H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES DENIERS DU CULTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LES DENIERS DU CULTE   Ven 6 Nov - 2:53

Les deniers du culte



Léna Lutaud
LE FIGARO

Bambi devrait détrôner son ex-beau-père Elvis qui caracolait en tête du classement
depuis deux ans avec une fortune estimée à 50 millions de dollars

ENQUÊTE -

Grâce aux droits d'auteur et aux produits dérivés,
certaines stars génèrent plus d'argent
mortes que vivantes.

Cent dix-sept jours après sa mort, Michael Jackson continue d'occuper le devant de la scène.
Déjà les ventes de ses albums ont dégagé plus de cent millions de dollars de chiffre d'affaires. D'autres millions supplémentaires sont attendus avec la sortie, la semaine prochaine,
du double CD et du documentaire This Is It projeté dans les salles du monde entier.
À Halloween,
fin octobre, le Roi de la pop devrait donc entrer directement à la première place du
palmarès Forbes 2010 des célébrités disparues les plus riches.


Bambi devrait ainsi détrôner son ex-beau-père Elvis qui caracolait en tête du classement depuis deux ans avec une fortune estimée à 50 millions de dollars.
John Lennon devrait arriver en troisième position. En 2008, il était numéro sept avec 9 millions de dollars devant Marilyn Monroe, mais derrière Heath Ledger et Albert Einstein.
Cette année, il devrait grignoter quelques places grâce au succès de la remastérisation du catalogue des Beatles et du jeu vidéo.
La maison de disque des Fab Four, EMI, ne communique pas de chiffre, mais les magasins affirment avoir écoulé 1,5 million de coffrets (France, États-Unis, Grande-Bretagne)
contre 840 000 cd au Japon.
Preuve qu'à condition d'être bien gérée, la carrière posthume d'un chanteur peut rapporter plus
qu'un artiste vivant comme Madonna (40 millions de dollars par an).

Nostalgie, nostalgie… En ces temps de crise,
le public est de plus en plus séduit par les gloires du passé.
D'autant plus si le héros est mort jeune sans avoir eu le temps d'abîmer son image.

Pour les géants du divertissement, Universal, Warner, Sony, EMI, Live Nation, Cirque du Soleil et éditeurs de jeux vidéo musicaux, les chanteurs disparus sont devenus un enjeu stratégique crucial. Les héritiers de Frank Sinatra, Elvis Presley, Michael Jackson, Jimi Hendrix,
Marvin Gaye, Bob Marley, Freddie Mercury, Kurt Cobain sont sollicités de tous côtés.

«Guitar Hero»

Fin août, Janie Hendrix, sœur adoptive du célèbre guitariste et gardienne du temple, a décidé de rompre avec Universal pour confier son catalogue à Sony.
Le transfert prendra effet au 1er janvier 2010. Qui dit changement dit rééditions,
d'autant qu'on fêtera les 40 ans de la disparition du guitariste (18 septembre 1970).
Avec plus de 45 références sorties après sa mort contre quatre disques de son vivant,
Jimi Hendrix vend 1 million d'albums par an.

En 2010, ces chiffres devraient augmenter, d'autant plus qu'il apparaîtra
dans une version du jeu vidéo «Guitar Hero», attendue pour mars.
Mais on ne verra pas sa vie adaptée au cinéma.
Malgré les supplications de Sony et de Lenny Kravitz qui rêve d'incarner son idole,
Janie Hendrix, très religieuse, y est résolument hostile.

Universal a eu plus de chance avec Tina, Nancy et Frank Jr, les héritiers de Sinatra.

En mai, ils ont accepté que la multinationale produise un film réalisé par Martin Scorsese.
Ils ont aussi cédé à Universal toutes les licences Sinatra (CD, DVD, produits dérivés).
Un jackpot pour le groupe qui a aussi raflé les droits de merchandising de Michael Jackson.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
 
LES DENIERS DU CULTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les répliques culte du Splendid
» Votre musique de pub culte !
» ma réplique culte
» l'étrange destin de Benjamin Button
» LE MEPRIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: ACTUALITES MUSICALES-
Sauter vers: