H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SAURIMONDE D'AUGMONTEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9671
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: SAURIMONDE D'AUGMONTEL   Mer 5 Mai - 0:55

Saurimonde fée de la Montagne noire



Sur une idée de Gilou.
**************
Ce personnage central dans la légendaire
de la Montagne noire tarnaise et audoise :
la fameuse fée Saurimonde.

Nous connaissions la Saurimonde de Lastours (Aude) et celle d'Hautpoul.
En relisant la partie "ethnographie" de cette mine de renseignements
qu'est le volume de l'encyclopédie Bonneton consacrée au Tarn,
j'ai appris l'existence de la Saurimonde d'Augmontel.

La Saurimonde d'Augmontel.

"C'est la Salimonde aussi qui, dans les bois d'Augmontel,
belle femme aux longs cheveux,
ne sortait qu'à la Chandeleur avec une pomme qu'elle mangeait
seulement si l'année devait être bonne, sinon la récolte serait mauvaise."

Petit bilan sur la Saurimonde.

La fée Saurimonde semble donc liée,
dans ses différentes apparitions légendaires,
à la capacité de prévoir l'avenir et le temps qu'il fait,
voire d'exercer sur eux une influence.
On peut faire le tableau suivant,
en ajoutant un personnage très proche d'elle, la "Juive" de Caudebronde.

Saurimonde ou « la sorcière ».
(grotte de la sorcière près du Grésilhou)
Chandeleur
Chante quand il pleut pour annoncer le beau temps futur

Saurimonde.
Se déguise en jeune fille pour séduire un humain.

Farimonde.
Provoque les orages à la demande du diable.

Un être à deux visages :
démon ou fée ?

La Saurimonde, au regard des légendes que nous avons recueillies,
apparaît comme un être double.
Tantôt elle est nettement diabolique (séductrice, provoque des orages),
tantôt elle apparaît au contraire comme un être neutre,
doté d'une connaissance innée des lois cachées
de la nature et de la croissance de la végétation.
Ou bien de la destinée et de la fortune
(Saurimonde d'Hautpoul qui prédit la renommée industrielle de Mazamet)

Ces deux aspects contradictoires semblent néanmoins
se fondre en un seul.
En effet, la Saurimonde de Lastours,
simple fée, est appellée "sorcière" et a un corps animal.
Tandis que la gracieuse Saurimonde d'Hautpoul,
nommément désignée comme fée,
est elle aussi un démon que seules les flèches bénites peuvent atteindre.

Quelques commentaires.

A chaque fois, c'est à un personnage féminin dont le nom
connote l'exclusion de la communauté chrétienne ("Juive", "Sorcière")
qu'il incombe de faire la prédiction à l'époque de la fin de l'hiver (Chandeleur).
Fille de la nature, elle se définit par opposition à la religion,
pilier de la civilisation ancestrale d'autrefois,
et de ce fait tisse un lien particulier avec les éléments naturels.
Elle représente la nature brute, avant l'ordre imposé par la civilisation.

C'est ainsi qu'elle apparaît près des rivières, dans les bois,
c'est à dire dans le saltus, l'espace non cultivé,
que l'homme délaisse aux créatures sauvages.
Or, dans les mentalités anciennes,
il n'y avait pas loin de la sauvagerie au démoniaque...
Ce qui explique peut-être la dualité de notre Saurimonde.

Bref...

Il est touchant et curieux de voir que nos anciens,
à côté des saints intercesseurs alors omniprésents en Montagne noire,
aient eu besoin d'imaginer cette fille de la nature qu'est la Saurimonde...

Certains conclueront trop rapidement à la survivance de croyances païennes...
Moi, il me suffit de me laisser bercer par la poésie de ces légendes.

http://polymathe.over-blog.com/article-26165660.html
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
 
SAURIMONDE D'AUGMONTEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA PLUME EST LA LANGUE DE L'AME :: ESSAIS, CONTES ET LEGENDES-
Sauter vers: