Dans les réseaux de grande distribution spécialisés.
La Fnac et Virgin proposent de façon ponctuelle des albums vinyles pop-rock ainsi que des
éditions en série limitée d’artistes (très) populaires. Malheureusement, le choix
est limité, a fortiori en régions.

- Sur Internet.
On y échange, on y troque et on y vend essentiellement des produits d’occasion. PriceMinister affiche près de 350 000 références. Des 45 et des 33 tours dans tous les genres et à tous les prix, auxquels il convient d’ajouter les frais de port (de 4 à 7 euros). Son concurrent eBay a 3 500 références à son catalogue. Quelques rares sites Web se sont spécialisés dans l’échange entre particuliers. C’est le cas de Vinyltroc.com, qui propose des titres intéressants en variété française (4 000 disques) démarrant à 2 euros pour les 45 tours et à 10 euros pour les 33 tours.

- Chez les vrais disquaires.
Situés surtout dans les grandes villes, ils disposent en général d’une offre large, en quantité limitée, dans des genres spé­cifiques. Difficile de lister tous ces magasins, mais ils sont bien référencés par Google. Pour les trouver, effectuez une simple recherche de type “disquaire + vinyle + genre recherché + le nom de la ville”.

Amaury Mestre de Laroque

http://www.capital.fr/art-de-vivre/high-tech/redecouvrez-le-charme-craquant-des-disques-vinyles-576811/%28offset%29/2
(Enquête réalisée en janvier 2011)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2383
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: LE RETOUR DU DISQUE VINYLES   Ven 18 Fév - 12:24

.
Retour vers… le passé !




Dylan Blonde on blonde


L’esprit seventies plane de nouveau dans les temples de la consommation culturelle !
Témoin, cette opération Vintage Spirit des magasins et du site FNAC.

Au menu, une sélection de CD et de disques vinyl, de DVD, de produits techniques, de livres et magazines, de produits dérivés évoquant tous les décennies passées.








Parmi cette sélection, le vinyl figure (presque) en bonne place. Des bacs de 33 tr/mn neufs, rééditions récentes d’albums cultes, datés en fait des années 60 à nos jours, sont en général positionnés à l’entrée des magasins.

Les jeunes gens sont invités à piocher allègrement dans ce choix anachronique, d’autant qu’une opération «Moins de 20 ans, moins 20 %» les attend.


On pourra donc se réapprovisionner, même s’il on a plus de 20 ans, en belles références faisant l’objet de rééditions plus ou moins luxueuses sur vinyls 180 grammes (ils y sont, j’ai pesé quelques échantillons avec ma petite balance de cuisine), à des prix qui restent abordables.


30 € pour une édition double du mythique Are you experienced du Jimmy Hendrix Expérience (avec bonus tracks)





19 € pour un Beach Boys de la belle époque, 18 € pour les Songs of love and hate de Leonard Cohen,





17 € pour un album de Björk. De très récents White Stripes et Franz Ferdinand sont au même prix.


A l’écoute - sur un système haut de gamme dont la source est une platine Linn LP12 bien équipée - ces pressages s’avèrent d’une qualité très correcte, que ce soit en termes de dynamique, de bande passante subjective ou d’image stéréophonique.

Le bruit de surface est quasi nul. Observés de près, ces disques affichent une planéité satisfaisante, une absence de bavures de fabrication (défauts souvent rencontrés à l’époque où l’on a commencé à sonner le glas de ce support au profit de la technologie numérique), et un pas de gravure a priori choisi pour maximiser la qualité.

Certains éditeurs ne rechignent d’ailleurs pas à répartir un programme un peu long sur deux disques, au lieu d’entasser tous les morceaux (originaux plus titres inédits par exemple) sur un même disque.


Côte matériel, on retrouve aussi des platines tourne-disques - à partir de 129,90 € telle cette Ion Profile LP (à cellule céramique !) - souvent pourvues d’un préampli-convertisseur avec sortie USB.





C’est le cas du modèle ETVT20102BLK (ouf !) de TDK, marque plutôt connue (et réputée) pour ses supports d’enregistrement magnétiques et optiques.


Tout cela ne fait certes pas de la très haute fidélité, mais c’est désormais une chose tout a fait officielle : le 33 tr/mn a réussi son come-back, même dans les grands circuits de distribution !


Si au début des années 80 le CD était était annoncé comme une révolution (alors qu’il s’agissait plutôt d’une régression sur la plan de la musicalité), ce sont aujourd’hui les moins de trente ans qui aujourd’hui évoquent le son plein des vinyls avec des trémolos dans la voix !

Publié par Christian IZORCE

http://signalsurbruit.blogspot.com/2011/02/operation-vintage-spirit-la-fnac.html




.


Dernière édition par Bridget le Ven 18 Fév - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2383
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: LE RETOUR DU DISQUE VINYLES   Ven 18 Fév - 12:32

.

La sélection fnac en 6 tribus - À découvrir du 12 février au 10 mars



Elles reviennent ! Elles font rêver les plus jeunes et emplissent de nostalgie leurs aînés.
Les années 1960-1970 sont de retour, et le vintage est devenu un style de vie, voire une véritable passion.

Jusqu’au 10 mars, l’esprit Vintage plane sur votre Fnac à travers une sélection de CD (de 7 à 12 €) répartis en 6 tribus emblématiques et de rééditions (pressage 180g au minimum) d’albums vinyles mythiques, de films cultes, de livres, ainsi que du matériel high-tech (platines disques) ou de produits dérivés (tee-shirts, mugs, badges).

» Découvrez nos sélections






http://www.fnac.com/Guides/musique/vintage/default.asp?NID=-2


.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE RETOUR DU DISQUE VINYLES   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE RETOUR DU DISQUE VINYLES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE RETOUR DU DISQUE VINYLES
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Comment récupérer un peu de place sur votre disque dur
» y a-t-il un point de non retour ?
» Retour à la maison après accouchement - pas de voiture!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: L'INDUSTRIE DE LA CHANSON-
Sauter vers: