H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ELODIE FREGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Dim 3 Oct - 2:41

ACCES A L'ECOUTE DE L'ALBUM :



"la fille de l'après midi" sur deezer ici :


http://www.deezer.com/fr/music/elodie-frege#music/elodie-frege/la-fille-de-l-apres-midi-662292

suivi d'une itv dense et riche ici :
L'anti-zapping culturel INTERLIGNAGE
il y a vraiment de la lecture ... que je vous engage à poursuivre !
ICI :
http://interlignage.fr/2010/10/rencontre-avec-elodie-frege/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Lun 4 Oct - 1:04

L’IMPERMÉABLE BEIGE 5’35



Pour un pays sous la neige
Pour une porte défoncée
Pour un dernier tour de manège
Pour un paysage en chantier

J’oublierai

Pour ne plus rêver que je rêve
Pour t’attendre dans l’escalier
Pour te retrouver à Genève
Pour faire les cent pas le premier

J’oublierai comme on se protège
Loin les revanches déplacées
Sous ton imperméable beige
On fera mieux que s’abriter

Pour une saison qui s’abrège
Pour hâter les heures enlacées
Pour tomber dans de nouveaux pièges
Pour voir si ta peau est glacée

J’oublierai

Pour quitter enfin le cortège
Pour une maison isolée
Pour que nos corps fassent une trêve
Pour avoir l’air consolé

J’oublierai comme on se protège
Loin les revanches déplacées
Sous ton imperméable beige
On fera mieux

J’oublierai que nos vies sont brèves
Je pourrai t’écouter chanter
Je pourrai dire que j’en crève
De voir ton visage en chantier

Je saurai comme on se protège
Loin les revanches déplacées
Sous ton imperméable beige
On ferait mieux de s’abriter
Dans ce paysage en chantier

ELODIE FREGE/GREGOIRE LOUIS



Dernière édition par Nine le Lun 4 Oct - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Lun 4 Oct - 13:55

Elodie Frégé parle de son nouvel opus



Info rédaction, publiée le 04 octobre 2010
news-de-stars.com
Elodie Frégé dévoile aujourd'hui son nouvel album

Sept ans après avoir été révélée par la Star Academy,
Elodie Frégé sort aujourd'hui son troisième opus, La fille de l'après-midi.
La jeune chanteuse s'est confiée au sujet de ce nouvel album et de ceux qui l'ont inspirée,
tels que Benjamin Biolay qui avait travaillé avec elle pour Le Jeu des 7 erreurs.

Dans un entretien accordé à TV Mag,

Élodie Frégé décrit son nouvel opus comme l'histoire d'une :

"fille qui vit des histoires que tout le monde peut vivre.
Avec un peu plus de poésies et de grandiloquence quand même".


Tout un programme qui reste dans la veine de son deuxième album,
réalisé avec l'aide précieuse de Benjamin Biolay.
Si cette fois, la chanteuse n'a pas fait appel à lui,
elle garde comme un héritage de cette collaboration.

"Benjamin a ouvert une voie royale vers tout ce qui peut me plaire esthétiquement.
On avait beaucoup de points communs et je ne savais pas comment les exprimer.
Il a été un révélateur.
C'est une des plus belles rencontres artistiques et humaine que j'ai faite"

confie la jolie blonde.

Pour La fille de l'après-midi, Élodie Frégé a saisi sa plume.
Elle a écrit et composé la plupart de ses nouvelles chansons.
"C'était évident d'écrire et composer la plupart des titres pour moi.

J'ai été mis en face d'un vide, j'avais quelques chansons,
j'avais besoin de nourrir cela. Je ne me suis pas forcé pour écrire",
explique celle qui estime livrer aujourd'hui à ses fans
des titres d'une "certaine qualité".

Outre Benjamin Biolay, la chanteuse révèle avoir été inspirée
par de nombreux artistes. "Damien Rice m'a appris l'abandon,
Sia la nuance et le relief. J'ai toujours été influencée par Gainsbourg
et son album Melody Nelson. Portishead, Beth Gibbons ou encore Emiliana Torrini"
confie celle qui assure n'avoir rien à faire de son étiquette Star Academy,
son but étant "de faire de la musique avant tout".

Et la jeune femme d'ajouter avec sagesse :
"Les étiquettes ? On les décolle si vraiment elles sont délicates à porter.
Une fois qu'on a tracé son chemin et qu'on l'aime, c'est facile à assumer".

A noter qu'Élodie Frégé ne s'est pas contentée de plancher sur son nouvel opus
ces derniers mois.
Elle a également eu l'honneur de participer au prochain long-métrage de
François Ozon, Potiche.
Une apparition de quelques secondes, dans laquelle la belle se glisse
dans la peau de Catherine Deneuve lorsqu'elle avait une vingtaine d'années.

"C'était une très belle expérience et j'ai envie de tester
tout un tas de choses aujourd'hui" s'enthousiasme-t-elle.

http://www.news-de-stars.com/elodie-fr%E9g%E9/elodie-frege-parle-de-son-nouvel-opus_art38872.html


Dernière édition par Nine le Mar 19 Oct - 2:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Lun 4 Oct - 14:00

Elodie Frégé :
«Merci Benjamin Biolay»


Entretien avec l'ancienne lauréate de Star Academy
à l'occasion de la sortie de son nouvel album La fille de l'après-midi


Photo : © Gérard BEDEAU / TF1
Le 04/10/2010 à 11:14 par Benjamin Rabier



Il est loin le temps où Elodie Frégé remportait la Star Academy.
A l'occasion de la sortie de son troisième album,
La fille de l'après-midi, la chanteuse a reçu TVMag.com dans un cinéma à son image :
chic et intime.

Charmante, naturelle et d'une timidité désarmante,
Elodie Frégé a accepté de revenir pour nous sur son étiquette Star Academy,
son virage artistique mais aussi son retour sur le devant de la scène
et sa collaboration avec Benjamin Biolay.

Entretien.

Elodie Frégé, quatre ans après Le jeu des 7 erreurs,
vous revoilà avec un nouvel album studio baptisé La fille de l'après-midi.
A quoi doit-on s'attendre ?
A une fille qui vit des histoires que tout le monde peut vivre.
Avec un peu plus de poésies et de grandiloquence quand même.

Pour votre deuxième album, vous aviez collaboré avec Benjamin Biolay.
On sent l'influence de l'artiste planer sur votre travail désormais...
C'est vrai que Benjamin a ouvert une voie royale
vers tout ce qui peut me plaire esthétiquement.
On avait beaucoup de points communs et je ne savais pas comment les exprimer.
Il a été un révélateur.
C'est une des plus belles rencontres artistiques et humaine que j'ai faite.
Il reste un ami brillant et qui est toujours là pour les gens
même si son planning est très chargé.

Est-ce pour cette raison que vous n'avez pas collaboré avec lui sur ce troisième album ?
J'avais vraiment envie de sortir mon disque donc je me suis dit
« on travaillera ensemble une prochaine fois ».
Après, on ne peut pas collaborer toujours avec les mêmes personnes.
Je m'ennuie très vite.
Je ne pense pas que je me serais ennuyée avec Benjamin.
Après, le fait de ne pas pouvoir travailler avec quelqu'un
car il a trop de boulot et que ce n'est pas le moment, cela ouvre des portes.
Je le remercie encore. J'ai pu travailler les arrangements
avec un autre Benjamin (Tesquet, ndlr).
J'ai pu rencontrer Jean-Philippe Verdin qui est le réalisateur du disque.
Je suis très heureuse d'avoir fait ce disque comme cela. Je l'aime.

Quels sont les autres artistes qui ont pu consciemment
ou inconsciemment vous emmener sur cette voie là ?
Damien Rice m'a appris l'abandon, Sia la nuance et le relief.
J'ai toujours été influencée par Gainsbourg et son album Melody Nelson.
Portishead, Beth Gibbons ou encore Emiliana Torrini.

Elodie FrégéLa particularité de ce nouvel opus
est que vous avez écrit et composé la plupart des chansons...
C'était évident d'écrire et composer la plupart des titres pour moi.
J'ai été mis en face d'un vide, j'avais quelques chansons,
j'avais besoin de nourrir cela. Je ne me suis pas forcé pour écrire.
Je n'en ai pas écrit beaucoup plus que celles qui figurent sur le disque.
J'ai du en écrire 15 ou 16 et certaines ne sont même pas finies.
Elles sont toutes d'une certaine qualité
(c'est très prétentieux de dire ça lâche-t-elle en rigolant).
Elles ont été faites dans l'urgence,
dans un moment où j'avais besoin d'expulser quelque chose.
C'est un moment de vie.
Si je m'étais forcée à chercher des thèmes, à chercher ce qui marche,
à trouver un refrain qui fonctionnerait en radio, je me serais cassée la gueule.
Je ne me serais pas supportée.

« Je me fous de l'étiquette Star Academy »

Après le premier album, vous avez pris un virage musical totalement différent.
Est-ce que vous essayez d'effacer l'étiquette Star Academy ?
Non, mon but est de faire de la musique avant tout. Je me fous de l'étiquette.
J'en ai eu tellement dans ma vie.
J'ai été « la blonde », « l'idiote », « la grosse vache »,
« la boulimique », « l'allumeuse », « la cocue »...
Alors « gagnante de Star Ac' », ce n'est pas très grave.
Les étiquettes ? On les décolle si vraiment elles sont délicates à porter.
Une fois qu'on a tracé son chemin et qu'on l'aime, c'est facile à assumer.

Vous ne vous arrêtez pas à la musique.
Il y a une volonté artistique dans votre démarche.
Vous avez même créé un court métrage pour votre dernier titre, La fille de l'après-midi...
Je n'ai pas toujours fait les bons choix.
Quand j'étais plus jeune, je pensais qu'il fallait se montrer alors qu'en fait,
il faut s'inspirer des choses qui nous touchent.
J'ai été très touchée par le cinéma de Godard ou de Truffaut.
Du coup, l'esthétisme de mon travail s'en ressent.
Pour La fille de l'après-midi, j'ai choisi un réalisateur (Thomas Bremond ndlr)
qui n'avait jamais fait de clip. Il avait le grain à l'ancienne,
l'image un peu désuète que je recherchais.
Cela me semble évident, cela va avec la musique que j'aime.
Je ne me dis pas :
« Tiens, Lady Gaga fait cela alors si je le fais ça pourrait marcher ».
Je me fous de tout cela.

Elodie Frégé A partir du 10 novembre,
vous incarnez un rôle dans le film Potiche de François Ozon.
Comment s'est déroulé le tournage ?
C'est incroyable le buzz qu'a généré cette apparition.
Je n'ai pratiquement rien fait. J'ai été très heureuse de rencontrer
François Ozon et de pouvoir interpréter la Catherine Deneuve j
eune dans les flashbacks du film.
J'ai vu une projection du produit fini il y a quelques jours, j
e trouve que cette femme est d'une élégance rare.
Elle peut tout se permettre.
Elle est folle mais garde une classe dingue.
Moi, je n'ai rien fait. On va me voir cinquante secondes dans le film.
François Ozon a pensé que j'étais assimilable à Catherine Deneuve.
Tant mieux.

Est-ce que cette première expérience vous a donné envie de faire du cinéma ?
Sérieusement, oui. Cela m'a plu.
On est beaucoup mieux traité dans le cinéma que dans la musique.
C'est peut-être trop d'ailleurs.
Les gens sont vraiment aux petits soins. On perd un peu le sens de la réalité.
Pour quelqu'un comme moi qui tournais des flashbacks,
j'ai eu l'impression d'être la reine d'Angleterre.
C'était une très belle expérience et j'ai envie de tester
tout un tas de choses aujourd'hui.
Après, je ne veux pas faire cela car je m'appelle Elodie Frégé et que je suis connue.

Votre premier album était sorti en 2004 puis le deuxième en 2007.
Depuis le marché musical s'est effondré.
comment abordez-vous ce retour dans les bacs ?

On devrait peut-être revoir les prix des albums physiques.
Sur iTunes, les albums se vendent à 9,90 euros et cela fonctionne.
On pourrait baisser le prix des disques même si c'est vrai que cela est difficile.
Produire un disque coûte de l'argent. J
e trouve qu'il faut garder l'envie d'avoir l'objet à la maison
sinon notre métier va mourir ou se réincarner uniquement dans la scène.
Je trouve dommage de ne pas pouvoir avoir un objet chez soi,
avec les chansons qu'on aime.
J'aime bien aller flâner et découvrir pleins de trucs que je ne connais pas.
Désormais la musique, c'est Lady Gaga et tous les trucs qui fonctionnent.
Cela empêche la curiosité et la découverte.


On ressert la même chose aux gens,
des choses qu'ils ont déjà vues et entendues.
Les grosses chaines comme TF1 et M6 ne font tourner que les gros artistes
car cela est plus rentable.
C'est un cercle vicieux.
C'est rare de pouvoir faire une émission en acoustique de nos jours.
Je ne renie rien mais j'ai chanté en live dans Chabada sur France 3
il y a quelques jours et j'ai été hyper heureuse de pouvoir le faire.
Aujourd'hui, tout est aseptisé, je trouve que la musique perd de sa valeur.

Interview réalisée par Benjamin Rabier

http://www.tvmag.com/programme-tv/article/people/56200/elodie-frege-merci-benjamin-biolay.html


Dernière édition par Nine le Mar 5 Oct - 2:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Lun 4 Oct - 14:07

Elodie Frégé, belle de jour



P.O. Meyer 04/10/10 FRANCE SOIR

La chanteuse révélée par la Star Academy en 2003
sort son troisième album inspiré des films de la Nouvelle Vague.


Très féminine avec son chignon banane et son élégant manteau noir et blanc,
Elodie Frégé est à l’image de son nouvel album : rétro et sophistiquée.
Conçu en étroite collaboration avec Benjamin Tesquet,
La Fille de l’après-midi titille les sens et l’imaginaire.
Des chansons qui sont autant de petites bulles parfumées,
comme Depuis toi, tout en glissements harmoniques.

« On a beaucoup travaillé au niveau des textures et des ambiances,
explique-t-elle. C’est la première fois que je participais aux arrangements,
j’ai pu mettre ma patte. »


La page Benjamin Biolay, qui avait œuvré sur Le Jeu des 7 erreurs,
est-elle définitivement tournée ?
« A l’époque, même si j’avais écrit la moitié des chansons,
j’ai surtout été sa muse.
Je n’avais pas confiance en moi,
il m’a fait grandir d’un seul coup. Sur cet album,
je voulais quelqu’un de totalement disponible.
Benjamin avait trop de projets, je ne me voyais pas l’attendre.
Mais on aura sans doute d’autres occasions de travailler ensemble. »

Quête de crédibilité

Elodie Frégé, à la fois forte et fragile,
doutant d’elle-même mais déterminée,
a fait du chemin depuis sa victoire à la Star Academy en 2003,
même si cette étiquette lui colle un peu à la peau.

« Les gens m’en parlent toujours, je trouve ça normal,
je fais partie d’une génération qui a été révélée par ce type d’émissions.
Je suis d’ailleurs restée amie avec Patxi et Michal.
Après je ne vais pas parler pendant des heures des raisons pour lesquelles
j’ai accepté à 20 ans de me faire filmer dans un château.
Pour mon premier album, je n’y connaissais rien,
j’étais comme un morceau de bois à la dérive.
Il n’y a d’ailleurs qu’une chanson que j’aime, c’est Je te dis non. »

Elodie Frégé poursuit donc sa quête de crédibilité
dans un pays où on adore coller des étiquettes à vie aux artistes.
« Certains ne diront jamais qu’ils ont écouté ou aimé parce que pour eux,
je suis cataloguée. Mais bon, tout le monde n’est pas idiot.
Moi-même, il m’arrive d’avoir des a priori. »

Ce troisième album aurait parfois mérité d’être plus direct,
mais fait montre d’une belle ambition, sans chercher la facilité.

« Ces quatre dernières années, j’ai revu tous les films de la Nouvelle Vague,
Belle de jour, Cléo de 5 à 7…
Esthétiquement, c’est un univers qui me correspond.
Pour moi, la Fille de l’après-midi, c’est le titre d’un film de cette époque.
J’aurais voulu que Truffaut le réalise et me prenne pour héroïne. »

Si ce rêve-là restera à jamais vain, Elodie,
qui avoue ne plus savoir marcher sans talons aiguilles
et dont le dos plein de grains de beauté est « une voie lactée inversée »
sera à l’affiche de Potiche, le prochain film de François Ozon,
le 10 novembre prochain, avant de se produire au Théâtre Marigny à Paris, le 21.

De quoi prolonger avec elle bien au-delà de l’après-midi.

Elodie Frégé, La Fille de l'après-midi, Disques Mercury. Prix : 16,99 €.

http://www.francesoir.fr/musique/elodie-frege-belle-de-jour.32405


Dernière édition par Nine le Mar 5 Oct - 1:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Lun 4 Oct - 14:13

Elodie Frégé :
"La fille de l'après-midi, c'est un peu ma doublure"




Quatre ans après Le Jeu des 7 erreurs,
Élodie Frégé est de retour avec un nouvel album, La fille de l'après-midi.

Il est à la fois d’une sensualité débordante,
moins pudique que le précédent et très orageux.
Celle qui chantait avec sensualité La ceinture reste donc dans le même univers :
celui des désordres amoureux.
Les textes sont écrits dans leur totalité par elle-même.

Dans cette interview réalisée au Studio des Ursulines,
elle revient sur sa collaboration avec Benjamin Biolay,
nous donne des précisions sur cet album et parle cinéma.

Rappelons que le 10 novembre prochain, elle fera ses débuts au cinéma
dans le film de François Ozon, Potiche.
La chanteuse va interpréter le rôle de Catherine Deneuve, jeune,
dans les différents flashbacks du film.

Après l’interview, Elodie Frégé nous a gratifiés d’une version acoustique
de son titre La fille de l’après-midi.

ITV VIDEO SUR MUSIC MAG ICI :

http://www.musiquemag.com/interview-elodie-frege-la-fille-de-l-apres-midi-c-est-un-peu-ma-doublure-3860.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mar 5 Oct - 2:22

MA FOLIE PASSAGÈRE



Oh ma folie passagère
Je m'en voudrais
Si un brin de lumière
Nous caressait

Oh ne passe pas l'hiver
Mon huile piquante
Loin de mes cimetières
D'adolescente

Et je peux très bien vivre à la dure
Pour te plaire je vais droit dans le mur
Tu vois je m'invente des fêlures
Pour de faux je me griffe la figure

Oh ne fais pas de manière
Vas-y bousille
À grands coups de tonnerre
La petite fille

Oh ne fais pas de mystère
Allez déroule
Mes chemins de viscères
Que je m'écroule

Et je peux très bien vivre à la dure
Pour te plaire je vais droit dans le mur
Tu vois je m'invente des fêlures
Pour de faux je me griffe la figure

Oh mon amour mon calvaire
Je veux étendre
Sur nos petites misères
Mon coeur à pendre

Oh ma folie passagère
Quand tout bascule
J'ai l'art et la manière
Du ridicule

Et je peux très bien vivre à la dure
Pour te plaire je vais droit dans le mur
Dans ma voix j'invente des fêlures
Pour de faux je me griffe la figure

Oh ma folie passagère
Je t'en voudrais
Si un coup de cutter
Nous séparait …

****
Avec la collaboration de :
Florent Marchet
qui est un artiste multi-talent.
Auteur, Compositeur, interprète et réalisateur,
il a déjà travaillé sur les albums de Clarika, La Fiancée,
Axelle Red ou encore Elodie Frégé.
Avec deux albums solos à son actif,
florent Marchet s’est fait un nom dans l’univers Scène Française
Cargilese, rio baril etc ...
Courchevel, son nouvel album, sort le 11 octobre 2010.


Dernière édition par Nine le Mar 5 Oct - 3:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mar 5 Oct - 2:26

L’INÉDIT



N'être plus rien ou s'arracher au pire
N'être plus rien, n'être sans vous,
qu'une partie de plaisir
Un solo, un soldat sous le drapeau, une heure
Et puis s'en va

Mettre à demain ou se voir éconduire
N'étrennons rien, l'air est si doux quand se tait le désir
Laissons là, l'évidence dont il faut se pétrir
Ça passera
(Dans quelques temps)

Mon si bel insolent
Volez-moi pour la nuit et l'an- (l’enjeu)
Je sais c'est interdit
Mais vous c'est inédit
Mon fiancé manqué, de ça
Vous saurez ne pas faire grand cas- (casser tout)
C'est tout, c'est impoli
Mais vous c'est inédit

N'être plus rien ou s'apprendre à mourir
Naître plus bas, n'être le fou qu'à défaut d'en sourire
Insolent, au cellier gardant le souvenir
Dans de beaux draps

Paraître moins ou sinon s'évanouir
N'attendez rien, n'étreins mes reins
qu'à dessein d'y finir
Cachons-la, l'échéance qui se joue sans rougir
De vous et moi
(pour quelques temps)

Mon plus beau des perdants
Gagnez-moi pour la nuit et l'an- (l'enjeu)
Je sais c'est interdit
Mais vous c'est inédit
Mon fiancé manqué, de ça
Vous saurez ne pas faire grand cas (casser tout)
C'est tout, c'est impoli
Mais vous c'est inédit
Vous, c'est aujourd’hui

N'être plus rien, ou ne plus se tenir
Être vaurien, n'être à genoux
que s'il faut s'agrandir
Chassons court, à la danse, les pas à retenir
Ne nous vont pas

N'être plus qu'un ou s'attacher au pire
C'est triste fin, qu'être pas moins
Qu'une partie de plaisir
N'être sans vous qu'une partie de plaisir
Sans vous, qu’une partie de plaisir
Sans vous, qu’une partie
Sans vous, sans vous, sans vous, sans vous…
Qu’une partie de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mer 6 Oct - 3:42

Élodie Frégé, tellement lumineuse

Sur ce disque, Élodie Frégé chante un sublime «Ma folie passagère»,
écrit par Florent Marchet.

Avec « La fille de l'après-midi »,
elle fait mieux que confirmer la merveilleuse impression laissée par son précédent opus.
Les mots sont sensuels,
les arrangements de grande qualité et les mélodies en douceur et élégance.
Délicieux.

PROPOS RECUEILLIS PAR PATRICE DEMAILLY
Publié mardi 5 Octobre 2010

Cet album était prévu initialement au printemps.
Pourquoi a-t-il été décalé ?

>> Je suis ravie qu'il sorte maintenant.
Cela a permis entre-temps de faire des belles choses au niveau du graphisme,
du traitement des photos. La maison de disques m'a également dit
que c'était un album délicat à travailler, il faut que les gens s'y habituent.

N'était-ce pas tentant de travailler à nouveau avec Benjamin Biolay
(il avait collaboré à son précédent album « Le jeu des sept erreurs », ndlr) ?

>> Complètement. Je lui ai même demandé...
On a commencé à travailler ensemble,
mais il a été pris par le succès de son disque, la tournée et surtout par le cinéma.
Et comme je ne voulais pas attendre, j'y suis allée.
Rien n'empêche qu'on se retrouve plus tard.
Benjamin est une des personnes les plus importantes de ma vie,
aussi bien humainement qu'artistiquement. I
l m'a aidée à accepter certaines choses.

Sur cet opus, c'est avec un autre Benjamin (Tesquet, ndlr)
que vous avez eu une connexion...
>> Grâce à lui, j'ai encore évolué musicalement.
Il m'a permis de trouver la voie dans laquelle j'avais envie d'aller.
Je l'avais rencontré en 2006, c'était mon bassiste.
On a fait chez lui tous les arrangements ensemble.
Comme on est tous les deux exigeants, c'était parfait.


Musicalement, vous allez jusqu'à créer des ambiances trip hop,
comme sur « L'inédit ».
>> Je n'avais pas envie de refaire un album folk.
Il fallait continuer sur le chemin en étant en total accord avec moi en tant qu'artiste.
Avec Benjamin, on a beaucoup écouté Portishead, Sia, Bjork...
Moi, j'ai été très influencée au niveau des cordes par l'album Melody Nelson.

Vous signez la plupart des textes. Quel est votre rapport à l'écriture ?
>> Je prends énormément de plaisir à jouer avec les mots.
En même temps, il ne faut pas que ça ne veuille rien dire.
J'aime quand les mots sonnent de manière musicale,
donc je jongle beaucoup avec les assonances et les consonances.
Je ne suis pas très méthodique mais plutôt instinctive.
Comme je suis insomniaque, j'écris souvent la nuit.
Il n'y a personne pour me déconcentrer (rires).

L'écriture du ressenti ?
>> J'ai toujours fait des phrases alambiquées parce que je ne sais pas faire simple.
C'est à la fois pudique et révélateur d'un besoin énorme de s'exprimer.
Je suis en demande d'expression.
Comme j'ai des problèmes de communication affective,
ça se ressent dans les chansons.
Quand je chante, je suis d'ailleurs assez froide parce que
je ne veux pas me laisser bouffer par mes émotions.

« Je n'ai pas une vie
de sainte »
Votre voix n'a-t-elle pas légèrement changé ?
>> Peut-être. Elle s'est cassée à l'été 2008.
Ces chansons se prêtent aussi à quelque chose de revanchard,
qui m'est commun dans la vie de tous les jours mais
que je n'avais pas exprimé autant en musique.
Là, je me suis un peu lâchée. Vous savez,
je suis beaucoup plus trash que la pureté dont on m'accuse (rires).
Je n'ai pas une vie de sainte et j'aime profiter des instants
au moment où ils me sont donnés.

Qui est cette « fille de l'après-midi » ? Vous ?
>> Dans chaque chanson, il y a une partie de moi que j'abandonne aux gens.
L'histoire de cette fille est très proche des films de la Nouvelle Vague,
notamment Belle de jour. C'est le feu sous la glace.
Elle veut donner l'impression de maîtriser sa vie de couple.
Mais elle tombe amoureuse d'un autre homme.
À la fin, elle finit par quitter les deux.
C'est ça la loi humaine dans l'affection :
mettre les voiles.

Êtes-vous comme ça ?
>> Tout le monde marche de la sorte.
Les exceptions sont rares.
Je pars parce que je ne crois pas au concept de l'histoire d'amour infinie.
Je serais toujours avec quelqu'un de fou ou de déglingué.
Comme moi finalement (rires).

On vous imaginait utopiste pourtant...
>> Je veux que les choses soient toujours une surprise.
Le problème, c'est que je vis dans un monde de Bisounours
et que cruellement la vie d'adultes est beaucoup plus difficile.
Et de ce fait, tu deviens un peu cynique.
C'est le cas notamment dans le disque.

Le problème de confiance en vous est-il réglé ?
>> Cela ne le sera certainement jamais.
En tout cas, je vais essayer de vivre avec un peu plus confortablement.

Forte et fragile ?
>> Plutôt violente.
Je bouillonne constamment et j'ai donc un petit monstre de violence en moi.
C'est pour ça que je pleure beaucoup.
Si je ne le faisais pas, je pense que je ferais comme quand j'étais enfant
c'est-à-dire je casserais des objets.
Tout ça est mêlé avec une grande douceur.
Donc sensuelle et animale.

Vous avez tourné dans le prochain film de François Ozon « Potiche ».
Envisagez-vous de creuser ce sillon ?
>> J'ai été appelée par l'équipe de François Ozon pour passer des essais
pour être une potiche jeune.
Dans ce film, l'héroïne incarnée par Catherine Deneuve se souvient de sa jeunesse,
et moi je suis là pour illustrer ces flashbacks. J
e ne suis pas un personnage à part entière, mais c'est déjà une belle expérience.
Cela a élevé mon désir de me plonger dans ce domaine-là.

Avez-vous conscience de ne pas choisir la facilité avec ce disque ?
>> Je me suis fait plaisir comme jamais.
Mon entourage sait que c'est difficile de réussir avec ce genre d'album.
Et pourtant, je pense que c'est dans l'intégrité et la sincérité
qu'on peut le mieux toucher le coeur des gens.
Même si on a envie, on n'est pas là pour plaire systématiquement aux radios.
Je préfère rester fidèle à ce que je suis et ne pas tomber dans la vulgarité ou la facilité.

C'est-à-dire ?
>> C'est plus facile de passer par un télé-crochet que d'envoyer ses maquettes
quand tu viens de Bourgogne. Personne ne m'aurait jamais repérée.
Et peut-être que je n'aurais pas écrit de chanson
si je n'étais pas passée par la Star Ac'. Cela m'a beaucoup aidée
et en même temps un peu desservie parce que les gens m'ont cantonnée à ça.
Mais depuis le deuxième album et celui-là, je n'ai plus envie de me justifier.

On n'avait pas prévu d'évoquer le sujet...
>> Enlevez tout ce que j'ai dit là-dessus alors...(rires).

NORD ECLAIR
http://www.nordeclair.fr/Loisirs/Musique/sorties_disques_-_rencontres/2010/10/05/elodie-frege-tellement-lumineuse.shtml
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mer 6 Oct - 4:04

Elodie Frégé au parfum



Elodie Frégé me fait un peu craquer.
Un tout petit peu...

C'est vrai, elle est talentueuse, jolie,
charmante et puis plein d'autres trucs qui ne me viennent pas là tout de suite...
J'aime beaucoup son nouveau disque "La fille de l'après-midi",
qu'elle a écrit toute seule, comme une grande, ou presque, à part,
notamment, une formidable chanson du non moins formidable Florent Marchet.

J'aimais déjà beaucoup son précédent album, "Le jeu des sept erreurs",
produit par Benjamin Biolay. A l'époque, j'avais osé écrire qu'en la rencontrant
"on était happé par son physique".
Une collègue, que je ne citerai pas et qui passe toutes ses journées en face de moi,
au bureau, me parle encore de cette formule aussi mythique que grotesque, en ricanant

Avant-hier, c'est Elodie Frégé qui a été happée
(je dis ça en toute modestie bien sûr...).
La chanteuse est arrivée un rien en retard - vingt minutes -
mais on lui pardonne puisqu'on lui pardonne tout.

Surtout qu'elle me claque la bise directe,
se confond en excuses et me lâche la question qui tue :
"ton parfum c'est pas Hugo Boss ?
Si ? J'adore,
c'était le parfum de mon premier petit ami".

Rickie Lee Jones m'avait déjà dit qu'elle aimait bien mes chaussures mais,
c'est marrant, je n'en ai pas le même souvenir...

J'ai du passer par toutes les couleurs: rouge, blanc, vert,
avant de me reconcentrer et de faire une interview comme si de rien n'était...

Je tiens à préciser que, dans quelques jours,
paraîtra un papier sur Elodie Frégé dans "Le Parisien",
écrit en toute objectivité journalistique cela va de soi...

Auteur: Emmanuel Marolle
Journaliste "le Parisien".
*******************
(la chanson c'est ma folie passagère Florent Marchet)
Il me semble que cet album suscite la curiosité
voire même de l'intérêt dans la presse !
il ne manque plus qu'Olivier Nuc du Figaro ...
G.Médioni etc ... donc c'est à suivre !)

http://www.deezer.com/fr/music/elodie-frege/la-fille-de-l-apres-midi-662292#music/elodie-frege/la-fille-de-l-apres-midi-662292
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Sam 9 Oct - 13:19

Elodie Frégé désinvolte et coquine



Elodie Frégé continue son processus de "déstaracadémysation".
[AFP]


L'ancienne gagnante de la "Star Ac" Elodie Frégé s'assume
toujours plus en femme sensuelle si ce n'est coquine et le prouve avec
"La fille de l'après-midi".

Bien moins glamour, AaRON pousse sa musique planante jusqu'à l'excès,
à la fois mélancolique et déprimant.
Quant à Philippe Katerine, il fait ce qu'il sait faire, du Philippe Katerine.

Une jeune fille sensuellement accoudée à un bar.
Un serveur au regard intéressé. Une rencontre de charme,
peut-être sans lendemain, peut-être pas.
Cette "Fille de l'après-midi" donne un ton et un titre au troisième disque d'Elodie Frégé.

Désinvolte ou fragile, coquine ou mystérieuse,
telle est la nouvelle Elodie Frégé.
Déjà entrevue dans "La ceinture", le single très réussi de son dernier CD,
la douce décadence qui habite la chanteuse de 28 ans s'épanouit ici.

La blonde effacée qui a gagné la Star Academy 3 en 2003 paraît bien loin.
La soupe du premier album aussi.
On la retrouve affirmée, mature et piquante.
Désinvolture et étreintes sulfureuses

Elodie Frégé affiche sa nouvelle image sensuelle.
Elodie Frégé affiche sa nouvelle image sensuelle.
D'un titre à l'autre, Elodie Frégé passe d'un béguin à une étreinte, d'un flirt à une fuite.
Elle se glisse sans gêne sous l'imperméable beige d'un homme
pour y "faire mieux que s'abriter" ou hésite entre "La belle et la bête"
dans un moment de sensualité totalement exaltée.

L'artiste a écrit la majorité des chansons,
entre poésie originale et textes alambiqués, parfois un peu trop.
Elle s'accompagne à la guitare, avec une musique moins folk qu'auparavant,
aux sonorités le plus souvent simples, toujours envoûtantes.

Et s'il ne fallait en garder qu'un des titres, ce serait "Ta désinvolture",
pour son refrain endiablé et son énergie communicative.
Une vraie belle surprise.

Frédéric Boillat
TSR :
http://www.tsr.ch/info/culture/2557053-sorties-cd-elodie-frege-desinvolte-et-coquine.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Sam 9 Oct - 13:38

TEXTE PARU SUR
édition limitée
La fille de l’après-midi


Envie de la couvrir de mots de ma bouche
Pleuvant comme pluie de la pomme de douche.
De ses après-midi à mes contre-jours
Envie d’incendier de mes doigts de velours
Les chemins inédits en allers retours
De la belle égérie aux griffes pourpres
Tous voiles baissés à la proue comme à la poupe.

ELODIE FREGE

Edition spéciale FNAC
# CD album . Paru le 4 octobre 2010
# Inclus 2 titres bonus

http://musique.fnac.com/a3119221/Elodie-Frege-La-fille-de-l-apres-midi-Edition-speciale-Fnac-CD-album?Origin=fnac_google
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Dim 10 Oct - 1:06

Elodie Frégé, l’interview baignoire

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Dim 10 Oct - 12:46

UN AVIS DE PHILIPPE BARBOT



Elodie Frégé :
découvrez son single La fille de l'après-midi


Elodie Frégé propose son premier single intitulé La fille de l'après-midi.
Un titre qui sera disponible dans le prochain album de la chanteuse.

Elodie Frégé revient avec un troisième album dès avril prochain.
Quatre ans après son précédent disque Le jeu des sept erreurs,
la chanteuse dévoile son nouveau single, La fille de l'après-midi.

Après un opus qui a rencontré un beau succès en 2006,
elle continue dans la même voie avec ce premier titre.
La jeune femme reste dans la poésie et n'hésite pas à jouer avec les mots dans ce single.

"Vous m'aviez versé divers aveux et vertueux essais, laissant penser.
Mais après vous m'avez laissé là vivoter entre vous et mes si éventés",
chante-t-elle.


Elodie Frégé dévoilera prochainement le clip de ce single
et proposera ses nouveaux titres sur scène au cours d'une tournée dans toute la France,
qui passera par le Théâtre Marigny de Paris le 16 mai prochain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Ven 15 Oct - 15:05

Le Café avec Élodie Frégé :
“Je suis incontrôlable et impulsive”


15 octobre 2010

Chanteuse et musicienne,
Élodie Frégé, ex-vainqueure de la Star Ac, qui vient de sortir son troisième album
(”la fille de l’après-midi”), est l’invitée cette semaine du Café,
présenté par Mazarine Pingeot en partenariat avec Starbucks Coffe France,
Dailymotion et lesinfos.com.


Elodie Frégé : "Je suis incontrolable et impulsive"

Elle dévoile à Mazarine Pingeot son tempérament “impulsif et incontrôlable”,
sa crise d’adolescence,
la rigueur de la danse classique qu’elle a commencé dès l’âge de cinq ans
et sa volonté de suivre la voix de son grand-père en devenant musicienne.

Inscrite en fac de langues à Dijon,
elle préfère tenter sa chance dans la musique à Paris. En 2003,
elle envoie sa candidature à l’émission de télé crochet Star Academy.
“Je n’avais rien à perdre et je pouvais pas me payer l’école que je souhaitais”.

Une drôle d’expérience presque surréaliste.
Sa victoire à la Star Ac a, selon elle, un parfum de surprise et presque “d’imposture”.
Après un premier album qui lui correspondait peu
et qu’elle avoue toujours “ne pas assumer”,
elle travaille avec Benjamin Biolay pour un second opus,
“Le Jeu des sept erreurs”, qui rencontre un véritable succès,
avant d’oser prendre son envol en tant qu’auteur et compositeur
d’un album à son image, sensuelle et passionnée:

“La fille de l’après-midi”

Élodie Frégé révèle aussi ses goûts musicaux
(David Bowie, Serge Gainsbourg),
sa colère contre les injustices faites aux enfants,
son goût pour le patchouli et son porte-clés fétiche…

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mar 19 Oct - 0:45

LE MATIN JOURNAL SUISSE
Matin Dimanche du 10 octobre 2010





INFO HARMONY : *Concernant Fabien Ducommun (le soldat rose)
elodie frege aurait composé des chansons pour son futur album à venir .


Dernière édition par Nine le Mar 19 Oct - 2:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mar 19 Oct - 1:08





Dernière édition par Nine le Mar 19 Oct - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mar 19 Oct - 1:16

LE PARFUM DE LA NOUVELLE VAGUE
celle d'une fille de l'après midi ...
L'auteur argumente l'ambiance de son Album
subtile analyse.



l'émision "CD d'Aujourd'hui" de France 2, le 11 octobre 2010


Dernière édition par Nine le Mar 19 Oct - 2:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mar 19 Oct - 1:36

"L'amour est un cristal qui se brise en silence."
citation Serge Gainsbourg



Un grain de sensualité se dévoile lorsque l’on découvre avec une certaine retenue,
je dois l’avouer, le nouvel album d’Elodie Frégé,
« La fille de l’après-midi ».

L’ex stars-académicienne avait déjà su charmer son monde
avec son précédent album, qu’en est-il donc de l’effet Elodie en 2010 ?

Onze titres pour convaincre, onze titres pour séduire.

Au menu, une chanson française de qualité,
dont les principaux titres ont été composés par la belle.
Une voix qui se prête parfaitement à la thématique
quelque peu mystérieuse et envoûtante de la fille de l’après-midi,
qui attend l’inconnue qui la fera sans doute vibrer.

Et les chansons font mouche,
« Les heures inertes », « La fille de l’après-midi »,
puis peu à peu, deviennent quelque peu plus sulfureuses,
« L’inédit », « L’imperméable beige » ou encore « Ma folie passagère»,
texte écrit par Florent Marchet,
laissant monter le désir et montrant une nouvelle facette de cette artiste.

L’orchestration est soignée à tendance pop cinématographique,
piano et cordes prenant ici leur pleine mesure,
les textes explicites et poétiques à la fois.
Musicalement, la fraîcheur et le groove d’un titre comme
« Ta désinvolture »
est tout à fait réussit,
tout comme cet album tout à fait recommandable, incontestablement …

Jean-Charles Didiot
http://www.rocknfrance.com/a12003f-elodie-frege-la-fille-de-l-apres-midi


Dernière édition par Nine le Mar 19 Oct - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mar 19 Oct - 2:06

BENJAMIN BIOLAY & GILLES VERLANT
AVAIENT VU JUSTE !




Cette fois, Elodie signe seule ses textes et compositions,
sauf un titre écrit par son ami Florent Marchet
et deux autres co-composés avec Benjamin Tesquet.
L'imperméable beige avec Gregoire Louis.

C'est Jean-Philippe Verdin, alias Ready Made FC
(la Grande Sophie, Dani, Daphné...) qui signe la réalisation.
alias Ready Made FC (la Grande Sophie, Daphné...)
qui signe la réalisation.

Sans oublier Rémy Galichet figure désormais parmi les arrangeurs
haut de gamme les plus en vue.
Alors qu'il travaille actuellement sur les cuivres du nouveau Renan Luce,
il vient d'enregistrer avec une section de 30 violons
le prochain album d'Alain Chamfort.
Sans oublier les nouveaux disques de Michel Delpech, de Dani, etc.

« Mais ma priorité en ce moment, c'est mon propre groupe, Diving with Andy ».
Sugar sugar, le deuxième album de ce trio,
dont l'enregistrement a débuté dans l'ancienne école de musique de Vireux
(« un lieu qui respire la musique et possède une belle acoustique »)
doit sortir cet été chez Universal.

De Lennon à Gainsbourg, on reconnaît certaines influences de Rémy .
Lorsqu'on sait que Télérama promet au groupe « un succès planétaire »,
en l'intégrant au « club très select des auteurs de perfect pop songs »,
on se prend à rêver…

nin@rtmony


Dernière édition par Nine le Mar 19 Oct - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mar 19 Oct - 2:22

LA BELLE ET LA BETE



Pour toi, je suis au-dessus du lot
Tant et tant que je ne dis pas un mot
Permise à ton bras sur la photo
Tant que mon sourire sera beau
Je suis la cerise, sur le gâteau…

Je suis la belle, je suis la bête
Du roi des cons de la conquête
Roi des cons qui s’adore.

Pour toi, qui me traines sur l’échiquier
Je tends le cou(p) de plus à griffer
Je suis à prendre ou à délaisser
Le quart du tiers de ta moitié
Poupée facile, poupée jetée…

Je suis la belle, je suis la bête
Du roi des cons de la conquête
Roi des cons qui s’adore

Je suis la belle, je suis la bête
Du jeu de rôle que tu me prêtes
C’est une affaire de corps, d’accord…

Pour toi, je suis un peu cache-misère
Te faisant beau, me faisant taire
Je suis le modèle exemplaire
Tu y crois fort, je sais y faire !
Tu y crois fort, je sais y faire !

Je suis la belle, je suis la bête
Du roi des cons de la conquête
Roi des cons qui s’adore.

Elodie Frége
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Mer 20 Oct - 18:48

Elodie Frégé :
"Je ne suis pas là pour prendre
les gens pour des cons"



Publié par Charles Decant
Mercredi 20 Octobre 2010 | 16h43

I l y a quinze jours,
Elodie Frégé dévoilait "La Fille de l'après-midi", son troisième opus.
La gagnante de la troisième saison de Star Academy,
qui s'est clairement détachée de son image de chanteuse de télé-réalité,
confirme la direction prise sur son précédent opus, "Le Jeu des 7 Erreurs",
composé avec Benjamin Biolay,
et propose un album complexe, intrigant et résolument personnel,
qu'elle a quasiment entièrement écrit et composé.

A l'occasion de la promotion de l'album,
Elodie Frégé a accordé un long entretien à Ozap.
Elle évoque ce nouvel opus,
bien sûr, les risques qu'elle prend face à une industrie
où tout est de plus en plus formaté,
mais aussi son désir de restaurer un peu la langue française,
même si elle comprend le succès de René La Taupe -
et avoue même être capable de lui écrire une chanson ! Enfin,
elle revient sur la polémique Sexion d'Assaut,
qui l'a personnellement touchée et qu'elle ne comprend pas.

Entretien.
*********************

« Si c'est pré-mâché, on se fait chier »
Parle-moi un peu de ton nouvel album...
"La fille de l'après-midi", c'est mon troisième album.
J'ai écrit et composé trois quarts du projet toute seule,
travaillé les arrangements avec un garçon qui n'est pas très connu
- mais qui j'espère sera connu très bientôt -
et qui s'appelle Benjamin Tesquet.

On a travaillé tous les arrangements ensemble,
après on a co-composé deux ou trois morceaux,
notamment le prochain single "La Belle et la Bête".
C'est un disque beaucoup plus violent que le précédent,
il y a une certaine rancoeur, une sensualité aussi.
Je trouve que je me suis livrée plus dans ce sens-là et dans l'interprétation.
Par contre, c'est vrai que mon écriture est toujours aussi fournie,
aussi touffue, on va dire.

C'est un reproche qu'on t'a déjà fait ?

Oui, on m'a fait ce reproche,
on m'a dit « les gens n'écouteront pas ton disque parce que les gens,
actuellement, ne veulent pas travailler.
Ils ne veulent pas avoir à se poser des questions, ils veulent du pré-mâché ».
Et moi je ne sais pas faire du pré-mâché parce que dans la vie,
je suis tellement compliquée que quand j'écris des chansons,
ça s'en ressent. Je suis comme ça.
C'est un album qui est très inspiré par les films de la Nouvelle Vague,
mon idée du romantisme, de l'érotisme chic.
Tout est fait de façon à être subtil, mais derrière c'est la vie.
C'est très banal ce que je raconte, après j'ai ma façon de le raconter.

C'est peut-être bien que ce ne soit pas pré-mâché,
si tu racontes des choses banales...
Bah sinon on se fait chier, quoi ! Non, mais c'est vrai !

« Il faut arrêter de faire du parisianisme à deux balles »

Quel regard portes-tu sur la chanson française en général ?

En fait, je suis une bonne cliente des chansons de bonne variété,
parce que tout de suite la variété c'est catalogué mauvais, grand public...
Il faut arrêter de faire du parisianisme à deux balles !
Moi, je suis snob, je suis hyper snob,
franchement il y a peu de choses qui m'intéressent vraiment,
mais quand il y a une bonne chanson...
Je veux dire, Gainsbourg il a fait de la variété aussi,
je peux écouter toutes ces chansons-là qui ont été faites
dans une période où la musique était pas aussi contaminée par des virus actuels,
comme le téléchargement ou ce genre de choses,
ou quand ce sont les radios qui décident de ce qui va marcher ou pas.

C'est plus difficile d'être artiste de variété aujourd'hui ?

A notre époque, on ne peut plus vraiment profiter de la variété,
les artistes sont obligés de décider d'aller dans telle ou telle direction
parce que ça va marcher ou pas, surtout s'ils sont un peu sur la sellette.
Moi, pour le coup, j'ai eu beaucoup de chance,
j'ai vraiment fait ce que j'avais envie de faire,
et je ne suis pas sure que ça marche,
parce que les gens ne sont plus habitués à écouter des choses aussi différentes.
Tout est très calibré, il faut que ça dure 3 minutes,
sinon on coupe la fin de ta chanson à la radio,
moi je ne peux pas accepter ça.
Ca me vaudra certainement des mises à la porte...

Mais ce n'est pas grave ?

Bah... Je ne veux pas me manquer de respect,
je fais les choses avec beaucoup d'intuition, et j'ai eu de la chance jusque-là.
Parfois il faut faire des concessions,
et je peux les faire si je travaille avec des gens qui partagent avec moi
le même goût des mots, du verbe, des sons...
Il y a des choses qui fonctionnent et il n'y a rien autour.
Pas de projet marketing pour lancer le produit.
C'est juste là.
Et je suis sure que ça peut encore marcher, on n'y peut rien, l'art c'est comme ça.
Il y a des choses qui te touchent, et tu n'y peux rien.
Et moi, je suis désolée mais entendre à la radio une énième
sous-version d'une énième copie de Lily Allen, sortie en 2006, ça me saoule.

« Je ne suis pas là pour prendre les gens pour des cons »

Tu penses proposer quelque chose de différent ?

En fait, j'ai envie que les gens qui vont écouter mon disque se posent des questions
- c'est pas prétentieux, j'ai foi en ça -,
j'ai envie de leur laisser la liberté de choisir dans quelle direction
ils veulent entendre cette chanson, ce texte, cette phrase...
Et pas qu'ils se disent « Ah tiens, ça ressemble à ça... ».
Il y a des chansons qui sont écrites très simplement
mais qui fonctionnent, comme par exemple...
Gainsbourg, "L'eau à la bouche".
C'est simplement écrit mais ça parle aux gens. C'est bien écrit.
Mais des chansons du genre (elle chantonne)
« Oh tu m'as pas envoyé un SMS », ça je ne peux pas !
Déjà, dans la vie, on vit tout ça,
alors pourquoi il faudrait tout à coup vulgariser l'écriture française,
l'élégance à la française. Jacques Brel il écrivait très simplement,
c'était populaire et il parlait aux gens, mais il habitait le truc.
Là, c'est complètement désincarné.

Peut-être que, justement, le choix de ces thèmes un peu banals
est fait pour que les gens puissent s'identifier... ?

Toi, dans ton album, tu mets une distance dès le départ,
parce qu'il faut vraiment prêter attention à chaque mot, chaque phrase,
ça demande comme tu le disais tout à l'heure de la réflexion...
Il faut arrêter ce qu'on fait et se consacrer à 100% au disque.

C'est vrai qu'il y a un effort à fournir.
Mais quand j'écris, c'est un truc tellement égoïste et donc forcément intègre...
Ce que je partage avec les gens, c'est qui se passe en moi, une nuit d'insomnie...
Je préfère faire ça plutôt que me mettre à penser
à ce qui passe en radio en ce moment.
Benjamin Biolay c'est aussi quelqu'un qui a une écriture très alambiquée
et que les gens ont enfin réussi à comprendre.
Brigitte Fontaine, bon elle est moins écoutée,
mais c'est aussi très alambiqué, très poétique.
Et puis surtout, je ne suis pas là pour prendre les gens pour des cons.
Si j'ai envie de faire un truc qui me correspond,
je ne vais pas me dire
« Ah bah non, je vais écrire comme j'aime pas parce que les gens sont des cons ».
Non, pour moi, ce ne sont pas des cons.
Ce sont des gens qui, comme moi, ont besoin d'entendre d'autres choses,
d'être surpris. Donc il y a une vraie forme de respect là-dedans.
« Même mes parents écrivent en langage SMS, ça me déprime »

Est-ce que tu es nostalgique ?

On retrouve dans l'album cette sensation de distance, de froideur,
il évoque cette image de la femme française comme on la voyait avant...
Tu es nostalgique de cette image ?
Et dans la vie de tous les jours, tu es un peu "à l'ancienne" ?
Tu parlais de ne pas chanter "Je t'envoie des SMS"...

Dans la vie, j'envoie beaucoup de SMS,
mais je mets un point d'honneur à ne pas écrire en langage SMS
Du coup, j'ai pris un forfait illimité (rires).
Je fais des SMS très longs, avec des vrais verbes conjugués...
Même mes parents écrivent en langage SMS, ça me déprime.
Des fois je ne comprends même pas ce qu'ils disent !
Donc oui, je suis nostalgique des fois...
Je préfère envoyer une carte postale plutôt que d'envoyer un SMS,
par exemple. Je suis nostalgique d'un rapport au romantisme aussi.
Mais je pense que je suis assez libre et ouverte d'esprit,
donc je ne suis pas complètement désuette.
Je suis rétro, c'est un style de vie, c'est aimer la bonne bouffe française,
le bon vin, et puis les choses dites avec élégance et subtilité,
même quand c'est pour dire des choses très dures ou très sexuelles.

Le fait que tu vouvoies ton interlocuteur dans deux titres,
ça s'inscrit dans cette nostalgie ?

J'adore vouvoyer, je trouve que ça sonne vachement mieux que "tu".
Au niveau de la consonne, c'est "La Javanaise",
« j'avoue j'en ai bavé, pas vous... »,
c'est hyper sensuel, du coup il y a tout de suite quelque chose qui se fait.
Il y a un rapport au charme, à la séduction,
que j'aime bien dans les films de la Nouvelle Vague.
Dans les films de Truffaut ou Godard, ils se vouvoient pendant très longtemps,
excepté quand ils sont passés à l'acte, i
ls passent au tutoiement à ce moment-là, et ils se re-vouvoient ensuite.
Moi ça me fait marrer, ça. Alors que "tu", c'est hyper incisif.
C'est une proximité et à la fois un ennui.
On se connaît bien, voilà.

Donc pour toi, le "vous" n'instaure pas forcément la distance...
Mais est-ce que ce n'est pas justement la distance qui crée ce désir que tu évoques ?

Oui, de toute façon, l'être humain fonctionne comme ça.
Fuis-moi, je te suis, suis-moi je te fuis.
Exactement.
Plus tu mets de la distance, et plus l'autre se sent obligé de sentir une proximité.
Maintenant, il y a des blind dates, des machins... Ca me saoule !
Tu ne peux plus rencontrer quelqu'un dans la rue.
Quelqu'un qui te parle dans la rue, les gens sont tout de suite effrayés :
« mais pourquoi tu m'as pas parlé sur mon Facebook ? ».
Ils deviennent complètement dingues !
Pourtant j'adore, je chatte sur mon gmail, mais avec mes potes.
Ce sont mes potes.
Je les connais, je les vois, je peux les prendre dans mes bras.
Mais avoir 6000 personnes qui parlent entre eux sans se connaître...
Ca fait partie des choses qui me foutent les boules !
Les gens qui disent j'ai plein d'amis, j'adore les gens...
Pour moi ça mérite l'hôpital psychiatrique, ce genre de trucs.
Parce que ce ne sont pas des amis ! (Silence)
Mais qu'est-ce que j'ai aujourd'hui,
j'arrête pas de critiquer tout et n'importe quoi ! (Rires)
« S'il ne se passe pas un gros truc, je ne serai pas dans le top 10 »

Tu disais que tu étais consciente que l'album n'allait pas forcément marcher,
ou du moins pas tout de suite,
et il est entré la semaine dernière dans les charts français
en 28ème position avec 2 131 ventes. Qu'est-ce que ça fait ?

Je trouve que 28ème c'est pas si mal pour un album comme ça,
et quand je vois qu'au dessus de moi il y a Zazie, Michel Sardou, Raphaël, Katy Perry...
que des disques qui ont vraiment marché depuis quelques mois,
ou alors des entrées de gros artistes, ça ne me fait pas peur d'être 28ème.
Je veux juste essayer de hameçonner un peu plus les gens sur le projet,
et peut-être monter un petit peu.
Mais je sais très bien que s'il ne se passe pas un gros truc,
je ne serai pas dans le top 10.
J'en ai envie, évidemment, mais ça voudrait dire qu'il y aurait
un grand changement d'esprit chez tout le monde.
Je fais de la musique pour en vivre, et parce que ça me passionne,
mais je ne veux pas que le fait de pouvoir me payer une paire de Louboutins
passe au dessus de mon intégrité artistique.
Mais les disques, de toutes façons, ça ne se vend presque plus.
Le premier il a dû en vendre 28 000, c'est ça ?

Oui, c'est Soprano, 26 000 ventes pour son deuxième album...
Tu vois, les gens ils n'achètent plus les disques...

Et après tu as Christophe Maé qui en vend 128 000 en première semaine...
C'est pas vrai ?!

Si, si !
Ouais mais lui il est vraiment popu,
il est avec les gens, ses textes sont très simples, les musiques sont ethniques...
Je comprends que ça soit plus facile pour quelqu'un comme lui,
surtout qu'il a déjà eu un gros succès,
moi je n'ai jamais eu un énorme, énorme succès.
Mais je ne suis pas déprimée du tout.
On fait beaucoup de promo, je fais des interviews, je parle de mon disque...
Je ne me sens pas dans un truc parisianniste,
et je ne me sens pas non plus dans un truc popu.
Je me sens entre les deux parce que j'ai cette ambivalence en moi,
et pourquoi on pourrait pas allier les deux ?
Pourquoi il faut toujours que les cases soient définies ?

Il y a des artistes dits commerciaux qui font des trucs complètement en dehors des cases.
Je pense par exemple à Nolwenn, qui prépare un disque de chants celtes !
Ah. Je suis bourguignonne,
donc je pense que là je vais vraiment toucher le fond
si je fais un disque de chants bourguignons ! (Rires).
Je sais qu'elle fait ça, et ça peut être très classe !

« Je pourrais prendre un pseudo et écrire pour René La Taupe »
On parlait des charts albums, mais dans les charts singles,
il y a un "artiste" qui a cartonné cet été... René La Taupe.
Oui, je sais...

Qu'est-ce que ça t'inspire ?
(Rires) J'ai envie d'ouvrir un zoo en fait !
Non mais, en fait, je trouve ça marrant. Je comprends que ça marche.
Attends, « Qu'il est beau, qu'il est beau le lavabo » de Lagaf,
ça a marché et ça me faisait marrer quand j'étais petite.
"Big Bisou" de Carlos, ça me faisait marrer.
Je comprends que ça marche. Ce que je ne comprends pas,
c'est qu'à côté, il n'y ait pas plus de place aussi pour les choses
un peu plus travaillées et typiques.
Mais René, c'est du one-shot...

Non, il y a un nouveau single, qui s'appelle "Tu parles trop" !

(Rires) C'est pour moi ? (Rires)
Mais tu sais, moi j'ai beaucoup d'humour et j'adore inventer des chansons pourries,
très faciles et très rigolotes avec des potes.
C'est très facile ! Je pourrais prendre un pseudo et écrire pour René La Taupe !
René, si tu m'écoutes... !

« Je ne regrette rien, même pas mon premier album »

Pour parler un peu média, quel regard tu portes sur la fin
des émissions de variété et aussi des télé-crochets,
à l'exception de X Factor, que M6 va tenter de transposer après une saison sur W9 ?

Bah ça me donne envie de faire de la cuisine !
(Rires) Mais je trouve ça intéressant, Un dîner presque parfait je regarde parfois.
En ce qui concerne les émissions de variété,
évidemment je regrette qu'il n'y ait quasiment plus d'émission où on chante en live.
Il en reste quelques unes, heureusement, comme Chabada,
Taratata ou En acoustique sur TV5 Monde...
Après, en ce qui concerne les télé-réalités consacrées à la musique,
moi ça m'a aidé de faire ça. Je me suis bien cassé la gueule aussi parfois.
Mais ça m'a quand même fait comprendre plein de choses,
notamment que je pouvais écrire et composer des chansons.
J'ai rencontré plein de gens, j'ai signé dans une maison de disques...
Il faut savoir tirer son épingle du jeu !
Je ne regrette rien, même pas mon premier album.
Je ne le trouve pas terrible parce que ça ne va pas du tout avec le chemin que j'ai pris,
et c'est pour ça que je n'ai jamais voulu chanter les chansons sur scène,
excepté "Je te dis non" et la chanson que je chante avec Michal.
Mais ce n'est pas un regret. J'ai appris des choses.
Et puis c'est normal d'évoluer.

C'est mieux, même. Si tu ne changes pas assez, de toute façon,
on te critiquera. Bon, on te critiquera aussi si tu changes trop...
Oui, c'est... terrifiant ! Alors qu'aux Etats-Unis, ça ne se passe pas du tout comme ça !
Bon, ouvrez vos esprits, Français, Françaises... (Rires)

Attention, ne critique pas trop les Français, après on va te le reprocher !
Bon alors non, d'accord...
Non mais j'adore les Français, justement, je veux servir le pays !

(Rires) Voilà, je tiens mon titre d'interview, Elodie Frégé :
"Je veux servir mon pays" !
(Rires) Oh non ! Merde ! J'aurais jamais dû dire ça.
Il faut que j'arrête de parler, c'est pas possible !
Non, mais ce n'est pas que j'essaie de servir le pays,
mais je veux que la France soit aussi belle que je la vois belle.
Je trouve qu'on a un très beau cinéma, même si bien sûr il y a des navets,
mais il y a beaucoup de choses très bien faites, de belles personnalités,
alors que dans la musique, c'est en train de s'amoindrir.

« Sexion d'Assaut insulte une partie importante de la société »
Petite question d'actualité, est-ce que tu as suivi
tout ce qui se passe autour du groupe Sexion d'Assaut, le boycott,
les dates annulées, tout ça...

Ouais... Je trouve grave qu'on ne s'en soit pas rendu compte avant en fait.
Moi, on me reproche de ne parler que d'amour dans mes chansons,
de relations affectives...
Mais on ne peut pas reprocher ça, c'est la première chose qui intéresse un être humain :
s'il va trouver quelqu'un pour faire sa vie, s'il va dormir près de quelqu'un le soir.
Là, c'est grave parce qu'ils insultent une partie importante de la société.
J'ai un public assez important chez les homosexuels,
la plupart des hommes que je fréquente en tant qu'amis sont homosexuels,
donc je sais qu'ils ont été outrés par ça,
et je trouve ça hyper violent d'employer ces termes.
Moi, jamais je ne pourrais imaginer faire une chanson
contre un groupe de personnes qui a choisi de vivre de telle ou telle façon.
Je n'ai pas compris pourquoi ces gens avaient employé des termes aussi violents.
Est-ce que c'est pour la provoc... ?

Ils s'excusent en parlant d'inculture, apparemment ils ne connaissaient
pas le sens du mot homophobe...
Non ?! C'est pas possible, moi j'y crois pas.

Si, si, à la suite de l'interview en question, le membre du groupe
qui a prononcé ces propos a dit qu'il avait été voir dans le dictionnaire
et que ce n'était pas du tout ce qu'il voulait dire.
Ah mais bien sûr, il voulait dire qu'il était misanthrope !
(Silence) Non mais c'est horrible...

Et leur album est classé au dessus du tien...
Eh bah bravo, vive la France !


http://www.ozap.com/actu/interview-elodie-frege-rene-taupe-sexion-assaut/373514


Dernière édition par Nine le Jeu 21 Oct - 1:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Jeu 21 Oct - 1:25

EMISSION TV5 MONDE ACOUSTIC

Élodie Frégé
Une voix puissante, bouleversante de féminité
et un regard à faire chavirer les coeurs...
TV5Monde partenaire de la tournée d'Élodie Frégé en Pologne, en novembre !



ICI LES CHANSONS DU NOUVEL ALBUM EN LIVE :
http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Acoustic/Episodes/p-13353-Elodie-Frege.htm

ELODIE FREGE
THEATRE MARIGNY

A ne pas manquer !
Le 21 novembre 2010
Tarifs :
38 € (1ère catégorie)
33 € (2ème catégoire)
25 € (3ème catégorie)


Dernière édition par Nine le Dim 24 Oct - 16:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Sam 23 Oct - 13:55

Coulisses Elodie Frégé
et sa fille de l’après-midi très cinématographique




Le 23/10/10
"La Fille de l’après-midi", son nouvel album.
Une tournée French-kiss entre la France,
l’Allemagne & l’Europe pour enchanter Berlin, Sofia & Zagreb.
Une performance très attendue le 21 novembre au Theâtre Marigny.
Voici l’actualité d’une chanteuse très prometteuse.

Une voix à la Carla Bruni sculptée pour passer à la Star Ac’ ;
un physique à la Chiara Mastroianni ;
des collaborations prestigieuses dont celle avec Benjamin Biolay,
Elodie Frégé mène carrière avec une énergie et une détermination bien à elle.

Il m’a fallu du temps pour être fan.
Sans doute trop sollicitée par des bruits, des musiques parasites,
trop de cacophonie. Et puis est arrivée "La Fille de l’après-midi".

Certains artistes ne trouvent leur signification qu’avec une seule œuvre.
S’il en était une pour Elodie, ce serait celle-ci :

"La Fille de l’après-midi".

Soudain, elle s’impose comme une star,
une héroïne d’un film de la nouvelle vague, ou même sans aucune vague,
par sa seule présence, qui se teinte de mystère.

Mais "La Fille de l’après-midi" ne se commente pas, elle s’écoute.
Il n’y a rien de mieux à faire. Il ne vaut mieux pas surenchérir.

A côté, il y a un lien :
l’interview d’Elodie pour expliquer comment elle s’est trouvée,
comment elle a enfin osé écrire et exprimer sa sensibilité d’artiste.
Comment enfin, en fait, elle a connu un instant de grâce en créant
"La Fille de l’après-midi".

Voilà, c’est dit ! Il s’agit bien d’un instant de grâce.
Et si les prestations scéniques d'Elodie sont aussi réussies
que ces interventions audiovisuelles, alors il ne faudra pas
ignorer les rendez-vous qu’elle propose à travers l’Europe ou au Théâtre Marigny,
où Pierre Lescure, himself et séduit, lui a demandé de se produire.

Pour un instant de grâce, à partager avec tous.

4/11 – AIX-LA-CHAPELLE – Jakobshof.
5/11 – COLOGNE – Stadtgarten/ Studio 672.
6/11 – KIEL – Die Pumpe.
7/11 – BERLIN – Admiralspalast 101.
8/11 – Travelday.
9/11 – ZAGREB – Shamballa.
10/11 – SOFIA – Swinging Hall.
11/11 – VARSOVIE – Fabryka Trzciny.
12/11 – WROCLAW – Teatr Piosenki Impart.
13/11 – LEIPZIG – Werk2 - Halle D.
14/11 – DARMSTADT – Centralstation.

21/11- PARIS - Théâtre Marigny.

http://www.obiwi.fr/culture/musiques/88272-elodie-frege-et-sa-fille-de-l-apres-midi-tres-cinematographique


******** PS PERSO ********
Ce vendredi 22 octobre,
on Fêtait la Sainte Élodie.

Histoire et caractère :

Sainte Élodie (IXe siècle) fut martyrisée sous le califat d’Abd Er Rahman,
en Espagne, dans sa province natale de Huesca.
Ce prénom, très musical, suggère une fine et ardente sensibilité.
Son côté subtilement désuet semble paradoxalement le remettre en vogue de nos jours.
ah je savais bien qu'il y avait un coup de soleil d'Andalousie la dessous.

Comme quoi, certaines définitions ne sont pas fausses !!!
alors bonne fête à toutes les M'Elodie Nelson et les autres
ici il est question de la FREGE ... une de l'après midi.
Les coups de coeur sont tellement rares !
Nin@rtmony
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9635
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   Dim 24 Oct - 15:30

TELEPRO
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ELODIE FREGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ELODIE FREGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» ELODIE FREGE
» Révélations : Elodie Frégé est en couple avec l’acteur Stanislas Merhar !
» Elle voulait faire son petit pissou tranquillou !
» Secret Story : Émilie les images de sa rhinoplastie !
» Elodie Frégé "La ceinture "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: