H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 COMEDIES MUSICALES : ON CONNAIT LA CHANSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13094
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: COMEDIES MUSICALES : ON CONNAIT LA CHANSON   Sam 16 Jan - 8:59

Comédies musicales : pourquoi ça marche


Elles connaissent désormais la chanson. Ces dernières années, les comédies musicales fleurissent et font souvent bingo auprès du public. Décryptage à l’occasion du retour à Paris de « Cléopâtre ».
| Réagir Emmanuel Marolle | 15.01.2010, 07h00



Ils sont chez eux au palais des Sports (Paris XVe). La troupe de « Cléopâtre » est depuis hier soir à nouveau dans la capitale après un an de tournée triomphale en province. Un succès parmi d’autres, avec souvent les mêmes recettes à l’origine de l’aventure.

Des grands noms qui rassurent. Avant même que le spectacle ne commence, l’affiche doit se suffire à elle-même.

Les comédies musicales misent sur des mythes fédérateurs, promesses de grand spectacle : « Cléopâtre » et ses dorures égyptiennes, « Mozart » et son extravagance, « Roméo et Juliette » et son amour tragique. « Il faut avant tout raconter une histoire », insiste Gérard Presgurvic, qui va faire revenir à Paris dans quelques jours sa comédie musicale sur les deux amants, d’après la pièce de Shakespeare. Côté production, il faut aussi des noms rassurants. Kamel Ouali pour « Cléopâtre », ou Dove Attia pour « Mozart », tous deux à l’origine du « Roi Soleil », font désormais figure de marques.

Un spectacle total. En temps de crise, le public veille à son retour sur investissement. « Les gens ont vraiment envie de rêver », souligne Kamel Ouali, qui a signé la mise en scène du spectacle sur la reine d’Egypte. « Ils veulent tout en même temps, ajoute Albert Cohen, coproducteur de Mozart : du grand spectacle avec des décors, des costumes, des danseurs. Le genre commence à s’installer en France et on est de plus en plus face à un public alerté et attentif. » Le public a donc… tout ! Costumes scintillants, décors clinquants et chansons fédératrices. Le produit culturel idéal et passe-partout.

Un show de proximité. Le public ne peut pas aller au spectacle ? Qu’importe. La comédie musicale ira à lui. Les grosses productions que sont « le Roi Soleil », « Cléopâtre » ou « Roméo et Juliette » ont pu s’offrir d’imposantes tournées en province. « Mozart » enchaînera bientôt une centaine de dates. « Des productions comme celles-ci s’amortissent à Paris et gagnent de l’argent sur la tournée en province, reconnaît Dinh Thien Ngo, coproducteur de Cléopâtre. Pour ce spectacle, nous avons investi près de 9 millions d’euros. Ensuite, pour la tournée en province, nous étions condamnés à un taux de remplissage minimum de 75 %. » La reine d’Egypte a régulièrement affiché complet et terminera avec près de 680 000 spectateurs et des salles remplies à 90 %…

De la place pour tout le monde. Au milieu de l’avalanche de comédies musicales, certains pensaient qu’il y aurait des dégâts. Mais la rivalité « Cléopâtre » - « Mozart » n’a pas eu lieu. Les deux superproductions ont triomphé. De leur côté, les comédies musicales plus humbles et conviviales ont elles aussi perduré à la manière de « Grease » qui est revenu plusieurs fois à Paris et partira bientôt en tournée ou « Cendrillon » qui effectue un joli parcours.
« Le genre s’installera définitivement dans la durée grâce à ces petites comédies musicales », prédit Gérard Presgurvic. Plus l’offre sera large, plus elle s’enracinera.

Nouveaux projets en chantier. La source n’est pas près de se tarir. Kamel Ouali écrit actuellement un « Dracula » musical qu’il veut monter à Paris pour septembre 2011. « Le rôle-titre sera tenu par un danseur », annonce le chorégraphe, qui n’a pas encore trouvé l’heureux élu. De son côté, Gérard Presgurvic prépare la première comédie musicale avec des effets en 3D. « Elle s’appellera 9999, une 2e chance, explique-t-il, et racontera l’histoire de l’humanité. » Le meilleur moyen de toucher vraiment tout le monde.

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/comedies-musicales-pourquoi-ca-marche-15-01-2010-777905.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
 
COMEDIES MUSICALES : ON CONNAIT LA CHANSON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMEDIES MUSICALES : ON CONNAIT LA CHANSON
» La Chanson et la Marine
» Chansons Horus au Festival Belge de la Chanson Estudiantine
» Cozyosko qui connait ?
» Line Renaud revient à la chanson avec Mylène Farmer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: COMEDIES MUSICALES-
Sauter vers: