H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MIKE BRANT

Aller en bas 
AuteurMessage
valérie972

avatar

Féminin Nombre de messages : 188
Age : 47
Localisation : 92
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: MIKE BRANT   Mar 20 Mai - 7:57



Moshé Michaël Brand, plus connu sous le nom de Mike Brant, était un chanteur crooner israélien, né le 1er février 1947 à Famagouste (Chypre) et décédé le 25 avril 1975 à Paris.


Origine
Il est le fils de Bronia Rosenberg, originaire de Lodz en Pologne, rescapée d'Auschwitz, et de Fichel Brand, résistant polonais originaire de Bilgoraj, de 20 ans son aîné. Ses parents se marient au sortir de la guerre puis essaient d'immigrer en Palestine mandataire, mais seront refoulés par les Britanniques dans un camp d'accueil à Famagouste à Chypre. C'est dans ce camp que naît Mike Brant. La famille Brand parvient finalement à débarquer en Israël à Haïfa fin septembre 1947 et y vit de l'agriculture dans un kibboutz en Galilée. Mike Brant ne parle qu'à l'âge de 4 ans et affirme très tôt à son entourage « plus tard, je serai vedette... ou clochard ! ». Il rentre à l'âge de 11 ans dans la chorale de son école.

À 15 ans et demi, il est choisi pour animer le réveillon de la Saint Sylvestre dans un grand hôtel d'Haïfa et à 17 ans, il devient un artiste reconnu dans les grands hôtels israéliens, à la tête de son groupe « les Chocolate's ». Il interprète pour la clientèle internationale des hits américains de ses chanteurs préférés : Tom Jones, Elvis Presley, Frank Sinatra, Aretha Franklin, les Platters.

Son père décède en 1967 et Mike Brant en est très affecté. Désormais, il commencera chacune de ses prestations par interpréter, en son honneur, la chanson préférée de son père. Peu après, à l'âge de 20 ans, il entre comme chanteur dans la célèbre troupe du grand music-hall d'Israël, Lakat Karmon et pendant deux ans, il fait connaître en Afrique, en Australie et aux États-Unis des airs du folklore israélien. Puis, il est embauché dans un night-club (le "Baccara") à Téhéran en Iran, et est remarqué par Sylvie Vartan et Carlos, qui l'invitent en France, bien qu'il ne parle pas le français et à peine l'anglais.


En France

C’est en 1969 qu’il arrive à Paris, et se produit grâce à Carlos au club Bistingo. Carlos lui fait également rencontrer Jean Renard, l’un des compositeurs de Johnny Hallyday qui lui écrit Laisse moi t’aimer. Il passera 2 mois à travailler la chanson dans les studios, en réécrivant phonétiquement les paroles en hébreu. Grâce à son travail acharné, la chanson devient rapidement un énorme succès et il est invité dans les émissions de télévision qui le font connaître. Il vendra plus d’un million de disques de son premier hit.

Le 28 octobre 1970, il interprète « Mais dans la lumière » et remporte le Grand Prix RTL international, référence de l’époque. Le 14 février 1971, il est victime d’un accident de la route à Bourg-en-Bresse. Il subit un traumatisme crânien et s’en sort très secoué. En novembre 1971, Dalida lui propose de participer à son prochain spectacle à l’Olympia de Paris, qui dure 17 jours. À cette époque, il part en tournée avec Esther Galil, avec qui il noue une grande amitié.

En 1972, il chante Qui saura, reprise de Ché Sara de José Feliciano, qui devient rapidement numéro 1 des hits et dépasse Claude François en popularité. Puis, c'est au tour de C'est ma prière et, en 1973, viennent trois autres succès : "Rien qu’une larme", "Tout donné, tout repris" et "Viens ce soir". Il enchaîne tournée sur tournée et soixante-dix galas pendant l’été. En 1974, d’autres succès voient le jour : "C’est comme ça que je t’aime", "Serre les poings et bats-toi", "On se retrouve par hasard" et "Qui pourra te dire ?".

Mike Brant a été enterré dans le cimetière Camp David de Haïfa en Israël le 7 mai 1975.


Principaux succès


1970 Laisse moi t'aimer
1970 Mais dans la lumière
1970 Parce que je t'aime plus que moi
1971 A corps perdu
1972 Qui saura
1972 C'est ma prière
1972 Sans amis
1973 Rien qu'une larme
1973 Toi mon enfant
1973 Tout donné, tout repris
1973 Viens ce soir
1974 Serre les poings et bats toi
1974 Qui pourra te dire
1974 C'est comme ça que je t'aime
1974 Toutes les couleurs
1975 Dis lui

Source: Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10501
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MIKE BRANT   Mar 20 Mai - 9:49

Merci Valerie 972 c 'etait un tres bon chanteur, il avait fait une reprise de GEORGIA magnifique.

Beau souvenir ❤
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Etoile

avatar

Féminin Nombre de messages : 712
Age : 42
Localisation : Parisienne
Humeur : merci aux créatrices de ce forum
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: MIKE BRANT   Sam 24 Mai - 18:41

J'aime beaucoup je l'ais beaucoup écouté quand j'étais petite , que de souvenir merci Valerie bisous
Revenir en haut Aller en bas
karine

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 28
Localisation : 58
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: MIKE BRANT   Mar 8 Juil - 22:04

moi aussi j'adore ce chanteur je crois avoir tout ses albums ou presque
Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14299
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: MIKE LAISSE NOUS T'AIMER   Mar 17 Aoû - 9:45



Une comédie musicale de Gadi Inbar
Adaptation française de Laurence Sendrowicz
Mise en scène Thomas le Douarec
Décors et Costumes Fréderic Pineau
Chorégraphe et assistante à la m.e.sc. Sophie Tellier
Lumières Patrick Meeus
Direction vocal Marco Beacco
Musiques additionnelles, nouvelles chansons Reinhardt Wagner, Michel Jourdan
Direction Musicale Reinhardt Wagner et Laurent Desmurs
Son Philippe Parmentier
Producteur délégué Marc Soustras
Assistant décorateur Matthieu Beutter
Assistant costumier Jérôme Bourdin



AVEC

Gregory Benchenafi : Mike Brant
Valérie Vogt : la mère de Mike
Christian Mulot : le père de Mike et Victor
Eric Boucher : Gérard Turennes / Radjid / Officier ss
Gilles Nicoleau : Simon Kaufmann / le secrétaire de permanence du commissariat / Officier
Jean-Paul Bazziconi : Jean Bouillon / Tsion / Journaliste et animateur télé
Antonio Interlandi : Manuel et le policier
Prisca Demarez : Dominique / choriste et danseuse
Aurore Delplace : Sylvie Vartan / La Journaliste / l’infirmière/ Mike enfant / la Fan / choriste et danseuse
Alexandra Sarramona : Felicita / la putain, la co-présentatrice du Midem choriste et danseuse
Caroline Devismes : Dalida / la co-présentatrice du Midem /choriste et danseuse


Pour la première fois en France, un spectacle musical lève le voile sur la véritable histoire de Mike Brant, ce chanteur populaire à la personnalité aussi charismatique que complexe qui a transformé sa vie en destin.

Sur la scène du Comédia, le public français pourra découvrir la pièce musicale de Gadi Inbar MIKE. Laisse nous t’aimer qui fait revivre l’histoire extraordinaire et tragique du chanteur Mike Brant.

Ce spectacle musical complet se propose de faire découvrir non seulement les coulisses de l’itinéraire de ce chanteur populaire qui subjuguait le public par sa beauté et sa voix mais aussi des aspects plus secrets de sa personnalité, de ses débuts jusqu’à sa fin tragique. Grâce à de brillants comédiens et musiciens et à la présence des incontournables succès du chanteur, ce spectacle nous permet de revivre, ou de découvrir, cette histoire bouleversante. MIKE. Laisse nous t’aimer est avant tout une lettre d’amour au chanteur disparu.


L'HISTOIRE

La pièce va entraîner les spectateurs dans les coulisses de la vie du chanteur, né en 1947 à Nicosie, dans un camp de réfugiés, élevé au sein d’une famille traumatisée par l’Holocauste, qui réussira en France, par sa beauté éblouissante et son immense talent, à séduire des millions de fans.

Repéré et encouragé par Sylvie Vartan et Carlos en mai 1969 à Téhéran, où il se produit avec un orchestre, Mike Brant décide de venir tenter sa chance en France. Le compositeur Jean Renard et Gérard Tournier, l’imprésario de Sylvie, lui signent un premier contrat et produisent son premier 45 tours Laisse-moi t’aimer.

En quelques mois, Mike devient une véritable idole pour des milliers de jeunes filles françaises. Ses tubes envahissent les hit-parades : Qui saura, C’est ma prière, Rien qu’une larme... Il devient le chanteur le plus populaire de France.