H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RAUL MIDON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: RAUL MIDON   Mar 1 Juin - 13:21

Raul Midon



en tournée en France du 30 mai au 9 juin
EXCEPTIONNEL


Passé maître dans l'art de brasser les styles et de brouiller les pistes,
le chanteur et musicien new-yorkais Raul Midon s'apprête
à montrer une nouvelle fois ses dons scéniques
à l'occasion d'une mini-tournée en France qui fera la part belle aux grandes villes.

Il présente son nouvel album : "Synthesis"

Habitué des salles françaises, où il se produit régulièrement,
l'artiste américain Raul Midon n'en finit pas de subjuguer le public français,
conquis par l'électisme et la versatilité de cet artiste atypique et attachant.
Déjà de passage dans l'Hexagone l'an dernier,
le New-Yorkais frappé de cécité débarquera le 30 mai prochain
dans la salle de la Machine (ex-Locomotive) à Paris
pour le premier d'une série de huit concerts en France, jusqu'au 9 juin prochain.

Pour ce nouveau tour de piste dans le pays de Molière,
le virtuose de la guitare et de la technique vocale
se produira successivement à Rennes (Le Liberté) le 1er juin,
Nantes (Auditorium 00 - Cité des Congrès) le 2 juin,
Tours (Grand Théâtre) le 3 juin,
Toulouse (Le Bikini), Marseille (Cabaret Aléatoire de la Friche)
le 7 juin, Lyon (Le Transbordeur de Villeurbanne)
le 8 juin et enfin Bordeaux (Rock School Barbey) le 9 juin 2010.
Des places sont en vente sur Internet.

Raul Midon présentera son nouvel album au nom symptomatique :
"Synthesis". Un programme en soi tant Raul Midon
s'est distingué dans sa carrière par sa capacité à embrasser des styles
aussi différentes que la soul, le jazz, la folk, le blues,
le R&B et les musiques latines (flamenco et bossa nova notamment).

Pour l'enregistrement de ses nouvelles chansons, réalisé à Miami,
l'ex-choriste de Shakira, Jennifer Lopez, Christina Aguilera,
Ricky Martin ou Julio Iglesias
a fait appel à Larry Klein (Herbie Hancock, Madeleine Peyroux,
Tracy Chapman, Joni Mitchell, Melody Gardot,...).

"Cet album ("Synthesis", comporte des éléments de soul et de pop,
commente Raul Midon.
"Il y a beaucoup d'improvisations.
Il y a des chansons qui sont peut-être un peu sophistiquées,
mais j'espère que l'album satisfera un large public.
Je pense qu'il y en a un peu pour tout le monde dans cet album".

A.V.

MYSPACE ICI :
http://www.myspace.com/raulmidon


Dernière édition par Nine le Mar 1 Juin - 13:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAUL MIDON   Mar 1 Juin - 13:23

STATE OF MIND



De la soul classique dans la pop

Raul Midón est né à Embudo, au Nouveau Mexique,
d’un père argentin et d’une mère afro-américaine.
Passionné de musique depuis son plus jeune âge,
il a commencé par jouer de la batterie, à l’âge de quatre ans,
avant de se mettre à la guitare.

Il a ensuite refusé une bourse accordée par l'Université du Nouveau Mexique
au profit de l'Université de Miami, réputée pour son département jazz.
Après avoir obtenu son diplôme,
il est devenu choriste et a travaillé avec de nombreux artistes
parmi lesquels Julio Iglesias ou Shakira.

Il a également commencé à chanter dans des clubs en proposant
un répertoire de reprises et de chansons originales.
C'est alors qu'il s'est perfectionné en tant que chanteur et compositeur,
et a développé une technique à la guitare influencée par le flamenco et le jazz.
En 2002, Raul Midón a décidé de faire le grand saut
et a débuté sa carrière solo à New York.

Originaire du Nouveau Mexique mais désormais basé à New York,
ce singer-songwriter et guitariste a éclaté sur la scène musicale en 2005,
grâce à State Of Mind, un premier album particulièrement audacieux.
A World Within A World,
son successeur publié par Blue Note Rec. / Manhattan Records
le 17 septembre 2007, multiplie les allusions à la musique pop dans son ensemble,
et au monde intérieur que cet artiste, aveugle de naissance,
a été capable d’imaginer.

En combinant la dimension humaine particulièrement attractive de Stevie Wonder,
la façon dont Paul Simon a su incorporer des éléments provenant
d’autres cultures, et un sens de l’individualité cher à des artistes
tels que Bill Withers, Raul Midón confirme que la pop n’a pas d’œillères.

On le sait, l'homme est un loup pour l'homme.
Heureusement, pour contrebalancer cette triste vérité,
il existe l'Art. L'art par lequel la race humaine tente de dialoguer avec son âme.
Et par ce truchement,
l'homme arrive à partager ce qu'il a de meilleur en lui avec son prochain.

Raul Midon ne séduit pas seulement nos oreilles de sa superbe voix :
il nous touche au plus profond de nos entrailles,
et on reçoit son message comme on reçoit la lumière.
Cette même lumière que lui-même ne perçoit pas de ses yeux physiques,
mais qui éclaire tout ce qu'il fait, tellement il la cherche,
tellement il la trouve.
Il aime jouer des harmoniques de sa guitare acoustique,
et nous gratifie de rythmiques que seul un très bon guitariste peut imiter.



Dernière édition par Nine le Mar 1 Juin - 13:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAUL MIDON   Mar 1 Juin - 13:37

"Quel enfer pour en arriver là!"



Par Paola Genone,

Très tôt initié à la musique, Raul Midón a mis vingt ans à imposer ses compositions.
De la soul teintée de blues, magnifiée par sa voix unique.

Tout comme Eurydice, il pourrait conduire Orphée aux Enfers.
Seul sur scène, lunettes noires et guitare acoustique,
Raul Midón ensorcelle son auditoire.
Une voix profonde, puissante, habitée par la soul de Stevie Wonder
et les arabesques du flamenco.
Lors de son récent concert à New York, au Lincoln Center,
le public, envoûté par ce songwriter aveugle,
s'est laissé aller à de telles explosions d'exubérance
- cris, lancers de culottes et de fleurs -
que le musicien a dû s'arrêter de jouer à plusieurs reprises.

De jouer ou de chanter? Difficile à dire.
Car en concert comme sur son nouvel album,
State of Mind, Raul Midón se sert de ses cordes vocales comme d'un instrument.
On n'a jamais entendu une voix reproduire aussi fidèlement les timbres
et les mélodies d'une trompette ou d'un saxophone.
Et pendant que Midón «joue» avec sa bouche et qu'il entonne
ses mélodies soul-blues-pop, sortent des cordes de sa Gibson des accords
et des riffs à réveiller Robert Johnson et Jimi Hendrix.
Ce talent découle de son histoire.

Cet artiste, aujourd'hui tête d'affiche du Bose Blue Note Festival,
a passé des années à l'ombre des étoiles.
A 18 ans, il accompagne à la guitare Julio Iglesias
et se produit comme choriste dans les shows de Ricky Martin ou de Shakira.
Jusqu'au jour où, en 2004, Spike Lee entre au Joe's Pub de New York,
où Raul Midón se produit dans l'un de ses premiers concerts solo.
Le réalisateur, conquis, l'invite sur la scène du Carnegie Hall,
à l'occasion d'un festival de musique et de cinéma.

Raul Midón n'a droit qu'à un morceau. Une seule chance.
Il triomphe.
Un mois plus tard, il compose et interprète une chanson dans le film
de Spike Lee, She Hate Me.
Le bouche-à-oreille commence alors à frémir et les propositions affluent.



1967
Naissance à Embudo (Nouveau-Mexique).

1990
Accompagne Julio Iglesias et Jennifer Lopez.

1999
Gracias a la vida (BMG), album d'airs célèbres en espagnol.

2002
S'installe à New York et autoproduit Blind to Reality.

Le légendaire label Blue Note lui propose d'enregistrer un disque.
Arif Mardin, l'homme qui a lancé Aretha Franklin et Norah Jones,
devient son producteur. Stevie Wonder insiste pour l'accompagner sur State of Mind.

«Quel enfer pour en arriver là! confie Midón en poussant un soupir.
Depuis l'âge de 4 ans, j'ai consacré ma vie à la musique.
Mais il m'a fallu vingt ans pour trouver le courage
de montrer mes compositions et cesser de me cacher derrière celles des autres.»

Fils d'un danseur de flamenco,
Raul passe ses journées dans la «pièce à musique» de son père,
qui compte plus de 2 000 disques - du tango à la soul,
de Don Hathaway à Stockhausen.

«La notion de style m'était totalement étrangère. Seul le son m'intéressait.»

Le soir, dans les coulisses, les guitaristes de flamenco qui accompagnent son père
lui donnent des cours.
Le petit Raul finit par acquérir une technique époustouflante.
Mais il souhaite aller encore plus loin :
posséder le jeu et l'harmonie de la musique classique et du jazz.

Cette soif de connaissance s'accompagne d'une autre ambition :

«Je ne voulais pas entrer dans une école pour aveugles,
donc je me suis inscrit à l'université musicale de Miami - réservée aux ?
gens normaux?.»

Pour gagner sa vie, il chante des boléros aux fêtes de mariages,
compose les jingles de pubs télé, suit Iglesias en tournée
et enregistre un disque en espagnol - qu'il qualifiera, rétrospectivement, de «très naïf».

Puis il décide de tourner la page. En 2002, il part, seul, pour New York.
Ses amis le prennent pour un fou.

«Je ne connaissais personne, mais je n'avais plus peur de rien.
J'écumais les bars. J'interprétais enfin mes chansons en anglais.
Mon état d'esprit avait changé, le reste est venu tout seul.»
Un album comme une leçon de vie.

L EXPRESS

State of Mind (EMI).
www.raulmidon.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAUL MIDON   Mar 1 Juin - 13:49

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RAUL MIDON   

Revenir en haut Aller en bas
 
RAUL MIDON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RAUL MIDON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: ROCK & POP MUSIC :: Pop Music-
Sauter vers: