Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES CESARS 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin


Nombre de messages : 9588
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LES CESARS 2010   Mar 8 Déc - 17:58

CÉSAR 2010 : LES ESPOIRS DÉVOILÉS



35ème cérémonie des César

La 35ème nuit de remise des César aura lieu le 26 février prochain
et sera retransmise en direct sur Canal + depuis le théâtre du Chatelet à Paris.
Elle sera présentée par Gad Elmaleh et Valérie Lemercier.
Les professionnels et artistes nommés seront révélés le 22 janvier.
Le président de cérémonie n’est pas encore connu.

Le compte à rebours est lancé. Hier, le comité "Révélation" de l'Académie des César a dévoilé
la liste des 16 jeunes comédiens et 16 jeunes comédiennes en lice pour la catégorie
du "meilleur espoir".
Parmi eux, Anaïs Demoustier et Tahar Rahim (...)

La 1ère étape des César 2010 vient de commencer ce mercredi 25 novembre,
entretenant un suspense qui va aller croissant au fil des mois jusqu'à la soirée du samedi 27 février
qui sera diffusée en direct sur CANAL +.
Le comité Révélation de l’Académie des César a en effet levé le voile sur
les 16 jeunes comédiens et 16 jeunes comédiennes en lice aux César des meilleurs espoirs.
La sélection, bien qu’attendue, s’avère assez éclectique.

Côté garçon, on retiendra le désormais incontournable Tahar Rahim (UN PROPHETE),
Mhamed Arezki (ADIEU GARY), Jérémy Kapone (LOL (LAUGHING OUT LOUD))
et Abraham Belaga (CENDRES ET SANG).

Côté fille, on note la présence de visages un peu plus familiers,
dont ceux d’Anaïs Demoustier (SOIS SAGE) et Lola Naymark (L’ARMEE DU CRIME),
toutes deux précédemment nominées pour LES GRANDES PERSONNES et BRODEUSES.
Mais aussi de Mélanie Thierry (LE DERNIER POUR LA ROUTE) et Judith Davis (JE TE MANGERAIS).

En 2009, les César du meilleur espoir féminin et masculin sont revenus à Déborah François et
Marc-André Grondin pour le film LE PREMIER JOUR DU RESTE DE TA VIE.

LISTE COMPLETE DES ESPOIRS CESARISABLES

César du meilleur espoir féminin 2010


Marie-Julie Baup dans MICMACS A TIRE-LARIGOT
Astrid Bergès-Frisbey dans UN BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE
Agathe Bonitzer dans UN CHAT, UN CHAT
Sophie Cattani dans JE SUIS HEUREUX QUE MA MERE SOIT VIVANTE
Judith Davis dans JE TE MANGERAIS
Anaïs Demoustier dans SOIS SAGE
Mati Diop dans 35 RHUMS
Pauline Etienne dans QU’UN SEUL TIENNE ET LES AUTRES SUIVRONT
Alice de Lencquesaing dans LE PERE DE MES ENFANTS
Florence Loiret-Caille dansJE L’AIMAIS
Sara Martins dans MENSCH
Lola Naymark dans L’ARMEE DU CRIME
Vimala Pons dans LA SAINTE VICTOIRE
Soko dans A L’ORIGINE
Christa Theret dans LOL (LAUGHING OUT LOUD)
Mélanie Thierry dans LE DERNIER POUR LA ROUTE

César du meilleur espoir masculin 2010

Mhamed Arezki dans ADIEU GARY
Firat Ayverdi dansWELCOME
Abraham Belaga dans CENDRES ET SANG
Adel Bencherifl dans UN PROPHETE
Mehdi Dehbi dans LA FOLLE HISTOIRE D’AMOUR DE SIMON ESKENAZY
Yann Ebonge dans LA JOURNEE DE LA JUPE
Cyril Guei dans L’AUTRE
Jérémy Kapone dans LOL (LAUGHING OUT LOUD)
Reda Kateb dans QU’UN SEUL TIENNE ET LES AUTRES SUIVRONT
Vincent Lacoste dans LES BEAUX GOSSES
Julien Lucas dans QU’UN SEUL TIENNE ET LES AUTRES SUIVRONT
Alex Lutz dans OSS 117 RIO NE REPOND PLUS
Tahar Rahim dans UN PROPHETE
Vincent Rottiers dans JE SUIS HEUREUX QUE MA MERE SOIT VIVANTE


Dernière édition par Nine le Jeu 10 Déc - 1:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9588
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CESARS 2010   Jeu 10 Déc - 1:24

César 2010
les 12 films en lice pour la statuette du meilleur court métrage



L'Académie des arts et techniques du cinéma a levé le voile
sur les 12 candidats au César 2010 du meilleur court métrage.
Les films tenteront de succéder aux Miettes de Pierre Pinaud, honoré en février dernier.

Parmi les candidats en lice figure
C'est gratuit pour les filles de Claire Burger et Marie Amachoukeli,
présenté dans le cadre de la Semaine de la critique à Cannes en mai dernier.
Montparnasse de Mikhaël Hers sera aussi dans la course.
Le film avait reçu le Prix du meilleur court métrage de la 41ème Quinzaine des réalisateurs.

Les 12 films seront soumis au vote des membres de l'Académie qui retiendront cinq finalistes.
Les cinéphiles pourront aussi les découvrir sur grand écran à travers deux projections organisées
les 5 et 12 décembre prochains au cinéma Le Balzac à Paris
(8ème arrondissement). Un DVD à sortir en février 2010 réunira aussi les prétendants.

Les cinq courts métrages retenus seront annoncés le 22 janvier prochain
en même temps que l'ensemble des nominations de la 35ème Cérémonie des César.
Celle-ci se tiendra le vendredi 26 février.

Liste des films en lice pour le César du meilleur court métrage :

- Dónde está Kim Basinger d'Edouard Deluc
- C'est gratuit pour les filles de Claire Burger et Marie Amachoukeli
- Le Feu, le Sang, les Etoiles de Caroline Deruas
- La Harde de Kathy Sebbah
- Lila du Broadcast Club
- Masques de Jérôme Boulbès
- Mei Ling de Stéphanie Lansaque et François Leroy
- Montparnasse de Mikhaël Hers
- La Raison de l'Autre de Foued Mansour
- Séance familiale de Cheng-Chui Kuo
- Voyage autour de ma chambre d'Olivier Smolders
- Les Williams d'Alban Mench

LE SITE OFFICIEL ICI :
Site : www.lescesarducinema.com



Dernière édition par Nine le Jeu 10 Déc - 1:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9588
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CESARS 2010   Jeu 10 Déc - 1:31

LES PRESENTATEURS DE LA CEREMONIE



Exit Antoine de Caunes ! Après deux années de bons et loyaux services,
le comédien cède sa place de maître de cérémonie des Césars à
Valérie Lemercier et Gad Elmaleh, qui avaient déjà officié en solo.

Après deux ans de bons et loyaux services,
Antoine de Caunes ne réalisera pas la passe de trois !
Le comédien va en effet cèder sa place de maître de cérémonie des Césars
au duo Valérie Lemercier-Gad Elmaleh.
Deux habitués de la fonction, puisqu'ils l'ont chacun remplie en solo
(en 2004 et 2005 pour Gad Elmaleh, et les deux années suivantes pour Valérie Lemercier).

De la même façon que les Oscars (présentés l'an prochain par Steve Martin et Alec Baldwin),
les Césars 2010 ne seront donc pas animés par un,
mais deux maîtres de cérémonie, le 27 février prochain.

Maximilien Pierrette avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9588
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CESARS 2010   Jeu 10 Déc - 1:37

UN PRONOSTIC SUBLIMINAL
-Meilleur Espoir Masculin 2010-



"Je dis çà, mais je ne dis rien" ..
La préparation des remerciements doit être en élaboration.
Histoire de primer l'action.

Complément d'info de ce jour : journal Le Monde 11/12/2009
...Un prophète a par ailleurs été sélectionné
pour représenter la France à la prochaine cérémonie des Oscars,
mais n'est pas assuré de concourir puisque la sélection définitive revient à l'Académie des Oscars.
L'annonce officielle des films candidats à l'Oscar du meilleur film étranger
sera faite à Los Angeles en janvier
et la 82ème cérémonie de remise des statuettes aura lieu le mois suivant.



Dernière édition par Nine le Ven 11 Déc - 20:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12650
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES CESARS 2010   Sam 23 Jan - 0:54

Les nominations



Meilleur film

A L'Origine de Xavier Giannoli
Le Concert de Radu Mihaileanu
Les Herbes Folles d'Alain Resnais
La Journée De La Jupe de Jean-paul Lilienfeld
Rapt de Lucas Belvaux.
Un Prophète de Jacques Audiard
Welcome de Philippe Lioret

Meilleur acteur

Yvan Attal dans Rapt
François Cluzet dans A L'Origine
François Cluzet dans Le Dernier Pour La Route
Vincent Lindon dans Welcome
Tahar Rahim dans Un Prophète

Meilleure actrice

Isabelle Adjani dans La Journée De La Jupe
Dominique Blanc dans L'Autre
Sandrine Kiberlain dans Mademoiselle Chambon
Kristin Scott-thomas dans Partir
Audrey Tautou dans Coco Avant Chanel

Meilleur acteur dans un second rôle

Jean-hugues Anglade dans Persécution
Niels Arestrup dans Un Prophète
Joey Starr dans Le Bal Des Actrices
Benoît Poelvoorde dans Coco Avant Chanel
Michel Vuillermoz dans Le Dernier Pour La Route

Meilleure actrice dans un second rôle

Aure Atika dans Mademoiselle Chambon
Anne Consigny dans Rapt
Audrey Dana dans Welcome
Emmanuelle Devos dans A L'Origine
Noémie Lvovsky dans Les Beaux Gosses

Meilleur réalisateur

Jacques Audiard pour Un Prophète
Lucas Belvaux pour Rapt
Xavier Giannoli pour A L'Origine
Philippe Lioret pour Welcome
Radu Mihaileanu pour Le Concert

Meilleur Espoir Masculin

Firat Ayverdi dans Welcome
Adel Bencherif dans Un Prophète
Vincent Lacoste dans Les Beaux Gosses
Tahar Rahim dans Un Prophète
Vincent Rottiers dans Je Suis Heureux Que Ma Mère Soit Vivante

Meilleur Espoir Féminin


Pauline Etienne dans Qu'Un Seul Tienne Et Les Autres Suivront
Florence Loiret-caille dans Je L'Aimais
Soko dans A L'Origine
Christa Théret Dans Lol (laughing Out Loud) ®
Mélanie Thierry dans Le Dernier Pour La Route

Meilleur Premier Film

Les Beaux Gosses de Riad Sattouf
Le Dernier Pour La Route de Philippe Godeau
Espion(s) de Nicolas Saada
La Première étoile de Lucien Jean-baptiste
Qu'Un Seul Tienne Et Les Autres Suivront de Léa Fehner

Meilleur Film Documentaire

L'Enfer D'Henri-georges Clouzot de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea
La Danse - Le Ballet De L'Opéra De Paris de Frederick Wiseman
Himalaya, Le Chemin Du Ciel de Marianne Chaud
Home de Yann Arthus-bertrand
Ne Me Libérez Pas, Je M'En Charge de Fabienne Godet

Meilleur Scénario Original

Jacques Audiard, Thomas Bidegain, Abdel Raouf Dafri, Nicolas Peufaillit pour Un Prophète
Xavier Giannoli pour A L'Origine
Jean-paul Lilienfeld pour La Journée De La Jupe
Philippe Lioret, Emmanuel Courcol, Olivier Adam pour Welcome
Radu Mihaileanu, Alain-michel Blanc pour Le Concert

Meilleure Adaptation

Stéphane Brizé, Florence Vignon pour Mademoiselle Chambon
Anne Fontaine, Camille Fontaine pour Coco Avant Chanel
Philippe Godeau, Agnès De Sacy pour Le Dernier Pour La Route
Laurent Tirard, Grégoire Vigneron pour Le Petit Nicolas
Alex Reval, Laurent Herbiet pour Les Herbes Folles

Meilleur film étranger

Avatar de James Cameron
Gran Torino de Clint Eastwood
Harvey Milk de Gus Van Sant
J'Ai Tué Ma Mère de Xavier Dolan
Panique Au Village de Stéphane Aubier et Vincent Patar
Le Ruban Blanc de Michael Haneke
Slumdog Millionaire de Danny Boyle

Meilleure Musique

Armand Amar pour Le Concert
Alex Beaupain pour Non Ma Fille Tu N'Iras Pas Danser
Alexandre Desplat pour Un Prophète
Cliff Martinez pour A L'Origine
Nicola Piovani pour Welcome

Meilleur Son

Pierre Excoffier, Bruno Tarrière, Selim Azzazi pour Le Concert
Pierre Mertens, Laurent Quaglio, Eric Tisserand pour Welcome
François Musy, Gabriel Hafner pour A L'Origine
Brigitte Taillandier, Francis Wargnier, Jean-paul Hurier pour Un Prophète
Jean Umansky, Gérard Hardy, Vincent Arnardi pour Micmacs à Tire-larigot

Meilleurs Décors

Michel Barthelemy pour Un Prophète
Aline Bonetto pour Micmacs à Tire-larigot
Maamar Ech-Cheikh pour Oss 117 : Rio Ne Répond Plus
François-renaud Labarthe Pour A L'Origine
Olivier Radot pour Coco Avant Chanel

Meilleurs Costumes

Chattoune & Fab pour Coco Chanel Et Igor Stravinsky
Charlotte David pour Oss 117 : Rio Ne Répond Plus
Madeline Fontaine pour Micmacs à Tire-larigot
Catherine Leterrier pour Coco Avant Chanel
Virginie Montel pour Un Prophète

Meilleure Photo

Christophe Beaucarne pour Coco Avant Chanel
Laurent Dailland pour Welcome
Stéphane Fontaine pour Un Prophète
Eric Gautier pour Les Herbes Folles
Glynn Speeckaert pour A L'Origine

Meilleur Montage

Célia Lafitedupont pour A L'Origine
Hervé De Luze pour Les Herbes Folles
Andréa Sedlackova pour Welcome
Ludo Troch pour Le Concert
Juliette Welfling pour Un Prophète

Meilleur Court-Métrage

C'Est Gratuit Pour Les Filles de Claire Burger et Marie Amachoukeli
¿ Dónde Está Kim Basinger ? de Edouard Deluc
La Raison De L'Autre de Foued Mansour
Séance Familiale de Cheng-chui Kuo
Les Williams de Alban Mench


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12650
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES CESARS 2010   Dim 28 Fév - 10:43

LE PALMARES

Meilleur film

Un Prophète de Jacques Audiard

Meilleur acteur

Tahar Rahim dans Un Prophète

Meilleure actrice

Isabelle Adjani dans La Journée De La Jupe

Meilleur acteur dans un second rôle

Niels Arestrup dans Un Prophète


Meilleure actrice dans un second rôle

Emmanuelle Devos dans A L'Origine

Meilleur réalisateur

Jacques Audiard pour Un Prophète


Meilleur Espoir Masculin

Tahar Rahim dans Un Prophète


Meilleur Espoir Féminin

Mélanie Thierry dans Le Dernier Pour La Route

Meilleur Premier Film

Les Beaux Gosses de Riad Sattouf

Meilleur Film Documentaire

L'Enfer D'Henri-georges Clouzot de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea

Meilleur Scénario Original

Jacques Audiard, Thomas Bidegain, Abdel Raouf Dafri, Nicolas Peufaillit pour Un Prophète

Meilleure Adaptation

Stéphane Brizé, Florence Vignon pour Mademoiselle Chambon

Meilleur film étranger

Gran Torino de Clint Eastwood

Meilleure Musique

Armand Amar pour Le Concert

Meilleur Son

Pierre Excoffier, Bruno Tarrière, Selim Azzazi pour Le Concert

Meilleurs Décors

Michel Barthelemy pour Un Prophète

Meilleurs Costumes

Catherine Leterrier pour Coco Avant Chanel

Meilleure Photo

Stéphane Fontaine pour Un Prophète

Meilleur Montage


Juliette Welfling pour Un Prophète

Meilleur Court-Métrage

C'Est Gratuit Pour Les Filles de Claire Burger et Marie Amachoukeli


Dernière édition par liliane le Dim 28 Fév - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9588
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES CESARS 2010   Dim 28 Fév - 12:58

NIELS ARESTRUP
UN ACTEUR DE PREMIER RANG




CESAR DU SECOND ROLE MASCULIN

Issu d'une famille modeste, né d'un père danois et d'une mère française,
Niels Arestrup grandit en banlieue parisienne et s'inscrit
après le lycée au cours de Tania Balachova.
Il débute sa carrière au théâtre avant d'apparaître
pour la première fois au cinéma dans Miss O'Gynie et les hommes fleurs
de Samy Pavel en 1973 au cinéma puis dans
Stavisky d'Alain Resnais (1974).

Sans jamais abandonner le théâtre,
il construit une carrière atypique faite de seconds rôles et de personnages ambigus
(La Dérobade de Daniel Duval, La Femme flic d'Yves Boisset),
tourne dans des longs métrages suisses,
et n'hésite pas à endosser des rôles de salauds
(La Rumba, 1986; Les Loups entre eux de José Giovanni, 1985).

Au milieu des années 1980, des réalisateurs lui confient enfin des rôles principaux:
il est ainsi l'amant d'un couple à trois
dans Le Futur est femme de Marco Ferreri (1984),
un chef d'orchestre hongrois aux prises avec l'Opéra de Paris
dans La Tentation de Venus d'István Szabó (1991),
un violoncelliste célèbre et malheureux dans Le Pique-nique de Lulu Kreutz en 2000,
ou encore un mari vieillissant qui se sépare de sa femme
dans Parlez-moi d'amour de Sophie Marceau en 2002.

En 1988, il a ouvert sa propre école de théâtre à Ménilmontant.

Il reçoit deux fois le César du meilleur second rôle
pour son interprétation dans des films de Jacques Audiard :

* De battre mon cœur s'est arrêté :
César 2006 du meilleur second rôle avec le personnage
d'un agent immobilier véreux, père de Romain Duris,
* Un prophète :
César 2010 du meilleur second rôle avec le personnage de César Luciani,
parrain corse en prison.



Activités : Réalisateur, Scénariste, Acteur, Voix

Small World (2010), de Bruno Chiche
L'affaire Farewell (2009), de Christian Carion
L'Homme qui voulait vivre sa vie (2009), de Eric Lartigau
Elle s'appelait Sarah (2009), de Gilles Paquet-Brenner
L'Invitation (2009), de Niels Arestrup [Philip]
Un prophète (2008), de Jacques Audiard
Le Candidat (2007), de Niels Arestrup
Le Scaphandre et le papillon (2006), de Julian Schnabel
La Part animale (2006), de Sébastien Jaudeau
Mauvaise pente (2006), de Jeanne Labrune

Toute la filmographie (Films français uniquement)
CARRIERE INTERNATIONALE :
1991 – Meeting Venus – Réal : Istvan Szabo (GB/Japon/USA) ;
1987 – Barbablu, Barbablu – Réal : F. Carpi (Italie)

TV :
2000 – La Part de l’ombre – Réal : P. Venault ;
2000 – Fernando Krapp m’a écrit cette lettre – Réal : Y. Di Tullio & B. Murat ;
1993 – Les Derniers jours de la victime – Réal : B. Gantillon ;
1993 – Albert Savary – Réal : A. Astruc ;
1992 – La Femme abandonnée – Réal : E. Molinaro ;
1991 – La Grande dune – Réal : B. Stora ;
1989 – L’Ivresse de la métamorphose – Réal : E. Molinaro ;
1989 – Manon Roland – Réal : E. Molinaro ;
1988 – La Ruelle du clair de lune – Réal : E. Molinaro ;
1986 – Lorfou – Réal : D. Duval ;
1984 – Mademoiselle Julie – Réal : Y.-A. Hubert ;
1983 – Les Poneys sauvages – Réal : R. Mazoyer ;
1982 – Les Secrets de la princesse de Cadignan – J. Deray ;
1982 – La Cerisaie – P. Brook ;
1982 – La Danse de mort – C. Chabrol ;
1982 – Le Retour d’Elisabeth Wolff – J. Dayan ;
1981 – L’Oiseau bleu – G. Axel ;
1980 – Tauwetter – M. Imhoff (Suisse/Allemagne de l’Ouest) ;
1979 – Le Tourbillon des jours – J. Doniol-Valcroze ;
1978 – Lulu – M. Bluwal ;
1977 – Au bout du printemps – B. Dubois ;
1974 – La Dernière carte – M. Cravenne

SERIES TV :
2002 – Les Enquêtes d’Eloïse Rome “Bête fauve” – Réal : P. Setbon ;
1981 – Les Héritiers “Les Femmes du lac” – Réal : B. Gantillon ;
1980 – Le Petit théâtre d’Antenne 2 “La Promenade du marais”

THEATRE :
2004 – Quartett de H. Müller (Msc : H.-P. Cloos) ;
2004 – L'Homme, la Bête et la Vertu de L. Pirandello (Msc : J.-C. Idée) ;
2002 – Une Nuit arabe de R. Schimmelpfennig (Msc : F. Bélier- Garcia) ;
2002 – A chacun sa vérité de L. Pirandello (Msc : B. Murat) ;
2001 – Phèdre de J. Racine (Msc : J. Weber) ;
2001 – Marie la blanche de J. Byrum (Msc : N. Arestrup) ;
2000 – X (Msc : N. Arestrup) ;
2000 – Fernando Krapp m'a écrit cette lettre de T. Dorst (Msc : B. Murat) ;
1999 – Copenhague de M. Frayn (Msc : M. Blakemore) ;
1996 – Qui a peur de Virginia Woolf ? de E. Albee (Msc : John Berry) ;
1996 – La musica deuxième de M. Duras (Msc : B. Murat) ;
1993 – Lettres a un jeune poète de R.-M. Rilke (Msc : N. Arestrup) ;
1991 – Ecrits sur l'eau de E.-E. Schmitt (Msc : N. Arestrup) ;
1990 – Le Misanthrope de Molière (Msc : P. Pradinas) ;
1989 – Sade, concert d'enfers de E. Cormann (Msc : P. Adrien) ;
1989 – La Mouette de A. Tchekhov (Msc : A. Konchalovsky) ;
1988 – Les Trois sœurs de A. Tchekhov (Msc : M. Benichou) ;
1987 – Le Radeau de la mort de H. Müller (Msc : H.-P. Cloos) ;
1986 – b 29 (Msc : D. Golby) ;
1985 – Fool for love de S. Shepard (Msc : A. Voutsinas) ;
1983 – Dom Juan de Molière (Msc : M. Benichou) ;
1983 – Mademoiselle Julie de A. Strinberg (Msc : A. Voutsinas) ;
1981 – La Dernière nuit de l'été de A. Arbuzov (Msc : Y. Bureau) ;
1981 – La Cerisaie de A. Tchekov (Msc : P. Brook) ;
1980 – L'amant de H. Pinter (Msc : P. Ferran) ;
1980 – Platonov de A. Tchekov (Msc : G. Garran) ;
1973 – Haute surveillance de J. Genet (Msc : C. Mathieu) ;
1973 – Gilles de Rais (Msc : R. Planchon) ;
1973 – Hôtel Baltimore (Msc : A. Arcady) ;
1973 – Crime et châtiment de F.- M. Dostoievski (Msc : A. Barsacq) ;
1973 – La Famille de L. De Boer (Msc : D. Goldby)

VIDEO CANAL PLUS
le discours de Niels Arestrup :
http://player.canalplus.fr/#/321788

qui termine par :
"je vais rendre à Cesar ... ce qui appartient à Cesar !
je vous laisse regarder, ecouter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget



Féminin Nombre de messages : 2342
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: LES CESARS 2010   Dim 7 Mar - 14:32

.
UN PROPHETE ....SINON RIEN


César 2010: "Un Prophète" et (presque) rien d'autre.

Après "De Battre mon Coeur s'est arrêté", Jacques Audiard triomphe à nouveau, emportant 9 trophées pour "Un Prophète". Une razzia qui exacerbe encore le sentiment général d’un tournant très peu oecuménique des César.

"Un Prophète" et (presque) rien d’autre. Tel est le verdict éloquent rendu par l’Académie des César ce samedi. Avec neuf trophées (dont meilleur film, réalisateur, acteur, scénario...), le film de Jacques Audiard survole la compétition ne laissant aux autres films que des miettes.

Mais le plus troublant dans cette razzia, c’est qu’elle intervienne quatre ans après celle du précédent film d’Audiard, "De battre mon coeur s’est arrêté" – qui avait déjà remporté 8 statuettes. Ce n’est donc pas seulement "Un prophète" qui est considéré par la profession comme un film survolant largement la production 2009 ; c’est le cinéaste lui-même qui est mis en orbite, déclenchant désormais un plébiscite à chaque nouvelle livraison.

On voit bien ce que les films de Jacques Audiard peuvent incarner comme modèle fantasmatique en France : à la fois un cinéma en prise avec un contexte social fort, mais transcendé aussi par une virtuosité formelle ostentatoire, une écriture très en avant, avec des coups de force scénaristiques, des effets de filmages permanents (aux antipodes de la morne application télévisuelle de certains de ses concurrents, comme "Welcome" ou "La Journée de la jupe"). A la fois film à sujet et film d’artiste, c’est la double casquette d’"Un Prophète", qui ramasse à nouveau la mise, comme si maintenant que le cinéma français pensait avoir trouvé son Scorsese, il n’allait pas le lâcher.

L'écrasante domination du réalisme social

Cet effet de redite sur Audiard ne faisait d’ailleurs qu’exacerber le sentiment général d’un tournant très peu oecuménique des César. A la base en effet – soit dès les nominations-, la pyramide n’est pas très large. Là où les Oscars cette année prennent soin de balayer un spectre extremement large, mêlant blockbusters ("Avatar"), film d’animation ("Là-Haut"), film indé ("Precious"), films d’auteurs (Tarantino, les Coen), puddings musicaux ("Nine"), les César ne mettent en lice qu’un seul profil: un cinéma du milieu, assez homogène dans ses préoccupations, où prévaut quasiment sans partage le genre du réalisme social (Rapt, "Un Prophète", "A l’origine", "La Journée de la jupe", "Welcome"...).

A l’exception des "Herbes folles", un cinéma davantage centré sur l’étude de caractère et de sentiments est écarté (l’absence du "Non ma fille..." d’Honoré). Tout comme sont blacklistées les productions jugées trop commerciales ("Lol", "Le petit Nicolas", "Coco", etc) et celles trop à la marge de l’industrie (où se nichent hélas en France les plus beaux films : "Hadewijch" de Bruno Dumont, "Le Roi de l’évasion" d’Alain Guiraudie...).

Au sommet, la pyramide est plus étroite encore. Et il est frappant de voir qu’en cinq ans, Audiard a été couronné deux fois, Abdellatif Kechiche deux fois ("L’Esquive", "La Graine et le mulet"), Yolande Moreau deux fois, Matthieu Amalric deux fois... Comme si le territoire que souhaite habiter la profession ne cessait de s’amenuiser, ne couvrait plus qu’un certain type d’histoire et de profil esthétique, ne tenait plus qu’à une petite poignée de noms. D’où ces palmarès qui se répètent comme en proie à d’étranges bugs (quoi qu’on pense de la qualité du travail des lauréats).

Adjani superstar à part

De ces redites, la plus spectaculaire était bien sûr la cinquième victoire d’Isabelle Adjani, César de la meilleure actrice pour "La Journée de la jupe". Spectaculaire, mais aussi de nature différente - ne serait-ce que par cette suprématie qui s’étend sur presque trente ans, depuis le premier César de la comédienne en 82 pour "Possession". Ce record dit le caractère hors-norme du parcours d’Adjani dans le cinéma français. Mais il ne va pas sans poser beaucoup de questions et de problèmes.

En dépit de cette reconnaissance à répétition, on sait en effet la difficulté de l’actrice à travailler régulièrement, pour des raisons probablement personnelles, mais aussi peut-être par difficulté à trouver des projets adequats à son statut hors-norme. Sa prestation sur scène achevait de transformer ce triomphe en moment un peu indécidable, où le malaise pointait, où s’exprimait autant de souffrance que de joie chez la lauréate, et durant lequel l’assistance semblait avoir suspendu sa respiration comme si un drame pouvait advenir à tout moment.

La gêne n’était d’ailleurs pas absente de l’ensemble de la cérémonie. Car si le tandem Gad Elmaleh/Valérie Lemercier en MC concubins fonctionnait plutot bien, on était régulièrement scotchés par la perfidie de certaines vannes: sur la santé de Laura Smet, l’escroquerie dont a été victime Catherine Breillat (« Si elle avait pris Podalydes pour son film plutôt que Rocancourt, il lui aurait taxé 100 euros à tout péter ») ou la mégalomanie de l’artiste multi-disciplinaire Juliette Binoche (« She plays... she dances... she paints... she cooks... and she cosmetics »). Dans la salle, les rires étaient clairsemés, comme si chacun redoutait à tout moment de se prendre un scud dans la tête.

Un petit village, arquebouté sur un petit territoire, où chacun s’amuse de son voisin dans une ambiance pas franchement conviviale, c’est donc l’image assez peu propice à faire rêver que s’est tendu à elle-même la profession du cinéma français dans son miroir des César.

Par Jean-Marc Lalanne
pour les Inrocks
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES CESARS 2010   Aujourd'hui à 3:45

Revenir en haut Aller en bas
 
LES CESARS 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES CESARS 2010
» Semi Marathon 2010 de la Légion Etrangère à Castelnaudary
» Grande Tétée 2010 - Lyon
» 4ème Festival des Arts Mélanésiens - 2010
» "Normandie impressionniste 2010".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARMONY :: LE CINEMA : UN OEIL OUVERT SUR LE MONDE :: LES NEWS :: PALMARES ANNUELS ET RECOMPENSES-
Sauter vers: