H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ......... LA FARCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13005
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ......... LA FARCE   Mar 15 Déc - 17:57

RECHAUFFEMENT = MADOFF
Publié avec l'autorisation de l'auteur :

Au risque de surprendre les lecteurs, je vais énoncer qu'il y a une grande ressemblance entre la fausse idéologie du réchauffement climatique et le système Madoff.

D'abord, à la base, il s'agit de deux chimères.

La chimère du réchauffement climatique revient à affirmer qu'il y a effectivement un réchauffement et que ce réchauffement est dû aux activités humaines et non au soleil ou autres manifestations de la nature. Or, cette double affirmation semble contraire aux faits. Des milliers de savants américains ont envoyé une pétition à Obama pour le mettre en garde contre les erreurs ainsi formulées et les conséquences dévastatrices qu'elles pourraient avoir pour l'économie américaine. Vaclav Klaus, président tchèque qui fut président de l'Europe pendant six mois, est un savant et a examiné en détail les études concernant le prétendu réchauffement et son rattachement au CO2. Il a montré dans plusieurs livres que c'était pure fantaisie. Du côté de Madoff, nous sommes aussi en pleine chimère : c'était l'idée folle que l'on pouvait obtenir, par une prétendue bonne gestion, un rendement financier très supérieur à la norme des rendements dans des placements similaires à un moment donné et que ce succès pouvait être durable, voire indéfini.

Pour poursuivre la comparaison dans les deux phénomènes, il faut ajouter la respectabilité apparente des acteurs. Pour le réchauffement, c'est un fait qu'un grand nombre de prétendus savants fort honorables se sont engagés pour le glorifier. Madoff avait pour lui sa célébrité due à ses hautes fonctions antérieures, et personne ne pouvait imaginer qu'il se tromperait et tromperait tout le monde jusqu'à ses meilleurs amis.

Ensuite, nous relevons la consolidation des chimères. J'ai souvent montré comment et pourquoi une chimère, reposant sur un pur mensonge au départ, peut se consolider au fur et à mesure du temps jusqu'à devenir du béton. Personne, alors, ne se soucie plus d'aller aux sources pour vérifier les fondations. Des Danois se vantent de prendre des douches très brèves pour sauver la planète (sic). Comme la douche est brève, ils n'ont certes pas le temps de réfléchir calmement à l'ineptie de leur propre comportement !

Rappelons-nous le temps de Law. Des gens dans la rue Quincampois se disputaient pour des bouts de papier représentant des actions de mines inexistantes. Plus près de nous, dans les années 1990, la mine de Busang en Indonésie avait surgi brusquement du néant et fut saluée comme la plus grande découverte de mines d'or de tous les temps. Les plus importantes compagnies se sont disputées avec acharnement le trésor. Peu de temps après la prétendue découverte, le pot aux roses était mis au jour : pas plus d'or dans la forêt que dans un jardin de banlieue. On apprit alors que « les carottes avaient été salées ». Les carottes, ce sont les morceaux que l'on retire d'un gisement, de place en place, pour l'évaluer. « Saler la carotte », cela veut dire rajouter, par grande, sage et illégitime prudence, ce que chacun aimerait bien y trouver et ce qui n'y est pas. Quand le salage est direct, c'est facile à déceler et c'est bien plus difficile quand les carottes sont broyées. Dans le cas particulier, la compagnie propriétaire du faux trésor avait broyé elle-même les carottes, ce qui était une bonne précaution ! Du coup, le géologue en chef de cette fameuse compagnie eut la bonne idée de se « suicider », mais par une méthode des plus difficiles, car il se jeta d'un hélicoptère ! La bourse de Toronto connut un krach mémorable.

Poursuivons l'analyse. Les deux chimères du réchauffement et de Madoff sont ou furent mondiales et cette extension universelle est extraordinairement favorisée par les moyens de communication ultra rapides que nous connaissons.La mondialisation joue ainsi sa partie dans la consolidation.

Nous relevons aussi le jeu des intérêts. Derrière Madoff se groupaient des intermédiaires naïfs ou à moitié consentants pour avoir le bonheur de profiter de l'aubaine. Les personnes qui tirent avantage de la chimère du prétendu réchauffement climatique sont extrêmement nombreuses. Il y a au départ un très grand nombre de savants. La chimère est, en effet, tellement bien organisée qu'il n’est pas possible de faire une carrière raisonnable et paisible dans un domaine scientifique, quel qu'il soit, si l'on marque du scepticisme vis-à-vis du réchauffement climatique et de ses causes humaines : les éditeurs se dérobent et les postes intéressants vous échappent. Mais, en plus, un grand nombre de firmes importantes se sont engouffrées dans l'occasion. Des sociétés de renom international et cotées dans les grandes bourses mondiales ont un directeur du « développement durable ». Elles investissent de grandes sommes dans la promotion de leur action dans ce domaine et prétendent faire des produits « durables », personne ne s'avisant de l'absence de signification intelligente de ce terme dans la langue française telle qu'elle est connue. Il serait inimaginable que ces sociétés et leurs collaborateurs se mettent brusquement à semer le doute sur la solidité de l'édifice. La presse est invitée au festin : nous sommes inondés de publicités proposant des produits « durables » ou soi-disant respectueux de l'environnement.

Une autre ressemblance est qu'une fois la chimère lancée il est difficile d'en sortir. M. Madoff ne pouvait pas ignorer le véritable gouffre dans lequel il s'engloutissait. Personne ne saura jamais vraiment pourquoi il s'est obstiné, mais il est probable que, devenu prisonnier intellectuel de sa propre création, il espérait en sortir un jour sans dégâts. Le joueur rêve toujours de la martingale imprévue. La sortie de la chimère du réchauffement climatique sera très difficile, à moins que brusquement le mensonge n'apparaisse en pleine lumière. Le« climategate », sur Internet est peut-être un premier ébranlement dans l'édifice, car il montre l'intensité de l'imposture. Ce qu'il décrit ressemble étrangement au coup de la « carotte salée » évoquée plus haut.

Des deux côtés, la ruine est au rendez-vous. Pour Madoff, sans avoir causé à lui seul la crise financière, il l'a sensiblement aggravée dans le monde entier, entraînant dans la ruine à la fois des riches et des pauvres. A la faveur du prétendu réchauffement, les Etats se saisissent de la chimère pour nous dicter leur loi jusque dans tous les détails de la vie publique et privée, et d'ailleurs cet interventionnisme des gouvernements a joué un rôle dans la consolidation de la chimère. Même si Copenhague ne répond pas aux espérances des dévots, il y aura des impôts, des réglementations et des dépenses insensées. La conséquence négative de toute action économique d'un État est bien connue avec l'effet de ruine pour chacun.

Au point où nous en sommes arrivés dans l'analyse, il y lieu de constater tout de même quelques dissemblances.

Le réchauffement bénéficie d'une autre chimère parallèle et antérieure, celle des « écolos ». Ils ont acquis d'une façon surprenante un statut particulier sous le prétexte mensonger qu'ils auraient le monopole de l'amour de la nature. Terrorisant les pouvoirs publics dans tous les pays, ils se sont saisis de l'imposture du réchauffement, cela d'ailleurs avec beaucoup d'incohérences.

Une autre dissemblance est que le réchauffement climatique est une véritable religion, avec ses dogmes et ses dévots, alors que le système Madoff était une simple combine au service d'un particulier. L'aspect religieux est tel que les manipulateurs du réchauffement en sont venus à penser que les hommes étaient de trop. Leurs savants calculs aboutissent carrément à chiffrer le CO2 dont les nourrissons seraient responsables pour l'avenir. C'est le retour de l'idéologie du club de Rome et de Malthus. Il en résulte qu'à Copenhague ils vont jusqu'à préconiser d'imposer à certains pays en voie de développement, comme la Chine et l'Inde, des politiques antinatalistes avec au programme la destruction des petits à naître.

Pour terminer notons qu'il serait aisé d'appliquer la même grille d'analyse à d'autres chimères. Parmi celles-ci, se trouve la retraite par répartition qui dès le départ était condamnée dans son principe, même si le maléfice a mis des dizaines d'années à se révéler. Beaucoup de pays, comme le Chili, l'ont compris et sont arrivés en sortir.

Cette circonstance ouvre ainsi un peu d'espoir dans le domaine du réchauffement, car cela montre qu'en définitive, malgré la solidité des chimères mondiales, un jour ou l'autre une issue peut apparaître, le château de cartes s'écroulant parfois d'un seul coup.

Michel de Poncins pour Tocqueville magazine le 14 décembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13005
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ......... LA FARCE   Ven 13 Aoû - 8:46

Le fiasco estival des escrologistes


Souvenez-vous. C'était au début de l'été, vers la fin juin. Vous l'avez tous entendu ou tous lu. L'été 2010 serait caniculaire en Europe et la France allait connaître un mois d'août qui se rapprocherait de celui de 2003. L'année de référence pour tous les escrologistes en mal de réchauffement climatique. Les spécialistes étaient catégoriques : nous allions avoir très chaud. Et les médias de faire tourner ces prévisions en boucle. Je n'invente rien !

Et durant les trois premières semaines de l'été (fin juin-mi juillet) en effet, nous avons eu chaud. Mais point de canicule. Juste une vague de chaleur. Mais comme nous l'avions indiqué dans notre article du 08 juillet (On veut la marque du congélateur !) quoi de plus normal qu'une vague de chaleur en été ! Puis nous avons eu droit à une seconde moitié de juillet mitigée pour finir avec une première quinzaine d'août maussade et plutôt fraîche pour la saison. Et rien n'indique que la seconde quinzaine d'août sera meilleure.

Bref de canicule nous n'en avons pas eu la moindre trace. Un bide pour tous les escrologistes. Car si il est facile pour nos escrologistes de manipuler les chiffres, ce qui leur permet d'affirmer depuis... décembre 2009 que l'année 2010 sera la plus chaude depuis 150 ans, il ne leur est pas possbile de commander au temps.

Mais fort heureusement deux événements sont venus apporter de l'eau au moulin des partisans du réchauffement climatique. La canicule en Russie et les innondations en Chine et au Pakistan. Oui mais...

Constatons premièrement que, ô surprise, la Russie est devenue par un coup de baguette magique... européenne. Oui, les escrologistes qui d'habitude n'aiment guère la Russie et son gouvernement pour de multiples raisons idéologiques et rechignent à considérer ce pays comme européen, ont par la grâce des événements climatiques totalement changé leur fusil d'épaule. La canicule annoncée en Europe mais elle est là ! A MOSCOU ! Peut-être que Vladimir Poutine devrait sauter sur l'occasion pour proposer l'entrée de la Russie dans l'Union européenne... Qui sait ?

Cependant, j'ai 40 ans. Un âge qui me permet d'avoir du recul sur les événements. Depuis l'école on m'a toujours enseigné que la Russie subissait des hivers rigoureux et des étés très chauds. Bref, qu'il s'agissait d'un climat continental. Je me souviens également que durant la seconde guerre mondiale les soldats de l'armée allemande avaient autant souffert des chaleurs de l'été russe que des hivers. Alors oui il a fait très chaud à Moscou. Une canicule. Une véritable celle-là. Mais qui s'inscrit dans un climat continental classique. Tout comme il avait fait très froid cet hiver en Russie.

D'autre part, il ne faut pas tout confondre. Une très grande partie des incendies est le résultat de la négligence des hommes qui depuis la chute de l'Urss n'avaient plus jugé utile d'entretenir les tourbières. Il s'agissait d'une bombe à retardement que la canicule a déclenché. Si le pouvoir déclare que la Russie affronte sa plus grande vague de chaleur depuis 1000 ans, sans en apporter la moindre preuve et sans que les médias occidentaux jugent utiles de vérifier cette affirmation, c'est avant tout pour masquer sa propre défaillance. Il est plus facile d'accuser la nature que d'avouer ses négligences. Car les fortes chaleurs ne suffisent pas à déclencher des incendies.
Lors de la canicule de 2003 en France cela ne s'était pas matérialisé par des incendies importants.

Concernant les inondations au Pakistan et en Chine c'est exactement la même chose. Depuis l'âge de 10 ans, à une époque où je regardais encore la grande messe de 20 heures, j'ai pu voir les mêmes images de la mousson et des pluies diluviennes qui ravageaient l'Inde, le Pakistan, le Bangladesh ou le Sri Lanka. A chaque fois c'était le même refrain : "Les inondations du siècle etc....". A croire que le siècle ne dure à chaque fois qu'une année. Oui, nous avons cette année des pluies diluviennes et des milliers de morts en Chine, en Inde et au Pakistan durant la mousson. Et alors ? Rien de neuf sous le soleil. Si je puis dire. Même climat implacable, même incompétence et même corruption des autorités depuis des dizaines d'années.

D'ailleurs il est même étonnant de constater que le Bangladesh, situé sous le niveau de la mer et que l'on présente toujours comme le pays le plus menacé par une montée des eaux engendrée par le réchauffement climatique, soit jusqu'à présent épargné. Cela n'empêche par les journaux français (Le Monde, France Soir, Libération etc..) de faire des gros titres en affirmant que ces pluies diluviennes et ces milliers de morts sont le résultat du réchauffement climatique. Les escrologistes ne reculent devant rien. Surtout pas devant le mensonge. Il faut bien camoufler ce fiasco estival.

Ainsi ces journaux se gardent bien de dire à leurs lecteurs qu'en 2009 245 sinistres ont touché 58 millions de personnes et fait 8 900 morts. Ces chiffrent marquent une chute par rapport aux années antérieures. Depuis le début de la décennie, ils se situaient dans des fourchettes beaucoup plus hautes, avec par exemple, en 2008, un total de 349 cataclysmes, 216 millions de personnes affectées et 235 000 morts. Or selon les modèles du GIEC c'est tout le contraire qui devrait se produire puisqu'avec la hausse des températures on devrait avoir une accentuation des phénomènes extrêmes : précipitations et inondations d'un côté, sécheresses de l'autre. Le réchauffement devrait aussi se traduire par des cyclones plus violents. Et bien en 2009 rien de tout cela. Notons ainsi qu'en 2010 la saison des ouragans en mer des Caraïbes est très calme pour le moment. 2010 verra peut-être une hausse des sinistres et des morts mais à partir de quelle comptabilité ? Certains n'hésitent pas à dire que le tremblement de terre de Haïti, 250.000 morts, est une conséquence du réchauffement climatique. Et oui, les escrologistes c'est un peu comme les cons, ils osent...

De la même manière nos médias n'ont donné que très peu d'échos à une vague de froid polaire qui a fait plusieurs dizaines de morts en juillet dans le cône sud de l'Amérique latine, en plein hiver austral. La chute des températures autour de zéro avait surtout surpris dans l'est de la Bolivie, ou au Paraguay, où le mercure descend rarement en dessous de 20 degrés. Mais que suis-je bête... c'est la fameuse martingale climatique des escrologistes. Quand il fait chaud en été c'est à cause du réchauffement climatique. Et quand il fait froid en hiver.... c'est aussi à cause du réchauffement climatique qui dérègle le climat. A tout les coups... ils gagnent.

Après tout comme disait Adolf Hitler (n'oublions pas que l'écologie trouve une partie de ses racines dans le national-socialisme comme l'a si bien démontré Luc Ferry dans "Le Nouvel Ordre écologiste") : "plus le mensonge est gros, mieux il passe". Ce même mensonge qui fait que depuis décembre 2009, je le répète car c'est énorme, ils ont déjà décidé que l'année 2010 devait absolument être l'année la plus chaude depuis 150 ans !

Michael Collins

http://www.rebelles.info/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
 
RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ......... LA FARCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ......... LA FARCE
» Panneaux photovoltaïques et réchauffement climatique
» Réchauffement climatique (chapitre 2)
» Le réchauffement de la planète, une escroquerie?
» Moins de pollution augmenterait le réchauffement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: TRIBUNES LIBRES :: AU FIL DE L'ACTU :: REFLEXIONS SUR LE QUOTIDIEN-
Sauter vers: