H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MICHEL JONASZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9625
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: MICHEL JONASZ   Mar 15 Fév - 14:38

MICHEL JONASZ



Michel Jonasz fera son retour le 28 février
avec un nouvel album studio intitulé
"Les hommes sont toujours des enfants"
(Disque MJM/Warner).


Le chanteur n'avait pas publié d'album studio depuis 2005.

Un opus de onze titres, très inspiré par le voyage et les mystères de la création,
un peu dans l'esprit de "Unis vers l'Uni" paru en 1996.

"Quand ils regardent la voie lactée, les yeux vers le firmament
Devant le ciel, l'immensité
Les Hommes sont toujours des enfants
...Des enfants qui se déguisent en grande personne" ...


Chante-t-il sur le titre éponyme. "Avant", second morceau de l'opus,
a tout pour devenir le prochain tube de Michel Jonasz.
Toutes les chansons sont écrites par l'interprète sauf
"Jesse Owens", co-écrite avec Caroline Liborio.
Elle évoque le sprinteur américain, décédé en 1980,
considéré comme le premier sportif noir connu dans le monde entier.

EN PRECOMMANDE :
http://musique.fnac.com/a3420083/Michel-Jonasz-Les-hommes-sont-toujours-des-enfants-CD-album?Origin=zanox873698



Michel Jonasz se produira du 8 au 12 mars au Casino de Paris
et partira en tournée en France.


QUELLE BONNE NOUVELLE !

SON SITE OFF :
http://www.micheljonasz.fr/includes/accueil_fr.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9625
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MICHEL JONASZ   Mar 15 Fév - 20:34

Michel Jonasz
--- Où Vont Les Rêves ---




Où Vont Les Rêves quand on les oublie
Où sont nos amours perdus
Ils se baladent au coeur de la nuit
Derrière la lune suspendue
Gardant l'espoir que l'on se souvienne
Entre deux étoiles ils dansent
Et ils attendent qu'une mémoire ancienne
Leur accorde une dernière chance
Où Vont Les Rêves...

Tous ces désirs inassouvis qui s'amoncellent
On voulait s'endormir à l'ombre d'une immortelle
Se glisser sous un arc-en ciel
Comme un oiseau sous un arc-en-ciel
Où Vont Les Rêves...

Où Vont Les Rêves quand on les oublie
Où sont nos premières blessures
On les retrouve quelquefois la nuit
Dans nos coeurs leur signature

Et c'est un feu lorsqu'ils nous reviennent
C'est une douleur qui nous lance
Elles nous rappellent ces mémoires anciennes
Qu'il nous reste une dernière chance
Où Vont Les Rêves....

Tous ces désirs inassouvis qui s'amoncellent
On voulait s'endormir à l'ombre d'une immortelle
Se glisser sous un arc-en ciel
Comme un oiseau sous un arc-en-ciel
Où Vont Les Rêves...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9625
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MICHEL JONASZ   Mer 9 Mar - 12:47

JONASZ UN ARTISAN DE LA CHANSON FRANCAISE
UN FAISEUR DE RIMES ET DE MELODIES.
DE L'AME RIEN QUE DE L'AME !
slave, jazzy, tzigane, klezmer qu'importe les âmes ont plusieurs couleurs
et rares sont ceux qui savent en faire un arc en ciel.
Voilà où vont les rêves !



(Comment peut on lui demander ou l'assimiler à la "quantité" au "rendement"
qui a vendu quoi et combien, quelle est la finalité,
à moins d'être actionnaired'une major de l'industrie du disque ?
ce que je ne suis pas !
je vous laisse lire l'ITV ses réponses sont plus que sincères.
J'espère qu'il sera compris ...
Q'en serait'il d'une Barbara, un Brel, un Brassens aujourd'hui !
sous les fourches caudines du market TOP50 ...
(Furculae Caudinae en latin)
merci de laisser une porte ouverte à ceux qui ont encore quelques mots
sensibles à mettre sur des notes qui ne sont que musique bien sonnante
et rarement trébuchante.
Il faut paraitre ... ! ok de la visibilité c'est çà être au TOP, non merci.
Traverser le désert c'est aussi et heureusement une chance de trouver une OASIS.
Et il y en a plus qu'on ne le pense, goutez à celle de Michel Jonasz ...
que c'est triste quand on mélange ART et Industrie)
d'ailleurs vous remarquerez le lapsus révelateur du langage usuel et courant :
on dit "maison de disques" jamais "maison des Artistes.

Son coeur est bien gardé écoutez ceci :
on l'a attendu il est revenu !
c'est bien l'essentiel ..



Nin@rtmony

L'ITV INTEGRALE

Son nouvel album lui permet de sortir du désert
qu’il traversait depuis dix ans.
Il s’en explique honnêtement.

Interview Sacha Reins - Paris Match

A quoi tient le succès populaire ?

Il y a vingt ans, Cabrel, Clerc, Souchon et Jonasz représentaient
la chanson française dans ce qu’elle avait de plus original et fructueux.
Les trois premiers sont toujours en tête ;
Michel Jonasz, distancé, rame.
Depuis dix ans, aucun de ses albums n’est apparu dans le classement
des 200 meilleures ventes de l’année,
et les Zénith d’antan ont laissé la place à des salles beaucoup plus modestes.

Cette situation peut changer avec son nouvel et splendide album,
« Les hommes sont toujours des enfants »,
où l’on retrouve ce qui rendait ses chansons uniques et irrésistibles :
la mélan-colie tzigane métissée d’exubérance jazzy,
les rêveries swing boostées à l’énergie R’n’B. Le son de la grande époque.
Douze chansons qui nous ramènent vingt ans en arrière,
quand Michel ­Jonasz était au firmament.
Cet album va-t-il enfin marquer son retour ?
La question ne lui a pas plu.

Michel Jonasz.
Je n’ai pas l’impression de revenir, je n’ai jamais été absent.
Le son et les chansons ont toujours été mon obsession et,
en cela, cet album est de la même qualité que les autres.
J’ai toujours pensé que j’étais condamné à surprendre.
Alors, après, que les gens apprécient ou pas, cela ne dépend pas de moi.

Paris Match. Oui, mais en tant que créateur,
on peut traverser des périodes plus ou moins fécondes
et ne pas forcément s’en rendre compte.
Certainement, mais c’est votre perception,
je n’ai jamais perdu le plaisir d’écrire ou de composer.
Je n’ai pas l’impression d’avoir traversé un désert au niveau
de la créativité ou de l’inspiration.

Il y a une dizaine d’années, votre carrière a dévissé.
Vous êtes passé des Zénith aux petites salles, et vos chiffres de vente ont chuté.
Qu’est-ce qui a provoqué cela, pratiquement du jour au lendemain ?

Est-ce que je sais, moi ?
Cela fait même plus longtemps car les derniers Zénith remontent à 1992.
C’est un mélange entre plusieurs choses.
Premièrement, le fait que je ne voulais plus faire de spectacles dans des grandes salles
car je voulais des ambiances plus intimistes,
et des spectacles qui coûtent moins cher pour pouvoir les emmener partout.
Deuxièmement, il y a les modes.
Certaines chansons ont moins rencontré les médias,
qui ne les passaient plus autant à la radio. Je n’y suis pour rien.
Cela m’arrive tous les jours que des gens me demandent :
“Vous ne chantez plus ?”, alors que je n’ai jamais autant donné de concerts.
A ceux qui me disent “on ne vous entend plus”,
je réponds que ce n’est pas parce que je ne passe plus à la radio
qu’on ne peut plus m’entendre.
Mais il faut acheter un billet ou un CD. Quant à la popularité en baisse,
je n’y suis pour rien.
Et je n’aime pas ce mot, “dévisser” :
cela fait mec qui s’est écrasé dans la neige.
« Je n’ai jamais donné autant de concerts »

Cette situation vous a-t-elle fait souffrir ?
Non, parce que j’aime mon métier, que j’ai toujours le même enthousiasme,
que je suis un artisan de la chanson,
que je peux vivre de mon métier,
que les salles sont moins grandes mais qu’elles sont toujours pleines.
Ce qui me fait souffrir, c’est qu’on me parle de retour à chaque album.

Vous ne vous demandez pas ­pourquoi vous n’êtes plus dans le peloton
de tête des Souchon, ­Cabrel et Clerc ?
Souchon et Cabrel ont toujours été, même à ma grande époque,
de beaucoup plus gros vendeurs que moi. Je n’ai jamais vendu 1 million
d’albums. Eux, si. J’ai eu une période où j’en ai vendu 500 000 avec
“Unis vers l’uni” et “Mister Swing”.
Mais, ­globalement, je n’ai jamais été un très gros vendeur.

Votre avant-dernier album, où vous repreniez des classiques de la ­chanson française, marquait-il un manque d’inspiration ?
Pas du tout, je voulais rendre hommage aux musiques qui m’ont inspiré :
la chanson française, la chanson tsigane et il me reste encore le R’n’B.
J’écris vingt-cinq chansons pour chaque album et je n’en mets que douze.
J’ai tellement de morceaux d’avance que je pourrais faire encore quinze disques.
Bon, alors, récapitulons :
je n’ai plus d’inspiration, j’ai dévissé.
Vous avez d’autres amabilités pour moi ?

Votre nouvel album est formidable.
Oui, mais cela implique que vous n’aimiez pas les précédents.
Et cela m’attriste. C’est mon âme slave !

« Les hommes sont toujours des enfants » (MJM/Warner).
En tournée actuellement, du 8 au 12 mars au Casino de Paris.
Rés. Tél. : 08 926 98 926. Point final


ICI pour vous :
http://musique.fnac.com/a3420083/Michel-Jonasz-Les-hommes-sont-toujours-des-enfants-CD-album?Origin=zanox873698
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9625
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MICHEL JONASZ   Mer 9 Mar - 14:14


Joueurs De Blues

Tu t'mets l'cambouis sur les mains
Ou tu mets le cap sur les îles
Une mauvaise note au destin
Ou un bon point si c'est facile
T'es dans la rue dans la ville
Un walkman collé sur l'nombril
Enfant noir femme de Toulouse
Tous ceux qui chantent : I was born to loose

Joueurs de blues
On est des joueurs de blues
Joueurs de blues
On est des joueurs de blues
Joueurs de blues, on est des joueurs de blues
Joueurs de blues
On est des joueurs de blues

Trafiquants d'armes ou douaniers
Cousteau Bombard ou Caroline
Un sage assis sous un cerisier
Mère Teresa frère Luther King
Tu plais t'emballes et tu frimes
Ou t'attends la mort et tu trimes
Le Blanc qui chante Toulouse
Le Noir qui chante : I was born to loose

Joueurs de blues
On est des joueurs de blues
Joueurs de blues
On est des joueurs de blues

Joueurs de blues on est des joueurs de blues
Joueurs de blues
On est des joueurs de blues

Mecs de La Mecque gars d'la Garonne
Salut Pepita où est l'sherif que j'l'assomme
Belle marquise, Mesrine belle baronne
Mille et mille et mille et mille millions d'personnes
Joueurs de blues
On est des joueurs de blues
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MICHEL JONASZ   

Revenir en haut Aller en bas
 
MICHEL JONASZ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MICHEL JONASZ
» St Michel Calvi 2009 2 REP LEGION ETRANGERE
» Olga et Michel Drucker
» Michel Mercier convoqué à l'Élysée
» Rando Baie du Mont-Saint-Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: