H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MARY ELLEN MARK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2400
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: MARY ELLEN MARK   Mer 9 Déc - 1:38

MARY ELLEN MARK : Un regard en coulisses



par Luc Debraine

L’Américaine Mary Ellen Mark écume depuis 40 ans les tournages de films dans le monde entier. Elle a réuni ses images les plus fortes dans un livre.

La photographe américaine Mary Ellen Mark, 69 ans, a un penchant pour les sujets forts, parfois perturbants. Les sans-abri aux Etats-Unis, les prostituées de Bombay, les cirques en Inde ou les jumeaux comptent parmi les reportages connus de cette «puriste de la photographie», comme elle se définit elle-même.

Exposées partout, récompensées à d’innombrables reprises, enseignante (en particulier à l’Ecole de photo de Vevey), Mary Ellen Mark n’a pas toujours roulé sur l’or.



Director Federico Fellini surveys the elaborate set of "Satyricon" (1969) in Rome, including the house where the movie’s two protagonists, Encopio and Ascilto, live.



Alors, pour financer ses voyages, mais aussi par fascination pour l’univers du cinéma, elle est photographe de plateau depuis quarante ans. Le plus souvent mandatée par la production d’un film, elle s’installe au cœur d’un tournage, observant la mise en scène, la direction d’acteurs, les coulisses ou le travail des équipes techniques.

Ses images servent ensuite à la promotion du long métrage. Mary Ellen Mark s’est ainsi glissée dans la réalisation du Satyricon de Fellini (1969), Vol au-dessus d’un nid de coucou de Milos Forman (1975), Marathon Man de John Schlesinger (1976), Apocalypse Now de Francis Ford Coppola (1979), Tootsie de Sydney Pollack (1982), Ombres et brouillard de Woody Allen (1992), Sleepy Hollow (1999) de Tim Burton ou Babel de Alejandro Gonzalez Inarritu (2006).




Dustin Hoffman sneaks up on Lawrence Olivier on the set of John Schlesinger’s "Marathon Man" (1976) in New York’s Central Park.


La photographe vient de réunir dans un livre près de 200 images noir et blanc issues de la centaine de tournages qu’elle a suivis depuis les années 1960.

Elle a invité ses amis acteurs ou réalisateurs à rédiger des textes de témoignage non sur elle, mais sur ces lieux très particuliers que sont les plateaux des grandes productions.

Tim Burton précise qu’«il y a le monde magique de l’écran, et il y a le monde tout aussi magique du plateau lorsque la prise est terminée: les projecteurs et les caméras, les machinistes et les électriciens qui escaladent les décors et les échafaudages comme les pirates sur un navire.

C’est pourquoi il est important d’avoir toujours un grand photographe de plateau pour enregistrer ces moments – tous ces éléments personnels, absurdes et irréels qui révèlent tout ce qui constitue la réalisation du film.»



The Cast of One Flew Over the Cuckoo's Nest Posing for their photograph on location at the Oregon State Hospital, Salem, Oregon



Mary Ellen Mark excelle à capturer ces instants intercalaires, pas encore dans la fiction mais plus tout à fait dans la réalité. Les acteurs se livrent plus qu’ils ne posent pour cette femme souriante, dont les yeux superbes sont la bouée de secours de Francis Ford Coppola sur le tournage dantesque d’Apocalypse Now.


Director Francis Ford Coppola shelters himself from the driving rain that added to the troubles of an already beleaguered shoot for Apocalypse Now (1979).


Interview téléphonique.

Le Temps: Qu’est-ce qui a le plus changé en quarante ans de photographies de plateau?

Mary Ellen Mark: Jusque dans les années 1980, les acteurs étaient facilement accessibles sur les tournages. Désormais, l’image de ces célébrités est contrôlée par des nuées de publicistes et agents artistiques.
D’autre part, il est devenu rare de surprendre un réalisateur derrière sa caméra, dirigeant une scène. Les metteurs en scène ont maintenant l’œil rivé à leur moniteur vidéo. Cet écran leur permet de contrôler le tournage dans une autre pièce ou sous une tente. Mais l’essentiel demeure: être autorisé à pénétrer dans le monde d’un grand créateur.


– Que vous ont appris ces réalisateurs?


– Ils m’ont fait prendre conscience de l’importance cruciale de la lumière. Ils m’ont appris à bien l’utiliser. Ils m’ont montré combien la lumière peut être belle sur un visage, dans une rue, n’importe où.


– Comment avez-vous réussi à mettre un scarabée sur la tête de Marlon Brando?


– J’étais sur le tournage d’Apocalypse Now à un moment relativement calme. Il y avait un hôtel non loin du plateau, aux Philippines.
Les acteurs étaient donc un peu plus décontractés qu’à l’accoutumée. J’ai apporté un bocal plein d’insectes à Marlon Brando. Je savais qu’il les aimait. Il a pris les plus gros et il s’est mis à jouer avec eux. C’était son idée. Bien sûr…



Marlon Brando on the set of Apocalypse Now, Pagsanjan, Philippines



– Un metteur en scène qui vous a particulièrement touchée?


– Fellini. Quel acteur lui-même… Il était un ancien caricaturiste. Il savait comme personne forcer un trait, exagérer une situation, une action.
Il avait un grand sens de l’étrange, du merveilleux, comme Tim Burton d’ailleurs.

Fellini m’a encouragée à faire confiance à mon instinct. Il m’a montré combien le monde peut être à la fois bizarre, ironique et intéressant.


http://www.letemps.ch/Page/Uuid/ca3d60ba-dec8-11de-801c-518ea5779929|0

Un regard en coulisses/Quarante ans de photographies de plateau, Mary Ellen Mark, éd. Phaidon.



Dernière édition par Bridget le Jeu 10 Déc - 1:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2400
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: MARY ELLEN MARK   Mer 9 Déc - 1:46

MARY ELLEN CLARK

Biographie






Mary Ellen Mark (née en 1940) compte parmi les photographes contemporains les plus célèbres et les plus reconnus.

Diplômée de la Annenberg School for Communication (université de Pennsylvanie), elle devient photographe indépendante au cours des années 1960 et obtient très rapidement des commandes de plusieurs magazines.

En 1976, elle réalise un reportage sur le service de haute sécurité réservé aux femmes de l'Oregon State Mental Hospital (Ward 81) et, en 1978, photographie les prostituées des maisons closes de Falkland Road, à Bombay.

Les deux ouvrages consacrés à ces sujets seront récompensés par plusieurs prix.
En 1977, elle devient membre de la prestigieuse agence Magnum Photos, qu'elle quittera en 1982 pour travailler de manière indépendante.
Depuis les années 1980, elle a notamment photographié les adolescents fugueurs de Seattle, les missions de mère Teresa à Calcutta, les cirques en Inde ou les jumeaux aux Etats-Unis, sujets qui ont fait l'objet de plusieurs ouvrages.

Mary Ellen Mark a reçu de nombreuses récompenses comme la bourse du National Endowment for the Arts à trois reprises, le prix du journalisme Robert F. Kennedy à deux reprises, la Creative Arts Awards Citation de la Brandeis University, le prix Dr Erich Salomon, le prix de photojournalisme George W. Polk, la bourse Guggenheim.

Cinq doctorats honoris causa lui ont également été décernés, dont l'un par l'université de Pennsylvanie. Mary Ellen Mark est représentée par la Marianne Boesky Gallery de New York et par la Fahey/Klein Gallery de Los Angeles.

Ses photographies ont été publiées, entre autres, dans le New Yorker, le New York Times Magazine, Vanity Fair ou encore le magazine Life. Elle vit à New York. Weston Naef est conservateur du département de Photographie du J. Paul Getty Museum de Los Angeles.

http://www.actuphoto.com/233biographie-mary-ellen-mark.html


Dernière édition par Bridget le Jeu 10 Déc - 1:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2400
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: MARY ELLEN MARK   Mer 9 Déc - 1:54

Quelques clichés amusants ou émouvants .......


Cinematographer Billy Williams checks Katharine Hepburn’s light in the woods of New Hampshire
on the set of On Golden Pond (1981), directed by Mark Rydell.


Johnny Depp and Gunpowder, his character’s horse, in Tim Burton’s Sleepy Hollow (1999), Surrey, England.


Jack Nicholson, Candice Bergen, and Art Garfunkel “French-kissing” on the set
of Mike Nichols’s Carnal Knowledge (1971), in Vancouver, Canada.


Sean Penn in his dressing room for the Broadway play "Slab Boys", Manhattan, 1983.

SEAN PENN (1983)
"This picture is of Penn in a dressing room for a play he was doing in New York at the time. He was just a young boy back then. No, he didn't punch me in the face or anything ‑he's got that reputation. But I found him wonderful to work with. Really sweet." j'aime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARY ELLEN MARK   

Revenir en haut Aller en bas
 
MARY ELLEN MARK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La voie de la simplicité, Mark Burch
» MARK (part of Avon)
» Mary Poppins
» La Méthode G.E.D de Mark Forster
» Mary Kate Olsen serait en couple avec Samantha Ronson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: A FLEUR DE TOILE :: LES PHOTOGRAPHES-
Sauter vers: