H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES HISTOIRES D'A.....

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10501
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES HISTOIRES D'A.....   Jeu 18 Nov - 2:54

IF I'M LUCKY


Participation à l'album Sophisticated ladies
Charlie Haden Quartet West


If Im Lucky

If I'm lucky, you will tell me that you care,
That we'll never be apart . . .
If I'm lucky, this will be no light affair,
It's forever, from the start . . .

If I'm lucky, there'll be moonbeams all around,
Shining bright as day . . .
You will hold my hand and you'll understand,
All I cannot seem to say . . .

If I am lucky, there will be a time an' place
You will kiss me, we'll embrace . . .
In that moment, every wishful dream I ever knew
Will come true . . .

If I'm lucky, I will go through the years with you . . .

< instrumental break >

If I am lucky, there will be a time an' place
You will kiss me, we'll embrace . . .
In that moment, every wishful dream I ever knew
Will come true . . .

If I'm lucky, I will go through the years with you . . .

~ from the 20th Century-Fox film "If I'm Lucky"
Words and Music by Eddie Delange and Joseph Myrow

Infos sur l'album SOPHISTICATED LADIES ICI :
http://www.artmony.biz/sorties-d-albums-et-actualites-f121/sophisticated-ladies-charlie-haden-t3656.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10501
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES HISTOIRES D'A.....   Mer 5 Jan - 2:42

L'AMOUR



"La marée, je l'ai dans le cœur
Qui me remonte comme un signe
Je meurs de ma petite sœur, de mon enfance et de mon cygne
Un bateau, ça dépend comment
On l'arrime au port de justesse
Il pleure de mon firmament
Des années lumières et j'en laisse
Je suis le fantôme jersey
Celui qui vient les soirs de frime
Te lancer la brume en baiser
Et te ramasser dans ses rimes
Comme le trémail de juillet
Où luisait le loup solitaire
Celui que je voyais briller
Aux doigts de sable de la terre

Rappelle-toi ce chien de mer
Que nous libérions sur parole
Et qui gueule dans le désert
Des goémons de nécropole
Je suis sûr que la vie est là
Avec ses poumons de flanelle
Quand il pleure de ces temps là
Le froid tout gris qui nous appelle
Je me souviens des soirs là-bas
Et des sprints gagnés sur l'écume
Cette bave des chevaux ras
Au raz des rocs qui se consument
Ö l'ange des plaisirs perdus
Ö rumeurs d'une autre habitude
Mes désirs dès lors ne sont plus
Qu'un chagrin de ma solitude

Et le diable des soirs conquis
Avec ses pâleurs de rescousse
Et le squale des paradis
Dans le matin mouillé de mousse
Reviens fille verte des fjords
Reviens violon des violonades
Dans le port fanfarent les cors
Pour le retour des camarades
Ö parfum rare des salants
Dans le poivre feu des gerçures
Quand j'allais, géométrisant,
Mon âme au creux de ta blessure
Dans le désordre de ton cul
Poissé dans des draps d'aube fine
Je voyais un vitrail de plus,
Et toi fille verte, mon spleen

Les coquillages figurant
Sous les sunlights cassés liquides
Jouent de la castagnette tant
Qu'on dirait l'Espagne livide
Dieux des granits, ayez pitié
De leur vocation de parure
Quand le couteau vient s'immiscer
Dans leur castagnette figure
Et je voyais ce qu'on pressent
Quand on pressent l'entrevoyure
Entre les persiennes du sang
Et que les globules figurent
Une mathématique bleue,
Dans cette mer jamais étale
D'où me remonte peu à peu
Cette mémoire des étoiles

Cette rumeur qui vient de là
Sous l'arc copain où je m'aveugle
Ces mains qui me font du fla-fla
Ces mains ruminantes qui meuglent
Cette rumeur me suit longtemps
Comme un mendiant sous l'anathème
Comme l'ombre qui perd son temps
À dessiner mon théorème
Et sous mon maquillage roux
S'en vient battre comme une porte
Cette rumeur qui va debout
Dans la rue, aux musiques mortes
C'est fini, la mer, c'est fini
Sur la plage, le sable bêle
Comme des moutons d'infini...
Quand la mer bergère m'appelle "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10501
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES HISTOIRES D'A.....   Mer 16 Fév - 1:37

IL N'Y A JAMAIS DE HASARD
MARIE PAULE BELLE




Il n'y a jamais de hasard
Même si c'était un peu tard
Tu es entré dans ma maison
Je t'ai reconnu, un soir
Au fond de la lune noire
J'ai reconnu nos émotions
Il n'y avait plus qu'à y croire
Je t'ai invité à boire
Un philtre d'amour, de passion
J'ai senti monter l'espoir
J'avais du mal à pouvoir
Tenir la conversation
Je nous voyais dans le noir
Pour le plus doux des abandons

C'était comme une évidence
Ce moment trouble et intense
Juste au bord de la perfection
Ne pas freiner l'attirance
Qui m'envahit et je pense
"Pourquoi cette fascination ?
Ce goût de la défaillance
Serait-ce une renaissance ?"
Je me perds dans trop de questions
Je parlais en abondance
De tout, de rien, dans un sens
Je voulais faire diversion
Pour alléger tes défenses
Tout pour alléger nos tensions

Je sentais flotter dans l'air
Un parfum lourd et pervers
J'attendais une conclusion
Le besoin d'être sincère
D'aller tout doucement vers
La vérité sans traduction
Alors, tu as bu ton verre
D'un trait, tu as découvert
Le feu de la situation
Y avait une autre lumière
Dans tes yeux, du bleu, du vert
À en perdre la raison
Et c'est ce qu'on a su faire
Point d'orgue sur la partition

Il n'y a jamais de hasard
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10501
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES HISTOIRES D'A.....   Mer 9 Mai - 0:24

AMOUREUSE
VERONIQUE SANSON & FANNY ARDANT



Une nuit je m'endors avec lui
Mais je sais qu'on nous l'interdit
Et je sens la fièvre qui me mord
Sans que j'aie l'ombre d'un remords

Et l'aurore m'apporte le sommeil
Je ne veux pas qu'arrive le soleil
Quand je prends sa tête entre mes mains
Je vous jure que j'ai du chagrin

Et je me demande
Si cet amour aura un lendemain
Quand je suis loin de lui
Quand je suis loin de lui
Je n'ai plus vraiment toute ma tête
Et je ne suis plus d'ici
Oh ! je ne suis plus d'ici
Je ressens la pluie d'une autre planète

Quand il me serre tout contre lui
Quand je sens que j'entre dans sa vie
Je prie pour que le destin m'en sorte
Je prie pour que le diable m'emporte

Et l'angoisse me montre son visage
Elle me force à parler son langage
Mais quand je prends sa tête entre mes mains
Je vous le jure j'ai du chagrin

Et je me demande
Si cet amour aura un lendemain
Quand je suis loin de lui
Quand je suis loin de lui
Je n'ai plus vraiment toute ma tête
Et je ne suis plus d'ici
Non je ne suis plus d'ici
Je ressens la pluie d'une autre planète
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES HISTOIRES D'A.....   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES HISTOIRES D'A.....
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Histoires d'un scaphandrier
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» histoires pas droles!!!!!
» Histoires Percheronnes.
» Mamy tricote des histoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA PLUME EST LA LANGUE DE L'AME :: ESSAIS, CONTES ET LEGENDES-
Sauter vers: