H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE MYTHE DE L'ANDROGYNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Mer 11 Aoû - 3:21

Le mythe de l'Androgyne

« Androgynes brisés par la colère des dieux jaloux,
nous galopons derrière notre moitié perdue,
nous tentons de reconstituer l’unité des origines :
où est mon autre moi ?
qu’est devenue la complétude exquise dont je me souviens
et dans quelle vie l’ai-je
connue ? »

Jacqueline Harpman,
Orlanda, p. 120.



Jadis, ne vivaient que des androgynes,
êtres formés chacun de deux êtres de sexe opposé,
accolés l'un à l'autre et indissociables.

Forts de leur double nature, ils voulurent défier les dieux,
et Zeus décida de les punir en les séparant en deux êtres distincts,
l'homme et la femme...

Depuis, chaque être humain chercherait désespérément sa moitié,
son âme soeur, afin de s'unir à nouveau avec elle.

L'amour ne serait donc rien d'autre
que le sentiment de nostalgie de notre ancienne nature,
et une quête désespérée de l'unité perdue...


Une bien jolie histoire !

"Plus humaine que tout, l’androgyne est au fond de nous."
Freud


Dernière édition par Nine le Jeu 12 Aoû - 3:13, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Jeu 12 Aoû - 1:06

Dans Le Banquet
Aristophane présente la théorie platonicienne de l'androgyne :

Autant le dire toute suite.
Le mythe de l’androgyne, le fameux mythe de l'androgyne, n’existe pas,
et n’a pas jamais existé.
Il est souvent évoqué pour expliquer de manière symbolique l’hétérosexualité
et l’attirance entre homme et femme.
Le Banquet est sans doute le plus connu des dialogues socratiques.
Plusieurs personnages prennent la parole pour évoquer éros, la puissance du désir ;
puis survient Aristophane, qui raconte la légende




au commencement, il n'existait que des androgynes,
autrement dit tout à la fois mâles, femelles et hermaphrodites.

Chacun se suffisait à lui-même, le sentiment amoureux n'existait pas,
ou plutôt il existait seulement envers soi.
Le monde était pétri d'orgueil et ne craignait plus les Dieux.

Zeus lança alors sa foudre,
séparant les mâles, les femelles et les hermaphrodites en deux,
faisant naître les genres masculin et féminin.
Depuis, l'être humain cherche sa moitié.
C'est la naissance de la quête amoureuse,
mais aussi de l'hétérosexualité (souvenir des hermaphrodites)
et l'homosexualité (les mâles et femelles (pris séparément).
L'androgyne est dans le même mouvement la perfection humaine et l'origine de l'amour.

Platon, à travers le mythe,
donne la mesure de la fascination que l'androgyne exerçait dès l'Antiquité.
On retrouve l'androgyne dans les figures divines de l'Asie (Shiva-Shakti)
et des mers du Sud où il représente toujours le symbole de la réunion des contraires
en une union autonome et parfaite, le retour à l'unité originelle,
la totalité du monde naissant de la fin des oppositions.

Eve aussi naît d'une côte de l'Adam primitif androgyne (Genèse 1:27)

reprenant l'idée qu'il était une fois la perfection avant la différenciation.

"Aussi longtemps que l'Adam ne prend pas en considération
cet autre "côté" de lui-même, il "boite".


Dernière édition par Nine le Jeu 12 Aoû - 3:28, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Jeu 12 Aoû - 1:17

HERMAPHRODITE ENDORMI



Rome - Hermaphrodite endormi
Oeuvre romaine d'époque impériale
(IIe siècle après J.-C.)
Rome, près des thermes de Dioclétien
Marbre grec (hermaphrodite) et marbre de Carrare (matelas)
Musée du Louvre Paris.

L'Hermaphrodite endormi du Musée du Louvre est une oeuvre romaine
de l'époque impériale (IIe siècle ap. JC),
probablement une copie d'une oeuvre héllenistique,
comme de nombreuses sculpture de cette époque.
C'est Le Bernin qui réalisa en 1619 le matelas sur lequel est posé le marbre.
Ce matelas, tout en courbe ne fait que magnifier la sculpture.

Hermaphrodite est le fils d'Hermès et d'Aphrodite,
celui-ci avait repoussé les avances de la nymphe Salmacis,
qui folle d'amour optin de Zeus que leur corps soient unis pour toujours,
Zeus acquiesa, et ainsi apparut l'Hermaprodite,
mariage étrange entre les deux corps.

LE MYTHE

Hermès aura de nombreuses liaisons amoureuses.
Il donnera naissance à Hermaphrodite et Priape en séduisant Aphrodite.
Celle-ci succombera à son charme après avoir été dépouillée
de l'une des sandales d'or par un aigle envoyé par Zeus
(qui voulait aider son fils) alors qu'elle se baignait dans le fleuve Achéloos.
Hermès offrira de lui rendre la sandale en échange de ses faveurs.

Hermaphrodite sera élevé sur le mont Ida, en Phrygie.
Devenu adolescent, il se rendra à Halicarnasse, en Carie.
Salmacis tombera amoureuse de lui vainement.
Hermaphrodite se baignera par hasard dans sa source.
La Naïade l'entraînera au fond de l'eau en suppliant les dieux
de réunir leurs deux corps éternellement.
La créature deviendra l'Hermaphrodite qui possède les proportions
et la poitrine de femme ainsi que des organes mâles.
Les parents d'Hermaphrodite l'autoriseront à faire en sorte
que la source exerce un effet identique sur tous les hommes qui s'y baigneront.

Le sculpture habile, nous présente en premier une image très féminine du modèle,
dans une position d'abandon complète,
mais c'est pour mieux nous révèler de l'autre côté la véritable nature androgyne du sujet.
Ce type de figure était courant à la fin de la période hellénistique
et en vogue dans l'empire.



L’Hermaphrodite endormi s’agite dans son sommeil avec son drap,
et l’artiste en profite pour créer une rupture de rythme :
le drap longe le corps horizontal puis remonte soudain
verticalement au niveau des chevilles.
L’œil rebondit sur cet effet plastique extraordinaire,

Toute la délicatesse et le raffinement de cette sculpture témoigne
d'une civilisation parvenu au faite de son art, et en recherche de nouvelle sensation.
d’un plaisir perdu.
Ni le matelas, ni l’oreiller ne vont résister,
comme le chante Bashung dans Vertige de l’amour :
« J’ai crevé l’oreiller, j’ai du rêvé trop fort ».
Entraînés par une sœur d’Alice, nous n’allons pas de l’autre côté du miroir,
nous allons au-delà du marbre de la culture grecque
et Lou Reed nous propose une promenade dans le monde moderne
avec Walk on the wild side.


Dernière édition par Nine le Jeu 12 Aoû - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Jeu 12 Aoû - 1:39

LOU REED
WALK ON THE WILD SIDE


Une planète est un corps androgyne,
pourvu des deux sexes et fonctionnant en masculin par les copulations du pôle nord,
et en féminin par celles du pôle sud.
Le Phalanstère
Citations de Charles Fourier



... "Candy came from out on the island
In the backroom she was everybodys darling
But she never lost her head Even when she was given head She says,
hey babe,
take a walk on the wild side ..."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Jeu 12 Aoû - 13:19

LA VISION DE LA CULTURE EXTREME ORIENTALE
YIN ET YANG




Le tàijítú : symbole du yin-yang


Dans la philosophie chinoise, le yin traditionnel :
simplifié : ; pinyin : yīn
et le yang traditionnel :
simplifié : , pinyin : yáng

sont deux catégories complémentaires,
que l'on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de l'univers.
Cette notion de complémentarité est propre à la pensée orientale
qui pense plus volontiers la dualité sous forme de complémentarité.

Le symbole du Yin et du Yang, le taijitu (souvent entouré de 8 trigrammes)
est bien connu dans le monde occidental depuis la fin du XXe siècle.

Il n'y a pas de Yang sans le Yin et vice versa.
Leur interaction est permanente, comme le positif et le négatif,
le pair et l'impair, le masculin et le féminin ...
Yin et Yang sont inséparables et n'existent que l'un par rapport à l'autre.


L'emblème du yin-yang se représente par un cercle divisé en deux parties égales
par une ligne sinueuse à la forme d'un S;
une partie est noire (yin), l'autre est blanche (yang).
La dépendance réciproque des deux moitiés est démontrée par le principe yin
qui contient du yang en lui (un point blanc)
et le principe yang qui contient du yin en lui (un point noir).
Le contour de chaque moitié est égal au périmètre de la figure.

De ce fait elles engendrent les 5 éléments constitutifs de la réalité matérielle : l
a terre, le feu, l'eau, le métal et le bois.

Le yin représente entre autres,
le noir (ou souvent le bleu),
le féminin, la lune, le sombre, le froid, le négatif, etc...,
quant au yang,
il représente entre autres le blanc (ou souvent le rouge),
le masculin, le soleil, la clarté, la chaleur, le positif, etc...
Cette dualité est également associée à de nombreuses autres oppositions complémentaires.

Cosmologie chinoise

Dans la cosmologie chinoise,
Yin et Yang sont deux entités qui suivent le souffle originel qui à l'œuvre dans toutes choses.

Par exemple :

Selon le Shuowen jiezi, dictionnaire de la dynastie Han,
le sens de yin est : « sombre, comme le sud de l'eau ou le nord de la montagne » ;
celui de yang est « forte brillance ».

Certains ont proposé que les termes yin et yang viendraient
des mots sanskrits linga et yoni.
Néanmoins, ils apparaissent avant l'introduction du bouddhisme
(véhicule de la culture indienne) en Chine.

On les trouve en effet au chapitre 42 du Dao De Jing :

« Le Dao donne naissance à l'un, l'un au deux, le deux au trois,
Le trois aux dix-mille choses et êtres,
les dix-mille choses et êtres supportent le yang et embrassent le yin ».


Dernière édition par Nine le Jeu 12 Aoû - 13:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Jeu 12 Aoû - 13:36

L'EQUILIBRE ET LA COMPLEMENTARITÉ



Le Yin :

Il représente l’obscur, ce qu’on en voit pas.
Il est creux et c’est lui qui reçoit la vie. Le Yin est obscur, froid.
Il est l’énergie de passivité féconde,
Il donne la vie c’est pourquoi on dit qu’il est le symbole de la féminité.
Une personne qui est plus Yin que Yang est quelqu’un d’introvertie,
de calme et de plutôt timide.
C’est une personne qui n’aime pas se mettre en avant
et qui n’aime pas vraiment le changement.
C’est une personne qui préfère la chaleur du foyer.
Physiquement se seront des personnes plutôt bien portantes.
-------------
Le Yang :

Le Yang est l’opposé du Yin et c’est lui qui le complète.
Le Yang représente le lumineux, ce qui est dur et rapide.
Il est actif et manifeste toute l’énergie accumulé.
Le Yang est toujours en action, en mouvement.
Le Yang est masculin et il est l’étincelle de vie.
Si vous êtes Yang, vous êtes quelqu’un de plus extravertie,
nerveux et qui aime se faire voir.
Vous aimez être mis en avant et vous mettre en avant.
Vous aimez l’aventure et les défis et la routine est la chose
qui vous ennui le plus au monde.
Pour vous la maison est un endroit ou on se repose
après avoir passé une longue journée épuisante.
Coté physique les Yang sont des gens mince vu qu’ils sont toujours en action
ils éliminent ce qu’ils mangent.
-----------------------------------------------------------------------

Comment sa marche ?

Le Yin et le Yang doivent toujours être en équilibre.
Donc si à un moment le Yin est trop fort
le Yang le sera par la suite et cherchera l’équilibre.
Toutes nos actions entrainent un certain déséquilibre
que quelqu’un d’autre comblera par une action.

Mais cherchons quelque chose de plus proche de nous en regardant la nature.
Par exemple, en été, le YANG atteint son point culminant ;
aussitôt après cette apogée, le YIN commence à croître
alors que le YANG décline progressivement.
Donc en hiver, le Yin atteint son point culminant et le Yang son point le plus bas.
Le fait d’atteindre le point le plus haut, que ça soit pour le Yin ou pour le Yang,
marque le début de leur déclin.

Mais bon il faut tout de même savoir que le Yin ou le Yang est toujours
en excès quelque part, l’équilibre parfait n’est que très rarement atteint
(je dirais même jamais mais bon il ne faut jamais dire jamais).
Mais comme je l’ai dit auparavant,

le Yin et le Yang se retrouve partout et cela même dans le corps humain.
Par exemple le haut du corps est Yang alors que le bas est Yin,
un muscle en contraction est Yang alors qu’un muscle au repos est Yin,
même l’esprit peut être Yin ou Yang.

En effet, l’esprit en état de veille est en phase Yang
et l’esprit en état de sommeil et en phase Yin.


Dernière édition par Nine le Jeu 12 Aoû - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Jeu 12 Aoû - 13:53

LES ASTRES



"La lune est yin par rapport au soleil yang :
elle est passive, réceptive.
Elle est l’eau par rapport au feu solaire,
le froid par rapport à la chaleur,
le nord et l’hiver symboliques opposés au sud et à l’été. "

"Sa lumière est celle du reflet du soleil."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Jeu 12 Aoû - 15:28

MADAME BUTTERFLY



Le célébrissime "Un bel di vedremo" extrait de l'Opéra de Puccini "Madame Butterfly"
ici interprété par Ying Huang .
Tiré du Film de frédéric Mitterand


Puccini - Madame Butterfly


Madame Butterfly de Pucini est l'histoire du lieutenant américain Pinkerton
et de son mariage par contrat avec Butterfly, une jeune et honnête japonaise de 15 ans.

Ces deux âmes symbolisent les flammes jumelles.
Leurs cultures orientale et occidentale respectives
représentent la polarité masculine et féminine des flammes jumelles
aussi bien que le fossé qui sépare les âmes qui n'ont pas encore équilibré
leur karma et doivent endurer la douleur de la séparation qui en résulte.

Pinkerton, un homme durci par la vie,
a perdu le sens de la pureté de l'amour véritable.
Bien qu'attiré par la beauté et le charme de Butterfly,
il conçoit délibérément le plan de l'abandonner pour une femme américaine.

Cependant, Pinkerton et sa fiancée japonaise partagent des moments d'amour intenses
– l'union de leur âme commémorant leur unité originelle en Dieu –
Et le fruit de cette union est la conception d'un enfant – symbole de leur grand amour.

Mais le lieutenant ignore ce développement et est aveuglé par ses propres désirs égoïstes.
Il retourne en Amérique, laissant Butterfly confiante de son retour éventuel.
Pinkerton revient en effet, plusieurs années après – avec une femme américaine.

Dans sa peine de la désertion de sa flamme jumelle,
Butterfly s'enlève la vie.

Giacomo Puccini (1858-1924)

Madame Butterfly repose sur un roman américain inspiré d'une histoire vraie.
Dans l'histoire de l'infortuné Cio-Cio-San,
le compositeur a trouvé matière à créer un opéra :
des sentiments forts, une intrigue dramatique,
un cadre exotique et des émotions tragiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Sam 14 Aoû - 12:23

J'AI L'HONNEUR D'ETRE UNE FILLE
VERONIQUE SANSON




... j'ai l'honneur d'être une fille
Qu'on câline qu'on déshabille
Lentement
Avec des sentiments ...




J'aurais voulu être un garçon
Les yeux clairs les cheveux longs
Et pas sage
Tout seul et sans bagage

Mais j'ai l'honneur d'être une fille
Qu'on câline qu'on déshabille
Lentement
Avec des sentiments

J'aurais tout fait de mon mieux
Petite violence au fond des yeux
Et pour les faire taire j'aurais tiré sur eux
Et j'aurais été pas peu fière
Que leurs toutes petites misères
De désenchantés soient passés par eux

J'aurais sauté dans un train
Mon sac à dos, trois sous en main
Vers le Sud
Comme à mon habitude
J'aurais voulu jouer aux billes
Pour un dollar pour une broutille
Avec eux
Avec leur jolis yeux

J'avais la force au bouts des doigts
Et j'aurais pu les tuer comme ça
Mais pour me faire taire j'aurai tiré sur moi
J'aurais bafoué tous leurs dieux
Petite violence au fond des yeux
Mais pour ma liberté j'en aurais tué un peu

Je me suis collé toutes les peines
Lentement on tisse sa haine
En dormant
Sans aucun sentiment
J'avais l'amour au bout des doigts
Qui s'endormait jamais sans moi
Et pour le faire taire j'aurai tiré sur moi
Et la lumière qui fait ma loi
Resplendissait bien plus que moi
Et puis pour qu'elle brille j'en aurais tué des tas.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Dim 15 Aoû - 2:16

Shiva-Shakti



sous l'aspect androgine de Kaamesvara-Kaamesvari
symbolise la totalité issue de la conjonction des principes
et des attributs masculins et féminins.

Il y a longtemps dans un endroit isolé de l'Himalaya,
au bord du lac Manasarovar,
qui selon le mythe est le lac " mental " de la terre.

Prés du lac, Shiva et Shakti étaient assis.
Shiva enseignait à Shakti les secrets du monde et de l'individu.
Nous avons dans ce tableau l'essence de la métaphysique tantrique
qui postule l'identité au niveau potentiel
et la complémentarité au niveau manifesté de la conscience et de l 'énergie.
L'un ne peut pas exister sans l'autre,
la pensée ne peut se réaliser sans l'énergie et l'énergie n'a rien à réaliser sans la pensée.

Shiva parlait donc à Shakti lui enseignant les secrets du monde et de son fonctionnement ;
les poissons étaient, selon la légende les premiers habitants de la terre.

L'un d'entre eux, le plus beau spécimen,
car il était le roi des poissons s'approcha,
attiré par l'intensité magnétique de la voix de Shiva.

C'était donc le premier appel de la conscience.
Il écoutait Shiva parler des jeux de l'énergie et il fut attiré hors de l'eau
et se métamorphosa en humain.
L'alchimie s'était opérée sous la poussée du désir de connaissance et de l'énergie.

Devenu homme il s'assit et fut le premier témoin d'un étrange spectacle.

Shiva pensait toutes les formes du monde,
animaux, insectes, végétaux, arbres, rivières, montagne,
vent, nuages, pluie, pensées, émotions, beauté …
tout ce qui existe et Shakti leurs donnait formes, couleurs et son.

A un moment donné, Shiva fit une pose ; Shakti également.
Forcement quand la pensée s'immobilise, l'énergie s'immobilise.

Il se tourna vers Matysendrya, son regard de lumière l'enveloppa.
Il s'adressa à lui :
" tu étais le roi des poissons, et tu es maintenant le premier humain.
Je vais te donc te donner un autre nom ainsi que les pouvoirs correspondants
à ta nouvelle condition.
Puisque tu es en fait un mutant,
que tu as réussi le passage d'un être à l'autre, d'un état à l'autre.
Je rajoute à ton nom : Natha qui veut dire la mutation,
le passage du conditionnement à la liberté, de l'ignorance au savoir,
de l'automatisme à la discrimination.
Pour cela je te donne les pouvoirs des Dieux, mais la limitation des animaux.

Toutefois, grâce à l'introspection, aux jeux d'énergies avec ton corps,
avec tes souffles et les sens.
Tu auras la possibilité de te libérer de l'entrave de ton animalité.
Regarde et retiens le procédé, Shakti et moi-même allons te révéler ses secrets,
nous l'appelons Yoga.

Cette science une fois que tu l'aura maîtrisée en toi-même,
et que tu sera devenu un humain semblable aux dieux,
tu devra l'enseigner à tout être vivant qui t'en fait la demande.
En toi sont donc tous les savoirs et tous les pouvoirs.
Le yoga que nous allons t'enseigner est la méthode pour les réaliser
mais tu es libre de faire ou de ne pas faire.

Ainsi en sera-t-il pour chaque être vivant sur cette terre,
se contenter de sa situation ou la transcender.
Il en sera de même pour l'espèce humaine,
présentant ce que je viens d'évoquer au fond d'elle même,
elle voudra évoluer, avoir la connaissance, l
es pouvoirs des Dieux jusqu'à l'immortalité elle même.

Je te donne une indication, la clé de l'alchimie est dans ton souffle,
réalise puis enseigne cela aux humains, alors, ils sauront.

Extrait des enseignements de C. Tikhomiroff
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Lun 16 Aoû - 0:02

SANS CONTREFACON
MYLENE FARMER


Myléne Farmer Sans Contrefaçon

La marionnette a été conçue par
Benoît Lestang
C'est lui qui a réalisé le clip "QI" de Mylene Farmer
et c'est aussi à lui que l'on doit le pantin désarticulé de "Ainsi soit Je"
et dans le clip "Sans Contrefaçon"
une pensée pour ce créateur :



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9689
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   Mer 18 Aoû - 22:42

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE MYTHE DE L'ANDROGYNE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE MYTHE DE L'ANDROGYNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE MYTHE DE L'ANDROGYNE
» Pléiadiens mythe ou réalité ??
» La fourragère noire mythe ou réalité.......???
» Pouvoir des pierres, mythe ou realite ?
» Hippocampe Fou - Le mythe de l'ermite.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA PLUME EST LA LANGUE DE L'AME :: ESSAIS, CONTES ET LEGENDES-
Sauter vers: