H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ROMAIN GARY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2421
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: ROMAIN GARY   Jeu 2 Déc - 19:27


.

La Grande Librairie rend hommage à Romain Gary

A l’occasion des 30 ans de la disparition de Romain Gary, l’émission de France 5, “La grande librairie”, s’intéressera à cet écrivain récompensé deux fois par le prix Goncourt.





Entouré de biographes, de philosophes, de proches de l’écrivain, et à l’aide de documents d’archive, François Busnel fera la lumière sur la vie de Romain Gary, la perception de ses œuvres à l’époque et ce qu’il en reste aujourd’hui, ainsi que son recours au pseudonyme “Emile Ajar”.

Quant à France 2, elle diffusera le documentaire “Le roman du double”, réalisé par Philippe Kohly et commenté par Anouk Grinberg.
Ce portrait-roman plonge dans les coulisses de l’affaire Ajar : en 1974, Romain Gary invente un écrivain, Emile Ajar, qui l’année suivante, avec “La Vie devant soi”, obtient le Prix Goncourt.
Un prix que l’on ne peut recevoir deux fois et que Gary avait déjà obtenu avec “Les Racines du Ciel”. Romain Gary est plus que le metteur en scène d’Ajar ou qu’un grand écrivain, il n’existe qu’en inventant des personnages.

Diffusion : jeudi 2 décembre à 20h35 en direct sur France 5

et “Infrarouge” sur France 2 en deuxième partie de soirée.


Entretien avec François Busnel


Qui était Romain Gary pour vous ?

François Busnel : Romain Gary a été le seul écrivain à avoir reçu deux fois le prix Goncourt : la première fois, en 1956, pour Les Racines du ciel et la seconde, en 1975, sous le pseudonyme d’Emile Ajar, pour La Vie devant soi. Nous évoquerons bien sûr la supercherie littéraire dont il fut l’auteur. Mais, pour moi, Romain Gary n’est pas seulement un écrivain. C’est également un homme fascinant : un homme d’action, résistant, diplomate et consul de France. Il était aussi un homme à femmes. Il avait épousé Lesley Blanch, puis l’actrice Jean Seberg… Ce qui est intéressant chez lui, je trouve, c’est qu’il était concentré sur la vie.


Qu’est-ce qui vous plaît plus particulièrement chez lui ?


F. B. : J’aime son écriture et son style, d’une clarté rare. Un livre comme Tulipe, par exemple, est un petit bijou. Il excellait dans l’art du court. Mais ce que j’aime aussi chez Romain Gary, c’est sa capacité à se créer un destin et à aller jusqu’au bout.


Qui recevrez-vous dans La Grande Librairie ?


F. B. : Notre plateau n’est pas complètement finalisé, mais nous pouvons déjà annoncer la présence de Myriam Anissimov, biographe de Gary. Elle a notamment publié Romain Gary, le caméléon (Denoël) et Romain Gary, l'enchanteur (Editions Textuel). Le philosophe Paul Audi, auteur de Je me suis toujours été un autre (Christian Bourgois), nous rejoindra aussi. Nous avons également eu la confirmation d’André Asséo, qui fut l’ami de l’écrivain et l’auteur de la pièce de théâtre Gary/Ajar.



Allez-vous évoquer la relation que Gary entretenait avec sa mère ?


F. B. : Il y a des écrivains à mère, des écrivains à père. Romain Gary était un écrivain à mère, comme Marcel Proust a pu l’être également. Mais je ne pense pas que ce soit ce qui rend Romain Gary singulier. Ce qui est à mon sens intéressant chez lui, c’est la part de mystification qu’il a inventée, tout comme son côté visionnaire. Il a compris, bien avant tout le monde, beaucoup de choses sur la société française.


Propos recueillis par Isabelle Ducrocq

Magazine
Durée 60'
Présentation François Busnel
Production Rosebud Productions.

.
Revenir en haut Aller en bas
 
ROMAIN GARY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROMAIN GARY
» Rouen. Foire St Romain (76).
» St-Romain - Briard et Hoisey : Les contes à ma tante
» Notables et personnalités - Saint-Romain-de-Colbosc
» Gary Moore s'en est allé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: TRIBUNES LIBRES :: LA PETITE LUCARNE-
Sauter vers: