H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HARRY CONNICK JR A PARIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: HARRY CONNICK JR A PARIS   Mar 23 Fév - 1:09

Harry Connick Jr



en concert à Paris les 13 et 14 mai 2010

Harry Connick Jr s’installe à la salle Pleyel
pour deux soirées les 13 et 14 mai prochain.
Harry Connick Jr présentera sur scène son nouvel album
« Your Songs » (novembre 2009)
composé de reprises d’artistes tels que :
Billy Joel, John Lennon & Paul McCartney, Elton John, Frank Sinatra, Elvis Presley...).
Sur ce nouvel opus on peut également trouver une version bilingue du
And I Love Her des Beatles interprétée en duo avec Carla Bruni.
Billets en vente le lundi 22 février.

Originaire de New Orleans en Louisianne,
Harry Connick Jr est acteur, producteur, compositeur, interprète et pianiste.
Bercé, dès son plus jeune âge par le jazz,
Harry Connick Junior présente un répertoire de chanson jazzy
teinté parfois de funk voire de soul.


Dernière édition par Nine le Mar 23 Fév - 1:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: HARRY CONNICK JR A PARIS   Mar 23 Fév - 1:22

Harry Connick Jr., plus crooner que jamais


Olivier Nuc, envoyé spécial à New York

Compositeur, pianiste, arrangeur, producteur, Harry Connick Jr.
a choisi avec ce nouvel album
Le crooner américain présente un album de reprises qui met en valeur
ses qualités d'interprète, sur lequel il offre un duo inédit avec Carla Bruni.

Gare ! Derrière son extrême élégance et sa belle noncha­lance,
Harry Connick Jr. dissimule un humour féroce.
Il en faisait la brillante démonstration le 22 septembre dernier,
dans le club de Manhattan où il dévoilait les titres de son nouvel album.
Dans l'assistance, très sélecte, on remarquait Clive Davis, géant de l'industrie du disque.
On doit à ce fringant septuagénaire la découverte de pointures comme
Santana, Janis Joplin, Patti Smith, Whitney Houston ou Alicia Keys.
L'homme a collaboré pour la première fois avec Connick sur l'album Your Songs,

«Cher Clive, sache que c'était un honneur pour moi de travailler
avec celui qui a lancé le groupe Milli Vanilli »
lança le chanteur depuis la scène, sous les éclats de rire de l'assis-tance.
«Je tiens cet humour assez féroce de ma mère.
Cette manière assez britannique de voir le monde»,
expliquera le showman le lendemain, pas mécontent de son coup.
«Nous faisons un travail léger, la vie de personne ne dépend
de ce que nous produisons. Autant s'amuser le plus possible, n'est-ce pas ?»

lance-t-il en vissant sa casquette de base-ball sur sa tête.

Compositeur, pianiste, arrangeur, producteur, Harry Connick Jr.
a choisi avec ce nouvel album de se concentrer sur son activité d'interprète.
«Nous ­avions une vision très claire de ce que nous voulions faire de ce disque.
Ç'a été une expérience très intéressante .»

C'est avec Clive Davis qu'il a sélectionné les chansons à revisiter.
De Sinatra aux Carpenters, de Tony Bennett à Elvis Presley,
de Dean Martin à Elton John, Your Songs porte haut et fort les couleurs d'un bel éclectisme. «Your Songs a représenté une opportunité de faire les choses différemment.
J'ai toujours voulu chanter Mona Lisa : j'adore cette mélodie de Nat King Cole.
Et mon père devrait être content que j'aie enfin enregistré Bésame mucho .
À 42 ans, ma voix est plus forte que jamais », explique-t-il.

Chanteur et chef d'orchestre

S'il est désormais l'aîné d'une nouvelle génération de chanteurs
comme Jamie Cullum ou Michael Bubblé,
Connick ne se sent pas beaucoup d'affinités avec leur musique
«Ce que nous faisons est très différent.
Je me sens plus proche d'un instrumentiste comme Branford Marsalis.
Vous savez, je ne suis pas un chanteur de jazz traditionnel,
mais plutôt un musicien qui chante des mélodies.
Je suis très attaché à l'aspect musical des choses .»

En trente ans de carrière
- son premier album a paru alors qu'il était âgé de 11 ans seulement -,
ce surdoué a multiplié les expériences avec une décontraction impressionnante.

Natif de La Nouvelle-Orléans, il n'a jamais perdu de vue ses origines musicales,
même s'il vit désormais avec son épouse et ses trois filles dans le Connecticut.
La ville qui a donné des pianistes aussi fameux que Professor Longhair,
Dr John et Allen Toussaint continue d'être l'inspiration principale
de ce musicien de premier ordre.
«Je m'y rends trois ou quatre fois par an, pour passer du temps avec ma famille
et mes amis qui sont là-bas. Cette ville est dans mon sang .»

Sur ce nouvel album, Harry Connick Jr. a enregistré,
en duo avec Carla Bruni
une version bilingue du And I Love Her des Beatles, avec un arrangement bossa-nova.

«Ma femme la connaît depuis vingt ans, mais je ne l'avais jamais rencontrée.
Nous avons enregistré la chanson à Paris, en un après-midi, le 18 septembre dernier.
Elle a un talent énorme. J'ai adoré travailler avec elle.
J'aimerais que nous refassions quelque chose ensemble à l'avenir.»

À la tête d'un ensemble d'une quin­zaine d'instrumentistes,
Harry Connick Jr. rappelle discrètement qu'il est aussi chef d'orchestre.
S'il a renouvelé ses accompagnateurs,
il les a aussi informés qu'il était susceptible de modifier les arrangements
des chansons d'un soir à l'autre. Tel est le prix de son exigence.
En scène, sa carrière parallèle d'acteur lui confère une épaisseur supplémentaire.

Il sera sur les routes à partir de janvier avec son orchestre.
«Je travaille dur pour les concerts. J'ai une réputation de performer à défendre.
Contrairement à certains artistes,
mon succès ne dépend pas uniquement des ventes de disques .»

LA CRITIQUE

C'est la première fois qu'Harry Connick Jr. collabore avec un réalisateur artistique
sur un de ses disques.
Habitué à être son propre patron, il s'est glissé avec plaisir dans un exercice
aussi convenu que celui de l'album de reprises,
plaisir coupable de l'artiste en milieu de carrière.

Pourtant, son empreinte de chanteur hors norme confère à chacune
de ces covers une belle singularité.
Ce n'est pas une surprise,
mais Connick est beaucoup plus à l'aise lorsqu'il s'empare du répertoire des crooners Frank Sinatra (All the Way), Tony Benett (Who Can I Turn To ?)
ou Nat King Cole (Mona Lisa) que des pop-songs d'Elton John ou Billy Joel.
Trop forcées, ses interprétations de Just The Way You Are ou Your Song
sont superflues sur cet album à la réalisation exemplaire.

Cordes et cuivres habillent avec élégance les titres.
Enregistré en duo avec Carla Bruni, sa relecture bossa du standard composé
par McCartney pour les Beatles And I Love Her (1964) constitue une belle surprise,
qui annonce peut-être un futur album de duos pour ce chanteur d'exception.


Dernière édition par Nine le Mar 23 Fév - 2:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: HARRY CONNICK JR A PARIS   Mar 23 Fév - 1:30

Héritier de SINATRA HARRY.C.JR
CONNAIT LA MUSIQUE SUR LE BOUT DES DOIGTS ...

Crooner né, Harry CONNICK Jr a fréquenté dès son adolescence
les petites et grandes formations de Jazz.
Il adore jouer avec ses amis, la Famille MARSALIS, référence en la matière.
Héritier naturel du grand SINATRA pour le swing,
avec en plus un don pour l'improvisation et le piano,
Ecoutons-le accompagné par le New-York Big Band.
Heureux comme un poisson dans l'eau il nous fait partager sa passion pour le vrai jazz.
UN Musicien accompli.



Dernière édition par Nine le Mar 23 Fév - 2:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: HARRY CONNICK JR A PARIS   Mar 23 Fév - 1:40

JAZZ MAN CROONER
Le très rare Harry Connick Jr sera de retour en France




Harry Connick Jr est né le 11 Septembre 1967 à la Nouvelle Orléans, en Louisiane.
Son père, Harry Connick Sr, était district attorney,
et sa mère, Anita Connick, était juge.
Tous deux possédaient aussi un magasin de disques,
ce qui explique certainement que le petit Harry a été projeté dans la musique
presque dès le berceau:
à 3 ans, il commence à jouer du piano, et se produit publiquement
pour la première fois à l'âge de 6 ans! A 10 ans,
il enregistre un disque avec un groupe de jazz professionnel.
Il poursuit son éducation musicale au New Orleans Center For The Creative Arts,
tout en se produisant dans des clubs et bars.

Alors qu'il n'a que 13 ans, sa mère décède d'un cancer,
après plusieurs années de lutte acharnée contre la maladie.

A l'âge de 18 ans, Harry s'installe à New York pour étudier,
tout d'abord au Hunter College, puis à la Manhattan School of Music.
Il rencontre alors George Butler, cadre chez Columbia, avec qui il signe un contrat.
L'année suivante, en 1987 et à l'âge de 19 ans,
Harry Connick Jr sort un album de standards musicaux,
qui reçoit les critiques très enthousiastes des plus grands noms du jazz.



En 1988, il sort un nouvel album, "20",
sur lequel il accompagne les morceaux musicaux de sa voix,
contrairement au précédent.

Son premier véritable grand succès, il le trouve avec le réalisateur Rob Reiner,
qui choisit plusieurs de ses chansons pour la bande originale de son nouveau film,
"Quand Harry Rencontre Sally", avec Billy Christal et Meg Ryan.
L'album devient rapidement double disque de platine.
C'est l'occasion pour le monde entier de découvrir ce prodige du jazz,
et Harry Connick Jr réalise alors une tournée mondiale.

Loin de se satisfaire d'une carrière musicale,
il entame aussi une carrière cinématographique,
qui commence avec le film "Memphis Belle" en 1990.
Il joue encore le petit ami de Jodie Foster dans son film "Le Petit Homme" en 1991,
et se glisse ensuite dans la peau d'un tueur en série en 1995 dans "Copycat".
En 1996, on le retrouve dans "Independance Day" de Roland Emmerich,
aux côtés de Will Smith, puis en 1998,
dans un drame romantique face à Sandra Bullock, "Hope Floats".

En 1999, il poursuit son travail d'acteur en prêtant sa voix
à un personnage dans le dessin animé "Le Géant de Fer".

Bien entendu, il continue parallèlement sa carrière de musicien,
et sera notamment en concert à Paris au mois de mai 2010 SALLE PLEYEL.

Son Myspace :
http://www.myspace.com/harryconnickjr



Dernière édition par Nine le Mar 23 Fév - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9778
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: HARRY CONNICK JR A PARIS   Mar 23 Fév - 2:11

IT HAD TO BE YOU



Le nom ne vous est sûrement pas inconnu.
Harry Connick Jr est un de ces artistes touche-à-tout dont le talent ne vous aura
peut être pas échappé, que ce soit sur grand écran
ou la platine de votre lecteur cd.
Chanteur, compositeur et acteur américain
(Copycat, Independence Day, Ps : I Love You, entre autre…)
Harry Connick Jr sort, en 2007,
un album comme on en avait plus écouté depuis longtemps,
« Oh, My Nola », qui résonne comme un retour aux sources,
une ballade à la fois langoureuse et revigorante au cœur de la Nouvelle Orléans.

Mais ça n’est réellement que deux ans plus tard que Harry
confirme et se révèle au public, en signant la bande original du film de Rob Reiner :
« Quand Harry Rencontre Sally »
où son « It Had to Be You » devient un classique.
L’album lui fait, dans la foulée, rempoter un Grammy Award.

Avec cette bande originale, Harry Connick Jr entre à jamais
dans l’histoire du cinéma et de la musique
et confirme ce que les professionnels avaient vu chez lui deux ans plus tôt.
Le cinéma fait ensuite appel à lui à plusieurs reprises
mais Harry ne met pas de côté pour autant sa passion première :
la musique. Il signe au fil des années de nombreux albums,
dont les plus connus seront « Blue Light, Red Light », « She »,
« Come By Me », « Song My Heart », et enfin, « Oh, My Nola » sorti en 2007 donc.

Pour cet album, Harry sort l’artillerie lourde !
Enfin plutôt, le Grand Orchestre.
Ca swing, c’est jazzy, c’est à la fois entrainant et reposant,
avec « Oh, My Nola », Harry parvient à retrouver l’équilibre entre jazz,
swing et funk qu’il avait perdu en route depuis « She », en 1994.
Il signe une sorte de retour au Bayou, à la nouvelle Orléans,
le tout mâtiné de swing, de grosse batterie breakée qui tape bien,
de cuivres, de piano décomplexé.
L’album est grisant, le dépaysement assuré !
Il reçoit immédiatement des critiques très enthousiastes
de la part des plus grands noms du jazz.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HARRY CONNICK JR A PARIS   

Revenir en haut Aller en bas
 
HARRY CONNICK JR A PARIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HARRY CONNICK JR A PARIS
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Le Grand Paris
» Harry Roselmack : Premier JT ce soir à 20 heures
» La Normandie à Paris. 13 et 14 Juin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: