H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PRIX NOBEL DE LITTERATURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: PRIX NOBEL DE LITTERATURE   Jeu 8 Oct - 1:14

LES NOBEL'S



Deux Américains, Joyce Carol Oates et Philip Roth,
tenaient la corde avec l'Israélien Amos Oz mercredi
à la veille de l'attribution du très convoité prix Nobel de littérature.

Et ce particulièrement après que le plus éminent des juges
de la très secrète Académie suédoise se soit démarqué de son prédécesseur
en estimant que oui,
des écrivains américains étaient tout à fait susceptibles de décrocher la récompense.

L'Académie ne rend pas publique la liste de ses nominés,
réduite à cinq finalistes depuis mai, et utilise des noms de code en public...

Le Nobel 2008, le Français Jean-Marie Gustave Le Clézio était ainsi "Châteaubriand",
le dramaturge britannique Harold Pinter (2005) était devenu "Harry Potter",
tandis que le Turc Orhan Pamuk (2006) était "OP",
qui en Suède est avant tout le nom d'une boisson forte.

"C'est parfois, quand nous retrouvons dans des lieux publics,
et que nous devons utiliser des noms de code, mais ça n'est pas fréquent", explique le secrétaire permanent de l'Académie, Peter Englund.

Au jeu des pronostics,
la firme de pari britanniques Ladbrokes se concentre sur Oz,
l'Allemagne Herta Mueller et un tiercé d'Américains:
Oates, Roth and Thomas Pynchon.

L'année dernière,
le secrétaire sortant Horace Engdahl
s'en était pris à la littérature américaine, jugée trop isolationniste pour un Nobel.
Son successeur a changé de ton,
estimant qu'il y a dans toutes les zones linguistiques
"des auteurs méritant et pouvant obtenir le prix Nobel,
et cela vaut aussi pour les Etats-Unis et les Amériques".

Le dernier Nobel de littérature américain avait été à Toni Morrison en 1993.
Et aucun sud-américain n'a gagné depuis Gabriel Garcia Marquez en 1982.
AGENCE PRESSE.


Dernière édition par Nine le Jeu 8 Oct - 2:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PRIX NOBEL DE LITTERATURE   Jeu 8 Oct - 2:10

LE PRIX NOBEL

Le prix Nobel est une récompense de portée internationale.
Remis pour la première fois en 1901,
les prix sont décernés chaque année à des personnes
« ayant apporté le plus grand bénéfice à l'humanité »,
par leurs inventions, découvertes et améliorations
dans différents domaines de la connaissance,
par l'œuvre littéraire la plus impressionnante,
ou par leur travail en faveur de la paix,
suivant ainsi les derniers vœux d'Alfred Nobel, inventeur de la dynamite.
(oui vous avez bien lu : de la dynamite !)

Au XXIe siècle, les prix sont décernés au courant du mois d'octobre
de chaque année.
La cérémonie de remise des prix a lieu le 10 décembre,
jour anniversaire de la mort d'Alfred Nobel.

Le Prix Nobel doit couronner une
"personne qui a produit
dans le domaine de la littérature l'oeuvre la plus remarquable
dans une direction idéale".


Il est distribué depuis 1901, mais n'a pas été décerné pendant la seconde guerre mondiale. Boris Pasternak a dû le refuser en 1958, à cause des pressions de l'Union soviétique.
Jean-Paul Sartre l'a refusé en 1964.

Le jury du Prix Nobel fournit toujours une explication à son choix.

Sur la page consacrée à chaque auteur primé,
on peut lire le discours de présentation ou "Presentation speech",
qui explique en détail les motifs du choix du jury.

Un communiqué de presse résume par ailleurs en quelques mots les qualités littéraires
qui ont valu à l'auteur d'être couronné pour l'ensemble de son oeuvre.

Par exemple, l'année dernière, Jean-Marie Le Clézio est dit
"écrivain de la rupture,
de l'aventure poétique et de l'extase sensuelle,
l'explorateur d'une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante".

Doris Lessing, en 2007, avait été louée ainsi par l'Académie suédoise comme
" la conteuse épique de l'expérience féminine, qui avec scepticisme,
ardeur et une force visionnaire scrute une civilisation divisée".

Orhan Pamuk, en 2006, est récompensé comme celui qui
"à la recherche de l'âme mélancolique de sa ville natale,
a découvert de nouveaux symboles spirituels pour le choc et l'entrelacement des cultures".

L'année dernière, les chances des Etats-Unis paraissaient très faibles,
et l'européocentrisme à son apogée,
dans les déclarations du secrétaire de l'Académie suédoise, Horace Engdahl :

"Les Etats-Unis sont trop isolés. Ils ne traduisent pas assez
et ils ne participent pas au grand dialogue des littératures.
Cette ignorance les restreint. [...]
Il y a de la littérature de qualité dans toutes les grandes cultures,
mais on ne peut échapper au fait que l'Europe, toujours,
est le centre du monde littéraire".
Cette année, le nouveau secrétaire Peter Englund a estimé que le prix,
ces dix dernières années, s'était montré trop eurocentré.

La rumeur rappelle, d'autre part, qu'aucun poète n'a été nobélisé depuis 13 ans,
(c'était la Polonaise Wislawa Szymborska),
et qu'il serait temps d'en récompenser un(e) cette année.

Dernier élément, jusqu'en 1974, le prix pouvait être décerné à titre posthume.

Un changement des statuts du Prix Nobel a rendu ce cas impossible,
sauf si l'auteur récompensé meurt après l'annoncement du Prix.


Dernière édition par Nine le Jeu 8 Oct - 2:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PRIX NOBEL DE LITTERATURE   Jeu 8 Oct - 2:19

Le Prix Nobel de littérature 2009
sera décerné jeudi.



Amos Oz

Les paris sur le nom du prochain Prix Nobel de littérature sont ouverts.
Pour le moment,
l'écrivain israélien Amos Oz est en tête
chez les bookmakers britanniques.
L'écrivain, né à Jérusalem en 1939, est connu notamment pour Une histoire d'amour et de ténèbres.
Engagé en faveur de la paix entre Israël et la Palestine,
il soutient le mouvement israélo-palestinien La Paix maintenant,
condamne la politique de colonisation et a écrit des essais comme
Imaginer l'autre ou Comment guérir un fanatique.
Mais bien qu'il soit pour l'instant donné favori, à 4 contre 1, rien n'est joué.
Le "gagnant" de l'année dernière, JMG Le Clézio, faisait partie des outsiders,
à 14 contre 1.

Les autres favoris :

Assia Djebar: Auteure algérienne d'expression française, née en 1936.
Ancienne élève de l'ENS de Sèvre, elle siège depuis 2006 à l'Académie française.
Ses livres évoquent l'émancipation des femmes, le rapport entre les différentes langues (Femmes d'Alger dans leur appartement, nouvelles, 1980, Loin de Médine, roman, 1991,
Ces voix qui m'assiègent: En marge de ma francophonie, essai, 1999). Elle a aussi réalisé des films (La Nouba des femmes du Mont Chenoua, 1978).
Assia Djebar est le pseudonyme de Fatima Zohra Imalayen.

Joyce Carol Oates : Américaine née en 1938.
Son roman Blonde (2000), inspiré de la vie de Marylin, a encore accru sa notoriété.

Philip Roth : Américain né en 1933, a reçu de nombreuses récompenses (Prix Pulitzer, Faulkner). Son Portnoy et son complexe (1969) est un best-seller.

Adonis : Poète et essayiste syrien né en 1930, présent surtout au Liban et en France.
De son vrai nom Ali Ahmed Saïd Esber, il a notamment écrit
Le Diwan de la poésie arabe, 1964,
La Prière et l'Épée : essai sur la culture arabe,
1993, La Terre a dit, 1954,
Tombeau pour New York, 1971.

Chez Ladbrokes, après les cinq premiers dont nous avons parlé,
les paris se portent ensuite sur, par exemple,
Juan Goytisolo, Espagnol qui a longtemps vécu en France
et habite maintenant au Maroc,
Haruki Murakami, romancier japonais,
Thomas Pynchon, romancier américain,
ou sur Atiq Rahimi, écrivain afghan,
Don DeLillo, romancier américain,
ou encore sur le poète français Yves Bonnefoy...

Ils sont mieux placés que Bob Dylan (25/1), lui-même mieux loti que, disons,
Milan Kundera, écrivain tchèque d'expression française (50/1)
ou Paul Auster (autre Américain) et Patrick Modiano (autre Français) (100/1).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PRIX NOBEL DE LITTERATURE   Jeu 8 Oct - 2:40

AND THE WINNER IS

............................................
?

Intermede humour en attendant l'annonce !


Dernière édition par Nine le Ven 9 Oct - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2421
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: PRIX NOBEL DE LITTERATURE   Jeu 8 Oct - 13:15

Le prix Nobel de littérature décerné à Herta Müller


le 08.10.09 à 13h08

CULTURE - L'écrivain Amos Oz était le grand favori mais les juges ont réservé une...

Le prix Nobel de littérature 2009 va à l'Allemande Herta Müller. Une surprise sur laquelle les pronostics ne misaient absolument pas. Les auteurs les mieux cotés sur le site anglais de paris en ligne Ladbrokes étaient Amos Oz, Assia Djebar et Joyce Carol Oates. L’écrivain israélien était d’ailleurs le grand favori. Parmi les autres noms, qui reviennent chaque année, ceux des Américains Philip Roth et Cormac McCarthy.

Certains misaient bien sur une surprise, jeudi, mais aurait plutôt vu la poésie être à l'honneur. Le genre n'a en effet n’a plus reçu de prix Nobel depuis 1996, comme l’espèrent les cercles littéraires suédois à quelques jours de l'annonce. Autre piste: celle de la langue espagnole, qui n'a plus été récompensée depuis 1990. Cette année, le prix pourrait enfin revenir au Péruvien Mario Vargas Llosa.

En 2008, le prix avait été décerné au Français Jean-Marie Gustave Le Clézio. Un nouveau lauréat francophone semblait donc très improbable.



Née en 1953 en Roumanie, où elle faisait partie de la minorité germanophone, elle est l'auteur de romans comme "La Convocation" ou "L'Homme est un grand faisan sur Terre". Elle a quitté la Roumanie en 1988 pour l'Allemagne de l'Ouest.

Les académiciens suédois ont salué son aptitude à peindre "le paysage des dépossédés".

Le précédent auteur allemand à avoir obtenu le Nobel était Günter Grass, en 1999. Mais une femme écrivain de langue allemande, l'Autrichienne Elfried Jelinek, a été couronnée par la suite avec le Nobel de littérature 2004.

http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE5970FK20091008
Revenir en haut Aller en bas
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PRIX NOBEL DE LITTERATURE   Ven 9 Oct - 12:38

Mon village à l'heure Roumaine...
Rencontre
L'étrange parcours de Herta Müller

Par Ruth Valentini


Elle vient de décrocher le Prix Nobel 2009 de littérature.

En 1988, alors que Herta Müller venait de quitter sa Roumanie triste et grise
pour s'intaller à Berlin-Ouest,
Ruth Valentini l'avait rencontré, pour le Nouvel Observateur

Depuis que Herta Müller vit à Berlin-Ouest, elle est friande de couleurs.
Il est vrai qu'en Roumanie, son pays natal, tout est devenu triste et gris.
Dans sa mini-jupe vert pomme, avec son pull plus piquant encore
et ses bas à carreaux multicolores, elle a l'air très gaie.
Son itinéraire, en revanche ne l'est point.

Herta Müller est née en 1953 à Nitzkydorf, un village à l'ouest du pays.
Ici, dans la plaine du Banat,
est installée depuis plus de deux siècles une communauté allemande d'origine souabe,
qui compte aujourd'hui encore près de 250 000 âmes.

Pour échapper à la sombre destinée que leur réserve Nicolae Ceausescu,
Conducator sinistre du pays le plus pauvre d'Europe,
presque tous ces Volksdeutschen ont demandé le rapatriement en RFA.
Depuis quelques années, l
eur émigration fait l'objet d'un trafic de marchandise humaine que la RFA paie en devises : 8 000 deutsche Marks par tête, 12 000 visas par an.

Depuis longtemps, Herta Müller
- avec d'autres écrivains de langue allemande en Roumanie - était interdite de publication.
C'est grâce à la pression de l'Union des Ecrivain
s en RFA et du Pen-Club
qu'elle a pu quitter son pays au début de 1987.
Elle compte parmi les auteurs les plus marquants de cette minorité,
une génération qui a produit ce qu'on appelle déjà la « cinquième littérature allemande »
(avec celle de la RFA, de la RDA, de la Suisse et de l'Autriche).
Herta Müller a grandi dans les traditions allemandes,
l'allemand est sa langue maternelle.
C'est à l'école primaire qu'elle a appris le roumain, en tant que langue étrangère.

Son conflit a commencé dans la confrontation avec son village,
archaïque et au fascisme refoulé.
Son père, avare en paroles, un ancien de l'unité SS pour les Allemands de l'étranger,
n'a jamais répondu à ses questions.
« Père, un menteur. Ils mentent tous avec leur silence. »

C'est la mort de ce père sans repentir, en 1979,
qui déclenche en Herta le recul nécessaire pour écrire. Dari « Niederungen » elle décrit, à travers le regard d'un enfant, la vie horrible de ces paysans du Banat,
si fiers d'être allemands. L'écriture dense et précise de ce premier livre
lui a valu plusieurs prix littéraires en RFA.
Même style percutant et coloré pour « L'homme est un grand faisan sur terre ».
Ce titre est emprunté à un dicton roumain et reflète la double culture de l'écrivain :
en Allemagne, le faisan évoque l'orgueil et la présomption.
En Roumanie, au contraire,
c'est un oiseau en fuite qui ne sait pas voler et qui se cache dans les broussailles, un perdant...

A travers les tristes aventures du meunier Windisch et de sa famille,
elle décrit sa communauté en voie de disparition.
Pendant la longue attente des visas tant désirés (« le temps n'a plus d'aiguilles »),
Windisch et les siens s'accommodent des tracasseries des administrations
et des chicanes de la police secrète, et subissent les humiliations de leurs concitoyens.

Si Herta Müller a choisi de vivre aujourd'hui à Berlin, c'est parce que cette ville,
différente des autres villes allemandes, lui parle.
Parmi les marginaux, elle peut y rester, elle aussi, en marge.
Sa relation avec la Roumanie n'a jamais été simple,
pas plus qu'avec la minorité à laquelle elle appartient.
Elle refuse de s'identifier à la littérature roumaine de langue allemande,
provinciale et conservatrice selon elle,
où n'existe aucun ouvrage de qualité sur la Seconde Guerre mondiale,
sur l'appartenance de cette minorité aux SS.
Elle veut porter un autre regard sur les choses, sur l'Histoire.
Comme Alexander Kluge, Peter Handke dans ses premiers livres ou Thomas Bernhard.

Aujourd'hui, la réalité de la ville, avec sa poésie propre, n'a rien changé à son travail d'écrivain. Elle commence à réfléchir sur son expérience du monde occidental.
« Seulement là où il y avait des champs à perte de vue, il y a maintenant le macadam avec ses stations de métro. » Herta Müller est une « citadine aux bagages à main ».
Ce pourrait être le titre de son prochain récit, à paraître dans un an.

R. V.

Le prix Nobel 2009 s'appelle Herta Müller
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRIX NOBEL DE LITTERATURE   

Revenir en haut Aller en bas
 
PRIX NOBEL DE LITTERATURE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prix Nobel de la Paix
» PRIX NOBEL DE LITTERATURE 2008 - LE CLEZIO
» L'union européenne, prix nobel de la paix...
» Jacqueline Kennedy-Onassis
» le 28 decembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA PLUME EST LA LANGUE DE L'AME :: ECRIVAINS ET POETES-
Sauter vers: