H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NOUVELLE VAGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 2:24

Connaissez vous ce groupe qui mérite votre attention !



NOUVELLE VAGUE


Nouvelle Vague est un projet commun de deux créateurs français, Marc Collin, entre autres membre fondateur d'Indurain, Ollano et compositeur de la B.O.F. des Kidnappeurs et Olivier Libaux.

Tout commence à Versailles dans les années 80 où il côtoie ceux qui seront Air, Alex Gopher, Bang Band dans divers groupes. Après ces expériences très marquées par la new wave Anglaise, Marc Collin découvre la house music/ techno fin 80.

Au début des années 90, Marc Collin découvre la house music et enchaîne les projets : Indurain avec Jérôme Mestre, Volga Select avec Ivan Smagghe (Output).

En 2003, son projet "Nouvelle vague" est un succès qui tient sur la volonté de réarranger les classiques post punk de son adolescence en bossa nova ou reggae.

Le premier album de Nouvelle Vague sort alors en 2004 et sa suite, Bande à Part, en 2006. Le succès est au rendez-vous avec 400 000 exemplaires écoulés et des tournées internationales.



reprise lord of the new church
Reprises décalées... (étant plutôt allergique aux reprises plus ou moins "massacrées" il se trouve que leur travail est remarquable et rare niveau qualité)..

voilà enfin de l'excellente reprise.

En 2009, la formation revient avec un troisième opus, simplement intitulé 3. A noter, l'arrivée de voix masculines celles de Martin Gore (Depeche Mode), Ian Mc Culloch (Echo & the Bunnymen) ou encore Barry Adamson (Magazine)

Avec Nouvelle Vague, les standards rock de la fin des seventies et du début des années 1980 font peau neuve en revêtant le costume élégant et sensuel de la bossa nova.



Cette idée saugrenue et géniale, ce sont Marc Collin (Les Pétroleuses…) et Olivier Libaux (Helena Noguerra…) qui l’ont mise en musique, en proposant à huit chanteuses, dont la pétillante Camille, de poser leurs voix sexy et mutines sur des airs de bossa et de pop, et de reprendre ainsi Joy Division, The Clash, Depeche Mode, et moult groupes new wave et punk qui ont marqué l’histoire du rock. Mais il n’y a pas que les grosses pointures de l’époque qui ont eu le droit de voir leur titres repris façon bossa, des groupe plus obscurs comme The Specials ou XTC sont aussi de la partie.

Le soleil, les postures sonores lascives, et les rythmes envoûtants vont particulièrement bien à la new wave et au punk, qui avaient bien besoin de reprendre quelques couleurs. Cette nouvelle aura musicale illumine ces chansons un peu passées à un point tel, que lorsque le premier album de Nouvelle Vague sort en 2004, il défraye la chronique spécialisée, et charme le public :

ceux qui connaissaient déjà les versions originales des titres revisités par Nouvelle Vague ont été conquis par le troublant « Love will tears us apart » de Joy en ouverture, ou encore par l'époustouflant « Too drunk to fuck » des Dead Kennedys que Camille rend piquant et drôle à souhait. Les novices quant à eux, ont eu l'occasion d'approcher en douceur ces grands titres 70's et 80's, et ce moment musical savoureux leur donnera certainement envie de déguster les V.O par la suite.

Hormis Camille que tout le monde connaît aujourd’hui grâce à son fil créatif et hors normes, il y a aussi Alex, Silja, Eloisia, Marina, Daniella D’Ambrosio, Sir Alice et Mélanie Pain qui poussent la chansonnette avec brio sur les perles bossa de Nouvelle Vague.

Le collectif est de retour dans les bacs au printemps 2006 avec un deuxième opus, où l’on pourra entre autres retrouver les reprises des Buzzcocks (« Heart of glass »), d’Echo and the Bunnymen » (« Killing moon »), de U2 (« Pride »), de New Order (« Blue Monday ») ainsi que des Gun Club (« Sex Beat »).


Dernière édition par Nine le Ven 19 Juin - 3:50, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 2:37



reprendre des titres classiques de la new wave (essentiellement des mouvances cold wave, goth rock et post-punk) en version bossa nova. Le nom du projet est un clin d'œil aux deux influences, New Wave signifiant précisément nouvelle vague, et Bossa Nova, qui se traduit littéralement en portugais par nouvelle vague, nouveau courant. Par ailleurs, ce nom français décrit un courant artistique mondialement célèbre des années 1960 et trahit donc l'origine du projet et son aspect glamour. Au fil des concerts, le projet est devenu un authentique groupe.

Quelques chanteurs et artistes français aujourd'hui connus par eux-mêmes sont passés dans ses rangs, comme Camille, Sir Alice ou Mélanie Pain, Arnaud Meyer, Alexis Lemoine, Luigi etc..

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 3:06


Nouvelle vague



Ce groupe grimpe dans tous les Pays grâce à leurs reprises des eighties. En mêlant New Wave et Bossa ils sont les nouveaux boss de l'électro, connus de New York à Santiago.



Nouvelle vague, New wave, Bossa Nova... la même expression en trois langues pour symboliser les mouvements artistiques qui ont bouleversé l'ordre des choses entre 1960 et 1980, dans le cinéma français et la musique.
" Nouvelle vague " est née de la rencontre de deux musiciens : Marc Collin et Olivier Libaux. Le premier, personnalité éclectique reconnue dans le courant electro depuis 1990, est tour à tour fondateur de groupe (Indurain, Ollano), réalisateur artistique, compositeur (b.o du film " Les Kidnappeurs ") et producteur (Avril, Suburbia). Le second est plus pop. Auteur-compositeur, fondateur d'un groupe, guitariste (avec Noguerra, Jean-François Coen), il a aussi publié son premier album solo " L'héroïne au bain ", chez Naïve, tout en assurant la promo live de Carla Bruni.
A travers ce projet, les deux coréalisateurs de cet album célèbrent la culture new-wave en proposant une lecture inédite de chansons écrites par des groupes reconnus (tels que Dépêche mode, The Clash ou The Cure) ou un peu oubliés (comme XTC, ou The Specials). Huit jeunes chanteuses très talentueuses reprennent ces originaux souvent encore dans les mémoires. Ces chansons créées dans l'Angleterre des années 80, soumises à un voyage dans le temps et habillées d'un nouvel arrangement (bossa nova, pop ou autre) auraient pu être écrites hier dans n'importe quel endroit du globe et s'imposent comme de véritables classiques.
actualité
En concert en Suisse, Allemagne et Italie, France

www.nouvellesvagues.com



http://www.myspace.com/nouvellevague
à découvrir ...

2009 .. Voilà une semaine qui s'annonce très éclectique ! On commence avec le groupe Nouvelle Vague, alias Marc Collin et Olivier Libaux, qui sort aujourd'hui son troisième album studio. Intitulé NV3, ce nouvel opus fait suite à Bande à Part sorti en 2006. Après avoir revu des titres du courant punk/new wave à la sauce bossa-nova dans Nouvelle Vague (l'album) et après en avoir repris d'autres en version reggae sur Bande à Part, Nouvelle Vague ajoute de nouvelles sonorités sur son nouvel album, flirtant ainsi avec la country, la pop, mais aussi la folk.

Mais la nouveauté de poids pour ce nouvel opus réside sans aucun doute la venue de certains des interprètes originaux des morceaux. C'est ainsi que l'on retrouvera les voix de Martin Gore (Depeche Mode), Ian Mac Cullough (Echo and the Bunnymen), Barry Adamson (Magazine), Terry Hall (The Specials), Samy Birnbach (Minimal Compact) ou encore Chris Bailey (The Saints). Et pour vous faire une idée, allez donc faire un tour sur le MySpace de Nouvelle Vague , où deux titres de NV3 sont en écoute

SODA©2009 TV5 / 2P2L TV5.org


Dernière édition par Nine le Ven 19 Juin - 4:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 3:18

Shows à venir



NOUVELLE VAGUE une déferlante !


17 juin 2009 20:00
Irving Plaza, NY NEW YORK
18 juin 2009 20:00
La Maison Française, Washington DC Washington DC
19 juin 2009 20:00
Grand Ballroom - Regency, SF SAN FRANCISCO
20 juin 2009 20:00
Henry Fonda Theatre, LA LOS ANGELES
23 juin 2009 20:00
Bouffes du Nord, Paris PARIS
25 juin 2009 20:00
Villa Ada, Rome ROME
27 juin 2009 20:00
Playas de Zaragoza ZARAGOZA
3 juil. 2009 20:00
Melkweg, Amsterdam AMSTERDAM
4 juil. 2009 20:00
Astra Kulturhaus BERLIN
9 juil. 2009 20:00
Balaton sound Festival BALATON
10 juil. 2009 20:00
Guildfest, Guildford GUILDFORD
11 juil. 2009 20:00
Super Bock Super Rock PORTO
12 juil. 2009 20:00
Francofolies de la Rochelle LA ROCHELLE
18 juil. 2009 20:00
Francofolies de Spa SPA
25 juil. 2009 20:00
Fort Castel BANJA LUKA
28 juil. 2009 20:00
Vannes VANNES
31 juil. 2009 20:00
Francofolies de Montréal MONTREAL
8 août 2009 20:00
Babylon Festival, Alacati ALACATI
12 août 2009 20:00
Sziget Festival BUDAPEST
15 août 2009 20:00
Arena, Vienne VIENNE
22 août 2009 20:00
International Summer Festival HAMBURG
29 août 2009 20:00
NuNote Festival, Moscow MOSCOW
4 sept. 2009 20:00
Mosley Festival, Birmingham BIRMINGHAM
5 sept. 2009 20:00
Magniolia Parade MILAN
17 sept. 2009 20:00
Joy Eslava MADRID
18 sept. 2009 20:00
Apollo BARCELONA
19 sept. 2009 20:00
Klub Palladium, Warzawa VARSOVIE
20 sept. 2009 20:00
Klub Przestrzen XO, Wroclaw WROCLAW
21 sept. 2009 20:00
Klub Rotunda, Krakow CRACOVIE
8 oct. 2009 20:00
Korjaamo Culture Factory HELSINKI
9 oct. 2009 20:00
Berns STOCKHOLM
10 oct. 2009 20:00
Sentrum Scene OSLO
11 oct. 2009 20:00
DR Koncerthuset COPENHAGEN
16 oct. 2009 20:00
Roundhouse LONDON
23 oct. 2009 20:00
La Caravelle, Marcheprime MARCHEPRIME
24 oct. 2009 20:00
La Nef ANGOULEME
27 oct. 2009 20:00
Olympia PARIS
28 oct. 2009 20:00
Venue Bierhübeli BERN
29 oct. 2009 20:00
Les Docks LAUSANNE
30 oct. 2009 20:00
Jazznojazz Festival, Zurich ZURICH
31 oct. 2009 20:00
Festival Be Bop N Roll, Le Mans LE MANS
1 déc. 2009 20:00
Ancienne Belgique BRUXELLES
3 déc. 2009 20:00
Aula Magna LISBOA
5 déc. 2009 20:00
Teatro Sa Da Bandeira PORTO


Dernière édition par Nine le Ven 19 Juin - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 3:25

IDEES DE GENIE



Marc Collin, Olivier Libaux et Mélanie Pain se jettent dans le bain et nous parlent musique à l'occasion de la sortie du troisième album du groupe.








Dernière édition par Nine le Ven 19 Juin - 3:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 3:41



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 3:58


Entretien avec Marc Collin (Nouvelle Vague)



La suite du projet Nouvelle Vague a pour titre Bande à Part, toujours à base de reprises de titres post-punk, new-wave des années 80 mais en faisant voyager cette fois ce répertoire dans un autre espace temps: les Caraïbes entre 1940 et 1970.



reprise Blondie

RamDam: Pourquoi ne pas avoir repris de titres de Chris Conty pour votre nouveau disque (Chris Conty étant un faux chanteur, fausse idole des années 60, dont Canal + a fait un documentaire et auquel Marc Collin participe) ?

Marc Collin: (Rires) Parce qu’on a enregistré ce disque avant que je ne me souvienne de Chris.

RamDam: Vous étiez parfait comme acteur en tout cas !

M. C.: Comment ça comme acteur ?! je ne faisais que parler de ma jeunesse (rires).

RamDam: Le succès du premier album vous a-t-il surpris ?

M. C.: Pour quelqu’un qui vend en général et à tout casser 10.000 disques, c’est évident. 200.000, ça surprend. Je savais que le disque avait un potentiel, tous les amateurs de cette culture new-wave avaient toutes les chances d’être conquis vu que je fais partie du même panel et que j’aimais mon disque, par contre je ne pensais pas avoir un tel retour, notamment au niveau des femmes, des jeunes qui ont adoré sans connaître l’origine des chansons, en aimant le disque pour ce qu’il est: des belles chansons bien arrangées avec des voix de filles.

RamDam: Le plus beau compliment pour vous, ce ne serait pas qu’on dise préférer l’original à la copie et ainsi faire redécouvrir certains oubliés ?

M. C.: Plein de gens me disent que mon disque est mieux que l’original mais je ne suis pas d’accord. Disons que c’est étonnant et que cela permet aux non-initiés curieux de donner une nouvelle vie à l’authentique. A l’exception de 2 ou 3 morceaux où notre version est meilleure (rires). Vince Clarke qui a écrit Don’t Go nous a avoué préférer notre version. Le plus beau compliment ne peut venir que des gens qui ont composé les morceaux.

RamDam: N’avez-vous pas l’impression parfois de blasphémer des groupes mythiques et vous en fait-on le reproche ?

M. C.: Ben, pas tant que ça. C’est ce qu’on nous avait surtout pronostiqué pour le premier: d’avoir tous les punks, les corbeaux gothiques qui nous seraient tombés dessus. Mais finalement je pense que toutes les musiques sont faites pour être reprises, et deuxièmement tous les gens qui sont jusqu’au-boutistes dans le punk ou le gothique ont été très contents qu’on s’intéresse à eux et qu’on reprenne le morceau pour l’offrir du coup au grand public. De toute façon, c’est un vrai hommage. Il y a des supers chansons qui sommeillent derrière l’emballage de la tribu qui se les est appropriée.

RamDam: Ce deuxième disque démarre aussi sur une idée bien précise de lieu, de temps ?

M. C.: Le premier, nous l’avions fait dans l’euphorie de l’idée et du concept des reprises, point barre. Pour le deuxième, nous ne pouvions pas y aller sans réfléchir. En plus, je l’ai préparé seul alors que le premier était une vraie collaboration avec Olivier Libaux. Je travaille toujours à partir d’une trame, d’un scénario que j’ai envie de réaliser. Je ne fais pas que de la musique. C’est toute une série de références: pour celui-là, le Retour des Morts Vivants par exemple, m’a fortement inspiré, j’ai cette fois rêvé d’un jeune Jamaïcain qui, s’accompagnant de sa guitare sèche, chante “Heart Of Glass” chez lui dans la chaleur des faubourgs avoisinants Kingston. En parallèle, j’avais aussi dans la tête une autre scène précise: une jeune fille aveugle qui chante “Fade To Grey” dans les couloirs du métro parisien, seule avec son accordéon dans l’indifférence générale.

RamDam: Serait-il possible qu’un jour ce projet prenne un tout autre sens et adapte des chansons douces en véritables furies new-wave ?

M. C.: Ce serait possible mais je pense que ce ne serait pas Nouvelle Vague. Nouvelle Vague a quand même un son, une ambiance, et surtout un coté émotionnel puissant. Je pense que l’inverse, cela ne marcherait pas. J’ai fait assez de projets pour vous dire que je sais produire avec un son new-wave mais je pense que cela serait un truc très rythmique, très dansant mais ce ne serait pas Nouvelle Vague.

RamDam: Avez-vous des problèmes pour avoir le droit de toucher à certaines chansons et en avez-vous mis certaines très bonnes à la poubelle parce que vous n’aviez pas eu l’accord des artistes ou de leurs ayants droit ?

M. C.: On ne demande rien à personne, comme ça, cela règle le problème. A partir du moment où le morceau ne change pas, qu’on garde le texte et la mélodie personne ne peut rien dire.

RamDam: Certains artistes du projet Nouvelle Vague sont partis, d’autres sont arrivés. Comment faites-vous le choix de vos collaborateurs ?

M. C.: Ce n’est pas un groupe au sens littéral. Personne ne vient jouer guitare-basse-batterie. Nouvelle Vague est un groupe sur scène mais, en studio, je produis les morceaux seul. J’appelle les chanteurs et les chanteuses en fonction de mes envies sur les titres.

RamDam: Beaucoup de gens pensent que Nouvelle Vague est une seule voix d’artiste féminine ?

M. C.: Oui, je l’ai souvent noté, alors que non ! Il y en a 8 !

RamDam: Certaines chanteuses sur ces 8, comme Camille, sont devenues tellement célèbres qu’elles ne peuvent plus travailler avec vous ?

M. C.: Pour Camille, cela me fait plaisir pour elle mais en même temps c’est vraiment dommage. Sur le Nouvelle Vague 1, elle était déjà chez Virgin et ils ne m’ont jamais rien dit, au contraire ils étaient très contents. Par contre vu le succès du projet, ils ne désiraient plus que leur chanteuse phare vienne remplir les caisses d’une maison concurrente.

RamDam: L’universalité de la langue anglaise sur votre projet vous permet d’être apprécié partout dans le monde ?

M. C.: Je dirais plutôt que c’est l’universalité de la culture new-wave qui nous permet de jouer partout ! J’ai l’impression qu’on pourrait décomposer notre public ainsi: 50% qui viennent pour la reprise des originaux et 50% qui viennent pour le son Nouvelle Vague. Les gens apprécient le groupe. Finalement c’est quelque chose d’assez nouveau et d’assez frais, surtout pour un groupe qu’on pourrait qualifier de cover-band. Beaucoup de gens viennent sceptiques aux concerts et finalement repartent charmés.

RamDam: L’avenir pour ce projet et pour vous ?

M. C.: On va encore beaucoup tourner. Faire un DVD live de ces années pour en rendre compte en images, et pourquoi pas un troisième disque ensuite pour boucler la boucle. Sinon, moi je travaille sur mon propre album et sur l’album de deux chanteuses du groupe.

Propos recueillis par Pierre Derensy.



Dernière édition par Nine le Ven 19 Juin - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 13:23



Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Ven 19 Juin - 13:40



J’ai cherché une vidéo de la chanson “I Melt With You” mais j’ai pas réussi à en trouver.

Je vous propose à la place, une autre tout aussi belle : “In a Manner of Speaking“.



Nouvelle Vague : la bossa pas si nova que ça ?

XTC, Costello, the Clash, Tuxedo Moon, Cure, les Dead Kennedys, Depeche Mode et tant d'autres héros des 80's obscurs ou rebelles'mis à la sauce cocktail cool et chic bossa nova, tel est le cahier des charges de Nouvelle Vague, formation parisienne que nous envie le monde entier pour ses reprises si iconoclastement nonchalantes. En avant-première, de la sortie prochaine du nouvel album, Olivier Libaux, co-fondateur et co-leader du groupe avec Marc Collin, revient sur l'histoire de la formation et nous livre quelques scoops !

Olivier Libaux s'est tout d'abord fait connaître au sein des Objets, duo de pop française tendance « ligne claire », amoureux transi du Monochrome Set (la New Wave, déjà, on se souvient qu'ils reprenaient de belle façon « The Jet Set Junta »), avant de prêter ses talents de guitariste à la fois fabuleux et discret à toute une nouvelle scène émergente (Dalcan, Katerine, Héléna, Jean-François Coen, etc.). Il réunit ensuite plusieurs de ces artistes sur son premier projet solo, L'héroïne au bain, une comédie musicale étrange et originale, avant de voir sa vie basculer sur une simple idée : les termes « bossa nova » et « new wave » signifient tous deux « nouvelle vague »?

Olivier Libaux : L'idée vient de Marc Collin, qui est comme moi un grand fan de new wave. Un jour de 2003, il m'a appelé pour me dire qu'il avait pensé à une version de « Love Will Tear Us Apart » (de Joy Division) en bossa nova. Il m'a demandé ce que je pensais de cette idée. Je lui ai répondu qu'on était obligé de faire quelque chose de bien, et je lui ai proposé dans la foulée d'arranger d'autres titres new wave en bossa nova. C'est ainsi qu'a démarré l'enregistrement du premier album de Nouvelle Vague.

Quelle était l'idée derrière l'idée : mettre en valeur les chansons dépouillées de leurs arrangements d'origine ?
O.L. : La base était de révéler le songwriting chez une majorité de groupes new wave. On se disait que dans les années 80, à part pour les Buzzcocks, Costello ou XTC, on n'avait jamais trop parlé de chansons' On parlait de production, d'énergie, de son, d'attitude, de look, de tout ce qu'on veut, mais pas de chansons. Avec Marc, on savait aussi que la meilleure façon de tester une chanson était de la jouer guitare/voix. Ce projet nous permettait donc d'effectuer un certain travail sur un répertoire que nous adorions.

Ça n'est pas un peu politiquement réactionnaire de transformer une musique de révolte (Dead Kennedys, Clash) en une musique de cocktail ?
O.L. : Je trouve que nos reprises de « Guns of Brixton » et « Too Drunk To Fuck » sont bien plus que de la musique de cocktail. L'interprétation de Camille sur ces deux titres est extraordinaire. Mick Jones et Jello Biafra ont chacun dit que ces versions étaient vraiment bonnes et surprenantes. Il y a certes un phénomène qui fait que les albums de Nouvelle Vague sont régulièrement diffusés dans les bars, mais ça, on n'y est pour rien'

Vous reprenez à la fois des titres très connus (« Making Plans For Nigel », « Guns of Brixton ») et des chansons de Joseph K ou de Tuxedo Moon beaucoup plus obscures'
O.L. : Une des chansons du répertoire de Nouvelle Vague les plus plébiscitées dans le monde est « In a Manner of Speaking », la reprise de Tuxedo Moon. Winston Tong nous a d'ailleurs félicités et remerciés d'avoir enregistré une version meilleure que la sienne ! On voulait faire un tour d'horizon de l'ère punk/new wave, et y mélanger des titres de tous nos groupes favoris. Ce qui fait à l'arrivée un grand nombre de chansons. Après, que ces titres aient été célèbres en leur temps ou pas importe assez peu.

Avez-vous eu des retours de la part des artistes créateurs de ces chansons ? Des anecdotes ?
O.L. : Nous avons des retours de quasiment tous les artistes que nous reprenons, et ils sont toujours bons. Des anecdotes, il y en a pas mal, comme cette fois où un émissaire dépêché par Geordie (guitariste de Killing Joke) est venu me voir après un concert, et m'a dit « Geordie aime beaucoup votre version de « Pssyche », voilà son numéro de téléphone, il veut que tu l'appelles... » Je trouvais ça assez étrange, ce personnage sorti de nulle part, qui me donne ce message. Evidemment, timide comme je suis, je n'ai pas appelé. Mais j'étais content de savoir que Killing Joke aimait bien notre version.

Vous tournez et vous avez du succès un peu partout dans le monde. Où est-ce que ça marche le mieux et pourquoi ? Et en France ?
O.L. : Ça marche partout. Autant les pays anglo-saxons aiment Nouvelle Vague parce que nous reprenons un répertoire qui leur est proche, autant Nouvelle Vague est apprécié dans toute l'Europe, au Mexique, en Russie, en Asie... Au Portugal ou au Brésil, les gens sont également sensibles au fait qu'on associe la bossa nova à la new wave.
Nous avons aussi remarqué que Nouvelle Vague véhicule une image « française » qui plait beaucoup dans le monde, au-delà même du fait que nous jouons uniquement des reprises de new wave. On se rend compte que pas mal de gens ne savent toujours pas que notre répertoire est uniquement composé de reprises. En France, c'est vrai que nous n'avons pas à nous plaindre, mais nous avons moins joué ici qu'ailleurs. Du coup, j'ai l'impression que le public, dans les salles, nous connaît paradoxalement moins bien.

Qu'est-ce que ça fait de devenir soudain un artiste « international », pour un musicien jusque là très « pop française » ? Qu'est-ce que ça change ?
O.L. : Ça ouvre des perspectives, ça permet d'être plus relax par rapport à la situation en France ? qui est difficile, il y a énormément d'artistes, un public assez réduit, c'est loin d'être gagné. Ça aide aussi à ouvrir les yeux sur le monde, les villes, les cultures'et évidemment, quand on donne un concert au Fillmore de San Francisco, à l'Hollywood Bowl ou dans des salles mythiques de Londres, Berlin ou d'ailleurs, ce sont des expériences inoubliables pour un musicien.

Quelle a été l'évolution sur votre 2ème album, Bande à Part ?
O.L. : Le 2ème album était obligatoire. Nous n'avions aucun plan de carrière par rapport à Nouvelle Vague, mais la demande sur un 2ème album était colossale. Ça tombait bien parce que nous, nous avions un tas d'autres reprises à proposer. Alors on a remis ça, en élargissant un peu la palette d'influences, car nous ne voulions pas stagner éternellement sur l'équation new wave ? bossa nova. Le succès a été identique, même si je pense que ce deuxième disque est un peu moins homogène que le premier.

Y a t-il des « inédits » : essayez-vous beaucoup de titres, et en mettez-vous de côté certains qui ne « collent » pas ?
O.L. : Il y a des tonnes d'inédits. Il y a des titres très bons que nous ne mettons pas sur les albums parce qu'ils ne s'intègrent pas à l'ensemble. On enregistre toujours beaucoup de matériel pour Nouvelle Vague.

Qu'avez-vous fait depuis Bande à Part ?
O.L. : On a tourné sans arrêt, on n'a pas arrêté de jouer partout dans le monde depuis le 1er mai 2004, date de notre premier concert au Café de la Danse. Nouvelle Vague a une carrière scénique qui dépasse l'engouement autour des disques. Nous pouvons jouer tous les six mois au même endroit, il y a à chaque fois plus de monde. Au Portugal, au Royaume-Uni, au Brésil, en Australie, aux USA, les gens viennent voir Nouvelle Vague en concert.

Qui est dans le groupe actuellement ? Beaucoup de chanteuses défilent : est-ce volontaire ?
O.L. : Oui, beaucoup de filles défilent. Il ne faut pas oublier que le premier album de Nouvelle Vague a été fait avec huit chanteuses. Il y avait Camille, Mélanie Pain, Marina, Eloisia?Ensuite nous avons travaillé avec Phoebe Killdeer, qui a sorti un album solo épatant l'an dernier. Sur nos albums, nous cherchons toujours la voix qui va interpréter le mieux un titre, nous faisons des essais avec différentes chanteuses. Aujourd'hui, sur scène, nous avons Nadeah et Mélanie Pain, plus un excellent groupe de musiciens.

Sur scène, vous jouez déjà de nouveaux morceaux ?
O.L. : Oui, à l'Alhambra, nous avons joué des titres du prochain album, ainsi que des titres inédits que nous ne jouons que sur scène. Nous sommes en train de finaliser le prochain disque, donc les morceaux commencent à être joués live pour la première fois. C'est très intéressant de guetter la réaction du public.

Ce nouvel album, donc, c'est pour quand ? Il y aura du nouveau ? Des scoops ?
O.L. : Normalement, il sort au printemps prochain, au plus tard à la rentrée 2009. La sortie d'un album de Nouvelle Vague doit être synchronisée dans tous les pays, ce qui demande beaucoup de préparatifs pour notre label anglais Peacefrog. Il y a du neuf dans ce disque, et notamment quelque chose qui nous touche beaucoup : nous avons invité plusieurs personnalités de la new wave à venir chanter sur les titres, et quelques-uns de ces artistes légendaires ont dit? oui. C'est plus qu'un scoop, c'est un évènement important pour nous, et pour notre public. Je ne vous cite qu'un seul nom pour ménager le suspense : Ian Mc Cullough, mais la liste ne s'arrête pas là.

Comment évoluer sans briser la formule magique ? Avez-vous besoin de trouver un nouveau concept ?
O.L. : La formule magique est en fait remise en question en permanence, ce qui fait que nous la réactualisons sans cesse. Par exemple, cette idée d'inviter des chanteurs new wave est venue du fait que nous savions depuis un certain temps que tous ces types aimaient vraiment beaucoup Nouvelle Vague.

Es-tu tenté de composer dans Nouvelle Vague ?
O.L. : Non, ce n'est pas d'actualité. Nous avons toujours dit que Nouvelle Vague était un projet de reprises, donc nos compositions sortent ailleurs, sur nos albums personnels respectifs.

Parlons de tes projets solo : tu as un véritable amour des comédies musicales. Comment on été accueillis ton deuxième album, Imbécile, et le spectacle ?
O.L. : Je suis très satisfait de la façon dont s'est déroulée l'aventure « Imbécile », tant sur disque que sur scène. Mon amour des comédies musicales, en plus de mon expérience en ce domaine, fait que je sais comment faire évoluer mon travail. Je creuse mon petit sillon depuis des années, en initiant des projets atypiques. Ces projets commencent à toucher le public. Je vais donc continuer ma mission jusqu'au bout.

Quels sont tes projets personnels et ceux de Nouvelle Vague ?
O.L. : L'enregistrement de l'album de Nouvelle Vague étant quasiment fini, je vais m'atteler à écrire des chansons pour mon prochain projet. Et bien sûr, à l'occasion de la sortie du prochain Nouvelle Vague, nous allons beaucoup tourner. J'espère malgré tout avoir le temps d'enregistrer mon album l'an prochain.

Dans tes rêves les plus fous, tu aimerais produire ou jouer avec quel artiste ? Tu as dû rencontrer certaines de tes « idoles » grâce à Nouvelle Vague ?
O.L. : C'est ce qui devient exceptionnel. Je rencontre des gens qui m'ont inspiré, influencé, sans qui je n'aurais jamais décidé de faire de la musique. Nous avons fait cette session avec Ian Mac Cullough pour Nouvelle Vague' Moi qui écoutais Echo and the Bunnymen sans arrêt quand j'étais ado ! Le comble, c'est que Ian était aussi content que nous de cette séance d'enregistrement. Evidemment, je rêverais d'enregistrer tout un disque avec un chanteur pareil' »

Stan CUESTA

©: Stan Cuesta le 9 mars 2009
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Dim 25 Oct - 1:05

Nouvelle Vague fait l'Olympia




NV3, le troisième album studio de Nouvelle Vague est sorti en juin dernier.

Même principe que d'habitude, le groupe, alias Marc Collin et Olivier Libaux, reprend des titres du courant punk/new wave, version bossa nova, reggae, mais aussi pop, et c'est nouveau, country et folk. Le petit must de ce dernier album, c'est la participation des interprètes originaux de certaines chansons :
à savoir Martin Gore (Depeche Mode), Ian Mac Cullough (Echo and the Bunnymen), Barry Adamson (Magazine), Terry Hall (The Specials), Samy Birnbach (Minimal Compact)
ou encore Chris Bailey (The Saints).

Une belle brochette dont on se demande si certains viendront pousser la chansonnette
à l'Olympia... on peut bien rêver non ?

En tout cas on ira vérifier le 27 octobre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12821
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Sam 31 Oct - 9:06

Le tsunami Nouvelle Vague

Par Christophe Carrière, publié le 30/10/2009

Le groupe bobo-protéiforme se ballade à travers la France et à travers les styles. La meilleure façon de fédérer.



Certes, ils n'entraînent pas une marée humaine comme en sont capables les Rolling Stones, ou une hystérie collective propre à Tokyo Hotel. Le tsunami évoqué dans le titre plus haut concerne l'impressionnante variété de fans de Nouvelle Vague. Mardi soir, l'Olympia présentait un échantillon représentatif de toutes les couches sociales françaises. Des nantis, des modestes, des jeunes, des vieux... Les plus robustes en bas, debout ; les plus sages en haut, assis. Et tout le monde connaissant les titres des trois albums du groupe sur le bout des lèvres.

Ils en interpréteront en tout 25, rappels compris. Soit un programme de deux bonnes heures. Avant que les lumières ne s'éteignent, la joie et la bonne humeur sont palpables, tous étant heureux d'entendre en live ce qu'ils écoutent en boucle dans leur salon ou leur iPod. S'insinue alors, dès le premier titre, une petite appréhension : s'ils reproduisent fidèlement ce qu'on a déjà sur nos play-lists, à quoi bon se déplacer ? L'inquiétude est rapidement balayée au bout de deux morceaux, quand à côté de l'inamovible Mélanie Pain, présente depuis la naissance de Nouvelle Vague, se déhanche une blonde incendiaire, Bardot des temps modernes, allumeuse assez allumée pour aller danser au milieu de la foule... En un nom, Nadeah Miranda, australienne repérée par le créateur de Nouvelle Vague, Marc Collin, au sein du groupe Lovegods.

Outre cette révélation, Nouvelle Vague en concert, c'est une sortie des sentiers battus de la bossa que la presse leur a collée à la peau, pour tâter du son pop rock ici, blues là. Les fondamentaux demeurent et Aussi belle qu'une balle, un des meilleurs morceaux de leur dernier cd, n'est pas dénaturé. Mais le live tord un peu le cou au easy listening, bon pour la maison, moins pour la scène. Une bonne idée, donc.


Cerise sur les nouvelles recettes de Nouvelle Vague : au premier rappel, débarque Gerald Toto, qui caresse sa guitare avec autant de sensualité qu'il en a dans la voix. Et de se lancer dans une interprétation de Relax et d'Israël à couper le souffle, filant des frissons à une salle tétanisée par tant de talent.

En coulisses, le garçon est assailli de compliments, Nadeah Miranda aussi, qui en profite pour dire qu'elle chantera seule au China Club (Paris, XIe) mardi 3 novembre à 21 h. Mélanie Pain elle, se réjouit de son côté avec quelques intimes d'un heureux événement qui devrait arriver d'ici quatre mois. Elle pourra donc assurer la tournée prévue en novembre. Ouf !

Dates:

4 nov. au BBC, à Caen.
7 nov. à La Laiterie, à Strasbourg.

http://www.lexpress.fr/culture/musique/le-tsunami-nouvelle-vague_825299.html
10 nov. au Transbordeur, à Lyon.


Dernière édition par liliane le Jeu 26 Aoû - 9:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12821
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   Jeu 26 Aoû - 9:32

SORTIE NOUVEL ALBUM LE 8 NOVEMBRE 2010


Vanessa Paradis, Camille, Coeur de Pirate, Julien Doré, Charlie Winston et Olivia Ruiz, entre autres chanteurs, sont au générique du nouvel album de Nouvelle Vague, groupe français spécialisé dans la reprise de standards des années 1970-1980 en version bossa-nova.

Le disque, qui sortira le 8 novembre chez Barclay, revisite cette fois-ci des classiques de Daho, Eicher, Niagara, Noir Désir ou Taxi Girl.

Nouvelle Vague se produira au Royal Albert Hall de Londres le 4 novembre et au Casino de Paris le 30 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOUVELLE VAGUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOUVELLE VAGUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOUVELLE VAGUE
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Nouvelle poussete loola up
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» La nouvelle Zapp de Quinny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: