H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SALUT LES COPAINS - 50 ANS

Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10397
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: SALUT LES COPAINS - 50 ANS   Lun 19 Oct - 18:24

Salut les copains
les 50 ans d’un faiseur de stars


GENERIQUE DE L'EMISSION
Le 19 octobre 1959, Europe numéro 1 diffusait les premiers tubes rock et yéyés dans
Salut les copains
Le succès durera dix ans, et aura créé des idoles immortelles.
Pour toujours symboles d’une époque
Qui peut se dire héritier de Salut les copains, premier programme radiophonique pour les jeunes en France, né il y a cinquante ans ?
Les nostalgiques – ceux qui ont vécu les yéyés mais aussi ceux qui auraient aimé les connaître – pourront fêter le demi-siècle de l’émission culte, qui a créé des stars devenues mythiques.

DOSSIER
Daniel FILIPACCHI
Né le 12/01/1928
Journaliste, éditeur et patron de presse.
Animateur de l'émission "Salut les copains.
Spécialiste du jazz.
Fondateur du groupe de presse Hachette Filipacchi Média.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sous l’impulsion de Lucien Morisse,
emblématique directeur d’Europe numéro 1,
Daniel Filipacchi et Franck Ténot, jeunes journalistes passionnés de jazz et de rock,
décident six mois après l’arrivée au pouvoir de De Gaulle de bouleverser le paysage radiophonique : ce sera chaque jour en fin d’après-midi, pendant deux heures entrecoupées d’interviews.

Le succès est immédiat :
la génération transistor se délecte de ce ton révolutionnaire qui leur ressemble. On se tutoie à l’antenne, on ne se dit pas « bonjour » mais « salut ».

Tour à tour, Richard Anthony, Franck Alamo, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Sylvie Vartan,
Jacques Dutronc, Sheila, les Rolling Stones, Françoise Hardy, France Gall, Michel Polnareff,
les Beatles ou Claude François deviennent le « chouchou de la semaine »,
titre envié qui garantit la vente d’un million de disques.

Très vite, Filipacchi et Ténot, aidés de deux jeunes photographes talentueux
Jean-Marie Périer et Tony Franck, lancent dans les kiosques un magazine éponyme,
bientôt doté du diminutif « SLC ».

Tournées et concerts labellisés s’enchaînent.
Le 23 juin 1963, place de la Nation, Salut les copains galvanise 200 000 jeunes
venus applaudir Richard Anthony, Johnny Hallyday, Danyel Gérard, Sylvie Vartan et Dick Rivers.
« Mauvaise influence »

La polémique entre yéyés et « croulants » fait rage le lendemain.
Des incidents se sont produits et une partie de la presse s’émeut de cette jeunesse
« sous mauvaise influence ».
Daniel Filipacchi répond :
« Aucune formation politique n’a jamais réussi à mobiliser une telle armée de moins de 20 ans.
Voilà pourquoi nous sommes attaqués ! »

Salut les copains a été aussi le maillon entre les maisons de disques et le jeune public.
Tous les artistes de cette époque peuvent remercier les visionnaires Filipacchi et Ténot qui,
en plein American Dream, ont formé une incroyable chaîne d’amitié,
souligne le spécialiste des yéyé Fabien Lecoeuvre.

Europe 1 fêtera Salut les copains dès mardi, jour anniversaire, en recevant Daniel Filipacchi à 8h40.
Du 30 octobre au 1er novembre, un week-end spécial mobilisera Jean-Marie Périer
et plusieurs journalistes de l’époque.
Dans l’émission On connaît la musique, Thierry Lecamp invitera la jeune génération à reprendre les tubes yéyés.

Côté édition, la Fondation Franck Ténot (décédé en 2004) co-édite un volumineux ouvrage,
L’aventure Salut les copains, préfacé par Daniel Filipacchi.
Flammarion propose Nos années Salut les copains de Christophe Quillien.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Europe 1, Universal Music et les éditions du Montparnasse s’associent pour deux coffrets collector :
le premier réunit 3 DVD d’extraits de Salut les copains et 140 chansons cultes ;
le second, en 4 CDs, propose de revivre les années radio de 1959 à 1969.

Source France soir.


Dernière édition par Nine le Lun 19 Oct - 19:43, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10397
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SALUT LES COPAINS - 50 ANS   Lun 19 Oct - 18:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En 1959, une émission de radio quotidienne va réveiller les fins d'après-midis d'Europe 1 :
SLC ou "Salut les copains", puis, en 1962, son magazine papier dont le tirage va atteindre
le million d'exemplaires (avec plus tard son pendant féminin MAT/Mademoiselle âge tendre).

Les photos du magazine étaient toutes signées Jean-Marie Périer ou Tony Franck,
aussi connus que leurs modèles.
L'émission de radio conçue et présentée par le fils de l'inventeur du livre de poche,
qui deviendra ensuite lui-même propriétaire d'un célèbre groupe de presse,
Daniel Filipacchi avec son compère Frank Ténot.
50 ans plus tard, un coffret triple DVD annoncé pour début novembre risque bien de faire twister pas mal de nostalgiques et de curieux pour les fêtes.
Le premier DVD démarre avec une séquence filmée de l'émission de radio, Filipacchi reçoit Johnny pour "Noir c'est noir", ils font allusion à une pochette des Stones "habillés en femmes" en rapport avec le titre d'un morceau dont aucun ne sait prononcer le nom... ("Have you seen your mother, baby, standing in the shadow?

Les textes des chansons parlaient tous de copains, de la bande, des amours trahies, déçues,
des infidélités pardonnées, des espoirs de s'aimer à nouveau,
"... le temps des copains, le temps des amours et de l'aventure..." (F. Hardy)...
L'époque était celle de l'insouciance, du plein emploi, de l'émancipation, de la dernière surprise-partie, du "chouchou de la semaine", de la couverture du dernier SLC...
On les a appelé les yé-yé, viendraient ensuite les hippies, Katmandou, Bali, les rockstars, les drogues dures, les premières overdoses (Jimmy Hendrix, Janis Joplin, Brian Jones, Jim Morrison),
on n'en est pas encore là, pas en France, mais tout y prépare...
Le parti pris du documentaire, c'est de laisser la parole, le silence, au montage qui fera le travail et ça le fait, très vite, on est parachuté dans les années 60, on regarde sur sa télé un florilège habilement monté d'extraits d'émissions cultes des années 60, voire des enregistrements à l'Olympia.
Aurait-on préféré des commentaires, des explications à cette totale immersion en SLC land? Pas sûr... Exit 2009, pendant des heures on est transporté dans les années 60, à rebours...
-----
cinemaniac


Jean Francois Michael Adieu Jolie Candy


Dernière édition par Nine le Lun 12 Avr - 16:28, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10397
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: SALUT LES COPAINS - 50 ANS   Lun 19 Oct - 18:59

Richard Anthony
“C’était une seconde famille”