H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MISHA MAISKY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: MISHA MAISKY   Jeu 25 Fév - 3:36

MISHA MAISKY

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Travaille aussi durement que tu peux, toute ta vie,
pour être digne de cette grande musique . »

Anna Magdelena Bach.

Mischa Maisky (en letton : Miša Maiskis)
est un violoncelliste israélien d'origine lettonne né à Rīga.

Issu d'une famille musicienne, il prend ses premières leçons de musique au conservatoire de sa ville natale avant d'entrer en 1962 au Conservatoire de Leningrad.

L'année 1965 marque ses débuts avec l'orchestre philharmonique
de cette même ville et son premier prix au Concours international Tchaïkovski.

Un an plus tard, il reçoit l'enseignement de Mstislav Rostropovitch au Conservatoire de Moscou.

Doué, le jeune Maisky effectue déjà des concerts dans toute l'URSS.
Mais, étant musicien et juif, c'est un suspect aux yeux des autorités politiques
du pays qui l'enferment pendant dix-huit mois dans un camp de travail à Gorki en 1970, pour le simple motif d'avoir voulu s'acheter un magnétophone frauduleusement.

Sa sœur, émigrée depuis déjà quelque temps en Israël réussit à obtenir le soutien financier d'un mécène américain qui finance son « rachat » aux Soviétiques.

C'est ainsi qu'en 1973, Maisky arrive en Israël.

Les concerts reprennent et ses débuts américains ont lieu la même année à Carnegie Hall avec l'Orchestre symphonique de Pittsburgh sous la direction de William Steinberg.

Apparemment impressionné par ce jeune virtuose, un américain lui fait don d'un violoncelle Montagnana du XVIIIe siècle, devenu depuis son instrument de concert.

Il reçoit également dans ce pays l'enseignement de cet autre violoncelliste de légende qu'est Gregor Piatigorsky.

S'ensuivent alors une brillante carrière de concertiste menée à travers le monde
(Amérique du Nord, Europe, Australie, Japon) et des amitiés musicales avec d'autres intrumentistes reconnus :
en 1975 Martha Argerich avec laquelle il forme depuis un duo célèbre, mais également Radu Lupu, Gidon Kremer, Yuri Bashmet
qui sont devenus ses principaux partenaires de musique de chambre.

Son premier enregistrement voit le jour en 1982 chez Deutsche Grammophon :
c'est le Double Concerto de Brahms avec Kremer et l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la baguette de Bernstein.

C'est le début d'une fructueuse collaboration avec le célèbre label discographique.

Trois ans plus tard, Maisky signe son premier enregistrement de la véritable Bible du violoncelle :
les Six Suites pour violoncelle seul de Bach
(une deuxième version suivra en 1999).

C'est le violoncelle de Mischa Maisky qu'on entend également dans Le Pique-nique de Lulu Kreutz, un film réalisé en 1999 par Didier Martiny et qui raconte la vie d'un violoncelliste concertiste.

MYSPACE :
http://www.myspace.com/mischamaisky


Dernière édition par Nine le Jeu 25 Fév - 4:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MISHA MAISKY   Jeu 25 Fév - 3:49

PRELUDE DE BACH
SUITE N°1


Bwv1007 Mischa Maisky
Misha Maïsky : 6 cello-suiten ; Deutsche Grammophon 1985 2CD

Pour Mischa Maïsky les six Suites pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach
représentent les fondements du répertoire de l’instrument.

« Si je peux dire que la musique est ma religion,
alors ces six suites pour violoncelle sont ma Bible… »


Il aime ces suites depuis que son frère aîné lui a offert en 1959
un exemplaire de l’édition Musgyz publiée en 1957 dans laquelle figurait
un fac-similé du manuscrit d’Anna Magdalena Bach
et sur lequel son frère avait écrit
« Travaille aussi durement que tu peux, toute ta vie,
pour être digne de cette grande musique . »


Plus tard Rostropovitch l’aida à approfondir sa conceptions des Suites.
Il découvrit également les enregistrements légendaires que fit Casals
dans les années 30, qui lui semblèrent « fou »
au départ mais le captivèrent de plus en plus à chaque écoute.
« Je réalise maintenant que Casals a exercé sur moi une influence capitale ».

Le destin lui permis de rencontrer son maître et de jouer devant lui
l’année précédent sa mort.
Maïsky considère que la musique de Bach
ne doit pas être abordée de façon solennelle .
Pour lui, Bach n’est pas un saint mais un bon vivant aimant la bonne chair et le vin.

Il a donc enregistré l’intégrale des Suites en 1985,
une gravure qui à l’époque remporta de nombreux suffrages
et restent encore pour certains une référence.
L’anecdote veut que, des années plus tard, passant devant un magasin
de hi-fi à Zurich il repéra une paire d’enceintes acoustiques.
Il entra et demanda à les tester.

Le vendeur mit un CD de démonstration qui contenait la Bourrée de la Suite
pour violoncelle en ut majeur.

« Je pensais que l’interprète se moquait délibérément de moi
– on aurait dit une parodie.
Quand j’ai vu que c’était mon enregistrement, je fus consterné. »
Pour Maîsky il ne correspondait plus à la manière dont il jouait Bach.

Il fut donc ravi lorsqu’on lui proposa de réenregistrer
les Suites pour l’année Bach en 2000.
« Pour moi, c’est tous les ans l’année Bach. »

D’après le texte de Tully Potter


Dernière édition par Nine le Jeu 25 Fév - 4:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MISHA MAISKY   Jeu 25 Fév - 3:52

PRELUDE DE BACH
SUITE N°2


Bwv1008 Mischa Maisky
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MISHA MAISKY   Jeu 25 Fév - 3:57

BACH
SARABANDE


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MISHA MAISKY   Jeu 25 Fév - 4:02

Le violoncelle magique de Misha Maisky

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Václav Richter

La salle comble du Rudolfinum a longuement applaudi
le violoncelliste Misha Maisky,
qui a exécuté avec l'Orchestre symphonique de la Radio tchèque,
le concerto pour violoncelle d'Antonin Dvorak.
Une collaboration basée sur une profonde sympathie,
c'est ainsi qu'on pourrait caractériser les concerts de l'Orchestre de la Radio tchèque auxquels participe :

Misha Maisky, le célèbre violoncelliste né à Riga,
qui vit actuellement en Israël et en Europe.
Interrogé par Radio Prague, l'artiste a évoqué cette collaboration :

"Déjà le fait que nous ne jouons ensemble ni pour la première,
ni pour la deuxième,
ni pour la troisième fois, je ne sais plus combien il y a eu de telles occasions,
démontre que c'est avec plaisir que je collabore avec cet orchestre,
et je suis très content d'avoir pu, cette année,
jouer à l'occasion du centenaire de la mort de Dvorak et de l'année Dvorak
dans cette ville splendide qu'est Prague et avec cet excellent orchestre
et son excellent chef.

J'aime beaucoup le public japonais, mais j'aime aussi de diverses musiques,
de diverses villes, et beaucoup de diverses choses dans la vie.
Je peux dire, également, que j'aime beaucoup le public tchèque.
Je reviens toujours avec plaisir à Prague,
et j'espère que ce n'est pas pour la dernière fois que je suis ici."

Pour le directeur musical de l'Orchestre de la Radio tchèque, Vladimir Valek,
collaborer avec Misha Maisky n'est pas un travail, mais un plaisir et une volupté :

"Notre collaboration a commencé en Suisse,
mais ce n'était qu'une collaboration nouée par des agences musicales.
Pourtant, c'était, peut-être, déjà en ce moment-là que nous nous sommes très rapprochés.
Et ensuite, c'était, probablement déjà,
à l'initiative de Misha Maisky que nous avons participé avec lui à une tournée en Espagne. Lorsque nous avons joué ensemble au Japon,
cette sympathie mutuelle était déjà tout à fait évidente.
Et le dernier concert a été organisé à son initiative.
Il a dit qu'il avait joué beaucoup de choses à Prague,
mais qu'il n'avait pas encore joué le concerto pour violoncelle de Dvorak.
Pour nous, ça ne posait pas de problème et nous avons immédiatement
programmé cette oeuvre."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MISHA MAISKY   Jeu 25 Fév - 4:25

Orchestre Philarmonique de Radio-France
Les compositeurs français à l’honneur


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le programme présenté par l’Orchestre Philarmonique de Radio-France
sous la direction de Myung-Whun Chung,
a porté à l’honneur trois compositeurs français parmi les plus acclamés
dont la filiation artistique en ligne directe est reconnue
et évidente dans les œuvres exécutées.

Peu jouée et probablement moins connue par le grand public
l’ouverture de Benvenuto Cellini inspiré de la vie du maître ciseleur
de la Renaissance italienne,
met en avant la prodigieuse invention mélodique de Berlioz.
Le catalogue de différents thèmes exposés par l’orchestre s’alternent à des entrées instrumentales inattendues, des coupures imprévisibles,
des modulations fascinantes qui montrent la veine artistique du compositeur
et sa maîtrise de l’orchestration.
Cette ouverture a été le prélude excellent au moment
- le plus attendu de la soirée :

Le Concerto pour violoncelle de Saint-Saëns
joué par un extraordinaire Mischa Maisky.

Chevelure longue, costume extravagant,
bijoux bien en vue sont les traits caractéristiques de cet artiste à l’apparence bohémienne. Doué d’un rare talent musical Misha Maisky s’est produit dans un concerto
qui s’inscrit parmi les classiques de l’instrument.
Bâti en un seul mouvement assez bref,
il définit les multiples possibilités sonores et en même temps
les nombreuses difficultés de cet instrument.
Dépassant l’habituelle introduction de l’orchestre,
le violoncelle fait irruption avec un thème en tourbillon
contrastant avec le cantabile successif qui a permis au violoncelliste russe
de mettre en avant toute son autorité de virtuose
et son esprit « romantique ».
Enchainant la fougue et la grâce sur toute l’étendue sonore du violoncelle,
Maisky a surmonté avec son génie toutes les difficultés techniques de ce concerto.
La forte sollicitation des doigts, les coups rapides de l’archet,
les nombreux trilles enchainés,
le changement de registre et de nuances n’ont été qu’un moyen
pour mettre en évidence sa maîtrise sans égale de l’instrument.
Après l’excellente performance du violoncelliste russe
on ne saurait pas imaginer un autre moment de musique si sublime.

L’orchestration de Ravel de l’œuvre de Moussorgski Tableaux d’une exposition a entraîné le public dans une délirante tempête sonore. Cette œuvre, avec les nombreuses références picturales, exige sans doute la palette de nuances et de couleurs que seul un grand orchestre peut offrir. Impérieux, convulsif, « intensément russe », l’Orchestre Philarmonique de Radio France s’est imposé avec une interprétation de grande classe. Les différents tableaux, réunis par la Promenade qui revient toujours et qui lie mélodiquement toute l’œuvre, apparaît à chaque fois dans des coloris différents exaltant les solistes de l’orchestre. La direction de Chung a su saisir le sens du caractéristique très prononcé et les situations bizarres des scènes de la vie quotidienne dont Moussorgski s’était inspiré d’après les tableaux d’Hartmann. Les deux esquisses finales La cabane de Baba-Yaga et la Grande Porte de Kiev convoquant toute la puissance de l’orchestre ont souligné la capacité de Chung à hisser le Philarmonique de Radio-France à un niveau artistique très élevé.

par Francesca Guerrasio
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MISHA MAISKY   

Revenir en haut Aller en bas
 
MISHA MAISKY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BB cream mac ?
» bon anniversaire Micha
» bon anniversaire Micha
» [Actrice] Mischa Barton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA MUSIQUE CLASSIQUE-
Sauter vers: