H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GEORGE STRAIT

Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14239
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: GEORGE STRAIT   Ven 21 Aoû - 12:22



Le Roi de la Pop est détrôné par un chanteur country ! Cette semaine, George Strait décroche son cinquième numéro un aux Etats-Unis avec son nouvel opus, "Twang", écoulé à 155 000 exemplaires. Il dispose donc de l'album le plus vendu de la semaine, après six semaines non-consécutive de Michael Jackson, même si ce dernier ne figurait pas dans le Billboard 200. Son album "Number Ones" est en effet trop vieux pour être éligible.

Cette semaine, les ventes de "Number Ones" ont chuté de 19% à 80 000 exemplaires, ce qui en fait le deuxième album le plus vendu. Mais en deuxième position du Billboard 200, c'est Neil Diamond qui occupe la deuxième position. Son coffret live CD/DVD "Hot August Night/NYC", vendu exclusivement chez Walmart et Sam's Club, a séduit 57 000 acheteurs pour sa première semaine dans les bacs. Il s'agit du troisième top 5 consécutif du chanteur, et de son 16ème top 10 au total.


Dernière édition par liliane le Mar 5 Jan - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14239
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: GEORGE STRAIT   Ven 21 Aoû - 12:26

GEORGE STRAIT







George Strait fait partie de cette génération de countrysingers néo-traditionalistes
qui ont signé la « vraie naissance » de Music City, Nashville of course au début des années 80.

George Harvey est né le 18 mai 1952 à Poteet au Texas. Il découvre dans les années 60 le rock anglais qui entraîne sa participation à plusieurs petits groupes à l’école.

Ensuite c’est l’armée de 1971 à 1975, George Strait est basé à Hawaii. Et c’est à ce moment là qu’il découvre ceux qui seront et resteront ses plus grandes influences à savoir Bob Wills, Merle Haggard, Hank Williams, George Jones. La passion et le goût de la country music était né. Pendant l’armée George participe à différents groupes, cela va de soi.

A son retour, il chante avec les Ace in The Hole qui eux essaient de faire une percée à Nashville avec quelques simples mais le succès reste très local. Et pourtant, au cours d’un de leur tour de chant dans un club avec George, ils rencontrent Erv Woolsey qui deviendra plus tard l’agent de George Strait. Cette rencontre lui permet d’avoir un premier contact avec MCA qui à ce moment là est à la recherche d’un chanteur pour la promo d’un film country.

En 1981 sort Unwound le premier single de George, dans un style très honky tonk et dans la même année l’album ‘’Strait Country’’ . C’est un véritable succès. Sa voix charmeuse, limite crooner, l’ « uniforme » de cette génération de chanteurs, à savoir chapeau bottes chemise et son charisme de séducteur font le reste auprès du public qui ne s’y trompe pas et dit avoir trouvé la nouvelle vedette, la nouvelle référence de Music City.

La première récompense pour George en 1981 fût le Billboard pour le titre de « New male Album Artist of The year ». George tient à garder un style ’’pure country’’ pour ne pas dénaturer le genre. C’est le respect de la country à proprement parler. Il enchaîne les succès, les récompenses et awards s’accumulent et les ventes battent des records.



En 1982 sort ‘’Strait from the Heart’’ avec le premier gros tube de George, j’ai parlé d’”Amarillo by morning” bien sûr. Une sacré référence ce titre dans la carrière de George. Incontournable! Il décide de créer sa propre société de production avec son ami Tony Brown, ce sera : « George Strait Production.

Les albums se suivent chaque année jusqu’en 1986 où George fait face à un drame personnel : sa fille Jenifer décède à l’âge de 13 ans d’un accident de voiture, elle est fauchée par un chauffard. Eh bien c’est à ce moment là que George trouve la force d’écrire et de sortir une splendide mélodie dédiée à Jeni bien sûr et qui sera « Baby blue ».

En 1992 George fait ses débuts au cinéma dans le film Pur Rural, à l’image de
l’artiste : sobre et simple. C’est l’histoire de Dusty star de country music qui usé,
lassé par le rythme infernal des tournées, la pression du métier plante là en pleine tournée son manager, ses musiciens, les techniciens, ses fans pour partir retrouver le calme, la tranquillité de ses racines dans la campagne Texane et vivre les choses et les joies les plus simples mais qui lui manquaient tant pour redevenir l’espace d’un temps un « homme-artiste » et non un « artiste-homme », tout cela sur fond de love story.