H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LANCELOT DU LAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LANCELOT DU LAC   Jeu 24 Déc - 1:12

LANCELOT DU LAC




Lancelot est un personnage du cycle des romans de la Table Ronde
et le héros éponyme du roman de chevalerie Lancelot du Lac,
écrit au XIIIe siècle en langue romane par un auteur anonyme.
Cependant, il est surtout connu pour le roman courtois de Chrétien de Troyes
le Chevalier de la charrette, composé entre 1177 et 1181 à la demande
de la comtesse Marie de Champagne, fille d’Aliénor d’Aquitaine.

Il est l’un des chevaliers de la Table Ronde, faisant ainsi partie du cycle du Graal.
Lancelot est l’archétype du chevalier courtois, au service indéfectible de sa dame ,
étant même prêt à sacrifier son honneur pour rejoindre celle-ci.
Cependant, cet amour sera à l’origine de sa perte et l’empêchera de contempler le Saint Graal :
seul son fils, Galahad le Pur, aura ce privilège.

De la naissance à l’adolescence

Malgré la diversité des récits, on peut tout d’abord retenir que Lancelot,
dont le nom de baptême est Galaad, est le fils du roi Ban de Bénoïc et de la reine Élaine.
Il est donc l’héritier de la Bretagne armoricaine,
mais il est aussi et surtout le descendant d’une lignée prestigieuse,
remontant notamment à Joseph d’Arimathie, le personnage biblique ayant recueilli le sang du Christ
dans le Saint Graal et ayant apporté celui-ci en terre bretonne.

Le château de son père, situé au bord d’un lac au cœur de la forêt de Brocéliande,
était réputé imprenable.
Cependant, lors d’une campagne aux côtés du roi Arthur,
le roi Ban de Benoïc mourut en quittant son chateau qui brûlait, laissant seule sa femme enceinte.
Quelques mois après sa naissance, le jeune Galaad est enlevé sous les yeux de sa mère
par une créature venant du fond du lac, et disparaît, croit-elle, à jamais.

Ce lac était en fait la demeure de la fée Viviane,
aussi appelée « la Dame du Lac »,
et était la passerelle vers l’île enchantée d’Avalon, pays des mages et sorciers.
La fée Viviane, car c’était elle, avait enlevé Galaad pour l’emmener en son palais sous-marin,
et l’éduquer comme un fils.
Elle décida donc de l’appeler Lancelot du Lac.
Pendant 18 ans, elle l’éduqua à dessein d’en faire le chevalier parfait :
chasse, musique, combat mais aussi courtoisie et noblesse d’esprit.




Dernière édition par Nine le Dim 3 Jan - 12:50, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Jeu 24 Déc - 1:20

La Douloureuse Garde



Parvenu à l’âge de 18 ans,
il pressa la fée Viviane de l’introduire auprès du roi Arthur pour être adoubé chevalier.
Grâce à son appui, mais aussi grâce à l’aide du chevalier Gauvain, neveu du roi
il fut fait chevalier le lendemain même, jour de la Saint-Jean.


C’est durant cet adoubement qu’il remarque celle qui sera sa dame,
mais qui provoquera aussi sa perte, la reine Guenièvre.
Ébloui par celle-ci, il va à sa rencontre et lui propose de devenir son chevalier,
ce qu’elle accepte :
le coup de foudre est réciproque.
Cependant, dès la fin de la cérémonie, une jeune fille vient le trouver
et lui apprend qu’il doit prendre la route sur-le-champ,
afin de délivrer des maléfices le château de la Douloureuse Garde.
Celle-ci lui remet, de la part de la Dame du Lac, un écu à trois bordures rouges,
qui décuplera sa force au combat.

Après avoir chevauché toute la journée, il arrive enfin au sinistre château :
derrière les portes de la double enceinte,
vingt chevaliers gardent prisonniers les villageois et attendent de le tailler en pièces.
Grâce à l’écu de Viviane, il arrive pourtant à venir à bout de ses adversaires
et fait ainsi sien ce château, le rebaptisant du même coup château de la Joyeuse Garde.

Il repart pourtant immédiatement vers Carduel, impatient de revoir sa dame.
Mais en longeant le cimetière du château, une tombe, surplombée d’une épée en or,
attire son attention. Il s’en approche et parvient à déchiffrer l’inscription :

« Ici reposera Lancelot du Lac, fils du roi Ban de Benoïc
et vainqueur de la Douloureuse Garde ».


Il apprend donc en même temps le secret de sa naissance et celui de sa mort.


Dernière édition par Nine le Jeu 24 Déc - 2:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Jeu 24 Déc - 1:27

La charrette de honte et le Pont de l’Épée des épreuves à son amour pour la reine



À son retour, il est fêté par l’ensemble de la cour, plus particulièrement par la reine.

Arthur en fait alors son principal relais pour la mission de quête du Graal.

Lancelot est en effet le meilleur des chevaliers de la Table Ronde, souverain en courtoisie,
en tournoi et au combat.
Lancelot, au cours de ses aventures, pourra même apercevoir le Graal par deux fois.
Cependant, son amour interdit pour la reine l’empêchera d’avoir accès à ses mystères.

Au fil des tournois et des combats, sa réputation ne cesse de grandir,
tout comme son amour pour Guenièvre.
Or, un jour où Lancelot était absent de la cour, Méléagant, fils du roi de Gorre,
vient défier les chevaliers.
Ainsi, il affirme détenir prisonniers dans son château un certain nombre de chevaliers
et propose de les libérer si quelqu’un réussit à le vaincre en combat singulier.
Dans le cas contraire, il enlèvera la reine Guenièvre.
Seul le sénéchal Keu accepte et relève le défi.

Le lendemain, Keu et Guenièvre se présentent à l’orée de la forêt,
où les attend Méléagant. Après un très court combat, Keu se retrouve à terre.
Méléagant saisit alors la reine et le chevalier,
et s’apprête à s’en aller lorsque Lancelot, arrivant à grand galop,
s’élance sur le prince de Gorre.
Il réussit à le blesser à l’épaule,
mais Méléagant enfonce son épée dans les flancs du destrier de Lancelot et prend la fuite.

Lancelot se retrouve alors seul, loin de tout mais surtout privé de son cheval.

Il se met donc à marcher à travers la forêt pendant des heures.
Il aperçoit soudain, au bord du chemin, un nain conduisant une charrette à bestiaux,
sale et vermoulue.
Il demande à celui-ci s’il n’a pas vu passer l’équipage constitué de Méléagant,
Guenièvre et Keu.

Le nain lui répond qu’il pourra le mener à sa dame à la condition de monter sur la charrette.
Lancelot hésite :
seuls les brigands et les hommes de peu de foi se déplacent en cet attirail,
mais c’est pourtant sa seule chance de revoir la reine.
Il se résout donc à monter sur cette charrette de la honte.
Commence alors un éprouvant voyage :
sur le chemin, tous se moquent de cet attelage d’un nain et d’un chevalier misérable.
Finalement, la charrette arrive à un château où ils passent la nuit.

Dès l’aube, le nain réveille Lancelot :

il a vu la reine Guenièvre emmenée par des gardes.
Après avoir chevauché nuit et jour, il parvient aux abords du château de Baudegamu.
Mais il n’est pas au bout de ses peines :

il doit en effet franchir le terrible Pont de l’Épée,
une immense épée tranchante comme un rasoir posée entre deux rives.
Ce pont, situé au-dessus d’une eau noire et glacée, est gardé par deux lions.
Ne pensant qu’à sa dame, il enlève ses gants et s’enduit de poix,
matière visqueuse, pour éviter la chute.
Après maintes coupures, il rejoint enfin l’autre rive de laquelle les lions ont,
par enchantement, disparu.

Devant cet exploit, Lancelot est acclamé et le roi Baudegamu propose alors
de libérer tous les prisonniers, mais Méléagant refuse et défie Lancelot.
Dès le lendemain, le combat entre Lancelot et Méléagant débute.

Malgré toutes les épreuves qu’il a subies, Lancelot a rapidement le dessus.
Baudegamu ordonne alors l’arrêt du combat,
et Lancelot peut ainsi repartir pour Camelot avec sa dame.


Dernière édition par Nine le Jeu 24 Déc - 2:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Jeu 24 Déc - 1:31

Un amour fatal



Malgré cet exploit, la proximité de Lancelot et Guenièvre est vue d’un mauvais œil,
et leur relation rapidement éventée.


Un soir, alors qu’il avait rejoint Guenièvre dans sa chambre après un banquet,
il est surpris par Arthur.
Celui-ci voit donc ses soupçons confirmés, et décide alors de le faire arrêter.
Lancelot réussit à s’enfuir, mais doit abandonner sa dame.
Selon les lois du royaume, celle-ci a trahi et doit donc mourir :
elle montera sur le bûcher.

Le jour dit, les soldats hésitent à s’emparer de la reine :
son aura est encore intacte.
Alors que celle-ci avance d’elle-même vers le lieu du supplice,
une trentaine de cavaliers arrivent à bride abattue :

c’est Lancelot qui, à leur tête, vient enlever Guenièvre.
Mais les chevaliers d’Arthur veillent :

après une rude bataille, dans laquelle Lancelot tue Agravain et Gahieret,
le neveu et le frère de Gauvain, seuls Gauvain et Lancelot sont en mesure de se battre.
Arthur voit alors s’affronter ses deux meilleurs chevaliers, autrefois amis.

Il leur demande d’éviter ce massacre inutile mais la détermination de Gauvain est grande.
Dans cet ultime combat entre deux adversaires de même valeur,
Lancelot finit par prendre le dessus et assène un coup fatal.
Il demande alors à Arthur la faveur d’arrêter le combat et de retourner dans sa Gaule natale.
C’est ainsi qu’il quitte le roi Arthur,
pour rejoindre l’ermitage de ses derniers jours et ne plus revoir son roi et sa dame.



ces événements brisèrent effectivement l'unité de la table ronde et affaibli le royaume d'Arthur .
Tout d'abord , Arthur conduisit un siège infructueux contre le chateau de Lancelot en Bretagne .
Ensuite , un second défi à son autorité , plus mortel , vint de Mordred .
Dans la bataille qui s'ensuivit à Camlann , près de Salisbury ,
la plupart des chevaliers de la table ronde furent tués .

Le roi Arthur fut mortellement blessé et emmené à AVALON dans un bateau miraculeux .
La reine Guenièvre se retira du monde et devint nonne à Amesbury où elle mourut.
D'autres pensent qu'elle fut enterrée à Glastonbury, non loin de la tombe d'Arthur.





Dernière édition par Nine le Jeu 24 Déc - 12:35, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Jeu 24 Déc - 1:38

La Reine Guenièvre




L’origine du nom Guenièvre vient selon toute vraisemblance du mot gallois « Gwenhwyfar »
(ancienne graphie « Gwenhwyvar ») qui signifie « blanc fantôme » ou « blanche fée ».
(Ce qui est l’origine du prénom Jennifer).

Dès lors, on peut affirmer que Guenièvre possède un caractère féérique
qui lui confère un aspect magique, si ce n’est de l’Autre-monde.

Elle n’est pas sans évoquer la bansidh de la mythologie celtique de l’Antiquité.

Fille de Léodegan de Carmelide, Guenièvre est avant tout l’épouse du roi Arthur.

Sa beauté, son éloquence ainsi que le prestige de sa cour font de la reine
une figure à la fois prisée par les chevaliers,
haïe par ses semblables et qui confine à la féerie.
Célèbre pour sa relation adultère avec Lancelot du Lac, le personnage de Guenièvre
est une de ces figures, à l’instar d’Yvain, qui témoignent de l’encourtoisement
de la légende arthurienne opérée au XIIe siècle.
Mais Guenièvre est plus que cela :
elle est à la fois la dame courtoise et le graal païen des longs cycles en prose.

La reine du pays de Logres est d’abord la dame courtoise pour qui
toutes les prouesses s’accomplissent.

Son nom reste associé à celui de Lancelot,
aussi universellement connu que celui de l'enchanteur Merlin et du roi Arthur,
est indissociable des chevaliers de la Table Ronde dont il est le plus prestigieux représentant.
Orphelin élevé par Viviane, une fée des eaux, exilé de son pays,
Lancelot s'impose par sa vaillance comme le meilleur chevalier du monde
et devient l'amant de la plus illustre des reines.

Leur exemplaire histoire d'amour et de fidélité résonne, contrairement à celle de Tristan et Iseult,
comme un ardent appel à la vie.
Profondément humain, avec ses grandeurs, ses faiblesses, ses doutes, ses crises existentielles,
Lancelot du Lac représente l'image idéale de ce que pourrait être l'action humaine.
Il est le miroir dans lequel chacun de nous peut se reconnaître.
C'est pour cela qu'il est inoubliable.




Dernière édition par Nine le Dim 3 Jan - 12:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Jeu 24 Déc - 2:14

LA FEE VIVIANE



La fée Viviane ou Dame du Lac est le nom d'un personnage des légendes arthuriennes.

Ce personnage joue plusieurs rôles ;
elle donne l'épée Excalibur au roi Arthur,
guide le roi mourant vers Avalon après la bataille de Camlann,
enchante Merlin ou éduque Lancelot du Lac après la mort de son père.

Viviane vivant dans la forêt de Brocéliande
(dans laquelle vivent de nombreuses espèces féerique comme les dragons),

Selon une des nombreuses variantes de la légende,
Merlin succomba aux charmes de Viviane et elle lui demanda de lui enseigner ses secrets.
Merlin apprit à Viviane pratiquement tout ce qu'il savait.
Plus tard, Viviane fit tourner neuf fois un voile magique autour de son amant endormi.
Il devint ainsi son « amant éternel ».

Finalement, Viviane enferma Merlin dans une tour de verre
(ou une grotte, d'après les différentes légendes).

Une autre variante fait de Viviane la responsable de la mort de Merlin.
En effet, voulant préserver sa virginité des assauts répétés du vieil Enchanteur,
Viviane lui demande de l'initier à la magie.
Dans le seul but de la conquérir, Merlin accepte,
tout en sachant (grâce à son don prophétique) qu'elle causera sa perte.
Viviane l'enterre vivant dans une tombe grâce à un enchantement.

Après la mort de sa mère Ygraine, Viviane eut soin de Morgane,
faisant d'elle une magicienne, tandis que Merlin l'enchanteur prit soin de l'éducation
de son demi-frère, le futur roi Arthur.
Selon d'autres textes, Morgane n'est pas la demi-sœur d'Arthur mais sa sœur
et celle-ci ne fut pas élevée par Viviane mais elle aurait appris,
elle aussi, sa magie de Merlin.

Bien au contraire, toutes deux s'affrontent à l'aide de leur magie.
Viviane protège Arthur, sa cour et l'idéal courtois et chevaleresque qu'il incarne,
tandis que Morgane veut la perte de son frère et de sa belle-sœur, la reine Guenièvre.


Dernière édition par Nine le Jeu 24 Déc - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Jeu 24 Déc - 3:07

GUENIEVRE ET LANCELOT



Au firmament des couples d’amants célèbres, à côté de Tristan et d’Yseult,
d’Abélard et Héloïse, de Roméo et Juliette, scintille aussi, de presque égale magnitude,
cette étoile double de l’amour courtois :
Lancelot et Guenièvre.


Faut-il rappeler ce qu’en rapporte la tradition légendaire ?

Lancelot du Lac s’est emparé du château de la Douloureuse Garde. Le roi Arthur y vient.
À ses côtés, Lancelot aperçoit la reine.
À l’instant, du premier regard, il tombe en extase d’amour, perdant conscience du temps et du lieu.
Son ami Galehaut, fils de la Géante, sire des Des Lointaines, s’entremettra pour que,
dans le Pré aux arbrisseaux, Lancelot et Guenièvre se rencontrent et s’accordent.

Rien d’étonnant à ce subit coup de foudre. Guenièvre n’était-elle pas initialement une Fée,
celle de la Souveraineté, qu’épousait le Roi ?
Non que cette Fée royale ait laissé dans la légende réputation de dragon farouche,
cuirassé de fidélité conjugale. Les Fées ses pareilles étaient, on le sait, accueillantes,
accordant volontiers leur amour.
Guenièvre ne dément pas la coutume de ses sœurs…
Certaines triades galloises la rangeaient au nombre des femmes infidèles de l’île de Bretagne.
Et Marie de France, qu’influençaient peut-être les clercs, incrimine sa légèreté.
Il faut attendre le Chevalier à la charrette de Chrétien de Troyes pour que cette figure,
un rien ambiguë, se nimbe d’amour courtois, de passion chevaleresque.
Enfin, au lieu que Lancelot se fasse moine et Guenièvre nonne,
ensemble ils rejoindront tous deux, et morts et immortels,
le royaume invisible englouti sous les eaux, d’où les hèlent les Fées.


Alison Kreuss - You Will Be My Ain True Love

Qui ne sait quels exploits Lancelot accomplit pour l’amour de sa Dame,
si capricieuse, si jalouse fût-elle ? Jalousie gratuite ?
– Oui ! le plus souvent.
Pas toujours.
Car, si jamais Lancelot ne lui fut infidèle en esprit, il lui advint de l’être de corps.

C’est l’épisode d’Hélaine dans le Lancelot-Graal.
Lancelot a visité le manoir du roi Pellés. Conseillé par sa maîtresse Brisane,
celui-ci administre à Lancelot un philtre.
Abusé par lui, Lancelot prend sa fille Hélaine pour Guenièvre elle-même.

Il la rejoint. Et de l’étreinte de cette unique nuit, naîtra le futur chevalier du Graal,
nommé Galaad, du vrai nom de son père.
Aventure sans lendemain, dont Hélaine perdra, avec sa virginité,
son office de porteuse du Graal.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Jeu 24 Déc - 12:42

MERLIN L'ENCHANTEUR ENCHANTE



Merlin aimait voyager et de temps en temps il disparaissait sans explication.
En général il allait se réfugier au creux des forêts,
fréquentées en ces temps-là par des ondines qui avaient élu domicile auprès des sources.

Merlin et Viviane

Sur le continent, la forêt de Brocéliande passait pour l'une des plus belles du monde connu.
Merlin, en s'y promenant,
rencontra un jour Viviane une gracieuse jeune fille qui se mirait dans l'eau d'un lac.
L'enchanteur avait pris ce jour là l'apparence d'un séduisant damoiseau
et non celle d'un vieil homme.
Pour lui plaire, Merlin lui fit voir quelques enchantements :
il fit apparaître un magnifique château où se déroulait une fête merveilleuse,
puis il rendit au paysage son aspect premier.

A dater de ce jour, l'enchanteur s'absenta souvent de la cour du roi Arthur :
il allait en secret retrouver la jolie Viviane.
Lors de ces rencontres, Merlin, de plus en plus séduit,
accepta de lui enseigner deux ou trois de ses tours les plus poétiques.

La jeune fille apprit ainsi à danser sur l'eau sans se mouiller
et à faire jaillir une rivière à sa volonté.
Mais Viviane voulait garder Merlin toujours à ses côtés.
Elle réussit petit à petit à lui faire avouer presque tous ses secrets et,
un jour où il s'était endormi, elle fit, à l'aide de son voile,
un cercle magique autour de lui et il devint ainsi son prisonnier à jamais.

Bien sûr, Merlin avait tout deviné depuis le début, mais, par amour, il avait laissé faire.
Il était définitivement retourné dans l'Autre Monde, celui des fées et des magiciens,
sans trop de chagrin, car il aimait Viviane plus que sa liberté.


LA FORET DE BROCELIANDE

Forêt légendaire où les romans de la Table ronde faisaient vivre
l'enchanteur Merlin et la fée Viviane.
On la situe dans l'Ille-et-Vilaine (forêt de Paimpont),
ou dans les Côtes-d'Armor, entre Quintin et Saint-Brieuc.

Ile sacrée sur laquelle vivent les prêtresses de Ceridwen.
On ne peut s'y rendre qu'après avoir été initié à certains secrets :

il faut, entre autres, savoir appeler la barque, mais également savoir s'y rendre à pied,
au travers de marais labyrinthiques.
Le commun des mortels voit, en lieu et place d'Avalon,
"l'Ile aux Moines", abritant un monastère et servant de lieu de retraite.

L'île magique est entourée de brumes et en son centre se dresse une haute montagne.
A son sommet, un cercle de pierre se dresse vers le ciel,
prêt à recevoir les offrandes et catalyser les incantations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Dim 3 Jan - 12:14

AMAZING GRACE
SCOTLAND. Amazing Grace - Royal Scots Dragoon Guards


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   Lun 1 Fév - 12:54

LA DAME DE LA FONTAINE DE BARENTON



Carrefour aux innombrables légendes la fontaine de Barenton
dans la forêt de Brocéliande est connue pour ses pouvoirs surnaturels.
Tantôt guérisseuse et tantôt capable de provoquer des catastrophes,
on raconte que, qui verse de l'eau sur le perron provoque un formidable orage sur la région.
Attirant très longtemps les druides elle est aussi le lieu de la rencontre entre :
Merlin l'enchanteur et la fée Viviane.

Un soir qu’Owein, chevalier d’Arthur, devisait avec Kynon,
celui-ci lui raconta que s’étant rendu à la fontaine afin de vérifier les prodiges
qui lui avaient été contés, il en arrosa la dalle.
Aussitôt un immense coup de tonnerre éclata accompagné d’une averse de grêle.
Puis un chevalier noir l’attaqua, et emmena son cheval.
Owein décida aussitôt de découvrir cet endroit.
Il chevaucha jurqu’à une clairière où un géant noir, entouré d’animaux,
lui indiqua la route. Il arriva à un arbre vert et vit la fontaine et la dalle.

Il versa de l’eau sur la dalle et le terrible orage éclata,
plus violent encore que ce que Kynon avait décrit,
puis le soleil brilla et les oiseaux chantèrent.

Alors qu’il prenait plaisir a écouter ces chants, i
l entendit des gémissements et vit le chevalier noir.
Ils se chargèrent furieusement et brisèrent leurs deux lances,
ils tirèrent leurs épée et Owein blessa mortellement le chevalier.

Celui-ci s’enfuit et Owein le poursuivit jusqu’à l’entrée d’un chateau
où Owein tenta de pénétrer derrière lui,
mais les gens du chateau laissèrent tomber la herse sur lui.
Puis ils fermèrent la porte intérieure, le prenant au piège entre la herse et la porte.

Il aperçut alors une ravissante demoiselle aux cheveux blond qui s’émut de son sort.
Elle lui remit un anneau qui avait la propriété de rendre invisible à volonté.
Quand les hommes d’arme vinrent le chercher,
ils ne le virent pas courir pour retrouver la jeune fille.

C’est alors qu’ils entendirent de grands cris,
Lunet lui raconta qu’on venait de donner l’extrème onction au maître du chateau,
son corps fut porté en terre le lendemain et se mettant à la fenêtre,
Owein vit la foule suivre le cercueil,
et dans cette foule une très jolie jeune femme en habits de deuil jaunes.

Lunet lui expliqua qu’elle était la plus belle, la plus généreuse,
la plus noble et la plus sage des femmes, et qu’elle était l’épouse du chevalier,
la Dame de la Fontaine.
Owein tomba immédiatement amoureux d’elle.

Lunet tenta alors de raisonner la Dame inconsolable en lui expliquant
que pour garder la fontaine, il lui fallait un époux, vaillant chevalier pour la défendre.
Elle lui proposa donc de se rendre pour elle à la cour d’Arthur.
Elle se contenta de rester enfermée dans sa chambre,
puis retourna vers la Dame et lui présenta Owein.
Mais la Dame ne fut pas dupe, elle compris qu’Owein n’avait pas fait ce long voyage,
qu’il était caché au chateau et qu’il était celui qui avait tué son époux.

Elle épousa tout de même Owein qui, depuis lors, garda la fontaine avec la lance et l’épée.
Tout chevalier qui y venait, il le renversait.

Extrait de: La mythologie Celtique de Yann Brékilien
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LANCELOT DU LAC   

Revenir en haut Aller en bas
 
LANCELOT DU LAC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA PLUME EST LA LANGUE DE L'AME :: ESSAIS, CONTES ET LEGENDES-
Sauter vers: