H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FRANCOIS RENE DUCHABLE

Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10400
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: FRANCOIS RENE DUCHABLE   Mer 30 Sep - 15:22

FRANCOIS RENE DUCHABLE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Né le 22 avril 1952 à Paris

François-René Duchâble obtient, en 1965, un premier prix de piano au CNSM de Paris, où il poursuit une formation musicale complète.

Le 29 janvier 1966, il donne son premier concert dans la Salle Gaveau de Paris, il y interpréte le premier concerto de Grieg.

Lauréat du Concours Reine Elisabeth de Belgique en 1968, Arthur Rubinstein le remarque et lui prodigue, en 1973, de précieux encouragements.

C'est en partie grâce à lui qu'il choisit définitivement la carrière d'interprète et obtient ses premiers engagements internationaux.

Dés lors, il effectue de nombreuses tournées dans le monde,
et se produit dans de prestigieux festivals et dans les plus grandes salles.


François-René Duchâble remporte notamment un grand succès au Lincoln Center de New York, en octobre 1986, lors d'un récital dans le cadre du Festival Liszt.
En 1988, il est invité à plusieurs reprises en Allemagne.

Grand interprète de Chopin et de Liszt, il choisit dès lors de s’orienter davantage vers le répertoire germanique et joue Beethoven, Brahms, Schumann
en Allemagne, en Autriche, en France, aux Pays-Bas, en Suisse, etc.

En 1996, 97 et 98 François-René Duchâble a été élu
« Soliste Instrumental de l’Année »

aux Victoires de la Musique et s’est vu décerner en 1997 la récompense du
« Meilleur Enregistrement de Musique Classique Français »
pour son enregistrement des Transcriptions et Paraphrases de Liszt (EMI).

Après 30 ans d'une carrière riche ,
François René Duchâble veut se consacrer à d'autres activités (sports, participation active à des associations, se rapprocher de la nature...).

N'ayant pas le goût prononcé pour la carrière de pianiste,
il n'a jamais cherché à flatter le public et n'a, en retour, jamais eu la reconnaissance qu'il mérite pourtant.

En Juillet 2003, il mettra donc fin à sa carrière "classique" pour offrir sa musique à ceux qui n'y ont pas habituellement accès
(concerts dans des lieux exceptionnels , et gratuits, dans des hopitaux etc...)
et donner des cours d'interprétation.