H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FRANCIS CABREL

Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10399
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: FRANCIS CABREL   Dim 18 Mai - 14:44

FRANCIS CABREL




Parmi les chanteurs dont la voix aura su émouvoir le public français et international,
Francis Cabrel est une emblème de la chanson à texte,
parfois engagé, mais dont les thèmes récurrents restent souvent l'amour,
la passion et les difficultés connues par les couples.

Mousquetaire de la chanson française, influencé par Bob Dylan,
Francis Cabrel symbolise avec Jean-Jacques Goldman,
l'esprit américain de la musique française des années 80.
Avec l'accent chantant de son sud-ouest natal,
l'Homme d'Astaffort a insufflé une fraîcheur certaine à la chanson française,
grâce à ses mélodies, sa guitare et sa tendresse.

Né le 23 novembre 1953 à Agen,
préfecture le du Lot-et-Garonne dans le sud de la France,
le jeune Francis grandit à Astaffort, près de Toulouse,
dans une famille originaire de Frioul en Italie.
Son père est ouvrier dans une usine de gâteaux et sa mère,
caissière dans une cafétéria.
Il a une sœur, Martine et un jeune frère, Philippe.
Le milieu modeste dans lequel il vit ne l'empêche pas de profiter
d'un environnement tranquille :
entre l'ancienne maison de famille et l'école,
il fréquente les terrains de boules et pratique la pêche à la ligne.

Francis Cabrel, adolescent timide,
fait la découverte musicale qui changera sans doute sa destinée :
Bob Dylan et le célèbre morceau "Like a rolling stone".
Influence majeure pour celui qui dira plus tard que sa guitare
lui permettait de se rendre plus intéressant aux yeux des autres.
Très tôt, il commence à composer des chansons.
A l'âge de 16 ans, il sait que la musique représente
plus qu'un simple divertissement pour lui.
Il chante les chansons de Neil Young, Leonard Cohen et évidemment Bob Dylan,
apprenant ainsi l'anglais en traduisant les paroles.

Après la classe de première,
il est renvoyé du lycée d'Agen pour cause d'indiscipline.
Il se retrouve à travailler dans un magasin de chaussures.
Parallèlement, il joue dans les bals locaux avec un groupe,
Ray Frank et les Jazzmen qui deviendront plus tard les Gaulois,
à cause des moustaches que chacun arborait.
A cette époque, Francis Cabrel est un grand jeune homme,
au look hippie, cheveux longs et moustaches qui lui cachent quelque peu le visage.

A l'automne 74, il participe à un concours de chanson de Sud Radio
durant lequel se succèdent des candidats devant un jury composé
entre autres de Daniel et Richard Seff.

Il se retrouve en finale avec la chanson "Petite Marie",
dédiée à sa femme Mariette.
Finalement il gagne le concours avec 2000 francs à la clé.
Mais en fait, les frères Seff ont leur entrée dans la firme CBS.
Ce n'est qu'en 77 à la faveur de la campagne de la Nouvelle Chanson Française
de la maison de disques, que Francis Cabrel sort son premier disque "
Ma ville". Les mélodies sont déjà belles, mais le résultat est un peu lourd.

En effet, il a le sentiment que CBS ne le laisse pas réellement
exprimer sa propre personnalité.
Pour preuve, on trouve ici une version de "Petite Marie"
sur laquelle la maison de disques a tenté de gommer
l'accent particulier du chanteur, version qu'il renie actuellement.
Il fait même l'Olympia en première partie de Dave
durant un mois et gagne le prix du Public au Festival de Spa en Belgique en 78.

Je l'aime à mourir

Un an plus tard, un peu plus rôdé à la production discographique,
et sans doute un peu plus mature au niveau musical,
il sort un nouvel album "Les Chemins de traverse"
qui le conduit vers le succès.
Le titre qui le propulse réellement s'intitule "Je l'aime à mourir",
qui devient immédiatement un classique de la chanson française
avec deux millions de 45T écoulés.
Cette mélodie au charme évident dénote un peu au milieu de la vague disco
de ces années-là mais démontre aussi que Francis Cabrel
fait preuve dorénavant d'un talent sûr comme auteur-compositeur.
Avec la vente de quelques 500.000 exemplaires de cet album,
la vie du chanteur est chamboulée. De personne anonyme, il devient star nationale.

En 1980, sort le troisième album de l'artiste "Fragile".
Chanteur confirmé, il écrit à cette occasion une belle chanson d'amour
pleine de délicatesse, "L'Encre de tes yeux".
Elle devient un grand succès et révèle un artiste sensible
que le grand public apprécie de plus en plus.
Le second simple qui s'intitule" La Dame de Haute-Savoie"
est une ballade rythm'n'blues.
Il y introduit la guitare électrique qui jusque-là était supplantée
dans ses compositions par la guitare acoustique,
plus propice à des climats intimistes.

Cet homme paisible au look de mousquetaire,
se sent un peu écartelé entre sa région d'origine et la vie parisienne.
En 1981, il sort un nouvel album "Carte postale".
Entre nostalgie de sa province et de la vie qu'on peut y mener,
et dénonciation de l'agressivité urbaine, les titres "Carte postale", "Répondez-moi" et "Chauffard"
donnent un aperçu de l'état d'esprit de Francis Cabrel
après quelques années de succès et de bouleversement intérieur.

Son cinquième album marque en apparence,
une certaine évolution dans sa carrière. Sur la pochette de "
Quelqu'un de l'intérieur" qui date de 83,
Francis Cabrel coupe ses cheveux.
Dans ces textes, il quitte un peu son univers personnel et paraît s'intéresser
à ce qui se passe à l'extérieur :
préoccupation face à la détresse des immigrés dans "Saïd et Mohamed", dénonciation d'un certain machisme dans
"Leïla et les chasseurs"
ou "Les Chevaliers cathares",
hommage à une culture occitane méconnue.

Les disques de Francis Cabrel sortent dorénavant à un rythme régulier.
En 1985, c'est "Photos de voyage"
écrit dans la même veine que le précédent album.
Il s'engage pourtant un peu plus qu'il ne le faisait jusque-là :
dénonciation du racisme ordinaire dans le titre "Gitans",
de la dissidence en URSS dans "Lisa"
ou la pauvreté dans le tiers-monde dans "Photos de voyage".
Sans être devenu un militant des grandes causes,
il prend de plus en plus parti.
En même temps, fort de sa notoriété,
il commence à envisager une activité artistique moins prolifique,
voire même un arrêt total.

Pourtant, à l'occasion du baptême de sa fille Aurélie,
il écrit une chanson intitulée "Il faudra leur dire" :
destinée à être chantée par des enfants, les paroles sont simples.
La première mouture accompagne un court métrage sur la leucémie
et est interprétée par les enfants d'Astaffort.
Dépassant largement la notoriété du film,
Francis Cabrel la réenregistre dans de meilleures conditions avec
la Chorale des Enfants d'Asnières.
Durant plusieurs semaines, elle est en tête du Top 50 français avec ce simple.

le myspace officiel de Francis CABREL :
http://www.myspace.com/franciscabrelofficiel

LE SITE :
http://www.franciscabrel.com/


Dernière édition par Nine le Jeu 10 Juin - 9:43, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10399
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: FRANCIS CABREL   Dim 18 Mai - 14:50

Francis Cabrel : “Des Roses et des Orties”



Francis Cabrel. Cet auteur-compositeur-interprète de 54 ans a déjà 31 ans de carrière.
Quatre ans après “Les beaux dégâts, il nous présente son nouvel album “Des roses et des Orties”.

Francis Cabrel collectionne les succès de “petite Marie”, en passant par “Je l’aime à mourir”,
“Sarbacane” (chanson qui a d’ailleurs été reprise par l’humoriste Laurent Gerra)
jusqu’à “Un samedi soir sur la terre” ou “Hors saison”.
Toutes les chansons qu’il a composées ont été des succès et si l’industrie est en baisse de régime,
cet artiste n’a jamais cessé de vendre des singles et des albums par millions.


Dans son nouvel album, il s’engage un peu plus et analyse les phénomènes de société tels que ;
la religion, le rascisme, l’éducation…
Il parle de de sa position de chanteur qui fait de lui un privilégié et que la popularité de ceux-ci
est provoquée en grande partie par les médias.

C’est un chanteur engagé depuis toujours, il sait exprimer ses idées par des mots parfois percutants
et nul doute que ce nouvel opus rencontrera le succès qu’il mérite.

“Roses et Orties” ; le Bien et le Mal ?
La belle vie pour certains et l’enfer pour d’autres ?

Sujets qui poussent à la réflexion…


Dernière édition par Nine le Jeu 10 Juin - 8:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10399
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: FRANCIS CABREL   Dim 18 Mai - 15:05

Paroles Francis Cabrel
La Robe Et L'Echelle