H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 9:59

J'ai eu la chance d'appartenir à la génération scoutisme.

Je l'ai pratiqué de 10 à 20 ans. J'y ai passé les plus belles années de mon adolescence. J'ai surtout énormément appris des autres et aux autres.

J'ai retrouvé, dans une itv de Jean-Jacques Goldman exactement la même perception du scoutisme. La seule différence, j'étais chez les EIF au Maroc, puis chez les Routiers laics dès mon arrivée en France.



Jean-Jacques Goldman : "J’y ai appris l’altruisme, le désintéressement"
La Vie n°3225, 21 juin 2007
Elisabeth Marshall
Retranscription de Delphine Roger


Scout : A passé ses jeudis après-midi, ses dimanches et ses vacances, entre 7 à 15 ans, chez les Eclaireur laïcs, à Paris.
Son totem : "Caffra" (chat sauvage), "arrogant et décidé".

La Vie : Comment êtes-vous entré dans le scoutisme ?

Jean-Jacques Goldman : Pour ma mère juive, arrivée d’Allemagne en 1933, à l’âge de 11 ans, le passage chez les Eclaireurs israélites a été, avec l’école, le vecteur fondamental d’intégration à la société française. Ma famille n’était pas pratiquante. D’accord avec mon père, ma mère a choisi de nous envoyer, ma sœur, mon petit frère et moi, chez les scouts laïcs.

La Vie : Qu’y avez-vous découvert ?

Jean-Jacques Goldman : D’abord, un autre monde, à la fois rassurant et tolérant, qui ouvrait une alternative à la famille et à l’école. On peut rater son coup en famille, échouer à l’école – qui pour moi fut un milieu très dur à supporter – et être heureux chez les scouts. Aujourd’hui, les enfants qui vont à l’école dans les cités n’en sortent pas et ne vivent qu’un seul monde où ils n’ont d’autre choix que d’être gagnants ou perdants.

La Vie : Le scoutisme, c’est un peu le lieu des premières fois ?

Jean-Jacques Goldman : Oui, c’est la première fois qu’on campe à la belle étoile, qu’on allume un feu, qu’on construit un pont de singe… La nature, la marche, l’effort physique, la nuit, le froid, c’est là que ça se passe. J’ai appris l’intimité avec la nature, avec la nuit et le silence, appris à être seul avec moi-même. A 12 ans, on partait en "explo" à six ou sept en dormant dans les granges, en cherchant notre route à la boussole, ce qui ne serait plus possible aujourd’hui. On n’avait peur de rien. Maintenant, je me sens partout chez moi, même en Afrique, à l’autre bout du monde. Je sais me préparer un repas, monter une tente, désinfecter une plaie, je n’ai pas besoin d’être assisté tout le temps ! C’est chez les scouts aussi que j’ai commencé à jouer de la guitare, même si je faisais de la musique par ailleurs. Là que j’ai rencontré les répertoires contemporains de Graeme Allwright à Bob Dylan. J’ai même été dans la troupe scoute d’Yves Duteil…

La Vie : La vie en équipe, l’expérience des autres, à quoi vous a-t-elle servi ?

Jean-Jacques Goldman : A comprendre que l’autre est différent de moi. C’est bête à dire, mais passer ses journées, ses nuits ensemble accélère ce processus de découverte. En faisant la cuisine, des nœuds ou les premiers secours, on se frotte aux autres, on devient tolérant, en respectant les capacités de chacun. A travers des apprentissages factuels, on arrive à l’essentiel. A 15 ans, je me suis retrouvé plus expérimenté, en ayant emmagasiné une somme de connaissances de l’autre plus importante qu’ailleurs. J’ai appris avec la vie collective à parler une autre langue. La découverte de soi, des autres, ce sont des libertés en plus, des verrous qui sautent : on n’a plus peur de la nuit, de la route, d’une route inconnue. Aux scouts, on apprend vraiment à entrer en contact avec le monde, qu’il s’agisse de vendre un calendrier, de demander un hébergement, de se débrouiller en voyage. Le rapport à l’autre est sain. Parce qu’on s’est construit soi-même, l’autre n’est plus un besoin, mais un désir. C’est l’humanité de base que ne connaissent plus les enfants lorsqu’ils deviennent incapables de rester seuls quelques heures loin de leur écran…

La Vie : Est-ce aux scouts que vous avez appris la solidarité ? L’engagement aux Restos du cœur, à Amnesty International, cela vient de là ?

Jean-Jacques Goldman : Non, mais c’est peut-être la conséquence de ce que j’y ai appris, de ce que ma famille aussi m’a appris : l’altruisme, le désintéressement, les vraies valeurs, quoi. Je sais que je peux être heureux sous une tente, passer de belles vacances avec mes potes en camping, qu’il y a d’autres choses plus importantes dans la vie que de gagner de l’argent et de séjourner dans les grands hôtels. D’autres choses à vivre ensemble. Aux Restos du cœur, j’ai vu des artistes vraiment bouleversés devant la valeur infinie qu’on peut découvrir dans un engagement désintéressé. Ils n’avaient jamais connu cela.

La Vie : Cérémonies, insignes, promesses, grades… tous ces rituels du scoutisme vous paraissaient-ils positifs ?

Jean-Jacques Goldman : Oui, parce que c’était cohérent. Ces veillées où l’on s’expliquait, c’étaient des prémices de démocratie participative. Chacun vidait son sac dans le cadre d’une autorité juste et progressive. A 7-8 ans, vous pouviez déjà avoir de petites responsabilités, à 10 ans, devenir chef de troupe, chargé de faire respecter l’heure ou le rangement. C’est une prise d’autorité progressive et naturelle qui se transmet et ne s’apparente pas à l’autoritarisme. J’entends souvent dire aujourd’hui « J’ai un problème avec l’autorité », mais quand vous avez fait du scoutisme, l’autorité ne fait pas peur, n’est pas une ennemie. Je sais que je peux m’y soumettre et l’exercer sans l’humilier. Je me rappelle avoir passé seul une journée entière dans une prairie, puni après avoir fait pas mal de bêtises. Eh bien, c’était une des meilleures journées de ma vie, passée à regarder, creuser, rêver, marcher… Le scoutisme, ce n’est pas du formatage, mais une boîte à outils où l’enfant se frotte aux expériences : le rapport au travail, à l’autorité, aux autres. On se découvre des capacités. A chacun d’en faire une force pour sa vie.

La Vie : Vous avez déjà trois grands enfants, deux petits et bientôt une nouvelle petite fille, qu’avez-vous à cœur de transmettre ? Les apprentissages du scoutisme vous semblent-ils encore adaptés aux jeunes d’aujourd’hui ?

Jean-Jacques Goldman : Quand Ségolène Royal parle d’encadrements militaires, on n’en est pas loin. Il ne s’agit pas de bagne, mais de règles de vie à respecter. Des bases d’existence à transmettre si les parents ne l’ont pas fait. C’est important de transmettre, de ne pas laisser la jeunesse livrée à elle-même, en friche. Encore faut-il s’adapter. Là où nous étions, à 14 ans, de jeunes garçons de 1,50 mètre, vous avez maintenant de grands gaillards de 1,90 mètre. Et ces grands gars se retrouvent souvent sans père, dans des familles monoparentales, face à une école qui s’est beaucoup féminisée dans son encadrement. On n’a pas pris en compte ces faits nouveaux, ce problème d’autorité physique entre 12 et 15 ans. Nous, on était en face d’hommes plus grands que nous ! Et cela change les choses. J’ai beaucoup d’amis de ma génération que je sens mal à l’aise avec l’autorité, qui pensent que l’exercer n’est pas bien. On confond autorité et autoritarisme et les plus faibles en pâtissent aujourd’hui. Les gars que j’ai rencontrés en prison lors d’un atelier à Fleury-Mérogis paient très cher de n’avoir pas eu des parents autoritaires, qui savaient les garder à la maison. Personne ne leur a expliqué comment être maître de soi. Dans un bon rapport à l’autorité, on n’a pas besoin de répression et il vaut peut-être mieux se libérer d’une autorité que de ne pas en avoir du tout. Je crois que le scoutisme m’a donné une vision tranquille de l’autorité, qui me permet aujourd’hui de mieux me rebeller contre l’autoritarisme ou les abus de pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 10:13

En Chantant


I
Éclaireurs, au ciel se lève
Le soleil d'un jour nouveau
Laisse au loin s'enfuir ton rêve
En chantant, prends ton fardeau.

II
Au sommet de la clairière
Entends-tu les chants joyeux ?
Des oiseaux c 'est la prière
Qui bénit l'oeuvre de Dieu.

III
Sors bien vite de ta tente
Avec nous viens admirer
Le matin si pur et chante
Qu'il fait bon de respirer

IV
Pars sans crainte sur la route
Qu'illumine le matin
Jusqu'au soir que la joie scoute
Resplendisse en ton chemin


Dernière édition par liliane le Ven 7 Aoû - 14:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 10:26

LES CRAPAUDS



Les crapauds

La nuit est limpide,
L'étang est sans ride
Dans le ciel limpide
Luit le croissant d'or
Orme chêne ou tremble
Nul arbre ne tremble
Au loin le bois semble
Un géant qui dort
Chien ni loup ne quitte
Sa niche ou son gîte
Aucun bruit n'agite
La terre au repos
Alors dans la vase
Ouvrant en extase
Leurs yeux de topaze
Chantent les crapauds

Ils disent nous sommes
Haïs par les hommes
Nous troublons leur somme
De nos tristes chants
Pour nous point de fêtes
Dieu seul sur nos têtes
Sait qu'il nous fit bêtes
Et non point méchants
Notre peau terreuse
Se gonfle et se creuse
D'une bave affreuse
Nos flancs sont lavés
Et l'enfant qui passe
Loin de nous s'efface
Et pâle, nous chasse
À coups de pavés

Des saisons entières
Dans les fondrières
Un trou sous les pierre
Est notre réduit
Le serpent en boule
Près de nous s'y roule
Quand il pleut, en foule
Nous sortons la nuit
Et dans les salades
Faisant des gambades
Pesants camarades
Nous allons manger
Manger sans grimace
Cloporte ou limace
Ou vers qu'on ramasse
Dans le potager

Nous aimons la mare
Qu'un reflet chamarre
Où dort à l'amarre
Un canot pourri
Dans l'eau qu'elle souille
Sa chaîne se rouille
La verte grenouille
Y cherche un abri
Là, la source épanche
Son écume blanche
Un vieux saule penche
Au milieu des joncs
Et les libellules
Aux ailes de tulle
Font crever des bulles
Au nez des gougeons

Quand la lune plaque
Comme un vernis-laque
Sur la calme flaque
Des marais blafards
Alors symbolique
Et mélancolique
Notre lent cantique
Sort des nénuphars
Orme chêne ou tremble
Nul arbre ne tremble
Au loin le bois semble
Un géant qui dort
La nuit est limpide
L'étang est sans ride
Sous le ciel splendide
Luit le croissant d'or….


Dernière édition par liliane le Ven 7 Aoû - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 10:31

CLAIR MATIN



Clair matin
Paroles: Louis Simon. Musique: César Geoffray

Le matin tout resplendit, tout chante
La terre rit, le ciel flamboie
Mais pour nous qu'il tonne, pleuve ou vente
De tout temps, nous chantons notre joie

{Refrain:}
Car chaque jour est un jour de fête
Dans notre cœur, un soleil luit toujours
Pleine de joie, d'élan et d'amour
Notre chanson s'élève chaque jour

On dit bien que la vie est maussade
Que chaque jour est un souci
Nous savons la prendre en camarade
Lui sourire et lui dire merci

{au Refrain}

Le malheur peut frapper à la porte
Nous sommes prêts devant le sort
Chaque joie que la vie nous apporte
Nous a fait une âme et un cœur fort

{au Refrain}


Dernière édition par liliane le Ven 7 Aoû - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 10:40

L’ALPHABET SCOUT



Un jour la troupe campa A,A,A
La pluie s’mit à tomber B,B,B
L’orage a tout cassé C,C,C
Faillit nous inonder A,B,C,D

2. le chef s’mit à crier E,E,E
À son adjoint Joseph F,F,F
Fais-nous vite à manger G,G,G
Les scouts restent sous la bâche E,F,G,H

3 les oiseaux dans leur nid I,I,I
Les loups dans leur logis J,J,J
Chahutent avec fracas K,K,K
Avec les hirondelles I,J,K,L

4. Joseph nous fit de la crème M,M,M
Et du lapin d’garenne N,N,N
Et même du cacao O,O,O
Mes amis, quel souper M,N,O,P

5 soyez bien convaincus Q,Q,Q
Que la vie au grand air R,R,R
Fortifie la jeunesse S,S,S
Renforce la santé Q,R,S,T

6 Maintenant qu’il n’pleut plus U,U,U
Les scouts vont se sauver V,V,V
Le temps est au beau fixe X,X,X
Plus besoin qu’on les aide U,V,X,Z
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 10:44

AMITIE, LIBERTE



Refrain:
Amitié, amitié, liberté, liberté
Par vous l'avenir sera plus beau

Le visage inondé de lumière
Tourné vers des lendemains heureux
Nous bâtirons une cité fière
En chantant ces refrains joyeux

Si tu peines parmi la tempête
Vois tant d'autres sont dans le ressac
Unis tes efforts pour tenir tête
Aidons nous à porter le sac

Et bien sûr quand tous les gars du monde
Chanteront avec nous ce refrain
Tous unis dans cet immense ronde
Léger sera notre chemin

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 10:49

NON, NON, RIEN N'A CHANGE



très originale version de la chanson
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 11:00

Et celle qui tirait des larmes à mon fils quand je la lui chantais, en guise de berceuse.

BOUBLICHKI


Refrain

Boublichki, boublichki, prenez mes boublichkis
Goûtez ils sont exquis, mes boublichkis
Que vous soyez marquis, prince ou n’importe qui
Prenez mes boublichkis, ils sont exquis

1.Il fait froid, il fait nuit
Il est près de minuit
Dans la neige et le bruit
Je m’en vais vendre
Des beaux gâteaux dorés
Vous qui les adorez
Et vous qui les aimez
Venez m’en prendre

2.Mon père est toujours saoul
Quand il rentre chez nous
Il me donne des coups
Pendant des heures
Ma mère a des amants
Ma soeur tout simplement
Fais comme sa maman
Et moi je pleure





Beygelach
( Language: Yiddish )
Es rikt zich on di nacht
Ich gey arum farshmacht
Aroysgetribn micht fun umetum
Kleyder tserissene, nit keyn gevashene
An oysgematerte gey ich arum.
Koyft mayne beygelach
Frishinke beygelach
Nu, koyftshe gicher, koyft
Ich darf dos geld.
Ich bin an oreme
Un a farloyrene
A na-venadnitse
Do oyf der velt.

Mayn tate shikert nor
On dem koym lebt er gor,
Di shvester handelt itst
Mit zich aleyn.
In shtub iz groys di noyt
Nito keyn shtikl broyt
Fun tsores mid zing ich
Mayn troyer lid:

Oy koyftshe beygelach
Aaaheysinke beygelach
Zet, mayne eygelach
Zenen farbrent.
Oy, oy, oy, laytelach
Git oyf popaytelach
Un dos iz ales vos
Ich hob gemeynt.
Nu, koyftshe beygelach
Vayl mer keyn koyches iz
Shoyn bald nito.
S'vert shvach di lingelach
Kumt gicher yingelach
Koyft a por beygelach
Bay mir ot do.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 14:01

L'HOMME DE CROMAGNON





1.C’était au temps d’la préhistoire
Voici deux ou trois cent mille ans
Vint au monde un être bizarre
Proche parent d’l’orang-outang
Debout sur ses pattes de derrière
Vêtu d’un slip en peau d’bison
Il allait conquérir la terre
C’était l’homme de Cro-Magnon

L’homme de Cro, l’homme de Ma,
L’homme de Gnon
L’homme de Cro-Magnon
L’homme de Cro-Magnon
Ce n’est pas du bidon
L’homme de Cro-Magnon
Pom pom pom pom
Pom pom pom pom pom!

2.Armé de sa hache de pierre
De son couteau de pierre itou
Il chassait l’ours et la panthère
Serrant les fesses malgré tout
Devant l’diplodocus en rage
Il était tout d’même un peu p’tit
Et se disait dans son langage :
“Viv’ment qu’on invente le fusil !”

3.Il était poète à ses heures
Disant à sa femme en émoi :
“Tu es belle comme un dinosaure
Tu ressembles à Garbo Greta
Si tu veux voir des cartes postales
Viens dans ma caverne tout là-haut
J’te f’rai voir mes peintur’s murales
On dirait du vrai Picasso”

4.Trois cent mille ans après sur terre,
comme nos ancêtres nous admirons
Les monts, les bois et les rivières,
mais ils rev’naient quelle déception !
Nous voyant suer six jours sur sept,
ils diraient sans fair’ le détail :
“Vraiment, qu’no descendants sont bêtes
d’avoir inventé l’travail !”



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Ven 7 Aoû - 14:17

SWING LOW, SWEET CHARIOT



Swing low
sweet chariot
coming forth to carry me home
swing low
sweet sweet sweet sweet chariot chariot
coming forth to carry me home yeah

Swing down chariots wont you let me ride oh
swing, stop and let me ride oh ride me rock me lord
ooh hey
I got a home on the other side
Oh, six white horses standin side by side
Oh, sing
Sing
Rock me, rock me
I got a home
hey

swing low sing low and let me ride
why oh why oh why dont you let me ride
ride, ride, ride ride ride
let me ride, let me ride, let me ride

swing down chariots wont you let me ride
oh swing, stop and let me ride
rock me Lord, rock me Lord
hey

I got a home
You got a home
We got a home
I got a home
I got a home
You got a home
We goin home
Goin home
Let's love
Sweet love
Sweet chariot
Take me home
Take me home


I'm going home
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nounouka

avatar

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 67
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   Lun 24 Mai - 20:03

Merci beaucoup Liliane pour cet intéressant topic!J'ai aussi fait des colos de 10 à 24 ans et c'est vrai qu'on apprend beaucoup des autres et beaucoup de soi dans cette vie communautaire!Je retiendrais ce passage de JJ Goldman qui correspond bien à ce que je ressentais aussi ado! flower

Citation :
La Vie : La vie en équipe, l’expérience des autres, à quoi vous a-t-elle servi ?

Jean-Jacques Goldman : A comprendre que l’autre est différent de moi. C’est bête à dire, mais passer ses journées, ses nuits ensemble accélère ce processus de découverte. En faisant la cuisine, des nœuds ou les premiers secours, on se frotte aux autres, on devient tolérant, en respectant les capacités de chacun. A travers des apprentissages factuels, on arrive à l’essentiel. A 15 ans, je me suis retrouvé plus expérimenté, en ayant emmagasiné une somme de connaissances de l’autre plus importante qu’ailleurs. J’ai appris avec la vie collective à parler une autre langue. La découverte de soi, des autres, ce sont des libertés en plus, des verrous qui sautent : on n’a plus peur de la nuit, de la route, d’une route inconnue. Aux scouts, on apprend vraiment à entrer en contact avec le monde, qu’il s’agisse de vendre un calendrier, de demander un hébergement, de se débrouiller en voyage. Le rapport à l’autre est sain. Parce qu’on s’est construit soi-même, l’autre n’est plus un besoin, mais un désir. C’est l’humanité de base que ne connaissent plus les enfants lorsqu’ils deviennent incapables de rester seuls quelques heures loin de leur écran…

Citation :
L'esprit Scout

Si nous avons tous choisi de venir aux Scouts, c'est peut-être d'abord pour y trouver des copains (ou y REtrouver des copains), découvrir de nouvelles activités, faire des jeux salissants dans la forêt, quitter nos parents, ou bien pour y occuper notre samedi... Nous sommes tous arrivés plus ou moins excités, facilement ou plus difficilement à l'aise, plus ou moins convaincus. Nous avons essayé de suivre les plus vieux, en découvrant l'admiration des jeunes pour les plus âgés qu'eux. Aussi, après quelques rendez-vous parfois difficiles (c'est pas toujours facile les dix premiers kilomètres avec un sac à dos), on a trouvé notre place au milieu de la bande de copains, qui semblent parfois se connaître depuis tellement longtemps. Au fur et à mesure des activités, des paroles de chefs, des engueulades pour les bêtises ou les mauvais gestes qu'on a pu faire, on a commencé à comprendre qu'il y avait derrière le Scoutisme autre chose que les jeux, les blagues et le plaisir égoïste.

Il y a chez les Scouts d'autres choses bien plus profondes : la fraternité entre Scouts qui se crée dans les épreuves (y en a toujours un pour porter un peu du sac quand les chaussures se font lourdes), l'amour et l'amitié pour son prochain, le don de soi, l'esprit de service (regardez la photo du dessous, quel bon exemple !)...

Évidemment, ce sont de " bien grands mots pur de si petites épaules " pour certains, " un peu trop pour des enfants de leur âge " nous dira-t-on, surtout " dans notre société actuelle "... Mais les jeunes et les enfants sont pleins de ressources et savent faire preuve d'état d'esprit. Au contact des autres, on apprend à partager son steak quand un de ceux prévus est tombé dans le feu, à consoler le copain de la patrouille quand ses parents et son entourage lui manquent au milieu du camp d'été, autant de choses qui font que ces enfants sont parfois bien plus adultes, amicaux et raisonnables que le plus vieux d'entre nous. Eh bien, l'Esprit Scout c'est ça ! C'est vivre scoutement aux réunions, aux camps, à la maison, à l'école, partout, et y montrer que les autres et leur bonheur nous importe au moins autant que le notre.

Même si ce n'est pas toujours facile (qui n'a jamais eu la flemme d'aider à traverser la petite grand-mère de l'autre côté de la rue ?), notre idéal est de toujours faire de notre mieux pour faire le bien au bon moment ou tout faire pour rattraper la bourde. On ne peut pas en vouloir à quelqu'un de rater : c'est le manque de tentatives qui est mauvais.

Le but des Scouts, c'est cela, apprendre aux jeunes par le jeu à vivre en harmonie avec son entourage, en y répandant sa bonne humeur, sa bonne volonté, et son amour.



L Y A DANS LE SCOUTISME.

Il y a dans le scoutisme ces choses inconnues,
Cet appel de la nature,
Cet appel de la route,
Qui nous font rêver,
Qui nous prennent tout entier,
Qui nous font partir…

Il y a cette recherche,
Ce besoin de découvrir,
D'aller plus loin…

Oh ! S'ils savaient ceux qui critiquent !
S’ils savaient ce qui nous fait partir.
Cette recherche perpétuelle de l'amour,
Cette recherche de la vérité.
Oui, s’ils savaient ils viendraient avec nous !

Il n'y a que ce besoin d'être soi,
Rien que soi.
Au milieu de choses naturelles,
Pour pouvoir regarder le monde
Avec des yeux émerveillés,
Et tout donner de ce qu'on a appris
Parce qu' on aime…
Parce qu'à la fin du compte,
Chacun a besoin de se reconnaître
Et d’être reconnu
A sa juste valeur,
Parmi des choses vraies
Qui seules peuvent donner la joie.

Il y a dans le scoutisme ces choses inconnues,
Cet appel de la forêt,
Ce besoin de rencontrer des gens nouveaux,
Ce besoin d'être vrai,
Cette soif de beauté et de vie,
Cette curiosité jamais assouvie,
Cette volonté de toujours faire mieux,
Qui font sans cesse renaître
Le goût de l’aventure
Et le besoin d'aimer…


Olivier Echasserieau



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME   

Revenir en haut Aller en bas
 
CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CASTORS TOUJOURS ....... PLUS FORTS - LE SCOUTISME
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Saint Mandrier , c'est toujours aussi joli.....
» toujours fermer la porte !!!!!!
» Après votre inscription, vous n'avez toujours pas accès au forum?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: LA FRANCOPHONIE-
Sauter vers: