Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA SUISSE : NON AUX MINARETS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12656
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: LA SUISSE : NON AUX MINARETS   Dim 29 Nov - 18:22

Les Suisses votent massivement l'interdiction des minarets
LEMONDE.FR avec Reuters et AFP | 29.11.09 | 13h31

De l'avis de tous les commentateurs, il s'agit d'une "immense surprise" : les Suisses ont décidé, dimanche 29 novembre par référendum, d'interdire la construction de nouveaux minarets sur le territoire de la Confédération. Selon les résultats officiels publiés dans l'après-midi, 57,5 % des votants ont approuvé la proposition soutenue par le parti de droite populiste Union démocratique du centre (UDC) et le petit parti chrétien de droite UDF. Seuls quatre cantons sur les vingt-six que compte la Confédération ont rejeté la proposition.

NOUVEAU ! Un sujet vous passionne ? Publiez votre chronique sur Le Monde.fr
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts
Sur le même sujet
LES FAITS Les Suisses refusent d'interdire l'exportation d'armes de guerre
ENTRETIEN La Suisse n'échappe pas au débat sur la visibilité de l'islam
Edition abonnés Archive : "L'appel du muezzin ne retentira pas" en Suisse, promet son président
"La construction de minarets est désormais interdite en Suisse", a annoncé le gouvernement helvétique dans un communiqué officiel publié seulement quatre heures après la fermeture des bureaux de vote, à midi. "Les quatre minarets existants ne sont pas concernés", ont précisé les autorités.

Ce vote va également entraîner la modification de la Constitution suisse, dont le préambule proclame, "au nom de Dieu Tout-Puissant", l'esprit "de solidarité et d'ouverture au monde" du peuple et des cantons suisses. L'interdiction de la construction de minarets sera présentée dans l'article 72 de la Constitution sur les relations entre l'Etat et les religions comme une mesure "propre à maintenir la paix entre les membres des diverses communautés religieuses".

Le choc est immense en Suisse, où les sondages prédisaient durant la campagne un rejet à 53 % de la proposition de la droite populiste. Malgré un front commun du gouvernement, des autres partis et des représentants de toutes les communautés religieuses présentes en Suisse, l'UDC a réussi à convaincre, en martelant qu'il ne s'agissait pas de priver les musulmans de lieux de culte, mais de refuser les minarets comme "symbole apparent d'une revendication politico-religieuse du pouvoir, qui remet en cause les droits fondamentaux".

Pour l'emporter, les partisans de l'interdiction n'ont pas fait dans la nuance, avec des affiches représentant une femme complètement voilée par une burqa devant le drapeau suisse couvert de minarets, dont la silhouette stylisée évoquait des missiles. Après les affiches appelant à bouter les "moutons noirs" étrangers hors de Suisse, la propagande de la droite populiste avait encore fait scandale.
Pourtant, pour le vice-président de l'UDC, Yvan Perrin, le parti populiste "a gagné en respectabilité" grâce à ce scrutin. Déclarant "assumer" le résultat, M. Perrin a reconnu qu'"un mouvement d'humeur des pays musulmans est possible". "Mais si nos entreprises continuent à produire des produits de bonne qualité, elles n'ont rien à craindre", a-t-il assuré.

GENÈVE VOTE "NON"

Le parti des Verts a déclaré envisager de présenter un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg pour violation de la liberté religieuse garantie par la Convention européenne des droits de l'homme.

Dès la mi-journée, le basculement de l'opinion s'est dessiné. La télévision suisse romande (TSR) a annoncé en fin de la matinée que le "oui" l'emportait au niveau national. Les présentateurs ont qualifié ce résultat "d'immense surprise". Le quotidien Le Temps rapporte quant à lui que la ville de Genève vote majoritairement "non" à l'interdiction de nouveaux minarets, à 59,3 %. Le "non" l'emporte aussi à Bâle-Ville (51,6 %), Vaud (53 %) et Neuchâtel. Un résultat qui fait figure d'exception : tous les autres cantons ont voté en faveur de l'interdiction. La palme revenant à Appenzell Rhodes-Extérieures (71,5 %) et Glaris (68,8 %). En Suisse romande, le Jura (51,2 %) et Fribourg (55,9 %) sont en faveur de l'interdiction ; Berne et Zurich (52,7 %) également.

La Confédération helvétique compte plus de 300 000 musulmans, soit 4 % de la population. Elle possède plusieurs centaines de mosquées, mais une minorité sont dotées de minarets. La controverse est née de l'augmentation des demandes de permis de construire. Pour les partisans du "oui", qui font valoir la liberté de culte garantie par la Constitution, les minarets n'ont pas de justification religieuse puisqu'ils ne sont pas mentionnés dans le Coran.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/11/29/les-suisses-se-prononceraient-en-faveur-de-l-interdiction-des-minarets_1273728_3214.html#ens_id=1273733&xtor=RSS-3208
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9589
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LA SUISSE : NON AUX MINARETS   Dim 29 Nov - 22:52

moi je demande la mm loi de napoleon pour les synagogues ?

cqfd
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
 
LA SUISSE : NON AUX MINARETS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Flotte Suisse sur le Lac Léman
» l'armée suisse
» NYX en Suisse
» Velorail de la Suisse Normande
» (SUISSE) Répertoire des noms de famille en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARMONY :: TRIBUNES LIBRES :: AU FIL DE L'ACTU :: REFLEXIONS SUR LE QUOTIDIEN-
Sauter vers: