H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PAUL NEWMAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13008
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: PAUL NEWMAN   Dim 1 Aoû - 18:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(1925 - 2008)

Paul Newman naît le 26 janvier 1925 à Shaker Heights, dans l'Ohio, d'un père d'origine juive gérant d'un magasin d'articles de sports et d'une mère catholique d'origine hongroise. Paul Newman se considérait par ailleurs lui-même comme juif, car disait-il « c'est plus qu'un défi ».


Enfant et adolescent, il pratique de nombreux sports et devient un excellent athlète : natation, tennis, base-ball ou encore patins à roulettes. L'oncle Joe , journaliste et poète par ailleurs passionné de théâtre, veille sur son petit protégé qu'il gâte particulièrement.
En classe, c'est un bon élève toujours apte à faire de son mieux, que se soit physique ou intellectuel.

Dès 7 ans, il s'intéresse à la passion de son oncle qui le pousse dans cette voie et commence par participer à des spectacles de fin d'année scolaire en jouant dans de nombreuses petites pièces ou sketches. 2 ans plus tard, il se produit au théâtre de Cleveland lors d'une cérémonie donnée pour célébrer l'anniversaire de George Washington. C'est à ce moment là qu'il décide de faire carrière. Il dira à son frère : “Je serai acteur quand je serai grand… si je ne parviens pas être champion de football !“.

Nous sommes en 1935, il continue de travailler sur le terrain sportif et le soir, lorsqu'il rentre chez lui, il rentre au magasin de son père. Dès qu'il a un moment de libre, il s'entraîne dans les champs, accompagné ou non de son frère.

A 14 ans, il travaille avec son père pour gagner un peu d'argent de poche. Avec son emploi du temps, il n'a pas le temps pour beaucoup de loisirs. Adorant toujours autant le base-ball, son père le persuade de continuer dans cette voie (cela donne une bonne publicité pour le magasin en même temps). Ses résultats sont excellents et il oublie un temps le théâtre.

A 17 ans, il y repense et devient régisseur. Ce métier l'amuse sans pour autant l'intéresser mais il y découvre une autre facette du monde artistique.

Finalement, il revient au métier de comédien. Mais il rencontre sa première déception : après 3 semaines de répétition pour son rôle de fossoyeur dans la pièce d' “Hamlet”, son jeu ne plaît pas au metteur en scène : il est déçu et vexé. Il envisage même de tout arrêter.

Désormais, il n'a plus que 2 solutions : oublier le théâtre et se consacrer exclusivement en sport ou se battre pour décrocher un nouveau rôle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mais la guerre fait rage en Europe. Une fois qu'il a obtenu son diplôme il décide de s'engager dans l'armée. Il envisage même de devenir pilote, son dossier est excellent mais le contrôle médical n'est pas de son côté pour cette affectation : ses beaux yeux bleus cachent un daltonisme (sans qu'il le sache).

Il est muté comme radio de 3ème classe sur un bombardier lance-torpilles. Pendant 2 ans, il vit dans cette univers mais reste néanmoins loin du conflit.

En avril 1946, il est démobilisé et revient avec une blessure au genou : sa carrière sportive est terminée. Pour ne pas se retrouver sans rien faire, il continue ses études : ce sera de l'économie politique. Dans l'Ohio, au Kenyon College de Gambier, il arrive tout de même à mêler le sport et les études.

Mais cette option ne l'intéresse absolument pas. A 21 ans, il a passé 30 mois dans un milieu confiné à bord d'un navire de guerre : il préfère boire et s'amuser avec ses copains, flirter et jouer au football. Sa carrure d'athlète fait de lui une des valeurs sûre de l'équipe mais un incident de taverne va tout lui ruiner.

Après avoir trop bu, il se laisse entraîner dans une rixe entre étudiants. Le bar est complètement détruit et dès le lendemain il est exclu. Maintenant qu'il a plus de temps libre, il flirte davantage et fréquente toutes les soirées. Pour gagner un peu d'argent, il travaille quelques semaines dans une blanchisserie réservée aux étudiants.

A tête reposé, il se rend compte qu'il est en train de gâcher sa vie future : il décide de revenir sur les planches. Il se réinscrit à des cours de comédie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En 1947, il joue dans 9 pièces et sa passion grandit. Il joue notamment dans Spéciale Première, La Ménagerie de verre, La Mégère apprivoisée ou encore Cyrano de Bergerac. Par la suite, il participe activement à une tournée théâtrale dans des festivals d'été et des scènes de province.

Cependant, malgré sa réussite, il est loin d'être satisfait. Selon lui, il ne fait que réciter des textes sans rien apprendre. En 1949, avec ses diplômes en poche, il s'engage pour une tournée d'été dans le Winsconsin. Ce contrat est une aubaine pour lui : il se sent véritablement comme un professionnel.

C'est à ce moment là qu'il rencontre Jacquelie White. Elle sourit et son charme agit sur lui. Dès leur rencontre, il l'invite mais elle le repousse. Elle n'apprécie pas le côté trop sûr de lui et le juge prétentieux. En revanche, elle est sensible à son regard et ses beaux yeux bleus.

Ensemble, ils sont à l'affiche d'une pièce : “John aime Mary” où chacun interprète le couple principal. Dans les coulisses, ils ne tardent pas à tomber dans les bras l'un de l'autre, les spectateurs ressentent la même chose lorsqu'ils les voient sur scène.

Il la demande en mariage et une semaine plus tard ils sont unis. Une fois la lune de miel achevée, Paul se tient à carreaux : il n'a plus le droit à l'erreur car Jackie est déjà enceinte.

En décembre 1949, il se marie avec Jackie White jusqu'en 1958. Ils eurent 3 enfants : Scott (1950-1978), Susan née en 1953 et Stéphanie née en 1954.

Il est engagé par les Woodstocks Players et le couple continue à travailler ensemble jusqu'à la fin de l'année 1950. Jacqueline ne peut plus travailler en raison de sa grossesse visible, la pièce est arrêtée. Paul devient ouvrier agricole dans une grande ferme de l'Illinois.

Peu après la naissance de son unique fils, il reçoit un télégramme lui demandant de rentrer toute urgence : son père est sur le point de mourir. Il revient donc dans la famille et son père décède en mai 1950. Seulement il n'y a aucun successeur pour le magasin de sport. Pour des raisons financières, il accepte de s'en occuper le temps que les affaires reprennent bien et pour pouvoir subvenir aux besoins de sa petite famille. Mais le coeur n'y est pas, les affaires c'est pas son truc.

Après 2 ans, il renonce et demande à son frère de reprendre l'affaire. Il revend ses parts de la société et repart vers les planches. Il s'installe à New Haven et s'inscrit à la Yale School of Drama afin de suivre les cours d'art dramatique. Il trouve divers emplois car il faut bien nourrir sa femme, son fils et payer l'appartement : il devient donc représentant en encyclopédies, travaille à la radio puis se fait engager dans une agence de publicité.

Tous les soirs, il persiste et se donne une année pour réussir. S'il n'obtient rien d'intéressant et de rentable, il abandonnera définitivement ses projets. Il promet même à son épouse d'arrêter les cours au printemps 1953.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais à la fin de l'été 1952, il est encouragé par ses professeurs qui voient un potentiel qui demande à se concrétiser. La petite famille déménage à nouveau pour New York. Il trouve rapidement un travail à la télévision et Jacqueline cherche du travail. La chance : l'une des tantes de Jackie vit à Long Island à quelques pâtés de maison de chez eux. Pour 60$ par mois, elle accepte de s'occuper de Scott.

Le soir, il commence à apparaître dans quelques émissions télé. Chaque jour, il sonne chez des professionnels afin de décrocher un contrat. En décembre, la chance lui sourit : il décroche un rôle intéressant à la télévision. Bien qu'il n'obtienne pas la gloire, il se fait remarquer. Il est engagé dans diverses émissions ce qui lui permet de ramener suffisamment d'argent pour sa famille.

En entrant dans une des maisons de production, il fait une rencontre décisive : l'auteur dramatique William Ince. Il vient juste de terminer une pièce : Picnic. Malgré un trac fou, il se présente au casting : il est immédiatement engagé ! Il n'a certes pas le rôle espéré mais c'est déjà ça.

Les répétitions commencent tout comme les ennuis : Ralph Meeker et Alan Seymour ne correspondent pas aux rôles principaux. Ralph est trop âgé pour son personnage (il est censé en avoir 20 ans et en paraît 30) tout comme Alan. Il faut tout recommencer.

Bien que Paul ait déjà 27 ans, il en paraît bien moins et fait acte de candidature : le rôle a été écrit pour lui car William Inge (dans la salle) voit en lui le héros idéal. Le soir de la 1ère est un triomphe et la pièce reste longtemps à l'affiche : les soucis financiers s'envolent. D'autant plus que Jacqueline est à nouveau enceinte et que Susan fait bientôt son entrée.

Les producteurs s'intéressent de plus en plus à sa notoriété grandissante. Un soir, Elia Kazan et Tenessee Williams sont dans la salle : c'est pas le soir de se louper. Il se surpasse et son salaires passe de 150 à 200$ par semaine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il s'inscrit aux prestigieux cours de l'Actors Studio que dirige Elia Kazan et Lee Strasberg. Il a comme camarades Marlon Brando, Natalie Wood, Eva Marie Saint ou encore James Dean. Le trio Brando-Dean-Newman force l'admiration de la classe.

Les acteurs débutants ont chacun un style particulier : on leur apprend à jouer le drame plus intensément, avec plus de concentration et une certaine lenteur des gestes. Il est pour Lee Strasberg son meilleur élève, Paul affirme qu'il lui doit sa réussite.

Son ménage l'épanouit mais le rôle féminin tenu par Janice Rule est doublé par une certaine Joanne Woodward (qui a un air de Grace Kelly). Il n'a pas perdu la main avec ses méthodes de dragueur : il l'a remarquée dès le 1er jour. Ils échangent des banalités, déjeunent ensemble de temps à autre, parlent de leurs cursus puis commencent à parler de leur avenir, rient ensemble et les sentiments apparaissent sans qu'ils s'en rendent véritablement compte.

Paul éprouve toujours la plus grande affection pour son épouse, mais sa passion pour Joanne le déchire. Par respect pour sa famille, ne souhaitant pas la faire souffrir, il décide de parler avec Jacqueline en lui révélant toute la vérité. Il ne la quittera que si elle le désire. Cette situation perdurera 5 années sans qu'aucun soit heureux.

Picnic reste à l'affiche pendant 450 représentations, la dernière a lieu pendant l'été 1954.

Victor Saville lui envoie un télégramme en lui proposant un rôle dans “Le Calice D'Argent” avec un casting impressionnant : Virginia Mayo, Natalie Wood et Pier Angeli. Il est emballé et signe les yeux fermés.

A son arrivée à Hollywood il déchante. Au bout d' une semaine de tournage, il se rend compte que le réalisateur n'y connaît rien et que le côté artistique est délaissé.

Une fois sur place, il espère voir son contrat déchiré mais il n'en est rien. De plus, Victor Saville lui demande de procéder à plusieurs changements physiques (il doit interpréter un grec) : teindre ses cheveux en blond, redresser son nez, lui réajuster ses dents et changer sa façon de marcher.

Devant le navet qui se présente, il joue de son mieux afin de passer inaperçu : le tournage achevé, il ne veut plus en parler tellement il s'est senti particulièrement ridicule. Chance pour lui, on ne parle de lui nul part.

A son retour à New York, il voit sa femme, ses enfants et Joanne. Son apprend lui apprend que Marlon Brando a décliné l'offre de la pièce “La Maison des otages”. Il accepte l'offre et pendant mois, la pièce attire les américains en masse.

Grâce au théâtre, il a plus d'heures pour être avec sa famille mais aussi pour voir secrètement Joanne. En parallèle, il tourne dans quelques téléfilms et apparaît dans diverses émissions, il gagne environ 700$ par semaine. Mais Marlon Brando ne lui adresse plus la parole parce qu'il a accepté ce rôle. De son côté, James Dean lui ravit le rôle dans “A L'Est D'Eden” alors qu'Elia Kazan l'avait pressenti.

Ils se réconcilient et doivient tourner une dramatique télévisuelle. Il prendre sa “revanche” en reprenant le rôle du boxeur Rocky Graziano dans “Marqué Par La Haine” avec son ancienne petite amie : Pier Angeli. En même temps, un jeune 1er fait son entrée : un certain Steve McQueen. Mais c'est Paul Newman la star ici, Steve attendra son tour.

Sa carrière est lancée !! Il enchaîne les tournages : “Femmes Coupables” avc Jean Simmons, “Pour Elle Un Seul Homme” et il retrouve Joanne dans “Les Feux De L'Eté”.

Après une séparation d'un an, les anciens amants se retrouvent et leur passion est intacte. Joanne avait décidé de prendre de la distance pour éviter tout scandale. Dès le 2ème jour de tournage, ils sont à nouveau ensemble et ce soir-là, Paul ne rentre pas chez lui. Jackie se rend bien compte que leur mariage ne tient plus la route et décide de divorcer.

Entre les 2 ex-conjoints, tous les accords sont pris à l'amiable : Jacqueline lui assure qu'il pourra voir ses enfants aussi souvent qu'il le souhaitera et lui promet de leur éviter tous problèmes financiers. Entre eux règnent un respect mutuel et une sincère amitié.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Joanne et Paul peuvent enfin se marier. Ils se marient le 29 janvier 1958 ce jusqu'à son décès le 26 septembre 2008. Ils eurent 3 enfants : Elina-Teresa née en 1959, Melissa-Stewart née en 1961, et Cela-Olivia née en 1965.

On le reverra à Broadway en 1959 “Sweet Bird Of Youth” et en 1964 “Baby Want A Kiss”. Il tourne avec Elizabeth Taylor le très émouvant “La Chatte Sur Un Toît Brûlant” en 1958, ce film lui apporta la consécration.

Paul Newman qui avait réalisé un court métrage en 1959 “On The Harmfulness Of Tobacco” mettra en scène au cours de cette période “Rachel, Rachel” (1968), “Le Clan Des Irréductibles”(1970) et “De L'Influence Des Rayons Gamma Sur Le Comportement Des Marguerites” (1972).

Au cours de cette période, Paul Newman s'est partagé entre son travail d'acteur et de cinéaste. Après avoir incarné l'entraîneur de hockey vieillissant dans “La Castagne” (1977), il participe à la parabole apocalyptique de “Quintet” (1979) suivit d'un film catastrophe ”Le Jour De La Fin Du Monde” (1980) dans lequel il sauve une population d'une éruption volcanique et “Le Policeman” (1981).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après “Absence De Malice” (1982), puis ”The Verdict” (1983), il réalise et interprète “L'Affrontement” (1983) avec Morgan Freeman, film sur l'incommunicabilité et le conflit des générations. Martin Scorsese lui offre alors de reprendre son rôle de “L'Arnaqueur” (1974) dans “La Couleur De L'Argent” (1987).

Le film lui vaut enfin son 1er Oscar, après 6 nominations infructueuses et un Oscar honorifique pour l'ensemble de sa carrière reçu l'année précédente. Puis il réalise “La Ménagerie De Verre” où il dirige pour la 4ème fois sa femme.

Dès ses débuts dans la réalisation en 1968, il avait été salué à juste titre comme un metteur en scène avec lequel il faudrait désormais compter, soucieux de la vérité psychologique de ses personnages souvent complexes et attaché à un travail patient et approfondi avec ses comédiens. “Rachel, Rachel” obtint d'emblée le Prix de la New York Film Critics' Society et 4 citations à l'Oscar.

Suivent 2 rôles historiques : le général Groves, le maître d'oeuvre “administratif et politique” de la bombe atomique avec “Les Maîtres De L'Ombre”. Puis il revient au cinéma plus intimiste en créant avec Joanne Woodward le couple conformiste et étriqué de “Mr. And Mrs. Bridge” (1990).


Délégué du Connecticut à la Convention Démocrate de Chicago en 1968, il a participé aux campagnes électorales d'Eugene McCarthy et George McGovern et a pris part aux conférences pour le désarmement nucléaire.

Il a également joué un rôle important dans la lutte contre la drogue en créant avec son épouse, la Fondation Scott Newman en souvenir de leur fils mort d'overdose ainsi que dans les mouvements pour les droits civiques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En 1970, le couple était apparu dans “King : A Filmed Record… Montgomery To Memphis”, un documentaire sur Martin Luther King. Paul Newman consacre une part importante de ses loisirs à la compétition automobile dont il reste l'un des coureurs les plus réputés des Etats-Unis. Il remporta notamment en 1985 le Sports Car Club of America National Championship ainsi que 3 Road Atlantas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On l'a vu au cinéma de nouveau dans la film “Les Sentiers De La Perdition” (2002) avec Tom Hanks puis dans le film “Roving Mars” (2006).

Paul Newman est décédé le vendredi 26 septembre 2008 d'un cancer du poumon à Westport, dans le Connecticut.


http://vargen57.unblog.fr/%20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13008
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PAUL NEWMAN   Dim 1 Aoû - 19:47

FILMOGRAPHIE SELECTIVE


LE CALICE D'ARGENT (1954)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 2h23
Titre original : The Silver Chalice

Réalisé par : Victor Saville
Avec : Virginia Mayo, Pier Angeli, Jack Palance, Paul Newman, Walter Hampden, Joseph Wiseman, Alexander Scourby, Lorne Greene

Un esclave d'origine grecque, connu pour ses talents de sculpteur, se voit confier par l'apôtre Luc la confection d'un reliquaire pour le calice du Christ en échange de sa liberté. Il lui faudra affronter un magicien et sa jolie femme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le film culte qui révèlera Paul Newman comme un grand acteur, avec une gueule entre Marlon Brando et James Dean.
MARQUE PAR LA HAINE (1956)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 1h49
Titre original : Somebody Up There Likes Me
Réalisé par : Robert Wise
Avec : Paul Newman, Pier Angeli, Everett Sloane, Eileen Heckart, Sal Mineo, Harold Stone, Joseph Buloff

Paul Newman fut choisi pour remplacer James Dean qui s'était tué dans un accident de voiture quelques jours avant le début du tournage.
C'est dans ce film qu'apparut pour la première fois, dans un tout petit rôle, un autre grand acteur: Steve Mac Queen...
Dans les années 1940-1950, l'ascension d'un petit garçon misérable du Bronx qui va devenir champion de boxe puis connaître le déclin. Inspiré de la vie de Rocky Graziano.
LE GAUCHER (1958)

Titre original : The Left Handed Gun
Long-métrage américain .
Genre : Western

Réalisé par Arthur Penn
Avec Paul Newman, Lita Milan, John Dehner
Dans les années 1950, alors que le western classique connaît son âge d’or, le premier long-métrage d’Arthur Penn (La Poursuite impitoyable, Miracle en Alabama, Bonnie and Clyde) sonne l’aube d’un vent frais sur le cinéma hollywoodien. Revisitant le mythe du jeune hors-la-loi Billy The Kid, assassiné à 21 ans par le shérif Pat Garrett, le cinéaste en fait un anti-héros naïf et immature, symbole de la jeunesse désenchantée qui fera les heures glorieuses d’Elia Kazan, Richard Brooks et Nicholas Ray
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LES FEUX DE L'ETE (1958)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 1h55
Titre original : The Long, Hot Summer

Réalisé par : Martin Ritt
Avec : Paul Newman, Joanne Woodward, Anthony Franciosa, Orson Welles, Lee Remick, Angela Lansbury
Will Varner possède tout dans sa petite cité du sud et le jeune Quick, qui vient d'y arriver, ne trouve du travail que grâce au fils de Varner. Bill n'est pas du tout content de son fils, Jody, et est sensible au courage et au travail de Quick, à qui il confie plus de responsabilités.
LA CHATTE SUR UN TOIT BRULANT (1958)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 1h40
Titre original : Cat on a Hot Tin Roof

Réalisé par : Richard Brooks
Avec : Elizabeth Taylor, Paul Newman, Burl Ives, Jack Carson, Judith Anderson, Madeleine Sherwood

A la suite du suicide de son meilleur ami, Brick devient neurasthénique. Il n'a plus goût à rien, il délaisse ses proches et se réfugie petit à petit dans l'alcool. Mais la venue de son père et de sa famille vont lui permettre de reprendre le dessus...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EXODUS (1960)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 3h28
Titre original : Exodus

éalisé par : Otto Preminger
Avec : Paul Newman, Eva Marie Saint, Ralph Richardson, Peter Lawford, Lee J. Cobb, Sal Mineo, John Derek, Hugh Griffith

Premier grand film américain produit en Israël, 'Exodus' est une fresque excitante et profondément émouvante sur la renaissance d'un peuple et l'établissement d'une nation. Paul Newman interprète le rôle d'un combattant de la résistance décidé à conduire 600 juifs des camps de détention de Chypre jusqu'aux frontières de la Palestine. Un voyage dangereux, envers et contre tous, pour la liberté de l'humanité.
L'ARNAQUEUR (1961)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 2h15
Titre original : The Hustler

Réalisé par : Robert Rossen
Avec : Paul Newman, Jackie Gleason, Piper Laurie, George C. Scott, Myron McCormick, Murray Hamilton, Michael Constantine
Sujet : Eddie Felson est un champion de billard américain qui ne répugne pas entre deux compétitions, à se faire de l'argent en arnaquant de modestes joueurs à qui il se présente comme un adversaire moyen. Une âpre lutte s'étalant sur plus de vingt-cinq heures, va l'opposer à Minnesota Fats, un autre grand de ce sport d'adresse et de concentration. Il va perdre. Sa rencontre avec la jeune Sarah, semble donner une autre orientation à son existence.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PARIS BLUES (1961)

Genre : Musical,Drame,
Pays : USA
Durée : 1h35
Titre original : Paris Blues

Réalisé par : Martin Ritt
Avec : Paul Newman, Joanne Woodward, Sidney Poitier, Louis Armstrong, Diahann Carroll, Barbara Laage, André Luguet, Marie Versini, Moustache

Ram Bowen et Eddie Cook sont des musiciens de jazz établis à Paris. Ils rencontrent Lilian et Connie. Les jeunes femmes tentent de les convaincre de revenir aux États-Unis. Ram aimerait auparavant achever l'écriture d'un concerto. Malgré le refus de son impresario et le départ d'Eddie et Connie, il décide de rester a Paris…
DOUX OISEAU DE JEUNESSE (1962)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 2h00
Titre original : Sweet Bird of Youth


Réalisé par : Richard Brooks
Avec : Paul Newman, Geraldine Page, Shirley Knight, Ed Begley, Rip Torn, Mildred Dunnock, Madeleine Sherwood, Philip Abbott

Chance Wayne revient dans sa petite ville natale du sud des Etats-Unis en compagnie d'Alexandra Del Lago, une star sur le déclin qui s'abîme dans la drogue et l'alcool. Le docteur Scudder, qui s'apprête à épouser Heavenly Finley, la fille de 'Boss' Finley, un homme d'affaires qui tient la région sous sa coupe, lui apprend la mort de sa mère. Chance se souvient qu'il avait eu jadis une liaison avec Heavenly...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LE PLUS SAUVAGE D'ENTRE TOUS (1963)

Genre : Drame,Western,
Pays : USA
Durée : 1h50
Titre original : Hud

Réalisé par : Martin Ritt
Avec : Paul Newman, Melvyn Douglas, Patricia Neal, Brandon De Wilde, Whit Bissell, Crahan Denton, John Ashley,
Hommer Bannon, propriétaire d'un ranch au Texas, est déclaré irresponsable par son fils Hud, un homme égocentrique et violent qui veut prendre ses terres. Mais lorsque Hud, ivre, cause la mort de son frère, une guerre familiale éclate : le père intègre et droit s'opposera au fils indigne et cruel dans un duel sans merci...


Dernière édition par liliane le Lun 2 Aoû - 1:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13008
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PAUL NEWMAN   Dim 1 Aoû - 21:55

L'OUTRAGE (1964)

Genre : drame/western, policier
Pays : USA
Durée : 1H37

Réalisé par : Martin Ritt
Avec Paul Newman, Laurence Harvey, Claire Bloom, Edward G. Robinson, William Shatner

Dans une gare isolée, un malfrat, un prédicateur et un chercheur d'or évoquent le cas de Juan Carrasco, un bandit condamné à mort pour viol et meurtre. Tous trois ont été entendus comme témoins lors du procès au cours duquel ils ont donné des versions très différentes des faits. Et aucune ne concordait avec celle de l'accusé...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LE RIDEAU DECHIRE (1966)

Genre : Thriller
Pays : USA
Durée : 2h08
Titre original : Torn Curtain


Réalisé par : Alfred Hitchcock
Avec : Paul Newman, Julie Andrews, Lila Kedrova, Hansjörg Felmy, Tamara Toumanova, Wolfgang Kieling


Un jeune savant atomiste américain proche du Pentagone se rend à Berlin et passe à l'Est. Il mène en fait un double jeu et espère bien arracher à un scientifique de l'est une formule bien gardée, indispensable à la poursuite de ses travaux.
LUKE LA MAIN FROIDE (1967)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 2h06
Titre original : Cool Hand Luke


Réalisé par : Stuart Rosenberg
Avec : Paul Newman, George Kennedy, J.D. Cannon, Lou Antonio, Robert Drivas, Strother Martin, Jo Van Fleet, Clifton James,

ans une petite ville américaine, Luke Jackson, complètement saoul, casse des parcmètres et se fait arrêter. Accusé de vandalisme, il est condamné à deux ans d'incarcération dans un camp de travail. Au bagne, son arrogance et sa forte personnalité lui valent rapidement la haine de tous, celle des gardiens comme celle de Dragline, le meneur des détenus. Après s'être battus à plusieurs reprises, les deux hommes finissent par devenir amis. Luke ne songe plus qu'à s'évader et ne tarde pas à mettre son projet à exécution. Repris, il récidive mais il est à nouveau arrêté peu de temps après. Torturé, il semble se soumettre. Ce n'est qu'une nouvelle ruse...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BUTCH CASSIDY ET LE KID (1969)

Genre : Western
Pays : USA
Durée : 1h50
Titre original : Butch Cassidy and the Sundance Kid (1968)

Avec : Paul Newman, Robert Redford, Katharine Ross, Strother Martin, Henry Jones, Jeff Corey, George Furth, Cloris Leachman


Pour échapper à leurs poursuivants, Butch Cassidy et Sundance Kid, deux grands voleurs de l'Ouest, décident d'aller en Bolivie où l'or et les banques apparaissent plus faciles à voler. Ils attaquent par deux fois le train de l'Union Pacific, et rencontrent une jeune institutrice, qui tombe sous le charme des deux bandits de grand chemin.
RACHEL RACHEL (1968)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 1h41
Titre original : Rachel, Rachel

Réalisé par : Paul Newman
Avec : Joanne Woodward, James Olson, Kate Harrington, Estelle Parsons, Donald Moffat, Terry Kiser


1970 - Golden Globe - Meilleur film de cinéma, États-Unis.
1970 - Prix NYFCC - Meilleur réalisateur - Cercle des critiques du cinéma de New York, États-Unis.

Une institutrice de 35 ans vit toujours sous l'emprise de sa mère sans trouver de sens à sa vie. Elle porte tous ses espoirs sur un ami d'enfance de passage dans sa ville.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
VIRAGES (1969)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 2 H

Réalisé par : James GOLDSTONE
Avec : Paul Newman , Joanne Woodward , Robert Wagner ..


Frank Capua, champion automobile quadragénaire, aborde un soir de victoire Elora qui est veuve et mère d'un garçon de 16 ans Charley. Ils se marient bientôt en Californie. La vie est vite monotone pour la femme du champion d'autant plus que celui-ci se révèle fatigable et taciturne. Erding, un autre courreur automobile devient son amant. Après de nombreuses défaites, Frank redevient un champion et reconquiert Elora.
LES INDESIRABLES (1971)

Genre : Comédie, Western
Durée : 1 h 27 mn
Titre original : pocket money
Origine du film : États-Unis

Réalisateur : Stuart Rosenberg
Acteurs : Paul Newman, Lee Marvin, Strother Martin

Endetté parce que son cheptel est malade, un fermier américain accepte de convoyer
depuis le Mexique du bétail pour rodéos pour un riche propriétaire terrien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LA TOUR INFERNALE (1974)


Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 2h38
Titre original : The Towering Inferno
Réalisé par : John Guillermin, Irwin Allen,
Avec : Steve McQueen, Paul Newman, William Holden, Faye Dunaway, Fred Astaire, Susan Blakely, Richard Chamberlain, Jennifer Jones, O.J. Simpson, Robert Vaughn

Le gotha de San Francisco se réunit pour assister à l'inauguration de la Tour de verre, le plus grand immeuble du monde, haut de cent trente-huit étages. Doug Roberts, l'architecte, constate avec effroi que les normes de sécurité n'ont pas été respectées. Mais il est trop tard et les invités investissent le bâtiment. Tandis que la fête bat son plein, un court-circuit déclenche un incendie. James Duncan, le constructeur, minimise le danger, obnubilé par la réussite de son opération. Pour sa part, le chef des pompiers comprend rapidement que la situation est grave : le feu se propage à vive allure. Il faut évacuer les invités au plus vite...
LA CASTAGNE (1977)

Genre : Comédie,Action,
Pays : USA
Durée : 2h05
Titre original : Slap Shot

éalisé par : George Roy Hill
Avec : Paul Newman, Strother Martin, Michael Ontkean, Jennifer Warren, Lindsay Crouse, Jerry Houser, Andrew Duncan

Honorable joueur de hockey, Reggie Dunlop s'est en partie reconverti comme entraîneur d'une équipe de troisième ordre, les Charleston Chiefs. Peu connus, modérément soutenus par les ouvriers d'une aciérie locale, les Chiefs passent leur temps en tournées, ce dont se ressent leur vie familiale.
center][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/center]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LE POLICEMAN (1981)

Genre : Policier
Pays : USA
Durée : 2h05
Titre original : Fort Apache the Bronx

Réalisé par : Daniel Petrie
Avec : Paul Newman, Edward Asner, Ken Wahl, Danny Aiello, Rachel Ticotin, Pam Grier, Kathleen Beller
Le 41e poste de police de New York est situé au coeur du Bronx, l'un des quartiers les plus mal famés de la ville, où règnent la prostitution, la drogue et le vandalisme. L'agent Murphy en sait quelque chose, lui qui patrouille depuis tant d'années dans les rues défoncées et les immeubles insalubres. Comme lui, son jeune partenaire, Corelli, a appris à fermer les yeux et à régler certaines affaires sans en référer à ses supérieurs. Aussi Murphy est-il sceptique quant aux chances de réussite de leur nouveau chef, Connolly, un policier chevronné aux méthodes peu orthodoxes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13008
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PAUL NEWMAN   Lun 2 Aoû - 0:58

ABSENCE DE MALICE (1981)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 1h57
Titre original : Absence of Malice

Réalisé par : Sydney Pollack
Avec : Paul Newman, Sally Field, Bob Balaban, Melinda Dillon, Luther Adler, Barry Primus, Josef Somme

Michael est un simple citoyen, bien que son père, mort aujourd'hui, fut un parrain de la mafia. Sa vie va être bouleversée lorsqu'une jeune reporter à la recherche d'un scoop décide de mettre à jour le passé familial de Michael...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LE VERDICT (1982)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 2h05
Titre original : The Verdict

Réalisé par : Sidney Lumet
Avec : Paul Newman, Charlotte Rampling, Jack Warden, James Mason, Milo O'Shea, Lindsay Crouse, Ed Binns,
L'avocat Frank Galvin n'est plus que l'ombre de lui-même, alcoolisme, déchéance, beuveries. Un ami de longue date lui propose de plaider une affaire "réglée d'avance" avec arrangement à l'amiable entre les deux parties : d'un côté, la soeur d'une patiente décédée au cours d'une opération; de l'autre, le célèbre docteur Gruber et toute l'administration de l'archevêché, propriétaire de l'hôpital incriminé.
LA COULEUR DE L'ARGENT (1987)

Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 1h59
Titre original : The Color of Money

Réalisé par : Martin Scorsese
Avec : Paul Newman, Tom Cruise, Mary Elizabeth Mastrantonio, Helen Shaver, John Turturro, Bill Cobbs

Voilà vingt-cinq ans qu'Eddie Felson, légende vivante du billard, s'est retiré de la compétition à l'issue de sa victoire sur le champion des Etats-Unis. Devenu représentant en spiritueux, il n'en reste pas moins fasciné par la discipline, sans être tenté de rejouer. Et l'arnaque demeure son divertissement favori. Pour cela, il s'est trouvé un émule en la personne de Julian, avec lequel il organise des parties truquées d'un rendement modeste. Un soir, dans son bar-salle de billard préféré, il est subjugué par l'aisance et la virtuosité d'un jeune Italo-américain, Vincent Lauria...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BLAZE (1989)

Genre : Comédie dramatique
Pays : USA
Durée : 1h56
Titre original : Blaze

Réalisé par : Ron Shelton
Avec : Paul Newman, Lolita Davidovich, Jerry Hardin, Gailard Sartain, Jeffrey DeMunn, Garland Bunting, Richard Jenkins

A la fin des années cinquante, les deux personnalités les plus illustres de la Louisiane étaient une strip-teaseuse nommée Blaze Starr et un politicien aussi fougueux que controversé : Earl K. Long, en campagne pour son quatrième mandat au poste de gouverneur
LES SENTIERS DE LA PERDITION (2001)

Genre : Drame,Thriller,
Pays : USA
Durée : 2h05
Titre original : Road to Perdition

Réalisé par : Sam Mendes
Avec : Tom Hanks, Tyler Hoechlin, Jude Law, Paul Newman, Jennifer Jason Leigh, Stanley Tucci

Chicago - U.S.A. - Pendant la grande dépression des années 1930, Michael est tueur à gage pour le compte de John Rooney, un parrain de la mafia Irlandaise. Mais quand sur l'ordre de Connor, le fils du parrain jaloux à l'égard de Michael, on assassine sa femme & son enfant, Michael qui s'enfuit n'a plus qu'une chose en tête... Il jure de punir celui qui a brisé sa vie...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13008
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PAUL NEWMAN   Lun 2 Aoû - 10:03

Paul Newman, bel homme et grand artiste



Mort à 83 ans dans sa maison de Westport, Paul Newman était beau, il n'y a pas un garçon qui le conteste, et ne parlons pas des filles, ce serait offensant. C'était aussi un grand d'Hollywood. L'hommage d'Eric Libiot, rédacteur en chef du service Culture de L'Express.

Il reste les images. Forcément. Sur lesquelles s'accrochent les souvenirs. Ainsi fonctionne le cinéma qui n'oublie jamais ceux qui l'ont nourri et les transforme en des fantômes qui viennent hanter les rêves des spectateurs éveillés.

C'est un cow-boy au sourire désarmant et glaçant, un joueur de billard et une tête brûlée, un prisonnier avaleur d'oeufs, un arnaqueur sur le retour, un vieil homme marié, un mafieux irlandais. Ils s'appellent Billy the Kid, Eddie Felson, Luke Jackson, Henry Gondorff, Walter Bridge, John Rooney. C'est un seul homme, Paul Newman, mort à 83 ans dans sa maison de Westport, Connecticut, à la suite d'un cancer du poumon.

Lee Strasberg, mythique professeur de l'Actor's Studio que Paul Newman fréquente assidûment au débuts des années 1950 après avoir abandonné une prometteuse carrière de vendeur d'articles de sport dans la boutique de son père, a dit de lui: "Il aurait pu être un aussi grand acteur que Marlon Brando s'il n'avait pas été aussi beau."

Regrettant que les yeux bleus les plus célèbres d'Hollywood enchaînent trop facilement les rôles qui lui tombaient tout cuit dans la besace. C'est une façon de voir. Dont l'ironie cache sans doute une grande admiration pour un type au talent trop facile qui se transforme d'un claquement de doigt en un autre que lui-même. Mais si on peut se permettre d'écorner la pensée strasbergienne, on fera remarquer que Paul Newman a peu interprété les tombeurs de jeunes filles énamourées et davantage un boxeur, un alcoolique, un névrosé ou un enfoiré de salopard de juge dans l'ouest américain vieillissant. L'homme est beau, soit, il n'y a pas un garçon qui le conteste, et ne parlons pas des filles, ce serait offensant, mais il n'a pas eu forcément le beau rôle. Même s'il s'en sortait à chaque fois avec une classe folle.

Marlon Brando a brisé menu les codes du jeu hollywoodien et y a apporté une sorte de liberté anarchique faite de ruptures de tons et de dérapages que lui seul savait contrôler. Si Paul Newman marche sur les traces fraîchement creusées par Brando, il le fait avec un tempérament moins casse-cou. Et profite, comme son pote Robert Redford, de onze ans son cadet, d'un environnement propice à la nouveauté à une époque où les grands studios disparaissent peu à peu, laissant place à une nouvelle génération de réalisateurs et de comédiens qui n'hésitent pas à arpenter le bitume en y insufflant de la réalité là où il n'y avait que de la mythologie.

Redford se tourne vers l'écologie et la défense du cinéma indépendant. Paul Newman, lui, endosse, entre deux courses de voitures, les habits d'un businessman en vendant des sauces cuisinées à son nom pour mieux financer sa fondation, Newman's Own, créée en 1982 pour venir en aide aux enfants en difficultés.

Un mot sur Newman réalisateur, alors qu'il en faudrait dix. Et pardon de terminer par une oeuvre que peu ont sans doute vue: L'Affrontement -Harry and son en VO- l'histoire d'un père en conflit avec son fils. Un film sec, dur, émouvant, droit. Paul Newman le tourna cinq ans après la mort par overdose de son fils Scott. Newman le pudique confiait sa douleur au monde. Newman les yeux bleus devenait un grand artiste. Pas uniquement beau, cher Lee Strasberg. Juste grand.

par Eric Libiot,
publié le 28/09/2008
http://www.lexpress.fr/culture/cinema/paul-newman-bel-homme-et-grand-artiste_577734.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PAUL NEWMAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
PAUL NEWMAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Newman....
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...
» JEAN PAUL II
» Bloody Sunday de Paul Greengrass (2002)
» Coulez l' Alabama! Paul Ingouf-Knocker.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LE CINEMA : UN OEIL OUVERT SUR LE MONDE :: COUPS DE COEUR :: ACTEURS ACTRICES-
Sauter vers: