H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13051
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION   Dim 13 Sep - 19:44

Brigitte Fontaine est vieille et vous enc*** !
LE 13 SEPTEMBRE 2009 19H10 | PAR GILLES MÉDIONI (L'EXPRESS)


Le cri de guerre de Brigitte Fontaine va nous faire tout l'hiver: "Je suis vieille/Et je vous encule/Avec mon look/De Libellule?" chante-t-elle dans le titre Prohibition. L'album du même nom sort le 5 octobre.



Qui dit mieux chers pros de la provoc' markettée. Celle de Fontaine est brute, intacte, brutale et poétique.

De la même humeur et de la même couleur que son nouvel album, ce très bon Prohibition que je vous recommande chaudement et qui propose un duo avec Grace Jones et un autre avec Katerine. Brigitte y recense tout ce qu'on nous interdit aujourd'hui et la façon dont on nous parle. C'est du Souchon hard et parfois trash.

J'ai blablaté avec elle il y a quelques jours, on s'est assis tous les deux sur une petite banquette en cuir à l'entrée d'un restaurant de l'île Saint Louis où elle donne ses interviews - son appartement est en chantier - en fumant des cloppes. On a bien bien rigolé et quand Brigitte rit, c'est vraiment une petite fille coquine qui vient de faire une mauvaise blague.



D'autant que je lui rappelais le "Joli Tanagra/Tu me fous la gaule" qu'elle a écrit pour Matthieu Chedid et qui fait de M un Superman de l'Eros. Re-barre. Au même moment, une décapotable est passée, se tenaient debout un coupe de mariés chinois. C'était l'heure Fontaine. Vous lirez sous peu cette rencontre.

En attendant, je reviens dare-dare sur ces rimes en ule, juste après la pochette du disque (robe Issey Miyaké, anneaux de bras Azzedine Alaïa)

La parole à Brigitte Fontaine: "c'est un défi de chanter des mots que l'on ne dit pas d'habitude dans des chansons. Quand Areski (son mari, le compositeur de ses chansons) a lu ces lignes, il les a trouvées violentes. Pour lui faire plaisir, j'ai essayé une autre version: "Je suis vieille et je vous emmerde/Moi pour qui les hommes se perdent"... Mais je n'ai rien changé. Quand les anciens parlaient d'érotisme, les Musset, Hoffmann, Rimbaud, Verlaine, c'était toujours avec un sens caché. Moi, je le dis au grand jour comme déjà dans Cul béni, une chanson de l'album Libido."

Quelques paroles de Cul béni:

"Petit trou du cul
Damné fils de pute
Ton vit mis à nu
Tes roustons en rut
Fatiguent mes yeux
Mon esprit gothique
Aspirés par dieu
Et l'au-delà chic
Tu as donc la gaule
Petit foutriquet (...)
Si tu veux trouer
Mon blanc cul béni
Va donc te froquer
Priape maudit (...)"

http://blogs.lexpress.fr/all-access/2009/09/brigitte-fontaine-vous-enc-tou.php


Dernière édition par liliane le Mar 5 Jan - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13051
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION   Dim 13 Sep - 20:03

Brigitte Fontaine en concert : Les dates de sa tournée 2009/2010



A l’occasion de la sortie de son nouvel album Prohibition, Brigitte Fontaine part en tournée à travers la France. Après un passage par le Palace, à Paris, le 16 novembre 2009, ce tour de chant la mènera sur de nombreuses scènes jusqu’au mois d’avril 2010.





Née en 1940 à Morlaix, en Bretagne, Brigitte Fontaine développe très tôt son goût pour l’écriture et la comédie. Son enfance, qu’elle déclare globalement heureuse, se déroule aux côtés de ses parents instituteurs. Son bac littéraire en poche, elle monte à Paris à 17 ans dans l’idée de devenir comédienne. Elle se produit alors dans des cabarets de la Rive Gauche et se fait vite remarquer par son style déjà marginal et pittoresque.
L’année 1964 est celle de la rencontre avec Jacques Higelin. Brigitte trouve en lui un fidèle complice et enregistre à ses côtés l’album Douze chansons avant le déluge.
Devenue l’icône de l’underground parisien, elle sort en 1968 son premier album solo, Brigitte Fontaine est Folle. Suivront Comme à la radio (1969), L’Incendie (1974) ou encore Le Bonheur (1975).
En 2007, Brigitte Fontaine fait un retour remarqué dans les bacs avec un opus intitulé Libido.

Retrouvez toutes ses dates de concerts ci-dessous et prenez votre place en cliquant sur le lien suivant :

02/10/2009
Centre Culturel Paul Bailliart, Massy
21h - 23,10 euros

08/10/2009
Salle Poirel, Nancy
20h30 - 22 euros

15/10/2009
Théâtre Edwige Feuillere, Vesoul
20h30

30/10/2009
Espace Roudour, Saint Martin des Champs
20h30 - 24,85 euros

06/11/2009
Splendid, Lille
20h - 28 euros

16/11/2009
Le Palace, Paris
20h30 - De 24,20 à 49,50 euros

04/02/2010
Le Bikini, Ramonville
20h30 - 25 euros

05/02/2010
L’Estive / Scène Nationale, Foix
20h30

05/03/2010
Grand Angle, Voiron
20h

07/04/2010
Espace Chambon, Cusset


http://www.evous.fr/musique/Brigitte-Fontaine-en-concert-sur.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13051
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION   Dim 13 Sep - 20:09

AH QUE LA VIE EST BELLE



Ah que la vie est belle !
Album : les Palaces (1997)

Paroles : Brigitte Fontaine Musique: Areski Belkacem

Des roses de cristal
Crissent et s'amollissent.
Mon amour sans rival
Murmure des délices.
Il prend ma taille ronde
Et ronronne sur elle.
Pour jouer, je lui gronde
Des menaces cruelles.
L'opéra vermeil
S'échappant du laser
Emplit l'air de soleil
Et d'ombres passagères.

Ah, que la vie est belle.
Soudain, elle éblouit,
Comme un battement d'ailes
D'oiseau de paradis.

Ah, que la vie est belle,
Quelquefois pour un rien,
La divine immortelle,
Dans le mal et le bien.
On marche dans l'hiver
Brillant comme une abeille,
Brillant comme un éclair
Qui dure et émerveille.
La joie vous souffle au cœur.
On chérit l'univers
Comme un enfant de chœur
Son dieu d'éther et de chair.
Loin des bombes et des balles,
Goulu comme un bébé,
Sensuel on inhale
La fumée adorée.

Ah, que la vie est belle.
Soudaine, elle éblouit,
Comme un battement d'ailes
D'oiseau de paradis.

Ah, que la vie est belle,
Quelquefois pour un rien,
La divine immortelle,
Dans le mal et le bien.
Sans rien chercher, je trouve,
Au détour d'un instant,
Une euphorie de louve,
Un amour de Satan.
Après de sombres heures,
Plus doux sont ces moments
Où l'on crie de bonheur
Comme un petit enfant.
Encore les baisers,
Vie secrète et changeante,
Je saurai te donner
Mon âme si méchante.

Ah, que la vie est belle.
Soudain, elle éblouit,
Comme un battement d'ailes
D'oiseau de paradis.

Ah, que la vie est belle,
Quelquefois pour un rien,
La divine immortelle
Dans le mal et le bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13051
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION   Dim 13 Sep - 20:16


La Metro (2006)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13051
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION   Dim 13 Sep - 20:21

BRIGITTE FONTAINE

Brigitte Fontaine, une habitante éclectique de l’île Saint Louis




La chanteuse Brigitte Fontaine fait partie de ces personnaliés célèbres habitants sur l’Ile Saint Louis. Si vous ne la connaissez pas, sachez Mesdames et Messieurs que cette dame-là est une artiste à part entière. En 1963, elle se tourne vers la chanson et se produit dans plusieurs salles parisiennes en interprétant ses propres textes. Dès 1964, elle fait la première partie de Barbara et Georges Brassens. Brigitte Fontaine devient alors une figure incontournable de l’underground français. En une demi-douzaine d’albums publiés pour la plupart par le label indépendant Saravah, Brigitte Fontaine explore, sans se soucier des hit-parades, différents mondes poétiques. Renonçant aux rimes, usant parfois du talk-over, elle enregistre alors, avec très peu de moyens et souvent sur deux pistes, des chansons qui abordent avec humour ou gravité, selon l’humeur, des thèmes aussi divers que la mort, la vie, l’aliénation, l’amour ou encore l’injustice sociale. Elle sait cependant aussi se moquer d’elle-même. Les années 1980 sont pour Brigitte Fontaine et son époux une période de silence discographique. Loin des studios d’enregistrement, elle se consacre alors à l’écriture et au théâtre.


Dans la décennie des années 1990, Brigitte Fontaine se rapproche des univers de Björk et Massive Attack en expérimentant de nouvelles formes musicales, plus électriques et, surtout, plus électroniques qu’auparavant. Ses textes marquent quant à eux un retour vers une forme versifiée plus classique. La parution de l’album Genre humain, en 1995, rencontre un beau succès, tant auprès de la critique que du grand public. En février 2008, elle publie chez Flammarion un nouveau roman, “Travellings”, tandis que Benoît Mouchart lui consacre une monographie “Brigitte Fontaine, intérieur/extérieur”, aux éditions Panama.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13051
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION   Dim 13 Sep - 20:25

Brigitte barboteuse du cosmique et fontaine de jouissance
By L'Express/L'Impartial



Une suite de mots. Le désordre. Et pis quoi encore? Tu devais pas écrire sur Brigitte Fontaine. Et là tu vas déverser, une nouvelle fois, de la gélatine, comme une friture algébrique ou je ne sais quoi. Contente-toi de donner une émotion, d’emmener le public avec toi par la main devant la scène du Corbak de La Chaux-du-Milieu, vendredi soir, pour ne rien comprendre avec elle.

Ouais, mais bon c’est une auteure qui zigzague dans la langue, qui sexue en serpentin le suc, qui suce la vérité, qui s’encastre contre les murs. Des versets sataniques en satin, du militantisme ensanglanté, enfumé, amoureux, hérétique. Partout comme un pelage, une épluchure, je ne sais plus.

Alors oui bon bien sûr, tu écoutes «Ex paradis», la plage neuf sur le dernier disque, et tu te dis voilà le frisson suprême, la digestion des excès, la matrice, le riff, la rixe, de la femme enflammée, de la poétesse ritualisée. Rédemption, Barbara dans la voix et Gainsbourg, les fantômes et les rengaines: «Qu’as-tu fait de ta foi /Nouvel Amin Dada /Mâle dominant là /Un misérable tas /De cendre et de crachats /»

Une «queen» brute échouée dans l’univers du dire par hasard, une conteuse du sale, une «anarchiviste», aurait dit Derrida, mort avant elle. Un témoin de «la viande raciale» qui joue, écrit, compose depuis 40 ans ces partitions baroques de mots qui s’enchevêtrent, qui baisent, qui pendent avec et autour de son complice mari compositeur éclectique, électrique Areski Belkacem.

Elle pose les mots ainsi: «En léchant les parois de miel /De caramel et d’hydromel /Je monte et descends sans arrêt /Et c’est alors enfin la paix.» Un vampire érotique, une furie antiplastique, une signataire de manifestes libertaires. Allumée, mais bon quand tu flirtes avec l’Art Ensemble de Chicago dans les années 1960 pour le disque «Comme la radio», tu peux te vanter d’avoir habité la planète de sons dérangeants et lacérés avant la mode. L’autre soir, Lolita et sa petite voix passait par la prose libre, en déséquilibre et en poussière des «Nouvelles de l’exil» façon Brigitte Fontaine, des comptines diablotines. En tout six livres et seize albums, toujours la même voix qui traîne et qui brûle à l’écrit aussi, quelque chose de Jean Genet qu’elle a joué. «J’aime me promener dans la riche splendeur à venir et passée d’un château intérieur, dans la salle aux orgies pleurent les chandeliers.» Mémère en gaines, ogresse débonnaire aux idées de toute petite fille, reptile en quête de sons dérangés: Jean-Claude Vannier, Sonic Youth, Bashung. Fan de lyrca fumeuse d’Arthur H qu’elle connaît depuis l’enfance.

Tu mélanges tout, tu me barbes comme si tu étais sous barbituriques. Mais c’est elle, je te promets, qui finit son disque par un mec qui dit «tu viens à l’hôtel.» Et nous, on pense autel, parce que tout ça même le sexe débridé doit flirter avec la sacralité. Bon bref, voilà elle débarque, Brigitte avec son «Kékéland» et l’île Saint-Louis sous le bras. Et toi, tu vas?

http://corbak07.wordpress.com/2007/05/24/brigitte-barboteuse-du-cosmique-et-fontaine-de-jouissance/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION   

Revenir en haut Aller en bas
 
BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BRIGITTE FONTAINE - PROHIBITION
» Jacques Higelin
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» A l'indrot du bonheur, Brigitte Bardot
» L'Assemblèye eud Normandie (Fontaine-le-Bourg, 76)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: