H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:17

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS


1970






[justify]1970 : Dassin est le chanteur N°1 avec L’Amérique.

Derrière, Michel Sardou s’installe dans la chanson musclée avec J’habite en France.

Sacha Distel se classe en anglais à Londres et en français à Paris avec Toute la pluie tombe sur moi.

Mireille Mathieu donne son coeur, donne sa vie et demande pardon pour ce caprice d'enfant,

Sheila supplie Reviens je t'aime,

Barbara dresse son Aigle noir,

Nicoletta trouve que sa vie c'est un manège, Dalida fait son Dirladada et se plaint : Ils ont changé ma chanson.

Françoise Hardy fait Le point,

Cloclo voit son Parce que je t’aime mon enfant adapté par Presley.

Une nouvelle génération de groupes débarque. Ils font de la pop en français : Triangle, Martin Circus...

Le public préfère cependant les Charlots qui jouent la carte rétro avec Derrière chez moi tout en égratignant le CNPF : Merci patron.

La variété, depuis 68, doit un peu s’engager : les Poppys de la chorale d’Asnières optent pour l’antimilitarisme avec Non, je ne veux pas faire la guerre.

Ferré est de plus en plus porté sur le péché de chair avec La the nana.
Bécaud se ressource sans cesse : La solitude..., La vente aux enchères, Charlie t’iras pas au paradis...
Le jazzman Marcel Zanini partage avec BB Tu veux ou tu veux pas.

Un nouveau play-boy velu et vocal débarque d’Israël : Mike Brant ; son Laisse-moi t’aimer en scotche quelques uns.

L’opérette est en deuil : Luis Mariano et Bourvil nous quittent.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:22

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS (suite)

1971




Philippe Clay lance un pavé dans la mare des post-soixante-huitards de 1971 avec Mes universités

Léo Ferré fait retomber l’adrénaline mais pas l’émotion Avec le temps.

les Poppys de la chorale d’Asnières confirment leur popularité Non, non, rien n’a changé, Des chansons pop, Isabelle je t'aime.

Adamo sort la tête du vase avec J’avais oublié que les roses sont roses.

Justement, Gérard Lenorman, Gérard Palaprat, donnent à la Rose d’or sa plus belle année avec Il et Fais-moi un signe.

Un jeune non-voyant rayonnant du nom de Gilbert Montagné enregistre The Fool en anglais : tube européen.

Stone et Charden antonnionnent L’aventura, ils lancent la mode des duos.
Pour Cloclo, même si C’est la même chanson, c’est un deuxième souffle.
Delpech est sacré vedette avec Pour un flirt,
alors que Dassin s’installe sur les plus hautes marches des hits avec La fleur aux dents, L’équipe à Jojo...
L'autre Jojo justement se maintient avec Oh ma jolie Sarah, alors qu’Eddy Mitchell reprend du poil de la bête avec C’est facile.

Pour Julien Clerc, Ce n’est rien, La fille de la véranda, et Niagara lui permettent de plaire aux deux France.

Sheila nous raconte Les Rois mages, Nicoletta nous berce avec Mamy blue, Mireille Mathieu défend Une histoire d'amour,

la voix chaude d'Esther Galil nous charme dès queLe jour se lève,

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:29

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS (suite)

1972





Michel Sardou tape à nouveau dans le mille avec Le rire du sergent.
Le jeune Philippe Lavil est plus modeste : Avec les filles, je ne sais pas.

La révélation de l’année reste cependant Maxime Leforestier avec un premier album : L’éducation sentimentale, San Francisco, Mon frère, Parachutiste...

Les groupes pops vendent enfin ! Triangle Viens avec nous,
Martin Circus Je m’éclate au Sénégal... L’écurie Flèche, créée par Claude François il y a quatre ans, décroche son premier tube :
Patrick Topaloff avec J’ai bien mangé, j’ai bien bu.
Pierre Perret préfère la tendresse au comique et ouvre La cage aux oiseaux.
Fernandel quitte les mille roses de sa villa marseillaise pour s’étendre à jamais sur leurs pétales.

Après Pierrot, d’autres comiques virent écolo en 1972 : Jacques Dutronc et Le petit jardin, Nino Ferrer et La maison près de la fontaine. Mike Brantest au plus haut niveau avec Qui saura et C’est ma prière.

Pourtant, ses challengers sont nombreux : Christian Delagrange Sans toi, je suis seul, Frédéric François Je voudrais dormir près de toi et Laisse-moi vivre ma vie...
Véronique Sanson n'a Besoin de personne pour prendre la tête au Hit Parade, place même une deuxième chanson Comme je l'imagine .
Loin derrière Sheila en Poupée de porcelaine,soutenue par Samson et Dalila
tandis que Dalida Parle tout bas, devancée par Vicky Leandos"Après toi"

Mais c’est la vague néo-yéyée qui est la plus importante cette année-là : C. Jérome chante de sa voix sucrée Kiss Me et Himalaya,
Patrick Juvet pianote sa Musica. Tous portent pattes d’eph, cols pelle à tarte et blousons ou vestes de satin flashy.

Les ex-yéyés ne veulent pas être en reste : Claude François pratique le son et lumière intégré avec Il fait beau, il fait bon, Y le printemps qui chante, Le lundi au soleil...
Une autre révélation de l’année est Daniel Guichard dans La tendresse dont la musique est signéePatricia Carli elle même.
Mort Shuman devient interprète avec Le lac majeur. Michel Fugain est big bazardé vedette grâce à La belle histoire, suivi de Fais comme l’oiseau.
Idem pour Gérard Lenorman avec Les matins d’hiver.
Michel Delpech marque une pause plus républicaine que syndicale avec Que Marianne était jolie.
Julien Clerc, lui, reste concentré : Si on chantait, Le patineur.
Les Poppys continuent quant à eux leur Jésus révolution.
Polnareff affiche ses fesses sur les murs de la capitale avant de partir en Holidays avec un chapeau de paille, mais pas sur les oreilles ! Aznavour épouse les années psychés avec Les plaisirs démodés et ose jouer l’homo dans Comme ils disent.

On pleure Jean Tranchant, Maurice Chevalier, et Boby Lapointe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:33

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS (suite)

1973


Hebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'images


Les duos sont certainement le phénomène de l’année 1973 :
Sheila et Ringo, Les gondoles à Venise, poussent le marketing jusqu’à se marier !
Derrière, Johnny et Sylvie en profitent pour admettre J’ai un problème.
Décidément, C’est le temps des retrouvailles : Sacha Distel et BB replongent avec Le Soleil de ma vie.
Et les initiateurs des duos, Stone et Charden, dans tout ça ? Ils sont en tête pour quelques mois encore avec Made in Normandie.

Yéyés et néo-yéyés cohabitent désormais en haut des hits :
C. Jérome La petite fille 73,
Frédéric François Viens te perdre dans mes bras, Pierre Groscolas Lady Lay .Cloclo rend La chanson populaire.

Marie Laforêt vient, vient, Sheila traîne sa Mélancolie,
Mireille Mathieu fait ses adieux à La paloma, Françoise Hardy envoie un Message personnel
tandis que Diane Dufresne a rencontré l'homme de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:41

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS (SUITE)

1974


Hebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'images

1974 : Pompidou décède et Giscard d’Estaing arrive au pouvoir.

C. Jérome se présente : C’est moi, un nouveau néo-yéyé débarque dans un bain de lumières polychromes.Dave Trop beau avec sa Vanina.
Plus romantiques, voici François Valéry avec Une chanson d’été.
Cloclo, qui a peur de tous ses jeunes challengers, vit une année record avec Tous les Shalala, Le mal aimé et Le téléphone pleure.
Si ce dernier se maquille discrètement, Patrick Juvet, lui, s’inspire de Bowie, des diamants collés sur la joue quand il chante Rappelle-toi minette.
Christophe amorce son retour avec Senorita. Michel Jonasz s’impose enfin avec Dites-moi et Super-nana.
Alain Souchon se sent moins isolé, d’autant plus qu’il travaille désormais avec Laurent Voulzy : J’ai dix ans.

Du côté des dames, Gigi l'amoroso de Dalida
et Tu es mon soleil de Sheila squattent les 22 et 23e places du Hit Parade,
Véronique Sanson est attendue Là bas et France Gall murmure sa Déclaration d'amour. Marie Laforêt fait son Cadeau.
Nicole Croisille entrouve la porte avec Parlez moi de lui.

Jean Ferrat, lui, lève le pied et signe Mon vieuxpourGuichard.
Claude-Michel Schönberg fait son Premier pas d’interprète, un des derniers.

Ca y est ! La nostalgie sixties commence : Au Bonheur des dames crie Oh les filles, Eddy luiC’est un rockeur.

En revanche, Richard Anthony fait ses adieux au hit-parade avec Amoureux de ma femme et dit bonjour au weight watchers. Salvador est le premier à adapter du disco en français avec J’aime tes genoux, pendant que Pierre Perret dégaine son Zizi.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:46

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS (SUITE)


1975


Jean-Jacques Goldman savoure son premier tube, Sister Jane, au sein de Tai Phong.

Le tube de l’année est L’été indien par Joe Dassin.

Un débutant, Nicolas Peyrac apporte du sang neuf avec So Far Away ainsi qu’Et mon père.


Hebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'images

Michel Delpech écrit l’avenir dans Quand j’étais chanteur.
Dave est à son apogée avec Dansez maintenant et Du côté de chez Swann,
Julien Clerc, juste un de plus : This Melody.

Mike Brant se suicide, Dis-lui est un tube posthume.

Nino Ferrer trouble les ondes avec Le Sud, pendant que Jonasz confirme sa progression avec Les vacances au bord de la mer.

Christophe n’a jamais été aussi reconnu en qualité comme en quantité avec Les mots bleus signés Jarre.

Fugain salue les Acadiens.
Sardou défraye à nouveau la chronique avec Le France.
Gérard Lenorman publie en face B La ballade des gens heureux qui mettra du temps à s’imposer.
Martin Circus passe de la pop à la variété et nous présente Marylène.
Chamfort quitte l’écurie Flèche avant que Le temps qui court ne le rattrape.
Gérard Manset, après une bonne demi-douzaine d’années de métier, inscrit son seul tube, Il voyage en solitaire, au panthéon des hits.
William Sheller commence une carrière d’interprète sous le signe de la provocation yankee avec Rock’n dollars.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:51

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS (SUITE)

1976


Hebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'images


Bernard Lavilliers nous entraîne à San Salvador.

Nouveau duo chauvin avec France Gall et Michel Berger : Ca balance pas mal à Paris.

Eddy avec Pas de boogie woogie damne le pion à Johnny avec Requiem pour un fou et Gabrielle.

Dick a compris que, pour exister, il devait Faire un pont entre ces deux idoles.

Juvet et Jarre s’associent pour l’excellent Faut pas rêver,

Gérard Lenorman avec un nouvel auteur compositeur interprète d’avenir, Didier Barbelivien pour Michèle.

C'est toujours Johnny Derrière l'amour, Requiem pour un fou Gabriele qui parade en tête suivi par le gentil dauphin triste, Michèle et voici les clés de Gérard Lenorman.

Michel Sardou a t'il la réponse avec son je vais t'aimer ou la vieille ?

Dalida refait surface avec j'attendrai prélude des années disco qui vont suivre.
L'humour ravit grâce à Pierre Péchin et sa cèggal et la foormi.

Jane Manson envahit les ondes en proposant faisons l'amour avant de nous dire adieu
Fugain termine sa période Big Bazar avec Le printemps,
Sheller essaie d’effacer son image Ketchup et Coca avec Un vieux rock’n’roll.
Souchon marque un deuxième point pas Bidon, Jonasz un troisième, Je voulais te dire que je t’attends.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:54

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS (SUITE)

1977



Hebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'images


C’est la grande année du disco qui, en 1977, a inondé la planète : le french disco tire son saphir du jeu grâce à Cerrone Love In C Minor,
Cloclo Magnolias For Ever.

Brel, se sachant condamné, nous
offre une dernière visite aux Marquises.
Francis Cabrel publie son premier album avec Petite Marie.
Souchon est toujours nostalgique : en plus de Y a d’la rumba dans l’air, il signe avec et pour Voulzy le premier tube de ce dernier Rockollection.
Schmoll croone La fille du Motel.

Marie Myriam
fait une entrée fracassante avec l'oiseau et l'enfant,
Sheila continue sa période disco avec Love me baby, singing in the rain et l'arche de Noe,
Marie Laforêt chante Il a neigé sur yesterday, Mireille Mathieu participe à l'envol des mille colombes.
Dassin triomphe avec A toi et le Big Bisou qu’il donne à Carlos.
Le jeune Philippe Châtel chante J’t’aime bien Lili, une « Lili » qui révolte Pierre Perret.

Après cinq ans de brouillons, Yves Duteil place quatre succès sur un album dont Prendre un enfant par la main, que Joan Baez exportera.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13311
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   Dim 28 Juin - 10:57

LES LÉGENDES DES ANNÉES 70’, LEUR MUSIQUE A MARQUÉ DES GÉNÉRATIONS (SUITE)


1978



Hebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'imagesHebergeur d'images


Le disco continue à tout dévaster, ou presque, en 1978. Juvet travaille avec les producteurs (français) de Village People qui cartonnent avec YMCA et In The Navy et fonctionne partout avec I Love America.

Cloclo nous quitte avant de s’imposer définitivement comme une star du disco avec Alexandrie.

La création ne se limite cependant pas au disco. Nougaro reste fidèle au jazz-latino avec Tu verras.
Alain Souchon conteste avec Poulailler’s Song et se confie avec Allô maman bobo.

Un nouvel anti-play-boy prend la carte de ce parti... pris pour la chanson minimaliste : Louis Chédid, le fils d’Andrée avec T’as beau pas être beau.

Si Higelin émeut avec Pars, Renaud met le verlan à l’honneur pour Laisse Béton.

Michel Berger compose « Starmania » avec, sur scène, une découverte : Daniel Balavoine et des Québécois.

1979


Le chômage est devenu une préoccupation majeure dans la France de 1979 :

Eddy Mitchell est le premier à le chanter dans Il ne rentre pas ce soir.

Gainsbourg, Vieille canaille, avec Chamfort signe un hymne aux navigateurs, Manuréva et Géant.

Johnny a compris qu’il ne pouvait plus jouer uniquement sur son Beau C... et sa Belle Gueule. Désormais il muscle ses textes comme le reste.

Jacques Higelin pétille dans le Champagne.

Cabrel l’aime à mourir pendant que Duteil a La guitare qui le démange.

La voix magique de Balavoine l’impose comme Le chanteur.

Un autre petit nouveau au vibrato exceptionnel débarque : Lalanne et La maison du bonheur.

Le disco arrive à maturité : Juvet est déjà bien installé en Amérique avec sa Lady Night.
Ottawan se contente de l’Europe avec D.I.S.C.O. France Gall a toujours Besoin d'amour, Sheila disco toujours avec Spacer, ainsi que Dalida avec monday, tuesday
Karen Cheryl se lance en anglais,show me you're man enough
Julie Pietri nous conte Magdalena

et Véronique Sanson nous tire sa Révérence.

Le jazz français perd un de ses pionniers : Ray Ventura.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA MUSIQUE FRANCAISE DES ANNEES 1970
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOU REED
» [Aéronavale divers] NOS AILES SUR LA MER DANS LES ANNEES 1970
» Les plus grandes reprises de l'histoire de la musique
» musique normande
» musique Scandinave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: LA FRANCOPHONIE-
Sauter vers: