H A R M O N Y

Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE FESTIVAL DU FILM AMERICAIN DEAUVILLE 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2358
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: LE FESTIVAL DU FILM AMERICAIN DEAUVILLE 2009   Sam 22 Aoû - 0:21

La 35ème édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville vient de dévoiler sa sélection.

Des avant-premières, des hommages et un invité d’honneur ‘aventurier’ en la personne d’Harrison Ford rythmeront ce festival du 4 au 13 septembre prochain.



Le tapis rouge est de retour. Et cette fois-ci direction Deauville.

Comme chaque année, la ville va rendre hommage au cinéma américain avec en ouverture un mini-concert de Julia Migenes. Mais ici, c’est le cinéma qui prime. Entre comédies (Humpday, World’S Greatest Dad), science-fiction (Cold Souls), drames (Harrison Montgomery, Precious, The Good Heart, The Messenger) et thriller (Sin Nombre, The Killing Room) c’est une sélection assez éclectique que s’offre Jean-Pierre Jeunet, le président du jury, dont il devra départager un gagnant. Un jury composé de – entre autres – Dany Boon, Patrice Leconte et Emilie Dequenne.

Autre que les 9 long-métrages en compétition officielle, le spectateur pourra également découvrir 11 films présentés en France pour la première fois et 7 documentaires animeront la section Les Docs de l’Oncle Sam.

Qui dit festival dit forcément personnalités. Cette année, l’invité d’honneur n’est rien de moins qu’Harrison Ford, mais des hommages seront également rendus à Robert Aldrich, David Zucker, Jim Abrahams, Jerry Zucker, Robin Wright Penn et Andy Garcia.



http://www.festival-deauville.com/index.html



INVITÉ D’HONNEUR : Harrison FORD






LES HOMMAGES :

Robert ALDRICH
Réalisateur et producteur

Andy GARCIA
Comédien, réalisateur et producteur

David ZUCKER, Jim ABRAHAMS et Jerry ZUCKER
Réalisateurs, scénaristes et producteurs


Robin WRIGHT PENN
Comédienne



LE JURY DU PALMARES

JEAN-PIERRE JEUNET
PRESIDENT
METTEUR EN SCENE

Hiam ABBAS
Comédienne, réalisatrice et scénariste

Emilie DEQUENNE
Comédienne


Sandrine KIBERLAIN
Comédienne et chanteuse

Géraldine PAILHAS
Comédienne

Dany BOON
Comédien, scénariste et réalisateur

Jean-Loup DABADIE
Ecrivain, scénariste, Membre de l’Académie française

Patrice LECONTE
Réalisateur, scénariste et comédien






LE JURY CARTIER


MAÏWENN
PRESIDENTE
réalisatrice, scénariste et comédienne


Romane BOHRINGER
COMÉDIENNE


Déborah FRANÇOIS
COMÉDIENNE


Aïssa MAÏGA
COMÉDIENNE


Nicolas FARGUES
ECRIVAIN


Raphaël

CHANTEUR ET COMEDIEN


Dernière édition par Bridget le Ven 2 Sep - 19:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2358
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: LE FESTIVAL DU FILM AMERICAIN DEAUVILLE 2009   Sam 5 Sep - 16:58

.
Pourquoi Deauville court après les stars !

Le Festival du cinéma américain, qui s’ouvre ce soir, peine à attirer des têtes d’affiche. La faute à la concurrence, au piratage et au nouveau calendrier de sortie des films hollywoodiens.

Deux jours après le début de la 66e Mostra de Venise, le 35e Festival du cinéma américain de Deauville s’ouvre ce soir pour dix jours avec l’avant-première de « The Time Traveller’sWife », un film avec Eric Bana et Rachel McAdams, produit par Brad Pitt.
La superstar hollywoodienne ne foulera pas le tapis rouge pour autant, préférant se reposer sur la Côte d’Azur.
En revanche, George Clooney, son partenaire dans « Ocean’s », ne s’est pas fait prier pour aller à Venise la semaine prochaine, où il défendra sa dernière production « TheMen Who Stare at Goats », avant de filer vers le Festival de Toronto (Canada).
Tout comme EvaMendes, qui a ébloui la cérémonie d’ouverture de la Mostra, Matt Damon, Julianne Moore, Nicolas Cage, Viggo Mortensen, Charlize Theron, Oliver Stone et Michael Moore ont eux aussi préféré les gondoles aux célèbres planches.


« Les indépendants ont cassé l’image glamour »


Les studios américains auraient-ils fait une croix sur le festival qui leur est dédié depuis plus de trente ans ? « Les stars à Deauville, ce sont d’abord les films », répète inlassablement Bruno Barde, le directeur général de la manifestation, qui l’a réorientée sur le créneau du cinéma indépendant.

Sur les onze long-métrages en compétition cette année, que le jury présidé par Jean-Pierre Jeunet devra départager, les organisateurs espèrent dénicher une pépite, à l’image de « Collision » ou « LittleMiss Sunshine », deux grands prix qui connurent un gros succès en salle. « Tous ces films indépendants ont cassé l’image glamour de Deauville, sa marque de fabrique, constate un agent américain. Aujourd’hui, les grandes stars ne voient guère l’intérêt de côtoyer des cinéastes peu connus pendant la semaine. »

Seuls Meryl Streep,Harrison Ford, Andy Garcia ou Robin Wright-Penn font le voyage jusqu’en Normandie. Longtemps considéré comme la vitrine des films américains programmés à l’automne, Deauville pâtit aussi du fait que les blockbusters sortent maintenant durant l’été dans le monde entier, afin d’éviter le piratage.
Du coup, le festival doit se rabattre sur des productions plus ambitieuses, mais moins attractives.
Conséquence : son exposition médiatique en souffre.

Depuis deux ans, Canal +, la chaîne du cinéma, a cessé son partenariat et Orange a repris le flambeau. « Pour la presse européenne et les professionnels américains, l’axe incontournable, c’est devenu Venise-Toronto, observe un journaliste spécialisé d’un magazine américain. Venise est le festival le plus respecté après Cannes. Toronto est le plus important en termes de marché pour l’Amérique du Nord. »


La bannière étoilée qui flotte sur la cité balnéaire ne sera pas en berne malgré tout. Deauville, contre vents et marées, peut s’enorgueillir d’être l’un des rares événements de cette ampleur véritablement populaire. Ici, le public découvre les films aux côtés des acteurs et des réalisateurs. Cinquante mille spectateurs avaient plébiscité la formule l’an dernier. On en attend au moins autant cette année, qu’il pleuve ou non des stars.

Cet été, les films américains ont fait un carton dans nos salles, avec 23 millions de spectateurs ! En tête des blockbusters, « L’Age de glace 3 : le Temps des dinosaures », dessin animé distribué par la Fox. Derrière, « Harry Potter et le prince de sang-mêlé ». Suivent « Là-haut », des studios Pixar, « Transformers 2 : la Revanche » de Michael Bay, et la surprise « Very Bad Trip ». Cette comédie « alcoolisée » est une très belle affaire pour Warner puisqu’elle a rapporté 420 millions de dollars pour un budget de 35 millions…


Le Parisien
Revenir en haut Aller en bas
 
LE FESTIVAL DU FILM AMERICAIN DEAUVILLE 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieppe. Foire expo et Festival du film (76).
» Festival du film Humains en sociétés
» réalisation d' un film
» festival Beauregard, 3 et 4 juillet 2009 (14).
» Festival "On s'en film" du 23 au 30 avril 2016 à Nantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LE CINEMA : UN OEIL OUVERT SUR LE MONDE :: LES NEWS :: PALMARES ANNUELS ET RECOMPENSES-
Sauter vers: