H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES 7 PRIX DU JAZZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LES 7 PRIX DU JAZZ   Jeu 20 Mai - 0:45

Les sept prix du Festival de jazz



Alain Brunet
La Presse

Sept prix seront décernés cette année par
le Festival international de jazz de Montréal.


Un Prix «spécial» Miles-Davis sera attribué au pianiste Dave Brubeck,
qui aura 90 ans le 6 décembre prochain, pour l'ensemble de son oeuvre.
Associé au jazz de la Côte Ouest,
le musicien et compositeur est passé à l'histoire en 1959
avec le fameux album Time Out,
qui injectait de nouvelles figures rythmiques dans le jazz,
dont la pièce Take Five.

Le «vrai» Prix Miles-Davis,
destiné à un artiste de jazz de renommée internationale,
sera remis au saxophoniste octogénaire Sonny Rollins.

Le prix Spirit 2010, qui souligne la qualité,
l'innovation de l'oeuvre et l'influence déterminante
d'un auteur-compositeur-interprète,
sera décerné au chanteur soul/R&B Smokey Robinson,
très prolifique dans les années 60, époque où il était à la barre des Miracles.

Le Prix Ella-Fitzgerald 2010,
destiné à honorer les meilleurs du chant jazzy,
reviendra au groupe The Manhattan Transfer.

Le bassiste camerounais Richard Bona
recevra le Prix Antonio-Carlos-Jobim 2010
qui récompense un artiste s'étant démarqué
dans le domaine des musiques du monde.

Le Prix Oscar-Peterson 2010,
dont l'objet est de souligner le travail d'un grand jazzman canadien,
sera remis à Don Thompson, multi-instrumentiste de la Colombie-Britannique.

On décernera le Prix Bruce Lundvall 2010 au photographe Herman Leonard,
personnalité non musicienne qui a marqué le monde du jazz.
*********
"Jazz is not dead, it just smells funny".
Frank Zappa


Le 31e Festival international de jazz de Montréal
se tiendra du 25 juin au 6 juillet.
le site :
http://www.montrealjazzfest.com/default-fr.aspx


Dernière édition par Nine le Jeu 20 Mai - 13:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Jeu 20 Mai - 0:49

SONNY ROLLINS

Le «vrai» Prix Miles-Davis
destiné à un artiste de jazz de renommée internationale,
sera remis au saxophoniste octogénaire Sonny Rollins.

ST THOMAS


Theodore Walter Rollins, plus connu sous le nom de Sonny Rollins,
né le 7 septembre 1930 à New York,
est un saxophoniste ténor et compositeur de jazz.
Ses cinquante ans de carrière lui donnent aujourd'hui le statut de
dernier géant en activité.
Improvisateur forcené, croisant les genres,
poussant à leurs limites le son et le phrasé,
Rollins incarne l'esprit de quête inlassable dont le jazz noir américain est marqué.

Sonny Rollins est de son côté le récipiendaire du Prix Miles-Davis 2010,
remis dans le but de rendre hommage à un artiste
de jazz de renommée internationale.
Rollins jouera à la Salle Wilfrid-Pelletier le 27 juin.

Sonny Rollins, qui aura 80 ans en septembre,
a notamment joué avec
Charlie Parker et Thelonious Monk.


Dernière édition par Nine le Jeu 20 Mai - 13:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Jeu 20 Mai - 0:58

SMOKEY ROBINSON

Le prix Spirit 2010, qui souligne la qualité,
l'innovation de l'oeuvre et l'influence déterminante
d'un auteur-compositeur-interprète,
sera décerné au chanteur soul/R&B Smokey Robinson,
très prolifique dans les années 60, époque où il était à la barre des Miracles.

William « Smokey » Robinson, Jr., né le 19 février 1940 à Détroit (Michigan),
est un chanteur et compositeur américain de musique rhythm and blues et soul.
Leader du groupe The Miracles,
il est l'un des principaux artistes du label Motown,
notamment grâce au titre Tears Of A Clown.




Après Paul Simon, Bob Dylan, Leonard Cohen et Stevie Wonder,
Smokey Robinson est le 5e artiste à se voir remettre
le Prix Montreal Jazz Festival Spirit.
Avec ce prix, le Festival désire souligner la qualité et l’innovation de l’œuvre
ainsi que l’influence déterminante d’un auteur-compositeur-interprète
sur l’ensemble de la musique populaire internationale.
Robinson se produira au festival cet été,
le 28 juin à la Salle Wilfrid-Pelletier de la PDA.

MYSPACE :
http://www.myspace.com/smokeyrobinson


Dernière édition par Nine le Jeu 20 Mai - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Jeu 20 Mai - 1:02

MANHATTAN TRANSFER

Le Prix Ella-Fitzgerald 2010,
destiné à honorer les meilleurs du chant jazzy,
reviendra au groupe The Manhattan Transfer.




The Manhattan Transfer est un groupe vocal de doo-wop,
de jazz « léger » et cabaret américain (1969).
Il est composé de deux chanteuses et deux chanteurs :

* Cheryl Bentyne (Soprano),
* Janis Siegel (Alto),
* Tim Hauser (Basse),
* Alan Paul (Ténor).

L’ensemble vocal The Manhattan Transfer
est le 12e lauréat du Prix Ella-Fitzgerald,
attribué à un artiste jazz international qui se distingue par la portée,
la flexibilité et l’originalité de l’improvisation et la qualité de son répertoire.
Le groupe sera sur la scène du Théâtre Maisonneuve le 26 juin.


Dernière édition par Nine le Jeu 20 Mai - 13:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Jeu 20 Mai - 1:15

DAVE BRUBECK

Un Prix «spécial» Miles-Davis sera attribué au pianiste Dave Brubeck,
qui aura 90 ans le 6 décembre prochain, pour l'ensemble de son oeuvre.
Associé au jazz de la Côte Ouest,
le musicien et compositeur est passé à l'histoire en 1959
avec le fameux album Time Out,
qui injectait de nouvelles figures rythmiques dans le jazz,
dont la pièce Take Five.



Dave Brubeck est né à Concord (Californie) le 6 décembre 1920.
Il a reçu jeune une éducation musicale donnée par sa mère
puis avec le compositeur Français Milhaud
et l'autrichien Arnold Schoenberg.
Etudiant, il fonda avec ses amis le "Jazz Workshop ensemble"
qui enregistra dès 1949 sous le nom de Dave Brubeck Octet
qui deviendra populaire sous la forme de quartet en 1951,
rejoint notament le célèbre saxophoniste Paul Desmond.

c'est en 1959 que le succès est à son apogée avec le fabuleux album "Time out"
où l'on trouve les morceaux Take five et Blue Rondo a la Turk...
album très innovateur notament de par sa rythmique
variant d'un morceau à l'autre.

Le quartet s'est dissout en 1967.
Ensuite,en tant que compositeur, Brubeck a écrit et, dans certains cas,
enregistré plusieurs oeuvres de grande envergure,
dont deux ballets, une comédie musicale, un oratorio,
quatre cantates, une messe,
des oeuvres pour formations de jazz et orchestres,
et plusieurs pièces pour piano seul.
Ces 20 dernières années,
il a fondé plusieurs quatuors et s'est produit aux festivals de
Newport, Monterey, Concord et Kool Jazz.
Il a joué à la Maison Blanche en 1964 et 1981
ainsi qu'au sommet de Moscou de 1988 en l'honneur des Gorbatchov.

Il a reçu quatre diplômes honorifiques,
le BMI Jazz Pioneer Award et l'American Eagle Award de 1988,
présenté par le National Music Council.


Le pianiste âgé de 90 ans recevra un prix Miles-David hors série
pour souligner l'ensemble de sa carrière.
Son album Take Five est sorti en 1959,
la même année que le célèbre Kind of Blue de Miles Davis.
D'ailleurs, les deux albums ont été vendus a plus d'un million d'exemplaires chacun.


Dernière édition par Nine le Jeu 20 Mai - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Jeu 20 Mai - 1:36

DES CITATIONS
SUR LE JAZZ & L'IMPROVISATION




IMPROVISATION JAZZ

De tous temps les musiciens ont improvisé.
Mozart ou Bach et bien d'autres ont eu recours à cette forme d'expression.
Improviser, c'est laisser aller son imagination créatrice
dans des univers mélodiques capables d'exprimer un style ou une personnalité.
Dans le jazz ou dans le rock, la plupart du temps on improvise
sur des thèmes ou des grilles bien précises de 12, 24 ou 36 mesures.
L'improvisation est soit soliste avec un accompagnement,
soit polyphonique avec plusieurs instruments qui s'entremêlent
comme pour la musique de Nouvelle-Orléans.
Dans ce dernier cas, c'est souvent l'instrument le plus aigu qui sert de repère
pour les autres improvisateurs qui "paraphrasent"
avec plus ou moins de complexité,
suivant la mobilité technique de leur instrument.

Et peut-être on ne parle jamais si bien que lorsqu'on
ne sait pas parfaitement ce qu'on va dire.
Joubert Joseph

Ne croyez pas (hors des cas très rares) :
tout ce qui est bien a dû être prévu et réfléchi. ...
Tout est comédie, et toute comédie a eu sa répétition.
Sainte-Beuve Charles-Augustin

L'inspiration chante toujours. L'inspiration n'explique jamais.
Gibran Khalil 1931, Le sable et l'écume, Albin-Michel, p. 66

Les citations sont au langage ce que les poncifs mélodiques sont au jazz.
Michel Gaillard

Jouer du bop c'est comme jouer au Scrabble sans les voyelles.
Ellington Duke

Bref, je suis devenu plutôt bon et on est parti sur la route avec le groupe.
Nous étions morts de faim
À ce moment-là je ne me rendais pas compte
que je travaillerais pour un gig à Kansas City,
ensuite un en Floride pour enchainer avec Louisville.
Tu sais, mille milles par nuit. C'était vraiment dur.
Montgomery Wes

Dès que nous montions sur scène avec lui,
tout se transformait et devenait comme une communication télépathique.
Nous ne nous parlions pas. Seule l'émotion s'exprimait.
Nous ne décidions jamais du morceau à jouer.
Celui-ci commençait et se terminait sans que nous nous consultions.
Cela pouvait durer plusieurs heures.
Une fois, Coltrane a joué pendant trois heures, son sax s'est cassé.
De son instrument ne sortaient que des sortes d'onomatopées
mais avec tant de merveille. C'était à la fois cohérent et incroyable.
C'était une autre musique : le chant de l'âme.
Jones Elvin

L'improvisation ne s'improvise pas.
D'où le travail préalable de l'improvisateur !
L'intérêt de l'improvisation n'est nullement une plus grande liberté du musicien
par rapport aux contraintes.
Être libre, ce n'est pas évoluer sans contraintes,
mais évoluer en se considérant responsable des contraintes qu'on a choisies.
Mehldau Brad

Monk m'avait dit, Sonny, si la musique n'est pas ta vie,
toute ta vie, laisse tomber la musique. Mais je dois composer avec mon corps,
l'âge, mes problèmes de bouche.
Rollins Sonny

Nous devons écrire un livre où chaque chapitre veut dire fraternité.
loyauté et confrontation avec la tradition. Nouveaux sons, nouvelles couleurs,
nouveaux espaces pour l'imagination
Et alors nous comprenons que la mer, la musique, l'homme,
un baiser, sont tous ensemble une seule chose : la grâce.
Rubalcaba Gonzalo

Tout le monde parle de Dieu. Mais si Dieu était quelqu'un, on l'aurait trouvé.
Tout le monde le cherche, mais du mauvais côté. C'est comme la musique,
tout le monde en parle, mais ne peut que l'écouter et la ressentir.
Comme Dieu, on peut ressentir sa présence, comme le vent.
Gurtu Trilok

Le privilège de la maturité est de pouvoir jouer ce que l'on est,
le plus simplement, le plus naturellement possible.
Et croyez-moi, je ne me prive pas.
Grossman Steve

Je pense vraiment que la dimension spirituelle prime sur toutes les autres
et la musique doit être le fruit de la vie quotidienne dans toute sa richesse,
sa diversité.
Garrett Kenny

Parfois ça marche, parfois pas, c'est juste ce à quoi nous faisons face
quand on travaille avec l'improvisation.
Garbarek Jan

J'en suis revenu à improviser comme lorsque j'étais jeune, à l'instinct.
Je cherche à rapprocher ce que je joue d'un chant intérieur.
Galliano Richard

Le Journaliste : Avez vous écouté du rock dans votre jeunesse ?
- ...
- Je veux dire : avez vous écouté de la variété ?
- ...
- J'entends : avez vous écouté d'autres musiques que du jazz ?
- ...
- Vous n'avez pas de réponse à me donner ?
Monk se tourne alors tranquillement vers son manager et dit :
- Mais il est sourd ou quoi...
auteur(s): Monk Thelonious
infos: accompagné par son manager, fut un jour interviewé ainsi

« Sugar Ray était un bon professeur parce qu'il ne savait pas enseigner.
Il me racontait des histoires et me disait comment aimer le saxo,
comment en tirer les sons mêmes de la vie.
Il suffisait que j'en sorte une note pour que cela lui évoque un souvenir
et lui rappelle une histoire.
Je savais bien que je ne serai jamais bon mais je venais deux fois par semaine
passer une heure avec lui a écouter ses histoires sur le jazz et sentir la passion
qu'il éprouvait encore pour cet art immortel.
Sans que je sache trop comment, elle m'envahissait et s'exprimait
dans mon souffle chaque fois que je portais l'instrument à mes lèvres. »
Connely Michael, lumière morte, p. 90

« La seule différence entre un ouvrier qui travaille à la mine
et un musicien de jazz, c'est que le musicien n'a pas de lampe frontale. »
Humair Daniel

Pourquoi le sable, plus on le serre, plus il s'en va ?
Fred Vargas

"Jazz is not dead, it just smells funny".
Frank Zappa




Dernière édition par Nine le Ven 21 Mai - 0:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Jeu 20 Mai - 1:53

Miles Davis
«We Want Miles»




Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Jeu 20 Mai - 13:34

Miles Davis



"Nous ne sommes ni plus tristes ni plus doctes que le docteur démolisseur.
Nous pensons que l'esprit public mérite mieux que d'être assourdi
par le fracas de ses bulldozers et qu'il faut lui permettre
de retrouver le sens de l'audition."


Alain Badiou, Etienne Balibar, Jean-Luc Nancy et Michel Deguy,
'Attaques sur Freud ou la philosophie au bulldozer', Libération , 3 mai 2010.

Tout sur Miles ou presque ... ici :
http://www.artmony.biz/jazz-jazzy-f39/miles-davis-t193.htm?highlight=miles+davis
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 0:16

RICHARD BONA
Pat Metheny, Richard Bona, Antonio Sanchez
Bright Size Life

Le bassiste camerounais Richard Bona
recevra le Prix Antonio-Carlos-Jobim 2010
qui récompense un artiste s'étant démarqué
dans le domaine des musiques du monde.




Richard Bona est un artiste camerounais.
D'abord reconnu sur la scène musicale internationale comme un bassiste réputé,
il mène également depuis 1999 une carrière de chanteur solo
avec 6 albums à son actif, il est compositeur-interprète de ses chansons.
Il s'affirme depuis quelques années comme artiste à part entière
sur la scène internationale, évoluant hors des étiquettes musicales,
à l'image d'autres artistes africains comme Geoffrey Oryema ou Lokua Kanza.

ANTONIO CARLOS JOBIM ICI :
Le créateur de la Bossa Nova

http://www.artmony.biz/musique-du-monde-f55/antonio-carlos-jobim-t917.htm?highlight=carlos+jobim


Dernière édition par Nine le Ven 21 Mai - 2:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 0:33

HERMAN LEONARD
L’Œil du jazz


DEXTER GORDON

On décernera le Prix Bruce Lundvall 2010
au photographe Herman Leonard,
personnalité non musicienne qui a marqué le monde du jazz.


Avant de devenir un photographe de mode et de « charme »
(il collabora à Cosmopolitan et à Playboy),
l’Américain Herman Leonard fut un des maîtres de la photographie de jazz.
Il a saisi les grands musiciens du jazz américain des années 1950,
parfois posant pour le photographe, parfois se produisant en concert.
Les figures mythiques défilent :
Charlie Parker, Bud Powell, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Cannonball Adderley…
et l’on est frappé par la maîtrise du cadrage et des jeux de lumière
comme par la beauté du grain.

L’esthétique chez Leonard est très dépouillée :

il n’y a pratiquement jamais de décor, seuls sont présents les musiciens.
Il faut dire que le photographe a inventé une technique
bien particulière de prise de vues en contre-jour qui accentue
les contrastes naturels du cliché noir et blanc.
L’un de ses effets préférés consiste par ailleurs à envelopper
le personnage photographié de sa propre fumée de cigarette
(un portrait fameux représente ainsi Dexter Gordon),
ce qui permet d’instaurer une ambiance,
celle des boîtes de jazz mais aussi celle des tripots,
voire des bouges où cette musique est née.
Le climat ainsi rendu rappelle celui des films noirs hollywoodiens
de la même époque.

Allant dans le même sens que la musique qu’elle a choisie pour sujet,
la photographie de Leonard déstabilise la vision occidentale de l’art,
laquelle voulait élever l’âme quitte à oublier le corps.

LE SITE :
http://www.hermanleonard.com/


Dernière édition par Nine le Ven 21 Mai - 1:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 0:42

BILLIE HOLIDAY
PAR HERMAN LEONARD

N.YORK 1955



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 0:57

Dizzy Gillespie
1948 Herman Leonard




Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 1:05

HERMAN LEONARD



Né en 1923 en Pennsylvanie,
Herman Leonard se prend de passion très jeune pour la photographie.
Il l'étudie à l'Ohio University puis, en 1947 et 1948, à Ottawa,
auprès du réputé photographe et maître portraitiste Yousuf Karsh -
aux côtés de qui il photographie
entre autres Albert Einstein et Clark Gable.

En 1949, sa passion pour le jazz le mène à New York
où il ouvre un studio en plein cœur du Greenwich Village.
Il se lie d'amitié avec Charlie Parker, Dizzy Gillespie,
Billie Holiday, Duke Ellington et bien d'autres.

Après avoir été le photographe personnel de l'acteur Marlon Brando,
il s'établit à Paris où, toujours actif sur la scène jazz,
il travaille dans la photographie de mode et de publicité
ainsi que pour le magazine Playboy. Dans les années 1980,
il déménage sur l'île d'Ibiza ;
c'est là qu'il redécouvre les négatifs de ses œuvres sur le jazz
et publie son premier livre.

En 1991, il s'installe à La Nouvelle-Orléans
et fréquente la prolifique scène jazz de la Big Easy.
En août 2005, l'ouragan Katrina détruit sa maison,
son studio et un grand nombre de photos.
Herman Leonard s'établit alors en Californie où il vit toujours.

Depuis sa première exposition à Londres en 1988,
Herman Leonard a présenté ses œuvres partout à travers le monde.
Ses photographies font aujourd'hui
partie de prestigieuses collections muséales, publiques et privées.

L'importance historique et l'excellence de son travail
lui ont valu de nombreux prix et distinctions dont le
Milt Hinton Award for Excellence in Jazz Photography
de la Jazz Photographer's Association,
en 1999, et l'Excellence in Photography
Award de la Jazz Journalists Association, en 2000.

A VOIR : EXPO
http://montrealjazzfest.com/maison-virtuelle-du-festival/galerie/exposition-herman-leonard.aspx
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 1:12

Billie Holiday
NYC Angel with Smoke
1949
Herman Leonard


TOUT SUR BILLIE HOLIDAY ICI :
http://www.artmony.biz/musique-du-monde-f55/antonio-carlos-jobim-t917.htm?highlight=carlos+jobim


Dernière édition par Nine le Ven 21 Mai - 2:01, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nounouka

avatar

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 66
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 1:21

Super Topic Nine Merci beaucoup!Quelle Artiste tu es pour si bien présenter et toutes les recherches qui vont avec,merveilleusement bien!Bravo! bisous

******* réponse pour toi Nounouka,*******

C'est moi qui te remercie de l'attention
en fait la recette est simple il y a deux ingrédients qui sont :
curiosité et passion.

Et pour simplifier "le travail" qui est un plaisir
je ne parle que des artistes que j'aime et respecte,
je suis ravie de lire qu'on en partage certains, parce que j'en aime beaucoup.

Pour ce topic la tache est facile, le choix et la qualité de ces prix sont superbes,
çà m'a donc permis de développer ces attributions presque de manière ludique,
c'est toujours agréable de parcourir la carrière de ces artistes exceptionnels.
Et surtout de la faire partager.
c'est çà le festival de Jazz de Montréal le must de la qualité.

Nine bisous
Revenir en haut Aller en bas
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 14:49

DON THOMPSON



Le Prix Oscar-Peterson 2010,
dont l'objet est de souligner le travail d'un grand jazzman canadien,
sera remis à Don Thompson, multi-instrumentiste de la Colombie-Britannique.

Origine : Colombie-Britannique, Canada
Instrument principal : Basse/contrebasse/violoncelle
Genre : Jazz

Don Thompson voit le jour en Colombie-Britannique.
Excellent pianiste et vibraphoniste,
le polyinstrumentiste et compositeur autodidacte se concentre
d'abord sur le basse, instrument qu'il tient au sein du quintette
du saxophoniste John Handy dès 1965.

À compter des années 1970,
Thompson consacre son temps à diverses collaborations de haut vol,
On peut ainsi l'entendre avec le Boss Brass, Sonny Greenwich et Moe Kauffman.

De 1982 à 1987, il forme un duo avec le pianiste George Shearing.
En marge de ses engagements d'accompagnateur,
il se fait leader et endisque à intervalles réguliers, de Beautiful Friendship (1984)
à For Kenny Wheeler (2008) en passant par Celebration (1998).

Membre de la «house rhythm section» au Bourbon Street Jazz de Toronto,
il a travaillé (et enregistré) avec de grands noms du jazz tels que Paul Desmond *,
Jim Hall *, Milt Jackson *, Art Farmer, James Moody, Zoot Sims,
Clark Terry, Harry Edison, Frank Rosolino *,
Slide Hampton, Lee Konitz et Abbey Lincoln,
et a fait des apparitions aux côtés de Sarah Vaughan, Red Rodney,
Joe Henderson, Dewey Redman, Red Mitchell, Sheila Jordan et Kenny Wheeler.

En 1996, il est artiste en résidence à la Royal Academy of Music de Londres et a joué lors d'un concert de musique canadienne avec ses compatriotes Kenny Wheeler et Hugh Fraser. Il donne régulièrement des cours au Banff Centre for the Performing Arts avec d'autres musiciens de renommée internationale.

En 2010, il se voit remettre Prix Oscar-Peterson
par le Festival International de Jazz de Montréal.

MYSPACE A VOIR :
http://www.myspace.com/donthompsonjazz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   Ven 21 Mai - 14:59

DON THOMPSON


Jazz Solos - Don Thompson // a series by Daniel K Berman //
Don Thompson - piano, vibraphone, bass ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES 7 PRIX DU JAZZ   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES 7 PRIX DU JAZZ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES 7 PRIX DU JAZZ
» Site Internet pour achat High Treck (à prix intéressant)
» prix littéraires
» recherche meilleur prix cameleon
» Powertrack 360° Chassis, hamac, nacelle et cosy A kel Prix?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: