H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SAUL LEITER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: SAUL LEITER   Lun 4 Oct - 1:22

Saul Leiter
est un photographe américain contemporain
né en 1923 à Pittsburg.




Biographie

Il fut l'un des pionniers de la photographie contemporaine
couleur à une époque où seul le noir et blanc était digne d'intérêt.
Il est considéré pour l'essentiel de son travail
comme un photographe des rues de New York;
il fut cependant plus réputé pour ses photographies de mode.
Son but n'est pas d'illustrer la vie citadine,
mais de rechercher les instants et les scènes fugaces.
Il travaille des cadrages originaux
en utilisant beaucoup des vides (noirs) dans ses images.
La succession des plans dans ses images superpose différentes
histoires génératrices de mystère.
Il aime le flou — il joue de la mise au point —,
la buée et l'anonymat des passants :

« Il me semble que des choses mystérieuses
peuvent prendre place dans des lieux familiers ».


Son père était un rabbin de Pittsburgh et n'accepta jamais que son fils
embrasse une carrière artistique.
Il découvrit l'art dans les livres de la bibliothèque publique.
Installé à New York, il gagna sa vie jusqu'au milieu des années 1980
grâce à son métier de photographe de mode.
Il ne considérait pas la photo de mode comme un pis-aller,
mais plutôt comme une prolongation de sa vision,
en harmonie avec lui-même.

Saul Leiter peint aussi des petits formats à la gouache sur papier.

Ses références en peinture étaient Édouard Vuillard, Pierre Bonnard ou Sotatsu.
Ses sujets d'inspiration sont peut-être figuratifs
mais le résultat s'approche de l'expressionnisme abstrait.
Sa démarche de peintre qui influence ses photographies
évoque Le Talisman de Paul Sérusier.


Le Talisman P. Sérusier.

Saul Leiter est sans nul doute le plus discret des grands photographes américains.
Mais ses photographies parlent pour lui.
En noir et blanc, et surtout en couleurs,
les épreuves exposées jusqu’au 13 avril 2008
à la Fondation Henri Cartier-Bresson (14e arrondissement de Paris)
séduisent par leur simplicité.



Une centaine de clichés, pris entre 1945 et la fin des années 60,
permettent au photographe du détail de nous montrer
sa vision très personnelle de la ville de New York.
S’attardant sur les petits rien du théâtre de la rue,
il donne de l’importance à chaque geste, chaque mouvement ou broutille,
qui devient instantanément objet d’attention pour le spectateur.

Le photographe du quotidien a maintenant 84 ans.
Et connaît une notoriété tardive.
On redécouvre aujourd’hui ses travaux personnels,
au-delà des photographies de mode qui l’ont fait connaître
jusqu’à la fin des années 1980.
Pourtant, lors du vernissage de l’exposition,
il a confié n’avoir jamais été “guidé par l’ambition”.

“J’ai passé une grande partie de ma vie à être ignoré.
J’ai toujours été heureux ainsi”.



Dernière édition par Nine le Lun 4 Oct - 2:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SAUL LEITER   Lun 4 Oct - 1:38

Lanesville
Saul Leiter 1958





Dernière édition par Nine le Lun 4 Oct - 1:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SAUL LEITER   Lun 4 Oct - 1:42

PARIS EN COULEURS

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SAUL LEITER   Lun 4 Oct - 1:50

Saul Leiter a beau être fasciné par les clichés du Français
Henri Cartier-Bresson qu’il découvre en 1947, au musée d’Art moderne,
il ne prendra pas pour autant son bâton de pèlerin.


Saul Leiter/ Courtesy Howard
Greenberg Gallery

Pas question de parcourir la planète, son monde à lui est fait de sensations,
d’impressions qu’il tente de restituer.
Inutile d’ailleurs de lui demander si ces photographies
véhiculent un quelconque message, la réponse est évidemment « non ».

Elles seraient plutôt le prolongement de sa passion pour la peinture.
Les couleurs se mettent à éclater telles ici,
ce rouge, l’une des tonalités dominantes de sa palette,
ou ce jaune qui resplendit à travers une vitrine embuée,
ou encore ce vert d’un banal feu de signalisation
pris dans la neige d’une beauté absolument renversante.



Dernière édition par Nine le Lun 4 Oct - 1:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SAUL LEITER   Lun 4 Oct - 1:55



Outre les couleurs qui irradient,
le visiteur est également subjugué par son sens du cadrage,
souvent inattendu voire osé comme cet habitacle de voiture qui sert de cadre,
enchâssant la scène de rue dans l’espace réduit de la vitre arrière du véhicule
ou ce grand store d’un café qui masque les trois quart de l’image.

Et c’est avec la même virtuosité que Saul Leiter se joue des reflets
et des miroirs donnant à sa ville un aspect extraordinaire,
et même parfois féérique quand la neige s’en mêle, par exemple.

Se dessine ainsi, par petites touches saisies sur le vif, un New York intime,
doux et mélancolique, une de ces révélations qui n’en rendent que plus touchant,
le flegme de ce pionner de la photographie plasticienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAUL LEITER   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAUL LEITER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAUL LEITER
» Livres de John Saul
» Le Corbeau et le Rosier - Heath & Saul
» Le Corbeau et la Rose - Rose & Saul
» Saul G. Steadworthy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: A FLEUR DE TOILE :: LES PHOTOGRAPHES-
Sauter vers: