H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UN MONDE" SUPER BONBON"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: UN MONDE" SUPER BONBON"   Jeu 13 Aoû - 12:14

Les Français aiment les bonbons



selon la Sofres

Plus d'un Français sur deux considère les bonbons comme des produits de consommation courante, selon un sondage de la Sofres sur «la place qu'occupent les bonbons dans le coeur des Français».

pour le compte de la Chambre syndicale nationale de la confiserie. Les consommateurs les plus fervents sont plutôt jeunes (33% des 18-24 ans) et plutôt de sexe féminin.

La consommation des bonbons s'associe à la convivialité :

instants partagés avec les enfants (36% des personnes interrogées), sorties aux théâtre ou au cinéma (40% pour les 18-24 ans). En outre, 24% des Français reconnaissent aux bonbons des vertus apaisantes.

Et puis c'est mieux que l'alcool !

un peu de douceur dans l'amertume du monde de la "world compagnie"
je vous apporte des bonbons ....



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Jeu 13 Aoû - 12:24

Suède - Le petit garçon
qui voulait faire interdire la vente des bonbons


*




William, un Suédois de 5 ans, a écrit au Premier ministre de son pays pour qu'il légifère en ce sens. Comme ça, il arrêtera de dilapider son argent de poche !

A 5 ans, William a déjà beaucoup de dilemmes en tête. Oui, s'acheter des dés magiques ou des bonbons ?

Le choix est ardu surtout quand on a l'argent de poche d'un petit garçon. Alors, William a pris les choses en main et demandé à Fredrik Reinfeldt, Premier ministre de la Suède où il vit, pour lui demander purement et simplement d'interdire les bonbons.

"Bonjour Fredrik! Je m'appelle William et j'ai cinq ans. Pourrais-tu décider que les magasins arrêtent de vendre des bonbons ?
Je pourrais économiser mon argent pour acheter un bracelet et des dés magiques", a écrit le petit garçon


selon le quotidien de référence Dagens Nyheter et le tabloïd Aftonbladet.

"Beaucoup de gens pensent que c'est agréable de manger quelques bonbons de temps en temps. Si on ne veut pas manger de bonbons, on peut choisir de ne pas en acheter.
C'est pourquoi je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'interdire les bonbons",


lui a répondu le Premier ministre libéral, qui encourage néanmoins le petit garçon dans ses efforts pour arrêter les sucreries.

(D'après agence)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Jeu 13 Aoû - 19:44

UNE HISTOIRE BONBONS



3,9 kilos de bonbons consommés par personne et par an en France.

Une habitude qui ne date pas d'aujourd'hui !

Le bonbon : une histoire divertissante ! Au départ, pour faire des friandises, on a d'abord utilisé le miel. C'est en Mésopotamie, avec le "miel de roseau", qu'a commencé, près de 600 ans avant notre ère, l'histoire des bonbons.


Ce n'est qu'au VIIIème siècle que la canne à sucre aborde les rivages de la Sicile et de l'Andalousie. Le sucre est une denrée relativement rare en Europe jusqu'au XIVème siècle, époque à laquelle l'Europe commença à en organiser le commerce. C'est l'Italie qui, la première, importe la canne à sucre et qui, la première, fabrique des confiseries.
En France, les débuts de la confiserie sont un peu poussifs.

La vente du sucre est du ressort exclusif des apothicaires, qui le vendent très cher, car le sucre est tout d'abord un médicament. C'est le mariage de Catherine de Médicis avec le futur roi Henri II qui permet au savoir-faire italien de pénétrer en France et de contribuer au développement de la confiserie.

Catherine de Médicis a en effet entraîné avec elle des confiseurs et glaciers italiens. En 1604, c'est le doublement de l'adjectif "Bon" qui a donné vie au Bonbon.



Au XVIIIème siècle, la confiserie française est l'une des plus inventives et des plus recherchées : sucre d'orge, pastilles aux fruits, gommes, réglisses. Dans la seconde moitié du siècle, le confiseur Pecquet, l'inventeur des dragées, devient fournisseur officiel de la Cour. A l'époque, les sucreries sont placées dans de petites boîtes, des bonbonnières, et s'offrent dans l'aristocratie, aux dames comme aux messieurs.

Aujourd'hui, les bonbons sont consommés par plus de 8 Français sur 10.

Les plus jeunes (moins de 50 ans), aiment la fantaisie, contrairement à leurs aînés qui préfèrent les confiseries traditionnelles.

Bonbons mous et tendres (pour 58% des Français), spécialités régionales (pour 57%), chewing gum (pour 56%) sont en tête de peloton, suivis des caramels, pâtes de fruits, sucettes, réglisses...
(Source : Etude réalisée en 2003 par Louis Harris à la demande de la Chambre syndicale nationale de la confiserie).

Le rouge avant tout !

Demandez aux Français quelle est leur couleur de prédilection, 42% d'entre-eux placeront le rouge en tête des couleurs de bonbons qui leur font le plus envie.
Arrivent ensuite le jaune, le multicolore, le vert, l'orange et le rose. (Source d'une étude réalisée en 2002 par la SOFRES à la demande de la Chambre syndicale nationale de la confiserie www.confiserie.org).






Dernière édition par Nine le Ven 14 Aoû - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Ven 14 Aoû - 1:14

" Prenez du chocolat
afin que les plus méchantes compagnies
vous paraissent bonnes."
Madame de Sévigné.
*****************


CHOCOLAT
LE MÉDICAMENT DE L'AMOUR

S'il leur fallait choisir entre sexe et chocolat, 34% des femmes préféreraient mettre leur libido en berne plutôt que leurs papilles…

Manger du chocolat s'accompagne en effet toujours, particulièrement chez les
dames, d'une connotation affective précise qui en fait un plaisir un peu " interdit ".
lorsqu'on succombe, place au sentiment de culpabilité, car la morale chrétienne (ou son souvenir) est là qui veille à ce que les doses agréables ne prennent pas une trop grande place dans notre courte existence.

Alors, " après avoir goûter à l'ivresse, perdu pour perdu, il n'y a plus de raisons de s'arrêter" :
nous nous accordons un carré, puis deux, puis trois et, finalement, le point de non retour étant atteint, nous terminons la tablette avec un sentiment de délivrance, explique le Dr Hervé Robert (*).

Nous sommes allés jusqu'au bout de notre fou. "

Pour gourmand impénitent, l'histoire du " Kama-Sutra " racontée… en chocolat !
Les angoisses trouvent là un bon moyen de se défouler. Le chocolat, c'est onctueux, réconfortant, son arôme vous ouvre les portes de l'oubli ;
c'est l'extase !

Pour certains psychanalystes, croquer du chocolat reviendrait en fait à rechercher le téton du sein maternel. Partir à la quête de l'amour perdu. On évite d'ailleurs de manger du chocolat en public, comme si c'était un plaisir interdit aux adultes, un signe de régression infantile.

Complément affectif grâce à ses vertus antistress et antidépressives, le chocolat serait pour certains un véritable aphrodisiaque, à cause notamment du phényléthylamine.

Cette substance, conjuguée à la caféine, à la théobromine et aux méthylpyrasines (acides aminés), stimule certaines zones du cerveau comme le fond les amphétamines.
D'où ses pouvoirs " amoureux " connus depuis la nuit des temps : l'empereur aztèque Moctezuma en buvait cinquante tasses par jour !
Tout spécialement avant d'aller honorer les femmes de son harem.

(*) les vertus du chocolat. Editions Artulen.
Article de B. BEN SIMON dans VSD.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Ven 14 Aoû - 1:41

Et ... quand on est en colère on mange tous les chocolats ....

... J'ai tout fumé les Craven A
Et comme t'étais toujours pas là
J'ai tout vidé le Rhum Coca
J'ai tout démonté tes tableaux
J'ai tout découpé tes rideaux
Tout déchiré tes belles photos
Que tu cachais dans ton bureau ...

LES BETISES



J'ai tout démonté le bahut
J'ai tout bien étalé la glu
Comm' t'étais toujours pas rev'nu
J'ai tout haché menu menu
J'ai tout brûlé le beau tapis
J'ai tout scié les pieds du lit
Tout décousu tes beaux habits
Et mis le feu à la pend'rie
********************
Texte introduction : Elodie Frege
chanson : Auteur Dominique Pankratoff


Dernière édition par Nine le Sam 12 Sep - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Ven 14 Aoû - 2:07

HISTOIRE DES BONBONS HARIBO

Hans Riegel nait en 1893. En 1920, il crée sa propre entreprise à Bonn (ALLEMAGNE) qu'il appelle"HARIBO";

HA pour Hans
RI pour Riegel
BO pour Bonn




Disposant de peu de matériel et d'un sac de sucre comme matière première, Hans Riegel fabrique des bonbons en sucre cuit qui sont ensuite livrés en vélo par son épouse.

En 1922, Hans Riegel eut la bonne idée d'inventer "l'ours dansant"appelé le "Tanzbar" qui est un bonbon en gomme gélifiée coulé manuellement dans un moule, on en produisait environ 50 kg par jour.

A partir de là, le chiffre d' affaires ne cesse de s' accroître : le vélo est remplacé en 1923 par une voiture, des ouvriers sont embauchés et des locaux sont construits. Hans Riegel ajoute quelques nouveautés en gomme gélifiée et des réglisses en 1925.
En 1936,Haribo emploie 160 personnes.
Des représentants distribuent les produits dans toute l'Allemagne.

En 1939 , l'usine Haribo de Bonn emploie 400 personnes et fabrique 10 tonnes de sucreries par jour, mais la seconde guerre ralenti considérablement l'activité d'Haribo.

Hans Riegel décède en 1945. Sa femme dirige l'entreprise qui compte 30 employés.
En 1947, les fils Hans et Paul reprennent la direction. Hans s'occupe du commercial et de la publicité pendant que Paul se charge de la production.
Tout marche bien, le nombre de salariés passe à 1000. Dans les années 60, Haribo développe sa publicité:
"Haribo rend les enfants contents et les grands pareillement"
et passe sur les écrans de la télévision allemande.

A la fin des années 60, Haribo exporte ses bonbons et s'installe peu à peu dans de nombreux pays européens, en France dès 1967.

Aujourd'hui, les enfants de Paul Riegel sont en train de reprendre le flambeau.
L'un d'eux, Hans-Jürgen Riegel dirige Haribo France.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Lun 17 Aoû - 20:25

OPERA SUCRE



Traviata - Choeurs des Bohémiens"
Premier de deux extraits de "L'Opéra imaginaire"

Interprété par Le Coro dell'Accademia di Santa Cecilia de Rome
Réalisé par , pour cet extrait , Gionne Leroy,réalisatrice-animatrice,sortie de l'école de la Cambre.Bxl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Jeu 10 Sep - 0:01

LE CHOCOLAT SORTILEGE D'AMOUR

«Heureux chocolat, qui après avoir couru le monde,
à travers le sourire des femmes,
trouve la mort dans un baiser savoureux et fondant de leur bouche.»
Anthelme Brillat-Savarin



Depuis l'origine, le cacao est porteur d'une image d'aphrodisiaque puissant.
Si la réputation est supérieure à son efficacité réelle, reste que le chocolat contient des substances qui, antidépresseurs et dynamisantes, favorisent l'appétit et le tonus sexuel.

La présence de substances d'éveil (caféine, théobromine, phényléthylamine en particulier) rend le chocolat à la fois stimulant et euphorisant.

La renommée aphrodisiaque du chocolat n'est plus à faire. Les Aztèques comme les plus grandes amoureuses - marquise de Pompadour, comtesse du Barry, et autres courtisanes -
lui donnaient un rôle majeur pour exciter les sens.

1 - Les Aztèques
Dès la période aztèque, le chocolat a la réputation d'être un aphrodisiaque et un excitant sexuel.
Pour cette raison, l'empereur Moctezuma en buvait jusqu'à 50 tasses par jour, en particulier lorsqu'il allait visiter les femmes de son harem.
Il faut dire que le chocolat à la mode aztèque était très fortement épicé (piment, poivre et clou de girofle), se transformant ainsi en tonique sexuel.

2 - Le chocolat des courtisans
La grande période des courtisanes, du 17 et 18ème siècle, donne ses lettres de noblesse au chocolat. Mme de Pompadour, la comtesse du Barry en font grande consommation. Elles pensent ainsi fouetter le sang et les ardeurs. Mais la prise des chocolats excite autant l'imagination que les fantasmes du corps.
A l'époque, le cacao exalte un fumet d'exotisme et d'aventure propre à l'imaginaire amoureux.

L'écrivain Savarin utilisait le chocolat avec de l'ambre pour renforcer ses vertus aphrodisiaques.

Il rode néanmoins une superstition autour du breuvage. La marquise de Sévigné lui attribue des propriétés ténébreuses : elle écrit à sa fille en Octobre 1671 :

"la marquise de Coetlogen pris tant de chocolat étant grosse qu'elle accoucha d'un petit garçon noir comme le diable, qui mourut".

Dès 1621, le théologien allemand Rausch publiait à Vienne une Disputatio dénonçant le chocolat comme la cause d'un embrasement des passions.

Le filtre d'amour guatémaltèque
1. Faites chauffer 2 gousses de vanille pendant 10 mn dans 1 litre de lait. Retirez les gousses, les pressez pour en extraire tout le suc et les grattez pour conserver les petites graines.
2. Ajoutez alors 2 cuil. à soupe de cacao pur et délayez avec ¼ de litre d'eau tiède. Ajoutez le lait chaud en remuant bien, puis 2 cuil à soupe de miel, et autant de sucre roux en poudre.
3. Incorporez en fouettant ½ cuillère à thé de poivre de Cayenne ou de tabasco, 1 pincée de sel, 1 verre de rhum ou de tequila.

Boire bien chaud ou très froid.



Dernière édition par Nine le Jeu 6 Mai - 2:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
sabine

avatar

Féminin Nombre de messages : 584
Age : 48
Localisation : Nord
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Lun 28 Sep - 15:41

Merci Nine
Je lis un peu plus haut que les français consomment 3,9kg de bonbons par an et par personne.
Je n'ose avouer que je consomme à moi seule,au moins 1kg par mois.Mais Mathias et Cécilia n'en mange jamais,ça fait une moyenne!
Et puis les bonbon c'est tellement bon!
Comment voulez vous que je résiste?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/shinkusabine
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Lun 2 Nov - 0:20

L'HISTOIRE DU CHOCOLAT


FRENCH VALRHONA 66 DELUXE

Une promenade sur le fabuleux site VALRHONA
une marque et un savoir-faire prestigieux sur le chocolat :

http://www.valrhona.com/fr#/la-maison/histoire-du-chocolat

belles images et saveurs garanties.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Jeu 25 Mar - 22:08

-
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12903
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Ven 23 Juil - 0:54

Les Français ont consommé moins de bonbons en 2009




Les Français ont consommé moins de bonbons en 2009. REUTERS/INA FASSBENDER


Mais quand même 3,6kg par personne...

Les Français ont consommé par jour et par personne quelque 10 grammes de bonbons et autres confiseries en 2009, soit à peine moins que l'année précédente, selon les chiffres du syndicat national de la confiserie rendus publics jeudi.

«On mange 3,6 kg de confiserie par an, c'est-à-dire 10 grammes par jour», a déclaré Didier Renou, vice-président du Syndicat national de la confiserie, pour qui le secteur connaît une «certaine stabilité» en France alors que la reprise des exportations se fait attendre.

En 2009, l'industrie française a produit 163.300 tonnes de bonbons, sucettes, chewing gum et autres spécialités régionales, auxquels se sont ajoutées 70.000 tonnes de produits importés. Au total, ce sont ainsi 233.000 tonnes de confiseries qui ont été consommées en France, explique Didier Renou.

Distribution très large

La production nationale s'était élevée à 170.200 tonnes en 2008, contre 85.000 tonnes de produits importés, précise-t-il.

«La diminution en tonnage (de la production française) est très faible, de l'ordre de 4%, en raison de la conjoncture qui ne stimule pas les ventes», poursuit-il en estimant que l'année 2010 sera «globalement identique à l'année 2009».

Selon lui, le secteur de la confiserie tire son épingle du jeu grâce à une offre très diversifiée et s'adresse aussi bien aux adultes qu'aux enfants. De même, la confiserie bénéficie d'une distribution très large (tabacs, boulangeries, stations service...) qui permet d'être proche des consommateurs.

http://www.20minutes.fr/article/586087/Societe-Les-Francais-ont-consomme-moins-de-bonbons-en-2009.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12903
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Mar 7 Aoû - 11:05

LES MOTS CHOCOLAT - YVES JAMAIT
(Album : Je passais par hasard)


Les mots chocolat. par poetissima


Il y a des mots
Des mots mis en scène
Des mots démons
Des mots dans mes rengaines
Il y en a des gros
Englués de peine
Des pas rigolos
Qui coulent comme la Seine
Des mots démodés (c´est bien!)
Demi-mots amers (ouais!)
Des mots fatigués
De porter la Terre

Mais pour toi (oui)
J´ai des mots chocolat
Des mots doux, sol ré fa
Qui fredonnent pour toi
Mon p´tit bout de nana
Des mots doux, sol ré fa
Qui résonnent

{Elle:}
Je sais des gros mots
Qui font de la peine
Des rigolos
Qui libèrent les chaînes
Des mots doux d´amour
Qu´on dit quand on aime
Des petits tout courts
Comme de grands poèmes
Et des mots tordus
Comme des mensonges
Et des farfelus
Qu´on a dans les songes

Mais pour toi
J´ai des mots chocolat
Des mots doux, sol ré fa
Qui fredonnent, tu vois
Mon vieux bout de papa
Ton p´tit bout de nana
N´est pas conne

{Lui, Parlé:}
Ah ben c´est, c´est joli, c´est élégant.
Hein, c´est! Bien, si j´ai bien compris, tu...
Enfin c´ que j´ veux dire, tu, tu, tu, tu, tu...

Tu sais des gros mots
Qui font de la peine
{Elle:}
Des rigolos
Qui libèrent les chaînes
{Lui:}
Des mots doux d´amour
Qu´on dit quand on aime
{Elle:}
Des petits tous courts
Comme de grands poèmes
{Ensemble:}
Et les mots tordus
Comme des mensonges
Et les farfelus
Qu´on a dans les songes

Mais pour toi
J´ai des mots chocolat
Des mots doux, sol ré fa
Qui fredonnent pour toi
J´ai des mots chocolat
Des mots doux, sol ré fa
Qui résonnent pour toi

{avec le Chœur des Papas, ad lib:}
Pour toi
J´ai des mots chocolat
Des mots doux, sol ré fa
Qui fredonnent pour toi
J´ai des mots chocolat
Des mots doux, sol ré fa
Qui résonnent
[justify]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   Ven 17 Aoû - 0:31

LE PETIT CACHOU LAJAUNIE



Cette friandise, le Cachou Lajaunie, provient de l'Areca catechu
appelé aussi Palmier à bétel, un arbre des Indes orientales et appartenant au genre Areca.

On extrait de la noix d'arec, une gomme brune rougeâtre,
substance astringente résineuse, appelée cachou.
Elle est mise à bouillir dans de l'eau et filtrée.
Après évaporation, on peut voir apparaître le cachou.
C'est le suc résineux de l'Arec, mélangé à de l'ambre et du musc, qui est à l'origine du cachou.

Dès le XVIIe siècle siècle, les cachous se vendaient un peu partout en Europe.
Ils étaient très appréciés car ils parfumaient l’haleine et avaient certaines vertus médicinales, les vrais cachous étant bons pour les dents et l’estomac.
Pendant très longtemps, la précieuse gomme était commercialisée
par les apothicaires et les médecins la prescrivaient à leurs malades.

En 1880, un pharmacien du nom de Léon Lajaunie change la recette
et les commercialise sous son nom dans de petites boites jaunes.
L'histoire raconte que Léon Lajaunie avait parmi ses clients des fumeurs,
des chauffeurs, des cyclistes, des gens qui toussotaient et qui crachotaient,
d'autres à l'hygiène dentaire et buccale négligée se plaignaient de leur forte haleine.
Il décida de procéder à des mélanges, comme savaient si bien le faire les pharmaciens
de l'époque afin de trouver une solution au problème buccal de ces clients.

En 1890, Léon Lajaunie pensa à commercialiser ses cachous en faisant de la publicité.
Il fit confectionner des affiches en métal émaillé sur lesquelles
étaient vantées les vertus de la nouvelle friandise.
Ce fut la première publicité visible sur les lieux de vente.

En 1930, la première publicité animée arriva sur les écrans de cinéma.
Depuis, les cachous Lajaunie, dont la production et la vente ne cessaient d'augmenter, connurent un véritable succès commercial.
Ils devinrent le produit emblématiques de la ville de Toulouse.
La composition du cachou ne fut pas modifiée et la boite resta identique.
Sur les premières boites,
il y avait une faute d'orthographe dans l'adresse mais on ne la modifia pas.

La première affiche cachou Lajaunie était une jeune femme rousse
arborant fièrement une cigarette allumée et suçant des cachous
pour garder l'haleine fraîche!!..

En 1930 sa publicité entra dans le cinéma parlant.
Havas réalisa plusieurs dessins animés avec un jeune bambin nommé "CACHOUNET"
qui volait au secours des personnes dont le succès amoureux
était menacé par leur mauvaise haleine.

En 1979, la petite boite jaune était visible dans le métro au côté des jeans C17.

En 1985, les cachous Lajaunie s'offraient leur première campagne télévisée
pour 450,000 Francs les 3 secondes. Le spot, « La Belle de Cadiz » avec Kristen Hocking,
fut la première réclame télévisuelle qui obtint la Minerve de platine :
"Cachou Lajaunie, Lajaunie... Han han !"
Elle fut récompensée comme meilleure publicité de l’année.


Producteur D. NILES
Auteur de cette publicité François Bernheim.

En 1988, la société s'offrit pour le lancement du cachou Lajaunie "Goût blond"
le célèbre Top Model Naomi Campbell.

En 1992, les cachous Lajaunie ont été mis en chanson
par les Fabulous Troubadours dans leur premier album « Èra pas de faire».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN MONDE" SUPER BONBON"   

Revenir en haut Aller en bas
 
UN MONDE" SUPER BONBON"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN MONDE" SUPER BONBON"
» [Mars 2015] My Little Box "Super Box"
» A deux ans, tout le monde est "méchant"!
» le "super" copain
» Si tous les hommes du monde se donnaient le "La"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: TRIBUNES LIBRES :: ARTS ET TRADITIONS-
Sauter vers: