H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PHOENIX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: PHOENIX   Mer 4 Nov - 23:53

Phoenix est un groupe de Pop/Rock français



Phoenix, malgré son nom et certaines de ses chansons en anglais,
est un groupe de pop français, au sens large du terme.
Les principaux membres du groupe sont:

* Thomas Mars (voix) né en 1976
* Laurent Brancowitz (guitare), né en 1974
* Deck D'Arcy (basse), né en 1976
* Christian Mazzalai (guitare), né en 1976


Le batteur actuel du groupe est Thomas Hedlund,
rencontré lors d'une tournée en Suède où son groupe "the Deportees" a fait la 1 partie de Phoenix.
Ce dernier est par ailleurs aussi percussionniste pour le groupe de
post-hardcore suedois Cult of Luna.

Biographie

Trois des quatre membres fondateurs du groupe (Christian, Deck et Thomas)
sont originaires du Chesnay à côté de Versailles, et se rencontrent au collège Sacré Coeur,
ils iront ensuite au lycée Hoche.
Ayant une attirance commune pour la musique,
ils commencent à jouer ensemble à l'âge de 12/13 ans.
Ils sont rejoints par Laurent Brancowitz, le frère de Christian,
qui vient de quitter le groupe Darlin' (qui deviendra Daft Punk un peu plus tard).
Le groupe est officiellement fondé en 1995 et prend le nom de Phoenix en 1997.

En 1997, ils sortent un 45T autoproduit sur leur propre structure (Ghettoblaster) :
Party Time/City Lights.
C'est un tirage limité destiné à démarcher les maisons de disques.
Cela leur permet de signer avec le label Source, une sous-division de Virgin.
Leur premier single "officiel", Heatwave, sort en 1999.
Il est composé de trois titre de musique électronique, on est alors en pleine French Touch.
Leur premier album, United, sort en mai 2000, il est précédé des singles
Too Young et If I Ever Feel Better, qui sera un grand succès en France comme à l'étranger.

Quatre ans s'écoulent avant la sortie d'un second album: Alphabetical en mars 2004.
Celui-là est imprégné de l'influence du R'n'B
(l'intro de leur chanson Victim of the crime serait inspirée de celle Still D.R.E. de Dr Dre).
Il est suivi par un album concert, Live! Thirty Days Ago,
enregistré à la fin de l'année 2004 en Scandinavie, où le groupe remporte un grand succès.

En mai 2006, la sortie de l'album It's Never Been Like That, plus rock que le précédent,
marque un retour aux sources du groupe.
Enregistré et produit par le groupe à Berlin, il rencontre enfin un succès en France, et un certain écho médiatique.

Genre musical

La musique de Phoenix est difficile à définir tant ses influences sont nombreuses et variées:
soft rock, hip-hop, musique électronique... Mais l'interprétation reste rock.
Elle est caractérisée par des rythmiques très compressées
(technique visant à en diminuer la résonance), un style globalement léger et assez sophistiqué.

Par de nombreux aspects, le groupe se rapproche plus de la scène pop rock anglo-saxonne
que de la française (les textes sont chantés en anglais).

D'ailleurs, Phoenix connaît une reconnaissance plus importante au Royaume-Uni,
en Allemagne et dans les pays scandinaves qu'en France,
où l'accueil de la presse sur les premiers albums était plutôt mitigé.

Participations aux bandes originales de Virgin Suicides (1999)
(où Thomas Mars y interprète la chanson titre Playground Love sous le pseudonyme de
"Gordon Tracks"),
Lost in Translation (2003) et Marie-Antoinette (2006),
3 films réalisés par Sofia Coppola,
et de L'Amour extra large (Shallow Hal) des frères Farrelly en 2002.

A noter que, parmi les titres de ce Wolfgang Amadeus Phoenix
qui se révèle presque logiquement d'une virtuosité mozartienne,
1901 est devenu le morceau le plus bloggé au monde lorsque les anciens du lycée Hoche
de l'avenue de Saint-Cloud l'ont proposé en téléchargement gratuit sur leur nouveau website
(très digital et génial).



Quant au premier single qui en est extrait, autre clin d'oeil mélomane intitulé Lisztomania,
Phoenix a été prié de venir le jouer ainsi que 1901, début avril,
sur le plateau d'un des divertissements les plus populaires des Etats-Unis -
le Saturday Night Live de la NBC !

myspace :
http://www.myspace.com/wearephoenix
à découvrir pour une écoute les titres sur Youtube n'étant pas "exportables en liens".
http://www.youtube.com/watch?v=T3Ky2d0PZU0&feature=channel
http://www.wearephoenix.com/


Dernière édition par Nine le Jeu 5 Nov - 2:46, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 0:00

Wolfgang Amadeus Phoenix

2009 marquera un tournant dans la carrière du groupe français le plus populaire dans le monde
après Daft Punk et Air…
D’abord parce que c’est celle où il aura eu les honneurs du
« Saturday Night Live »

l’émission de musique live la plus regardée au monde, ensuite parce qu’elle aura été celle de
« Wolfgang Amadeus Phoenix »,
retour flamboyant et triomphal aux affaires, véritable concentré de tout ce qui a fait
de Phoenix le groupe phare de sa génération.

Les Versaillais de Phoenix, sans doute la formation frenchie new generation
la plus populaire hors de nos frontières
- et la plus injustement mésestimée à l'intérieur !-
reprendront ensuite leur périple permanent, qui les conduira en Espagne,
en Suède ainsi qu'au fameux Koko de Camden, à Londres (complet également).




Dernière édition par Nine le Jeu 5 Nov - 2:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 0:23

LE ROCK VERSAILLAIS



Phoenix le groupe de rock français préféré des Américains

Wolfgang Amadeus Phoenix, le 4e CD de Phoenix,
est disponible à la vente depuis lundi 25 mai.

Le jour de la sortie de leur nouvel album lundi 25 mai,
le groupe Phoenix donnait un concert à la Cigale à Paris.
Ils n'ont l'air de rien, comme ça, jeans, cabans et mèches au vent.
Mais ces quatres gars-là sont sans doute ce qui se fait de plus hype en ce moment.
Non pas seulement parce que l'un d'entre eux (Thomas Mars, le chanteur)
est le papa de la fille de Sofia Coppola - crème de la hype -
et qu'ils ont fait une apparition languide dans le dernier film de la réalisatrice, Marie-Antoinette .
Pas seulement non. Les réduire à cela serait bien dommage.
Comme il serait dommage de bouder son plaisir :
Phoenix est un (bon) groupe français qui s'exporte. Et qui s'exporte bien.

Aux États-Unis particulièrement, le quatuor versaillais prouve que la scène française
ne se limite pas à des chanteurs du quotidien.
Certes, ils ne sont pas les seuls :
le renouveau rock'n'roll de ces trois dernières années
a révélé toute une jeune génération en effervescence.
Certes. Mais Phoenix a pour lui l'expérience de l'âge.
Leur quatrième et dernier album, Wolfgang Amadeus Phoenix , le prouve.

"Il aura fallu attendre quatre mecs de Versailles pour composer des titres de pop anglaise
absolument parfaits, c'est complètement dingue"
,
s'enthousiasme un fan anglais au sortir de leur concert à la Cigale (le 25 mai).

Par Charlotte Pons et Raphaël Beaugrand
Le Point.




Dernière édition par Nine le Jeu 5 Nov - 1:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 0:52

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 1:10

Phoenix au SATUDAY NIGHT SHOW LIVE
Avril 2009




C’est en direct de New York, dans l'émission Saturday Night Live,
que le groupe français a entamé la campagne qui l'emmènera au sommet de la pop.
Nous y étions.


Pour qui aime le rire, c’est un peu impressionnant de se retrouver dans l’antre du
Saturday Night Live (les habitués disent SNL),
et de humer, à peine arrivés dans ses immenses studios new-yorkais,
le parfum des vannes de tous ceux que l’émission a révélés depuis 1975 :

Dan Aykroyd, l’immense John Belushi, Eddy Murphy, Will Ferrell, Chris Rock, Mike Myers,
Adam Sandler, ou aujourd’hui Andy Samberg, idole des filles et auteur de parodies r’n’b inouïes
en compagnie de Justin Timberlake (My Dick in a Box, et plus récemment Mother Lover).

Et pour qui aime la musique, c’est presque plus impressionnant encore.
L’émission, diffusée le samedi soir en direct, programme à chaque édition un artiste live.
Elle a eu le temps de voir défiler tous les gros poissons, sans exception :
Simon & Garfunkel, Madonna, Nirvana, Björk, Neil Young, Snoop Dogg, Bruce Springsteen,
U2, Arctic Monkeys, et plus récemment Kanye West.
Ce soir, c’est Phoenix qui fait le show. Deux titres sont prévus, Lisztomania et 1901.
L’invité comique sera Seth Rogen, le fantastique acteur de Supergrave et de En cloque mode d’emploi (les deux petits chefs-d’oeuvre du nouvel homme fort d’Hollywood, Judd Apatow).

Dans le long couloir qui mène au studio et aux loges du groupe, un type vient vers nous,
comme s’il avait repéré de loin nos têtes de Français.
Il faut dire que Phoenix est le tout premier groupe hexagonal à jouer au SNL.
“Salut, moi c’est Speedy, je m’occupe des live de l’émission depuis vingt-cinq ans,
je suis le plus ancien salarié du show.
Vous êtes français ? Vous cherchez les garçons ?
Ils sont dans la loge à côté de celle de Seth Rogen.
Ils ont été incroyables en répétition.”

En général, il en faut plus pour impressionner Speedy,
cheveux grisonnants jusqu’aux épaules
(“Je les ai coupés une fois, c’est Mc- Cartney qui m’a dit de le faire,
il paraît que c’était vraiment trop long, que ça faisait sale”),
longiligne et décontracté en permanence
(“On a fait de sacrées fins de soirées, mec. Je ne m’en souviens même plus,
surtout celles avec John Belushi, mon Dieu…”),
et plutôt habitué aux performances de très haut niveau
(“Gamin, ne me demande pas qui j’ai vu passer ici, je les ai tous vus, tous.
J’ai branché la guitare de la Terre entière sur les amplis du SNL”).

Tout juste revenu de vacances à Paris et encore fasciné par son voyage,
Speedy est ce soir le meilleur des guides possibles.
Il nous traîne dans les couloirs du SNL, jusqu’à la minuscule loge occupée par Phoenix,
devant laquelle passe Seth Rogen.

Chez Phoenix, l’ambiance est plutôt bonne.
Le groupe est arrivé il y a deux jours à New York pour une première prise de contact.
“C’est dingue le temps que ça prend, on a déjà fait des répètes hier,
c’est ultrapro et l’ambiance est excellente, on n’est pas chez Taratata”,
plaisante Branco, le guitariste, avant de reprendre l’inspection de tous les artistes
qui sont passés avant eux et dont les photos, signées, sont affichées dans la loge.
“Je crois qu’il ne faut pas trop regarder ça, sinon on va se mettre une fausse pression”,
dit-il, pendant que Deck d’Arcy, le bassiste, travaille aux derniers réglages
sur son ordinateur portable.

Devant la porte, Christian Mazzalai, l’autre guitariste du groupe,
fait claquer les talons de ses bottes sur le sol en plastique.
Et boxe les bras de Rob, l’ami du groupe
(auteur de deux albums fantastiques chez Source et d’un fascinant Dodécalogue,
à sortir cette année chez Institubes),
qui s’occupe des claviers sur quasiment toutes les tournées.
Accoudé au mur et très discret comme à l’habitude,
Thomas Hedlund, le batteur suédois du groupe, regarde ses amis avec le sourire.


Ici, à New York, et alors qu’arrive leur quatrième album, Wolfgang Amadeus Phoenix
(quel titre fabuleux), on retrouve Phoenix comme on l’a toujours connu.
Collectif, passionné, serein, uni et faisant preuve d’un détachement incroyable
face à l’événement – qui est pourtant de taille ce soir aux USA.
“J’ai compté : si l’émission fait une bonne audience,
c’est comme si on faisait à peu près sept Sacrée soirée en même temps, c’est pas mal non ?”, plaisante le chanteur Thomas Mars.

Phoenix, souvent pris en grippe par une presse rock française
déconcertée par son parcours (et son humour),
est en train de vivre ce soir-là, à New York, le début d’une marche triomphale vers l’Amérique,
où le groupe avait déjà été repéré via quelques minitubes (Too Young, Consolation Prizes),
des génériques de films (L’Amour extra-large des frères Farrelly) ou de séries (Six Feet under).
Mais Wolfgang Amadeus Phoenix,
qu’on peut déjà raisonnablement nommer disque officiel de l’été 2009,
avec ses éclairs de génie (Lisztomania, 1901, Rome, Fences)
et ses passages plus complexes qui offrent au groupe une toute nouvelle dimension
(sur l’étourdissant Love Like a Sunset, découpé en deux parties, ou encore Armistice),
devrait emmener Phoenix vers les sommets de la pop mondiale.
Avant cela, la pression monte autour de la loge. Les producteurs du SNL,
les acteurs, mais aussi Seth Rogen s’affolent alors que débute la première répétition du show
– pour laquelle Phoenix est censé jouer ses deux morceaux à blanc.

On espère que l’effet obtenu ce soir-là au SNL sera le même sur les gens qui découvriront
Wolfgang Amadeus Phoenix prochainement.
Avec ses morceaux joués au plus près de l’os mais épatants de groove,
le groupe parvient à incarner une présence pop toute particulière.
Et Speedy, avec ses vingt cinq ans de maison, ne s’y trompe pas :

“Mec, je suis impressionné par ce que ces jeunes types viennent de faire,
ça joue, et je peux te dire que j’en ai vu passer…
On leur a d’ailleurs demandé de rejouer deux morceaux en plus à la fin de l’émission,
on le fait rarement, on l’a fait pour U2, Coldplay et les Killers”,
note-t-il, enthousiaste, comme si c’était son tout premier show.

Si la comparaison n’ira peut-être pas droit au coeur de tout le monde,
elle a au moins le mérite de montrer dans quelle catégorie Phoenix va être amené à boxer
(les garçons étaient d’ailleurs premiers des ventes iTunes
la semaine de la sortie du disque aux USA).
Les membres du groupe ne semblent pourtant pas effrayés par l’ampleur de la tâche.
Alors qu’ils viennent d’apprendre qu’on leur a rajouté deux morceaux pour conclure le show,
ils mettent patiemment au point leur plan d’attaque.
“On va faire Too Young et Consolation Prizes, ça va aller”, note Thomas Mars.

Du côté de chez Branco, même professionnalisme :
“On est assez sereins. Le boulot, on l’a fait lors de l’écriture de l’album,
puis avec Philippe Zdar en studio.
Maintenant il ne nous reste plus qu’à prendre notre pied à jouer nos chansons sur scène,
où que ce soit dans le monde, en France, aux USA, en Norvège.
On n’a plus peur de grand-chose”, explique-t-il tranquillement,
alors que Seth Rogen s’apprête à lancer le SNL dans les foyers US.

Ce calme et cette décontraction fascinent vraiment chez Phoenix.
Bien qu’appelé aux plus hautes fonctions,
le groupe a gardé l’esprit des premières répétitions de United, son premier album.
Il n’a pas oublié non plus les tournées fondatrices qui suivirent, en Norvège ou en Suède,
alors que le public français boudait un peu le deuxième disque, Alphabetical ;
et sait combien il a été dur de s’imposer en France et ailleurs avec
It’s Never Been Like That, l’album du renouveau, sorti en 2006.

Toutes ces expériences, vécues collectivement, font du Phoenix qui nous revient en 2009
une véritable escouade de choc.
C’est d’ailleurs façon équipe de basket que les garçons se retrouvent
juste avant de monter sur la scène du Saturday Night Live.
On se prend dans les bras, on se checke, se rechecke, on se fait des blagues,
on se remet le col de la chemise, et lorsque que Seth Rogen les annonce,
c’est une version tout simplement fantastique de Lisztomania
qui troue le studio new-yorkais, et l’Amérique tout entière.

L’Oncle Sam, assis sur son canapé, une Bud à la main, découvre alors,
via son téléviseur,
que des “petits Français” sont aujourd’hui capables de jouer de la pop ou du rock
comme n’importe quel autre groupe de Boston, de Chicago ou de Los Angeles.
C’est en tout cas ce qu’on lit dans les yeux du vieux Speedy,
qui regarde le groupe s’exécuter avec une véritable admiration,
ne sachant probablement pas qu’il vient d’inaugurer là une longue transhumance
vers le SNL de groupes français –
qu’ils s’appellent Stuck In The Sound, Naïve New Beaters, Cocoon, Plastiscines,
Montgomery, Revolver ou encore Koko Von Napoo.

Nul doute que le gars Speedy saura leur raconter,
avec ses cheveux encore plus gris posés sur les épaules,
ce fameux samedi soir d’avril 2009 où les Frenchies de Phoenix
sont venus mettre le pied dans la porte, en éclaireurs, avec une classe folle.

Pierre Siankowski
LES INROCKS



Dernière édition par Nine le Jeu 5 Nov - 2:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 1:24

Shows à venir



7 nov. 2009 20:00
DEBASER MEDIS - SOLD OUT Stockholm, Stockholms län
8 nov. 2009 20:00
BREW HOUSE Gothenburg
9 nov. 2009 20:00
ROCKEFELLER Oslo, Oslo
10 nov. 2009 20:00
VEGA Copenhagen
12 nov. 2009 20:00
HAMBURG DOCKS Hamburg, Hamburg
13 nov. 2009 20:00
RINGLOKSCHUPPEN BIELEFELD
14 nov. 2009 20:00
E-WERK Cologne
15 nov. 2009 20:00
MUNICH THEATERFABRIK - SOLD OUT Munich
16 nov. 2009 21:00
Virgin Radio Tour - La Coopérative de Mai Clermont-Ferrand, Auvergne
17 nov. 2009 20:00

ZAPATA Stuttgart
18 nov. 2009 20:00
COCOON CLUB Frankfurt
19 nov. 2009 20:00
FZW ELDORADIO* 10TH ANNIVERSARY SHOW Dortmund
20 nov. 2009 20:00
ALTE FEUERWACHE Mannheim
21 nov. 2009 20:00
HUXLEYS Berlin, Berlin
5 déc. 2009 20:00
SOUND ACADEMY Toronto, Ontario
6 déc. 2009 20:00
METROPOLIS Montreal, Quebec
8 déc. 2009 20:00
Clutch Cargo Pontiac, Michigan

Le Virgin Radio Tour débarque à Clermont-Ferrand avec Phoenix
Dans le cadre du Virgin Radio Tour;
Belle affiche pour la soirée Virgin Radio Tour du lundi 16 novembre:
Phoenix et Pony Pony Run Run se produiront lors d'un concert prometteur
à La Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand.

Appartenant à deux générations distinctes de la scène musicale française,
les deux groupes ont plus de points communs qu'il n'y parait.
Que ce soit les Versaillais de Phoenix ou les Angevins Pony Pony Run Run,
ils incarnent cette trempe de formations dont l'aura dépasse nos frontières
grâce à un pop-rock sophistiqué et décomplexé, nourri aux sons électro de la "French Touch".

Organisé par Virgin Radio, Toyota et Auguri Productions,
cette soirée commune à Phoenix et Pony Pony Run Run dans la capitale auvergnate
peut être réservée dès maintenant. Le prix des billets est fixé à 20 euros, frais de réservation inclus.

Les deux groupes sont actuellement en tournée dans toute la France.
Phoenix défend "Wolfgang Amadeus Phoenix", son dernier album sorti le 23 février 2009,
tandis que Pony Pony Run Run présente son premier opus "We Need Pony Pony Run Run"
incluant le tube "Hey You".


Dernière édition par Nine le Jeu 5 Nov - 3:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 1:42



Phoenix, le quatuor versaillais, a eu besoin de deux albums avant de séduire les Français.
En revanche, leur fusion pop rock électro s'est exportée triomphalement dès les débuts.

C'est au collège que se rencontrent les trois fondateurs de Phoenix.
Leurs parents sont dans l'enseignement, la finance ou l'hôtellerie.
Dès l'âge de dix ans, Thomas Mars Jr (né en 1977) et Deck D'Arcy (né en 1977)
qui a une formation piano classique, pratique la musique ensemble.
Très vite, Christian Mozzalai (né en 1977) se joint à eux.
En 1991,
les adolescents sont au lycée Hoche de Versailles qui voit aussi passer le duo de Air,
Etienne de Crécy ou Alex Gopher.
Cette année-là, ils montent officiellement un groupe que rejoint en 1995 Laurent Broncowitz
(né en 1974), frère de Christian. Le quatuor devient Phoenix en 1997.
Thomas est au chant, Deck à la basse, Christian et Laurent à la guitare.
En 1997, Phoenix monte un label, Ghetto Blaster, pour s'auto produire. Ils sortent ainsi à 500 exemplaires un tout premier CD de deux titres, "Party Time".
Parallèlement, alors qu'il partagent un appartement,
ils commencent à travailler sur un album à la maison.
Avant de tout enregistrer en studio. L'année suivante,
les Versaillais se font connaître grâce à un simple édité sur la compilation "Source Rocks"
du label Source, lequel signe le groupe dans la foulée.

2000 : "United"

Le label Source tente de les convaincre de chanter en français, en vain.
Phoenix s'attache à conserver ses textes en anglais,
considérant que leur musique ne supporterait pas des paroles en français.
Peu inspirés par leurs pairs hexagonaux – ils citent Gainsbourg et Voulzy -,
ils revendiquent en revanche d'innombrables influences anglo-saxonnes,
des Bee Gees à Prefab Sprout ou Springsteen.

Leur premier album sort en juin 2000 sous le titre "United".
Avant même sa sortie, les titres du CD sont diffusés avec succès sur des platines anglaises, américaines et européennes.
Mais la France ne réserve pas un tel accueil au groupe.
Au contraire, les critiques fusent : "musique californienne", "gosses de riches",
"disque d'agrément" ou "pop d'ameublement" selon le quotidien Libération en juin 2000.
Peu importe, le groupe est vite assimilé à une branche plus rock de la French Touch
et passe les deux années suivantes à tourner à travers le monde où là,
on loue leurs qualités de musiciens, leurs simples percutants ou la finesse de la réalisation.


Sofia Coppola leur emprunte un titre pour la bande originale de son film "Lost in Translation"
et les frères Farrelly pour "XXL (Extra Large)".

Le groupe passe au Bataclan de Paris le 30 mars 2001.

2004 : "Alphabetical"

Après une longue tournée, Phoenix se remet au travail pour un second disque.
La gestation est difficile, l'inspiration se fait attendre, peut-être paralysée par le succès de "United". Puis après avoir jeté les premiers essais, l'album renaît du néant en quelques semaines.
"Alphabetical" finit par voir le jour le 30 mars 2004, toujours chez Source.
Cette fois, la France revoit sa copie et trouve enfin des qualités à la musique de Phoenix.
Le cocktail rock-pop-électro-hip-hop-folk-funk, mixé par le producteur américain Tony Hoffer (Supergrass, Beck, Air) séduit la critique et un public plus large.
La pochette est signée Hedi Slimane, le styliste vedette de la maison Dior,
ce qui ajoute un plus à leur image "frenchy chic".

Dès le printemps, les quatre musiciens reprennent la route avec environ six autres musiciens.
En avril, ils tournent en Angleterre et en Allemagne puis s'envolent pour le Japon et les Etats-Unis.
Les 4 et 5 mai, ils font une étape à la Boule Noire à Paris puis le 28 juin à la Cigale.
Au cours de l'été, on les voit au festival de la Route du Rock en Bretagne puis en Angleterre
(4 et 5 août au Somerset House de Londres et le 15 septembre au Shepherds Bush Empire),
en Belgique et à Berlin le 26 juillet.
Ils reviennent en Allemagne pour une tournée en septembre.

Le 8 novembre 2004, sort dans 14 pays le premier album live du groupe, "Thirty Days Ago", enregistré en grande partie en concert à Oslo.
Avant même de se retrouver dans les bacs, les fans du groupe peuvent acheter les titres sur le web. La sortie américaine est prévue pour février 2005.
En attendant, le groupe donne une série de concerts aux Etats-Unis
du 29 novembre au 13 décembre.

2006 : "It's never been like that"

Malgré un succès grandissant à l'étranger,
dont on mesure la portée lors des performances scéniques du groupe,
Phoenix n'est pas encore prophète en son propre pays.
Les Versaillais comptent sur l'album qu'ils sont en train de préparer pour conquérir leurs pairs.
"It's never been like that" est enregistré en Allemagne, à Berlin, en huis clos :
Phoenix enregistre et produit l'intégralité du disque, qui sort en France le 12 mai 2006.
Très autobiographique, le troisième album du groupe français porte bien son nom
puisque les dix morceaux qu'il contient donnent à voir une nouvelle facette de Phoenix,
avec une composition différente des opus précédents mais avec la patte "Phoenix",
reconnaissable entre toutes.

De plus, le lancement de "It's never been like that" est l'occasion,
pour la maison de disques du groupe, EMI, de tester un nouveau procédé de commercialisation. L'album ressort le 30 mai en version "DigHitBook".
Le concept :
proposer à la vente un livre de 40 pages, sorte de biographie du groupe,
composée de photos, de commentaires et de l'histoire des quatre garçons dans le vent.
Au fil des pages, on en apprend un peu plus sur leur vie et leur musique…
jusqu'à trouver, en dernière page, un code.
Rendez-vous alors sur un site de téléchargement légal pour accéder à tous les titres de l'album,
au prix de 25 euros –celui du livre.

Par ailleurs, Sofia Coppola contacte à nouveau le groupe qui participe
à la bande originale de son film "Marie-Antoinette".

Une grande tournée mondiale s'annonce pour Phoenix, avec des premières dates, en juin, au Royaume-Uni (Londres, Birmingham, Manchester, Glasgow,…)
où les Frenchies rencontrent les fans de la première heure.
Phoenix poursuit son vol au-dessus du globe en se produisant alternativement en Europe
(Danemark, Finlande, Irlande, Suisse, Allemagne) et aux Etats-Unis,
avant de joindre le Japon et de revenir en France où le festival Rock en Seine l'attend de pied ferme.

2009 : "Wolfgang Amadeus Phoenix"

Après cette gigantesque tournée, Phoenix travaille à un quatrième album.
Toujours aussi apprécié en dehors des frontières françaises, le quatuor est invité en avril 2009 à se produire dans l’émission musicale américaine "Saturday Night Live".
Un évènement qui tombe à pic pour commencer la promotion de leur nouveau disque,
"Wolfgang Amadeus Phoenix", qui sort le 25 mai 2009, dans le monde entier.

Avec cet opus, Phoenix revient à ses premiers amours et à un son assez sophistiqué.
Conjuguant énergie pop et textures synthétiques, il rappelle celui de son premier album,
"United".
Rien d’étonnant à cela puisque c’est le même Philippe Zdar,
figure de la French Touch et membre de Cassius, qui l’a réalisé.

Un concert a lieu à Paris à la Cigale le 25 mai. La tournée de "Wolfgang Amadeus Phoenix"
démarre en mai et sillonne encore une fois une bonne partie du monde
(Europe, Australie, Indonésie, Amérique du Nord…).
Le groupe pose ses guitares le 19 octobre 2009 au Zénith de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 2:25

Phoenix - Wolfgang Amadeus Phoenix



par Nadia Becir in SoYouTV - Vidéo du jour

Phoenix est en interview sur SoYouTV et c'est un événement ! Pourquoi ?
Parce que les quatre Versaillais (trop) longtemps boudés par leur pays d'origine
bénéficient enfin d'une juste reconnaissance de leur talent -
revendiqué depuis leur premier album United paru en 2000.
SoYouTV a rencontré deux de ses membres,
le charmant chanteur Thomas Mars et le séduisant bassiste Deck D'Arcy
! Interview !

Phoenix a sorti juste avant l'été l'excellent Wolfgang Amadeus Phoenix,
quatrième album du groupe en à peine 10 ans de carrière.
Enfin, Thomas Mars et sa bande séduisent le public français :
jusque-là, Phoenix était un groupe adulé outre-Manche
ou encore aux Etats-Unis et au Japon - un peu comme leurs potes
Jean-Benoit et Nicolas du groupe Air - mais trop peu connu en France.

Au niveau international, après moult apparitions sur des bandes originales de films,
des frères Farrelly ou encore de Sofia Coppola,
Phoenix se crée une bien belle réputation et devient ambassadeur de la fameuse
"French Touch".
Il ne manquait plus que les Français se réveillent !
Wolfgang Amadeus Phoenix est l'album de la consécration :
en plus de permettre à Phoenix d'accroître enfin les données de son compteur de fans français,
Phoenix devient le premier groupe à jouer au mythique Saturday Night Live aux Etats-Unis !
Autant dire la classe !

Depuis la sortie de l'album en mai, Phoenix parcourt le monde
et s'est posé quelque temps en France pour des concerts à guichets fermés.
SoYouTV a rencontré le groupe à quelques jours de leur excellent concert parisien du Zénith !

Interview à VISIONNER ICI : (les ITV du groupe sont rares)
http://new.fr.music.yahoo.com/blogs/soyoutv_video_du_jour/447/phoenixwolfgang-amadeus-phoenix/


Dernière édition par Nine le Jeu 5 Nov - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 3:02

Le succès américain de Phoenix
le groupe français qui chante en anglais




LE MONDE

Avant de débuter une tournée française donnée à guichets fermés,
Phoenix a séduit l'Amérique.
Depuis la sortie, fin mai, de leur quatrième album, l'excellent Wolfgang Amadeus Phoenix,
vendu déjà à plus de 150 000 exemplaires outre-Atlantique,
les Français ont donné aux Etats-Unis une trentaine de concerts,
certains devant 50 000 personnes, comme, le 2 octobre à Austin.

Depuis l'épanouissement d'une scène pop hexagonale chantant en anglais,
le rêve américain travaille les musiciens français.
Récemment, on a ainsi vu jouer aux Etats-Unis des groupes comme The Do, Cocoon
ou les Plastiscines (invitées dans la série culte "Gossip Girl").
On a constaté le buzz provoqué par le Stéphanois Sliimy,
sous contrat avec le label du blogger vedette Perez Hilton.

Tous n'atteignent pas les chiffres de vente de notre DJ star, David Guetta,
mais ces deux dernières années les Etats-Unis sont devenus, après le Benelux,
le deuxième marché pour l'exportation de la musique française,
toujours portée par les effets de la French touch qui, il y a une dizaine d'années,
a bouleversé les a priori des Anglo-Saxons à l'encontre de notre scène musicale.

Au rythme de leurs trois premiers albums
- United (2000), Alphabetical (2004),
It's Never Been Like That (2006) -,
vendus chacun outre-Atlantique à près de 30 000 exemplaires,
le pays d'Elvis les accueillera pour des tournées qui en feront une valeur sûre
d'un circuit rock pour initiés.

Leur plus large succès a été provoqué par Internet.
En avril, le quatuor, distribué par un label indépendant
(Cooperative Music pour l'Europe, Glassnote pour les Etats-Unis)
après trois albums chez EMI, décide d'offrir un de ses morceaux en téléchargement gratuit :
succès aussi massif qu'inattendu.
Le bouche-à-oreille numérique parvient alors jusqu'aux programmateurs
de l'émission "Saturday Night Live", institution télévisuelle qui, depuis 1975, sur NBC,
mêle humour et musique.

"Cette émission a fait boule de neige, souligne Laurence Muller,
responsable du développement international du groupe.
Subitement, des émissions, comme celles de David Letterman,
et des médias qui ne nous prêtaient pas attention nous ont permis de pénétrer
des millions de foyers."

L'accueil critique se révélera excellent.
En particulier celui du site Internet américain Pitchfork.com,
réputé comme prescripteur majeur du bon goût rock international.
En quoi le groupe plaît-il aux Américains ?

"Ils écrivent des chansons accrocheuses, à la fois vivantes et intelligentes,
analyse aujourd'hui le journaliste Ryan Dombal, qui avait noté 8,5/10
Wolfgang Amadeus sur Pitchfork.
Indéniablement, le fait d'être Français les entoure d'une aura "cool",
mais leurs morceaux sonneraient aussi bien s'ils venaient du Kansas."

Autre touche "cool" souvent remarquée,
le couple formé depuis plusieurs années par Thomas Mars et la cinéaste Sofia Coppola.
Au-delà de l'anecdote people, existe une collaboration créative.
Après leur avoir demandé de participer à Lost in Translation et Marie-Antoinette,
Sofia Coppola a confié au groupe la bande originale de son prochain film, Somewhere.

La vie familiale new-yorkaise du chanteur permet de cultiver la présence américaine du quatuor.
"Pour réussir sur ce territoire immense, il faut que les gens vous voient,
confirme Laurence Muller. Cela exige beaucoup de présence."

"Nous avons été bien accueillis partout, estime Thomas Mars,
même à l'époque des disputes franco-américaines sur l'Irak.
Sauf au Texas, où le bottier de George Bush avait refusé de nous servir
parce que nous étions français..."

En décembre, Phoenix prolongera son histoire d'amour avec les Etats-Unis
par trois nouvelles semaines de tournée.

Phoenix. Le 19 octobre, au Zénith, à Paris (complet).
Tournée en France jusqu'au 22 octobre : le 20 octobre à Bordeaux,
le 21 à Toulouse et le 22 à Nantes.
www.wearephoenix.com.

Stéphane Davet
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 5 Nov - 4:34

Phœnix, la classe internationale



Le groupe français que le monde entier nous envie,
était hier sur la scène d'un Bikini des grands soirs.

Aussi populaire à l'étranger que scandaleusement sous-estimé ici, le quatuor versaillais
(rejoint par deux musiciens additionnels) n'a même pas eu à forcer son talent
pour mettre à genoux un public tout acquis à la cause de ces impeccables bombes pop
(Too Young, 1901, Lisztomania...)

qui ont déjà fait craquer le reste de la planète, des États-Unis au Japon.
C'est que la classe du groupe de Thomas Mars (M. Sofia Coppola à la ville)
et ses camarades ravage absolument tout sur son passage.

Toute en harmonies implacables et mélodies voraces,
en tourneries basse-batterie titanesques et riffs insolemment irrésistibles,
la musique de Phœnix fait l'effet de ces bonbons dont on retrouve avec plaisir
le goût acidulé dès qu'on les croque.

La voix de Thomas n'est pas étrangère à ce sentiment rassurant de retrouver
des chansons-amies qui, nourries à la pop,
sont allées chercher du groove dans la musique black, du « cool » dans le soft-rock américain,
de la texture dans l'électronique pour les intégrer à leur baraka mélodique
et leur talent d'écriture Scéniquement, le groupe est solide, carré et puissant,
poussé par Thomas Hedlund, le phénoménal batteur Suédois,
et les deux frangins guitaristes aux pleins et déliés délicieusement complices.
Thomas fait le show, le décor et les lumières sont minimalistes et les chansons excellentes.
Que la pop parait simple quand elle est jouée à la perfection.

LA DEPECHE DU MIDI
Yves Gabay
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13083
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 3 Déc - 16:03

PHOENIX NOMINES AUX GRAMMY AWARDS 2010

Category 22 - Best Alternative Music Album (Vocal or Instrumental.)

* Everything That Happens Will Happen Today
David Byrne & Brian Eno
[Yep Roc Records]

* The Open Door
Death Cab For Cutie
[Atlantic]

* Sounds Of The Universe
Depeche Mode
[Capitol]

* Wolfgang Amadeus Phoenix
Phoenix

[Loyaute/Glassnote Records]

* It's Blitz!
Yeah Yeah Yeahs
[DGC Records/Interscope]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Dim 24 Jan - 11:18

Phoenix au top !

Et pan dans les dents de l'ancienne maison de disques de Phoenix !
Le groupe vient de vendre en France 50 000 exemplaires de leur
« Wolfgang Amadeus Phoenix »
ce qui leur donne le droit de poser un disque d'or au-dessus de leur cheminée.
Ce qui est effectivement de très bon goût.

Plus fort, le groupe a aussi écoulé carrément 300 000 autres albums chez les américains.
Oui, oui au pays de Lady Gaga !

Phoenix nommé aux Grammy Awards !

Le groupe versaillais est nommé dans la catégorie Meilleur album indé
aux prochains Grammy Awards, qui se tiendront le 31 janvier aux USA.

Décidément, 2009 aura été l'année de la consécration pour les Français de Phoenix !
Leur dernier album Wolfgang Amadeus Phoenix est nommé aux 52èmes Grammy Awards,
l'une des plus prestigieuses cérémonies américaines,
qui se tiendra le 31 janvier prochain au Staples Center de Los Angeles.
Les quatre Versaillais concourent dans la catégorie Meilleur album de musique alternative,
aux côtés de Depeche Mode , Death Cab For Cutie, les Yeah Yeah Yeahs ,
et le tandem David Byrne & Brian Eno .
Et puisque qu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule,
sachez que Wolfgang Amadeus Phoenix vient d'être cetifié Disque d'Or en France !

Phoenix donnera une série de concerts en France au mois de mars
(dont une date déjà soldout à l'Olympia le 22) avant de prendre la route des festivals cet été.
Le groupe a déjà confirmé sa venue au festival Musilac,
qui aura lieu du 16 au 18 juillet à Aix les Bains .

« Best alternative album ».
Bravo les gars !

Le groupe sera aussi en concert un peu partout en mars. Et hop, voici les dates :

- 24 mars : L'Autre Canal, Nancy, France (1ere partie : Two Door Cinema Club)
- 23 mars : MC2, Grenoble (1ere partie : Two Door Cinema Club)
- 22 mars : L'Olympia, Paris (1ere partie : Two Door Cinema Club)
- 21 mars : La Vapeur, Dijon (1ere partie : Two Door Cinema Club)
- 20 mars: Le Dock Des Suds, Marseille
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13083
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Mar 9 Fév - 15:38



Wolfgang Amadeus Phoenix chez Sofia Coppola

Le quatuor versaillais aux accents rock-synthé va composer la musique du dernier film de Sofia Coppola intitulé Somewhere, tourné au Château Marmont à Los Angeles avec Stephen Dorff. On est loin du Château de Versailles de Marie-Antoinette ! Le sujet du film relatera l’histoire d’un ex bad-boy retrouvant sa fille de 11 ans dans le Los Angeles contemporain.

Fort d’un Grammy Award remporté dans la catégorie meilleur album alternatif pour "Wolfgang Amadeus Phoenix" en 2010, le groupe continue dans sa triomphale lancée et est en passe de devenir un nom incontournable de cette décennie. Cocorico ! Phoenix connaît actuellement un succès colossal, tant par la personnalité des membres que l’exotisme des sonorités aux Etats-Unis.



A la musique, Thomas Mars, leader du groupe et mari de Sofia Coppola, semble avoir changé d’approche musicale pour la conception de ce prochain album, davantage centré sur les sonorités. Un son minimaliste qui sied plus volontiers au thème de Los Angeles, ses voitures, motels et autres road-trip. Un travail d’ingénieur plutôt que de compositeur confie l’intéressé, particulièrement adapté aux images. Voilà comment Phoenix définit son approche pour un album qui s'annonce sous les meilleurs auspices.

On connaît le fort attachement de Sofia Coppola pour la musique, cette francophile a d’ailleurs fait appel à plusieurs reprises au groupe français Air pour réaliser les bandes-originales de ses films. On se souvient en particulier du somptueux Virgin Suicides mis en musique par le duo éléctro. Cette collaboration révéla un titre extrêmement connu, et hissé au rang des morceaux cultes de notre époque : "Playground Love".

Les musiques des films de Sofia Coppola (elle a réalisé un triptyque sur l’adolescence) sont variées. Dans Lost In Translation, la réalisatrice choississait de confronter Sébastien Tellier, Phoenix, Squarepusher et Air dans une sorte de pot-pourri brillant. Marie-Antoinette prenait la liberté d’associer la musique très années 80 de ‘Siouxsie And The Banshees’ ou ‘The Cure’ à un récit on ne peut plus dix-huitièmiste. Beaucoup d’audace mais aussi une pertinence dans le propos : la musique n’a pas d’âge... Point de comparaison entre les deux groupes fétiches de la réalisatrice Air et Phoenix : ils sont tous deux issus de Versailles, se connaissent et s’apprécient, et ont collaboré ou du moins repris des titres l’un à l’autre. Ils forment la clé de voûte du mouvement que l’on appelle french touch au même titre que Daft Punk et Justice.



Alors à quoi s’attendre concrètement ? A un déluge de bruit et de son ? Sûrement pas, plutôt a une musique discrète, un cadre sophistiqué et classieux, sans fioriture, adapté à la ville des anges, pour un voyage au pays des sons. Réponse à Cannes ?

Charles Bouchet (09 février 2010)

http://www.commeaucinema.com/tournage/wolfgang-amadeus-phoenix-chez-sofia-coppola,177596
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Lun 15 Fév - 17:39

PHOENIX EN JUILLET 2010
FRANCOFOLIES LA ROCHELLE



Phoenix, Ces quatre Versaillais forment le groupe français le plus connu au monde
et viennent d'écluser 300 000 albums outre-Atlantique et d'y rafler un Grammy Award,
considéré comme l'Oscar des musiques actuelles.

Si le son de Phoenix se rapproche évidemment davantage de la scène
pop-rock anglo-saxonne que des mélodies de la nouvelle scène tricolore,
la présence de ce groupe à l'affiche des Francos est tout de même un joli coup.
Pourtant originaire de Versailles, le trio fondateur (1995)
reste paradoxalement plus connu aux États-Unis ou au Japon que dans son propre pays.

Début février, lors de la cérémonie des Grammy - les Oscars de la musique américaine - Phoenix a même été sacré, dans la catégorie,
meilleur album alternatif pour « Wolfgang Amadeus Phoenix ».
Se payant ainsi le luxe de devancer des légendes de la pop comme
Depeche Mode et le duo formé par David Byrne et Brian Eno.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Mar 27 Avr - 14:04

Phoenix signe la bande originale
du prochain Sofia Coppola



L'histoire d'amour entre la cinéaste américaine et le quatuor versaillais se poursuit.
C'est désormais officiel,
le groupe Phoenix composera la bande originale du prochain film de Sofia Coppola,
Somewhere, dont la sortie est prévue à la fin de l'année.

Somewhere

nouveau film de Sofia Coppola,
réunira Stephen Dorff (Public Enemies, World Trade Center…)
et Elle Faning (L’Etrange Histoire de Benjamin Button, Babel…)
et s’intéressera à l’intimité entre un acteur bad-boy et sa fille de 11ans.
Le tournage débutera au mois de Juin et devrait se dérouler
entre Los Angeles et L’Italie.

Le guitariste du groupe, Christian Mazzalai,
a déclaré à MTV que la réalisatrice
(qui est aussi la compagne du chanteur Thomas Mars)
Qui se ressemble, s’assemble et quand le talent est là, autant ne pas le gâcher.
Elle leur avait demandé de créer des morceaux dans la veine de Love like sunset,
un titre extrait de leur dernier album Wolfgang Amadeus Phoenix.

Les frenchies avaient déjà collaboré avec la cinéaste pour la musique du film
Virgin Suicides (2000) et Lost in Translation (2004).

VIRGIN SUICIDES


Le groupe rendra par ailleurs visite à son public à l'occasion
de sa tournée des festivals cet été dans l'Hexagone.

Le quatuor sera notamment :

au festival Beauregard à Hérouville Saint-Clair (17) le 2 juillet,
au Main Square Festival d'Arras le 3,
aux Francofolies de La Rochelle le 16,
aux Vieilles Charrues de Carhaix le 17,
au festival les Voix du Gaou de Six Fours (83) le 28
et enfin au festival de Carcassonne le 29.


Dernière édition par Nine le Mar 27 Avr - 14:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13083
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Jeu 9 Sep - 10:06

Phoenix "engoldé" par la RIAA


C'est assez rare pour que ce soit souligné. L'album de production française Wolfgang Amadeus Phoenix du groupe Phoenix vient d'être certifié or aux Etats-Unis, pour plus de 500 000 exemplaires vendus.

"Contrairement à ce qu'il se passe en France, les USA comptabilisent les ventes de l'opus en digital. Au mois de juin, le ratio était de 66 % de ventes en digital pour le reste en physique" précise Laurence Muller, label manager de la structure montée par Phoenix mais également en charge de l’international.

Approchant les 70 000 ventes en France, l'album s'est aussi écoulé à plus de 40 000 copies au Canada et 150 000 dans le reste du monde. La dernière en date à avoir atteint le seuil du disque d'or aux Etats-Unis était Feist, avec l'album The Reminder (2009). Avant elle, Manu Chao avait renouvelé l'expérience à deux reprises (La radiolina en 2008 et Proxima Estacion qualifié platine en 2003). Quant au groupe Daft Punk, c'est en 2001 que leur Homework avait été certifié or.

http://www.musiqueinfo.com/news/bizness/phoenix-engolde-par-la-riaa.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9661
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Mar 2 Nov - 12:38

Phoenix et Daft Punk électrisent New York


Par FRANÇOIS-LUC DOYEZ


Fin du show pour Phoenix,
rejoint sur la scène du Madison Square Garden par
Daft Punk.


La connexion versaillaise fonctionne toujours: ce jeudi, Phoenix
faisait l'une des plus grosses dates de sa tournée américaine,
avec un concert au Madison Square Garden devant 20000 spectateurs.
Et, surprise, le groupe d'indie pop s'est fait accompagner par Daft Punk sur scène.
Les deux groupes ont joué plusieurs de leurs titres ensemble,
comme 1901 ou Harder Better, Faster, Stronger
pour un public aux anges devant l'apparition du duo casqué.

Les liens entre les membres des deux formations
remontent à leur enfance versaillaise:
Branco, le guitariste de Phoenix faisait partie de Darlin',
la formation de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Cristo avant Daft Punk.

Le concert aura été le point culminant d'une année exceptionnelle pour Phoenix :

en janvier, ils recevaient le Grammy award du meilleur album de musique alternative
(alors qu'ils étaient opposés à Brian Eno, Death Cab for Cutie,
Yeah Yeah Yeahs et Depeche Mode),
et aujourd'hui ils sont le premier groupe français à se produire
dans le Madison Square Garden.

Quant à Daft Punk, cinq ans après Human after all, ils ont composé la bande-son de Tron :
L'héritage. La sortie de l'album est prévue pour le 6 décembre 2010.

En juillet dernier, le duo avait été fait chevalier des Arts et des Lettres,
sûrement pour la qualité de leurs textes.


videos disponibles ici sur le lien LIbération :
http://next.liberation.fr/musique/01012297631-phoenix-et-daft-punk-electrise-new-york

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13083
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Mer 12 Oct - 19:08

Premières images du documentaire sur le groupe Phoenix (vidéo)

From A Mess To The Masses, documentaire qui retrace l'incroyable tournée mondiale des Phoenix pour leur quatrième album Wolfgang Amadeus Phoenix, sera diffusé demain (13 Octobre) sur Arte. Une occasion unique de s'immiscer dans le quotidien du groupe versaillais devenu aujourd'hui mythique !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2399
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: PHOENIX   Dim 16 Oct - 18:48



.

A revoir : le documentaire d’Arte sur la saga Phoenix


«From a mess to masses» retrace l'ascension du groupe versaillais et sa conquête des Etats-Unis. Diffusée jeudi sur la chaîne, la vidéo est dispo en ligne.


Antoine Wagner, le réalisateur de From a mess to masses a suivi Phoenix entre 2009 et 2010 lors de la tournée mondiale de la troupe française qui a suivi son album Wolfgang Amadeus Phoenix.

De Versaillles à Tokyo en passant par New-York, retour en vidéo sur l'itinéraire du plus grand groupe rock français actuel.










.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PHOENIX   

Revenir en haut Aller en bas
 
PHOENIX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RETRO - PHOENIX
» Phoenix (Phoenix Rising)
» Bulle de coco (Yuzu and Cocoa)
» PHÉNIX (DC)
» Milles excuses phoenix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: ROCK & POP MUSIC :: Rock and Roll-
Sauter vers: